L’addiction au LSD, on en parle ?

Publié par ,
736 vues, 6 réponses
avatar
Sieteh homme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 30 Apr 2024
11 messages
Bonjour à tous,

J’ai toujours été assez vigilant avec la drogue en général, ce qui m’a toujours empêché de trop en abuser c’est la peur. À chaque fois la raison me dit de ne pas en abuser avec les produits que j’ai testé :

MDMA : Déprime le lendemain et les jours qui suivent et je perds totalement la tête sur le moment en cas de gros dosage non merci neurotoxique ... Next

Ketamine : J’ai pas envie de flinguer mes reins et autres joyeusetés, goût dégueulasse, tu n’es même plus sur terre … Next

Alcool : Gueule de bois cancer comportement à risque etc… Next

Mon problème c’est que honnêtement j’aime trop le LSD. Je ne vois aucun problème physique et au niveau du mental je ne sais pas si je suis spécialement solide mais j’ai l’impression que même dans le trip j’ai parfaitement conscience que ça reste un trip je ne mélange absolument pas la réalité et celui-ci. J’aime bien explorer des chemins inconnus sentir mon ego un peu se dissoudre mais l’illusion ne dure jamais bien longtemps.

Jamais eu de badtrip, jamais eu de problème, de sentiment négatif, vraiment rien que des bons moments où je ressens mes émotions décuplées et où je suis sur mon petit nuage.

Mes proches me mettent en garde parce que c’est vrai qu’au départ j’ai acheté 5 buvards, ensuite 50, là maintenant 200. Les gens sont dans l’incompréhension on me dit souvent « mais au départ tu voulais juste tester et tu te retrouves avec 200 cartons ?! » et en vérité je ne sais pas comment expliquer ce que je ressens mais chaque week-end j’ai cette tentation de prendre mon buvard et rester dans mon petit monde introverti seul ou avec un ami ou alors soirée techno (le LSD est aussi ultra complet il s’adapte à la situation!) Comme si j’avais trouvé LA substance idéale pour moi.

Pour vous donner un ordre d’idée là j’ai encore exagéré mes 3 dernières consos :
Dimanche soir : 225ug trip 8/10
Samedi soir 150ug trip 6/10
Dimanche soir 250ug trip 7/10 (étonné de triper plus le lendemain malgré la dose plus élevée)


Et la tentation de retriper est je trouve forte la j’ai encore envie si je m’écoute je retape 500ug, et j’ose à peine imaginer à quel point l’envie sera forte d’ici samedi quand j’aurai fini ma semaine de boulot.

De la j’me demande, est ce que j’ai besoin d’avoir un badtrip pour m’en dégoûter ? Est ce que c’est juste une période ? Je sais que prendre du LSD toute les semaines c’est pas ouf même niveau tolérance mais franchement une semaine ça passe largement pour les trips que j’apprécie.

Honnêtement je suis un peu perdu j’ai une part de moi qui me dit « attention » mais aussi « Non mais t’inquiète c’est juste du LSD ça fait rien du moment que t’es un minimum solide mentalement et puis c’est mieux que prendre autre chose » comme si maintenant le week end j’aurai cette peur peut être si je ne prends pas de LSD de vouloir trouver cette émotion dans autre chose.

Qu’en pensez-vous franchement ? Ça me ferait du bien d’avoir des avis extérieurs peut-être que quelqu’un a déjà traversé ce genre de période ?

Hors ligne

 

bdm1978 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Oct 2018
58 messages
salut!!!!

je me reconnait un peu par rapport a ce qui tu dit sauf que ce n'était pas du lsd mais de la weed
pleine lune, vendredi soir, dimanche soir, mercredi après midi... tout les prétextes était bon pour fumer (je fumais entre 6 et 8 joints par semaine, c'est pas non plus énorme mais je dépassait très souvent la ligne rouge) mais un jour mon corps a finit par me dire stop, un jour après avoir fumé comme un porc je m'était endormis en pleine descente, un peu après je me suis réveiller j'avais l'impression que les effets montait petit a petit, comme si j'étais submergé, j'avais les jambes en coton, une grosse tachycardie (je me demande encore comment mon cœur a pu tenir le coup) du mal a boire, j'ai du luter pour ne pas tomber dans les pommes, le lendemain je sentait que j'avais encore des séquelles

j'ai refumer quelques jours après, l’accoutumance que j'avais avait disparu et j'ai senti les effets revenir... en moins violent certes mais je les sentait revenir

sa a été mon déclic pour tout arrêter et balancer mes plants s'en est suivi un sevrage a sec compliquer avec beaucoup d'anxiété, des crises d'insomnie, des cauchemars très gore et des petites bouffées de chaleur

ce qui est compliquer c'est d'avoir vécu avec tel ou tel produit pendant plus ou moins longtemps et vivre sans du jour au lendemain

peut être qu'un jour ton corps va mal réagir, tu va te taper un méchant bad trip qui va te dégouter du lsd

Hors ligne

 

Borderground homme
Nouveau membre
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge1
Inscrit le 22 Jun 2024
17 messages
Hello

Oui cette une forme addiction, psychologique.

Effectivement tu as trouvé la substance qui AUJOURD'HUI te convient.

Moi a la base c'était la MD et les Taz, ça a duré 5 ans. Après tu déchante comme tu le dit.

Attention avec le L. Les doses trop poussé et a répétition peuvent faire remonter ou créer a terme les même problème que d'autre substance développer une psychopathologie, faire naître une forme dimpulsivité de conso...

A mon humble avis, la question fondamentale est pourquoi vouloir tout les weekend explorer le L ?

N'y a t'il pas un risque de trouver une forme de fuite et de réalité différente de celle du quotidien ?

Quotidien qui est peut être difficile et pousse a vouloir consommer ? .

J'adore le LSD, mais vraiment je trouve que ce produit ouvre des portes et des connexions qui sont parfois positive mais qui ne s'efface jamais... (Dixit les retour de perche) Ou bien tout simplement une confusion, a terme, de la notion de réalité.

Comme tout, le contrôle et la mesure sont de bonne offices, et l'abus est forcément toxique... D'autant que l'on parle de psychédélique... Attention a ne pas décrocher de la réalité que la nature nous a prodigué...

Expérimenter c'est bien, transformé sa vie a travers un produit quelques qu'il soit éloigne du fondement même de la vie ....
L'acceptation de l'impermanence, l'acceptation que tout reside dans un équilibre et que fondamentalement, personne n'est fait et constitué pour vivre dans une réalité alternative...

Cela peut venir d'un besoin de fuite, ou d'expérimentation, et cela peut être développé et discuté avec des professionnels et ou thérapeute...

Tout ça pour dire que le LSD peut être le paradis mais peut être aussi un enfer... Attention avec ces molécules qui malgré leur faible toxicité physique, peuvent avoir une vraie nocivité psychique a term...

Bref, bon courage, attention à toi, et un Bad peut vite déclancher beaucoup de question et de confusion... Alors
Stay safe ... Et mesure bien l'impact que cela peut avoir sur la psyché, qui est très mal comprise dans nos sociétés.

Enjoy ?
Reputation de ce post
 
J’ai bcp aimé ton message !! Sreconnor

Hors ligne

 

avatar
Sieteh homme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 30 Apr 2024
11 messages

bdm1978 a écrit

salut!!!!

je me reconnait un peu par rapport a ce qui tu dit sauf que ce n'était pas du lsd mais de la weed
pleine lune, vendredi soir, dimanche soir, mercredi après midi... tout les prétextes était bon pour fumer (je fumais entre 6 et 8 joints par semaine, c'est pas non plus énorme mais je dépassait très souvent la ligne rouge) mais un jour mon corps a finit par me dire stop, un jour après avoir fumé comme un porc je m'était endormis en pleine descente, un peu après je me suis réveiller j'avais l'impression que les effets montait petit a petit, comme si j'étais submergé, j'avais les jambes en coton, une grosse tachycardie (je me demande encore comment mon cœur a pu tenir le coup) du mal a boire, j'ai du luter pour ne pas tomber dans les pommes, le lendemain je sentait que j'avais encore des séquelles

j'ai refumer quelques jours après, l’accoutumance que j'avais avait disparu et j'ai senti les effets revenir... en moins violent certes mais je les sentait revenir

sa a été mon déclic pour tout arrêter et balancer mes plants s'en est suivi un sevrage a sec compliquer avec beaucoup d'anxiété, des crises d'insomnie, des cauchemars très gore et des petites bouffées de chaleur

ce qui est compliquer c'est d'avoir vécu avec tel ou tel produit pendant plus ou moins longtemps et vivre sans du jour au lendemain

peut être qu'un jour ton corps va mal réagir, tu va te taper un méchant bad trip qui va te dégouter du lsd

Salut ! Merci d’avoir partagé ton expérience, je pense que il y a toujours un moment où le corps dit STOP et t’envoie un signal négatif pour te faire arrêter quelque chose qu’il juge comme mauvais. Je pense honnêtement après de nombreuses lectures que je me suis trompé dans le dosage que tous ce que j’ai consommé était relativement faiblement dosé et que donc ce que je juge comme une grosse perche ne l’est pas et qu’un jour je vais me prendre une énorme claque qui va me remettre en question comme toi avec le cannabis.

Hors ligne

 

avatar
Sieteh homme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 30 Apr 2024
11 messages

Borderground a écrit

Hello

Oui cette une forme addiction, psychologique.

Effectivement tu as trouvé la substance qui AUJOURD'HUI te convient.

Moi a la base c'était la MD et les Taz, ça a duré 5 ans. Après tu déchante comme tu le dit.

Attention avec le L. Les doses trop poussé et a répétition peuvent faire remonter ou créer a terme les même problème que d'autre substance développer une psychopathologie, faire naître une forme dimpulsivité de conso...

A mon humble avis, la question fondamentale est pourquoi vouloir tout les weekend explorer le L ?

N'y a t'il pas un risque de trouver une forme de fuite et de réalité différente de celle du quotidien ?

Quotidien qui est peut être difficile et pousse a vouloir consommer ? .

J'adore le LSD, mais vraiment je trouve que ce produit ouvre des portes et des connexions qui sont parfois positive mais qui ne s'efface jamais... (Dixit les retour de perche) Ou bien tout simplement une confusion, a terme, de la notion de réalité.

Comme tout, le contrôle et la mesure sont de bonne offices, et l'abus est forcément toxique... D'autant que l'on parle de psychédélique... Attention a ne pas décrocher de la réalité que la nature nous a prodigué...

Expérimenter c'est bien, transformé sa vie a travers un produit quelques qu'il soit éloigne du fondement même de la vie ....
L'acceptation de l'impermanence, l'acceptation que tout reside dans un équilibre et que fondamentalement, personne n'est fait et constitué pour vivre dans une réalité alternative...

Cela peut venir d'un besoin de fuite, ou d'expérimentation, et cela peut être développé et discuté avec des professionnels et ou thérapeute...

Tout ça pour dire que le LSD peut être le paradis mais peut être aussi un enfer... Attention avec ces molécules qui malgré leur faible toxicité physique, peuvent avoir une vraie nocivité psychique a term...

Bref, bon courage, attention à toi, et un Bad peut vite déclancher beaucoup de question et de confusion... Alors
Stay safe ... Et mesure bien l'impact que cela peut avoir sur la psyché, qui est très mal comprise dans nos sociétés.

Enjoy ?

Honnêtement je sais que la prise de LSD du week-end c’est directement lié à ma vie, j’ai du mal avec le métro boulot dodo le fait d’oublier cela pendant quelques heures c’est pour moi juste génial. Je ne suis pas malheureux j’ai une chouette vie une super copine famille j’aime mon travail ce qui est assez contradictoire mais le fait de casser ce quotidien ce schéma toujours identique de travail c’est ça que j’aime, et aussi ce monde psychédélique me passionne un peu trop comme si je voulais y retourner encore et encore pour mieux l’analyser le comprendre mais au final pour comprendre quoi ? Allez jusque où ?

J’essaie de me convaincre que c’est pas si grave je regarde les interviews de Hoffmann on voit bien que le type jusqu’à 102 ans était ultra lucide mais je me rappelle que lui l’utilisait avec parcimonie je pense pas chaque week end, donc ce n’est pas forcément un problème d’en conssommer de manière occasionnelle mais pas comme je le fais.

Mais le pire dans tous ça c’est que c’est souvent sous LSD que je comprends que je ne dois pas en conssommer trop souvent, mais quand l’effet disparaît après quelques jours c’est comme si j’oubliais la leçon c’est vraiment très complexe !

Hors ligne

 

Borderground homme
Nouveau membre
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge1
Inscrit le 22 Jun 2024
17 messages
Je crois que tu as une bonne analyse et je comprend tellement ta phrase (quand je suis sous L, je sais qu'il faut j'arrête/ralentisse mais après quand tu es sobre envie d'y retourner)

[HS] [Désolé je sais pas faire les citations de réponse]


Je crois que cette phrase que tu dit, je me la suis dit mille fois pour le cannabis, le LSD et surtout la cocaïne. (Ketamine un peu moins... Mais j'aime trop ?)

Bref, pour moi c'est que tu es conscient qu'il y a une forme d'addiction psychologique a cette prise, et que en plus tu analyse que celle ci n'est pas forcément "normal" pour toi.
C'est révélateur a mon humble avis, d'un besoin d'expérience (j'ai exactement le même) de vouloir vivre autre chose qu'une forme de monotonie de la perception "Normal" de la réalité.
Si j'ai bien compris.

A mon sens le but ultime de ces outils (Les psyché) c'est de maîtriser l'utilisation que l'on en fait et surtout ça régularité, et lorsqu'il a besoin récurrent, et bien ça pose un cadre deja.

Petite question perso si tu te sens dit répondre

Te sens tu en harmonie dans le quotidien si il n'y a pas de prise de L pendant... Disons.. 1 mois ?

Est ce par moment tu as des sentiments dans la vie de tout les jours que tu juge vide ou de faible intensité ?

Je m'intéresse beaucoup a ça a titre perso

Car je sais que mon besoin de cassé la normalité de la réalité d'être d'explorateur la conscience, viens pour ma part d'une forme de spiritualité, de crise existentielle un peu enfoui, qui fait appel a des ressentis eux même construit en fonction des expériences de la vie.

Pour ma part, c'est une forme de fuite de moi même et mais aussi et surtout une forme de connexion a moi même... Ambivalence...

MAIS, derrière des tentatives de connexion ou déconnexion grace à la sagesse de certaine plante ou molécules, se cache souvent un besoin de retour a une forme d'unité et de compréhension de soi, ou en tout cas d'exploration de soi.

Ça c'est ma partie expérience, c'est la seule chose dont je peux témoigner.
Beaucoup travailler en Hypnose et tu trouve parfois plus de réponses et d'exploration forte dans cette état de conscience modifier qui ne dépend que de toi ?

Bref, prends soin de toi quand même et les ancienne sagesse a travers le monde nous enseigne que c'est la voix du milieu qui est la bonne dans le cheminement de la vie.

L'équilibre

Désolé si cela ne répond pas à toutes tes questions. Je trouve en tout cas très intéressant que tu pose la question sous L de cette prise, et que sobre l'envie sois là.
C'est évocateur... A creuser pour toi..
Bonne chance ??

Hors ligne

 

bdm1978 homme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Oct 2018
58 messages
il y a énormément de choses a faire qui font du bien et même a jeun (écouter de la musique avec sa copine dans ces bras (même si c'est toujours pareil c'est jamais chiant ou désagréable) apprendre a jouer d'un instrument de musique (c'est un dépassement de soi énorme) et j'en passe... même regarder un match de foot peut apporter des bonnes sensations (bon... si t'aime pas le foot tu peux regarder du basket ou des courses de f1)

j'ai remarquer que la drogue a plus ou moins long terme n'apportait finalement que des problèmes

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Addiction aux lsd ?
par Bkk2012, dernier post 09 décembre 2020 par Nitupzar
  12
logo Psychoactif
[ Forum ] Effets - Addiction au LSD
par TripBeta, dernier post 11 mars 2020 par TheRealSlimShady
  1
logo Psychoactif
[ Forum ] Effets - Les effets dont on ne parle que très peu
par MangerDesPommes, dernier post 29 mars 2022 par MangerDesPommes
  0
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Les Lysergamides
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] LSD, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums