PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : azerbarit

Médicaments psychotropes » Modafinil Modvigil reconnaitre un faux » 14 avril 2021 à  10:13

Salut,

Je suis vraiment désolé pour toi, mais le risque que cela soit une contrefaçon est très grand. Le goût, l'emballage, tout ça c'est factis et ça peut facilement être contrefait.

Je t'aurais conseillé de la faire tester avec des kits, style NarcoCheck mais spécifique du Modafinil j'ai jamais vu.

Par contre, quelqu'un qui ne réagis par à 200mg de Modafinil c'est quand même surprenant. Même une personne insensible devrait ressentir un petit effet éveillant, style caféine.

Laisse un avis au Vendeur si tu l'as commandé sur le DW, et report le sur le site ou à un Admin. Essaye de faire jouer cela si t'as pas encore valider la commande et relacher les sous.

La bise ;)

Benzodiazépines » Zopiclone » 12 avril 2021 à  22:21

[quote=prescripteur]Et je tiens à préciser que, j'ai rarement vu un médicament qui ne pouvait s'injecter, hormis ceux nécessitant une activation par le premier passage hépatique, style codéine.

La codéine a été parfois injectée en IV avec des conséquences dramatiques, dues à son action histaminolibératrice non allergique (la codeine libere de l'histamine chez les personnes non allergiques et de ce fait est utilisée comme témoin dans les tests cutanés d'allergie).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cod%C3%A9ine

[quote]La codéine s'utilise essentiellement par voie orale, son administration par voie intraveineuse exposant le sujet à de gros risques d'œdème pulmonaire par réaction histaminique[/quote]
Amicalement[/quote]
Dans la pratique il y aura toujours des inconscient. Mais si on n'en reste à un point de vue pharmacologique, un médicament ayant besoin d'une activation hépatique, comme la codéine en morphine par le CYP2D6, ne peut s'injecter, du moins on peut dire que ce n'est pas injecta …

Benzodiazépines » Zopiclone » 12 avril 2021 à  16:10

Sans contester quoi que ce soit, tout s'injecte. Ce que l'on nomme solubilité est une propriété visible au bout d'un temps t, plus ou moins long. Dire qu'une matière A est soluble dans un solvant B signifie qu'au bout d'un temps T, il est difficile voire impossible de distinguer les matières A et B à l'oeil nu dans la solution.

Or, pendant ce laps de temps, les deux réactifs sont à l'état "inerte", et on ne peut dire s'ils sont soluble ou non. Du moment que tout est injecté dans la veine, et bien l'effet pharmacologique sera présent de toute façon.

De plus, faiblement soluble ne veut quasiment rien dire. Soluble ou pas soluble ? Non évidement tu auras toujours des particules qui seront solubles dans le solvant d'ou l'obligation d'utiliser des doses plus élevées.

Et je tiens à préciser que, j'ai rarement vu un médicament qui ne pouvait s'injecter, hormis ceux nécessitant une activation par le premier passage hépatique, style codéine. …

Benzodiazépines » Zopiclone » 11 avril 2021 à  19:25

Salut,

Le zopiclone n'a pas besoin d'être métabolisé pour amener à un effet pharmacologique, en l'occurence, celui des benzodiazépines.

Tu peux donc aussi bien le sniffer que te l'injecter, toujours en respectant les règles de RDR ;)

Petit avis perso sur la substance : très sédatif, par forcément de gros effets comme avec le lorazépam, et surtout, un goût métalique dans la bouche absolument ignioble. Cela dis, en période de sevrage ça fait vraiment le taff.

Niveau effet, c'est similaire aux benzodiazépines : sédation, euphorie, fatigue, somnolence, diminution de la conscience, de la fréquence cardiaque et respiratoire, hypertension, décontraction musculaire, etc. Il peut amener à une dépression respiratoire et la mort lors d'un surdosage ou d'une combinaison avec d'autre dépresseurs comme l'alcool ou les opioïdes.

Le zopiclone peut, comme tous les benzodiazépines et l'alcool, amener à une dépendance physique extrêmement forte, dont le sevrage peut également être mortel.

La bise l …

Echanges entre professionnels et usagers » La sécurité prime sur les effets » 07 avril 2021 à  09:03

[quote=Q-rieux]Salut Azerbarit et merci pour ton post !

Il y a un point qui m'a interpelé et j'aimerais avoir plus de précisions à ce sujet.

[quote][b]Azerbarit a écrit:[/b]
N'administrez jamais une benzodiazépine, même si une personne fait une [b]OD[/b] aux amphétamines, à la cocaïne ou [b]aux psychédéliques[/b]. Contactez les secours le plus rapidement possibles.[/quote]
Qu'entends-tu par OD aux psychédéliques ?

Dois-je comprendre que tu déconseilles d'avoir un benzo sous la main en cas de bad trip ingérable ?

Malgré les risques de l'automédication que tu présentes, ne penses-tu pas que de pouvoir calmer une mauvaise expérience psychédélique à l'aide d'un benzo peut s'avérer une pratique Rdr ? (ce n'est pas une question rhétorique, j'aimerais vraiment connaître ton avis à ce sujet)

Courage à ton ami et prends soin de toi ;)[/quote]
Merci pour ta réponse l'ami ;)

Pour clairifier, une OD aux psychédéliques est par exemple un syndrome sérotoninergique (fréquent avec les benzofura …

Echanges entre professionnels et usagers » La sécurité prime sur les effets » 07 avril 2021 à  09:00

Zaz, c'est le commentaire qu'il fallait.

Je vais de suite ajouter les modifs sur le post ;)

Merci beaucoup l'ami d'avoir pris l'attention et le temps d'écrire un post aussi détaillé.

Echanges entre professionnels et usagers » La sécurité prime sur les effets » 06 avril 2021 à  12:49

[quote=speedy76]Salut,

Je ne veux pas remettre tout ton travail en cause, mais j'ai été un peu gêné par l'approche un peu rigide à mon goût, "il faut faire ceci, et il ne faut pas faire cela".

[quote=Azerbarit]Ne consommez jamais pour "aller mieux". L'automédication est extrêmement dangeurese. Si vous pensez être atteint d'une dépression, consultez rapidement un spécialiste et empêchez vous de prendre un psychotrope.

Respecter ces règles limites significativement le risque d'usage d'une substance, même si celui-ci reste de toute manière présent.[/quote]
Perso, il m'est arrivé de consommer pour "aller mieux", comme tu dis. Et les solutions que j'ai trouvé de moi-même, à ce moment, pour traverser d'éventuelles passes difficiles, m'ont semblé tout à fait adaptées.
En te lisant, il semble que tout n'est qu'une question de produit. D'après moi, c'est bien plus large et complexe que ça, et il ne faut pas oublier ce qui fait notre singularité à tous (notre histoire, notre entourage, nos …

Echanges entre professionnels et usagers » La sécurité prime sur les effets » 06 avril 2021 à  11:19

Bonjour à tous,

Ca s'est déroulé en quelques heures. Apprendre que mon ami est en réanimation pour surdosage au fentanyl...alors qu'il consommait de l'héroïne en intranasal.

Je me devais d'écrire un post ou je rappelles la nécessité de suivre les règles de Réduction des Risques, afin que le bonheur que vous cherchez ne vous entraîne pas au fin fond des abysses...

Modif du 07/04 : Certains membres m'ont fait remarquer une trop grande rigidié quant à mon post, et à très juste titre (ze vous remercie ;)). Afin de mieux convenir aux règles de la communauté et de ne pas emettre "d'ordre", je reviens modifier mon post.

[large]Règle de sécurité de base[/large]

Ne consommez pas ou abstenez vous si :

- Vous êtes craintif quant à votre première expérience,
- Après une période de sevrage supérieur à 1 semaine, dans ce cas, réduisez la dose de 3/4,
- Vous êtes dans une situation dangereuse, comme en voiture par exemple,
- Vous n'avez aucun moyen de vérifier la nature de la substance,
- Si vo …

Cannabinoïdes de synthèse » Quel dosages pour le "sgt-78" » 01 avril 2021 à  20:32

Ah ouais ptn le truc de ouf alors.

Fait tout de même attention avec ça :)

Cannabinoïdes de synthèse » Quel dosages pour le "sgt-78" » 31 mars 2021 à  13:21

[quote=GabyRC]Oui tu a raison pour la toxicité éventuelle , mais je vais pas jeté le demi gramme restant donc je voulais en faire un c-liquid pour pouvoir le stocké.
Ah oui effectivement il a l'air très potent , du coup 500mg dans 1 litres ça te paraît correct toi (pour un concentré a diluer ) ?
Bonne soirée ![/quote]
Re ;)

500mg/l ça fait 500mcg par ml, ca reste quand même fort, si on en crois les données de wikipedia. Peut être commencer par dilulée 10mg dans 100ml pour obtenir une concentration de 100mcg par ml et déjà tu pourrais sans doute voire la puissance du produit.

Check les solvants sur pubchem, souvent la solubilité des produits dans le propylène glycol reste excellente.

La bise et fait attention ;)

Tramadol » Sevrage ambulatoire  » 30 mars 2021 à  18:44

Salut l'ami,

Je comprends entièrement ta souffrance et c'est une chose exceptionnelle de reconnaître sa dépendance et de demander de l'aide. Et ne t'en fait pas, malgré cette période compliquée, on te tendras la main.

Honnêtement, les benzodiazépines pour un sevrage ça marche un temps, et puis la dépendance se transfert soudainement lorsque l'on décide de les arrêter. Et la dépendance aux benzodiazépines, contrairement au tramadol, est mortelle. Et je le répète, le syndrome de sevrage de aux benzodiazépines peut conduire à la mort par excès de convulsions et d'hyperthermie.

Avec le tramadol s'ajoute une nouvelle difficulté : le syndrome de sevrage aux inhibiteurs de mixtes de la recapture, cad, de la sérotonine et de la noradrénaline. C'est lui qui pousse à la dépression et à des tentatives de suicides.

C'est sur point ou tu devras insister pour parfaire ta stratégie :

- Premièrement, ne baisse pas les doses, mais uniquement espaces les. En effet, le fait de baisser les doses est …

Cannabinoïdes de synthèse » Quel dosages pour le "sgt-78" » 30 mars 2021 à  18:33

Salut,

Wikipédia, ça vaut ce que ça vaut, mais il précise que la dose active de ce nouveau canabinoïde de synthèse est de 0.1mg soit 100µg.

Je te déconseille très fortement l'utilisation de ce produit. Apparement il est métabolisé en Cyanide, un composé extrêmement toxique pour le foie.

Ne te met pas en danger inutilement,

La bise ;)

Hop j'allais oublier le lien ;)

https://en.wikipedia.org/wiki/CUMYL-4CN-BINACA

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Comment pouvoir vivre en passant une dose de buprénorphine ? » 28 mars 2021 à  09:39

[quote=filousky][quote=Azerbarit]Le meilleur moyen pour combler ton manque est une dose supplémentaire de buprénorphine. Consommer un opioïde ne fera qu'empirer les choses, à cause de l'effet agoniste partiel de la buprénorphine.[/quote]
Petite erreur. Consommer un opioïde par dessus la buprénorphine ne va pas provoquer une augmentation du manque. C'est dans l'autre sens que l'effet de manque précipité arrive.

Opioïde après buprénorphoine = rien du tout
Buprénorphine après un opioïde = grosse crise de manque car la buprénorphine possède une appétence pour les récepteurs opiacés de l'organisme bien supérieure. Elle vire donc quasi instantanément les opioïdes installés sur ces récepteurs. Et ça fait mal.

Amicalement

Fil[/quote]
Oui, le bon schéma serait plutôt celui-ci. Par compétition, les opioïdes pris après une dose de buprénorphine demeure inactif puisqu'ils ne peuvent se fixer à leurs récepteurs.

Merci pour ta correction fil, c'est toujours un plaisir d'apprendre ;)

La bise, …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Comment pouvoir vivre en passant une dose de buprénorphine ? » 26 mars 2021 à  18:24

Salut,

Le meilleur moyen pour combler ton manque est une dose supplémentaire de buprénorphine. Consommer un opioïde ne fera qu'empirer les choses, à cause de l'effet agoniste partiel de la buprénorphine.

Ne mélange pas buprénorphine et dépresseur, en raison des risques de pertes de conscience et de dépression respiratoire.

Je suis désolé de te dire ça, mais tu ne pourras rien pour le moment. Détends toi, essaye de reposer et tout ira bien j'en suis sur.

La bise l'ami,

Opiacés et opioïdes » Combien de temps pour l'arrêt de la dépendance aux opiacés/codéine ? » 24 mars 2021 à  14:00

Salut,

Pour la prométazine, étant un antihistaminique, il n'y aura pas de sevrage ou des symptômes très léger mais qui seront confondus avec le sevrage de la codéine.

La codéine se transforme en morphine. Ton sevrage sera donc celui de la morphine.

Les symptômes de sevrages se divisent en deux catégories :

- Les symptômes physiques : anxiété extrême, nausée, vomissement, douleurs aigües comme un lombalgie, tremblement, angoisse, nervosité, diarrhée, fièvre, éternuement, nez qui coule et larmoiement. Ils débutent à H+6-12 après la prise, connaissent leurs paroxysmes à H+72, 3 jours, et diminuent en intensité jusqu'à disparaître au bout d'une semaine.

- Les symptômes psychiques : dépression, manque, phase de Craving, sensibilité accrue aux opioïdes, comportement de recherches des opioïdes. Plus silencieux, ils sont masqués un temps par les symptômes physiques, car le comportement de recherche et les phases de manques visent à obtenir un soulagement. Ils apparaissent après 5-6 jours …

Drogues et travail » J'ai nommé, Pseudoéphédrine » 24 mars 2021 à  13:51

[quote=Akaion]Hello

En terme de dosage c'est effectivement moins dangereux mais agissant principalement sur la norépinéphrine, l'éphinéphrine étant très "vasoconstrictrice", à dosage équivalent on pourrait y voir un danger équivalent à celui de la cocaïne. Niveau vasculaire cardiaque et cérébral, on a ce risque présent d'infarctus du myocarde et d'accident vasculaire cérébral comme tu l'as mentionné, cependant là où la cocaïne va se révéler plus dangereuses c'est concernant le côté psychiatrique qu'elle induit de part son action sur les autres neurotransmetteurs. La pseudoéphédrine, ne l'oublions pas est tout de même un précurseur de crystal meth, qu'on peut estimer (je pense largement) plus fort que la cocaïne à dosage égal.[/quote]
Salut ;)

Tu as raison sur la plupart des choses. Effectivement, on a ce risque présent d'AVC et d'infarctus, similaire à la cocaïne, étant donné que si la pseudoéphédrine est uniquement agoniste des récepteurs a et b adrénergiques, et par ce fait libère …

Oxycodone (Oxycontin) » Oxynorm possible d’avoir des bon effet ? » 22 mars 2021 à  22:20

La spécialité "Oxynorm" contient du chlorhydrate d'oxycodone pure.

Pour une gélule de 20mg, tu as donc 20mg de chlorhydrate d'oxycodone.

L'Oxycodone est un opiacé semi-synthétique obtenu par oxydation de la codéine. Pharmacologiquement, il agit comme mimétique des opioïdes, d'où sa fonction agoniste des récepteurs µ et libératrice de dopamine.

En terme d'équianalgésie :
[i]Si non précisé, les dosages concernent la voie orale[/i]
- L'oxycodone vaut 2 fois le potentiel de la morphine, soit 10mg de Morphine = 5mg d'Oxycodone, ce qui est la même chose pour l'héroïne.
- On peut déduire : 10mg morphine = 5mg d'oxycodone = 4-5mg d'héroïne (en insufflation généralement) = 100µg de fentanyl transdermique.

En terme d'effet, l'oxycodone est très similaire à l'héroïne. L'euphorie physique et cognitive diffère que très légèrement, en faveur de l'héroïne, notamment par son métabolite, le 6-MAM.

Si c'est ta première fois, tu commence par 1mg pour le test allergique. Environ 1 à 2h après, tu peux …

Tramadol » Quelle est votre relation avec le Tramadol ? » 21 mars 2021 à  16:50

Pour ma part, c'est assez compliqué.

J'ai une représentation très spirituelle du tramadol. Un mélange de l'enfer et du paradis, ou du moins d'abord le paradis et ensuite l'enfer.

IL soigne d'abord mes douleurs physiques, bien vite mais douleurs psychiques et j'ai du lui dire une adieu il y a quelques moi, car il devenait bien trop présent dans ma vie.

Mais comme je ne peut cesser de le voir définitivement, je lui accord une toute petite place, de l'ordre d'une fois par mois ou tout les deux mois.

Drogues et travail » J'ai nommé, Pseudoéphédrine » 21 mars 2021 à  16:15

[quote=psyloshit_]Salut !

j'avais déjà lu un post du même style qui parler de la pseudo, curieux je décide de m'en procurer en pharmacie et de prendre 2 comprimés, la fatigue est rapidement partie comme avec un café mais oula les effets secondaires de malades, va savoir pourquoi j'étais au bord de la crise d'angoisse, grosse palpitation, mal au coeur, paranoia, fin bon pas cool quoi.

J'ai pas retenté l'expérience surtout quand j'ai lu des témoignage disant qu'a long terme ca pouvait causé des AVC, donc évitez les prises quotidienne le plus possible, ca peut paraitre anodin étant sans ordonnance mais ca l'est pas.[/quote]
Ca m'est arrivé aussi. La pseudoéphédrine est anxiogène à mort, enfin à de fortes doses tout de même.

Mais c'est pas faux, ça tape sur le coeur. Après, on dis que les risques d'AVC ou d'infarctus sont augmenté, par rapport à quelqu'un qui ne consomme rien oui c'est vrai mais comparer à de la cocaïne, c'est infiniment moins dangereux.

Mais comme toute bonne chose, à …

Médicaments psychotropes » Mélange Codéine, XANAX et Tramadol » 21 mars 2021 à  16:12

[quote]Selon toi j'ai vraiment une chance incroyable étant donné que je n'avais jamais pris aucune de ces trois substances auparavants dans ma vie, je ne m'en rendais pas compte prq étant peu informé sur le sujet j'ai confondu le tramadol comme étant un benzo aussi. Je te remercie vrm de ta réponse. La prochaine fois que je vois du tramadol je le brule prq ca a vrm l'air très dangereux.[/quote]
Le tramadol n'est pas dangereux en soi. Au contraire, utilisé avec beaucoup de parcimonie, il s'est de nombreuses fois révélé être une alternative sur à de nombreux antidépresseurs, sans avoir d'AMM pour cette indication.

De même, prendre du tramadol à de faibles doses, comme 100mg pour tripper n'est pas dangereux. La combinaison de dépresseur est en revanche extrêmement risquée et aboutit souvent à un coma ou à la mort.

Médicaments psychotropes » Mélange Codéine, XANAX et Tramadol » 21 mars 2021 à  14:08

Je ?

Tu as une chance phénoménale. Sans m'avancer, 90% des personnes seraient décédées d'une profonde dépression respiratoire sans même que la naloxone n'ai pu faire quoique ce soit.

Mais cela est également révélateur de ton accoutumance pour ces substances.

- Déjà, 400mg de tramadol est la dose maximale avant de faire un syndrome sérotoninergique voir un syndrome de surdosage des opioïdes.

- Combiné alcool et benzodiazépine est la pire idée possible tellement elle est dangereuse. Risque de dépression du système nerveux par ouverture des Cl- et fermeture des Ca2+ et K+ donc hyperpolarisation de la totalité des membranes.

- Et les trois, c'est un suicide.

Considère que tu as vraiment eu de la chance :

- Il est probable que l'alcool ait atteint sa demi-vie avant l'arrivée des benzodiazépines ce qui à eu pour effet de ne pas directement de faire sombrer.
- Le tramadol met du temps à arriver. Et sans doute que dans le foie, étant donné que toutes tes enzymes CYP2D6 eurent été utilis …

Drogues et travail » J'ai nommé, Pseudoéphédrine » 21 mars 2021 à  14:01

Bonjour à tous,

Quelque chose d'assez fou viens d'entrer dans ma vie, et j'ai peur que cela me cause plus de tort que de bien, enfin la n'est pas la question.

Amateur de caféine, un bon petit café (le soluble n'a pas un goût terrible, je préfère largement les L'or ou Nespresso) me réveille toujours parfaitement le matin.

C'est à ce moment la que je décide, pour le bien de mes voies aériennes, de prendre un petit comprimé de 60mg de Pseudoéphédrine/500mg de Paracétamol.

En 1h, me voila changer en une bête de travail, capable de vaincre la fatigue, et une vigilance à tout épreuve. Parfait pour les études et rester focus.

Pendant 4 à 5h, tout s'accélère. Le temps passe extrêmement vite, on travaille très bien et surtout on a envie de bosser.

Donc voila mon constat :

- Dose : 100mg de caféine + 60mg de Pseudoéphédrine
- Effets "positifs" : augmentation de la concentration, de la vigilance, envie de travailler, excellente mémoire, on trouve ses mots et on sait très bien répondre aux …

Opiacés et opioïdes » Un nouvel opioïde plus puissant que le Fentanyl : L’isotonitazène » 21 mars 2021 à  13:51

Arme chimique totalement, comme le rappel le Biscuit.

Il me semble que le Kolokol-1 à été vaporisé par les voies d'aérations du Théâtre de Moscou, tuant a la fois des geôliers et des otages.

C'est rien c'est la russie :(

Opiacés et opioïdes » Un nouvel opioïde plus puissant que le Fentanyl : L’isotonitazène » 19 mars 2021 à  17:23

Ca fait les gros titres mais c'est pas le plus puissant ;)

Le plus puissant jamais synthétisé est le Ohmcarfentanil, environ 30 000 fois plus fort que la morphine.

Posons quelques calculs d'équianalgésie :

100mg de codéine = 50mg de tramadol = 10mg de morphine = 5mg d'oxycodone = 100µg de fentanyl transdermique = 50µg de rémifentanil = 3µg d'éthorphine = 1µg de Carfentanil = 300ng d'Ohmcarfentanil.

Je pense que vous avez bien lu hein, 10mg de morphine PO = 300 NANOgramme d'Ohmcarfentanil.

Petit calcul encore vite fait (bon il est ridicule mais quand même) :

Nous sommes 7,7 milliard d'être humains, soit 7,7*10^9 humains.
Considérant que la dose létale d'opioïdes pour tout le monde soit de 100mg de morphine PO, soit 50mg d'héroïne, 1mg de fentanyl et donc 3µg d'Ohmcarfentanil.

100mg = 0,1g il faudrait 7,7*10^9 * 0.1 = 770 millions de g, ou 770 000kg ou 770 tonnes de morphine pour tuer tous les humains sur terre.

3µg =100mg/30 000 donc, 770 000 000 / 30 000 = 25 666g soit 26kg pou …

Cannabis » Faire un E-liquide thc.. » 19 mars 2021 à  17:10

Salut,

Je vois beaucoup de flacon circulé avec du THC à 15%. Généralement, ils sont dilués avec du propylène glycol, donc pour ton cas c'est parfait.

Essaye un tout petit flacon, 15% THC/85% PG. Après je connais pas forcément les autres diluants mais le PG n'est pas dangereux pour la santé, sauf des doses extrêmes et encore peu d'effet ont été remarqués.

La bise ;)

Tramadol » Difficulté a baisser les doses » 19 mars 2021 à  17:06

[quote=Taro_Ben]J’ai la chance d’être étudiant et le COVID fait que je suis souvent a la maison, j’en profite pour faire ce sevrage et la j’ai 3 semaines de vacances donc je suis dans de bonne circonstances.
Et par contre je suis d’accord avec vous baisser de 50 a un certain palier devient hardcore, je suis dans l’incompréhension.
Passer de 100 a 50 c’est hardcore.
Mais bon[/quote]
Le système nerveux est extrêmement complexe et à ce niveau, chaque personne est différente.

N'oubli pas que le tramadol n'affecte pas uniquement ton système opioïdergique mais également les circuits sérotoninergiques.

Il sera plus simple pour un usager de morphine de baisser de 10mg sa consommation (50mg tramadol = 10mg de morphine) alors que pour les usagers de tramadol, un problème supplémentaire apparaît.

Tu peux également encore plus diminuer avec des comprimés de 37,5mg, mais attention au 500mg de Paracétamol.

Bon courage et fait attention à toi ;) …

Drogues et travail » Cette bonne vieille prednisolone » 19 mars 2021 à  17:01

[quote=Cub3000][quote=Azerbarit]infection au VIH[/quote]
Pardon ???[/quote]
Je te l'accord c'est très mal dit de ma part :(

La prednisolone est un anti-inflammatoire, spécifique des lymphocytes T. Le VIH touche les lymphocytes TCD4+, acteurs majeurs de l'immunité innée. Lors d'une infection par le VIH, la prednisolone induit une diminution de la resistance au virus et réduit le délai d'apparition du stade SIDA.

Mais ce n'est valable qu'en cas d'une infection et d'ailleurs, la prednisolone est fortement utilisé lors du stade SIDA. Le VIH infecte les lympthocytes TCD4+ et de fait force le système immunitaire à augmenter leurs taux, en réponse à l'infection. Au bout de quelques années, les organes lymphoïdes centraux, aussi appelés thymus, ne parviennent plus à une réplication efficace de ces anticorps, le stade SIDA apparaît.

Ce stade conduit généralement à la mort, car de nombreuses maladies opportunistes, même une légère grippe, provoquent une infection paroxystique de l'organisme n …

Drogues et travail » Cette bonne vieille prednisolone » 19 mars 2021 à  16:55

[quote=psyloshit_]Erreur de lecture je m'en excuse.

Au vu des autres réponses j'ai divagué dans mes propos.[/quote]
Aucun soucis ;)

Et puis, c'est une très bonne chose ton commentaire. J'ai complètement oublier le fait que chaque personne est différente et sa réaction pour un produit n'est pas la même que les autres ;)

Drogues et travail » Cette bonne vieille prednisolone » 18 mars 2021 à  20:13

Psilo je ne conteste pas, seulement je ne comprends pas.

Je n'ai jamais dis qu'on attendais des effets "positifs" de la prednisolone. J'ai uniquement dis qu'elle était censé provoqué des effets psychotropes.

Pareillement, je ne comprends pas ta remarque prescrypteur.

L'insomnie et l'énervement sont des effets pouvant être qualifiés de psychotropes, étant donné que provoqués par l'administration d'une substance à effet psychotrope. Certes, ce ne sont pas des effets attendus, mais en tout cas ils restent présent lors de la prise de Prednisolone.

Autre exemple : les personnes qui prennent de la pseudoéphédrine pour lutter contre la fatigue, le but étant d'obtenir une resistance à la fatigue dont l'insomnie en fait partie. Et l'enervement peut également être un effet secondaire à la prise de cette dernière.

Et dernière chose, celui qui as fait le trip report ne rapporte aucun effet "agréable" mais étant donné qu'il n'a décrit aucun effet, je ne puis tirer conclusion de son expérience …

Cocaïne-Crack » sentiment de fatigue lors de prises de cocaïne » 18 mars 2021 à  17:33

Salut,

Comme tout les psychonauts participant à ce forum, je pense sincèrement que le problème ne viens pas de la cocaïne elle-même.

Petite preuve :

- Il y a des cas extrêmement rare mais vraiment très rare et la c'est le pire signe, d'une vasoconstriction telle que le cerveau n'est plus alimenté en sang et en nutriment et donc symptômes de fatigue et d'évanouissement. Mais la ça veut dire que tu es tout proche d'un AVC, donc très peu probable à mon sens.

- Il peut aussi avoir un "effet clonidine", j'ai plus les sources, mais j'ai déjà vu des expériences qui explicait que dans de très rare cas (si peu documenté), par effet inhibiteur de la recapture de la noradrénaline, il y a une activation massive des a2 qui diminue le tonus sympathique et donc provoque des symptômes proches de ceux que tu peux ressentir. Encore une fois, j'exclue cette hypothèse par les données extrêmement faible donc je dispose, je n'ai aucunement envie de te dire de bétise.

Avec une forte probabilité, ta coca …

Remonter

Pied de page des forums