PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : bobkelso

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 23 avril 2019 à  09:17

Pour répondre un peu aux différents messages :

- J'ai déjà une petit prescription de seresta, je suis sujet à l'angoisse. J'ai horreur des benzo, ça me fou dans le gaz, ça me fait perdre la mémoire, je ne peux pas travailler...
J'en prends quand mon cerveau va exploser seulement, à force de tourner en boucle, histoire de bien dormir et de poser tout ça. Je peux être 2/3 mois sans en prendre, prendre 40mg/j de seresta pendant une semaine et arrêter. Je fais ça depuis 3/4 ans, sans problème.

- Par contre Visioman, le cannabis, c'est hors de question que j'y retouche, je suis incapable de me modérer la dessus. J'ai arrêté en 2013, je peux rouler un joint pour un ami, donner mon avis en humant une bonne beuh mais il est hors de question que je tire une taf même sur une vapote de cbd. Moi et Marie Jeanne, on s'aime mais beaucoup trop. D'un commun accord, et j'étais plus d'accord qu'elle, on s'ignore maintenant. :rasta:

- Sinon ouais, je crois pouvoir confirmer sans trop me tromper que …

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 23 avril 2019 à  08:23

Bonjour

Merci pour vos réponses, j'ai pris rdv dans un csapa.

Bonne semaine à tous.

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 18 avril 2019 à  11:17

Salut,

Je suis un peu perdu avec les acronymes.
Csapa, c'est pas que réservé aux jeunes consommateurs ?
Je vois aussi des centres ambulatoires spe addiction de chu etc...

C'est quoi le mieux pour moi qui cherche un accompagnement et un bilan de ma dépendance à l'alcool selon vous ?
J'habite dans une grande ville, j'ai le choix.

Merci

Alcool » déprime et gueule de bois » 18 avril 2019 à  00:48

Oui de violentes gueule bois accompagné de forte déprime ça m'arrive.. Et beaucoup trop.
boire beaucoup d'eau comme d'habitude ça peut aider.
manger proteinéet gras c'est pas mal non plus pour éviter de vilain lendemain...

edit : Merde j'ai détérré un vieux truc... désolé je me suis pas bien familiarisé au fonctionnement du forum.

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 17 avril 2019 à  22:41

Ha, j'avais beau m'en douter mais bordel en moment c'est n'importe quoi.
tout ou rien, excès même sans faire exprès...
Heureusement que je suis entouré, sinon ce serait vraiment moche et dur... :gerbe:

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 16 avril 2019 à  14:41

[quote=Mathio]D'où l'intérêt de prendre RDV avec des professionnels de l'addiction.
Ils existent des médecins et des thérapeutes spécialisé dans ce domaine.
Les CSAPA par exemple regroupent des professionnels expert en addiction (psychologue,médecins,éducateurs,infirmières...)

Renseigne toi pour voir si il y en a un près de chez toi ?

:peace:[/quote]
oui il y en a par chez moi et c'est en effet vers ça que je vais me tourner. Mon thérapeute actuel que je vois depuis un moment n'étant pas de son propre aveu, qualifié correctement pour traiter l'addiction.

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 16 avril 2019 à  14:38

[quote=pierre][quote=BobKelso]Pour la faire courte, il m'a plus ou moins conseillé de changer de vie pour régler mes problèmes.  La clé de mon bien être et de ma guérison serait donc un boulot dans le tertiaire 9/17h, des horaires fixes de sommeil et 3 petits footing hebdo ? Merde j'aurais préféré élever des chèvres dans le Larzac mais tant pis...[/quote]
Change de psy !! Beaucoup de psy ne veulent que normaliser l'usager, avec la croyance que si la vie devient "normal", il n'y aura plus de problème. Ca ne marche pas comme ca la vie ! Il raisonne par rapport à eux et à leur vie de merde quand ils pronent des trucs pareil.

Non, il faut que tu puisses gérer ta consommation d'alcool tout en faisant ce que tu aimes !

Et un tip : n'est alcoolique que celui qui se reconnait alcoolique. C'est à dire que tu as des problèmes avec l'alcool que si TU considère que tu en as. Pas si les autres considèrent que tu en as... (entourage, soignant, colegues...)[/quote]
hehe, je prenais des pincettes m …

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 16 avril 2019 à  13:51

Ok, ce post est un peu hs quoique. (pis après tout c'est mon thread j'en fait ce que je veux)

J'ai rencontré un psychiatre ce midi, on a parlé de mon alcoolisme, de mon anxiété, de ma vie...
Il se trouve que je suis musicien semi pro et que je bosse dans l’événementiel. Je me couche tard, j'ai un rythme de vie un peu décalé forcément et selon lui tout ça participe à mon anxiété et à ma consommation.
Pour la faire courte, il m'a plus ou moins conseillé de changer de vie pour régler mes problèmes. La clé de mon bien être et de ma guérison serait donc un boulot dans le tertiaire 9/17h, des horaires fixes de sommeil et 3 petits footing hebdo ? :bravo: Merde j'aurais préféré élever des chèvres dans le Larzac mais tant pis...

Sans déconner, je sais pas si je traduis bien ce qui c'est passé mais je me demande si ce professionnel à déjà aidé qui que ce soit vraiment un jour. 10 piges d'études pour filer des conseils qui tiendraient dans la rubrique psycho d'un journal gratuit.

Des psys …

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 15 avril 2019 à  14:33

@Rick Merci pour cette réponse et ces conseils avisés.
Rien que parler de mon addiction et de ma relation à l'alcool est tout nouveau pour moi. Je crois que j'ai du bol d'être tombé sur un psy jeune et particulièrement compréhensif.

@Mathio Merci. Ouais j'avais arrêté la fumette"à la dur", je m'étais ainsi retrouvé en pleine dépression anxieuse, insomniaque comme pas permis en moins de 3 semaines... Là je vais aborder le problème un peu plus "professionnellement" :lol:

Alcool » Bon ben...je bois trop.  » 14 avril 2019 à  23:45

Si j'ai bien tout compris à ce que j'ai lu, je suis alcoolique chronique. Je ne suis pas alcoolo-dépendant, je n'ai pas besoin de boire dès le matin même si ça m'arrive de le faire, mes mains ne tremblent pas...mais je bois tous les jours, ou presque, vraiment presque. Environ une bouteille de blanc au moins, minimum, souvent beaucoup plus... en cachette de mes proches qui font l'autruche.

Ancien gros consommateur de cannabis, ayant arrêté depuis 2013, vers 24 ans, j'ai glissé, doucement mais sûrement, vers la cuite quotidienne.

Bien qu'ayant soigné la dépression que cachait mes excès cannabiques , un fond anxieux reste très présent chez moi. Insidieusement je me suis mis à utiliser l'alcool pour fonctionner, comme je le faisais avec le cannabis.

Ca va faire un petit moment que j'ai admis le problème, pas très longtemps que j'ai réalisé que je n'étais pas plus fort que tout le monde et que j'avais besoin d'aide...
J'en ai fini avec le "demain j'arrête" je vais prendre ça en main …

Cannabis » Cannabis : Syndrome de sevrage dur dur... » 07 juillet 2016 à  21:59

Je trouve pour ma part, d'expérience, que les csapa, psychiatres et médecins ne comprennent que rarement la dépendance et le syndrome de sevrage que l'on peut avoir lorsqu'on est un grand usager de cannabis.
Le problème est bien évidement de tomber dans une autre addiction.

Pour l'avoir vécu, arrêter le cannabis est une vrai galère et je ne pense pas que l'on puis comparer un dépendance à  une autre. Chacunes révèlent leur lots de difficultés. Il faut se libérer du ridicule concours de bites : j'ai arrêter l'héro et toi tu n'arrives pas à  arrêter l'herbe. Cela n'aide personne et ne mène a rien.

Pour le cannabis, je pense surtout au un regain d'anxiété et à  l'insomnie qui rendent la vie impossible. Le cannabis à  haute dose à  modifier notre rapport au monde et rend la vie a jeun "étrange" et inquiétante.

Malgré tout cela il ne faut pas hésiter à  consulter, voire re consulter, bien au contraire.
J'ai eu la chance de tomber sur un psychiatre qui à  pu m'expliquer les fondements e …

Remonter

Pied de page des forums