PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : boom kamol

Cannabinoïdes de synthèse » Qui a raison pour les dosages? » 24 septembre 2020 à  14:27

Salut !

Ben écoute, j'ai posé la question pour un blend au FUB-AMB et je n'ai pas eu de réponse, j'espère que tu auras plus de chance avec ton liquide.

Cela dit, on est sur la même molécule alors peut-être pourra-t-on échanger quelques expériences.
Par exemple, mon premier blend est surdosé (1g de noid pour 10g de blend) mais je peux compenser cette trop grande concentration en allégeant les doses qui aromatisent mes clopes et en étant prudent sur le tirage et la fréquence des lattes.

Ce qu'il y a de plus simple avec le liquide, c'est qu'on peut le diluer dans une plus grande quantité si ta concentration est trop balèze.

Je ne suis pas un spécialiste, je te dis seulement de quelle manière je procéderais si j'étais à ta place. Tu peux toujours procéder de la sorte :

D'abord, utilise une concentration qui te semble réaliste et prépare quelques fioles de préparation "mère" (PM) qui te servira de base pour celles que tu vapoteras. Colle dessus une gommette qui les distingueront de tou …

Cannabinoïdes de synthèse » Demande de conseil pour blend de FUB-AMB » 23 septembre 2020 à  07:24

Bon, comme les réponses se faisaient attendre j'ai tenté le coup, mon blend est en train de sécher.

Seul souci : mon ratio est de 1g pour 10g de blend inerte.
Or, entre-temps, j'ai réussi à trouver l'info pour le dosage qui tourne plus autour de 1g pour 40g de blend, ce qui me fait a priori un blend 4 fois plus puissant que ce qu'il faudrait.

Pour le blend inerte, j'ai choisi l'origan (plus précisément les sommités fleuries).
Jai opté pour le trempage plutôt que la vaporisation avec un spray pour minimiser la formation de hot-spots.
Pour procéder, j'ai :
[quote]1/ Pesé le blend inerte ;
2/ étalé le blend au fond du saladier pour évaluer la quantité d'acétone nécessaire ;
3/ remplacé le blend par la quantité d'eau requise pour le recouvrir entièrement;
4/ transvasé l'eau vers le doseur pour relever la mesure ;
5/ Nettoyé l'ensemble ;
6/ Rigoureusement réétalé le blend au fond du saladier ;
7/ Placé la poudre magique au fond du verre doseur ;
8/ Versé une faible quantité d'acétone pour …

Cannabinoïdes de synthèse » Demande de conseil pour blend de FUB-AMB » 17 septembre 2020 à  05:34

Bonjour à tous.

Comme je l'ai brièvement évoqué dans ma présentation, je cherche à confectionner mon premier blend avec autant de précautions que possible.
Je ne suis pas intéressé (du moins pas tout de suite) par la confection d'un c-liquide (par ailleurs très bien documentée ici). J'ai cru comprendre que vous déconseillez les blends, notamment en raison de la moins bonne homogénéité du mélange

Pour info, je suis un fumeur assez expérimenté de blends tout faits (4/5 ans) : j'ai déjà vécu des surdosages, je charge peu mes joints et je fais des sevrages réguliers. Je suis conscient de la différence avec le cannabis et connais le risque d'OD inhérents aux noids.

J'ai à ma disposition :

? 1g de FUB-AMB
? 1l d'acétone (pureté >95%)
? une balance de précision (0,001g)
? des gants en latex
? des lunettes de protection
? des verres-doseurs en pyrex
? des herbes sèches (principalement armoise, houblon et pétales de rose)

Pour le mélange, je comptais utiliser un plat en pyrex avec une larg …

Au coin du comptoir.... » Présentation 2020 » 17 septembre 2020 à  04:04

Bonjour à tous, moi c'est Boom Kamol, quadragénaire.

Je suis un petit consommateur de joints mais certains de mes excès, dans mes jeunes années, m'ont coûté cher. Il y a cette douille qui m'a envoyé sur une planète si lointaine que je ne pensais pas ça possible avec de la simple beuh, même puissante, me laissant en sequelles des crises de spasmes qui ressemblaient à s'y méprendre à de l'épilepsie... Je me suis traîné ça 5 bonnes années puis, avec un gros travail sur moi, j'ai réussi à m'en débarrasser.
J'ai toujours été très sensible à cette substance, aussi ai-je toujours veillé à ne pas dépasser mes limites, mais je ne sais pas dire non quand on me propose, et j'ai du ma à me raisonner quand j'en ai à disposition. De plus, au-delà d'un certain pallier, ça me rend totalement inopérant.
J'ai résolu le problème autour de la trentaine par le seul angle d'attaque possible : l'approvisionnement. Ainsi, je prenais un petit bout en début de mois, je tapais dedans sans retenue et quand, au b …

Remonter

Pied de page des forums