Psychoactif
PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Au coin du comptoir....
» Thérapies / médicaments / besoins d'aide - comment on explique qu'on en a besoin ?

Bonjour à tous,

Je me pose actuellement beaucoup de questions concernant le jugement et la sigmatisation concercernant les troubles mentaux, les troubles de personnalité etc ...
et notamment concernant les jugements que peut avoir la société (ou les "gens" en général) sur ce genre de troubles...
et aussi la façon dont elle (la société/les gens) perçoit les "solutions" employées pour se sortir de ce genre de trouble

toutes ces questions sont, je pense, valables aussi pour les problématiques addictives

par "solutions", j'entends de façon très subjective : toutes les aides qui viennent d'autre part que cette mystérieuse "volonté" ou "force" que les gens sans problèmes / normaux /équilibrés , ont. (enfin, en vrai, ces gens qui PENSENT être sans "problèmes/normaux/équilibrés, comparés aux AUTRES gens bizarres).

cette mystérieuse "volonté" ou "force" dont ils parlent en disant

"moi aussi je me sens mal souvent mais j'arrive à me ressaisir. j'ai pas besoin de psy ou de médicaments …

Decro - Sevrages... et après ?
» Après la coke,. dois je faire une croix sur tout ou est il possible d’experimenter d’autres drogues

Bonsoir à tous,

Petite synthèse : entree assez « tardive » dans les consos, en tout cas pas spécialement tôt :
Début des soirées et cuites entre copains à 18 ans (Avant ça très sage), début de la clope à 20 ans, première prise de cocaine à 25.
Le « problème » c’est que chaque découverte a donné lui, chez moi, à des consommations excessives. Très vite ...
J’ai commencé à prendre conscience de mes addictions vers 26 ans (j en ai 29) et des problèmes que cela posait dans ma vie.


Au final, autour de tout cela il y avait aussi les troubles alimentaires - anorexie et anorexie boulimie - de médecine 18 a 25 ans, une énorme libido qui, sans me déclarer « addict au sexe «  m’a donné envie de tout expérimenter entre 21 et 23 ans , au point que je n ai plus vraiment de fantasmes, avec l’impression d avoir «  tout fait «  et une certaine lassitude vis à vis des envies de mes partenaires . J’etais sans limite, féroce’ le sexe , pourtant sans aucune substance à l époque , me mettait dans un é …

Cocaïne-Crack
» Que faire de plus pour s’en sortir quand on a déjà tout essayé ?

Merci beaucoup pour toutes vos réponses,

Je suis particulièrement sensible aux conseils de Toxicobartos

[quote=Toxicobartos]Salut Emma,

Ecoutes beaucoup de choses ont déja été dites mais je vais te rajouter un petit conseil qui a marché pour moi: je me suis donnée une période de 2 ou 3 mois, ou j'ai commencé fort (4 grammes par semaines, pris sur un ou deux jours) vers le "une fois par mois (finance oblige).

Tu verras: se dire "je n'en ai plus je ne sais pas quand je vais en reprendre" est extrêmement dur, par contre se dire, "je ne vais plus en avoir mais c'est cool, dans 3 ou 4 semaines je retaperais" et bien ça aide a passer ce putain de craving.[/quote]
et Bright88

[quote=Bright88]Hello Emma,

Tu es peut être à un moment charnière de ta vie?
A la croisée des chemins.

2020 ça a été une année très compliqué pour pas mal de monde, ça a pu réveillé des angoisses et des peurs qui avait été enfoui très profond.
En tout cas c’était le cas pour moi.

Je me reconnais dans ton …

Cocaïne-Crack
» Que faire de plus pour s’en sortir quand on a déjà tout essayé ?

[quote=G6k]Tu devrais reprendre le boulot ca aide a avoir un vie plus stable , a se mettre des limites et a moins penser en noir , échanger avec des gens
Tes en train de rentrer dans le cercle conso culpabilité donc reconso reculpabilite ... et puis si tu n es pas occupée tu n as que ca a penser donc ca n'aide pas.[/quote]
[quote=sud 2 france]Salut, comme dis plus haut si tu as un boulot qui te plaît je te conseille (les conseilleurs ne sont pas les payeurs; mais comme tu es ici pour en recevoir, je me permets) d'y retourner; avoir une vie sociale, ça limite etc... ça a déjà été dit + haut.
Quitte à y retourner en mi temps thérapeutique; ça te laisserait du temps l'autre moitié de la journée pour aller à une hospitalisation de jour en addictologie (ça existe) ou quelquechose dans ce genre là... it.[/quote]
Oui je comprends ce que vous dites.
Après je ne pouvais pas forcément dire tout dans mon post mais il y a plusieurs donnés qui font que la reprise du boulot est compliquée pour moi …

Cocaïne-Crack
» Que faire de plus pour s’en sortir quand on a déjà tout essayé ?

Bonsoir,

Merci à tous ceux qui ont pris le temps de me répondre.
Toutes vos réponses et votre bienveillance me font sincèrement chaud au cœur. Vraiment.
Grâce à vos mots et retours je me sens un peu moins seule et un peu mieux comprise ...
c’est tellement compliqué tout cela et l’addiction en général que ceux qui ne la traversent pas , même en faisant du mieux qu ils peuvent , ont souvent des paroles maladroites malgré eux qui font que je me sens super nulle, faible et que tout cela n’est qu’un manque de volonté ...
vos textes m’apaisent un peu.

Mais oui, la difficulté en ce moment pour moi c’est cette situation d’avoir déjà mis tant de choses en place ... et que ça ne fonctionne pas (même si ça a pu fonctionner à un moment donné , plus en ce moment)

Merci pour tous vos conseils...
Qui sont tous pertinents
Mais malgré ça j’ai plusieurs objections et « oui mais » à répondre.
Et ce n Est pas une façon de fuir ou de ne pas vouloir écouter vos suggestions , qui sont pour la plu …

Cocaïne-Crack
» Que faire de plus pour s’en sortir quand on a déjà tout essayé ?

Bonjour à tous,

Je poste un enieme message concernant la descente aux enfers et la difficulté de sortir de l’addiction à la cocaine.
Je n’attend pas spécialement de miracle et je me doute que vous ne pourrez pas me dire grand chose mais comme je me sens seule et que j ai besoin de soutien je ressens l’envie de faire ce post ...

Je vais essayer de faire bref.
Rencontre avec la cocaine le 1er janvier 2016.
Conso festive et occasionnelle pendant 6 mois puis je commande mon 1er gramm en juillet 2016 et la c est le début de la conso solitaire et excessive.
Entre septembre 2016 et janvier 2017 quasi quotidiennement Allant jusque 3g/jour.
J.arrive à diminuer un peu (1g ou 2 par semaine) a partir du moment ou je commence à en parler autour de moi
En mai 2017 je fais un séjour de post cure à Kairos de 2 semaines.
Pendant un an ça reste compliqué même si j arrive à diminuer ma conso elle est encore très présente.
J habitais à paris mais je retourne chez ma mère en Normandie.
Je suis …

Cocaïne-Crack
» peut on apprendre à gérer sa conso ou sommes nous divisés en 2 catégories ?

Bonjour,

J’ai commencé la cocaine en 2016 et je lutte depuis 4 ans avec cette drogue.
En quelques mois (entre janvier et juillet 2016) je suis passée à une conso en petite quantité , festive et partagée , à une conso solitaire qui a rapidement augmentée (jusqu’a 3g par jour en 2017)
Assez rapidement j’ai pris conscience du soucis , je ne travaillais plus, grosses sautes d’humeur, dépression , mises en danger, soucis d’argent etc ...
j’ai tenté un séjour post cure dans un caarud au printemps 2017

Ma conso était secrète mais j’en ai finalement parlé à mes proches et en 2018 j’ai réussi à stopper complètement pendant 8 mois

Depuis janvier 2019 je consomme régulièrement mais j’arrice plus ou moins à gérer
En tout cas c’esf ce que je me dis, en comparant avec ma conso de 3g par jour pendant cette période pendant laquelle j?avais perdu le contrôle de ma vie

En vrai, je contrôle plus tellement depuis plusieurs mois
Répercussions sur ma vie financière, amicale, amoureuse et profess …

Antidepresseurs
» Effexor, un AD plus puissant ?

Bonjour Trippouw,

J'ai testé plusieurs antidépresseurs : Paroxetine, Prozac, Brintellix ...
pendant des périodes plus ou moins longues

je n'ai jamais ressenti vraiment d'effets avec les antidépresseurs,
quand ma psychiatre me demandait comment je le ressentais, je savais jamais trop quoi répondre car rien de flagrant
même si ça m'a surement , combiné à d'autres médocs, permis de trouver un certain équilibre

j'avais arrêté tous mes traitements en février 2019, mais suite à plusieurs crises d'angoisses, crises de paniques, crises de larmes violentes en juin, j'ai repris un traitement mi juillet. Et donc, c'est là que j'entre dans le sujet, Effexor.

Finalement, ma psy a noté (avec justesse) que je n'avais pas vraiment de caractère "depressif" car pas de sentiment morose ou déprimé au quotidien, mais bcp d'anxiété et sujette aux paniques etc , donc apparemment effexor agit davantage là dessus.

Pour la première fois, j'ai ressenti de réels changements et effets avec cet AD.
Be …

Cocaïne-Crack
» Effexor peut il entrainer une hausse de consommation ?

Bonjour,

Consommatrice de cocaine depuis 2016, avec des périodes de grosses consos (entre 1 et 3g par jour) et des périodes plus occasionnelles. J'ai arrêté 10 mois en 2018 et depuis un an et demi je consomme régulièrement mais en essayant de gérer du mieux possible.

Depuis plusieurs mois, j'avais réussi à réduire entre 2 à 4 g par mois environ, et ça n'avait pas de répercussions négatives sur ma vie. Donc j'étais plutot contente.

J'ai eu plusieurs traitements (AD, neuroleptiques, anti épileptique...) mais je ne prenais plus rien depuis janvier 2019.

En mai et juin, j'ai eu des descentes très compliquées, des grosses crises d'angoisse comme je n'en avais pas connue depuis longtemps. Besoin de boire beaucoup pour m'apaiser, grosses crises de larmes, panique etc ...
Pourtant, je ne consommais que 0,5g à chaque fois, une fois par semaine.
Donc ce n'était pas, je pense, uniquement à cause de la c, mais un état d'anxiété générale, suite au confinement-déconfinement et à de nombreu …

Antidepresseurs
» Effexor - expériences de colère ou d’agressivité avec un AD ?

Bonjour à tous,

Après plusieurs années difficiles, addictions et comportements borderline, j’ai commencé à expérimenté plusieurs traitement début 2017 : prozac et abilify, tercian, avant de trouver un équilibre avec l’ad et brintellix combiné au lamictal un antiépileptique.
J’ai arrêté tout traitement vers mars 2019 et j’ai réussi à trouver un équilibre.
Même si j’avais encore des difficultés j’avais trouvé une stabilité émotionnelle et comportementale.

Suite au confinement et au deconfinement j’ai été pas mal perturbé et le mois de juin a été compliqué.
Crise d’angoisse, troubles paniques, toujours à fleur de peau, insomnies crises de larmes, anxiété , tension permanente etc ...

Ma psychiatre m’a prescris un nouvel antidépresseur Effexor que j’ai commencé mi juillet.

Je ressens beaucoup d’effets positifs, me sens énergique, positive, avec des envies.
Plus du tout de crises de larmes de pleurs pour rien

Par contre plusieurs fois de suite, lors de soirées, souvent après co …

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ?
» Comment gérez vous votre relation de couple & votre addiction ?

Bonjour à tous,

Je me tourne vers vous et vos expériences / témoignages / avis, car je me questionne beaucoup sur ma relation de couple actuelle.

Et j'ai beau faire des recherches sur le sujet, notre cher ami Google ne m'apporte absolument aucune réponse ! ce qui est vraiment très rare !

Quand je fais des recherches sur la vie de couple et l'addiction, les seuls résultats qui ressortent sont "vivre avec une personne ayant une dépendance", "comment aider un toxicomane", "comment j'ai découvert que mon mec a un problème avec la drogue" etc ...
Les témoignages ne concernent que les personnes en couple avec quelqu'un qui rencontre des problématiques addictives.
Mais jamais l'inverse !

Et je me pose beaucoup de questions.

*

On parle souvent du déni, de la fuite de celui qui consomme.
De la difficulté à en parler, à aborder le sujet, l'inquiétude du conjoint etc ...

Mais ce n'est pas mon cas, et j'imagine que je ne suis pas la seule !

*

Je ressens actuellement un sentimen …

Cocaïne-Crack
» Prendre de la coke seul

Salut harpale

Bien sûr, si ça peut te rassurer, on est nombreux à être dans le même cas !
Tu es loin d’etre le seul.

Et une fois par mois, en effet c’est régulier et c’esf important de se questionner sur pourquoi tu recherches ça, pourquoi ça revient etc...
et c est important que tu te penches dessus comme tu sembles décrire ça comme un besoin incontrôlable et irrépressible. Bah c’est pas du tout bizarre, ça s.appelle le craving et c’est un truc que rencontre la plupart des consommateurs de coke, que ce soit des conso solitaires ou festives ...

Pourquoi consommer seul ?
Personnellement, ce que j,aime particulièrement et ce que je recherche dans la c, je ne le trouve quasi pas dans la conso festive. Sauf si c.est en très petit comité et que les gens parviennent à s.ecouter, mais c est assez rare ! Mais si l’occasion s y prête et que les gens sont pas trop mégalomanes, dans ce cas là j’adore .
Mais ce que j’aime dans la conso solitaire, c’esf le fait de me retrouver intensément …

Cocaïne-Crack
» Il m'a enlevé l'envie de prendre de la cocaïne

Bonsoir,

Je suis d.accord avec tous les commentaires precendants.

En même temps je suis assez « admirative » ou « étonnée » de ta capacité à faire taire ton envie et à décider de ne pas consommer « juste » en rencontrant cette vieille connaissance.
Je ne pense pas que tu ai réussi à ne pas prendre ce soir là uniquement pour cette raison. Sinon ce serait trop facile pour tous ceux qui ne parviennent pas à arrêter.
Oui, on peut être ému ou bouleverser de voir la dégradation de quelqu’un qu’on a connu autrefois, mais je doute que ça suffise à résoudre les craving et les problématiques addictives.

Et à l’inverse, si la vision de quelqu’un qui nous etait proche peut avoir des influences sur notre conso, il est probable que ça ait l’effet contraire...
Je vois plein de gens autour de moi tristes et dans un sale état et qui pourtant ne consomment rien
Et des gens beaux en bonne santé et épanoui qui consomment
Je parle d.alcool cigarettes drogues douces ou dures ...

Donc en effet si …

Cocaïne-Crack
» Est-il vrai que la cocaïne aide à la créativité ?

Salut Bettina,

Je viens de voir ton post, et je pense que tu as déjà trouvé ta réponse.

J'ai envie de te répondre malgré tout car je me sens concernée. Cette question de créativité est même carrément centrale dans ma consommation de cocaine. Je travaille la dessus avec ma psy en CSAPA, et on tourne essentiellement autour de la question de l'écriture justement !

Ce n'est peut être pas très "bien" ce que je vais écrire là, et un peu contraire aux réponses des autres. Et loin de moi l'envie d'encourager la conso de coke pour écrire.

Mais pourtant voilà :
oui, moi je pense que la coke aide l'écriture.
c'est indéniable.
mais il y a une contrepartie à cette petite poudre magique.
c'est un peu comme un pacte avec le diable, ce n'est pas gratuit, il y a un revers de la médaille.

Effectivement, je rejoins les autres, le produit ne va pas te donner des pouvoirs que tu ne possèdes pas déjà.
Mais si tu écris déjà, que tu aimes écrire, que tu as déjà des talents pour ça ...
c'est di …

Cocaïne-Crack
» Que faire sous cocaine

Salut Matthieu,

Il y avait eu des réponses à ce sujet ici
https://www.psychoactif.org/forum/2019/01/27/Des-idees-activites-sous-coke_41402_1.html?from=similarm#divx

Sinon je pense que les envies d’occupation viennent souvent toute seules, y a pas de trucs à faire en particulier, ça dépend de chacun haha.
Comme dit plus haut ça dépend de tes envies à toi, comme dans la vie en fait !
Je pense que ça peut te donner la motivation, là confiance et l’energie de faire les trucs que tu aimes mais dont tu te donnes pas le temps , le courage , la force de faire en temps normal.

Donc ça peut être sortir , parler avec des gens, lire des trucs sur le net, écrire , travailler , écouter de la musique, penser, révéler des trucs que tu oses pas à quelqu’un, fantasmer, faire une partie de jambes en l’air ...
à toi de trouver ce que tu as envie de faire, mais je pense pas que ça se réfléchisse vraiment , ça s’impose plutôt tout seul en fonction de toi et de ton état du moment …

Cocaïne-Crack
» Tout finir le stock et arreter

[quote=Oul]En plus je n'arrive pas à gerer :
En vue d'un evenement le weekend prochain j'en ai commandé 2G qui ont été livrés plus vite que ce que je pensais, du coup je tape dedans au lieu de la garder.
Comme elle est excellente je m'en mets plein le pif pour un melange de plaisir en dents de scie et de culpabilité, cela devient lourd !

Du coup j'ai décidé de tout arreter, de cloturer mes comptes sur le dark web, mais aussi de tout finir aujourd'hui pour terminer en feu d'artifice.
Il me restait un G ce matin,j'ai attaqué à 11H après le footing, et là à 15H il m'en reste un gros quart.
J'espere pas faire d'OD... ça devrait aller car je suis costaud et massif.

Le problème avec ce produit c'est que quand on en prend, que les premiers rail de la séance sont super bons.
On est dans un super état et on pense qu'en en reprenant on va retrouver cet etat mais ça n'est pas comme ça, plus on accumule les rails et moins ça apporte de plaisir.

L'idéal serait d'en prendre juste un gros et c'es …

Cocaïne-Crack
» Sniff de cock: effet contraire

[quote=Psychotropeur]La coco, c'est plus ou moins les même effets sauf que, très étrangement, ça me pose, ça me donne envie de réfléchir en solo, de revasser avec de la bonne musique, et un p'tit sourire en coin. Mais ça me rend plus associale qu'autre chose. Je comprends pas, je suppose que c'est lié a mon métabolisme personel (je soupçonne des troubles de l'attention depuis longtemps, mais cet effet
me conforte encore plus dans cette idée, et ai donc décidé de voir un psychiatre pour en avoir le cœur net). 

Donc voilà, je me demandais.... Vous trouvez quoi de si attachant dans la cc? Enfin, c'est quoi tous le délire autour de ce produit ? C'est juste moi qui l'assimile mal ou je comprends pas/ne sais pas apprécié la coco?[/quote]
Salut Psychotropeur,

Moi aussi ces différences de réaction à la c me questionnent depuis pas mal de temps.
J’ai beaucoup d’amis qui en consomment de façon festive pour se motiver et tenir jusqu’au petit matin. Ça les boost physiquement, ca les rends hyp …

Paroles de femmes
» Plus de libido

Salut Sweetcandy,

Le fait d'avoir des problèmes de poids / d'alimentation entraine très fréquemment une aménorrhée (absence de règles). D'autant plus en cas d'anorexie.
J'ai eu pendant plusieurs années des troubles alimentaires, et je n'ai pas eu mes règles pendant 4 ans, quand mon IMC était en dessous de 18. Dès que j'ai retrouvé un poids correct, mes règles sont revenues aussitôt ! Donc pas d'inquiétude, c'est tout à fait remédiable !

Que consommes tu comme drogue ?
En tout cas, la prise de drogues entraine des modifications hormonales, et peut donc entrainer une aménorrhée.
La conso combinée à l'anorexie, ce n'est donc pas vraiment étonnant que cela t'arrive ! On peut aussi avoir une absence de règles quand on est stressé / déprimé etc ... C'est fou mais notre tête et notre mental peuvent avoir de grandes conséquences sur le corps, ils sont très liés !

Concernant la libido, je pense que cela va avec !
Les problèmes d'anorexie révèlent un dysfonctionnement au niveau de ton …

Au coin du comptoir....
» Addictions et Argent - Comment gérez vous ?

Bonjour à tous !

Bon, encore un sujet que je poste qui est finalement plus un appel à témoignages qu'une vraie question...
Mais j'aime bien connaitre vos parcours et vos histoires ...

Je me demande donc comment vous gérez le lien entre addiction et argent ?
C'est à dire :
- Est ce que votre addiction à une réelle influence sur votre budget mensuel ? Est ce qu'il vous met dans la merde ?
- Est ce que la question du budget arrive à limiter votre addiction ou pas du tout ?
- Est ce que vous l'assumez ou est ce que vous culpabilisez , avez des regrets ?
- Est ce que vous vous privez de certaines choses (sorties, vêtements, vacances etc...), que ce soit nécessaire ou pas, mais en prévision de votre dépense consacrée à votre drogue ?
- Est ce que le budget nécessaire à votre consommation vous pousse à faire des choses que vous ne feriez pas sans ça ? (travailler plus, privations de bouffe, vol, deal, prostitution etc ...)

Voilà mes questions du jour !

Merci à ceux qui prendron …

Actualités
» Rencontres Psychohead à Paris le 19 juin à 19h

Je suis déçue d’avoir loupé ça.
Pourtant j’aurai aimé être là .
Sortir de l’anonymat malgré tout ce que j’ai écrit, et rencontrer des gens pour de vrai =)

Je pense que ça m’aurait fait du bien, de vous rencontrer.
Notamment sur cette idée de déculpabilisation , car au final en ce moment il n’y a qu’elle qui noircit mon tableau de droguée heureuse. Mais elle est imposante, celle là ! J’aurai aimé en discuter avec vous ...
Les prochaines dates vont être compliquée pour moi , je travaillerai à ces dates ...

Je suis de passage à paris jeudi prochain , le 27 , et je peux avoir l'après midi à tuer (/accoucher) , mais j’imagine que c'est interdit de prévoir des contre rencontres / cafés / verres ici , outre les dates officielles ?

Cocaïne-Crack
» sentiment de fatigue lors de prises de cocaïne

[quote=tikvamal]=> C'est coupé avec du vermifuge pour chat ma belle.
Et moi, je me trouve trop vieux
pour revenir m'imposer sur le marché.
Je suis presque pensionné...
Si tu veux t'amuser, va en Guyane, et reviens sans rien.
Evidemment.[/quote]
Coucou tikvamal
Merci du conseil haha

Par contre je me suis un peu renseignée sur les produits de coupe de la c, et notamment sur le Lévamisole le vermifuge dont tu parles.

Mais moi j'ai trouvé ça :
"Les hypothèses sur les raisons de l’utilisation du lévamisole comme produit de coupe comprennent son faible coût, sa disponibilité dans les pays « producteurs » de cocaïne, ses propriétés physico-chimiques semblables à celles de la cocaïne et l’augmentation des effets euphorisants et stimulants de la cocaïne. Le lévamisole comme beaucoup de substances antihelminthiques possède des propriétés « nicotine-like ». Le lévamisole permettrait une augmentation de l’activité sympathique, augmentant l’effet de la cocaïne."
http://www.addictauvergne.fr/ …

Cocaïne-Crack
» sentiment de fatigue lors de prises de cocaïne

[quote=jack974]Pour ma part mais je ne veux pas catégorique cela vient de la sphère orl , mes cloisons son perforé et j’ai des polypes ,le résultat est que le produit ne va pas forcément ou l’on voudrais ,par exemple les sinus maxillaire sur les côtés de la bouche peuvent être saturés de toutes sorte de produits ,essaie d’enfoncer ta paille le plus loin possible ![/quote]
Oui c'est possible que ce soit ca ...
J'ai moi même un perforation de la cloison nasale.
Mais bon ca ne m'a jamais empêché de ressentir les effets boostant cela dit.

samedi soir j'ai reconsommé et bien ressentit les effets positifs, mais j'étais en contexte de soirée.
très variable donc, car parfois dans ce même contexte dernièrement ca me coupait toute énergie et là non, c'était comme si c'était la 1ere fois
Comme quoi je suis encore observatrice des effets de cette drogue sur moi, et ca varie encore d'une fois à l'autre, avec pourtant le même dealer. surprise moi même de ressentir encore des effets différents …

Cocaïne-Crack
» sentiment de fatigue lors de prises de cocaïne

Salut à tous ,

J'ai recommencé à consommer de la cocaïne en janvier après 8 mois d'arrêt.
Depuis mars je suis entre 7 et 12g par mois exclusivement en sniff. Je consomme à chaque prise 1g entier, je stoppe quelques jours jusqu'a la fois d'après. Donc pas quotidiennement mais au moins 2x par semaine (un le week end et un en semaine)

En avril j'ai fait une pause de 15 jours et en mai j'ai arrêté presque 3 semaines (mais sans que cela soit vraiment un choix, juste que mon dealer actuel n'en avait plus et que j'ai réussi à ne pas en chercher ailleurs absolument).

J'étais plutôt contente de cette pause imposée, et je n'ai pas ressenti de symptômes de sevrages.
Pas demotivation, deprimes, d'envies de rien faire etc.
Les cravings étaient gérables.
Donc très différents de quand j'avais décidé d'arrêter dans le passé, qui avaient été des periodes dures.

Pendant ces 2 périodes j'avais plein d'énergie, ça m'à fait du bien de constater que j'étais pas retombée dans l'addiction t …

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ?
» Parlez-vous de vos consommations à vos proches ?

Hello à tous,

Encore une fois je suis curieuse de connaître les témoignages des consommateurs...

J’aimerais savoir si vous parlez de vos consommations ?
A qui vous en parlez ? (Famille, amoureux, amis, collègues ...) ?
Comment cette parole est arrivée : si vous en avez toujours parlé , s’il y a eu un « moment de révélation , et si oui comment il est arrivé ?
Comment vous vivez le fait que votre entourage le sache ? (Est ce qu’ils consomment eux même ?)

Et si vous n’en parlez pas, pourquoi ?
Et comment vous le vivez ? Est ce que ça vous manque ou pas ?

Voilà plein de questions que je me pose, encore une fois par simple curiosité, pour connaître les histoires des autres.

Pour ma part , je consomme actuellement entre 6 et 8g de coke en sniff par mois.
J’ai commencé en 2016 dans un cadre festif et suite à la première prise j’en avais parlé à mes amies proches (non consommatrice).

Les fois suivantes je n’en ai pas parlé, seuls les amis avec qui j’avais consommé étaient donc …

Cocaïne-Crack
» Consommez vous de la cocaïne au travail ?

Merci pour vos témoignages, je réalise donc que je suis loin d'être la seule à ressentir une grande part d'effets négatifs en consommant dans ce contexte. Je m'étonnais de ressentir autant de tension et de stress.

Mais du coup je suis quand même étonnée car j'ai l'impression d'avoir pas mal entendu parler et lu des articles sur la "coke au travail", et que beaucoup de gens en prenaient pour tenir et assurer quand il y avait un rythme de travail intense et qu'il fallait assurer malgré la fatigue. Que c'était de plus en plus courant de prendre un rail le matin comme on prendrait un café avant d'aller au boulot, et que cela pouvait se renouveler pendant la journée.

Finalement je n'ai pas l'impression que cela ressort vraiment de nos témoignages.

Cocaïne-Crack
» Consommez vous de la cocaïne au travail ?

Pour répondre à Pierre, je voulais savoir ça car cela m’est arrivé il y a 2 ans , puis j’ai arrêté de consommer, et quand j’ai repris je n’ai pas réitérer la prise en milieu professionnel.
Récemment, j’en ai repris 2 fois sur mon lieu de travail.

J’ai déjà lu pas mal de trucs sur le net (articles principalement) ou j’en ai entendu parler vaguement, de gens qui consommaient sur leur lieu de travail pour tenir et assurer lors de grosse pression, horaires tardifs etc
Personnellement , si la cocaine a souvent été bénéfique lors de travail chez moi , pour bosser devant mon ordi, m’aidant à être plus productive et efficace, ce n’est pas le cas quand je suis sur un lieu de travail.

Malgré les effets de la coke j’ai du mal à me concentrer, je suis dispersée, nerveuse, stressée. Comme le décrit TheRealSlimShady, je compte les minutes et j’attends avec impatience la fin pour rentrer chez moi.
Je me sens tendue et j’ai des coups de fatigue, je ne ressens pas l’effet stimulant et de confian …

Cocaïne-Crack
» Consommez vous de la cocaïne au travail ?

Hello tout le monde !

J'aurai bien aimé savoir si certains ont déjà consommé de la cocaïne au travail ?

Et si oui, dans quel secteur de travail c'était, comment vous consommiez, les effets postifs et ou négatifs que cela vous procurez ...

Voilà c'est par curiosité et faire un partage d'experiences et ressentis !

Merci d'avance pour vos témoignages :)

Cocaïne-Crack
» Préférez vous consommer de la C avec du monde ou en solitaire ?

Hello,

La cocaine est connue pour être une drogue festive.

Pourtant on sait que quand on tombe dedans, on en consomme aussi en solo.

Du coup ça m’interesse d’avoir vos témoignages sur vos façons de consommer. J’imagine que cela a déjà été abordé mais bon.

Donc :
Vous consommez seul ou avec des gens ?
Dans quelles circonstances ? Cad si c’est avec des gens : pour sortir dans des bars ou des boites, pour rester poser à parler en appartement, pour se déshniber lors de soirées sexe ?
Et en solo : seul chez vous ? En cachette dans les toilettes même si vous êtes avec des amis ?

Et pourquoi ce choix / cette préférence ?

Pour ma part j’ai commencé de façon assez classique à en prendre en soiree festive , puis peu à peu en soirée posée en appartement à 2 ou 3 à parler toute la nuit, puis toute seule.
Aujourd’hui je consomme seule chez moi.
Cela m’arrive d’en prendre en soiree avec mon dealer et ses amis. Mais je ne fréquente pas de consommateurs dont je me suis en fait éloigné …

Cocaïne-Crack
» Éternuements

Salut Tishia,

Depuis combien de temps consommes tu 3g/ semaine ?

Oui le nez qui se bouche et les éternuements je connais !
Pour moi ça a commencé à arriver au bout de quelques temps de consommations régulières.
Je pense que ça peut être dû au fait que ton nez est fatigué !

Si tu arrêtes quelques semaines , quand tu reprendras ça ira mieux. Et puis ça recommencera ...

Je pense que ça peut être dû à ça, en dehors de la qualité du produit !
Mais oui je sais bien que cela est désagréable et diminue le plaisir de la prise !!

Au coin du comptoir....
» A quel moment vous vous sentez "bien" ?

Petite question, en passant.
Mais qui n'est finalement pas une si "petite" question que ca ...
Qui est peut etre, au final, la plus "grande" question de notre vie :

A quel moment on se sent bien ?
"Bien", genre, "bien", dans la vie ?
Y a plein de façon de se sentir "bien" dans la vie ?

Et vous ?
A quel moment vous vous sentez bien ? Pourquoi ?
C'est quand vous avez consommé ? Quand vous avez consommé quoi ? et pourquoi ? dans quel contexte, de quelle facon ?
Quand vous avez pas consommé ? Et quand vous consommez pas, vous faites quoi, il se passe quoi ?

Bref, je pense que c'est une question qui mérite d'être posée !
A quel moment, dans notre vie, on se sent "bien", et a quel moment ca se passe, et pourquoi :)

J'aimerai avoir vos témoignages
Merci à ceux qui prendront le temps de se questionner la dessus, et de répondre :) …

Remonter
Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS