Recherche » Forums » Auteur : leopardi

Conseils généraux de réduction des risques » Cauchemars lorsqu'on dors sous une substance  » 12 avril 2023 à  17:31

Pour le story-time: j'ai rêvé que je me réveillais en salle de réveil à l'hopital et qu'une infirmière m'expliquais que je venais de m'évanouir en pleine rue et qu'on m'avait amener inconscient à l'hopital. Ensuite je me rendors à l'hopital et je me reveil dans la maison de mon enfance où mes parents m'explique que j'ai juste fais un cauchemar. Puis je me rendors dans la maison des mes parents et me re-reveil dans une chambre d'hotel et je ne sais pas où je suis, je demande à tous le monde que je croise quel est le nom de l'hotel, dans quel ville sommes nous etc mais personne me reponds puis je me rendors dans la chambre d'hotel et me re-re-re-reveil dans un autre endroit... et ainsi de suite pendant 12 reveil jusqu'a que je me reveil pour de vrai avec mon reveil qui sonne. En "temps rêve" (cf le film inception) j'ai passé une dizaine d'heure tandis qu'en temps reel c'était juste une sieste d'une heure. Je suis encore sous le choc de l'intensité de se cauchemar skizophrénique. …

Conseils généraux de réduction des risques » Cauchemars lorsqu'on dors sous une substance  » 12 avril 2023 à  17:26

Je parles peut importe la substance, mais dans mon cas c'était tramadol et caféine+nicotine:

Cette nuit a été tres courte mais je devais etre productif aujourd'hui car j'avais des rdv et des choses impérative à faire. Pour me sortir la tete du cul alors que je n'ai pas beaucoup dormi, j'ai pris un tramadol (qui chez moi à un effet "dynamisant") une bonne dose de caféine et de nicotine.

J'ai été productif de 8h du matin à 14h mais un moment je me sentais tellement fatigué du cerveau que je me suis autorisé de faire une sieste d'une heure (en mettant un reveil) pour ensuite repartir de nouveau dans ma journée productive.

Et pendant cette sieste d'une heure où je me suis endormi avec les coeurs qui bas à 100 à l'heure (nicotine et caféine) j'ai fais des cauchemars... mais des cauchemars horribles!!!!

Est ce que c'est courant?

Conseils généraux de réduction des risques » gastro-entérite/maladie et toxicomanie  » 11 avril 2023 à  09:43

Par ce que évidemment c'est pas par ce qu'on est cloué au lit par une maladie qu'on perd tout d'un coup les raisons qui nous pousse à consommer tel ou tel produit. Donc le besoin de consommer se fait ressentir. Par exemple moi j'ai une gastro carabiné, mais mon anxiété et tristesse chronique n'a pas disparu. Il y a juste des vomissements et de la diarrhée qui est venu se superposer a ça. Je dirai meme que la gastro me rend encore plus triste et anxieux et que j'ai encore plus envie de consommer.
Je n'imagine pas la galère des personnes qui sont victimes d'accident (de la route par exemple) et qui se retrouve a l'hôpital cloués au lit sans pouvoir prendre leurs conso. L'enfer...

Conseils généraux de réduction des risques » gastro-entérite/maladie et toxicomanie  » 11 avril 2023 à  09:36

Bonjour à tous,

J'ai une gastro-entérite carabiné et parallèlement à ça je suis alcoolique, addicte à la codéine et au benzodiazepine.

Ce post vaut pour toutes les maladies: rhume, covid, maladie intestinale etc

Mais putain quel galère!!!!!! Je chie et je vomis sans pouvoir manger un bout depuis 4 jours et en même temps je suis obligé de boire un peu d'alcool et de prendre ma potée de médicament pour pas ressentir de sevrage. Mais quel galère!!!!!!! Forcement boire de l'alcool par dessus la gastro à jeun ça rend la gastro encore plus agressive et faire fonctionner le foie en digérant des benzo et de la codéine alors qu'il est deja HS par la gastro c'est pas mieux....
Mais quel galère... Mon dieu quel galère...

Si d'autres personnes ont deja eu une maladie purement médical (qui n'a rien à voir avec la consommation de substance), donnez moi vos conseil pour tenir par ce que là c'est dur :(

Tabac et cigarette electronique » Fumer l'équivalent d'un paquet de cigarette en une taffe : bonne idée?  » 28 mars 2023 à  17:01

[quote=marvin rouge]Ton cœur va prendre cher
Idée pas bonne (pr être polis)

Bon courage

Au pire chiqque, ou sniff
La tu va faire de la taquicardie[/quote]
comment on peut sniffer de la nicotine?

Alcool » Comment maintenir un taux exacte d'alcool dans le sang dans la durée? » 25 mars 2023 à  22:49

Bonjour à tous,

Je voudrais savoir savoir si il y a un moyen, une formule mathématique par exemple, qui permet de savoir exactement la vitesse d'élimination de l'alcool par le corps et donc permettre de savoir quand reprendre un verre pour maintenir un taux désirer.

J'aime etre sous 4 unité d'alcool -> une "unité d'alcool" étant d'après le code de la route 0,25 g d'alcool par litre de sang soit 0,125 mg d'alcool par litre d'air expiré si je me trompe pas.

Et j'aimerai pouvoir être parfaitement sous 4 unité d'alcool autant de temps que je veux avec le moins de fluctuation possible.

Bien sûr, il y aurait la technique de faire un éthylotest toutes les 30min mais ce n'est pas très pratique et assez onéreux.

Des astuces?

Par ce que faire au ressentie commence à me faire chier, parfois on a l'impression de descendre et on reprend un verre et en fait on est monter trop haut, parfois c'est l'inverse. Le ressentie est très peu fiable. …

Alcool » Quoi prendre avec de l'alcool pour un effet plus intérréssant?  » 25 mars 2023 à  22:11

Bonjour à tous,

Je suis de nature anxieuse et dépressive et je consomme pas mal d'alcool.
Mais les effets ne sont jamais vraiment satisfaisant: descente peu agréable, euphorie pas très prononcé, effet pas non plus super intéressant.

Bref peut importe la quantité que j'en bois je ne suis jamais vraiment satisfait de l'alcool. Ça fait un peu tourner la tête, ça apaise un peu, ça rend un peu jovial, mais tout ça est très léger pour beaucoup de point négatif: gueule de bois, mauvais sommeil, impact sur la santé très prononcé etc.

Je sais que ce genre de question est à prendre avec des pincettes sur ce forum mais je me lance quand même en espérant que les modérateurs comprendront ma démarche:
Que pourrais-je prendre avec l'alcool pour rendre ces effets plus intérressant.

j'ai deja essayé canabis+alcool: ça endors donc bof
j'ai deja essayé valium+alcool+beta bloquant: mélange plutot pas mal, beaucoup d'apaisement, legère euphorie...

Des conseils? …

Opiacés et opioïdes » Opiacés + Ritaline?  » 25 mars 2023 à  21:02

Bonjour à tous,

J'aime beaucoup le tramadol et la codéine mais je trouve que ça manque un peu d'énergisant, on est un peu mou.
J'ai donc penser a le mélanger avec un stimulant. J'ai sous la main de la ritaline.

Bonne idée?

Tabac et cigarette electronique » Fumer l'équivalent d'un paquet de cigarette en une taffe : bonne idée?  » 25 mars 2023 à  21:00

Bonjour,

Je suis un passionnée de nicotine (j'aime beaucoup les effets que procure cette molécule) et je me suis fixé ces derniers temps comme défis de fumer en une taffe l'équivalent d'un paquet de cigarrête bien costaux .

Impossible de le faire avec du tabac (je pense qu'on cracherait ses poumons d'un morceaux) je l'ai donc fait avec un des cigarettes electroniques.

Je vous explique ma recette: une fiole de 10ml de e-liquide dosé à 20mg correspond a peu prêt d'après plusieurs étude a un paquet de 20 cigarette.
Je consomme du e-liquide en sel de nicotine pour avoir des effets de hits et de monter immédiate des effets comparable à la cigarette.
Les sels de nicotine ne pouvant etre chauffé a plus de 14W sans etre detruit, ils ne peuvent etre utilisé que avec des moyennes cigarettes de faible puissance (la mienne est une innokin zlide). Lors d'une promotion sur internet (un acheté un offert), j'en ai acheté 6.
J'ai divisé ma fiole de 10ml en 6 portion puis j'ai bricolé un système …

Alcool » Comment rendre une descente de murge douce? » 24 mars 2023 à  16:17

[quote=HeroinIsMyLife][quote=Locutus]
C'est ton blog qui s'affiche dans ton profil HILM ! :)[/quote]
Bizarre, pourtant j'ai cru l'avoir supprimé... Je n'en suis pas très content en tout cas. Si la modération pouvait le supprimer, merci ! :)[/quote]
Au contraire je trouve que ça permet de mieux comprendre ta vision des choses et d'apprendre a te connaitre meme si on est derrière un écran. Après libre à toi de le modifier ou supprimer.

Alcool » Comment rendre une descente de murge douce? » 19 mars 2023 à  20:01

C'est quand meme étrange, on sait qu'on est pas seul dans nos cas, on sait que tout être humain souffre dans sa vie (à différente échelle bien sûr mais même les gens "qui vont biens" ont des angoisses, des problèmes etc la vie parfaite n'existant pas) et pourtant on souffre quand même et on trouve cette souffrance comme anormal. Enfin c'est mon ressentie.
Question philosophique intéressante je trouve... :u-thin:

Alcool » Comment rendre une descente de murge douce? » 19 mars 2023 à  19:57

Merci pour vos réponses!
Il n'y a pas de solutions miracles à tous ces problèmes mais pouvoir en parler et échanger sur ce forum sans se faire strike par le gouvernement est deja réconfortant.

[quote=HeroinIsMyLife]Bonjour à toi. :) C'était juste pour te partager mon expérience. Je ne prenais jamais les trois en même temps, en fait je faisais à peu près comme tu le racontes. Simplement je voulais juste échanger ton vécu et le mien. Et je te comprends tout à fait..

Bon courage à toi en tout cas ! Moi c'est par un espèce de déclique que j'ai arrêté de boire. Je te souhaite la même chose.

Bon week-end à toi. Je ne sais guère comment t'aider, mais si parler et échanger te fait du bien, pas de soucis...

Bon courage ![/quote]
Merci à toi d'avoir pris le temps d'écrire une bio sur ton profil utilisateur, ça m'a permis de me comparer (voir que je ne suis pas seul etc). Faudrait que je le fasse aussi un jour …

Alcool » Comment rendre une descente de murge douce? » 16 mars 2023 à  22:03

[quote=psyr]Je n'ai pas de vrais conseils à proprement parler, étant donné que j'évite au maximum ce genre de situation mais ta méthode éveille ma curiosité. Je me permets de te poser quelques questions, libre à toi d'y répondre
Tout d'abord, pourquoi ? Pourquoi est-ce tu arrêtes alors que tu es lancé ? Des impératifs ? T'en as marre ? Des contraintes de stock ?
Et puis "comment" ? Comment fais-tu pour résister à la tentation de continuer ? Parcequ'autant, l'éternel dernier verre, quand il fait nuit, il est gérable. Mais en pleine journée, avec la perspective de la descente consciente qui arrive, bwouah .. Ça doit piquer, surtout si c'est quotidien.

Comme suggéré par Locutus, il ne faut jamais négliger l'eau et la nourriture.
Par contre, méfiote avec le paracétamol. Ça m'est déjà arrivé d'en gober en 'prévention' de lendemain difficile et au réveil mon foie faisait la gueule[/quote]
Disons que j'utilise l'alcool comme anxyolitique (plus puissant que les benzo pour ma part) et que …

Alcool » Comment rendre une descente de murge douce? » 16 mars 2023 à  17:58

Reste la technique de se faire vomir pour stopper au plus vite l'ivresse. Mais ça je n'ai pas eu le courage.

Alcool » Comment rendre une descente de murge douce? » 16 mars 2023 à  17:07

Merci pour tes conseils @Locutus!

J'écris ce message deux heures après mon message précédent qui avait été écrit en pleine ivresse.

J'ai bu comme un porc, j'ai pris deux sachets de solution de réhydratation en vente en pharmacie ("hydratis"), deux vogalib (contre la nausée), un doliprane et une bonne dose de caféine et nicotine. Un peu de patience et l'acceptation de redevenir sobre (c'est surtout ça qui est dur psychologiquement) et c'est reparti plus ou moins.

Bon ça reste du bricolage pharmaceutique par terrible mais ça fait l'affaire.

Alcool » Comment rendre une descente de murge douce? » 16 mars 2023 à  15:17

Bonjour à tous,

J'ai de plus en plus tendance à me bourrer la gueule en pleine journée voire le matin et donc contrairement aux usagers "standard" de l'alcool qui ont plus tendance à boire le soir, je ne vis pas la descente pendant mon sommeil mais en plein éveil pendant la journée.

Par exemple, je me lève à 10h du matin, je prends 6 shot de ricard quasi à jeun, je suis bourré jusqu'à 14h/16h puis viens la descente où la migraine apparait, le sentiment de dépression, les nausées etc.

Il y a-t-il un médicament/psychotrope ou une technique qui permette de vivre cette descente de l'état d'ivresse vers l'état de sobriété moins douloureusement?

Précision: je ne parle pas de gueule de bois (6/10h après l'épisode d'ivresse) mais de descente post-ivresse (immédiatement après que l'ivresse diminue)

Opiacés et opioïdes » Urgent!! Je suis en plein début d'addiction  » 06 mars 2023 à  21:59

Merci beaucoup @cependant pour ta réponse très complète. Je me sentais un peu seul face a mon problème et ça fais chaud au coeur de savoir qu'il y a des gens pour en discuter.
Tu m'as appris plein de chose, je ne connaissais pas les CSAPA, je vais essayer d'en contacter un et on verra bien.
J'ai mon tramadol grâce a des prescription d'un rhumatologue car j'ai par ailleurs une scoliose qui occasionne des douleurs au dos.
Je pensais aux urgences psychiatrique car c'est la porte d'entrée la plus rapide pour ensuite etre interné en HP et bénéficier d'une prise en charge immédiate d'adictologie, mais ce n'est surement pas la bonne méthode car étant deja passé en HP que dire que c'est vraiment très très pourri comme suivi.

Opiacés et opioïdes » Urgent!! Je suis en plein début d'addiction  » 06 mars 2023 à  00:09

En outre, n'étant pas du tout motivé à me sevrer maintenant car ma période difficile de vie n'est pas encore passé, que préconisé vous pour continuer de manière sécuritaire?
Rester sur 400mg chaque jour et ne plus augmenter?
J'imagine que les effets vont etre moindre et qu'au bout de 3/4 jours prendre 400mg ne me fera quasiment plus rien (mo, corps à une très grosse force d'accoutumance).

Opiacés et opioïdes » Urgent!! Je suis en plein début d'addiction  » 06 mars 2023 à  00:01

(Désolé pour le doublon avec le sous forum tramadol)

Je suis dépressif depuis 2 ans: sous anti-dépresseurs, anxyolitiques, suivi psychiatrique, psychologique etc.

Ces dernier temps ont été particulièrement difficile dans ma vie et le tramadol que je n'utilisais que ponctuellement pour égayer mes journées est devenu systématique.

J'en suis à 7 jours sans interruption avec augmentation des doses chaque jour pour palier à l'accoutumance et être chaque jour au top. Le point positif c'est que ça fait 7 jours que je ne suis pas malheureux, ça faisait depuis des années que ça ne m'étais pas arriver...

C'est du tramadol LP basique. Je le prends en une prise le matin au petit déjeuner.
Le premier jour c'était un cachet de 150mg puis chaque jour j'ai augmenté d'un quart a peu prêt. Là j'en suis à 400mg par matin en une prise.

Je songe à continuer à augmenter mais en divisant les prises: une le matin et une au gouter. Est-ce moins dangereux pour la santé?

A partir de quelle dose pour …

Conseils généraux de réduction des risques » Accident en sortie de lit au réveil: anttention les gars j'ai failli mourir! » 05 mars 2023 à  11:32

Hello à tous

Je me couche tous les soirs avec prise de valium et beta-bloquant et me réveil le matin avec nicotine à la cigarette électronique pris en position allongée quelques secondes après le réveil. Mais mon témoignage s'applique pour toutes les substance.

Usuellement je prends quelques minutes semi-couché (avec trois oreillers sous la tête) à bien me réveiller avant de descendre l'échelle de 2m de mon lit mezzanine.

Aujourd'hui j'étais pressée et je me suis levé pour descendre mon échelle. J'ai immédiatement fais un black-out de 3 secondes à ce moment exacte (le passage de la position allongée à verticale à dû éteindre mon cerveau 3 secondes).
Je suis tombé en chute libre de 2m et me suis réveillé écrasé tout le long de mon corps par terre avec des égratignures.

Si n'importe quelles coins de meubles ou autre objet c'était trouvé dans la trajectoire de ma chute au niveau de ma tête, je serais peut être mort.

Donc attention les gars, quand vous sortez du lit le matin, même si …

Codéine et dihydrocodéine » Alcool+codéine en pleine journée: safe?  » 24 janvier 2023 à  16:07

Merci pour vos réponses très complètes!
Il est vrai que je ne prends pas des doses colossales et que je suis naturellement un mauvais métaboliseur de l'alcool et de la codéine.
Je suis content d'en savoir plus sur le sujet.

Codéine et dihydrocodéine » Alcool+codéine en pleine journée: safe?  » 22 janvier 2023 à  16:41

Bonjour,

J'ai souvent entendu parler de la contre indication entre codéine et alcool et du risque de dépression respiratoire. Je me demandais si cela était un risque générale ou particulièrement lié a la nuit, la fatigue et au sommeil.
Car j'ai du mal à imaginer faire une dépression respiratoire à midi après avoir consommer le matin de la codéine et de l'alcool car je suis en pleine forme et je respire de manière parfaitement consciente. À part en m'évanouissant, je ne vois pas comment une dépression respiratoire peut arriver alors que je suis à l'écoute active de chacune de mes respirations.
Je me trompe peut être complètement? Il y a t il d'autres risques?

Merci à tous

Opiacés et opioïdes » Consommer des opiacés fréquemment sans dépendance/accoutumance  » 09 décembre 2022 à  22:09

Merci pour ta réponse!

J'ai déjà fais tout le parcours du dépressif classique: psychiatre, psychothérapeute, psychanalyste, antidépresseur, augmentation de la dose jusqu'au max, changement d'antidépresseurs, ré-augmentation de la dose jusqu'au max, hôpital psychiatrique etc.

Bref il y a un moment où il faut accepter qu'on devra vivre avec de la tristesse jusqu'à ce que les choses s'arrangent et que la seule manière d'avoir des pauses dans la tristesse quotidienne est les opiacés.

Exposer les raisons de ma dépression n'est pas le sujet de ce forum.

Quant à ma consommation d'opiacés elle est pour l'instant tout à fait sous contrôle. Je prends tramadol ou codéine 1 fois par semaine et parfois 2. À une si petite fréquence je n'ai aucune dépendance ni accoutumance. La preuve, j'arrête parfois plusieurs semaines quand ma vie est momentanément plus joyeuse (vacances, rencontre d'une fille etc)

La dépendance psychologique est une notion abstraite qui peut vouloir tout et rien dire: pa …

Opiacés et opioïdes » Consommer des opiacés fréquemment sans dépendance/accoutumance  » 09 décembre 2022 à  11:36

Bonjour à tous,

Je prends de temps à autre de la codéine ou du tramadol. Ces derniers temps je vais très mal à cause de problèmes personnelles et j'aimerai passer, le temps de me remettre sur pieds, à une consommation la plus fréquente possible dans la limite de ne pas développer une addiction physique, une accoutumance nécessitant d'augmenter les doses etc.
Faut-il que je laisse un jour de "repos" entre chaque prise? Deux jours? Trois jours?...

Je me suis toujours demandé s'il existait une sorte de formule mathématique ou un tableau pharmaceutique permettant de savoir le minimum de jour entre chaque quantité d'opiacés prises pour ne pas devenir dépendant?

Ou alors, faute de savoir scientifique, pourriez vous me partager votre expérience sur une consommation à long terme non dépendante?

Pour info: je prends le matin soit 90mg de dihydrocodéine soit 225mg de tramadol

Merci à tous!

Opiacés et opioïdes » Sex et opiacés  » 09 décembre 2022 à  11:19

Expérience en tant qu'homme:
Les opiacés sont constricteurs (inverse de dilatateur): urètre très serré donc difficulté à uriner, système digestif très "serré" (le mot est pas adapté mais tu vois l'idée) donc constipation et surtout tout l'appareil éjaculatoire très serré donc impossible d'éjaculer (et par conséquent de jouir).

Je pense que chez les femmes il doit y avoir un mécanisme similaire sur la production de mouille, de détente du vagin et de l'urètre nécessaire au moment de l'orgasme.

Ne réussissant plus à jouir on finit par être inconsciemment désintéressé de la sexualité et donc s'ensuit une perte de libido

Remonter

Pied de page des forums