PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : lola_

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage à  la dure...dur dur » 16 juillet 2014 à  10:29

Lola_
Replies: 281

Aller au message

ah ba voilà  de bien bonnes nouvelles au retour de mes vacances. Je suis heureuse pour toi.

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage à  la dure...dur dur » 05 juillet 2014 à  20:01

Lola_
Replies: 281

Aller au message

Tient une collègue anim!!

Pour les jambes qui gigotent la nuit et qui ont comme la folle envie de courir seules ou biens de se séparer de ton corps j'ai utilisé de l'homéopathie pour ma part (zincum metallicum) ça m'a aidé. Le médecin avait l'air de dire que oui, mais sans plus. Après j'étais prête à  tout pour que ça stoppe. A demander.

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage à  la dure...dur dur » 28 juin 2014 à  20:43

Lola_
Replies: 281

Aller au message

Oui courage!! Il faut penser à  ça. A la fierté de soit même par la suite!! Puis même maintenant, même quand on se sent 6 pieds sous terre, déjà  dire stop c'est un méga pas de géant.

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 28 juin 2014 à  15:03

Lola_
Replies: 24

Aller au message

J'ai dormi!! Bon certes avec un peu d'aide, oui réveillée pleins de petites fois dans la nuit, mais pas d'insomnie à  être debout 2heures à  tourner en rond, à  plus quoi savoir faire de ma peau. Mais pas grave, un dodo quand même. Une grande victoire.

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage à  la dure...dur dur » 27 juin 2014 à  18:46

Lola_
Replies: 281

Aller au message

Courage Ofée. Je sais que ce n'est pas évident dans ces moments, mais tente de te détendre. Revoit le doc qu'il aide ou fasse des examens complémentaires??

Je sais c'est peu, mais je suis de tout coeur avec toi.

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 27 juin 2014 à  18:04

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Ofée, je suis comme toi à  deux semaines pleines. Et bien, je vais toujours pareil, pas de dodo, pas faim, même si j'ai eu faim l'autre jour, mais j'ai envie d'avancer donc je me bouge (ballade, peinture, ...) je suis retournée voir le médecin pour dormir, j'ai des somnifères. On verra. Je me dis là  ce que je veux c'est dormir. Je ne pense même pas au effet de la codo ou ma douleur de dos toujours là , juste dodo. C'est ce qui compte, après je me dis déjà  sans ça, plus en forme, ça ira bien mieux.

Je tente de trouver aussi des trucs pour atténuer la douleur. J'ai fait l'eau froide sur les jambes hier soir, j'ai eu moins mal, mais j'ai de l'homéopathie aussi pour ces douleurs. Donc effet des deux, ou ça se calme, on verra. Mais en tout cas, chaque petites douleurs de moins est une victoire et ça me réjouit.

Ofée t'es pas retournée voir le docteur pour lui en parler???

Enjy: courage, je me dis que pour réussir son sevrage, il faut aussi le vouloir. Et on est pas forcément prêt à  …

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 26 juin 2014 à  20:50

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Merci beaucoup. Vos messages me font bien chaud au cœur. La fatigue amène le blues et étant un peu seule dans cette épreuve, pas évident tous les jours.

Oui, c'est vrai que manger est plus une contrainte en ce moment. Même si je me dis, au diable les conseils des diététiciens, là  je mange ce que je veux, j'aime. Mais bon, j'ai pas envie de grand chose. Si j'ai eu faim hier. Punaise j'y croyais plus. Donc je vais dormir un jour, mais bon étant une méga dormeuse, c'est ce qui me stresse et gêne le plus. Puis me relaxer j'ai toujours eu du mal. Je suis tendue en permanence. Je reprends la piscine ça détend et délasse un peu, et la sciatique on verra après.

Mais ça va, je bois depuis toujours beaucoup d'eau, tisanes, thés (bon lui je l'ai stoppé j'en veux plus pour le moment)

Je vais tenter l'eau froide, et surélever mes jambes. Mais pourquoi du savon de Marseille sous la housse, je connaissais pas.

Merci encore et courage aussi Ofée pour tes maux de tête. …

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 26 juin 2014 à  18:27

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Au risque de me répéter, ce qui me choque, m'afflige, c'est que à  la base, c'est pour diminuer une souffrance et on nous apporte d'autres.

Je sais bien, je ne suis pas si naïve, les médocs c'est pleins de substances pas forcément toutes roses, mais de là  à  nous filer des petites doses d'opiacés et après faire la morale sur l'utilisation de certaines drogues. Ok on peut se droguer mais faut prendre la voie légale des groupes pharmaceutiques, c'est ça??

En tout cas je suis comme vous Aïwa, l'envie d'aller de l'avant et de sortir de cette merde. S'écouter. Comme j'ai fait pour envie de m'arrêter, ça m'a pris un jour comme ça. Mon corps semblait dire: stop. Comme il l'a fait avec les anti-inflammatoire quelques mois avant.

En tout cas courage!! On va y arriver, ça aussi c'est une certitude. La volonté aide, mais la fatigue est fourbe et te fait penser que dormir pourrait re être si simple avec un peu de codo.

Demain je retourne chez le médecin. Il est gentil mon doc, mais un peu mo …

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 26 juin 2014 à  02:51

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Encore une nuit à  ne pas dormir, à  avoir les jambes tendues, sensation que je dois aller courir un marathon. J'en puis plus TT moi qui suis une marmotte dormir à  peine 4heures par nuit ça devient rude.

L'arrêt de la codo c'est pour mieux tombé dans les somnifères ensuite?? :thinking:

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 24 juin 2014 à  09:07

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Je te remercie.

J'avoue je suis perdue maintenant et méfiante surtout, mais là  j'ai une douleur à  gérer, en plus d'insomnies et les derniers effets du reste de mon sevrage brutal.

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 23 juin 2014 à  17:28

Lola_
Replies: 24

Aller au message

J'ai 50mg au départ(7jours) puis 100mg 3fois par jour sur 7jours.

Je prendrai que ça, enfin j'ai rien de prescrit en plus.
Après, ma sensibilité pour le moment c'est m'en sortir de la codo. En règle général: addict à  rien sauf la zik, mais une jeune fille sensible et anxieuse par nature.

Mais j'ai peur de reprendre un truc aux effets pas top et de retomber dans un nouveau cercle. Mais la douleur elle est toujours là .

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 23 juin 2014 à  13:01

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Retour lundi à  la case doc.

Je ne dors pas depuis une semaine, j'ai mal au dos(sciatique) et je gagne une cure de Lyrica. Du coup, je me renseigne sur le net à  savoir ce que c'est mais ça fait peur?? Ai-je raison?

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 20 juin 2014 à  09:05

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Ayez une semaine d'arrêt et conclusion:
une semaine d'insomnies et ça épuise... ;)
une semaine de bide à  l'envers, mais avec un mieux, plus de diarrhées. Mais toujours pas faim.
une semaine a se demander ce que je peux faire de ma carcasse à  part errer.
une semaine de douleur dans les jambes, tendues, la même sensation quand enfant on avait de pics de croissance.

Depuis hier, je tente d'établir une liste de choses à  faire, même si c'est sortir les poubelles. Bon, je ne sais pas si ça aide, mais ça force à  se bouger un peu.

J'aurai aimé savoir encore combien de temps à  se sentir ainsi? Et pas dormir? Mais je sais que ça dépend des organismes, de la prise de chacun... Mais j'aimerai dormir d'un vrai sommeil qui répare, même quelques heures.

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 19 juin 2014 à  19:43

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Daffalgan codéïné ou efferalgan, ou les deux, que je devais prendre en complément d'efferalgan dit normaux 3 fois par jour.

Je sais minim par rapport à  d'autres et c'est ça qui m'inquiète. Même si la quantité ne prime pas sur le fait de prendre ça pour se sentir bien, et ça sans s'en rendre compte au début. Et après on se dit non, c'est pas ça, puis ba si au final. tout ce cheminement dans l'esprit. Moi qui refuse toute forme d'addiction (comme le tabac) depuis toujours pas bingo.

Codéine et dihydrocodéine » Sevrage et c'est pas évident » 19 juin 2014 à  17:28

Lola_
Replies: 24

Aller au message

Eh oui, encore une... Hélas.

Le pire dans tout cela, c'est que à  la base, c'est pour enlever une douleur de dos (sciatique, hernie) qui traîne, que les médicaments ont toujours été pour moi, que pour aller mieux, que je n'étais pas une addict comme certains (2 petits comprimés le soir pour aider à  ne pas avoir trop mal la nuit) et pas sur une énorme durée (une très bonne année).

Mais voilà , j'en ai eu marre de m'accrocher à  ça et qu'au final, j'avais toujours mal. Donc je me suis décidée d'arrêter du jour au lendemain. La violence!!!

Au départ, une gastro qui n'en n'est pas une. Un rejet de toute nourriture, plus envie de manger (moi qui venait de faire les courses...) rien ne passe. Un sentiment de lassitude, de fatigue, que tout vas mal, que rien n'ira mieux, une fatigue intense avec la nuit des sortes de crise d'angoisse, de lourdeurs dans les jambes, de ne pas trouver sa place dans le lit. Et l'envie de rien.

Pourtant, en arrêt pour mon dos, je me dis que je peux faire c …

Remonter

Pied de page des forums