PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : loukad

Alcool » Alcool et ennui  » 09 novembre 2020 à  11:29

Loukad
Replies: 13

Aller au message

Salut,

Je rejoins le message plus haut. Les CSAPA peuvent t'écouter et t'aider, en toute confidentialité, pour aborder tes consos. C'est pas non plus miraculeux, mais ce sont des professionnels formés à la question, ça se tente si tu n'as pas de médecin à qui en parler.
Et puis, poster sur ce forum montre bien que tu es une démarche positive. C'est déjà un pas!

Je suis d'acc avec speedy76, chercher ou envisager des changements, même minimes, aident vraiment beaucoup à démêler tout ça. De mon côté, j'ai eu tendance à me mettre la pression avec l'alcool, et ça a ajouté à mon stress/sentiment d'échec, donc ça n'arrangeait rien... Mais je te confirme que c'est possible de s'en défaire.

J'espère que tu auras vite des nouvelles de ton concours. En attendant, il n'y a pas quelque chose que tu aimerais faire pour t'occuper? Parfois, une petite activité créative aide (ça peut être aussi pragmatique que cuisiner, ou apprendre un truc en autodidacte qui t'a toujours intéressé, par ex). Ca perm …

Interaction drogues et neuroleptiques » Quetiapine, vos réactions avec le cannabis ? LSD ? MDMA » 07 novembre 2020 à  18:42

Salut,

Je prends de la quétiapine 200 mg, et ça a juste augmenté la somnolence avec le cannabis, j'avais l'impression d'être dans la ouate et paradoxalement, j'ai très mal dormi (cauchemars, sommeil fractionné, etc.). Ca m'a rappelée le début de mon traitement, quand je n'étais pas encore habituée. Personnellement, je ne recommencerai pas ou alors je skipperai la quétiapine juste pour une soirée (je fume rarement, et je sais pas pourquoi je retente lol). Le problème, c'est que si je ne prends pas mon médoc, je me sens mal le lendemain (courbatures, fatigue, irritabilité, nausées, mal de tête). LSD, MDMA, jamais testé. Peux pas te dire.

Diag bipo, j'ai arrêté mes médocs en croyant être stable (et pour me faire deux trois plaisirs avec des opiacés... j'avais peur des interactions [bon rien à voir avec ton cas, je te l'accorde]), et puis je suis vite revenue à ma quétiapine qui me stabilise quand même pas mal. Ca partait trop loin. De manière générale, je déconseille aux gens d'arrêter …

Codéine et dihydrocodéine » Temps de sevrage pour que la codéine retrouve son plein effet ? » 23 octobre 2020 à  09:57

Hello,

Ton dosage ne me semble pas excessif, 120 mg en plusieurs prises étant la posologie recommandée de base max, je crois.. Le tout est de se méfier du paracétamol, pas plus de 3g par jour.

J'espère ne pas te décourager ou paraître méchante, mais je ne vois pas pourquoi tu veux t'infliger ça. Tu risques d'en chier avec un sevrage sec + tes douleurs habituelles (qui m'ont l'air violentes d'après tes autres posts).
De mon côté, j'ai passé 4 jours horribles et au bout d'une semaine, je n'étais pas totalement rétablie. Et je n'avais aucune douleur chronique comme toi...

Pourquoi tu veux faire ça ? Tu as peur de développer une dépendance et de te retrouver à augmenter le dosage prescrit ?

C'est dur, la codé, ça accroche l'organisme (après chacun vit ses prises et son sevrage à sa façon, ça dépend de plein de facteurs)... Bref, tout ça dans la perspective d'en reprendre ensuite me paraît potentiellement brutal pour pas grand chose. Ne brusque pas ton corps, s'il te plaît, surtout si …

Au coin du comptoir.... » TOPIC UNIQUE - Grand topic des Présentations 2021 » 17 octobre 2020 à  16:10

Loukad
Replies: 1491

Aller au message

Bonjour à tout.e.s,

Je suis nouvelle, mais lis le forum depuis des mois. J'ai déconstruit (bousillé même !) beaucoup d'idées préconçues sur les drogues, en plus de me former à la RDR (ce qui peut toujours être utile, on sait jamais comment ça peut tourner). Donc merci pour ça!

Côté conso, justement, j'ai souffert d'une addiction à la codéine dont je me suis tirée avec difficulté. Pas toujours dans mon assiette, à faire des extractions dégueu de Codoliprane chourrés à droite à gauche. Il y a toujours cette "nostalgie" qui est là, l'envie qui revient de temps en temps comme si j'espérais retomber sur un vieil amour d'été, un peu... mais je cherche pas activement non plus (sauf cet hiver où, magie, j'ai retrouvé de l'Euphon...).
Depuis que je sais qu'on a du tramadol à la maison et qu'on m'en a filé sans savoir mes antécédents, j'ai quelques pensées intrusives.

Je turbine pas mal au Valium, mais pas des doses de ouf non plus. Sauf que je ressens de plus en plus le besoin d'en avoir sur …

Remonter

Pied de page des forums