PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : silverx

Alcool » Présentation, 25 ans d'alcool » 09 mars 2021 à  00:53

Salut,

Je ne suis pas revenu sur ce forum depuis plusieurs mois. Faut dire que j'ai été bien accaparé, je bosse à plein temps (bénévolement lol) sur un projet associatif et me créé des opportunités pour reprendre des études universitaires à la rentrée prochaine.

Ca fait deux mois que j'ai réintégré mon logement. Première fois en 20 que je vis seul et sobre. C'est étrange au début mais on s'y fait. Les commerçants du quartier n'en reviennent pas, Ils sont tous causants et tout sourire, à part le mec du proxi en bas de chez qui comprend pas pourquoi je pointe plus tous les jours à 15h à sa caisse avec les bras chargés d'alcool :)

Ce mois ci (je sais pas quel jour, j'ai pas compté non plus) ça fera un an sans alcool. (j'avais stop en janvier mais craqué une fois en mars, j'avais descendu en cachette une bouteille de punch cul sec chez ma mère avant de lui avouer). Et sans valium aussi. Au mois de juin, si tout va bien, ça fera un an sans rien du tout ( j'ai pris des anti psychotiques, …

Alcool » Prise en charge en cure, le plus rapidement ?  » 07 décembre 2020 à  12:40

Salut,

Prends effectivement rdv au CSAPA le plus proche dans les plus bref délais, en expliquant la détresse et la situation. De là ils décideront de ce qu'il convient de faire: soit hospitalisation, soit aide médicamenteuse en attendant.

Ne culpabilise pas d'avoir envie de boire dans ce lapse de temps, essaye juste de modérer ta conso autant que possible, en achetant le moins possible.

Surtout, le plus important dans l'immédiat c'est de parler à ta femme, de lui faire comprendre que tu es à bout et que tu souhaites que ça s'arrête, mais que tu ne peux pas y arriver seul. Si elle voit que tu as fait une démarche de demande d'aide, elle comprendra.

Je te souhaite le meilleur, ne te sevre pas tout seul.

Alcool » Présentation, 25 ans d'alcool » 25 novembre 2020 à  01:02

Salut,

J'entends bien ce que tu dis. Et je ne suis pas un dévot de l'abstinence. C'est en effet mon parcours qui m'a amené à cette conclusion, que j'ai entendue mille fois, mais tout le temps assénée de manière culpabilisante, telle une punition, et que j'ai rejetée en bloc, n'imaginant pas faire le deuil de cette relation passionnelle.

Mais il y a un stade où c'est la chimie qui guide ton corps. Je ne juge pas les personnes qui choisissent de vivre avec. Je pense même que "gérer" est une première étape. J'étais incapable il y a 5 ans alors que je voulais me sortir de ça de me dire que c'était stop. Et encore il n'y a pas longtemps je me disais que je m'octroierai vers mes 65 ans l'occaz' de reprendre une cuite. Mais j'en ressens plus le besoin.

Ca a mis un temps monstre durant lequel j'ai tout perdu et énormément souffert (et fait souffrir les autres). Toutes mes tentatives de modération se soldaient au bout de quelques temps à l'hosto: fractures, crâne ouvert, 5 accidents de voit …

Au coin du comptoir.... » TOPIC UNIQUE - Grand topic des Présentations 2021 » 24 novembre 2020 à  21:11

SilverX
Replies: 1613

Aller au message

Bonsoir, je débarque sur ce forum que je viens de découvrir, j'ai 43 ans et un long parcours avec les produits et en particulier l'alcool qui a dirigé ma vie durant 25 ans. Je suis clean depuis le mois de janvier et je vais très bien.

J'ai fait une présentation détaillée sur la section Alcool. Je me suis inscrit ici dans le but de partager mes expériences, surtout de venir en aide à celles et ceux qui penseraient qu'il n'y a plus d'espoir, il y en a toujours.

En espérant pouvoir être utile, bien à vous ;)

Alcool » Présentation, 25 ans d'alcool » 24 novembre 2020 à  21:05

Salut,

Je cherchais un forum de ce type depuis un certain temps en vain (je suis tombé dessus par hasard avec le mot psychoactif). Je n'ai pas encore eu le temps de lire beaucoup de posts mais j'aimerais partager avec vous ma vie avec l'alcool, pour témoigner de l'emprise qu'a cette drogue sur nos vies mais surtout pour dire que même au fond du trou voir encore plus bas, il est possible de s'en sortir et d'avoir une vie normale, avec ses joies et ses peines, mais une vie qui ressemble à quelque chose. Car la vie c'est finalement ce qu'on en fait, malgré toutes les merdes qui peuvent nous tomber dessus.

Voici donc un texte que j'espère pas trop indigeste, que j'ai écris pour un forum que je fréquente beaucoup mais dont ce n'est pas le sujet. Il y a des ellipses et comme je le précise, je ne rentre pas dans les détails les plus sordides, mais il y en a, plus que de souvenirs heureux. J'espère que ça pourra redonner espoir à certain.es.

J'ai commencé à fumer du cannabis à 16 ans de tem …

Remonter

Pied de page des forums