PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : vo2max

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Assurance crédit immobilier et buprénorphine » 01 août 2022 à  21:52

VO2MaX
Replies: 23

Aller au message

Bonjour,

C'est très interessant cette discussion, pour ma part j'ai contracté un gros prêt immobilier il y a 4 ans, j'ai déclaré avoir été traité pour une hépatite C (guérie 1 an plus tôt), ce point m'a valu plusieurs refus mais au final une assurance a bien voulu me prendre en charge sans surprime ou absence de garantie. Je pense que l'ancienneté de la guérison a été l'élément clé (1 an c'était tres court mais c'est passé pour une des assurances)

Cela dit je n'ai pas déclaré mon traitement TSO Sub, ce n'est pas une maladie (bien que ça peut se discuter), ce traitement m'était délivré par un centre CSAPA donc incognito, par contre je me fais remboursé par la sécu !!

Alors je me demande si l'assurance peut accéder a cette information ? et si cela aurait changé quelque chose si le traitement avait été prescrit pas un médecin ?

Evidemment la question ne se serait pas posée si j'avais renoncé au remboursement de la sécu.
Le problème c'est qu'à l'époque je n'y ai pas pensé.

Une …

TSO - maintenance aux opiacés » craving persistant - TSO bupré » 11 juillet 2022 à  23:10

VO2MaX
Replies: 26

Aller au message

Craving persistant ? la solution n'est évidemment pas que médicamenteuse, au contraire plus on prend, expérimente des substances différentes plus le "craving" augmente ! et ça se vérifie toujours.

Pour moi la solution est TSO Sub + sport d'endurance (plusieurs heures par jour et pour les non sportif la marche fonctionne très bien). Cela nécessité une certaine rigueur mais on peut considérer le sport comme une véritable drogue avec libération d'hormones et en particulier les endorphines

Opiacés et opioïdes » Stress, dépression - Comment la Buprenorphine m'a permis de restaurer une vie normale » 01 juin 2022 à  23:18

Hello
Oui pas de manque précipité si prise opiacé sur du Sub mais pour ma part, si je remplace le sub par de la codéine (à dose equivalente), je récent très peu les effets de la codéine ce qui revient à consommer pour rien !!

Donc pour switcher vers la codé, je skip ma dose quotidienne et j'attend le lendemain (ça se fait bien avec le sub du fait d'une durée d'action > 24h, bon psychologiquement il faut faire l'effort ! )

J'ai une question, avec le sub j'ai souvent des sensations de froid tout au long de la journée (je prend ma dose le soir) notamment quand je fais du sport (je suis aussi accro au sport), je sais pas si d'autres ressente la même chose ? ça passe vite mais c'est assez fréquent et désagréable, c'est pour moi le principal effet secondaire

++

Opiacés et opioïdes » Stress, dépression - Comment la Buprenorphine m'a permis de restaurer une vie normale » 22 mai 2022 à  23:15

Hello
Non plus d'extra avec le Sub mais 1 ou 2 fois par mois je prend rien 24h (pas trop dur avec le Sub) et je repasse sous codéine quelques jours pour en quelque sorte retrouver mes esprits. Avec le Sub on est en permanence sous l'emprise du produit ce qui n'est pas le cas avec la codéine avec une prise quotidienne. Bizarrement j'apprécie maintenant moins les effets, surprenant ! Effectivement le csapa c'était suite à l'arrêt de la vente libre pour qu'ils me prescrive du tussipax et du dicodin
++

Opiacés et opioïdes » Stress, dépression - Comment la Buprenorphine m'a permis de restaurer une vie normale » 21 mai 2022 à  23:41

Hello, c’est exactement ça, les extra ça dérègle totalement les mécanismes de tolérance, avec la codéine il y a pas vraiment de manque physique tant que la dose quotidienne est faible (je sais pas trop pour les autres opiacés), pour la bupre la question ne se pose pas du fait que l’effet dure 24h (en sub), on peut donc consommer de faible quantités d’opiacés quotidiennement, ressentir quelques effets récréatifs sans problème de manque physique (ca a été mon cas pendant des années) mais comme on viens de le dire, à condition d’éviter les extra ! et la difficile de revenir en arrière quand on y a pris goût ! L’inverse est aussi possible, arrêter la conso quotidienne et se faire uniquement des extra, 3, 4 fois max par mois, facile à dire mais .. , alors extra avec d’autres substances ? Bon la on part sur un autre truc, multiplier les substances n’a jamais donné de bon résultat !!

Opiacés et opioïdes » Stress, dépression - Comment la Buprenorphine m'a permis de restaurer une vie normale » 21 mai 2022 à  01:45

J'ai consommé de la codéine pendant plusieurs décennies avec de faibles dosages. Tout allait bien, j'étais tout à fait stabilisé jusqu'au moment où j'ai introduit des extra 1 ou 2 fois par semaine avec un peu de morphine. La conséquence est que petit à petit un état de stress, nervosité permanent est apparu et cela sans que je fasse le lien avec les extra évoqués plus haut. Cela a duré 2 ans, je consulte spy et autres spécialistes, impossible de trouver une explication valable à ce stress, la dépression n'était pas loin.  

J'ai compris quand le CSAPA qui me prescrivait la codéine m'a passé sous Subutex (0.8 j), le stress a presque totalement disparu. J'ai alors réalisé qu'avec la codéine (accompagnée de mes petits extra) j'étais en permanence en manque (ou tout au moins sous dosé). L'effet du sub dure beaucoup plus longtemps et avec un dosage équivalent à ce que je prenais en codéine ce problème de stress a été résolu. La contrepartie est évidemment que je suis maintenant en permanenc …

Decro - Sevrages... et après ? » Arrêt subutex besoin de conseil » 30 mars 2022 à  23:36

Ce n'est pas normal qu'un médecin ne puisse pas renouveler une ordonnance suite au départ a la retraite de son confrère, tu as bien fait de partir sans payer, après tout c'est normal de ne pas payer quand la prestation n'est pas la hauteur.

"je prescrit pas cela" indique bien l'état d'esprit du médecin au même titre que les pharmaciens qui refusaient à l'époque de vendre une boite de nNocodio par déontologie, j'ai toujours trouvé ça choquant

Apres ton médecin retraité a du te prévenir, le contexte était peut-être difficile, c'est un peu surprenant que tu n'ai pas mieux assuré le coup. Bon cela dit ton expérience est interessante, c'est déjà bien d'avoir arrêter 11 jours, ça permet au moins de se situer par rapport a sa dépendance.

Le post date un peu, j'espère que tu as trouvé depuis des solutions notamment avec l'adictologue

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Buprenorphine : à partir de quel dosage est-on vraiment dépendant physiquement ?  » 26 mars 2022 à  23:04

VO2MaX
Replies: 13

Aller au message

Salut, quand on arrête totalement, si on est sur de faible dosage, le coté psychologique prend souvent le dessus et il est difficile de faire la part des choses entre le manque physique et les changements physiologiques que ça engendre .

Pour ma part, pendant mes décennies codéine, à part au debut, j'étais également sur des doses pas trop importante avec 1 prise par jour. Chaque année je parvenais à arrêter 1 ou 2 semaines, c'était toujours à l'occasion de voyage, vacances ou je changeais totalement d'environnement. J'avais bien des symptômes physiques, principalement de la nervosité, insomnie, diarré mais contrebalancer par une situation cool. A la maison sans rien changer, j'ai souvent essayé mais impossible d'arrêter plus de 2 jours ! Je me demande bien pourquoi ? avec de faible dosage on récent tout de même pas grand chose, c'est un peu un mystère pour moi, je me sent mieux quand j'ai rien pris mais je peux pas m'empêcher de consommer ! …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Buprenorphine : à partir de quel dosage est-on vraiment dépendant physiquement ?  » 25 mars 2022 à  22:07

VO2MaX
Replies: 13

Aller au message

Vos retours confirme bien qu'en sniff c'est plus fort, plus additif et que ce n'est pas la bonne façon de consommer si on souhaite baisser la dose. Bon je m'en doutais un peu, après c'est le seul moyen pour moi de garder un effet récréatif ou tout au moins stimulant. Sans cela a quoi bon
consommer, à 0.8 on doit pouvoir arrêter assez rapidement avec 1 ou 2 paliers.

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Buprenorphine : à partir de quel dosage est-on vraiment dépendant physiquement ?  » 20 mars 2022 à  22:13

VO2MaX
Replies: 13

Aller au message

La dépendance existe même à 0.8 jours (ou 0.6 quand je sniff), après 2 jours et 2 nuits sans rien je peux le constater bien que ce ne soit pas trop violent. C'est principalement physique car psychologiquement j'ai pas trop de problème et je prend rien d'autre que du sub.

Concernant le mode d'administration je me demande si mon équivalence est bonne (0.6 sniff= 0.8 en subliminal), en sniff ça monte beaucoup plus rapidement et l'effet est sensiblement plus fort, c'est incontestable. Sur les forum beaucoup de gens disent le contraire, peut être que sur des dosage plus important la différence est moindre du fait d'un effet plafond, je sais pas, par le pif pour moi c'est mieux d'un point de vue récréatif même si j'apprécie pas trop le geste et surtout j'aimerais pas me faire chopper par ma femme.

Si quelqu'un est inspiré pour répondre, qu'elle serait la bonne équivalence entre les 2 modes d'administration ? Meme si le produit a été conçus pour être pris en subliminal, les muqueuses …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Buprenorphine : à partir de quel dosage est-on vraiment dépendant physiquement ?  » 19 février 2022 à  23:18

VO2MaX
Replies: 13

Aller au message

Bonjour

Bon difficile d'évaluer l'importance de la dépendance physique avec une consommation de sub raisonnable (0.8 pour ce qui me concerne), il faut donc tester, 3 jours sans sub et je devrais être fixé.

Avec l'héro c'est plus facile, le manque viens très vite, au moins on sait à quoi s'en tenir.

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Buprenorphine : à partir de quel dosage est-on vraiment dépendant physiquement ?  » 14 février 2022 à  22:05

VO2MaX
Replies: 13

Aller au message

Merci pour vos réponses, personnellement j'ai pas vraiment de symptôme de manque après 36 ou 48h à part de la nervosité, un peu de diarrhée, sommeil plus léger .. je pense que c'est normal, la Buprenorphine met visiblement beaucoup de temps à s'éliminer.

Avec la codéine aux doses de 150mg la dépendance était principalement psychologique, les symptômes physiques comme je l'ai dit étaient certes présents mais assez modérés. J'imagine que c'est pareil avec mes 0.8 quotidiens (souvent en sniff, ça monte plus vite et c'est tout de même un peu plus fort), en pratique j'en prend le plus souvent 3 jours sur 4, c'est bien ça me fait une pose de temps en temps (je pouvais pas faire ça avec la codé, trop dur psychologiquement) et les soirs ou je prend pas de Brupre, je me sent un peu fatigué mais globalement le plus dur est l'absence de stimulation

Bon après la Buprenorphine c'est nouveau pour moi, ça fait 2 mois maintenant, ma préoccupation est de continuer à consommer des opiacés (ça fait …

Buprénorphine (Subutex et génériques) » Buprenorphine : à partir de quel dosage est-on vraiment dépendant physiquement ?  » 12 février 2022 à  23:38

VO2MaX
Replies: 13

Aller au message

Bonjour a tous
Avant, je consommais de la codéine (5 Dafalgan par jour pendant plusieurs décennies), j'étais physiquement dépendant mais c'était pas trop dur d'arrêter quelques jours, je ressentais principalement de la nervosité, un peu de diarrhée des difficultés à dormir mais rien de trop fort et ça passait en moins d'une semaine.
 
Maintenant je suis sous Buprenorphine (0.8 mg/j), qu'en est-il de la dépendance physique ?

Il y a beaucoup de retours d'expérience sur le forum mais on a l'impression qu'avec des consommations pas trop importantes l'aspect psychologique est la principale difficulté.

A partir de quelle consommation est-on vraiment dépendant physiquement ?
Je suppose que ça dépend des gens, l'addicto ne sait pas trop répondre, une chose semble certaine, il est pas toujours facile de séparer l'aspect physique de l'aspect psychologique

Opiacés et opioïdes » Consommation récréative de poudre d'opium (Izalgi) et Codéine => je voudrais changer de traitement  » 08 janvier 2022 à  01:23

Bonjours à tous

Depuis quelques décennies j'alterne la poudre d'opium (Izalgi) et la codéine (Dicodin ou antitussif toujours en vente avec ordo), je me contente de doses faibles et régulières pour un usage récréatif

Nécessité avec l'Izalgi de virer le Paracetamol avec une extraction à l'eau froide (avec 15 cl j'estime pouvoir recupérer autour de 30mn de morphine base et peut-être 1.5g de Paracetamol en considérant que 1g morphine base est soluble dans 5 litres d'eau et 8/9g para dans 1L d'eau froide). La difficulté est qu'il est difficile de s'assurer qu'il y a pas plus de 1.5g de Para dans la préparation.

La codé avec le temps ça me convient plus et trop de risques avec l'Izalgi (à moins de trouver une méthode plus fiable pour virer le para)

Qu'elles pourraient être les alternatives ? Skenen ? je n'en ai pas ! antidépresseur, Anxiolotiques ? ça me va pas, Tramadol ? j'aime pas ! allez voir du coté du Dark Web ? pas sur que ce soit une bonne idée ! cannabis, alcool ? plus pour mo …

Codéine et dihydrocodéine » Dicodin - y a t-il un moyen efficace pour supprimer l'effet LP ? » 22 juillet 2021 à  00:16

Vinaigre blanc ou citron, ça doit pas etre tres different (à confirmer), sans le LP les effets semble durer presque aussi longtemps mais sont plus fort au début et s'attenus progressivement pendant peut-être 10/12h pour ma part. Si on considère que 1 dicodin = 4 dafagan (par ex), au niveau effet c'est assez différent, on sent beaucoup plus la codéine avec un effet plus court, du coup je sais pas trop si c'est dû à la molécule ou à cette manipulation qui ne supprime pas totalement l'effet LP ? 

Codéine et dihydrocodéine » Dicodin - y a t-il un moyen efficace pour supprimer l'effet LP ? » 18 juillet 2021 à  17:26

De retour sur la Dihydrocodeine, bon pour mélanger plus efficacement, utiliser une petite bouteille en plastique, après cela reste assez fastidieux, au niveau effet, je trouve ça plus doux que la codéine et les effets durent plus longtemps, je pense maintenant que c'est aussi lié a la molécule, d'ailleurs la demi-vie est un peu plus longue que pour la codéine. Le Dicodin commence à être pas mal utilisé au moins en TSO, je ne désespère pas trouver une technique plus efficace et plus rapide pour virer le LP, personnellement c'est uniquement le coté récréatif que je recherche.

Codéine et dihydrocodéine » Dicodin - y a t-il un moyen efficace pour supprimer l'effet LP ? » 29 novembre 2020 à  18:19

Interessante cette technique mais pas simple et rapide à réaliser, comme quoi c'est pas évident de virer le LP ! Je comprend qu'il faut laisser reposé très longtemps, je vais essayer, je n'ai encore jamais attendu plus de quelques heures.

Intéressant aussi de savoir que c'est dut à l'hypromellose.

Codéine et dihydrocodéine » Dicodin - y a t-il un moyen efficace pour supprimer l'effet LP ? » 29 novembre 2020 à  12:38

Je prend du Dicodin depuis quelques mois mais je supporte de moins en moins l'effet LP (libération prolongée), l'action de la DiHydroCodéine est trop légère et surtout dure trop longtemps, ce n'est pas ce que je recherche, ce n'est pas top pour l'effet recreatif

Alors comment supprimer le LP ? il y a bien des techniques sur les forums avec du bicarbonate de soude + citron mais ça semble pas bien marcher, le meilleur moyen que j'ai trouvé et de broyer les comprimés dans la bouche et tout avaler, bon c'est pas top et je prend que 2 cp par jour (en une fois)

Je vois pas grand chose sur les forum concernant le Dicodin, sur le papier c'est un produit tres interessant, suffisamment dosé, facile a se faire prescrire mais l'action LP gâche tout !

Il y a bien un autre moyen pour supprimer cette mélasse du Dicodin ?

Codéine et dihydrocodéine » Quelles stratégie adopter en pharmacie  » 27 mars 2020 à  20:23

VO2MaX
Replies: 27

Aller au message

La connerie des pharmaciens peu être très différente suivant la pharmacie et les régions, avec une ordo costaud, le mieux est de commander le traitement et dire que l'on revendra dans qqn jours, libre ensuite au pharmacien d'appeler le médecin si il tiens abosulument à vérifier. Moi en faite j'ai choisi pour mes vrais ordos le pharmacien le plus con et qui m'a le plus pris la tête (un peu de provoc), il peut pas me les refuser et j'aime bien répliquer lourdement à ses commentaires ou conseils à la con ! bon maintenant il a compris, il dis plus rien !

Médicaments psychotropes » J'ai fait une fausse prescription Xanax » 19 janvier 2020 à  14:52

VO2MaX
Replies: 13

Aller au message

Fausse prescription : c'est simple, ne pas présenter sa carte vitale et demander une fiche de soins qu'il ne faut évidemment pas envoyer à la sécu !

Remonter

Pied de page des forums