PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : menez luc'h

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » amour: je ne sais plus comment faire » 07 avril 2018 à  18:34

merci à vous pour toutes ces réponses, je vais essayer d'en faire bon usage. lorsque j'ai écrit ce message, je touchais le fond. j'ai repris le dessus, mais il reste du travail de ce coté là. l'écriture m'aide beaucoup en ce moment.

pour ce qui est des paws, ça fait un moment que j'ai regardé les sujets qui en traitaient, en effet il y a de ça. depuis trois ans j'ai passé beaucoup d'étapes, il m'en reste à passer . je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin.

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » amour: je ne sais plus comment faire » 05 mars 2018 à  20:52

merci miss_c, au contraire ta réponse me réconforte, j'ai un gros souci tactile moi aussi, tu as raison aussi sur le fait que c'est à moi de prendre le problème en main. ce qui est bizarre, c'est que je peux règler des problèmes difficiles et là, je n'arrive pas. je ne vois pas comment libérer tout cette énergie.

toujours est-il que ce moment difficile m'a permis de comprendre qu'il était temps de faire quelque chose.

je me suis dit aussi, en posant cette question que c'était un sujet tellement universel, qu'il y aurait plusieurs réponses.
merci miss_c, je te souhaite beaucoup de bonheur.

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » amour: je ne sais plus comment faire » 04 mars 2018 à  05:04

bonjours à tous,

pour résumer mon histoire, je viens sur le site depuis quelques temps en éssayant de donner quelques conseils lorsqu'il me semble que ça peut être utile. j'ai 42 ans. j'ai arrêté de boire il y a trois ans , alcool dont j'étais addict depuis l'age de 17-18 ans. j'ai en même temps stoppé mon addiction aux benzo ( xanax, puis lysanthsia en suite mélangé au rivotril et enfin valium). la cure qui m'a donné la chance de stopper tout ça, à été un vrai tournant dans m'a vie. il était temps qu'elle arrive, la mort n'était pas loin pour moi.

depuis j'ai fais beaucoup de choses , j'avance sur beaucoup de sujets.

il y a une chose qui n'avance pas et dont je ne trouve pas le début d'une solution. j'ai au fond de moi une boule d'amour , de sentiments amoureux, mais ça ne sort pas. je ne sais pas aimer, on ne m'a pas donné ça dans mon éducation.

ce que je dit peux paraitre futile par rapport à bien d'autre chose, mais cette nuit je n'en peux plus. comment …

Benzodiazépines » Sevrage XANAX (couplé avec du SEROPLEX) » 01 mars 2018 à  21:40

salut juliettel, je prend actuellement 5 mg de seroplex, à une époque j'étais à 15mg. j'ai aussi été accro au benzo. si je peux te donner un conseil, c'est de suivre ton psychiatre, augmente la dose de seroplex, il aura quelques effets secondaire mais moins que le xanax. ceci n'est que mon avis et peut être que tu trouveras d'autre réponses plus pertinente pour stopper le xanax.

Alcool » Un corps sain dans un esprit sain : une utopie ? » 25 février 2018 à  22:10

salut kendji, je me suis sevré de l'alcool et des médocs il y a trois ans. c'est pas toujours simple d'ètre déshinibé. j'ai une petite technique , qui vaut ce qu'elle vaut. j'ai quelques musique que j'écoute en fonction de l'état d'esprit où je veux être. soit pour me calmer ou relaxer, pour me mettre la pèche ou aussi pour me donner de la hargne, ces musiques me touchent et je ne les dédis qu'à ça.

sinon pour se sentir bien en société et bien il y a des jours avec et des jours sans. il faut dire aussi que la société est bien débile et qu'il vaut mieux parfois ètre un peu solitaire.

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » Seule seule seule  » 06 février 2018 à  23:14

je confirme que le site ovs peut être une solution. j'en ai fait l'expérience après ma cure, j'y ai retrouvé de belle relation social. il me semble qu'il y en a un sur angoulème .tu peux y trouver des gens avec les même valeurs que toi, pour sorties, et juste des sorties. pour des rencontre amicales qui deviennent réellement des amis. plus si affinité..... bon courage à toi, c'est vraie que la solitude est pesante dans nos vie d'addict. la seule chose que je peux te conseiller, c'est de se forcer à voir du monde, avec le temps on y prend goût, même si de mon côté en ce moment, je suis redevenu casanier et ça commence à me peser.

Alcool » Aider mon ex après sa post-cure » 24 décembre 2017 à  08:47

je voulais te mettre un gros champlar vert reck. mais je n'avais pas asser de place pour m'en expliquer.

suite à mes boires et déboires, je suis abstinent . c'est un choix de ma part, mais je ne veux pas être un intégriste de l'abstinence . le meilleur choix de chacun en matière d'addiction, est celui qui rend ça vie la meilleur possible , même s'il faut se rendre compte que l'on peux jamais atteindre la béatitude absolue.

@ linec : tu as pas mal de pistes dans tout nos post, éssaie de faire une synthèse et dit nous ce que tu en penses.

passez tous un bon noël

Alcool » Aider mon ex après sa post-cure » 23 décembre 2017 à  23:32

salut linec,
notre avis , il ne peut être que subjectif, car il faudrait que nous connaissions mieux votre situation pour donner un avis juste. tu me demandes comment est ce que j'ai fait pour m'en "sortir", et bien tout d'abord ,j'en avais envie. et puis ensuite, je me suis pris en mains. pierre et reck te le disent aussi. il faut que se soit ton amis qui se prenne en main. ensuite toi tu pourras agir pour l'aider à se reconstruire. tout les idées que tu évoquent pour l'aider sont bonnes.
j'ai mis des guillemets à "s'en sortir" car je me méfis de cette alcool qui peut revenir me faire tu mal aussi vite qu'il est parti.

prend soins de toi et de ta fille avant tout.

il y a une phrase qui dit :" aides toi et le ciel t'aidera" . pour moi qui ne suis pas croyant, je dirais à ton ami, aides toi et ensuite les gens qui t'aiment t'aiderons.

Alcool » Aider mon ex après sa post-cure » 22 décembre 2017 à  21:51

salut linec, je vais totalement dans le sens de reck .bravo pour tout ce que tu mets en place pour ton ami . reck à vraiment raison lorsqu'il te dit qu'il ne faut pas que ta vie sois trop impacté. donc tu peux peut ètre gérer le nettoyage de son appart' à distance. il bosse et toi tu diriges.

et puis lorsque vous aurez fixé la date du départ de chez toi à son nouvel appart' tout propre, il faudra qu'il ait mis un programme d'activités pour ne pas tomber dans l'ennui et pour pouvoir se refaire un réseau social autre que dans les bars... .

ensuite il faut que " lui" se donne vraiment les chances de ne pas retomber dans ses travers. je suis passé par les même tracas addictifs que lui, et dans ce cas là, il ne faut pas attendre plus des gens qui nous entourent que ce qu'ils peuvent nous apporter.

n'hésites pas à poser d'autres questions. c'est un plaisirs de partager.

Alcool » j en peux plus de l alcool » 22 novembre 2017 à  21:02

en quoi on consisté les cure que tu as fait? quelle durer? qu'est ce que tu y as fait?

Au coin du comptoir.... » Une petite photo qui m'a bien plus. Amy Winehouse  » 22 novembre 2017 à  20:46

dans le fond, nous sommes tous assé d'accord avec la qualité de l'artiste????

Alcool » Bonjour. Besoin d'en discuter... » 16 novembre 2017 à  21:30

salut lili,
tu ne t'es pas trompé d'endroit, ici tu pourras parler sans retenue. le mieux est peut ètre de poser des questions sur tes attentes et sur ce que tu recherches.
en attendant de te lire....

Cannabis thérapeutique » Fibromyalgie : Après le patch, le chewing-gum » 31 octobre 2017 à  20:54

j'ai une amie atteinte par la fibro. si elle souffre, oh que oui. est ce qu'elle voudrais essayer ce genre de thérapie, oui forcément.
mais comment avoir ce chewing gum?
comment pourrait-on agir pour que nos décideurs puissent comprendre les bienfaits de ce genre de traitement ?
et comme dit M. VIAN, c'est un traitement qui pourrait dépacer le gadre des fibromalgiques.

Codéine et dihydrocodéine » [coup de gueule] Stop au pharmacien-bashing ! » 24 septembre 2017 à  22:42

perso je pense aussi que lorsque l addiction doit arriver, et bien elle arrive.
on ne m'avait pas prévenu pour le rivotril et le valium, en revanche ça fait des année que j entendais"l'abus d'alcool est dangereux pour la santé".ça n'a rien changé.

Codéine et dihydrocodéine » [coup de gueule] Stop au pharmacien-bashing ! » 24 septembre 2017 à  19:39

bonjour à tous,
je comprend un peu les deux idées exprimées ici. c'est un peu facile de cracher sur les pharmaciens comme quoi ils n'auraient pas fait leur boulot de prévention. mais lorsque l'on est accro, un pharmacien peu bien nous prévenir tant qu il veut. tant qu'il nous donne ce que l'on attend , rien àfoutre de ce qu'il nous dit.
je connais pas la codéine, mais j ai été accroc au rivotril. il fallait une ordonance pour en avoir, mais du jour au lendemain nada , fini, plus le droit pour moi. ce médoc à été réservé à quelques maladies et PAS A MOI...
j'ai pété les plombs, j'en voulais aux médecins , aux pharmaciens, à la terre entière.
c'est pas simple lorsque l'on vous dit que c'est fini les bonbons.
je voudrais juste dire bonne chance aux personnes addict à la codéine, ce n est pas en gueulant sur les pharmaciens que vous aller règler vos soucis d'addictions , mais plus en posant les questions comment je fais maintenant, peu ètre sur le forum. …

Actualités » 57% des Allemands en faveur d’une légalisation du cannabis » 13 septembre 2017 à  22:03

en général, lorsque plus de la moitié de la population pense dans le meme sens, les politiques s' interesse au sujet. il manquerai plus qu il rate une partie de leur très cher électora.
peut ètre qu'en france , on pourra avoir un sondage objectif digne de ce nom sur le sujet..... .....

Paroles de femmes » Alcool et Grossesse, un article à lire » 08 septembre 2017 à  20:44

hello,
pour élargir le débat à bien d'autre sujet qu' à celui de l'alcool. je trouve que nous vivons dans une société donneuse de leçon en général.nos dirigeants, nos politiques, nos journalistes, nos pseudo-intellectuels, nos pseudo- spécialistes en tout genre, passent leur vie à nous donner des leçons sur tout . sur ce qu il faut penser, sur ce qu'il faut faire et ne pas faire.
j'ai souvent l'impression d'ètre pris pour un une personne écervellé , sans poosibilité de réflexion et d'analyse.
cet article en est un exemple suplémentaire.

Benzodiazépines » Manque, angoisse, sevrage des bzd .. Que m'arrive t-il ? » 07 septembre 2017 à  21:51

salut à tous ,
j'ai pas mal vécu avec les benzos. je pense que le sport peut etre une bonne aide en effet, mais pour cela il faut que tu manges , et donc que tu baisse doucement ta consommation pour pouvoir te remplumer un peu.
et il faut de la patience, beaucoup de patience. ce qui nous manque souvent quand on utilise ces médocs,
car on veut que tout aille vite.

Alcool » festivals sans alcool » 20 août 2017 à  21:26

pour info, st andré des eaux , c'est en loire atlantique.
pourquoi pas , je serai près à tenter l'expérience, d'autant plus que je ne bois plus.
en revanche, manger végétarien, je ne suis pas près.

Alcool » Piqure de rappel sur les traitements contre l'alcool » 30 juillet 2017 à  23:47

hello les amis,
ça fait 3 ans que je n ai pas touché une goutte d'alcool, j ai arrèté aussi les benzo.
je donne ma contribution à ma façon pour aider les gens qui sont dans le même cas que je l'étaisil y a peu.
un jour je m'investirai de façon plus forte mais il est trot tôt pour le moment.
pourrais tu me donner le parcour que tu as utilisé( palfium) pour devenir unpatient expert, s'il te plait.

Alcool » Piqure de rappel sur les traitements contre l'alcool » 26 juillet 2017 à  23:26

Le sevrage ne doit intervenir que lorsque la personne a trouvé la réponse à ces questions: "que fais-je faire quand j'aurai arrêté ?", quelle est ma passion, mes priorités, comment vais-je combler le manque, l'ai-je identifié... ? C'est cela la vraie substitution, identifier le manque et mettre tout en œuvre pour le combler.

Il ne faut pas se rater quand on prend une décision, plus dure est la chute.


salut à vous ,
étant ancien alcolo, et cotoyant d autre ancien ou personne en soin, je pense que cette partie de ton post n est pas juste.la personne peu trouver la réponse à ces questions après après son sevrage, voir ne jamais les trouver.
et sur le fait de ne pas se rater, je pense que tout essai de sevrage est une avancée vers la réussite ,mème si il y a rechute.

Alcool » Delirium tremens, on en parle ? » 26 juillet 2017 à  11:58

putain de récit laurent,
en le lisant, je me rend compte de la chance que j'ai eu de ne pas faire de délirium en arrètant la picole et les benzos.
maintenant je te trouve un peu radical dans ta partie rdr, il ne faudrait pas donner une vu si conflictuel de l arrèt de l'alcool. c'est ton expérience , mais on peu aussi arrèter en gardant une vie social , de l'argent liquide dans les fouilles, aller faire la biz à l'arabe du coin et habiter dans un bled perdu( c'est mon cas).
en revanche pour les yeux de connelly (olalalalawaoulala) ben là je suis d'accord

Au coin du comptoir.... » La Fureur de Mascarpone... » 25 juillet 2017 à  20:38

salut les amis,
je n'est pas lu tout le déroulé du post, mais au moins le lancement de mascarpone.
je ne connais que très peu la codéine, j en ai juste pris pour soigner quelques douleurs ponctuelles.
en revanche je n ai que trop bien connu la bibinne et les benzos, et ça , ça pique dure quand on est dedans jusqu au coup.
de par mon expérience je ne comprend mème pas que l'on puisse mettre ces produits dans le mème panier.

Alcool » Delirium tremens, on en parle ? » 24 juillet 2017 à  22:22

je suis tout pitit face à toi mon bon fil,
avec mes trois ans d'abstinence , mais se son trois belle années comparé aux vingts bien pourries par la bibinne.
à ta question cacheton qui trépasse, il ne faut pas que se soit un frein pour les gens qui veulent s'en sortir.
il faut juste et à mon avis obligatoirement, se faire suivre par un soignant pour arrèter l'alcool lorsque que l' on y est dépendant. ce suivi est d'une part, une aide par la prescription de médicaments pour éviter entre autre le délirium trémens . c est un risque qui est présent en gros durant la première semaine du sevrage.
et d'autre part, se suivi est une bonne aide pour continuer son chemin pour ne pas retomber dans ses abus.
ce suivi , pour ma part je l ai gardé depuis trois ans que j ai arrèté l'alcool et il m'est très précieux.
j espère que ça peut répondre à tes questions... et surtout n'hésite pas à en poser d'autre.

Alcool » Delirium tremens, on en parle ? » 23 juillet 2017 à  00:29

ce n est pas une question hors sujet médoc qui tue,
je ne voudrais pas raconter de bétise mais si c est le cas je me ferais reprendre.
le délirium tremens arrive lors d'un manque d' alcool quel qu'il soit, c'est à dire lors d'un sevrage volontaire s'il n'est pas suivi par une aide médicamenteuse. ou lorsque que la personne malade alcoolique se retrouve sans alcool et en manque.
c'est pour cela que lorsque qu'une personne dépendante à l'alcool est en manque, faute de médicament, il faut lui donner de l' alcool. sinon le risque est un delirium et mème la mort sur des cas extrème.

Alcool » Delirium tremens, on en parle ? » 22 juillet 2017 à  18:42

pour ta curiosité nirva,
il ne faut jamais faire arrèter de boire un alcoolique sans un suivi médical ou médicamenteux.
c'est ce qui à failli m'arriver lorsque des proches on voulu me faire arrèter, ils ne savaient pas à quel point j'étais rendu. ce qui m'a sauvé c est que j'étais aussi addict au valium, ça m a permis de tenir jusqu au lendemain sans crise de délirium , ce qui aurait pu me tuer. j étais en manque quand même, ça a déjà été asser dur comme ça.
en revanche ça m'a permis de me sevrer de toutes mes addictions.
si tu te renseignes pour un proche, prend le temps de bien connaitre la situation avant d'agir.

Alcool » Alccol pour "soigner" sa phobie sociale » 11 juillet 2017 à  22:01

Je me rends compte de ça en t'ayant lu, qu'avec d'autres personnes(qui d'ailleurs boivent peu ou pas du tout) j'ai une conversation fluide, enfin j'arrive.....enfin plus ou moins.. Et d'autres non, car dès que je sens une baisse d'intérêt sur ce que je dis, je bloque(il m'en faut pas bcp des signaux). Et dire qu'il y'en a qui répète 10 fois la même histoire et qui en ont rien à foutre de t'emmerder, tellement ils aiment parler.... Je les envie parfois...juste un peu...

je suis tellement d'accord avec ce passage. c est au mot pres ce que je ressens.

je n est pas lu tout les postes du sujet . pour ma part je n est jamais réussi à gerer mes conso. il a fallut que j arrète l alcool car j étais rendu trop loin.
je pense que pour tes phobies social , si tu arrives à gérer tes conso et aussi pour ton estime de sois ,se ne sera que du bon. tu te cherches de ce coté là mais je pense que tu va te trouver.


les gens qui te donnent l' impression d'une baisse d'in …

Remonter

Pied de page des forums