PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : polaroidbox

Paroles de femmes » Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ? » 21 mars 2015 à  14:05

[quote]Comme quoi, que ce soit dans des milieux toxicos ou pas, il demeure de graves problèmes de considération de la femme.[/quote]
Totalement :/

Paroles de femmes » Votre conso de drogue vous isole en tant que femme ? » 21 mars 2015 à  12:41

Le sujet me semble intéressant, alors je m'incruste :D.

Je crois avant tout que la drogue a été un outil pour m'isoler des autres, du monde, voir de moi-même. Ce fut une double exclusion; tant au quotidien qu'en teufs ou dans les milieux ou la drogue circule. Une femme doit avant tout être désirable physiquement, mais aussi mentalement. Or, parmi les gens qui ne consomment pas, les stupéfiants résonnent comme un acte destructeur, un manque de respect envers soi-même. Ça me semble normal que de ce point de vue, certains infèrent des hypothèses grotesques. Une droguée écarte aussi les cuisses, si elle n'a pas respect pour elle-même, à  quoi bon lui en donner? Quant aux milieux festifs, une femme reste avant tout perçu comme un outil de revanche sociale ou de plaisir sexuel, que comme un être doté de réflexion. Elle ne doit pas faire d'ombre aux hommes. Le ratio dealeur homme/femme le prouve bien. Ou même celui des sound system.

LSD 25 » Déréalisation / dépersonnalisation permanente après LSD » 19 mars 2015 à  15:08

Rebonjour :)


Nabu555 : C'est bien pour cela que j'ai précisé avoir été mal dans ma peau au moment des prises. Je sais très bien que tout le monde ne réagit pas de la même manière. Certains en garderont des séquelles minimes ou importantes, d'autres non. Mais je suis d'accord avec toi sur l'importance d'être bien entouré, c'est vraiment primordial. Quand je disais espérer que d'autres personnes se retrouvent dans mon message, je pensais surtout aux personnes qui sentaient ces premières séquelles arriver s'il y en a. C'est tout. Je remets pas tout sur le dos des drogues :p je (me) pose simplement des questions...



Nuit Blanche : Oui, je me suis peut-être mal exprimé ou n'en ai peut-être pas assez dit. Ce qui est invivable, c'est d'avoir l'impression de ne pas être là . Ici et maintenant, dans un monde réel. Comme si tout était faux; l'environnement, les autres, le moindre détail. Ou de vivre dans un univers onirique; de rêver. Et le fait que les couleurs ressortent d'autant, que les …

LSD 25 » Déréalisation / dépersonnalisation permanente après LSD » 18 mars 2015 à  09:51

Bonjour à  tous :] et merci de prendre la peine de me lire,

j'ai tellement de choses à  dire que je ne sais même pas comment commencer.

En résumé; j'ai pris du LSD il y a des années. Huit ans, exactement. Et j'ai continué sans sans écouter les signaux de mon esprit fragilisé. Pendant plus ou moins deux ans. Les descentes étaient de plus en plus longues et rudes. Depuis, j'évolue dans un monde irréel, faux. Ça a été très progressif... Jusqu'au point de non-retours. Ce qui est très, très désagréable, si ce n'est presque invivable. Infernal. Il me semble que c'est le mot adéquat pour décrire cet état. Or ma dernière prise de LSD date d'il y a sept ans. Petite précision: j'étais alors mal dans ma peau. Il y a peut-être un lien de cause à  effet mais j'avais un mauvais rapport au monde. J'étais paumée quoi. Et comme beaucoup je taisais toutes mes souffrances derrière une attitude fêtarde, agressive et arrogante. J'ai également vécu un furtif épisode de déréalisation avant de consommer qu …

Remonter

Pied de page des forums