PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ? » 13 avril 2021 à  19:26

Akaion
Replies: 20

Aller au message

[quote=ectatrip]Il n'y a aucune garantie que les produits chimiques et / ou les fournitures sont commercialisables ou qu'ils conviennent à un usage particulier.
En aucun cas, le vendeur, ou les héritiers et ayants droit du vendeur, ne seront responsables des dommages indirects, ni la responsabilité du vendeur en cas de réclamation pour des dommages résultant de ou liés à la vente, la livraison ou l'utilisation des produits chimiques et / ou des fournitures excédant le prix d'achat des produits chimiques et / ou des fournitures.
L'acheteur n'utilisera pas les produits chimiques et / ou les fournitures en violation de toute loi locale, étatique ou fédérale.
Le client d'origine, successeurs et ayants droit, accepte de dégager le vendeur de toute responsabilité et d'indemniser le vendeur des dommages causés par l'utilisation des produits chimiques et / ou des fournitures."

Et oui, c'est aussi le cas pour les erreurs de produits, sur ce site, rien à dire tu pourras. Toujours lire les termes.
Mais c'est super hypocrite de leurs parts car ils savent délibérément que l'acheteur est un toxicomane..[/quote]
Et n'oublions pas que tous les pays ne disposent pas du même système de santé que la France qui rembourse la plupart des médicaments. Se procurer des médicaments psychotropes sur Internet est illégal chez nous dans la mesure où ils sont remboursés (et ne parlons pas des Affections Longues Durées (ALD)) avec un dosage réglementé mais gage de sûreté pour le consommateur.
Aux USA, c'est totalement différent, et trouver son médicament sur Internet est monnaie courante, j'espère donc que les sites RC qui pourraient mettre en vente des AD ou autres molécules le font et feront avec sérieux. …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ? » 02 avril 2021 à  12:47

Akaion
Replies: 20

Aller au message

[quote=FrenchDrugsLover][quote=Akaion]Bonjour

Des sites RC se mettent à commercialiser la Venlafaxine qui est un AD assez prescrit en ce moment, le fameux Effexor®. Ayant fait analyser en CAARUD des substances vendues comme une molécule et la spectrométrie infrarouge donnant une molécule totalement différente au spectre inconnu de la base de données, ayant de plus provoqué des effets indésirables (donc envoi à SINTES), je pense que c'est une obligation ayant trait à la santé publique que de dénoncer officiellement un site commercialisant des produits aux effets indésirables mais encore plus grave si cela touche un médicament vendu en pharmacie.

Cela n'engage que moi mais j'ai une vision de psychoactif participant également au réseau de pharmacovigilance.

Je ne pense pas me tromper.[/quote]
C’est exactement de ça que je parlais quand je disais qu’il ne faut pas tout mélanger , ce genre d’info doit continuer d’être postées sur le forum .
Ça C’est de la rdr !

Par contre tu devrais le poster ailleurs , il n’y a pas un topic pour « dénoncer » les produits, site dangereux ?

Fdl[/quote]
Bien vu. J'attends d'avoir le retour de labo SINTES (concernant 3 produits du même site) avant de me lancer dans une rédaction, mais je ne savais pas qu'un topic était consacré à cela. Merci pour l'info. …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ? » 02 avril 2021 à  08:05

Akaion
Replies: 20

Aller au message

Bonjour

Des sites RC se mettent à commercialiser la Venlafaxine qui est un AD assez prescrit en ce moment, le fameux Effexor®. Ayant fait analyser en CAARUD des substances vendues comme une molécule et la spectrométrie infrarouge donnant une molécule totalement différente au spectre inconnu de la base de données, ayant de plus provoqué des effets indésirables (donc envoi à SINTES), je pense que c'est une obligation ayant trait à la santé publique que de dénoncer officiellement un site commercialisant des produits aux effets indésirables mais encore plus grave si cela touche un médicament vendu en pharmacie.

Cela n'engage que moi mais j'ai une vision de psychoactif participant également au réseau de pharmacovigilance.

Je ne pense pas me tromper.

Le blog de Akaion » Redosage compulsif : allons plus loin » 28 février 2021 à  00:20

Hello

[quote=L-Olliverstone]Merci fondamentalement précieux comme info.
C'est sûrement pareil pour l'usage de la cocaïne pour les sujets TDA/TDAH ADULTES ?
Difficile de trouver un traitement type Baclofène, méthylphénidate;;;
(....édité par la modération)[/quote]
Il est vrai qu'en France on manque véritablement d'études cliniques sérieuses sur le sujet, pour ma vision personnelle des choses l'ansm est une agence trop protocolée qui n'a pas le cran de nos amis canadiens par exemple voire américains qui vont proposer des solutions de qualité et démontrer qu'il y a un véritable potentiel non pas démontré dans l'absolu mais qui nous pousse à la recherche du côté du methylphenidate et des sels d'amphétamine pour réduire non seulement les pathologies de TDAH mais les commorbidités toxicomaniques associées.

[quote=Toxicobartos]Bonjour Akaion

Ton papier me fait peur. Depuis deux jours je commence a entendre très distinctement des voix et à voir, de manière très rapide des formes (qui sont humaines)

Je suis diagnostiqué bipolaires depuis 15 ans et bien stabilisé, croix tu que je peux être schizophrène en plus

Merci[/quote]
Rien ne sert de paniquer. Je suis schizo-affectif ce qu'on appelle aussi une schizophrénie dysthimique soit la moitié du temps en spectre bipolaire et le restant du temps sur de la schizophrénie mais dans une forme moins agressive bien que très ressemblante des autres plus sévères. Ne te pose pas trop de questions au final ce ne sont que des mots et tu verras bien si tu développes quelque chose de sous-jacent ou non, mais inutile de stresser sur des diagnostics. Pense plutôt à ta qualité de vie en général et vois si quelque chose te trouble particulièrement. Si tu as des inquiétudes parle-en à ton psychiatre et si tu en vois un ton psychologue également. Ils t'aideront très certainement à éliminer des désagréments qui n'auraient pas raison d'être.

Bien à toi.
Cdt …

Le blog de Poune666 » 3mmc » 27 février 2021 à  23:53

Hello

Les redescentes de 3mmc ne sont pas vraiment violentes, la tienne devait avoir un côté hallucinogène plus marqué. Peut être plutôt poudreuse qu'en crystal dans ton choix de départ ?

Ça t'arrive plutôt rarement de voir en plusieurs fois quand tu consommes ou c'est plutôt récurrent ? Simple curiosité, des exophories qui décompensent sous stup c'est parfois révélateur.

Bonne soirée. La 3mmc tape sur la sérotonine en plus de la dopamine. Pense à bien refaire tes stocks.

Cdt

PS : le craving était bien là, c'est toujours bon signe sur le produit

Le blog de Adalana » Douleurs thoraciques » 12 février 2021 à  05:05

Akaion
Replies: 14

Aller au message

Salut
Comme l'a dit Acid test, ne reste pas sans consulter. Un ECG est une nécessité dans ton cas, on ne prend pas les douleurs thoraciques à la légère. Une augmentation de tes pulsations peut trahir un panel de possibilités et sans te mettre la pression l'hypothèse la plus répandue et la plus vérifiée concerne une sténose d'une artère coronaire, auquel cas n'attend pas que la douleur grandisse avant d'effectuer un examen qui éliminera ou non cette hypothèse.

Le blog de Akaion » 5-MEO-DMT j'ai saisi » 14 janvier 2021 à  16:23

[quote=nmdar]80 milligrammes :o

Le mec se souvient de quelque chose? Si oui, peut-il partager? :)[/quote]
Je me souviens du moment où j'ai commencé à aspirer dans la pipe et ensuite plus rien, je me réveille et tout est retourné autour de moi avec une pipe au sol en deux parties.

Le blog de Akaion » 4F-MPH/MPH substitut de cathinone » 14 janvier 2021 à  16:19

Hello

Le médecin du CAARUD souhaite un échantillon afin de le faire analyser. Il veut connaître en détail la composition .
Le spectromètre infrarouge analyse très bien la molécule mais ils veulent une technologie encore plus détaillée.

Il m'a prescrit du matériel antiseptique. Tramadol 200 mg LP ça me fait dormir.

Le blog de Akaion » 4F-MPH/MPH substitut de cathinone » 14 janvier 2021 à  03:14

[quote=Meumeuh]Salut Akaion

Yep !Intéressant.... On en avait déjà parlé , brièvement ensemble , je ne sais plus sur quel topic.

Pour ma part, je ne peux rien en dire concrètement , puisque je n'ai jamais test ni La ritaline © ni son analogue RC fluoré.

Néanmoins ça m'intéresse ... En tant que injecteur occasionnel, et aussi comme consommateur de stims (Cocaïne , Cathinones .. Etc etc. )

'Fin concernant les AMM ... Notre beau pays qu'est la France , est très frileux à mon sens..

Et JE trouve ... Aussi en retard , vis à vis d'autres Pays..Mais ... ça ce n'est pas un scoop. :pasdebol:

Et oui , tiens nous au jus, de ce qu'ils pensent... où tu est suivi ;)


Amicalement,

MM[/quote]
Hello
Je prends du recul jour après jour avec cette consommation un peu étrange d'un stupéfiant qui ne donne pas d'envie de reconsommer s'il est pris à dose raisonnable. C'est tout de même très puissant sous la forme fluorée et je me suis prêté au jeu de l'associer à des stimulants provoquant un craving intense tel que la cocaïne et la 3-MMC et je confirme pour ma part que l'envie de consommer est totalement absente.

Après il est connu que nous réagissons tous différemment face aux produits. Mon ressenti personnel en associant les stimulants, ce qui n'est pas recommandé de base mais ma curiosité était plus grande, est l'impression d'avoir un ecstasy en pleine action. C'est très planant, provoquant des hallucinations très brèves et une envie de bouger.

La 4F-MPH a fait clairement chuter le nombre de seringues utilisées, cependant j'ai pu remarquer un effet sur la coagulation, du moins il me semble qu'elle est plus importante et l'injection demande d'être vraiment RdR avec un retrait du garrot cette fois très important. Si le sang ne circule pas, le produit a tendance à s'étendre dans les vaisseaux, provoquant un gonflement localisé et durable. La littérature du net fait état de thromboses veineuses. A la différence, les produits tels que la 3-MMC circulent dans la veine et y reste même si le garrot n'est pas retiré immédiatement lors du retour sanguin dans la seringue.

Beaucoup moins d'IV certes mais une consommation qui laisse des traces. Je me dis en même temps que pour avoir cette propriété anti craving le produit se doit d'être puissant. Anorexigène c'est certain, et une absence de sensation de fatigue. Sur ce dernier point je le trouve ô combien plus efficace que les amphétamines.

Niveau sensations c'est vraiment un produit qui n'a aucun intérêt pour un usage récréatif. Parfois la concentration est tellement accrue qu'elle te "visse" à un endroit particulier sans envie de se déplacer. J'ai pu réaliser un travail de tri énorme dans ma paperasse dispersée et en grande quantité. En revanche je réalise ma quatrième nuit blanche successive ce qui est tout sauf bon pour l'ensemble du corps.

Les rares témoignages font état d'une psychose, une paranoïa parfois, et il est vrai que c'est inhérent au produit dès qu'il est trop dosé d'où l'importance de garder une benzodiazépine de côté en cas d'angoisse exacerbée et un antipsychotique pour calmer l'état. J'ai appris à gérer mes psychoses lorsqu'elles interviennent au vu de la schizophrénie dysthimique qui me rend peut être plus sensible au produit.

Donc je contrebalancerais légèrement le côté presque magique d'anti craving avec les effets qu'il provoque sur une longue durée étant donné sa demi-vie allant jusqu'à 15 heures. Je comprends que les libérations immédiates soient rares dans les médicaments au methylphénidate. La 4F-MPH est pour le moment assez peu exploitée. Entre deux commandes que j'ai réalisées à différents endroits, j'ai eu remarqué des effets differents et un ami aussi. La pureté est toujours importante mais le reste même en très petite quantité peut donner un produit différent. Mais y a peut être des facteurs de fatigue, métabolismes, morphologies, et environnement qui rendrait une autre personne beaucoup moins sensible au produit.

Je te dirai ce que les médecins en pensent même s'ils ne connaissent pas ce RC. D'un côté on a pas de traitement officialisé émanant d'une étude sérieuse étant donné que les médecins prennent de plus en plus de pincettes, l'ANSM publiant les conditions de délivrance de certains stupéfiants assez souvent car certains médecins sont assez laxistes là-dessus ce qui pose problème. La primo prescription hospitalière (émanant de toute structure de soins) devant être réalisée par des spécialistes encore neurologie, psychiatrie et pédiatrie. Je crois que les addictologues hospitaliers ont aussi ce privilège avec les médecins de Centres du sommeil.

C'est intéressant de prendre en compte l'état de la personne au moment de la consommation. Certains font du redosage compulsif, je pense que la quantité consommée est très importante pour passer d'une propriété intéressante à des effets longs et intenses.

Personnellement je garde toujours le flacon de Solian Amisulpride pas très loin avec une combinaison Diazépam sublingual d'un grande efficacité en cas d'effet secondaire, encore faudrait-il que les pharmacies en aient, ce qui est rare mais trouvable en Valium Roche ou laboratoire Arrow pour le format familial.

Pour finir mes pavés, j'espère qu'une recherche sur le potentiel des amphet sera menée afin de pouvoir développer de potentiels remèdes aux addictions. …

Le blog de Psychoman31 » Besoin de renseignements sur l'injection de subutex » 03 janvier 2021 à  02:16

Hello

Rien à voir avec l'héroïne brune qui doit être au contact de l'acide ascorbique puis chauffée afin de pouvoir trouver une forme injectable, là c'est un médicament. Il est recommandé d'utiliser un filtre toupie afin d'éliminer les excipients et plus, de ne jamais réutiliser une seringue et surtout de garder par-dessus tout le réflexe de la désinfection à la fois des mains et de la zone d'injection.

Niveau effets et dosage je ne peux rien te conseiller, c'est propre à chacun et nous sommes tous bien différents face à un même produit.

Le blog de Akaion » 5-MEO-DMT j'ai saisi » 01 janvier 2021 à  16:56

J'avoue là j'ai eu un moment de faiblesse. La dose semblait si infime, après tout un pote me fait découvrir une nouveauté. Il me dit "y a environ 80g, tu as facilement deux doses", j'ai dû avoir un élan de warrior ou une flemme d'en enlever.

J'ai été rayé de l'existence pendant 20 minutes. Je n'ai pas fait de voyage sacré que les gens voient. Je suis tombé en arrière en mode Jésus en emportant tout sur mon passage. Puis retour à la case départ + les dégâts. Lucidité totale. Juste une coupure à un moment.

Ceci est un message de prévention, ne faîtes jamais le warrior, et la vapeur ça monte hyper vite, finalement autant qu'une IV.

Le blog de fitup » Un coût de tête au LSD. » 20 décembre 2020 à  01:22

Intéressant récit. Tu soulèves un point très juste c'est que notre état d'esprit est amplifié et penser positif permet de ne pas sombrer dans le bad trip.
Les hallucinations peuvent se prolonger en moyenne douze heures, et douze heures de bad trip je ne te laisse pas imaginer. Il n'est pas mauvais de garder de côté une benzodiazépine voire un neuroleptique pour éviter un sacré traumatisme en cas de mauvais voyage.
Le LSD est intéressant pour son côté visuel, il est mieux de le prendre en journée en pleine nature afin d'en profiter pleinement et il est recommandé d'être en petit comité avec un "surveillant" de confiance qui n'a pas consommé.
Pour réduire les risques d'un bad trip, ces quelques petits conseils pourraient se révéler efficaces.

Le blog de benzodiazeweed » Tramadol » 20 décembre 2020 à  00:23

Akaion
Replies: 12

Aller au message

Hello
Pense à te faire prescrire de la naloxone, qui pourrait te servir si tu sens une somnolence exagérée par rapport à l'effet désiré. Il y a de ça quelques semaines j'ai voulu utiliser le Tramadol 200 mg LP comme substitut aux benzodiazépines sédatifs. Avec deux comprimés, soit 400 mg je sentais déjà une bonne sédation et qui a bien duré. Là tu augmentes ta tolérance et c'est pas très bon signe, cela signifie que le Tramadol ne te suffira bientôt plus et tu risques de passer à un opioïde plus fort. Les doses que tu prends sont importantes, au-delà du syndrome sérotoninergique, tu risques une dépression respiratoire. Attention à ne surtout pas cumuler ton Tramadol avec toute substance en rapport avec la sérotonine.

Après si tu recherches une défonce, si cette recherche n'a pas trop de but, d'autres opioïdes de même palier pourraient convenir à tes attentes.

Le blog de benzodiazeweed » théralene » 19 décembre 2020 à  13:15

L'Alimémazine ne provoque aucune addiction. C'est un antihistaminique qui peut avoir des résidus de somnolence s'il est trop dosé au moment de l'endormissement.
Personnellement je n'y vois aucun effet récréatif.

Le blog de Shantinoid » Speed en Plug » 22 novembre 2020 à  10:53

Hello

Vous l'injectez à quelle profondeur ? 1 cm suffit largement et très doucement pour que les muqueuses absorbent. Rien ne doit couler. Vous pouvez lubrifier légèrement la muqueuse si c'est le désert de Gobi. Si vous allez carrément aux "tréfonds" c'est pas forcément la meilleure méthode.

J'ai testé c'est trash en réalité. A condition d'avoir un speed avec un taux d'amphétamine pure tout de même élevé et une dose quand même correcte pour être diluée dans 2 mL.

Le blog de sylvie 68 » bromazepam » 18 novembre 2020 à  14:18

Hello

A savoir qu'en sublingual, autrement dit en laissant fondre le médicament au goût digne des meilleurs saveurs sous la langue, l'action est plus rapide.

Le blog de Akaion » Mon piège, quelle histoire. » 27 octobre 2020 à  23:21

[quote=Drim]Salut,
A bien des égards ton histoire m'a toucher. Les courts-circuits des drogues sur le cerveau mise en substitution du plaisir réglé que nous apporte la réalité.
Un moment malheureux, la fausse croyance que ce le bien-être apporté par les drogues est une fin en soi. Je pense que beaucoup ici l'ont vécu.
Une choses est sûr les expériences qu'on affronte et surplombe nous renforcent, le cerveau est une machinerie incroyable de finesse, de brutalité et d'implacabilité, mais si certains chemins ne sont plus a emprunter comme tu sembles le souhaiter, tu peux toujours en trouver d'autres qui mènes dans d'autres endroits et dans d'autres réalités qui sont tout autant sinon plus merveilleuse que celle des drogues.

ton amour pour la science et la bio a l'air d'être une bonne porte de sortie. La phrase de ce psy "et votre jeunesse elle est où dans tout ça ?" elle est juste, c'est ton interprétation et les gens que tu as choisit pour te découvrir qui n'était peut être pas les bons. Pas qu'ils soit mauvais par nature, mais.
Une amie cher m'a dit un jours qu'il y a une différence entre quelqu'un de cool et sympa et un vrai ami, même si les trois peuvent être compatibles. Les vrais amis qu'on doit suivre et dont on doit s'inspirer il n'y en a pas des centaines. Les autres ne sont que des acteurs qui jouent un rôle et essaye d'y coller bien souvent avec brio.
Pour moi la qualité première d'un ami c'est son entièreté. Les gens a géométrie variable je les évites.
Les gens se perdent entre eux et dans un effet de groupe c'est rarement l'effort et l'abnégation qui prime c'est souvent la teuf et l'aberration.

Tout ça pour dire que c'est a toi de te fixer des frontières et de fixer ce qui est acceptable ou non, c'est pas la coolitude des gens autour de toi qui dois te dicter un chemin. Se découvrir ce n'est pas se perdre. Même si parfois se perdre ça permet de se retrouver.

La question quand on a conscience de tout ça c'est comment prévenir, accompagner et réduire les risques dans le respect des histoires de chacun.[/quote]
Merci pour ta compassion. Effectivement je vais essayer d'emprunter d'autres voies qui le seront plus favorables. Avant tout je veux passer par un sevrage qui me permettra de me rendre compte que le corps est capable de passer au-dessus du craving. Ce dernier est si horrible qu'il empoisonne la vie. A chaque shoot je me dis "que c'est bon mais que c'est mal", aujourd'hui je me sens comme piégé. Des amis parisiens qui me connaissent quand je ne consommais rien m'ont dit que j'étais "une épave". Il n'y a rien de pire que de lire cela quand on sait exactement là où l'on en est et le travail sui reste à accomplir...

[quote=PsychoAspie]Akaion, tu parles de tes diagnostiques psyquiatriques et je me pose la question... As-tu déjà fait de tests d'evaluation du syndrome Asperger ?[/quote]
Le diagnostic officiel pour le moment est "schizo-affectif (ou schizophrénie dysthimique) avec commorbité toxicomanique et TAG (trouble anxieux généralisé". Cela ne m'empêche pas d'avancer, à petits pas aujourd'hui, car je suis insomniaque et je ne peux dormir sans sédatif qu'ils soient benzodiazépines, antihistaminiques ou neuroleptiques. Le problème c'est que le corps s'y adapte vite. Le manque de sommeil alimente les psychoses, parfois les BDA (bouffées délirantes aiguës), qui elles-mêmes alimentent les insomnies et c'est un cercle vicieux. Pour le moment le psychologue m'a dit que je comblais des failles par les addictions, qu'il fallait qu'on remonte aux origines des addictions mais que lui-même avait du mal à tout comprendre. …

Le blog de Lulucifer » Lexomil et Xanax (bromazépam et alprazolam) » 27 octobre 2020 à  13:13

[img width=800 height=566]/forum/uploads/images/1603/800px-modele-en-etoile-des-benzodiazepines.png[/img]

Salut.
Tu trouveras en complément de ce qui t'a été dit des informations sur l'action des benzodiazépines, certains agissant plus sur l'anxiété, d'autres sur le côté hypnosédatif, etc. Il est important aussi de ne pas oublier les demi-vie, plus elle est courte est plus il est difficile de s'en sevrer.

On remarquera que la benzodiazépine la plus complète reste la référence Diazépam/Valium®

Le blog de Akaion » Mon piège, quelle histoire. » 22 octobre 2020 à  06:13

Merci pour vos réponses, je vois que je suis loin d'être le seul dans ce cas. Jamais je n'aurais pensé en ce prenant de la 3mmc de manière récréative en intraveineuse que cela le coûterait autant, financièrement certes mais aussi socialement. L'isolation, la perte (que j'espère temporaire) du boulot, la perte des amis, la perte de contacts avec la famille. Au point où blasé et après avoir consommé 3g de 3mmc IV en une nuit je me suis pris du tramadol et de la fluoxétine. On verra bien ou tout cela mènera.

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  21:22

Akaion
Replies: 16

Aller au message

Salut

Je suis habituellement un grand curieux, sacrément addict à la 3mmc, mais la manière dont vous en parlez me fait penser à moi, je pense que pour un non initié, il vaut mieux ne pas franchir le cap.

Beaucoup trop dangereux, il faut avoir de la naloxone avec soi et ne pas faire l'expérience seul, car même avec la seringue de naloxone, si on s'endort et qu'il n'y a personne pour faire l'injection d'antidote, ce dernier ne sert pas à grand chose.

Remonter

Pied de page des forums