PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de holipton » J'ai posé sur une instru. » 15 avril 2021 à  17:29

Lourd, lourd ;)

Seul truc qui me gène c'est que la voix est pas assez forte genre. Des fois tu crie (franchement ca apporte un truc sympa ;)) mais si la voix était plus forte par rapport à l'instru franchement ça serait mieux je trouve.

Mais sinon, good good et parole sympa aussi hehe

Le blog de Azerbarit » 37,5 » 15 avril 2021 à  10:11

[quote=nofutureorriding85]Ah oui tu es bien réactive a la molécule !
Cest un mal pour un bien de ne pas avoir besoin de produits plu fort pour s'autoriser un extra.

Et avis perso lutter/apprendre a vivre sans en plus de se donner confiance n'en rend que meilleur les extra :) ;)[/quote]
C'est sur, ca peut éviter de partir loin, même si je l'ai fait et c'est pas glorieux ;)

Mais j'avoue être un peu intrigé. Pourquoi un tel métabolisme, enfin, je ne sais pas !

Le blog de Azerbarit » 37,5 » 15 avril 2021 à  10:10

[quote=Morning Glory]Pouha le tramadol m'envoie pas du tout si loin, mais alors vraiment pas!!! La chaaaance xD

Contente que tu te sois sorti de ton addiction! C'est clair que c'est lorsqu'on a une fragilité qui nous arrive dans la vie qu'on dérape, je trouve aussi que c'est comme ça pour moi (et des fragilités j'en ai pas mal kof). Au début tout va bien pis quand t'as un gros problème tu veux compenser et CLAC le piège se referme...[/quote]
Ah oui j'ai jamais compris pourquoi 75mg ça m'envoit vraiment très loin :lol::lol:

Et pour ce qui est de l'addiction, ta métaphore résume parfaitement la chose. Mais le piège peut toujours se réouvrir. L'espoir existe toujours !

Le blog de Azerbarit » Novitchok - Le poison parfait » 24 mars 2021 à  13:41

[quote=Psilosophia][quote=Azerbarit]L'acétylcholine active massivement et à très haute fréquence les récepteurs nicotiniques et muscariniques ce qui provoque :
- Sudation et hypersalivation
- Myosis
- Hyperactivation du système nerveux : attaque de panique, anxiété, paranoïa, hallucination délirante, phase de délires, etc.
- Contraction du corps, convulsions et paralysie (je vous raconte pas la douleur)
- Contraction des organes respiratoires donc suffocation et mort par hypoxie et dépression respiratoire.[/quote]
Il est possible de tirer un parallèle entre ces effets provoqués par certains organophosphorés et des crises de manque sévère pendant un sevrage d'alcool/GHB/benzons/barbituriques ou j'extrapole trop?[/quote]
Les symptômes sont globalement les mêmes, mais la pharmacologie est entièrement différente.

Les organophosphorés ciblent uniquement l'acétylcholine.

Pour ce qui est des gabaergiques comme l'alcool, les benzo, etc., ils agissent sur l'acide GABA, et les récepteurs GABAa (soit comme agonistes soit comme modulateurs positifs).

Grosso modo, lors d'un sevrage au gabergiques, les potentiels d'actions ne sont plus régulés et l'activité électrique du système nerveux devient extrêmement intense.

Le seul lien possible est une conséquence : l'hyperactivité du système nerveux.

En tout cas, les deux sont extrêmement dangereux, quoique les organophosphorés provoquent une mort plus rapide et plus douloureuse. …

Le blog de Azerbarit » Novitchok - Le poison parfait » 24 mars 2021 à  13:38

[quote=Malaparte]Bonjour Azerbarit,

Effectivement ce type d'armes fait venir des frissons dans le dos, surtout en sachant que des agents chimiques beaucoup plus « simples » comme conception (hyperite, chlore, et cætera) ont fait des ravages pendant la Grande guerre.
Sans rentrer dans le débat politique, je me demande toutefois pourquoi utiliser pour une action de ce genre (empoisonnement de Navalny) une méthode qui laisse une signature si évidente, au sens où le Novichok et similaires ne peuvent être produit que par une entité étatique, quand il y a des façons beaucoup moins voyantes et tout aussi efficaces pour parvenir à ce but.
Après ça pourrait être aussi une sorte de « message », destiné à effrayer par les caractéristiques du moyen utilisé...et encore, évidemment il y a eu soit des approximations dans l'utilisation de cette substance (car sinon la cible en question aurait du en mourir, vu les caractéristiques du Novichok), soit le but n'était pas de causer sa mort...mais je ne saurais pas dire donc lequel.
Bref, on vit dans un sale monde et il y a quelque chose de inquiétant dans la façon dont l'homme peut utiliser la puissance de son cerveau pour concevoir des armes de plus en plus terribles...[/quote]
C'est une excellente réflexion que tu te proposes. Et c'est l'argument soulevée par toutes les instances internationales pour démontrer l'implication du gouvernement russe ou du moins un groupe paramilitaire en relation avec la Russie. Le Novitchok est uniquement produit par la Russie, très peu par des groupes terroristes en raison de la difficulté de la synthèse.

Comme le dis si bien Navalny, tenter d'empoisonner un opposant avec le Novitchok, c'est comme laissé sa carte d'identité sur une scène de crime. Sans parler d'un génie qui as tout balancé par téléphone.

Après, comme tu le dis, ça pourrait également être un avertissement. Malgré sa faible volatilité dans l'air, si le Novitchok est balancé à un endroit, les morts se compterons par centaines de milliers.

Ce monde est cruel disait Vald... …

Le blog de Psychotropeur » Dopamine rush » 07 février 2021 à  14:00

[quote=Acid Test][quote=Azerbarit]Bonjour,

Tu as expérimenté toi même les petites dérives de la machine extraordinaire que l'on nomme Cerveau.

Dès fois, il met dans un état d'euphorie assez puissant et crois-moi, je l'ai expérimenté maintes et maintes fois durant mon adolescence, phases que je contrôlais grâce à du tramadol.

Si tu recherches une petite explication, elle est assez simple : tu as des molécules très semblables aux amphétamines que l'on nomme traces amines. Ces molécules déclenchent une libération massive de dopamine dans la voie mésolimbique ce qui te donne cette impression de concentration accrue et d'intégration rapide des informations.

La caféine peut amplifier ce phénomène mais bon, honnêtement j'ai déjà fait des 200 voir 300mg, a part une nervosité épouvantable et des tremblements j'ai jamais ressenti de trucs incroyable. En revanche, ayant déjà testé la ritaline, certains de ses effets se rapprochaient étrangement de mes phases quand j'étais adolescent.

Incroyable non ?[/quote]
Tu veux dire 200 à 300 mg de caffeine pure en poudre ?

Avalée ou sniffée ?

C'est bien stressant c'est clair ![/quote]
Avalée surtout. L'insufflation ne m'a jamais attiré... …

Le blog de Arthur le macareux » Vie de merde tout simplement » 02 février 2021 à  14:54

Mon cher ami,

Si 2020 était un massacre, 2021 promet d'être plus glorieux...à moins que...

Ne laissons pas les mauvaises nouvelles nous envahir. Si j'en crois ton message, tu es jeune, tu as la vie devant toi.

Pour ta cirrhose, ne doute jamais de la médecine. Cette science fantastique saura te soigner, et qui plus est en France, ou tu n'auras rien à payer.

Réjouis toi de ce qui peut t'arriver de mieux cette année. La vie est exactement comme un trip : Il y a une montée, une descente, et si celle-ci te semble interminable, c'est que tu es en bas de la montagne.

J'espère sincèrement que tout ira bien et que sortira plus fort de cette expérience.

Dernier petit conseil : Les psychotropes ne pourront jamais t'aider à aller mieux psychologiquement. Rappelle toi que la seule personne contre qui tu te bas dans ce monde, c'est toi-même.

On a tous une chance, celle de devenir meilleur, celle de vivre, celle d'être sur terre et espérer la quitter dignement, en ayant laisser une belle trace de notre existence même si celle-ci se veux éphémère.

Si tu veux échanger avec moi, mes mp sont ouvert. En attendant soigne toi bien, et je te souhaite le meilleur qu'un homme puisse avoir.

A bientôt ;) …

Le blog de Psychotropeur » Dopamine rush » 28 décembre 2020 à  11:07

Bonjour,

Tu as expérimenté toi même les petites dérives de la machine extraordinaire que l'on nomme Cerveau.

Dès fois, il met dans un état d'euphorie assez puissant et crois-moi, je l'ai expérimenté maintes et maintes fois durant mon adolescence, phases que je contrôlais grâce à du tramadol.

Si tu recherches une petite explication, elle est assez simple : tu as des molécules très semblables aux amphétamines que l'on nomme traces amines. Ces molécules déclenchent une libération massive de dopamine dans la voie mésolimbique ce qui te donne cette impression de concentration accrue et d'intégration rapide des informations.

La caféine peut amplifier ce phénomène mais bon, honnêtement j'ai déjà fait des 200 voir 300mg, a part une nervosité épouvantable et des tremblements j'ai jamais ressenti de trucs incroyable. En revanche, ayant déjà testé la ritaline, certains de ses effets se rapprochaient étrangement de mes phases quand j'étais adolescent.

Incroyable non ? …

Le blog de benzodiazeweed » Tramadol » 21 décembre 2020 à  17:48

Salut,

désolé de te faire peur, mais 700mg c'est une dose absolument énorme et je me demande si tu n'es pas entrain de faire une overdose.

D'une part, tu as le risque (extrêmement probable) d'apparition du syndrome sérotoninergique (dû à l'excès de sérotonine dans le cerveau) comme le Tramadol est un très fort inhibiteur de recapture de sérotonine et probablement un libérateur à la manière de la fenfluramine.

Et évidement, le risque de dépression respiratoire lié aux opioïdes.

Le blog de Nirvana2 » Première fois ecstasy » 15 décembre 2020 à  11:26

[quote=Cub3000]Si tu étais dans une démarche scientifique honnête et pas dans une attitude de Joe-La-Science condescendant et imbu de lui-même, tu commencerais par reconnaître que les conclusions sur ce sujet sont très mitigées, et notamment nuancées par les différents facteurs que j'ai cités : la fréquence de consommation, la polyconsommation, l'âge du consommateur, auxquels nous ajouterons la méthodologie employée pour définir cette neurotoxicité.
Mais ton objectif est très clairement d'asséner ton savoir, ce dont je n'ai que faire, préférant réserver les concours de bites aux espaces prévus à cet effet. Ne t'en fais pas pour moi, je ne cherche à me rassurer sur rien du tout, je suis très au fait des risques que je cours en consommant, ainsi que des techniques existant pour réduire ces risques. J'ajouterai même que la MDMA est loin d'être ma substance fétiche, et que je n'ai aucun souci à pointer les dangers réels d'une consommation irraisonnée, massive ou trop fréquente. Pour terminer, je te laisse avec cette chouette étude, qui est très claire sur la neurotoxicité effective de la MDMA, tout en prenant toutes les pincettes nécessaires dans sa conclusion, que je cite ici intégralement (en gras, les éléments que tu t'obstines à nier) :

"Despite [b]large methodological problems[/b] the bulk of evidence suggests residual alterations of serotonergic transmission in MDMA users, although [b]at least partial[/b] restitution may occur after long‐term abstinence. However, functional sequelae may persist even after longer periods of abstinence. To date, the most consistent findings associate subtle cognitive, particularly memory, impairments with [b]heavy ecstasy use.[/b] However, [b]the evidence cannot be considered definite[/b] and the issues of [b]possible pre‐existing traits or the effects of polydrug use[/b] are not resolved."

[url=https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1360-0443.2006.01314.x]Et l'étude est ici[/url][/quote]
Et bien je te laisse envoyer une lettre au ministère de la santé contenant ta fabuleuse "étude" et avec comme requête la légalisation de la MDMA puisqu'elle n'est guère neurotoxique.

Je vais te le laisser la dessus. Ma "condescendance" n'a pas de temps à perdre avec des gens qui s’obstinent et surtout, tu me rendrais jaloux de ton savoir infini et de ta science infuse.

Je déteste avoir des conflits d'égo, j'ai probablement abusé mais juste j'en ai marre d'avoir à faire à ce genre de personne. Il n'y a pas de vanité dans mes propos mais je pense légèrement savoir de quoi je parles. Si tu remet la cause en question, c'est que tes résultats sont largement plus probant. Dans ce cas, je te laisse déposer ton inscription dans une faculté de médecine et à faire 14 années d'études pour te rendre compte de ce que tu dis. …

Le blog de Nirvana2 » Première fois ecstasy » 08 décembre 2020 à  22:42

[quote=Cub3000][quote=Azerbarit]Après si tu refuse d'admettre, je peux plus rien pour toi.[/quote]
Alors déjà, tu vas te détendre : tu ne peux effectivement rien pour moi, dans la mesure où je ne t'ai rien demandé. Garde tes saillies passives agressives pour toi, merci.

"La drogue tue la drogue ravage" : Nancy Reagan sors de ce corps.

Pour le reste, si tu m'as bien lu, je n'ai pas dit que la MDMA n'était pas neurotoxique, j'ai dit qu'elle l'était, en tout cas sévèrement, quand elle était prise fréquemment, en quantité importante, et que la polyconsommation, notamment d'alcool, était un facteur aggravant.

Je maintiens : à dose raisonnable, consommée très occasionnellement et sans mélanges, son impact cérébral, s'il n'est pas nul, n'est pas irréversible. Et d'autres facteurs entrent encore en jeu, tel que l'âge de la personne qui consomme...[/quote]
Il n'y avait aucune mauvaise intention l'ami. Tu me parles de ce que tu penses, je te parle de ce que la communauté scientifique en as conclu.

Assez de beaux parleurs. Tu n'es ni médecin, tu n'as pas les compétences requises pour parler d'un sujet que visiblement tu ne maîtrise. Mais je ne vente pas mes connaissances. Je l'ai acquise après plusieurs cours passionnant, après avoir rencontré des professionnels qui eux savent de quoi ils parlent contrairement à toi.

Je t'explique par a + b que la MDMA est neurotoxique, tu continue de me rétorquer que cela est faux. Je peut rien y faire. Reste dans le déni, le monde n'a besoin que des hommes de sciences pour avancer et il me semble que la sélection naturelle fera le reste. Car si l'homme n'agit plus par instinct, il agit par intelligence et parfois, l'intelligence est plus trompeuse que l'instinct. Et ceux qui se croient au dessus de tout, finisse par périr. Si tu crois en tes dires, montre toi modeste et ne réfute pas mes propos.

Si évidement tu doutes de mes propos, totalement concevable, une recherche google ne devrait pas faire de mal.

On est dans une époque ou la science se donne un mal fou pour faire comprendre que ces molécules sont hautement neurotoxiques alors qu'ils ont bien d'autres chats à fouetter.. Je ne te juge pas, chacun fait ce qu'il veut de sa vie, de son corps et de son cerveau. Si tu essaie de te rassurer d'une expérience, je le conçoit entièrement mais ne vient pas balancer des choses ridicules dans un forum qui à pour but d'avertir les consommateurs.

Et dernière chose, la dose n'est qu'un facteur aggravant des effets. Donc ton argumentation n'est pas du tout valable.

Tout cela m'a donné envie d'écrire un petit post d'explication. Merci à toi :) …

Le blog de Nirvana2 » Première fois ecstasy » 08 décembre 2020 à  19:44

[quote=Cub3000][quote=Azerbarit]Garde à l'esprit que la MDMA est fortement neurotoxique[/quote]
Non ! La MDMA n'est pas "fortement neurotoxique", sa neurotoxicité dépend énormément de la quantité prise, de la fréquence des prises et des mélanges effectués. À doses raisonnables (disons jusqu'à 1,5mg/kg) et en respectant les règles de base de la RdR, sa neurotoxicité n'est pas vraiment avérée.

Faites gaffe à ce que vous racontez, il y a déjà assez de légendes urbaines en circulation comme ça ![/quote]
Je déteste faire la leçon mais bon, pas le choix. Je tombe encore une fois sur quelqu'un qui me rétorque sans aucun bon sens que la MDMA n'est pas neurotoxique. Mais je ne te juge pas on fait tous des erreurs :)

1. Neurotoxique ça veut dire quoi ?

Un neurotoxique est une toxine qui s'attaque au système nerveux en provoquant la surstimulation du neurone, augmentant le stress oxydatif et dégradant l'ADN contenu dans le noyau. Alors le neurone ne vas pas exploser. Mais ses dendrites vont s'aggrandir, l'Axone va se démyléniser, enfin bref, le courant électrique et de fait les potentiels d'actions ne sont plus gérer comme à leur habitude. Les neurotoxiques provoquent donc une désorganisation du système nerveux et entraînent la perte ou le mauvais traitement de l'information.

2. La MDMA est-elle neurotoxique ?

Il n'est pas scientifique d'invoquer une hypothèse sans la prouver. La MDMA est un agent sérotoninergique ayant donc un effet sur la sérotonine. C'est un inhibiteur de la recapture de la sérotonine parce qu'elle utilise les transporteurs SERT pour pénétrer dans le cytoplasme. Elle va activer le TAAR1 et inhiber le VMAT2 ce qui produit une extrême libération de sérotonine.

Partant de ce point, le fait que la MDMA exerce de tels effets sur le neurone présynaptique te fait comprendre à quelle point c'est dangereux.

Mais ce n'est pas fini :)

Lorsque la sérotonine est libérée, elle va directement surstimuler le neurone et provoquer comme je te l'ai dit, stress oxydatif, démyélinisation, expension des processus dendritiques, etc....

Donc si. Une prise, une seul peut endommager à jamais ton cerveau, déclencher des pathologies psychiatriques latentes style schizophrénie, paranoïa, trouble bipolaire ou aggraver des pathologies déja existante voir les exacerber comme le TOC par exemple.

Je ne critiquerais jamais ce forum parce qu'il est extraordinaire en terme de ressource. Plus je visite, plus je trouve de gens bienveillant. Mais tous le monde le sait. La drogue tue et ravage et c'est le but de ce forum, chercher à consommer le moins pour consommer le mieux.

Après si tu refuse d'admettre, je peux plus rien pour toi.

La bise :) …

Le blog de Nirvana2 » Première fois ecstasy » 03 décembre 2020 à  12:09

[quote=Nirvana2][quote=Azerbarit]Salut,

Merci pour ton témoignage :)
Lire des blogs comme cela me fait vraiment quelque chose, car on sait tous combien maîtriser sa consommation de MDMA est difficile, alors comme tu y es arrivé c'est super :)

Par contre, permet moi de douter sur la composition de ta pilule. La MDMA décuple les niveaux de sérotonine à un point tellement extrême, que le lendemain joyeux me paraît très étrange voir presque impossible.

Es-tu sur que c'étais de la MDMA pure ? Ou un psyché à faible dose style 2-CB ou des analogues des Cathinones (méphédrone, etc....) ?

Pour te dire, je prends souvent du Tramadol et l'effet ISRS me rend un peu nostalgique le lendemain ahah :)

En tout cas très beau témoignage ;)[/quote]
Merci beaucoup :)

Effectivement je me suis aussi posée la question, surtout que les redescentes en général on tendance à me mettre dans un sacré état. Enfin maintenant je les gère beaucoup mieux.
Je ne sais pas exactement de quoi était fait le taz mais je me souviens avoir eu un sacré coup de blues la nuit qui a suivi.
Et puis on était aussi épuisés, de bonne humeur mais assez lessivés.

Alors je ne sais pas, je me demande si c’est possible de ressentir les effets de la redescente un peu plus tard?
Je me souviens aussi d’une amie qui en prenait pas mal et qui elle ne sentait rien à part une certaine fatigue[/quote]
Après comme je te l'ai dit, cela dépend selon les gens. Mais une bonne dose d'exta te met normalement dans un état pseudo-dépressif avec anxiété.

Après ça aurait pu être je ne sais pas, de la MDMA avec du 2-CB ou d'autres produits. Mais si c'est de la pure, tu as bcp de chance.

Garde à l'esprit que la MDMA est fortement neurotoxique, mais tu as l'air de savoir ce que tu fais, continue a avoir cette lucidité :)

La bise …

Le blog de Onlymoi » Prise en charge addicto » 03 décembre 2020 à  09:32

Salut,

Encore une fois cela dépend du service, j'y suis jamais allé, mais je connais un ami (le fameux pote :)) avec qui ça a été très dur.

Mais généralement, la psychologie est au rendez-vous.

Courage a toi :)

Le blog de Nirvana2 » Première fois ecstasy » 03 décembre 2020 à  09:31

Salut,

Merci pour ton témoignage :)
Lire des blogs comme cela me fait vraiment quelque chose, car on sait tous combien maîtriser sa consommation de MDMA est difficile, alors comme tu y es arrivé c'est super :)

Par contre, permet moi de douter sur la composition de ta pilule. La MDMA décuple les niveaux de sérotonine à un point tellement extrême, que le lendemain joyeux me paraît très étrange voir presque impossible.

Es-tu sur que c'étais de la MDMA pure ? Ou un psyché à faible dose style 2-CB ou des analogues des Cathinones (méphédrone, etc....) ?

Pour te dire, je prends souvent du Tramadol et l'effet ISRS me rend un peu nostalgique le lendemain ahah :)

En tout cas très beau témoignage ;)

Le blog de Cub3000 » Happy Birthday Tim ! » 27 octobre 2020 à  16:34

[quote=Psilosophia]Rien fait de mal? Leary était un illuminé profond et il s'est avéré qu'il a force la consommation de LSD de certains de ses étudiants sans les mettre au courant. Sans parler de ses liens avec les Black Panther où avec Les Illuminés de Thanatéros.

C'est pas tout noir ou tout blanc, et on l'a pas poursuivi parce que simplement drogué, ce serait du réel Ouin Ouin d'analyser son histoire comme ça.[/quote]
Quelque part, les illuminés ne sont pas la pour rien. Mais tu as raison, certaines de ses actions sont condamnables.

Le blog de Lulucifer » Lexomil et Xanax (bromazépam et alprazolam) » 26 octobre 2020 à  22:18

La tolérance est un mal qui frappe bon nombre de personne prenant des benzodiazépines.

D'ailleurs, si tu veux une petite idée du fonctionnement de tes médicaments, les benzodiazépines modulent des récepteurs qu'on appellent GABAA (récepteur à l'acide gaba-amunobutyrique de type alpha).

En fait, il n'activent pas ce récepteur mais augmentent la probabilité et l'affinité des molécules de GABA (le neurotransmetteur qui se fixe sur le récepteur) sur ce même récepteur.

Et peut être qu'avec ton passé (ce n'est pas une critique je parle en terme physiologique), ton cerveau c'est adapté. Comme les produits que tu prenait, avaient pour effet d'épuiser tes neurones, l'adaptation à fait que tu es moins réceptif à la plus part des psychotropes et en particulier les benzodiazépines.

Par contre, et c'est un conseil, même si tu te considère tolérant, ne prends jamais mais alors jamais (contre-indication absolu) de l'alcool en même temps qu'une benzodiazépine. Tu pourrait avoir pour je ne sais quel raison (foutu cerveau) une ressurgence des effets de bases et mourir d'une dépression respiratoire.

Si tu as du mal à dormir, essaye peut être les antihistaminique à forte dose. C'est différent des benzodiazépines, parce que ça agit directement sur le centre de l'éveil (Histamine). Effets secondaires désagréable mais bon remède pour beaucoup de personnes. Et franchement, une grosse dose de Dolyxamine ne laisse pas grand monde indifférent (à ma connaissance).

Mais voila, ce que tu dois savoir c'est que ton cerveau à peut être besoin de ta benzodiazépine pour fonctionner correctement. Tu n'est donc plus en phase de traitement mais en phase de combler les symptômes de sevrage que peut être tu n'as jamais expérimenté mais qui sont pourtant la. Essaye de ne rien prendre pendant 2 à 3 jours et tu verras, les sensations seront immédiatement présente. Et si jamais tu ne ressent rien de particulier, alors tu as une génétique qui fait que ou encore une fois, ton cerveau s'est trop habitué.

Rappel une dernière fois : Combinaison de deux dépresseurs du SNC (BZD, Opioïdes, Barbituriques, Alcool, etc...) comme l'ont dit nos cher psychonaut plus haut, est un coup à mourir de dépression respiratoire.

Fait très attention à toi.

A + ;) …

Le blog de Cub3000 » Happy Birthday Tim ! » 26 octobre 2020 à  22:08

Salut,

Ce bon vieux Tim avait quelque chose que peu de gens arrivent à comprendre. Un drogué sans l'être. Un antigouvernementaliste parfait.

Il croyait au LSD et finalement, il avait raison. Je ne sais plus combien d'études on montré que cette substance n'avait pas qu'un intérêt récréatif.

Et voici le problème de ce monde. A partir du moment ou une personne se distingue, est marginal, ne respecte pas "les codes", et bien on se moque et on le traîte de tous les noms. Que je sache, il n'a jamais fait de mal lui...

J'ai peu d'espoir que cela change. Dans l'imaginaire collectif, un drogué est un marginal qui se pique à l'héro...alors que ces bon vieux parleurs se mettent 5 verres par jour, 3 paquets de Malboro light, sous antidépresseurs ou benzodiazépines...

Ce monde me fait rire...c'est bien son seul intérêt...

Merci pour la carte au passage ;)

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 26 octobre 2020 à  20:51

Biscuit ;

Salut, oui on va dire que le plus dur est passé. Demain ça fera 1 semaine, pas forcément de craving, mais juste j'ai parfois envie de retrouver la sensation, parce que cette lune de miel était...complètement fou.

Maintenant, je vais essayer de me faire un espèce de programme, c'est à dire que tout les mois j'évalue mon état psychologique et comment je gère ma vie, et si vraiment tout est nickel, probablement que je me laisserais tenter à nouveau par cette...aaah je saurais décrire cette sensation :)

Le problème c'est qu'une fois découvert, on ne peut rien y faire.

Marco ;

Je sais pas, je pense que j'ai jamais tester l'Héro et je ne testerai jamais, je ne suis attiré que par des spécialités pharmaceutiques même si elles sont parfois pire que les autres :)

Pour tout le monde ;

En fait, je pense avoir trouvé quelque chose qui potentialise à mort les effets du Fentanyl.

Un ami à moi (le fameux :) ) a essayé une nouvelle formule :

- 100µg de Fentanyl en Sublingual
- 300µg de Fentanyl en Transdermique

D'après lui : Même description que moi pour les effets, mais pendant 6-7h.
Je pense que le Fentanyl circulant de deux formes différentes doit se relayer sans cesse, et le fentanyl sublingual permet de concentrer au maximum la dose prise en voie transdermique.

Marco ;

T'es courageux pour arrêter brusques 2 semaines de Fenta. Et moi qui pleurait auprès de la comu pour un arrêt d'une dose :)

Mais je te rejoins sur le côté sédatif. Je préfère le côté "appaisant" que le côté "euphorisant". Autant ce que j'ai lu de l'héroïne, on plane complètement, autant la on est projeté dans une salle ou on médite, ou on se concentre sur ses problèmes mais d'une autre façon accompagné d'une douce euphorie qui vient nous emplir le coeur de joie. …

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  23:13

Pour vous répondre, je suis amateur des substances médicales. Très peu pour moi, l'usage de substances de rues.

Le Fentanyl était pour moi l'opportunité d'essayer une héroïne médicale mais bon, je m'étais pas forcément assez renseigner sur le fait que c'était moins euphorique que la Morphine ou l'Oxycodone.

Après je suis pas mécontent de l'expérience. Je ne voulais pas d'un produit qui me rende dépendant et déja, aujourd'hui c'était assez compliqué de gérer la descente.

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  21:38

Salut Akaion,

Je vais probablement bientôt me procurer de la Naloxone mais j'utilise du Fentanyl uniquement en sublingual. C'est à dire que je tourne à 100µg uniquement très peu comparable à l'IV par exemple.

Et la Naloxone ça peut servir, généralement on sent une OD arriver en sublingual donc dès que je "pique du nez", une injection donnera 30mn de lucidité pour se refaire des réinjections jusqu'a ce que la demi-vie soit atteinte.

Le blog de Akaion » Mon piège, quelle histoire. » 21 octobre 2020 à  20:54

Bonsoir,

Je pense que bon nombre de consommateurs dont moi se reconnaîtrons dans ta souffrance.

Il y a quelques mois que j'ai arrêté le tramadol et récemment j'ai gouté au Fentanyl qui honteusement me manque.

Je te souhaite courage et détermination et j'espère profondément que tu trouveras l'aide que tu cherches tant, pour en finir avec toute cette merde.

La vie est faîte de tellement de choses. Je me souviens quand j'étais jeune, j'avais encore l'impression que que cela n'arrivait qu'au personne qui le voulait. Ce piège est désormais présenter à de plus en plus de gens parce que ce foutu monde va trop loin, parce que toute cette vie ne sert à rien et les plus lucide on compris comment tout marche. Toute cette mascarade, des fois on a besoin de la masquer avec quelque chose parce que tout cela nous rends triste.

Parce qu'au final, lorsque notre heure viendra, tout cela disparaîtra, tout le monde qu'on a essayé de construire s'écroulera comme un chateau de carte. Et ce sentiment, on a besoin de le masquer.

Les gens qui prennent des AD, de l'alcool, du tabac, des benzo sont des bel et bien dans les mêmes situations que nous. Et le pire, c'est que ça sert juste a rendre heureux et encore une fois faire de l'argent.

Ce monde est cruel disait Vald, il n'a pas tord... …

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  19:51

Honnêtement j'en sais rien, en fait, j'ai trouvé les effets du Fentanyl assez long pour moi. 6 à 7h après, j'avais encore des effets. Assez étrange...

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  18:30

La je t'avoue, j'ai un petit sentiment de honte et de tristesse.

Psychologiquement je suis pas à mon max et j'ai juste l'impression que d'en reprendre me fera du bien.

Les opiacés c'est terrible. Ce coup de foudre comme on l'appelle est un danger épouvantable :(

Le blog de Azerbarit » Ce jour ou j'ai sur que tout était différent - Fentanyl » 21 octobre 2020 à  14:22

Merci pour ta réponse l'ami :)

Concernant les tables d'équivalences analgésiques, aucune donnée n'a pour l'instant été apportée concernant le Fentanyl transmuqueux.
Comme tu l'as dit, c'est bien plus fort que le Tramadol 50mg :) et j'ai eu énormément de chance que cela se passe bien parce que clairement, j'aurais pu y passer.

Quoi qu'il en soit, tu as entièrement raison. Le Fentanyl c'est terriblement addictif et ça peut aller très très vite. Pour l'instant c'est une expérience comme une autre évidement et ça restera très rare.

En fait, cette expérience m'a fait plus peur qu'autre chose. Déja parce que j'ai TRES mal titrer le produit, j'aurais peut être pu y passer et surtout parce que j'ai compris que c'est très dur de ne pas en reprendre.

J'ai fait l'expérience hier, et aujourd'hui je me force vraiment à pas reprendre une lamelle. Et je pense que dans les jours qui suivent, ça va être la même.

C'est tellement une euphorie extraordinaire, je comprends pourquoi on tombe amoureux des opiacés et on finit en STO parce qu'on en peux plus. …

Le blog de Azerbarit » Tramadol comme Stimulant » 09 mai 2020 à  10:35

[quote=Abracabrantesque]Salut!
Merci pour ce blog. C'est effectivement très agréable cette amélioration de l'humeur très délicate quand on reste sur du dosage "raisonable".
Attention toute fois, il vaut mieux espacer une fois toutes les 2 semaines sinon les sessions vont devoir se rapprocher et les dosages augmenter pour avoir le même effet.
La dépendance arrive très vite.
Moi je peux parler hein, j'en prends tous les jours et jessayes toutefois d'en prendre le moins possible ce qui permet de descendre les dosages sans souffrir mais aussi sans cette sensation de bonne humeur.[/quote]
Merci pour ta réponse :)
Quand je consomme du Tramadol (ce qui reste une fois toutes les 2 semaines ou alors à intervalle irrégulier surtout 1 jours puis 3 jours de pause puis 20 jours de pause), le plus dur est de trouver le dosage qui ne m'affaiblisse pas totalement et qui reste agréable. Pour compenser les effets non-recherché (fatigue, sommeil ou état de léthargie), la caféine est assez bonne, ou alors la pseudoéphédrine peut être pas mal mais encore, le risque d'overdose à la noradrénaline est fort. …

Le blog de Azerbarit » Fin d'Actifed LP Cétirizine - Pseudoéphédrine » 06 janvier 2020 à  22:29

[quote=Rick]Coucou

[quote=Azerbarit]Mais c'est notre choix de pas vouloir de Paracétamol, cette merde.[/quote]
Le paracetamol aussi c'est fini

[quote]Pour limiter les mauvaises utilisations, les médicaments à base de paracétamol (dont le Doliprane®), d'ibuprofène (Advil®) et d'aspirine (Aspégic®) ne seront plus proposés en libre accès dans les pharmacies, mais seront tous placés derrière le comptoir à partir du 15 janvier 2020.
https://sante.journaldesfemmes.fr/quotidien/2569941-paracetamol-doliprane-ains-ibuprofene-vente-libre-pharmacie-risques/[/quote]
je pense qu'on se dirige vers ce modèle :

phase 1)

Est ce qu'il y a un psychoactif => OUI => Ordonnance

NON=> Parapharmacie (comme celles des supermarchés même si elles existeront encore en pharma)

Phase 2) il faudra prescrire les médicament à la gélule , fini les boîtes
car trop de gâchis etc



[quote]La France prends les gens pour des cons.[/quote]
Tu es aussi la France et oui, la communauté française, est globalement paternaliste. Elle a refusé que tu te suicides, que tu ais le droit à l'euthanasie, elle refuse la parentalité des couples non traditionnels, elle t'interdit de prendre de la vitesse sur l'autoroute donc autant t'acheter une citadine, de fumer du cannabis, elle interdit aux femmes de porter un bout de tissus sur la tête, cultiver des champignons, acheter une sauge psychoactive, nous pratiquons le néocolonialisme militarisé (impérialisme) , nos institutions sont corrompus et nos prisons sont remplis de français qui n'ont pas la bonne couleur pour trafic de stups, nos rues sont pleines de SDF et de sans papiers etc.

Le mieux c'est de changer de nationalité pour une autre qui te convient mieux et de partir d'ici car cela n'est pas prêt de changer avant quelques décennies. Ou rester et lutter[/quote]
Salut,
très bonne réflexion mais je parle surtout du cas des médicaments.
Mais de toute façon, je pense qu'en France on est pas malheureux, vu toute la Sécurité Social existante.
On est tous français dans le pays des "droits de l'hommes" et on fait tous face à un même régime qui ne cesse de nous priver de libertés au grès de multiples révoltes et grèves. Et oui, tu veux consommer de la Cocaïne tranquillement chez toi sans embêter personne ? 400€ d'amendes si on te choppe.

Merci en tout cas d'avoir réagis, c'était très intéressant. …

Remonter

Pied de page des forums