PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de Azerbarit » Novitchok - Le poison parfait » 30 mars 2021 à  19:45

Junon
Replies: 6

Aller au message

D'ailleurs en substance toxique utilisées pour des assassinats d'espion il y a également le
avec le cas du cousin de Kim Jong Un, Kim Jong Nam, c'est un évènement relativement connu mais pour ceux qui savent pas, le régime nord coréen a assassiné Kim Jong Nam lorsque il était en escale à l'aéroport, deux filles lui ont plaqué un chiffon imbibé de l'agent neurotoxique VX sur le visage durant quelques secondes (l'enquête démontrera que ce sont les services secrets nord coréen qui ont commandité l'assassinat) il décédera en quelques minutes. Fait insolite l'agent était décomposé en deux : une partie sur un chiffon imbibé, une seconde en spray, la combinaison des deux révélant la molécule.

Il y a également l'espion lanceur d'alerte russe Alexandre Litvinenko exilé en Grande Bretagne assassiné empoisonné par du Polonium 210 glissé dans sa tasse de thé. La Russie a toujours nié son implication.

Le blog de Tanya » Rester vivant » 24 février 2021 à  18:42

Junon
Replies: 3

Aller au message

[quote=Tanya]Ces mêmes gens qui viennent te faire la morale sur une consommation ponctuelle et récréative sont cent fois plus décadents et malsains en réalité. Ils vivent l'horreur par procuration, cherchant le grand frisson avec des séries netflix à sensation,  avec parfois une certaine fascination pour l'infame mais toujours avec distance. Car en plus d'être malsains, ils sont peureux et ne chambouleraient pour rien au monde leur saint-confort.[/quote]
Mais tellement il y a le syndrome du jeune qui t'insulte d'être cocaïnomane/héroïnomane mais qui n'arrivent même pas à arrêter son addiction à la nicotine.

où combien de fois je le suis fait insulter par des gens qui se vanter de prendre de la drogue sur les réseaux sociaux, parce que c'est "cool" dans une certaine mesure mais qui n'assument jamais une fois confronté à l'horreur du truc. Les gens veulent souvent jouer avec l'esthétique "punk" des drogues dures mais n'assume jamais quand ils sont confrontés au quotidien d'un dépendant, le syndrome requiem for a dream en quelques sortes. …

Le blog de Newcombe66 » Suicide, A Way Of Life » 24 février 2021 à  17:33

Junon
Replies: 6

Aller au message

Quelles sont les complication de santé que tu as eu à cause de l'IV ? Tu peux détailler ?merci

Le blog de stlinjah » encore envie d'un fix » 24 février 2021 à  17:31

Junon
Replies: 2

Aller au message

Fais toi aider/accompagner, rapproche toi du CAARUD ou du CSAPA de ta ville, ils font des prises en charges médicales et au psychologique. L'intraveineuse de cocaïne c'est violemment addictif, il n'y a pas de honte à se faire aider, surtout si le fix' te mets en danger comme ça ne tente pas l'impossible, d'autant que la bas ils sont compréhensifs ils ne traiteront pas contre ton gré ou quoi. C'est la seul solution que je vois, courage à toi !

Le blog de benzodiazeweed » Tramadol » 19 décembre 2020 à  19:48

Junon
Replies: 12

Aller au message

Oula fait gaffe à pas te taper un syndrome sérotoninergique c'est méga risqué avec le tramadol, 700mg c'est une bonne dose fait attention

Le blog de benzodiazeweed » théralene » 19 décembre 2020 à  16:47

Junon
Replies: 4

Aller au message

Le Theralene il m'est déjà arrivé d'en prendre et oui c'est pas vraiment récréatif, tu vas pas prende ton pied. Mais c'est pratique pour dormir après la c. ça marche plutôt bien

Le blog de Katër romanë » Défonce solo » 19 décembre 2020 à  14:16

Junon
Replies: 4

Aller au message

Tu te shoot à quoi ?
Oui ya plein d'avantages à le faire solo c'est un mythe que de culpabiliser les gens qui consomme solo. Quand t'es accro tu ne peux pas toujours attendre d'être entouré pour taper (à moins d'être en squat ou quoi)

Et limite perso je préfère consommer tout seul, tu te retrouves avec toi même, tu organises ta petite tambouille, t'as personne à qui parler mais c'est pas forcément un inconvénient, puis quand tu redescends ou quoi c'est préférable de le vivre tout seul, de pas avoir à devoir supporter quelqu'un ou quoi. Je tapes tout seul la plupart du temps.

Le blog de Junon » La solitude du toxicomane » 12 décembre 2020 à  02:24

Junon
Replies: 3

Aller au message

[quote=Morning Glory]Edit: c'est toi sur ton avatar?^^[/quote]
Nop c'est le personnage de Jane dans la série Breaking Bad (que je te conseille fortement si tu ne l'a pas vu)

Le blog de Adalana » Ces soirs là... » 12 décembre 2020 à  01:13

Junon
Replies: 7

Aller au message

Que je vous comprends, ces mots raisonnent en moi.
C'est la rançon des relations passionnelles, on aime très fort et on déteste aussi fort, des sentiments en dent de scie, faites attention à ne pas vous perdre.

Le blog de Junon » Le stéribox » 14 novembre 2020 à  03:13

Junon
Replies: 12

Aller au message

Depuis combien de temps tu consommais et combien de temps d'IV ? Tu me donne un peu d'espoir, moi j'ai comme l'impression de passer d'acteur à spectateur de ma dépendance, et souvent je perds l'espoir..

Le blog de Junon » Le stéribox » 13 novembre 2020 à  16:10

Junon
Replies: 12

Aller au message

Fast Notepad [quote=sud 2 france]j'ai des sinus plus qu'en mauvais état (même pas à cause des rails, c'est "d'origine"), et qu'il m'est plus "bénéfique" d'injecter que de priser/sniffer.
Mais personnellement je n'ai pas encore vu d'injecteurs revenir à un de ses anciens modes de conso.[/quote]
Perso pareil que toi, après 3 ans de sniff de cocaïne/héroïne j'ai le nez cassé, les sinus régulièrement enflammés, bien que pire l'IV me sauve de douleurs nasales et de sinus bouchées. Je laisse bien volontiers derrière moi les nuits blanches à essayer vainement de dormir avec les narines bouchées.

Sur le fait de revenir aux anciens modes de conso après avoir commencé l'IV j'en ai déjà vu mais rarement. Le flash de l'IV est bien trop bon pour l'abandonner comme ça.
Enfin perso j'ai commencé l'IV depuis 6 mois, c'est effectivement très agressif point de vue dépendance, je me demande si j'arriverai à décrocher complètement un jour.
[quote=pierre]Et je n'ai plus du tout envie de shooter la coke. C'est devenu trop violent pour moi.[/quote]
J'ai le même soucis, les descentes de c. ont toujours été difficiles pour moi, mais cela s'accentue avec l'IV, si je n'ai pas du subutex de l'héro ou de l'alcool derrière je douille de fou. Je pense que ce sera ça l'élément qui me fera arrêter, l'appréhension d'une descente douloureuse …

Le blog de Yotna » L'Oregon vote sur la dépénalisation de la possession de drogues » 04 novembre 2020 à  17:45

Junon
Replies: 6

Aller au message

Je l'ai appris ce matin super nouvelle, comme au Portugal les fonds sont alloués à la prévention et à la prise en charge thérapeutique plutôt qu'à la répression, et n'est même pas qu'une question morale ça coûte juste moins chère de fonctionner comme ça

Le blog de Junon » L'overdose de Bandol où le début de la stigmatisation de l'héroïnomane » 26 octobre 2020 à  21:27

Junon
Replies: 9

Aller au message

[quote=Agartha]Sinon, clairement d'accord avec pierrot, la politique répressive des drogues c'est carrément une politique de faits divers, avec toujours la bonne touche de [i]fear mongering[/i] qui va bien.

Mais en fait c'est encore la racine de beaucoup de médias, susciter l'émotion plutôt que le factuel. Après, je me dit qu'à l'époque y'avait encore moins de connaissances disponible quant aux drogues et leurs utilisations, d'où, peut-être, cette idée renforcée "d'impuissance face aux drogues"?[/quote]
Clairement, même encore à notre époque les médias font tout, notre Darmanin nationale est accro à Twitter, sa stratégie médiatique consiste à tweeter plusieurs fois par jour pour sur-réagir à tout va.

Et pour la méconnaissance du sujet c'était une excuse valable il y a 50ans, plus maintenant, aujourd'hui avec les bilans annuels internationaux qui nous placent systématiquement en dernier dans les politiques sanitaire sur la drogue. ce n'est plus possible de trouver des excuses. Les chiffres montrent qu'on fonce dans le mur et nos politiques persévèrent dans l'erreur, dernièrement avec l'amende de 200 euros, jme coupe un doigt si un seul toxicomane a stoppé sa consommation à cause d'une amende. Combien de temps nos politiques continuerons leur politique répressive en dépit de toutes les études leur prouvent le contraire.. c'est surréaliste …

Le blog de Junon » L'overdose de Bandol où le début de la stigmatisation de l'héroïnomane » 23 octobre 2020 à  08:41

Junon
Replies: 9

Aller au message

[quote=Stelli]https://journals.openedition.org/criminocorpus/3696?lang=en
Ça vient de ça? Parce que certains passages c’est vraiment du mot pour mot...[/quote]
j'ai cité une quinzaine de source différentes pour construire ce récit effectivement (je ne vois pas le problème je fais une synthèse pas une thèse académique)
ce n'est pas un texte inventé c'est une tranche d'histoire je ne comprend pas vraiment vos accusations

[quote=Mammon Tobin]Mais c'est clair qu'à moins que Junon & Jean-Jacques Yvorel ne fassent qu'un, ça aurait été plus correct de citer ses sources :/

MT[/quote]
je cite littéralement ce monsieur dans le texte quel mauvaise foi..
j'ai carrément du retirer certaines citations tellement le récit était cité

Le blog de ismael77 » Vol au dessous d’un nid d’hirondelles. » 04 août 2020 à  19:29

Junon
Replies: 5

Aller au message

[quote=ismael77]Freud a d’abord pensé avoir trouvé dans la cocaïne la panacée, ce sera le cas pour l’héroïne qui guérissait miraculeusement la morphinomanie[/quote]
Oui quelle ironie le Freud qui soignait des heroinomaneq en les transformant en cocaïnomane, la belle jambe. D'ailleurs il en était complètement fou, il donnait de la coke à sa femme, à sa soeur, à ses tantes, ventant les bienfaits de celle ci. Cela durera tout de même vingt ans pour Freud.

[quote=ismael77]Le Judaïsme est la seule ou rare théologie qui est capable, par le texte, révélé (mais qui n’est pas «tombé du ciel»[/quote]
Tu es juif ? Je partage ta vision du judaïsme, cette religion du livre, le paradis pour un littéraire. J'aime bien le concept que derrière toute réalité perceptible est le mot à la base (d'où les kabales etc)
Tu lâches quelques petites piques sur le catholicisme, la Chrétienté et l'Islam sont toutes deux des cultes universaliste, il suffit de le dire pour y être et je pense que le judaïsme à lui souvent souffert de son héritage par le sang. C'est de la que viennent à la base toute les stigmatisations.

Le thème de la spiritualité revient régulièrement, tu traverses une phase de "transcendance" où c'est une constante ?

Je te souhaite de bon rétablissements, j'ai apprécié lire ton texte …

Le blog de Bkk2012 » le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ? » 27 juillet 2020 à  17:32

Junon
Replies: 28

Aller au message

La coke en spray si je dis pas de bêtises c'est en recyclant les sprays naseaux et en y mettant une solution à base de coke au lieu du produit, ça permet de sniffer avec un spray ce qui selon les témoignages est bien mieux qu'avec une simple paille.

Après j'ai jamais test il faut savoir mettre le machin en place, c'est une autre paire de manche.

Le blog de Bkk2012 » le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ? » 26 juillet 2020 à  21:23

Junon
Replies: 28

Aller au message

[quote=Bkk2012]lui il a jamais  test[/quote]
 voilà je l'avais senti dès le debut

[quote=Bkk2012]ce fou je lui en es reparler hier,   je lui es dis que sa m'avais  blessé  et que  il y a rien de pas classe la dedans !
c'est que j'avais pas envie de taper devant tous les gens de la soirée .
sa la fait rire et  il m'a dis pourquoi t'assume pas?
et que a ma place il sniferait normal  à la loup de wallstreet ....
ou en soirée/boîtes sur la table avec des nana ! 
mais pour lui les toilettes sa fait vraiment pauvre type limite sale qui assume pas et qui veux pas partager bref pas classe du tout 
et au final je peux dire que sa ma quand même aider car j'ai plus jamais retaper au chiotte depuis[/quote]
Si tu lui a dit que ça t'avais blessé il aurait pu au moins s'excuser, c'est le minimum quand tu apprends que ta maladresse a blessé quelqu'un.
Sniffer sur une table aux yeux de tout le monde quelle connerie, tout le monde le voit et bonjour le jugement des gens. Rien de pire pour se faire une sale réputation. Ça ce sont les paroles de quelqu'un qui ne sait absolument pas de quoi il parle, sniffer sur une table j'ai vu ça une seule fois c'était un gérant de boîte de nuit et sa boite a fermé quelques temps plus tard car tout le monde savait que de la c. tournait dans son établissement.

[quote=Bkk2012]après c'est quelqu'un que jestime beaucoup et qui dis toujours ce qu'il pense ! (des fois c'est même gênant car il a un avis sur tout cette tête de pioche )

si sa la choquer avec le recul je me dis que c'est sûrement choquant voir même dégradant pour une personne "normal".[/quote]
Plus dégradant que de sniffer sur une table sale devant tout le monde ?

[quote=Bkk2012]il m'as dis que déjà la  cocaïne c'est pas très bon  pour moi , lui il a jamais  test  ( mais il as pas tord j'ai failli en mourir ) 

mais  faire sa au toilette c'est encore pire sa me ressemble pas d'après lui.
en vrai il a surtout mal pris que je me cache au chiotte  il a même fait l'analogie avec les filles qui couche dans les toilettes des clubs celon lui c'est aussi dégradant et sale et vraiment pas classe du tout !

car il connaît pas mal de consomateur de coke même dans notre groupe d'amis et selon lui il a jamais vu personnes faire sa au chiotte  !

après je dis pas qu'il a raison mais au moins  il m'a fait prendre conscience que je parter  grave en couille  avec la coke![/quote]
J'ai l'impression que tu dévies le sujet sur ta consommation de coke, pcq taper dans les chiottes n'est pas dégradant en soit, ça ne signifie pas que t'es"parti en couille" ou que tu te caches vicieusement.
C'est juste du respect pour les autres et pour toi même.
Après que tu aies un problème avec ta consommation de coke c'est un autre problème, qui n'a rien avoir avec le reproche initiale. …

Le blog de Bkk2012 » le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ? » 24 juillet 2020 à  20:19

Junon
Replies: 28

Aller au message

Mais il est dépendant ton pote ?
Pcq comme j'ai écris si il n'est pas cocaïnomane, s'il n'a jamais connu ça ça sert à rien de donner de l'importance à ses remarques sur ça.
Pour la personne lambda tout est dégoûtant, et je te parle pas des intra veineuses.

Le faire dans les toilettes n'a vraiment rien de dégueulasse, tant que t'as pris un minimum de précaution. Il préférerait que tu le fasse dehors ? Bon.
Vraiment ceux qui n'ont jamais connu la drogue dure sont choqués pour tout et pour rien. Si je les avais écoutés je me serais déjà pendu tellement les remarques connes fusent

Puis je vais pas faire le psy à deux balles mais c'est quoi la finalité de sa remarque ? À pars te juger. Il t'aide vraiment en disant ça ?

Le blog de Bkk2012 » le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ? » 21 juillet 2020 à  20:19

Junon
Replies: 28

Aller au message

Les sniffs dans les chiottes j'avais déjà écrit à ce sujet : https://t.co/mFhymcpOFz

Sniffer dans les chiottes de bar ou de restau' est un passage quasi obligé à un certain niveau de dépendance en tant que sniffeur, personnellement dans l'absurde je trouve pas ça dégradant, tant que tu veilles à le faire avec un minimum d'hygiène, que le toilette soit propre ou dégueulasse.

Au début j'avais compris dégradant au sens impropre, et il est vrai que dans certains chiottes c'est pas toujours le top hygiène mais s'agissant de la pratique en elle même ce n'est pas le cas. Tu fais ça sur ton téléphone c'est tranquille, pas comme si tu léchais la cuvette.

Concernant les remarques de pote dans ce genre je dis toujours qu'il faut que ce soit des initiés, si le gars n'est pas un consommateur ces remarques ne valent vraiment pas le coup de s'y attarder, elle valent rien (généralement des reproches dégradants ou stigmatisants) …

Le blog de Junon » La société est un énorme caillou de coke » 17 juillet 2020 à  22:47

Junon
Replies: 12

Aller au message

[quote=Conscience]on dirait du virginie despentes l'auteur[/quote]
C'est marrant car mon premier post ici était une citation de Vernon Subutex. Si tu as posté ça sans avoir lu mes posts sur Despentes ça me fait vraiment plaisir.

Le blog de Junon » La société est un énorme caillou de coke » 17 juillet 2020 à  22:42

Junon
Replies: 12

Aller au message

[quote=Zazou2A]Perso je trouve que c’est ta façon d’expliquer les effets de la coke et l’héro, qui en plus d’être très clichés, sont particulièrement réducteur.

Si la question se pose pour des conso plus ou moins récréative peut être; après ce n’est plus le cas.

Et c’est dommage que c’est questions visent ces 2 droguent, alors qu’elles sont milles fois moins consommée que les AD par exemple ?
Et dans un inconscient collectif bien ancrée, ça ne fait que renforcer les préjugés

Pour ma part, je dirais que globalement on consomme parce qu’on y trouve du plaisir, qu’il viennent de l’apaisement type endorphine; ou plus direct genre dopamine
Mais l’humain bien que bourré de défauts, n’est pas totalement con, et si les prods et leur utilisation existent depuis des millénaires mtn; c’est que pour bcp ils apportent un mieux.[/quote]
Après les questions de mon textes ne sont pas une fin en soit, ce ne sont ni des affirmations ni des jugements. Elles sont simplement le support pour développer sur la drogue, les hommes et la société. Avec un peu de recul c'est vrai que j'essentialise beaucoup sur la coke et l'hero, les propos sont un peu clichés, en réalité sur cette question il y a une infinité de nuance. Les raisons qui poussent à la consommation sont plurifactorielles, bien que la course à la dopamine soit généralement le premier facteur. Il s'agissait plus dans ce billet de mettre en exergue des observations humaines, sociétales.
Il ne s'agissait aucunement de stigmatiser les dépendants, ce n'était vraiment pas mon intention. Peut être un peu trop maladroit. Bien sûr que les AD ou l'alcool remplissent le même rôle tout en étant pourtant tolérés et légaux.

[quote=Zazou2A]Et si les choses étaient vu à l’envers ? Que ce n’est pas les conso qui devraient soulever des interrogations, mais pk on a créer une sociétés avec tant de faiblesse, que des millions de personnes ont besoin d’un produits, tel qu’il soit d’ailleurs, pour pouvoir la supporter ?[/quote]
Réflexion intéressante, je suis totalement d'accord avec toi, c'est en partie la réflexion que je suggère en fin de texte avec le "la société est un énorme caillou de coke"
J'ai pris l'angle inverse mais celui là vaut tout autant, voir est plus pertinent. …

Le blog de Junon » La société est un énorme caillou de coke » 14 juillet 2020 à  21:13

Junon
Replies: 12

Aller au message

[quote=guygeorges][quote]quand on meurt le cerveau produit une molécule semblable à la DMT pour nous soulager ce qui provoque le bonheur intense et les hallucinations post mortemn[/quote]
Non c'est faux ![/quote]
https://blog.santelog.com/2019/06/29/dmt-avons-nous-tous-un-grain-mystique-dans-le-cerveau/

"DMT et arrêt cardiaque ou mort imminente : l’équipe constate également que les niveaux de l’hallucinogène augmentent chez certains rats en cas d’arrêt cardiaque. Un article publié en 2018 par des chercheurs du Royaume-Uni suggérait déjà que le DMT simulait l'expérience de la mort imminente… Tout cela reste à approfondir."

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Dim%C3%A9thyltryptamine
"(à l'inverse, certaines études lient cette expérience de mort imminente à une possible production de diméthyltryptamine par la glande pinéale)"

C'est une hypothèse plus que probable en tout cas.

Le blog de Junon » La société est un énorme caillou de coke » 14 juillet 2020 à  17:16

Junon
Replies: 12

Aller au message

Tu prones un certain trip recherché, tu recherches un intérêt particulier dans la drogue càd une grosse perche hallucinogenique avec des prod' psychédéliques type LSD, DMT, champis, mescaline etc. Personnellement je cherche à l'inverse un tout autre intérêt, un tout autre trip, avec par exemple des prod' comme la cocaïne ou l'héroïne. Des drogues du quotidien, qui se consomment le long de la journée avec des effets assez courts et qui soulagent. À l'inverse de toi je ne cherche absolument pas un voyage mystique, une perche psychédélique de plusieurs heures, moi je n'apprécie pas vraiment ces prod', c'est bon pour certaines soirée, il faut avoir plusieurs heures devant soit et vouloir une expérience psychotropique (sortir de son corps etc)

[quote=Pierrolalune]J ai même fais une EMI, Expérience de Mort Imminente, en faite je suis mort et révenu, comme des millions de témoin j ai vécu un trip de ouf, en faite je crois que hors de notre corps nous jouissons de perception et d une sensibilité incroyable, la sensation  d AMOUR est juste trop trop forte, dans l au dela on se shoot d amour.[/quote]
D'ailleurs je ne pense pas que ces dimensions méta physique existent réellement, je pense que tout ce que tu peux vivre, toutes les visions que tu peux avoir sont une pure construction de ton cerveau, ces hallu sorte toutes de ton cerveau.
Pour les EMI c'est impressionnant quand tu écoutes tout les témoignages mais je pense également quelles sont de l'ordre du rêve, quand on meurt le cerveau produit une molécule semblable à la DMT pour nous soulager ce qui provoque le bonheur intense et les hallucinations post mortem, également les témoignages d'EMI différent selon les cultures, des indiens rapporteront des visions en rapport avec l'indouisme, les EMI changent selon les pays ce qui signifient que ce n'est pas universel mais bien que c'est une manifestation de l'inconscient de chacun

[quote=Pierrolalune]nous sommes probablement entouré de dimensions invisibles, la physique quantique appuie aussi cette théorie et avouons aussi que nous percevons a peine 5 % de l univers !!! C est dire la force de notre filtre!![/quote]
Effectivement nos connaissances sur l'univers sont ridicules par rapport à son immenseté, et effectivement il peut exister des univers et dimensions parallèle mais c'est hors sujet, je ne vois pas trop de corrélations entre des hypothèses astrophysiques et la drogue, penser que les effets des drogues psychédéliques peuvent nous amener dans ces univers hypothétiques relève de la croyance. C'est une supposition bien tirée par les cheveux. Si ces dimensions existent ce n'est certainement pas un carton de L qui nous y amenera. …

Le blog de Thelma » Le manque » 09 mai 2020 à  19:12

Junon
Replies: 2

Aller au message

Le manque, j'aurais beaucoup à dire dessus, je l'ai théorisé malgré moi depuis toute ces années. Tu as beau être sous tso, avoir arrêté la came le manque te rattrape inévitablement chaque matin, pour te rappeler sa présence macabre et douloureuse.
Je connais ses premiers effets par coeur, quand le manque pointe le bout de son nez : yeux qui pleurent, nez qui coule, estomac retourné.
Je me lève alors le soleil m'agresse, brûle mes yeux. Je sue drôlement sous mon t-shirt, une sueur âcre, acide, à l'odeur particulière et reconnaissable. C'est comme ça chaque matin.

Moi ce qui me gêne le plus parmi la multitude de symptôme de manque ce n'est pas les douleurs en elles mêmes, qui ne sont pas les plus difficiles à gérer. Le plus dur selon moi c'est l'insomnie, l'esprit qui travail, reste éveillé, qui est sollicité non stop,ne t'accordant aucun repos, une heure de sommeil tout au plus si tu as de la chance, sinon tu vis ces douleurs sans échappatoire.
Le temps semble ralenti, les secondes deviennent des minutes, et les pensées qui reviennent sur la came, de manière obsessionnelle. Une seule prise du remède effacerait tout, te remettait sur pied en un claquement de doigt. Les crampes au ventre sont comme des coups de couteau, comme un miroir brisé dont les milliers d'éclats se planteraient dans votre chair. Et pour finir les coups de chaleur intenses entrecoupés de sueurs froides, qui remontent tout le long de ta colonne vertébrale.

Je n'ai jamais tenu plus de 3 jours, le manque m'a traumatisé, quand mon addicto m'a proposé TSO ou sevrage d'une semaine dans une unité hospitalière mon choix était vite fait. Plus jamais cette douleur, si l'enfer existait le manque en serait un aperçu. …

Le blog de Junon » Le stéribox » 21 mars 2020 à  12:37

Junon
Replies: 12

Aller au message

La France à une histoire quelque peu mouvementé avec le stéribox et les politique de RdR en général

De 1970 à 1972 les décrets se succèdent dans la même logique d'éradication de la consommation de drogue jusque s'attaquer aux outils de consommation par le décret 72-200
"Réglementent le commerce et l'importation des seringues et aiguilles destinés aux injections parentales en vue de la lutte contre l'extension de la toxicomanie"
Il n'est alors même plus possible pour les usagers de se procurer des seringues en pharmacie de manière anonyme. Il faut désormais soit une ordonnance soit laisser son nom et son adresse et s'exposer à la dénonciation du pharmacien.

En 1976 le président Valérie Giscard D'Estaing demande à une avocate, Monique Pelletier d'évaluer la "politique de lutte contre la drogue" la commission Pelletier auditionne plus de 500 personnes, visite différents pays et rend un rapport qui conteste en profondeur la politique française des drogues : "pratique inadéquates", "législation inapproprié", "principes contradictoires". Il constate que la sévérité de la loi n'est pas justifié.

 Mais ce n’est qu’en 1995 qu’un décret permettra aux associations ainsi qu’a toute personne menant une action de prévention du sida ou de réduction des risques de délivrer gratuitement des seringues stériles dans des conditions définies par un arrêté ministériel (décret du 7 mars 1995). Avec beaucoup de retard sur nos collègues européens qui appliquent déjà des politiques préventives depuis des années. …

Le blog de Ygrek » Amour et cocaïne : qui suis-je aujourd'hui? » 06 février 2020 à  02:29

Junon
Replies: 7

Aller au message

[quote=Ygrek][justify]Quelle erreur je n'ai pas faite de croire que l'amour me transcenderait au point d'anéantir mes vieux démons. Car ces derniers sont bel et bien là ; quand bien même ils sont enfouis, ils restent présent et n'attendent pas grand-chose pour revenir. En fait, ils n'ont pas besoin de mon accord mais de celui de la vie. Si rien ne va, ils reviendront. Et même quand tout va bien, ils reviennent parfoisur

...[/justify][/quote]
.
Le plus grand problème de ma vie, la coke quand ça va mal, et quand ça va bien on arrose de coke pour que ça aille encore mieux.

Moi parfois j'ai l'impression d'être la pute de mes circuits de récompense cocaïne

Le blog de ismael77 » Il était un foie, un couteau, pas de calumet. EPILOGUE » 05 février 2020 à  01:28

Junon
Replies: 16

Aller au message

[quote=ismael77]et ce nom Vernon Subutex, déjà ça ne va pas.[/quote]
Le mépris ne concernait pas ton message mais celui d'Ismael , je répondais au deux en même temps, désolé du quiproquo.
 
[quote=Rick]DESPENTES tout le monde lui suce les gonades mais d'une force, genre c'est devenu impossible de trouver une discussion sur le féminisme sans qu'on cite king kong theory etc
En gros c'est le harry potter pour le féminisme[/quote]
Je suis assez d'accord, Vernon Subutex à au moins le mérite d'avoir des réflexions de droite, le roman n'est pas un pamphlets gaucho-feministe  écoeurant.

 [quote=Rick][quote]Après Despentes à eu un Renaudot en 2010, c'est pas une écrivaine de bouquin d'air de repos.[/quote]
ahhh comme YANN MOIX?!

je comprends mieux c'est la nouvelle grande du game
vu les légions d'adorateurs[/quote]
lol, elle a au moins eu l'outrecuidance de quitter le jury du goncourt cette année


 [quote=Rick]ok ben moi je ne juge pas sans lire, donc on verra bien.[/quote]
Sage parole, on se rejoint sur ça. Je voulais juste partage ma lecture au départ :D …

Le blog de ismael77 » Il était un foie, un couteau, pas de calumet. EPILOGUE » 04 février 2020 à  21:51

Junon
Replies: 16

Aller au message

[quote=Rick][quote=Junon]La triologie Vernon Subutex raconte la période punk rock des années 80 en France. Je n'ai jamais vu une auteur parler si bien de la rue et de la drogue que Virginie Despentes.[/quote]
Sérieusement? Despentes?.. elle est si bien écrit cette trilogie..?..[/quote]
Moi je trouve le Roman bien écrit et l'intrigue à la hauteur. Je ventais surtout le roman sur son propos concernant la rue et de la drogue, certaines punchlines me reste en tête et décrivent parfaitement le truc. Même les lignes à propos de politique / société sont pertinentes.
C'est peut être pas la trilogie du siècle mais elle ne mérite pas d'être balayé avec mépris juste au titre. Après c'est surtout que le bouquin m'a touché, il m'a parlé, ça influence peut être ma critique, mais le premier tome mérite au mois d'être lu.

Après Despentes à eu un Renaudot en 2010, c'est pas une écrivaine de bouquin d'air de repos non plus.

Le blog de ismael77 » Il était un foie, un couteau, pas de calumet. EPILOGUE » 04 février 2020 à  17:49

Junon
Replies: 16

Aller au message

Je te comprends un peu, mon livre préféré est Voyage au bout de la nuit de Céline. C'est dans ton style de livre, un voyage semi auto biographique de toute une vie, également un voyage avec lui même.

Le blog de ismael77 » Il était un foie, un couteau, pas de calumet. EPILOGUE » 29 janvier 2020 à  13:38

Junon
Replies: 16

Aller au message

[quote=ismael77]vraies, j'ai du mal avec les fictions, et ce nom Vernon Subutex, déjà ça ne va pas.
Soit on raconte des choses incroyables mais vraies, soit il faut être crédible et faire vraisemblable.
Mes histoires, si ce n'était pas moi, je n'y croirais pas!
D'ailleurs personne. Et c'est ça qui fait que le récit devient une proposition de voyage, en ma compagnie, mais le vrai raconté est déjà lu avec d'autres yeux, il ne m'appartient plus.

Et, puisque, malgré le fait que Zola publia son oeuvre en roman feuilleton, il faut, pour être "écrivain", publier un livre. Mais un 100ème témoignage sur "l'enfer de la came" non merci.[/quote]
Je peux comprendre qu'on puisse avoir soif d'authenticité mais de là à ne tolerer que les textes biographique..
L'enjeu lorsqu'on lit un livre ce n'est pas de devoir être convaincu de la réalité des faits. Penser comme ça c'est se fermer à un pan énorme de la littérature.
Chaque biographie est dans une certaine mesure romancé et chaque fiction est inspiré de la réalité. La beauté du roman c'est justement cette balance entre des intrigues fantastiques et des moments crédible où le lecteur pense que ça pourrait se passer dans la vrai vie et où il s'identifie aux personnages.

La triologie Vernon Subutex raconte la période punk rock des années 80 en France. Je n'ai jamais vu une auteur parler si bien de la rue et de la drogue que Virginie Despentes. Ce n'est ni trop complaisant ni trop dur, c'est à l'opposer d'un énième Christian F..
Ça transpire l'authenticité, ça se voit qu'elle a traversé ces addictions. …

Remonter

Pied de page des forums