PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de hyrda » info sevrage et covid 19? » 30 mars 2020 à  13:55

Absolument d'accord avec tout ce qui a été dit plus haut par mes camarades!

Alors, une grippe doublée d'une gastro et d'une dépression, oui, on peut dire ça pour un sevrage d'opiacés MAIS comme déjà dit, quand on est mal, dans la majorité des cas, on est tellement HS qu'on passe sa vie dans le coaltar, au lit et à pioncer...PAS dans le cas d'un sevrage...Là on ne dort pas, on a tout le "plaisir" de profiter des jours, des heures, des minutes et des secondes qui passent au ralenti...On ne ferme pas l'oeil et on souffre, physiquement ET moralement..Etant à la fois énervé comme une puce et ramolli comme une chiffe physiquement ET moralement...

De plus, comme ça a déjà été dit, il n'existe AUCUNE maladie au monde dont le malade supporterait stoïquement les douleurs et les affres sachant pertinemment, et avec raison, qu'un remède miracle existe, qui pourrait, non seulement le soulager totalement en quelques secondes, mais, cerise sur le gâteau (et pas des moindres :D ), le rendre heureux et en pleine forme d'une seconde à l'autre!

Amicalement …

Le blog de hyrda » Nunavik, territoire des revendeurs d’alcool » 22 février 2020 à  06:53

[quote=]Enfin cet article prouve bien que l'alcool peut être comparable/comparé (revendu, consommé + tous les dommages liés aux consos) à n'importe quelle autre drogue "dure", voire être la PIRE drogue qui soit en termes de dommages[/quote]
Exact!Le même problème se pose ou s'est posé à un moment de l'histoire avec tous les natifs des terres colonisées par les occidentaux: les aborigènes,les inuits,les indiens d'Amérique, les papous...Mais comme c'est une drogue de "blancs"en dehors de la prohibition trés courte aux USA (et on voit ce que ça a donné :D ) l'alcool a toujours trés largement été distribué parfaitement légalement à travers le monde...Ses dégats étant, comme pour toutes les drogues, bien plus notables et dramatiques sur des populations misérables et peu instruites ayant peu de perspectives d'avenir réjouissant (relire Zola au besoin :D )que sur les notables évoluant dans des hautes sphères. Bref, comme toujours, le produit n'est pas le diable, c'est le manque de prévention intelligente et le manque de perspectives d'avenir florissant, l'ennui généré par le chômage et le manque de moyens qui font le nid de toutes les addictions délétères. …

Le blog de hyrda » publicité d’Imperial Tobacco sur le vapotage soulève l'indignation » 03 février 2020 à  06:18

Faut pas tout mélanger...La toxicité de la nicotine, c'est comme la toxicité de n'importe quoi...Une question de dose et de manière de l'utiliser...Les pommes de terre, les tomates, les aubergines,par exemple (comme nombre d'autres plantes) contiennent de la nicotine...On ne meure pas parce qu'on est un gros bouffeur de patates :D

La combustion et ce qu'elle implique, par contre, est toujours cancérigène. Que ce soit de la fumée de foin, de patates carbonisées ou de cannabis :D

Une grande majorité de gens incrimine la nicotine dans la nocivité du tabac alors que c'est vraiment le moindre des alcaloides dangereux dans la fumée d'une cigarette. Le seul "danger" de la nicotine inhalée dans une clope (ou une vapote) c'est l'addiction qu'elle provoque, à côté des goudrons produits par une combustion c'est du pipi de chat....

PS: Je rappelle, comme notre bon Paracelse, qui avait tout pigé il y a des siècles que, rien n'est poison, tout est poison, c'est la dose (et la roa ;) , qui fait le poison...Un autre exemple est celui de l'amande d'abricot, délicieuse dans les confitures, et qui pourtant contient une dose conséquente de cyanure...

Perso, je ne vapote pas et je ne kiffe pas le cannabis, mais je n'ai rien contre...Ceci dit, sous pretexte qu'il est illogique d'autoriser le tabac et d'interdire le cannabis, faut pas non plus l'encenser et lui trouver toutes les vertus du monde...C'est une plante comme les autres qui a des avantages et des inconvénients. Je vois souvent des pro cannabis sur facebook partager des articles dignes du marabout du coin et qui, finalement, décrédibilisent tout le discours anti prohibitionniste (justifié) en faisant du cannabis la panacée qui guérirait tout les paralytiques et les moribonds du monde, quand l'alcool, les opiacés et le tabac sont mis au pilori comme les pires choses ayant existé...

Amicalement …

Le blog de ismael77 » Quand on allait bicrave des tazs au Gibus » 26 janvier 2020 à  12:29

[quote=ismael77]L’héro, je suis tombé dedans quand j’ai commencé à en vendre.[/quote]
La même :lol:


[quote=ismael77]Pour moi, l’argent, c’était des perles comme du club med, des billets de Monopoly.
Argent=came.[/quote]
Tout pareil! :drugs:

C'est tellement ça! A l'époque, l'argent n'était qu'un moyen d'avoir de la came, rien d'autre! Juste un ticket pour un tour de manège...

Le blog de ALLOVERTHENIGHT » Vapos VS joints » 18 janvier 2020 à  08:25

Cannabis, Tabac, foin ou gazon, c'est les toxiques engendrés par la combustion et, notamment les goudrons, qui sont cancérigènes et mauvais pour les poumons (entre autres). Alors, inutile de palabrer, la combustion sera toujours plus dangereuse que la vaporisation, que l'on parle de cannabis ou ne n'importe quoi d'autre! Le tabac industriel est réputé encore plus dangereux de par toutes les saloperies qu'on lui ajoute pour le gout etc, mais, dans tous les cas, aspirer le résultat d'une quelconque combustion sera toujours plus délétère que celui d'une vaporisation de la même substance.

Par delà tout ça, ne jamais oublier, non plus, que toujours, on prêche pour SA paroisse et que, si l'on veut vraiment rentrer dans une guéguerre américains vs français, comme les lobbies du tabac avant eux, il existe maintenant aux amériques, des lobbies du cannabis et que ceux ci ont tellement de pognon à venir en jeu qu'il faut toujours prendre avec la plus grande méfiance les conclusions des études qu'ils choisissent de mettre en avant au risque, une fois de plus, de se faire rouler dans la farine et prendre pour un pigeon. Avis perso.

Quant à "l'argument", moi je ne connais personne qui soit cancéreux en ayant fumé du cana toute sa vie, donc c'est pas cancérigène...Sérieux? personne n'est le centre du monde et c'est tout sauf un argument qui tient la route. Moi, je ne connais personne possédant une arme à feu chez lui qui ait vécu un drame à cause de cela (et je connais pas mal de chasseur, pour ne parler que d'eux :D ) c'est pas pour autant que la possession d'armes autorisée à la majorité de la populasse est sans danger :D voir le nombre de blessés et de morts par balle aux USA, justement :D .

Amicalement …

Le blog de ismael77 » Evolution de la RDR » 27 décembre 2019 à  07:22

Pour moi, la psychiatrie est une vaste fumisterie d'autant plus redoutable, qu'elle se prend et est prise au sérieux, alors que depuis qu'elle existe en tant qu'institution reconnue, elle n'est qu'un gigantesque laboratoire d'expériences sur des humains (qui, au passage, rapporte des milliards aux labos pharmaceutiques, qui ne sont jamais en reste...). C'est encore plus vrai quand la "maladie" diagnostiquée n'est qu'une addiction à un produit (et à fortiori, encore, si le produit en question, est illégal et fortement réprouvé par la morale générale...).

Se prétendre médecin de l'âme humaine, docteur en psyché, en maniant à tour de prescription des produits capables de transformer en quelques secondes (s'il s'agit d'IV) un humain parfaitement normal (autant qu'on puisse l'être et le dire ;) ) en légume bavant et délirant, c'est avoir entre ses mains un pouvoir monumental et...Dangereux! Il suffit de voir ce qui se passait (et se passe, sans doute encore...) dans les pays du bloc de l'Est avant la chute du mur...Plutôt que d'emprisonner ou même de tuer les opposants au régime, on les enfermait à l'HP en les confiant aux "bons soins" des psychiatres complices et amis de la dictature dirigeante...Quel bel exemple du serment d'Hippocrate :D

Autant la psychologie peut être utile, autant la psychiatrie, je m'en défie comme de la peste...Et puis, échanger une addiction aux opiacés qui, perso, m'a toujours laissé la cervelle et la mémoire indemne, contre une addiction vraiment délétère pour le cerveau (entre autres) à des saletés de pilules qui, perso, ne m'ont JAMAIS fait aucun bien, bien au contraire! Non, merci bien!

Amicalement …

Le blog de ismael77 » Comment j'ai passé 24h chez les flics avec 10 grammes de came! » 16 décembre 2019 à  12:08

[quote=]Je me demandais si c'était réalisable, la GAV avec de la cons' , le rêve quand même, gg[/quote]
Pour sûr! J'ai moi aussi, quelques histoires dans le genre....Hélas! A chaque fois, c'était pas moi qui était le chanceux (ou le + malin ;) ) de service! Mais le ou la pote qui s'était fait chopé avec moi...Une pote a fait sa GAV avec moi en ayant 5g sur elle, tu m'étonnes que les keufs au moment de nous emmener au petit matin à Nanterre ont trouvé qu'elle pétait la forme pour "une tox en manque :D "...On n'a pas passés la nuit dans la même cellule, je n'ai donc pu profiter de ces 5g, mais j'ai bien entendu, par contre, ses reniflements :mur: Moi, comme un con (ou pas ;) , va savoir si ils les auraient trouvés...) j'avais profité qu'un des keufs ait le dos tourné 10 secondes pour poser ma came délicatement dans le lavabo prétendant que je voulais juste boire une gorgée d'eau au moment où ils nous ont sautés et où ils fouillaient l'appart du mec chez qui nous étions...Je précise que la base, n'était pas une affaire de stup (et c'est peut être pour ça que les keufs étaient moins aux aguets sur certains détails...).

Sinon, j'ai plusieurs potes qui n'ont jamais manqués de came même en 5 années de taule :D , dont un, qui a toujours dit, qu'il avait rarement tapé de l'aussi bonne blanche qu'en taule :D (mais ceux là, n'étaient pas des petits dealos ni des petits consommateurs...)

Amicalement …

Le blog de ismael77 » Crack ou Base, H ou Rabla, c’est quoi ce Charabia? » 16 décembre 2019 à  10:02

Salut,

Je débarque :lol: j'étais passé à côté de ce récit...

Je constate, Ismael que tu dois faire partie de la génération après la mienne (celle des dinosaure à poil dur des années 80 -fin 70).

Je retrouve dans ton récit, des trucs que j'ai entendus, quand moi, je commençais à m'éloigner de ce milieu. La teuf, l'éléctro, ça n'a jamais été mon truc, mais j'ai des vieux potes d'adolescence (un en particulier) qui est un des pionniers (trés connu du milieu des teufeurs) de l'importation des raves en France (le mec était pourtant un punk de chez punk quand on trainait avec lui :D et puis, un jour, il s'est mit à ramener de la musique qui n'avait rien de punk de la grande bretagne et là, il a trouvé son crédo, sa voie et sa carrière :lol: ) lui, par contre est un des rares de la bande à n'avoir jamais kiffé l'héro, le reste, par contre :snort:

Pour en revenir au mot : rabla
Pour moi, la rabla (autant le mot que, ce que je considère comme de la sous came de qualité bien merdique en général :D ) est arrivée vers le milieu des années 80. Après la blanche, bien sûr, et aussi après l'iranienne trés brune, trés grasse et souvent trés forte dont on a été envahis à partir de 81-82, enfin, après ce qu'on appelait, la pako, le + souvent vendue sur Paris par des tamouls ou des pakistanais moins grasse que l'iranienne, mais toute aussi forte...

Cette pas fameuse :non: rabla a surtout envahi le marché quand les cités de toutes les banlieues ont pris leur ampleur comme supermarché de la came (quand j'ai commencé, la vente en cité n'existait quasiment pas encore...) Attention! Je ne veux pas dire par là, que tout ce qui se vendait dans les técis était de la rabla (il y a parfois eu de la blanche pas dégueu du tout dans ces cités). Mais, déjà, le mot "rabla" était de +en + employé (serait ce dû au fait que la majorité des dealers dans ces cités étaient d'origine maghrebine ?)
Et puis, surtout, pour moi et les potes, ce que NOUS avons commencé à appeler "rabla" avec mépris, c'était cette avalanche de poudre beige de qualité plus ou moins potable (rarement plus que ça), souvent dégueulasse, archi coupée et blindée de paracétamol vendue à 99% dans tout Paris et sa banlieue par des africains (sénégalais, malien, togolais, ghanéens etc...) qui se déplaçaient en métro et en train de banlieue pour venir servir des hordes de clients à heures fixes en changeant régulièrement de station de rdv...

C'est à partir de là, que la came a commencé à se vendre au gramme et au demi plus qu'au képa de 200 balles et que la majorité des gens ont commencé à s'enfiler des poutres et des cuillères à soupe plutôt que des allumettes et des petites cuillères...C'était vers la fin des années 80, (1987)...A l'époque, certains plans de pako et, moins encore, de blanche, circulaient encore, mais cette "rabla" sablonneuse et paracétamolisée inondait le marché. Arrivée après la rose (immonde ou,bien plus rarement, trés bonne),l'orange rouille :gerbe: , la violette, la bleue toutes plus chelous et dégues les unes que les autres, la pas fameuse rabla sablonneuse "africaine" annonçait (pour nous autres) la déchéance et la transformation du marché de l'héro.

Après sont arrivées les années 90 où, perso, j'ai sérieusement commencé à lâcher l'affaire...

PS: Dans les années 70-80, je n'ai, perso, JAMAIS, vu de mes yeux ou même entendu parler d'un consommateur en France qui fumait l'héro en chassant le dragon. Je pense que cette pratique s'est répandue dans les années 90.

Amicalement …

Le blog de Bootspoppers » Trois journées de chemsex » 05 décembre 2019 à  18:40

[quote=]Sans déconner y'a rien qui vous dérange ?[/quote]
Pour être honnête, je me suis posé des questions...On peut voir ça de la manière la plus sordide, c'est pas faux.

Pour ce qui est du double discours, si tu veux parler des levés de boucliers ultra féministes ou des discours promotionnant le communautarisme que l'on peut voir ici ou là et des préchis prechas sur le vocabulaire employé depuis des lustres et qui soi disant est stigmatisant comme par ex: PD, enculé, tafiole etc, ça me passe, personnellement complètement au dessus de la tête...Ce qui est important, c'est le fond, le contexte et les vrais sentiments, le reste...C'est vraiment une grande mode de notre époque, un peu comme mélanger un "tu suces" lancé par un con dans la rue, une main au cul dans le métro et un viol collectif avec sequestration...Ce sont 3 choses inacceptables dans le fond, mais qui n'ont pas du tout les mêmes impacts et mon avis, à force de tout mélanger et de vouloir un monde parfait, on se fabrique un monde encore bien plus merdique, avis perso et je n'entrerai dans aucun débat stérile ni aucune discussion là-dessus.

Après, Boots raconte son point de vue et comment il vit tout ça. Sans le récit de la seconde personne, inutile de vouloir faire la morale ou porter un jugement de principe. A chacun de se faire son idée. La dame est adulte et consentante ce me semble, à partir de là, tout est dit pour moi.

Amicalement …

Le blog de Bootspoppers » Trois journées de chemsex » 05 décembre 2019 à  07:20

[quote=]Et c’est reparti...

Encore un texte où le sujet de la drogue va servir à notre cher Bootspoppers pour étaler ses douteuses divagations lubriques salement enjolivées...

Enfin bon, j’ai ptet loupé un des thèmes du forum...[/quote]
Purée! Je devrais me reconvertir en Marabout (ou MaraBoots ;) )

Il y a sur PA des personnalités qu'on retient plus facilement que d'autres, parcequ'elles sont atypiques, drôles,intrigantes, hyper calées sur des sujets pointus, grandes gueules, etc, etc... Et qu'on soit en osmose avec elles ou pas, ces personnalités là retiennent l'attention souvent dès leur arrivée sur le forum. Pour moi, Boots était de ceux là et ça fait un moment que je me dis qu'il va bien y avoir un pékin ou une pékine qui va crier au loup :D ...

Et je m'attendais quasi mot pour mot à ce genre de commentaire...Mais aller jusqu'à s'inscrire JUSTE pour s'offusquer :thinking:

De plus, et justement rapport à ce que je dis plus haut (certaines caractéristiques permettent trés vite, voire tout de suite, de repérer certaines personnalité) , ben, à moins de vouloir guetter le faux pas ou de chercher la merde, quand on sent qu'on aime pas et que ça va pas coller ou que ça va souler, ben, c'est trés simple! On ne lit pas et on va, encore moins, fouiner dans le blog de ces personnalités qui nous sont antagonistes!

Logique et simple non? Alors s'inscrire exprès pour ça :thinking::lol:

On a là un spécialiste du chemsex qui se délècte à nous raconter (avec talent, c'est pas écrit comme de la merde, loin de là!) ses aventures. Il y a de la drogue (on est bien dans le thème) et...Ben oui! Du sexe aussi (chemsex, ça veut bien dire ce que ça veut dire non?) A lors, où est le blèm?

Moi quand ça me gâve, je lis pas! Et vu mon caractère de vieux con, je peux vous dire qu'ici, comme ailleurs sur le net, il y a des trucs qui m'emmerdent ou avec lesquels je ne suis pas du tout d'accord, ben dans ce cas, je passe à autre chose et basta!

Quant au sujet, la drogue, il y a des tas de thread sur PA qui ne parlent que de musique ou de films ou de bouquins et qui n'ont rien avoir avec la drogue et jusqu'ici, personne n'était venu s'inscrire pour dire:"eh ho les mecs! sur vot forum on doit parler de came, pas du dernier album de Dorothée!" :D Bizarre non ;)

En conclusion, oui Boots est une personne plus typiquement portée sur la sexualité qu'une Bighorse ou un Mascarpone, mais boots est aussi un...Drogué! :lol: alors si on aime pas, on lit pas! C'est aussi basique que ça!

PS: En plus, Boots est assez délicat pour toujours prévenir et amener les choses en douceur, jamais il n'inflige ou n'oblige, raison de plus pour passer son chemin si ça ne convient pas.

Amicalement …

Le blog de Zazou2A » Mon Enfer avec la Méthadone » 01 décembre 2019 à  11:51

[quote=]il est aussi mort d'une overdose Patrick Dewaere[/quote]
Non, il s'est tiré une balle dans la tête....

Le blog de Toujourspareille » Naître accroc c’est une maladie? » 30 novembre 2019 à  10:18

[quote=]j’ai envie de dire que ( être accro , addict ... ) est une maladie[/quote]
Là, je vais parler pour moi, et rien que pour moi :

Personnellement, le jour où j'ai testé un opiacé pour la toute 1ère fois (codéine), j'y ai trouvé un VRAI plaisir, une VRAIE satisfaction, que je n'avais jamais trouvé avec les nombreux produits que j'avais testé avant (cannabis, alcool, tabac,lsd,amphé, datura,ether,coke, benzos à la con etj'en oublie...). Tous ces autres produits n'avaient été qu'une expérience adolescente, plus par curiosité et pour suivre le move de mes potes que par kif réel (j'étais toujours mieux clean que sous prod, même si je ne regrette pas certaines expériences comme le LSD ou les champotes, il fallait que je connaisse ça au moins une fois dans ma vie). Le jour où j'ai inhalé mon 1er rail d'héro blanche, je savais 10 mn après que j'avais trouvé le graal de ma vie (je savais aussi que je titubais au bord du gouffre d'un enfer possible, revers de la médaille). Hors mis le tabac (que je fumais par habitude à la con plus que par réelle addiction), je suis devenu sain comme un nouveau né, si....On excepte l'héro à laquelle j'ai fini au bout de 2 ans et demi, par devenir accro...

Hors, je n'ai jamais considéré comme une maladie, le fait de me sentir infiniment mieux physiquement et moralement, plus opérationnel,plus sociable en ayant cet opiacé dans le corps (et même si j'ai fini par en avoir réellement besoin pour fonctionner normalement.) Mais bien sûr, je parle pour moi. Moi, qui ai toujours su garder une tolérance égale, qui n'ai jamais fait d'od, qui ai toujours cherché à prendre des doses, non pas pour piquer du zen du matin au soir et du soir au matin, mais pour être bien et avoir la pêche tout en étant posé.Moi qui ai toujours bossé, mangé correctement et eu une vie sexuelle, amoureuse, professionnelle et sociale en étant sous opiacé 24/24 .

Alors, pourquoi j'ai arrété me direz vous? Et pourquoi, malgré tout, j'ai plein d'anecdotes sordides à raconter sur ces années de ma vie?Pourquoi j'ai a déplorer, comme tant d'autres à cette époque, des dizaines de potes dcd plus ou moins directement à cause de leur addiction?
MOI, perso, la SEULE ET UNIQUE chose que j'ai à déplorer de cette addiction, c'est la prohibition et la réputation de cette drogue chez la majorité des gens dits: normaux :D
Je n'ai pas à déplorer le moindre problème grave de santé et le moindre séquelle dû à cette addiction.

Si cette drogue avait été légale, non frelatée et vendue à son vrai prix de fabrication (sans prohibition, donc), j'y serait encore et, j'ose le dire, je serais le plus heureux des hommes bien dans ma peau.

Tous les problèmes et inconvénients que j'ai pu avoir avec ce produit, étaient TOUS, plus ou moins directement, dus à sa prohibition et non au produit en lui même.

Il y a des millions de gens qui vivent trés bien avec une addiction sous ordonnance (souvent méconnue d'eux mêmes d'ailleurs) à des médicaments légaux. Ces médicaments, d'ailleurs, occasionnent, à long terme, bien plus de séquelles possibles (et parfois graves et irreversibles) que des opiacés, réputés pour leur trés faible (pour ne pas dire nulle) nocivité sur les organes vitaux et le psychisme, la mémoire etc. Pourquoi ne pourrais je pas, moi, vivre mieux avec une béquille opiacée?

Bref, je ne sais pas si je m'explique bien...Mais ça a toujours été MON avis et j'enrage tout comme Mr Arthaud, que d'autres s'imaginent plus capables que moi de juger de ce qui me convient ou pas, sous pretexte de morale et de prohibition séléctive sur les produit psychoactifs....

Amicalement …

Le blog de Bettina » Frustration » 01 novembre 2019 à  19:23

[quote=]Nan mais ça change rien au fait que c'est pas de l'actiskénan donc ça parait normal que ça fasse pas effet..[/quote]
Quand on ne sait pas on s'abstient...Ca évite de dire des énormités :D

Le blog de Bettina » Frustration » 01 novembre 2019 à  19:21

[quote=]Eh bien figure-toi que ta question n'est pas idiote du tout parce que je ne les écrase pas !

Il est peut-être là le problème. thinking

El Hombre Nombre a écrit

Non mais si ça a pas fait d'effet c'est parce que c'est probablement du skenan LP et pas de l'actiskénan. Ecraser les billes à l'intérieur de la capsule change rien..

Heu si, ça change tout.[/quote]
Ah ben voilà! ;) Si tu n'écrases pas les billes pour en faire une poudre trés fine, tu gardes le LP...La gélule n'a rien à y voir...Pour transformer le LP en LI, il faut écraser les billes le plus finement possible jusqu'à obtenir une poudre...Du coup, c'est beaucoup moins étonnant que tu n'ais pas obtenu l'effet escompté :)

Le blog de Bettina » Frustration » 01 novembre 2019 à  14:30

Salut,

Juste une question (et je m'excuse d'avance, si elle te semble "complètement con" :lol: ):

As tu pris le soin de bien écraser les billes contenues dans la gélule avant de les avaler?

Si je me permets cette interrogation, c'est qu'à la lecture de tes écrits dans ce blog et dans un autre thread, ça me donnait l'impression que tu avalais les billes telles quelles :thinking: Mais c'est peut être moi qui ai mal interprété...

Amicalement

Le blog de hyrda » Cannabis : l'âge légal au Québec passera à 21 ans dès le 1er janvier » 01 novembre 2019 à  14:04

[quote=Mister No][quote]21 ans me paraît un âge raisonnable[/quote]
Raisonnable pour que les réseaux mafieux récupèrent les 18/21, leur proposent une offre de produits variés...:demon:

Cela paraît raisonnable de rajouter de la croissance sur le marché noir déjà dopé par les pénuries orchestrées et l'interdiction de l'autoproduction. :demon:

Perso, je trouve raisonnable de vendre de l'alcool de l'herbe au plus de 18 ans avec contrôle de l'âge légal de la part du commerçant qui ne sera pas enclin de proposer une vente additionnelle de coke meth ou MD.:demon:

Je trouve que cette interdiction met plus le 18 21 en danger qu'elle ne les protège ou protège la société.:peace:[/quote]
C'est direct ce que j'ai pensé......
C'est aussi avec ces genres de miroirs aux alouettes qu'on se fait bien voir par le bon peuple des braves gens qui, pour l'écrasante majorité, ne pousse pas la reflexion évidente à laquelle amène fatalement ce genre de limitation ou d'interdiction qui n'ont de réelle efficacité que sur le papier...Dans la vraie vie et dans les faits, ne serait ce qu'ici sur le forum, qui a vraiment attendu d'avoir l'âge légal pour tester sa 1ere taffe de clope ou sa 1ere gorgée d'alcool? :D

Et puis, c'est entre 12 et 18 ans que tout ce qui est interdit a le plus d'attrait non?

Bref, comme d'hab, on pense toujours à l'interdiction et à la répression en 1er (comme si ça allait régler les problèmes par enchantement) au lieu de se focaliser sur le primordial : L'éducation, la franchise, le dialogue et une prévention honnête (*j'insiste là-dessus*) et béton...

* Honnête, pour moi, veut dire sans occulter ou même minimiser le plaisir et les interets que peuvent procurer un produit au profit des dangers et des inconvénients qui eux, ne sont jamais oubliés(voire même souvent exagérés pour la "bonne" cause quand la société évoque les produits psychoactifs... …

Le blog de ismael77 » Les coffe-shops des Canaries, le paradis du cannabis ! » 29 octobre 2019 à  06:53

[quote=ismael77]Oui, enfin, yes, si vous êtes bien en Espagne, on vous accueille souvent en anglais. Certains, établis dans cette véritable « colonie » (de vacances), ne savent pas dire bonjour et au revoir en castillan !

On mange fish’n’chips, on vient pour échapper, à la stricte régulation de l’alcool au UK.
Dites à un Anglais, pint for 1 euro, et il remue la queue![/quote]
Idem à Ibiza! Perso, ça m'avait hyper choqué et énervé il y a déjà plus de 20 ans!
Moi qui suis hispanophone, je me souviens d'un échange avec un couple d'espagnols à une table de resto où, eux aussi, hallucinaient! On demandait un thé ou un café (oun té o oun café en espagnol) et il a fallut répéter 10 fois pour finir en anglais (one tea or one coffe en anglais) pour que le serveur comprenne :surp: surtout sur ces 2 mots c'est quand même pas bien compliqué et le b.a. ba quand tu viens bosser en Espagne non?

Je trouve super dommage de venir dans un pays (surtout pour t'y établir et bosser) sans en adopter un minimum la langue et les us et coutumes...Là, ça faisait vraiment colonisation par le fric...

[quote=ismael77]On se parle en english-ladino, relax, souriant[/quote]
Ca aussi! Ca me rappelle de bons souvenirs de l'Espagne! Lors de soirées festives, ça finissait toujours par ce qu'on appelait le "spanglish"car à force de rencontrer des gens de toutes nationalités qui ne parlaient pas 2 langues, on finissait par tout mélanger, et on se comprenait trés bien :lol: …

Le blog de hyrda » info légende urbaine ? » 05 octobre 2019 à  08:50

Salut,

Déjà, je pense que Marla a touché l'essentiel du problème, je l'ai constaté maintes fois moi même: Si le 1er manque passe souvent limite inaperçu, plus les tentatives de sevrages sont nombreuses et répétées au cours d'une vie, plus elles deviennent hards et insupportables (je pense, moi, que c'est en grande partie du au psychisme qui anticipe de + en + ce qu'il sait devoir subir,et, ce, plus ou moins inconsciemment, du coup, le moindre ressenti désagréable est attribué au manque qui arrive et s'installe et s'amplifie. Et puis, c'est aussi le cerveau qui fait qu'il est bien plus facile de décrocher à un malade traité pour des douleurs qu'à un hédoniste ;) qui n'en prend que pour le plaisir ...).

Et puis, ça dépend aussi de la qualité du produit, décrocher d'une H4, "propre "(contenant seulement de l'héro et du lactose)c'est déjà différent de décrocher d'un brown caféiné et paracétamolisé: Par expérience, même avec de la blanche trés forte, le manque était moins dur à passer qu'avec un brown un peu moins fort (costaud quand même hein! ;) je ne veux pas dire que c'était une partie de plaisir!

Et puis, le pire que j'ai vu, c'est 3 personnes après 4 mois de saloperie quotidienne analysée à 7% de caféine, 3%de strychnine (oui, même si ça n'est pas courant, c'est loin d'être une légende, j'ai aussi vu de mes yeux, il y a des lustres, un dealer pourri couper sa merde avec de la strychnine 100g par 100g...)et moins de 5% d'héro: Résultat, des symptômes de keum venus d'ailleurs que, moi même et les 3 en question, n'avaient jamais vu ou ressenti même en 30 ans de came et de sevrages multiples et variés...

Et puis, si l'addiction c'est la rencontre d'un produit avec un individu à un instant T, le sevrage c'est la rencontre d'un individu, d'une circonstance, d'une motivation et de projets mûris à un instant T. Je pense qu'on vit mieux un sevrage choisi et réfléchi en ayant d'autres projets que le désir d'être "clean" qu'un sevrage plus ou moins décidé sur un coup de tête ou (et) souvent imposé par les circonstances, la prohibition, la pénurie, les caprices du dealer ou l'état du compte en banque...Pour moi, perso, je n'ai jamais réussi un sevrage que j'avais cru décider...C'est venu, comme ça, parce que, je crois, tout simplement, c'était le moment, mais ça, c'est moi ;)

Autre chose, maintes fois constaté ici, notamment, je pense que, quelque soit l'opiacé, il est moins difficile de subir le manque quand la prise habituelle est faite en soirée pour se détendre et enfin, aller dormir, que quand le produit est habituellement pris dès le réveil pour vaquer à ses occupations (travail, courses, ménage, vie quotidienne quoi!) et même si je ne dis pas que c'est facile, ça semble quand même moins compliqué quand le produit n'est pas pris pour se rendre plus "fonctionnel". J'ai surtout constaté ça sur les innombrables témoignages suite à l'arrêt de la codéine en vente libre: ceux qui la prenaient seulement le soir (quelle que soit la dose) semblaient s'en sortir plus facilement que ceux qui se la collaient dès le matin.

Amicalement …

Le blog de hyrda » impossible de trouver des pamplemousses jaune » 26 septembre 2019 à  10:41

[quote=]té tu en train de me parler chinois ?

renseigne toi sur l'enzyme CYP3A4 ( ou cytochrome p450 3A4)[/quote]
Toujours cette histoire de métabolisation de certaines molécules comme, la plus connue dans ce cas, la codéine.

Depuis le temps que tu tournes sur PA, ne me dis pas que tu n'en as jamais entendu parler ;)

Pour revenir au sujet, perso, pamplemousse ou pas pamplemousse, blanc, vert ou arc en ciel, ça ne m'a jamais fait ni chaud ni froid avec la codéine...
Bossant dans le médical, je me souviens qu'on avait reçu il y a quelques années, une info sur les interactions médicamenteuses dangereuses et possibles avec ce fameux pamplemousse et, je le redis, [u]la morphine, n'y figurait absolument pas[/u] ...Cétait une info officielle à l'attention des médecins, et, si la codéine et le fentanyl y figuraient (entre autres), pas trace de morphine dans cette histoire.

Amicalement

PS: Je trouve le champi rouge un peu abusé. Je ne vois aucune agressivité dans le post d'hyrda, juste de l'incompréhension un peu moqueuse. Rien de méchant la dedans et surtout, rien qui ne mérite un jugement aussi sévère...Avis perso, si je puis me permettre ;) …

Le blog de Thelma » Obsession » 26 septembre 2019 à  10:28

[quote=]j'ai toujours refusé les aides psy mais j'ai fini par m'y résoudre et je te promets que je ne le regrette pas.[/quote]
Pareil! J'en avais vu au moins une dizaine dans ma vie, tous plus cons ou plus cinglés les uns que les autres...Du coup, je n'étais pas foncièrement contre, mais...Pour les autres, pas pour moi!
Jusqu'au jour où...Je suis tombé sur le bon (celui avec lequel ça a matché, j'entends) et je peux dire, qu'au moment où c'est arrivé, il m'a quasiment sauvé la vie...

Il ne faut jamais désespérer, dans la vie tout, absolument tout peut arriver et souvent, au moment où on s'y attendait le moins! Je parle d'expérience ;)

Amicalement

Le blog de Anonyme 218797 » Comment l'AMM choisit/ juge les médocs? Et about la contraception ?? » 28 août 2019 à  08:17

[quote=]l'IVG en France (ou tout du moins dans mon coin), faut vraiment être solide moralement.[/quote]
Ma copine est tombée enceinte à 40 ans pile, elle n'en voulait pas depuis toujors, comme moi, pour pleins de raisons (c'est pas le sujet). A l'époque, elle était avec un connard sans vivre avec et surtout, elle était dans la merde financièrement, bref, elle va voir son généraliste paniquée et ce con, ne trouve rien de mieux à lui dire que de prendre 2 plaquettes de pilules d'un coup pour essayer d'avorter :D que c'est tout ce qu'il peut faire pour elle! Pas de recommandation de démarches ou d'adresse! Démerdez vous!Vous l'avez cherché!:pasdebol:

Heureusement, une copine qui était passée par là, lui a recommandé une clinique et un gynéco et tout s'est bien passé...

Ma propre mère (qui n'a jamais voulu de gosse, mais à l'époque, pas de pilule...), après m'avoir eu moi, est retombée enceinte au retour de couches: avortement sordide par une vieille faiseuse d'ange à la sonde et à l'aiguille à tricoter: Elle a failli crever d'une hémorragie (son MT venu à la rescousse l'a sauvée sans faire d'autres vagues qu'une leçon de morale, à l'époque, ma mère était mariée, mais encore mineure...)J'aurais eu un frére...Il a fini brulé dans le poële :( par mon arrière grand mère...

Des années après, elle est retombée 2 fois enceinte : 1 fois sous stérilet et l'autre sous pilule :pasdebol:

Encore 2 ivg...La dernière, c'était des jumeaux...Ils n'avaient rien vu...Ils lui en ont laissé un qui continuait à grandir...Heureusement qu'elle m'avait eu et qu'elle connaissait son corps gravide, c'est comme ça qu'elle a su que quelquechose n'allait pas et qu'elle était toujours enceinte! Mais il a fallu qu'elle insiste gravement, à la limite de les traiter de cons, pour qu'ils daignent vérifier...Je n'ose imaginer ce qui serait né d'une telle grossesse...

Sinon, au boulot, les toubibs réagissent plutôt bien dans des cas de demande d'ivg (ça arrive souvent avec les saisonniers), en 20 minutes ils ont toutes les adresses et toutes les infos (parfois on telephone même pour elles) et le relais se fait bien avec les 2 hôpitaux du département. Depuis l'hiver dernier, on a même un jeune médecin qui pratique les ivg médicamenteuses, un sacré plus dans un bled de montagne paumé!

Amicalement …

Le blog de Thelma » Arrêter l'IV » 28 août 2019 à  06:31

[quote=Thelma]Je crois qu'il est temps pour moi d'aller demander de l'aide..je pensais y arriver ,comme j ai tjrs fait...mais je suis allée trop loin..[/quote]
Salut,

Au moins, tu es parfaitement consciente de la situation, c'est déjà beaucoup!
Maintenant, il faut arréter de ruminer, il faut AGIR! Je sais, c'est pas le plus facile...Mais rien que le 1er pas et on se sent déjà (un peu) mieux.

Alors, GO! Prends rdv avec un adicto et vas y! Rien n'est figé et irréversible, tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir! Si tout va bien, dans quelques années, tu riras de ton désespoir présent (je te le souhaite en tous cas!)

Amicalement

Le blog de Thelma » Arrêter l'IV » 28 août 2019 à  06:20

[quote=]le fait que ca ne fasse pas longtemps qu'il se se fesait des IV , je suis pas sur si on peux le prendre en compte.

Je m'explique , c'est justement au debut quand tu à un bon capital veineux ou tu peux vite accroché à cet RoA ... que l'on a tendance à les enchaîner, sans RdR , du genre faire 2 IV en 30 min...[/quote]
[quote=]Mais je peux faire erreur , je dit cela suite à 6 mois d'IV de cocaine[/quote]
[quote=]pour l'H je ne l'ai fait que 2 fois dans ma vie.[/quote]
C'est justement TOUTE la différence entre la coke et l'héro en iv...

J'ai shooté durant un bon mois 3 fois/jr de l'héro plus que bonne et du jour au lendemain, plus rien du tout suite à descente de flics et potes en taule. J'avais 16 ans et demi et je n'avais jamais été accro. Ben, RIEN, que tchi! Pas une once de symptôme de manque physique...Après, quand tu as rencontré ton 1er keum, ce ne sera plus jamais la même...Mais, comme tu vois, ça ne se fait pas en 1 jour...

Pour la coke, c'est complètement différent, tous les potes que j'ai vu kiffer ça un peu trop (en iv) devenaient trés vite incontrôlables...Autant certains durant plus de 10 ans de shoots à l'héro quotidiens avaient gardé certaines limites (jamais de vol, d'arnaque aux parents, aux amis ou autres) mais le jour où ils ont mis le nez dans la cc iv un peu trop, se sont mis à faire des trucs dingues, clichés même du "sale drogué" qu'on nous dépeint dans les films...(attaque de mamies, vol des bijoux de famille, arnaques tarabiscotées pour 2 francs 6 sous à leurs amis d'enfance etc...) Je n'invente pas, j'ai vu ça de mes yeux et pas qu'une fois...Un de mes potes, dealer de came depuis des lustres s'est mis à vendre aussi un peu de cc, ben ça a duré même pas 1 mois avant qu'il arrête pour pas se retrouver en taule : En même pas 1 mois, il avait tous ses voisins à dos (les mecs venaient gueuler ou lancer des cailloux dans sa fenêtre à n'importe quelle heure du jour et de la nuit pour avoir leur képa de coke alors que depuis les années qu'il ne vendait que de l'héro, ça n'était jamais arrivé...)

La coke iv c'est vraiment à manier avec des pincettes pour ceux qui aiment, car si l'addiction est essentiellement psycho, c'est la pire addiction que j'ai vu sous mes yeux. Avis perso.

Thelma, fais toi aider et à mon avis pars loin de ton quartier un trés long moment, tu n'y arriveras pas seule...Bon courage.

Amicalement …

Le blog de Yotna » «Légaliser le cannabis, c’est risquer une catastrophe sanitaire!» » 11 juillet 2019 à  19:45

[quote=]j'habite au Québec et le cannabis est légal depuis octobre 2018
et honnêtement je ne ressent aucunes crises sanitaire
Hyrda[/quote]
M'enfin Hydra, et la crise des opioïdes ? Tout le monde sait que ce ne sont que les fumeurs de cannabis qui sont touchés :D C'est bien évidemment à cause de la législation sur le cannabis qu'il y a des milliers de morts à cause du Fentanyl :D

Je déconne, bien sûr :lol: des fois que....

Ce qui m'a toujours bien fait marrer dans cette théorie débile de l'escalade, c'est qu'on occulte toujours volontairement l'alcool et le tabac :pasdebol: Car même sans chiffres, je suis persuadé, moi, que l'écrasante majorité des addicts à quelque drogue illégale que ce soit, ont commencé par fumer une clope ou boire ne serait ce qu'un verre de vin ou de bière dans leur vie...Rien que, partant de là, cette théorie est totalement débile, sinon la majorité du monde occidental serait grave accro au crack ou à l'héroine :D

Amicalement …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » La violence symbolique chez les usagers de drogues » 21 juin 2019 à  06:33

[quote=]Ça me fait penser à un épisode qui remonte à 2004, c’est loin...[/quote]
Tu veux rire? C'est trés récent au contraire! Je pourrais raconter, à peu de chose près, exactement la même histoire qui nous est arrivée à moi et ma meuf de l'époque en...1982! O:
L'entrée volontaire, la confiscation (définitive) des médocs apportés (dans nos cas, c'était les....pilules contraceptives :surp: de ma copine ), l'ignorance et le mépris total pour l'ordonnance de catapressan que nous avait fait notre toubib,le deshabillage devant tout le monde d'une petite nana de 20 piges,les hurlements et les déambulations délirantes des séniles mélangés aux schizos, aux paranos, aux dépressifs et à nous mêmes (toxicos venus décrocher), la piqure dans le cul ,forcée, de neuroleptique à ma nana trop revendicatrice, la réception par un "infirmier"qui ressemblait plus à un vieux pochtron de bar aviné qu'à un personnel médical et qui te regarde comme un flic moralisateur en te disant:"Ya pas d'ça ici! C'est fini ici la DROGUEUUUH!, le psychiatre complètement buté et qui parle à peine français (il était brésilien :gne: ) qui n'est jamais disponible,les clefs de la taille d'un marteau à toutes les portes, les chiottes avec des battants de saloon,la baignoire au milieu de la carrée, les infirmier(e)s complètement blasé(e)s qui jouent aux dés et matent la tv à longueur de temps, et le refus de te laisser partir librement (alors que, je le rappelle on était là de notre plein gré!) le ramdam et les menaces de porter plainte avec avocat et cie (il a fallut ça et des heures pour qu'ils nous laissent enfin signer notre décharge!)et, au départ, toujours cet "infirmier" qui nous dit: "Vous reviendrez!" "C'est toujours comme ça avec les drogués!"...

Bref, comme tu dis, Vol au dessus d'un nid de coucou, c'est pas QUE de la fiction...Vécu début 80 à Clermont de l'Oise (pour ne pas le nommer :D )

Notre "infirmier" ressemblait à ça, sans la barbe :

[url=https://www.psychoactif.org/forum/image-reelle.php?code=1561/grolandal.jpg][img width=800 height=450]/forum/uploads/images/1561/grolandal.jpg[/img][/url] …

Le blog de ismael77 » la came affame 2 chercher la femme » 14 juin 2019 à  05:33

[quote=]c'est qui mechoulam et convenant?[/quote]
[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=XChRqArB8p8[/youtube]

https://www.liberation.fr/planete/2014/01/21/l-expert-en-herbe-de-jerusalem_974515

Le blog de ismael77 » De la came aux femmes, le fou prend la dame! Décro et libido » 13 juin 2019 à  21:16

[quote=]Ca veut dire que toi, tu as toujours connu des filles qui te suivaient ou toléraient, partageaient ton kif?
Et que vous aviez aussi des amis dedans mais de moins en moins. Ca isole quand même.
Tout simplement parce que, quand tu es bien, tu n'as besoin de rien.
J'ai laissé une femme, en porte jarretelle, seule dans mon lit, une autre en plan dans Paris, en même temps, parce que la ligne sur la table (ou la pompe) me faisait plus envie.
Quel nul![/quote]
Quand j'étais dedans, tous mes potes étaient dedans et ma meuf aussi. Comme on avait tous la même mentalité, ça se passait plutôt bien, jamais d'embrouilles, plutôt de l'entraide.Au bout d'une quinzaine d'années, j'ai rencontré une meuf qui ne faisait que fumer du canna et picoler, je l'ai tout de suite joué cash en lui disant que j'étais accro à l'héro et ça n'a pas posé de problèmes...C'est moi, qui ai décidé de mettre un frein, puis, d'arréter (grâce à la codéine), car je sentais que ça la rendait malheureuse (elle était morte d'angoisse quand il m'arrivait de rentrer tard le soir parce que j'étais allé pécho...)et puis, maintenant, je suis avec quelqu'un qui a sensiblement le même passé que moi et qui a les mêmes idées sur la defonce que moi (à peu de choses près)donc, oui, tout baigne et tout a toujours baigné de ce côté là.

Pour ce qui est du sexe, la came ne m'a jamais rendu impuissant et n'a jamais annihilé ma libido (bien au contraire!), il n'y a guère que les saloperies que j'ai vu passer ces 5 dernières années pour m'avoir totalement coupé l'envie de niquer (et, il se trouve que ma meuf, comme mes potes et voisins ayant testé les mêmes cochonneries ont eu exactement le même ressenti..)mais, pour moi, ces merdes qu'on appelle came de nos jours n'ont plus rien avoir avec ce que nous avons connu, j'ignore comment ils les fabriquent ou ce qu'ils foutent dedans, mais le résultat, c'est que nous sommes totalement dégoutés du résultat obtenu à chaque tentative depuis environ 5 piges, du coup, fini les extras...

Amicalement …

Le blog de hyrda » De l'héroïne mauve contenant du fentanyl circule à Montréal » 10 juin 2019 à  08:25

[b]Les deux intervenants considèrent aussi le statut juridique criminel des drogues comme un puissant facteur d'ostracisme des consommateurs qui se retrouvent en rupture avec le système et donc plus à risque.[/b]

Le vrai danger, le pire, ce n'est pas la drogue, mais la prohibition et la répression aveugles qu'on fait autour d'elle, comme toujours!

Quant à "l'héro" colorée, dans le milieu des années 80, de la bleue, de la violette, de l'orange et même de la noire ont circulé...(Je ne cite pas la rose, que tout le monde connait et qui a envahi le marché durant 1 an ou 2 à la même période, celle-ci pouvait aller d'une qualité que certains jugeaient trés bonne, à, la majorité du temps, une vraie daube qui brûlait le pif, figeait dans la pompe et faisait des effets chelous type serrage de mâchoire, contraction des muscles et qui ne faisait effet que 2 ou 3 heures...J'ai vu de mes yeux, un dealer peu scrupuleux mélanger une de ces saloperies avec de la mort aux rats :mad:..Non, on en meurt pas, c'est une question de dosage, comme toujours...Et c'était sur 50 ou 100g de came je ne sais plus...Toujours est-il que, perso, sa came il pouvait se la coller au derche! Pourquoi il faisait ça? Parce que c'était un abruti et qu'"on" lui avait dit que ça accrochait les mecs plus vite et qu'ils revenaient pécho en exigeant celle là :surp:) …

Le blog de ismael77 » De la came aux femmes, le fou prend la dame! Décro et libido » 10 juin 2019 à  08:03

[quote=ismael77]on dit, chacun croyant avoir trouvé le «bon mot», que la came isole, de force. C’est vrai.[/quote]
Oui,et...Non! Je n'ai JAMAIS été isolé et seul quand j'étais toxico. Déjà, j'ai toujours vécu en couple depuis mes 15 ans (je suis quelqu'un de trés fidèle en amour comme en amitié), depuis cet age, celui de mes 1ères relations sexuelles, je n'ai vécu que 7 mois seul (et c'était quand je ne touchais plus à rien).
Mais, il est vrai, qu'à compter du jour où certains on commencé à tâter de l'héro, la bande de potes a éclaté...Ceux (rares) qui n'ont pas voulu manger de ce pain là, se sont éloignés (et, c'est vrai, on les a complètement perdus de vue au bout d'un moment. Forcément, plus du tout les mêmes priorités et les mêmes centres d'interet, nous, c'est assez vite, même durant les 2 années où il n'y avait pas d'addiction physique, devenu l'héro le principal centre d'attention et le principal sujet de conversation :snort: ) Et puis, bien sûr, quand l'addiction est venue, comme chacun sait, entre trouver l'argent, trouver le plan, aller pécho et, tout le reste qui fait la vie lambda, on ne fréquente plus ou quasi, que des gens qui vivent de la même façon, pas de temps pour les autres ou si peu...

[quote=ismael77]Des années de solitude totale, à ne fréquenter que les homies, plus les amis. Trop honte.
Vivre dans des squats, des caves, des piaules de quartiers minables, mais que j’aimais.[/quote]
Jamais aucune honte ou culpabilité chez moi, quelle horreur! Et j'avais des amis parmi ceux que tu appelles les honnis (moi qui compte mes amis sur les doigts d'un manchot :cool: ), amis, qui, s'ils ne sont pas morts :( , sont toujours mes trés rares amis (il en reste 1 vrai de toujours).
Mais, s'il est vrai que j'ai connu une période de squat et de galère de logement, j'ai toujours travaillé et toujours mené une vie assez "normale" avec repas,couchés et boulot réguliers (ce qui aide sans doute à ne pas être totalement déconnécté du monde "normal" autour de soi).

[quote=ismael77]L’ancien toxico est héroïque, le toxico en action, pathétique, diabolique. On avait peur de moi.[/quote]
:thinking: Pas du tout vécu ça...Ceux qui l'ignoraient (tous ceux qui n'avaient pas à le savoir) me traitaient tout à fait normalement...Il faut dire aussi, que je n'étais pas du genre à piquer du zen dans tous les coins, j'ai toujours réussi à maintenir une tolérance "raisonnable", je n'ai jamais fait d'OD et sur moi, à part les pupilles (pour celui qui connait) et le poids un peu en dessous de ce qu'il aurait dû être, ça ne se voyait pas...

[quote=ismael77]Ce n’est pas pour les conséquences qu’on s’abstient de se trouer la peau, mais parce qu’on a mieux à faire. C’est progressif, bien sur, et ne marche que si on a des centres d’intérêt. Ce qui est loin d’être le cas de tous les «résilients», c’est bien le problème.[/quote]
Là, je suis d'accord! Perso, je n'ai JAMAIS vraiment eu le désir de décrocher...Mais, quand j'ai croisé un amour qui n'était pas du tout dans ce délire et que j'ai lu l'inquiétude et la tristesse dans ses yeux, j'ai décidé de mettre un frein, puis, de cesser ma conso (ça a mis 2 ans pour arréter totalement, mais ça a duré 15 ans sans que je retouche à la came), la personne ne m'avait rien demandé (elle voulait même, au début, que je l'initie, pour partager avec moi et déménager dans ma banlieue..Autant vous dire que ça m'a fait flipper! Du coup, c'est moi qui est migré dans sa banlieue (à l'opposé de chez moi)et qui me suis mis à stopper la came, c'est puissant l'amour :lol: )

[quote=ismael77]J’avais ce visage, comme figé dans sa jeunesse, cristallisé, sans age, qu’ont souvent les camés à l’héro, quand ils stoppent à trente ans. Leurs traits sont, comme restés ceux du moment où ils ont commencé.
On est comme stupéfait. Et les rides d’expressions sont moindres, l’effet de l’opiacé donnant un masque, car on est dans un état «neutre», peu de sourires, congelé, comme la vie arrêtée.[/quote]
Pour l'aspect plus jeune, carrément oui! Ou, à contrario, totalement non :lol:
Certains, qui ont vraiment eu la vie trop dure dans leur délire, ou qui ont vraiment carburé trop fort (souvent pas QUE avec un opiacé justement d'ailleurs) paraissent comme des jeunes "petits vieux"...Ce sont surtout les dents, absentes qui donnent cette apparence...Mais comme souvent, le look aussi est resté jeune...Mais, oui, c'est vrai, moi et la majorité des ex usagers d'héro que je connais, font au minimum, 10 ans de moins que leur âge. On a souvent rigolé avec ça en disant que la came, quand ça ne tue pas, ça conserve!:lol:

[quote=ismael77]J’étais Narcisse, apprenant l’amour, de soi, dans le reflet des iris féminins, des pupilles dilatées par le désir.[/quote]
Moi, malgré les regards à 99% trés positifs, je n'ai jamais vraiment réussi à me décomplexer dans ma jeunesse...Désormais,à mon âge avancé, je m'en fou...Mais, surtout, je me rend compte à quel point j'étais loin d'être si moche que ça...Ah si jeunesse savait et si vieillesse pouvait!:pasdebol:
Je dis ça, mais j'ai toujours été à 2 sans aucun mal et je suis plutôt heureux malgré tout.

Sinon, ton texte est bien écrit et bien sûr qu'on veut la suite ;)

Mas …

Le blog de ismael77 » Un après midi de chien, quand malchance et bêtise se conjuguent » 10 juin 2019 à  06:45

[quote=ismael77]Les gardiens de la paix, discutent de la qualité, qu'ils trouvent bonne, et pèsent, en fait il y a un gramme en trop! Puis ils rient en évoquant leurs infractions, et leurs murges monumentales au commissariat. Devant moi. Ailleurs, à Rennes c'était devant nous, une bouteille de pastis...par personne (enfin si on dit encore personne, pruneaux de cent kilos)! Et après il mettaient des flingues dans les bouches arabes...[/quote]
Avec ton récit, un truc révoltant me revient en mémoire...Des GAV, j'en ai fait quelques unes il y a trés longtemps...Toujours pour simple conso et je me souviens de la 1ère, quand j'avais 16 piges environ, alors que le flic me faisait la morale, la 1ère chose que j'ai vu en rentrant au dessus de l'armoire dérrière son bureau, c'est un plateau avec Martini, Pastis ,Suze etc ...Ca la fout bien :D
Voilà ce qu'est la prohibition: 2 poids, 2 mesures...Sans compter les flics qui fumaient clope sur clope...

C'était aux stups à Nanterre il y a des lustres, mais c'était partout pareil...J'imagine qu'avec les temps hygiènistes qu'on vit, ça a dû changé (en apparence :D ) mais la nature humaine est toujours la même, elle ...

A l'époque, un mec qu'ils ramassait avec un coup dans le nez qui faisait du tapage, ça faisait marrer tout le monde dans le comico et ils étaient plutôt bienveillants avec les mecs en cellule de dégrisement, par contre, celui qui se faisait goaler, ne serait ce qu'à fumer un oinj, c'était la grande leçon de morale, quant à celui qui se faisait prendre avec une shooteuse ou un képa à 200 balles (même s'il n'était pas du tout accro), c'était limite s'ils ne se comportaient pas comme avec l'ennemi public n°1 ou avec un cancéreux en phase terminale...

Alors pour faire référence à certains posts sur le topic sur l'étude australienne ;) , la drogue bouh! C'est mal :D , tout le monde le sait :corde: , mais, ça dépend laquelle hein!:D (Qu'est ce qu'il ne faut pas lire parfois :rolleyes:, même certains usagers se font bourrer le mou gravement par notre brave société qui confond "drogue" et comportement et personnalité addictive...S'il fallait prohiber tout ce qui est à risque d'addiction, qui coûte cher en soins à la communauté et qui est trés mauvais pour la santé , il faudrait déjà commencer par la bouffe :demon: :pasdebol: surtout dans certains pays (95 millions d'obèses aux USA, + que la population de la France!) Bref, je ne vais pas, encore :rolleyes: reciter le bon vieux Paracelce hein! ;) )

Amicalement …

Remonter

Pied de page des forums