PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de ontheverge » Les somnifères... » 19 juin 2014 à  12:45

Aaah l'ennui ^^ C'est une des raisons principales pour lesquelles j'ai commencé à  me défoncer. Y'a beaucoup de stéréotypes sur les raisons pour lesquelles les UD se droguent: traumatisme, dépression, abus physiques/sexuels, maladie mentale... Mais l'ennui, je pense, a mené beaucoup d'entre nous aux expériences psychotropes diverses et variées...

Le blog de ontheverge » Les somnifères... » 18 juin 2014 à  11:52

Mammon: Oui, Ontheverge a déjà  sniffé coke/héro, si j'ai bien tout suivi.
Et je suis on ne peut plus d'accord sur les "triggers" musicaux. Depuis que je prends plus d'héro, je peux plus écouter "The Velvet Underground and Nico" (pour les non-initiés c'est l'album banane, l'avatar de Laura Zerty ^^), alors que c'est un de mes albums préférés...

Ontheverge: Ne t'inquiètes pas, c'est normal les rechutes, mais du coup tu devrais peut être mettre quelques règles en place, genre: pas plus de x fois dans la semaine, pas 2 jours de suite, etc. Histoire d'éviter la dépendance physique...
Tiens nous au courant pour ton RDV médical! :)

Le blog de ontheverge » Les somnifères... » 16 juin 2014 à  14:43

Salut Ontheverge! :)

Alors, pour répondre à  tes questions: je n'ai jamais été vraiment dépendant, en fait le problème était que j'en prenais souvent de manière récréative et surtout compulsive, et ça me faisait perdre les pédales. Plusieurs fois j'ai commencé à  en prendre à  minuit, je redosais une fois par heure toute la nuit en mélangeant avec de l'alcool, jusqu'à  l'aube pour finir par m'endormir, et là  je dormais toute la journée et j'étais encore défoncé toute la soirée du lendemain, du coup je manquais des rendez vous ou j'arrivais encore complètement dans les vapes...

Donc ce que j'ai arrêté c'est ce type de consommation, mais je prends toujours des benzos très occasionnellement, quand je sais que je dois me lever tôt le matin et j'ai besoin d'un bon sommeil profond, et pour éviter de cogiter toute la nuit comme ça m'arrive trop souvent. Quand j'ai du mal à  dormir mais pas vraiment d'obligations le lendemain, je préfère faire mon insomnie sans rien consommer (ou juste du cannabis qui peut aider parfois, mais j'ai cru comprendre que tu n'aimais pas ça). En tout cas ma conso n'a jamais été quotidienne, donc je n'ai jamais été dépendant, du coup je pense que d'autres seront plus qualifiés à  répondre à  tes questions sur le sevrage.

Ensuite, ta situation au travail a l'air vraiment difficile, j'espère que tu arriveras à  surmonter tout ça... Les micro-évanouissements, oui, c'est assez inquiétant, tu devrais consulter en effet. Comme Melodynelson, je pense que ça doit être du aux carences, mais je ne suis pas médecin ;)

Bonne journée à  toi, on attends de tes nouvelles :) …

Le blog de ontheverge » Les somnifères... » 15 juin 2014 à  13:30

Salut à  toi :)

Personnellement, j'ai pas mal consommé de benzos, pour insomnies et douleurs musculaires dans le dos, mais surtout de manière récréative en augmentant les doses et en combinant avec de l'alcool. J'ai arrêté, parce que ça m'arrivait de partir en vrille, ma tolérance montait beaucoup, etc. De cette expérience, j'ai remarqué l'impact sur ma mémoire. Aujourd'hui, à  22 piges, j'ai une mauvaise mémoire, à  cause de l'alcool, de la beuh, et des benzos. Et aussi ça a aggravé mon côté naturellement maladroit.

Ensuite, je sais que ce que je vais dire parait moralisateur, mais je t'assure que c'est pas le cas. En sniffant des benzos, non seulement tu diminues la biodisponibilité, qui est très bonne par voie orale, et surtout, tu diminues leur durée d'action. Donc ils t'endorment, mais ne te gardent pas endormie.

Finalement, fais gaffe à  toi quand même, j'imagine que tu le sais déjà , mais le sevrage de benzos peut être très violent, et même mortel, comme celui de l'alcool (alors que le sevrage d'opiacés n'est pas mortel).

Sur ce, bonne journée ! :D …

Le blog de ontheverge » Suites de mon expérience avec l'héroïne » 14 juin 2014 à  15:37

J'avoue ne pas avoir suivi ton fil, mais tu devrais parler à  ton médecin de ta conso de médocs. Visiblement, le Stilnox ne t'aide pas à  dormir, tu devrais demander un somnifère à  demi-vie plus longue, ça t'éviterais de te relever une heure après t'être coucher. Je suis également insomniaque et le Stilnox a cet effet sur moi: pas de soucis pour s'endormir, mais pour rester endormi assez longtemps pour une nuit complète, c'est une autre histoire...

Pour conclure, je dirais: tant mieux si tu n'as pas accroché à  l'héroïne, je te conseillerais plutôt de t'en éloigner, car étant donné ta consommation de médicaments, tu cours des plus grands risques d'overdose (opiacés + calmants = ralentissement du coeur). Après, ça ne reste qu'un conseil, tu fais ce que tu veux ;)

Bonne journée à  toi !

Edit: J'ai supprimé une de mes questions, j'ai eu la réponse en lisant ton fil cet aprèm ;)

Le blog de jmacforest » lemon 714 » 06 janvier 2014 à  13:11

"Lemon 714" pour parler d'angel dust ou de PCP ça me dit rien... Mais bon, au niveau des effets, la sédation dissociative du PCP peut être comparable/semblable à  l'ataxie de la méthaqualone d'après une experience que j'ai lu. Peut être que l'amalgame vient de là . Surtout que les deux drogues étaient toutes les deux très populaires aux Etats-Unis dans les années 70-80, mais sont ensuite tombée en désusage. Surtout les Quaaludes, mais le PCP est aussi bien moins courant, et la kétamine l'a un peu remplacée dans les dissociatifs les plus populaires...

Le blog de jmacforest » lemon 714 » 04 janvier 2014 à  18:48

Les Quaaludes/methaqualone/Lemon740 n'existent plus depuis les années 80, si quelqu'un t'en propose c'est une arnaque. Ca a disparu à  peu près en même temps que les barbituriques lourds, et ça faisait à  peu près les mêmes effets (semblables aux benzos mais plus euphorique, paraitrait-il).

Le blog de pierre » MDPV en poudre » 30 décembre 2013 à  18:42

Le cannibalisme, il n'y a eu qu'un seul cas à  Miami en 2012 et il n'avait pas pris de MDPV. Il était uniquement positif au cannabis. Du coup, le type était juste barge. L'association aux "bath salts" a été entièrement fabriquée par les média.

Le blog de Bicicle » La poussière. Acte II : "Enrique le cafard". » 26 décembre 2013 à  16:26

Toujours aussi bien écrit! Je continue à  suivre avec attention :)

Le blog de blazertrippy » Adderall qui as deja essayer? » 07 décembre 2013 à  13:17

J'ai passé un semestre d'université aux Etats Unis à  l'automne 2012 et j'ai pris de l'Adderall à  plusieurs occasions. Ca aide beaucoup pour la concentration, lire un bouquin plus vite, etc. Ca rend pas "plus intelligent" mais plus productif, oui c'est clair. Les effets seront plus ou moins souhaitables selon les études que tu fais (moi c'était de l'histoire américaine, donc le travail c'était principalement bouquins et disserts).

Par contre, il ne faut JAMAIS en prendre à  un exam sur table (très mauvaise gestion du temps), mais plutôt pour une dissert écrite à  la maison qui sera ensuite A RELIRE. Très important car tendance à  la répétition. On peut aussi s'étendre sur un truc un peu hors sujet. On a tendance à  écrire TRES MAL (au stylo bien entendu, pas à  l'ordi) car très vite, et donc avec quelques fautes d'orthographe. Beaucoup de mal à  être CONCIS. Parfois, le prof demande 1000 mots et on en écrit 3-5000 sous Adderall. Si c'est pour lire un bouquin, je conseille de prendre des notes, pour éviter de survoler le livre trop vite... Par contre ça peut rendre un peu dingue au bout d'un moment, comme toutes les amphétamines.

Et très important: faire la différence entre "IR" (immediate release): effets 4-6 heures, et "XR" (extended release): effets 10-12 heures. Les IR feront effet plus vite, les XR au bout d'une ou deux heures minimum. 30mg IR c'est donc plus fort que 30mg XR. Le XR devient IR si on ouvre les capsules et qu'on écrase les petites billes (même si on en fait un para, surtout si on les sniffe) -> un peu comme le Skenan en gros. Donc: ne pas prendre un XR à  5h de l'aprem, mais plutôt au réveil. Et les IR, de préférence vers la moitié de la journée (le midi par exemple). Tout ça pour éviter de faire une insomnie qui peut être très chiante et contre-productive dans ton boulot...

Quand j'y étais, il commençait à  y avoir une certaine pénurie d'Adderall parce que la marque rentrait dans le domaine public et la companie pharmaceutique préférait prescrire du Vyvanse (lisdexamfetamine, donc une dextroamphet en libération prolongée que l'on ne peut pas transformer en libération immédiate). Je crois que 30mg Adderall = environ 70mg Vyvanse. Donc en gros, fait attention, que ce soit bien de l'Adderall (formulations entre 5 et 30 mg) et non du Vyvanse (formulations entre 20 et 70 mg).

Je crois que j'ai fait le tour, si tu as d'autres questions n'hésites pas ;) …

Remonter

Pied de page des forums