PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Le système de santé stigmatise les Personnes Utilisatrices de Drogues » 22 septembre 2022 à  12:34

plotchiplocth
Hate de te lire alors.
Pour l'autre citation, j'avais bien préciser : ironie.

ironie : Manière de se moquer (de qqn ou de qqch.) en disant le contraire de ce qu'on veut exprimer.

___________________________
Prescripteur

Je veux dire qu'il n'y a pas de question de santé publique qui motive une idée de controle des populations cités contrairement aux usagers.
en gros - dire qu'une femme est intellectuellement inférieur ne repose sur aucune question de santé publique.
Alors qu'on peut dire que la criminalisation de l'usage des drogues reposent sur des arguments (fallacieux on est d'accord) de santé publique.

Après concernant les violences spécifiques et les conséquences ça... bah je peux que te suivre (c'est du bon sens pour le coup).

Pour ce qui est de stéréotypes concernant tout les usagers... Je nuancerai.
Aujourd'hui ça porte quand même majoritairement (il me semble mais peut être que quelqu'un à la aussi des sources qui contredisent) que c'est surtout les pratiques "extrêmes" ou des individus avec des "problématiques" multiples (et la je pense très fort aux usagers de crack qui ont le malheur d'être avant tout des étrangers, SDF et des usagers parfois hardcore). Mais le pdg qui se tape sa ligne, la journaliste qui fume son pilon, l'IDE qui tape de la MD en soirée, etc... bah eux je pense pas qu'ils soient victimes de stéréotypes dégradants (encore une fois, c'est à mon échelle - j'ai peut être tort). J'ai surtout l'impression que c'est la perte de contrôle qui présente un stéréotype négatif.

Et je cite par d'article moi... Bon entre ton message et celui de Plotchiplocth, je me sens obligé de préciser que je ne suis ni un compte bis de g-rusalem (y'a pas de g dans mon pseudo) ni Randall.

Rien à voir mais j'ai un air de déjà vu... …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Le système de santé stigmatise les Personnes Utilisatrices de Drogues » 22 septembre 2022 à  12:16

J'ai lu l'abstract mais le lien de téléchargement est corrompu (ça envoit vers un autre article).
En tout cas merci pour la ref. Je vais voir si le trouve d'une autre façon.

"Le texte rappelle que la maltraitance est en premier lieu le fait d'un système, non d'une personne.".
C'est bien quand c'est un systéme qui maltraite. Comme ça personne il est responsable non ? (ironie hin).
Je continu de trouver ça simpliste mais je vais lire le doc et j'espère que ça apportera un peu d'info pour faire évoluer mon point de vue.

Et sinon, se reposer juste sur le titre d'un article pour affirmer qqchose c'est... plus que limite je trouve. Enfin... les gouts et les couleurs.

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Le système de santé stigmatise les Personnes Utilisatrices de Drogues » 22 septembre 2022 à  11:59

c'est à dire ? (est-ce que tu aurais des exemples ou des références à me proposer - ça m'intéresse)


Ok.
J'arrive pas à suivre là.
Tu as cité une partie de mon texte (après avoir cité g-rusalem).
(edit) putain je viens de comprendre.
Hahaha, je parlais pas du post du blog de l'équipe. Je parlais du mien XD.
Que j'écrivais plus un coup de gueule qu'un argumentaire. Mais je reconnais que ça porte à confusion. Mon post n'apporte rien aurait été plus clair hahaha - désolé, c'est aussi ça la magie d'internet : les quiproquos

Quand aux multi-comptes, j'ai bien connaissance de cette règle.
J'ai un ancien compte auxquels je ne peux plus accéder (et qui est inactif depuis... pas mal de temps) donc pas de multi-compte.
Pourquoi tu penses ça ?

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Le système de santé stigmatise les Personnes Utilisatrices de Drogues » 22 septembre 2022 à  11:50

Amen.

Ces émotions sont à un niveau individuel (alors on va me dire que c'est les stéréotypes qui forgent en parti notre personnalité. ça pas de souci, je l'accorde, mais pas que)


Mais : est-ce que les usager(e)s ont honte [b]de leurs pratique[/b] (le fait de se droguer - la drogue c'est mal voyez / toxico=manipuleur/voleur,etc... je fais pas une liste exhaustive, c'est vomitif) ou des états dans lesquels ils/elles [b]peuvent (parfois) se retrouver[/b] (genre, le black out de la mort où t'as fais de la merde) ?

C'est une vraie question (no troll vraiment).
Concernant ma petite personne, c'était clairement l'option 2. Et c'est pas lié aux messages de type "drogue=honte" mais plus "j'ai fais de la merde --> honte" (ce qui me parait plutôt logique et humain non ?).

Pareil : imaginer que la légalisation va impacter la vision que peut avoir le système de santé des usager(e)s est (à mon avis) un leurre.
ça aura d'autres effets bénéfiques (déjà plus de produits de coupe de merde, de variations des taux de pureté, d'arnaques (genre : tiens c'est de la coke - en fait non c'est de la Ké... etc...)
le contre-exemple typique c'est l'alcool : 100% légal mais bon y'a aussi des stéréotypes négatifs sur les alcoolo-dépendants.

Et puis aussi, est-ce que la prise en charge n'est pas (parfois) source de violence parce qu'elle renvoit le/la soignant(e) à sa propre impuissance à accompagner ou proposer quelques chose de viables ?
Et quand t'es bloqué (je parle du côté soignant) bah la réponse est parfois de laisser tomber ou pire, de maltraiter (voir les conduites de maltraitance au sein des EHPAD).
La violence du système c'est avant tout une violence d'individus envers d'autres individus. Donc autant se ramener au niveau individuel.
Parfois c'est pour nuire (ouai, y'a des salauds pervers partout), parfois c'est par épuisement/manque de moyen/etc... ça n'excuse en rien, ça (tente d') explique(r).

Et puis mouise, j'en remets une petite couche.

1° Comparer la domination vécu par les LGTB et les femmes à celles vécu par les usager(e)s de SPA je trouve ça ridicule (je parle pour moi hin).
D'un côté on a clairement une volonté d'asservissement (femme) ou de rejet morale (LGBT) alors que chez les usager(e)s, il me semble que c'est aussi la prise en compte (peut être maladroite, voir carrément stupide) d'une raison de santé publique. Les dépendances à la morphine/héroïne/cocaine (et les conséquences sur le plan social et individuel) ont les voit bien avant que les produits soient contrôler/prohiber. Qu'une parti de la campagne de contrôle des produits reposent sur une volonté de contrôle de certaines populations c'est une théorie tout à fait défendable (et défendu, l'école de chicago je crois mais pas sur - si quelqu'un(e) pouvez confirmer ou pas ça serait cool ) mais elle s'inscrit dans cette question de santé publique.
Y'a pas de question de santé publique dans le contrôle des femmes ou des LGBT
(mode avocat du diable ON : femme --> procréation / LGBT --> IST... pourquoi pas... faudrait vraiment être tordu et dans une approche totalitariste mais bon... des grossesses forcées, ça a déjà eu lieu dans l'histoire... Mode avocat du diable OFF)

2°Je voulais parler de la conclusion du texte mais bon... je pense que j'arriverai pas à m'exprimer sans être mal compris donc je vais m'abstenir.

Peace …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Le système de santé stigmatise les Personnes Utilisatrices de Drogues » 21 septembre 2022 à  14:13

Mouai, vision un peu simpliste et manichéenne mais bon... on est sur internet alors...
En survolant l'article, je ne vois pas écrit que la honte et la culpabilité sont des éléments normaux chez l'usager(e) de SPA.
Juste un distinguo entre les effets motivateurs (éventuelle) de la culpabilité dans un processus de changement.
En enfonçant un peu une porte, on se rend compte que ce raisonnement s'applique à plein de situation autres que l'usage de drogue....

Bref, je sais que cela va à l'encontre des valeurs du site mais pour poursuivre un mouvement de critique du fond lancé par quelques un(e)s, il me semble qu'avoir une vision extrémiste de la société n'aide en rien.
La société, elle est toxicophobe. oui mais non enfin pas que mais... bref c'est plus compliqué que juste du eux contre nous.
Faudrait peut être arrêter avec ces surenchères de systémique et d'endémique (et pourquoi pas pandémique tant qu'on y est).
parce que bon, le système... c'est moi, c'est vous et c'est l'autre au fond dans le coin.
Que des gens aient des préjugés... C'est une évidence. Et vous êtes aussi des gens.
Une exemple ?

"Nous y sommes d'autant plus sensible qu'une grande partie des PUD qui viennent sur Psychoactif sont imprégnées de culpabilité et de honte, ce qui les empêche de vivre correctement et dignement leur consommation de drogues"

Quid de celles et ceux qui souffrent de leurs conso pas par culpabilité mais parce que cette conso a lieu en réponse à une souffrance et qu'elle fini par en rajouter une couche ?
La prise de prod n'est pas qu'un long fleuve où les emmerdes sont d'origine légale ou sociétale. être trop défoncer et se blesser ou blesser quelqu'un. Faire une OD. Se renfermer sur soi. C'est pas qu'une question de normes sociales non ? C'est pas qu'une question de honte non plus.

Bref, des fois, le militantisme pose de douces oeilleres aux relents que ne n'adjectiveraient pas (par respect - je précise).

Ce post n'apporte rien. C'est surtout un coup de gueule. Quand celles et ceux qui militent pour un changement de perspective se mettent à user des mêmes argumentaires ou raisonnement intellectuel que les extrêmes, on sent qu'on arrive au trait plat. …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif » 09 septembre 2022 à  19:25

Eh donc finalement c'est quoi la conclusion ?
Le forum peut être une porte (pour certains) vers la découverte de substance qu'il n'aurait pas trouver tout seul mais c'est aussi un merveilleux outil pour diffuser la RDR et du savoir sur les substances (en général) ? Sans parler des sous-forums sur la culture, la musique, les bouquins (putain les bouquins !) qui ont trait avec ces petites molécules vicieusement délicieuses (ou l'inverse ?à

En gros, c'est ni tout noir, ni tout blanc.
Après ça tourne sur une perception individuelle de la chose, des débats de sémantiques (super intéressant en passant hin, je me lasse pas de lire ce fil) et des oppositions de points de vue qui bougeront peut être mais pas vraiment.

Finalement, y'a pas vraiment de solution. Or si y'a pas de solution... y'a pas de problème (c'est pas la signature d'un membre ça ?)

Pour ceux qui est des modos, bah, a ma toute petite échelle, j'ai envie de dire qu'ils / elles sont humain(e)s (trop humain(e)s ?).
Bref, y'a des gens biens et y'a des cons (no offense, je vise personne, c'est une généralité) et y'a des jours ils/elles vont biens et d'autres moins.

Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que la RDR est un outil formidable et une façon de penser la consommation de produit qui a été (et est toujours, malheureusement) novatrice mais que, comme n'importe quel outil, il a ses limites et son contre-tranchant.
A titre personnel, ça a été l'une des belles découvertes lorsque j'ai travaillé en addicto, je m'en suis jamais lassé et j'ai souvent recommandé aux personnes que je pouvais voir dans ce cadre, ce joli lieu (avec des mises en gardes, toujours mais bon, on est quand même sur internet).
Agartha avait posté un article parlant de l'intérêt de la RDR auprès des ados (meilleur adhérence que les messages de prévention du type "just say no" et à mon échelle, je confirme que ça a toujours été un très bel outil pour établir une relation thérapeutique saine, valorisant le travail d'autonomisation (et donc d'adultisation - désolé, le mot est moche) pour les jeunes patients.

Mode troll ON :
Je constate avec plaisir avoir inspiré Yoshi/Jessy pour sa dernière présentation sur le forum. Il ne me connait pas (et moi non plus d'ailleurs) mais j'ai suivi ses périgrinations ici depuis pas mal de temps et j'en suis honoré (c'est puéril mais c'est mon mini champignon vert à moi)
Mode troll OFF (désolé la modération - c'était trop tentant... pas tapé ?)

Force à vous, continuez de vous prendre la tête pour renforcer le système. Le conflit ça a du bon.
Coeur sur vous tous et toutes …

Le blog de Bosko187 » Citation de film de tout genre » 09 septembre 2022 à  09:57

[i]"Vous savez les avis c'est comme les trous du cul. Tout le monde en à un"
[/i]
https://www.youtube.com/watch?v=CIZpnLfDsKA

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Depuis plusieurs semaines, l'ambiance se dégrade sur Psychoactif » 07 septembre 2022 à  12:08

Ocram est kick... bon, dommage.
Jamais interagie avec lui mais le bonhomme avait l'air de s'y connaitre et les réponses étaient plutôt pertinentes.

Bref, je vous épargne le blabla "je vous lis depuis longtemps" et bis-repetita.
Pour ma part, ce qui faisait la force et la beauté (pour ne pas dire l'intérêt de PA) c'était aussi ces multiples avis.
C'est vrai qu'en tant que lecteur passif, l'ambiance se dégrade. Ça se lit, ça saute aux yeux même.

J'aurai bien écrit un long pavé mais finalement, le commentaire de Gesus résume bien le bordel.
C'est en acceptant la contradiction, y compris au sein de ses rangs, qu'on fait avancer un système. Sinon, bah on propose juste une alternative avec les mêmes défauts que celui qu'on veut remplacer. C'est (littéralement) une révolution (un tour sur soi quoi).

Que PA diffuse la RDR ? C'est une évidence
Que PA diffuse des informations concernants des substances et amène indirectement des individus à expérimenter (ou non) ? C'est aussi une évidence.
La morale n'a pas sa place dans l'histoire mais c'est juste un fait.

On pourrait aussi discuter du statut de "toxico" (ou de UD, PUD, PUDIT++, etc...) et de la victimisation par la violence symbolique (et des avantages secondaires qui en découlent aussi hin... mais bon on va pas être d'accord... donc est-ce vraiment ce que vous voulez).
En vrai ,ça avait déjà commencé il y a quelques années de ça cette dégradation. Ou du moins, les prémisses. Cette pensée en "meute"... Sous un autre pseudo pour le coup (dont j'ai perdu l'identifiant je précise hin, pas de double compte ou quoi, le truc est mort et enterré et ne ressortira pas). Mais bon, cette volonté de ne pas comprendre un point de vue différents m'avait un peu refroidi à l'époque... enfin...

Bref, longue vie à PA. Peut être que cette belle équipe devrait juste prendre le temps de faire un point pour éviter de sombrer dans l'entre-soi... ou ne rien faire et évoluer comme de vieux 68ards : passer de la révolte à la réac. entre les deux, il n'y a qu'un pas ;) …

Remonter

Pied de page des forums