PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de FrenchDrugsLover » Photothèque de FDL » 02 août 2020 à  00:45

Post très intéressant merci, même si je suis pas dépendant aux opiacés je lis tout avec intérêt ! Je vois une autre utilité peut être cachée à ta méthadone. C'est pas sûr et j'ai jamais ressenti les trucs de première main donc difficile de dire, mais la méthadone même à faible dosage pourrai t'aider de par son action antagoniste sur les récepteurs NMDA (mécanisme bien reconnu en médecine qui bloque ou diminue la formation d'une tolérance aux effets antidouleurs/euphoriques des opiacés). Je sais pas a quel point ça joue dans la balance en fait je m'interroge, mais peut être que c'est pas insignifiant.

Le blog de Junon » La société est un énorme caillou de coke » 14 juillet 2020 à  18:11

[quote]quand on meurt le cerveau produit une molécule semblable à la DMT pour nous soulager ce qui provoque le bonheur intense et les hallucinations post mortemn[/quote]
Non c'est faux !

Le blog de arlonne » je m'etonne a plus aimer le snif d'heroine ... » 08 juillet 2020 à  21:38

[quote]Maximal heroin concentrations
were established within 2-5 min after intranasal
heroin use or inhalation. Plasma concentration-time profiles
demonstrated a second morphine peak in some heroin
snorters, indicating that a part of the heroin dose was
swallowed and later absorbed from the gastro-intestinal tract[/quote]
[quote]The first pass mechanism by the liver is avoided to a high extent after application of a heroin suppository, resulting in a lower M3G/morphine ratio after rectal administration (1.5-2.9) than after oral administration of heroin (4.6-12.3) [31,62]. Scores on euphoria were significantly higher after rectal
application than after an equal oral heroin dose [31].[/quote]
Ils ne comparent pas prise nasale et prise rectale dans cette review, mais comme dans le 1er quote ils disent qu'une partie par voie nasale retombe en voie orale, ce qui n'es pas le cas en prise rectale, je suppose que la prise rectale est plus puissante. Mais il faudrait trouver un article courbe de concentration à l’appui. En tout cas de ce que je me rappelle du sniff d'oxycodone et du plug, ça n'as rien à voir. La puissance de la montée en plug est bien plus importante chez moi, et je pense qu'il se passe la même chose pour l'héroïne, la morphine et les autres opiacés typiques.

[url=https://www.psychoactif.org/forum/uploads/documents/159/heroin_review.pdf]heroin_review.pdf[/url]

Je me base sur ça sur les différents trucs que j'ai lu au fil du temps sur bluelight et autre ! La voie rectale est parfois d'ailleurs mis en avant à une alternative à l'IV pour reposer les veines. C'est sûr que ça va taper moins fort et y'aura pas de flash, mais ils laissent entendre qu'on est supérieur à la voie nasale (qui peut être diminuée pour pleins de raisons différentes, et dont une partie de la dose retombe dans l'estomac).

Et pareil toujours autant de plaisir a te lire, après quoi, 12 ans ? C'était en 2008 que j'ai commencé a poncer lucid-state et psychonaute ahah, que j'ai vu ton tuto sur le GHB. Amicalement :) …

Le blog de arlonne » je m'etonne a plus aimer le snif d'heroine ... » 07 juillet 2020 à  21:18

[quote]J'hésitais à te parler du plug d'heroïne mais on a pas de donnés sur la biodisponibilité, ça se trouve elle est plus mauvaise que la voie orale (bon, ça m'étonnerait mais..) hmm[/quote]
Jamais pratiqué mais non c'est comme tous les opiacés par voie rectale, ça tape fort et bien, entre la trace et l'IV.

[quote]c'est un médicament risqué niveau récréatif car c'est fort et pas évident à doser.. risque d'overdose importante[/quote]
Je plussoie Rick, perdue une amie comme ça qui n'étais que très peu consommatrice d'opiacé, ou depuis très peu de temps.

Le blog de Johan89 » Usage du DXM contre la tolérance et l'addiction » 21 juin 2020 à  11:06

[quote]En ce qui concerne la mémantine, je ne connais pas les difficultés d'accès au produit, ni bien ses propriétés sur les NMDA en comparaison au DXM / Keta mais il me semble que les autres recepteurs diffèrent beaucoup entre les molécules, car la mémantine a un effet sur la partie cholinergique et sur certains recepteurs serotoninergique non concernés par le DXM (faut que je revérifie ca)[/quote]
Pour faire court, sa propriété la plus intéressante est sa "douceur" d'action sur les récepteurs NDMA (rien à voir avec kétamine et DXM, elle se rapproche plus de l'effet du magnésium) et sa très longue demie-vie. Et ses autres actions peuvent avoir un effet positif sur la cognition, une fois le dosage stabilisé ce qui est pour moi un plus.

Il existe cependant plusieurs sous types de récepteurs NDMA et chaque molécule dissociative va taper plus sur l'un ou l'autre de ces sous-types. Je pense que c'est ce qui explique que par exemple le DXM n'avais que peu d'effet sur mon addiction au GBL contrairement à la mémantine. Et en sens inverse, le DXM est plus puissant pour prévenir la tolérance au niveau des opiacés, la mémantine pour ça c'est pas trop concluant.

[quote]Bonjour, c'est très intéressant. Les addictologues ont intégré tous les éléments pour une approche pluri-discplinaires. Gérer l'addiction comme une maladie multifactorielle est à la mode. J'ai beaucoup travaillé sur l'aspect psychologique et je pense qu'il existe une véritable prédiscposition qu'il serait intéressant d'étudier avec des outils similaires à votre article.[/quote]
L'addiction est une maladie complexe. Je pense qu'outre le fait que ça soit à la mode, c'est par des approches pluri-disciplinaires qu'on peut vraiment l'attaquer. Un suivi psychologique, un traitement médicamenteux adapté qui augmente la qualité de vie. Y'a quelques compléments alimentaires ou nootropiques qui donnent un plus aussi (même si la plupart n'ont aucun effet positif). Et il y a aussi toutes les pratiques de bien être qui redonnent à l'usager la capacité de gérer ses émotions (méditation, pratique sportive, ...).

Vis-à-vis de ma consommation de GBL et de mémantine, j'augmente progressivement les doses depuis environ 1 semaine pour être sur de pas avoir le brain-fog que je peux pas me permettre d'avoir en ce moment comme j'ai des présentations de prévu ou il me faut toute ma tête. Je suis à ~15mg/jours mais ducoup a cette dose là ce n'est pas encore suffisant pour renverser la vapeur. Là j'essaye de passer sous GHB au lieu du GBL et avec l'aide de la mémantine j'aurai tendance a dire que ça marche mieux, ce matin je suis pas en état d'anxiété dutout comme les 2 autres fois ou j'ai essayé de switcher GBL -> GHB sans passer par du valium. A voir, globalement j'ai pas encore assez de recul et je m'attends a ce que la mémantine aide vraiment plutôt vers les 40mg/jours. …

Le blog de Johan89 » Usage du DXM contre la tolérance et l'addiction » 17 juin 2020 à  12:53

Ouais c'est moi qui avais posté le truc sur psychonaut à l'époque. Après toutes ces années, j'ai récemment repris ma consommation abusive de GBL et je viens de redémarrer un traitement à la mémantine.

Ton image sur le système glutamaergique est très intéressante, et je trouve le sujet passionnant. Je viendrais faire part de mes observations, et si mon "protocole" de soin à la mémantine marche comme il avais marché en 2011. Je suis à l'heure actuelle avec une tolérance de 2.2 à 2.3mL de GBL et je viens de me mettre à 10mg/jour de mémantine. J'espère reprendre le controle de ma consommation et voir si je peux retourner à une tolérance nulle, qui est pour moi à 1.5mL de GBL.

Ton disclaimer sur le côté très expérimental de cette utilisation des dissos est très a propos ! Faut pas déconner, la potentialisation peut être dangereuse, surtout pour les consommateurs d'opiacés. Et le traitement au DXM pose comme tu l'as souligné des graves problèmes au niveau interaction. Prudence. La consommation de DXM sur de longue périodes m'avais posé des soucis notamment au niveau de ma libido, c'est pas anodin. …

Le blog de whitejunkee » Le Crack c'est la vie! » 02 juin 2020 à  09:27

C'est ça ! Enfin ça dépend du sel utilisé, mais ça deviens un sel et plus de la freebase.

Le blog de newbop » Décro métha... Je me lance et j'ai besoin d'aide!! » 18 mai 2020 à  13:41

[quote]Tes mots me font du bien ce matin. Disons qu'ils me permettent de mettre un peu de positif dans l'estime si négative que j'ai de moi.[/quote]
J'ai l'impression que certains arrivent à être très peu dans la culpabilité vis-à-vis de leur consommation, quand je vois certains pots. Moi c'est une constante cette culpabilité. A chaque fois pour moi je sais que je fais quelque chose de "mal", pas vraiment niveau morale judéo-chrétienne, mais comme je suis passionné de dope je sais précisément quel système je dérégule, quel émotions ou sensations j'enfouis profond plutôt que la dissiper de façon positive à travers du sport, de la méditation ou autre chose.

Mais y'a un truc qu'est en train de me faire doucement changer. Ça a l'air vraiment cul-cul, je suis aussi passionné de méditation et pourtant j'ai mis beaucoup de temps à m'y mettre, j'avais beaucoup de résistance à ce niveau. C'est l'idée (et la pratique) de l'amour inconditionnel envers soi-même.

Quoi que tu fasse, quoi que tu dise, quoi que tu pense, est-ce que tu arrive à t'aimer toi même ? C'est très subtil. C'est pas dutout être complaisant avec soi même comme on pourrai le croire. C'est reconnaître que la haine vis-à-vis de soi n'apporte rien de plus que plus de lutte, de tension mentale. Et la tension mentale, le problème c'est qu'elle se règle facilement par plus de consommation, toute personne avec une addiction l'as apprise. C'est a la fois le problème et la solution.

Mais ducoup, s'aimer, même dans ses comportements les plus destructeurs, c'est baisser cette tension. C'est la solution la plus rationnelle, la plus efficace si tu veux du changement. Ducoup j'essaye de pratiquer ça. J'y arrive pas encore dans tous les moments biensur, mais déjà depuis quelques mois j'observe un effet positif. Et de plus en plus dans certaines situations ou je n'avais que de la haine pour moi même, j'arrive à avoir quelques instants de compassion.

Est-ce que tu arriverai à avoir de la compassion pour toi même, même dans le cas ou tu es en train de te charcuter à la recherche d'une veine ? De reconnaître que c'est cette approche qui est la plus sensée pour progresser vis-à-vis de toi, sans être même un tout petit peu dans la complaisance ?

Enfin bref voilà j'arrête ma diatribe haha, mais ça m'as évoqué ça ton message vis à vis de l'estime négative que tu avais de toi ! Bon courage pour la suite :) …

Le blog de newbop » Décro métha... Je me lance et j'ai besoin d'aide!! » 16 mai 2020 à  17:36

[quote]Voilà, d'aucuns diront que je viens là que quand je vais mal... c vrai, c naze de ma part.[/quote]
Enlève toi cette idée de la tête, y'a aucun problème. Viens partagé shlag, pas shlag, c'est toi qui décide. ;) Je laisse d'autres plus expérimentés commenter n'étant pas expert du domaine, juste bonne chance à toi !

Le blog de Jeanmalik » RDV addictologue ... réussite ou échec ?sentiments partagés . » 08 mai 2020 à  17:51

J'ai essayé plusieurs opiacés pharmaceutiques et des "naturels", et j'ai pris pas mal de codéine à une époque, mais je n'ai jamais été dépendant physiquement aux opiacés, ducoup je ne pourrai pas te conseiller sur l'addiction de part mon expérience personnelle.

Mais pour moi, c'est "évident", et c'est ce que t'ont dit les autres.

1. Tu dois simplifier ton combo de stup quotidien à un produit opiacé unique.
2. Tu dois trouver le bon dosage de ce produit unique par ajustements avec ton médecin. Ce dosage doit être confortable sans être trop euphorique. Ni trop peu ni pas assez, c'est à toi d'en juger suivant ta volonté de réduire, ou de rester a un niveau de "confort" quelques temps.
3. Ce produit unique, il ne doit pas être trop puissant ou trop faible par rapport a ta consommation actuelle. Si tu en choisi un trop fort, tu risque de t'accrocher plus fort que tu ne l'es maintenant et prendre un tiquet bien plus long dans le merveilleux monde des opiacés (par exemple la méthadone). Si tu prend un trop faible, ça va pas marcher.

Moi a ta place, j'essayerai le dicodin (que je n'ai jamais testé personnellement), si c'est un entre 2 entre les paliers 2 (codéine/tramadol) et les paliers 3 (morphine, méthadone etc...). Regarde si il te conviens, consacre lui une petite période pour ajuster le dosage. Et si vraiment t'es en chien et qu'il suffi pas, alors accepte la morphine (tout en sachant que tu monte d'un pallier niveau puissance/addiction). …

Le blog de Jeanmalik » RDV addictologue ... réussite ou échec ?sentiments partagés . » 08 mai 2020 à  10:59

[quote]J'espère ne pas vous avoir trop déçu , pour ceux qui connaisse ma situation ...[/quote]
Tu t'en bas les couilles de décevoir des inconnus sur internet ! J'ai suivi ton fil, on t'as donné des bons conseils certes, mais c'est ta santé à toi, pas a eux.

Là tu te rend compte que c'est difficile de parler de ses consommations à un médecin. Tu peux y réfléchir, et retenter ta chance pour lui expliquer en toute honnêteté que tu veux un opiacé un peu moins puissant que la morphine, mais que t'as pas osé lui dire. Si tu lui explique ça, je vois pas comment il ne pourrai pas accéder à ta demande alors qu'il te prescrit déjà de la morphine. C'est quelque chose de sain de vouloir une aide médicamenteuse adaptée a ta situation, ni trop, ni trop peu, c'est le signe que tu veux que la situation évolue le plus positivement possible sur le long terme.

Moi j'ai l'impression que son plan de bataille est valide. Il veut te mettre sous un seul produit (stop les mélanges), et te stabiliser de la sorte puis voir dans un futur proche/moyen/long à réduire les prises. Il n'as pas peur d'ajuster le traitement un peu a la hausse lorsque tu lui dit éprouver encore des envies. Non non, il m'as l'air très bien ce doc ! Mais je pense qu'il faudrait commencer par tester le dicodin voir si il réussi a te stabiliser avant d'envisager la morphine.

Bon courage à toi ! …

Le blog de Cazale » Questionnement existentiel » 01 mai 2020 à  11:28

Y'a des plaisirs qui nourrissent l'âme. Ils sont généralement simples. Y'a d'autres plaisirs d'une exquise intensité. J'ai pas de problème éthique avec ça, mais ces plaisirs là tendent à niquer le ressenti de tous les autres plaisirs et appauvrir en fin de compte ta vie.

Le blog de ismael77 » L’addiction, qu’est-ce à dire? » 13 avril 2020 à  11:39

[quote]Désolé, c’est encore moi.

Bon, ben, en fait non. J’étais cuit hier soir, mais je pense avoir presque tout dit. Comme quoi.[/quote]
Sois pas désolé, pour tout t'avouer j'étais raide aussi en écrivant mon message, donc on part sur une base de dialogue égale hahaha.

[quote]En relisant mieux ton commentaire, qui est pertinent, sans égocentrisme de ma part, je trouve ma réponse pas si mal. Peut-être le ton un peu agressif et pas très stoïque.[/quote]
Le ton aggressif ne me dérange aucunement tkt :) C'est un peu aussi ma manière d'échanger sur les forums, alors que je ne suis pas comme ça dans la vraie vie à l'oral. Je suis plus à l'aise avec l'écrit.

[quote]Encore souligner qu’à la différence de la philosophie purement conceptuelle, les sagesses de la période hellénistique sont justement accès sur « l’Éthique », farcies d’exercices quotidiens, d’où leurs renaissances actuelles. Avant de dériver en délire, la philosophie était avant tout une pratique, une façon de vivre.

Si tu épures le bouddhisme de tout « bullshit » (toute la cosmologie/métaphysique, en fait), c’est de la méditation, plus du bouddhisme, d’où l’article de Prescripteur.[/quote]
Oui voilà, vis-à-vis du problème du topic, je pense que ce qui est efficace, c'est les pratiques qui provoquent une neuroplasticité positive permettant d'inverser ou de compenser la neuràplasiticité négative qui se produit lors d'une addiction. Qu'importe les véhicules, philosophiques, bouddhistes, chrétiens... Il faut juste faire l'exercice mental. Que tu médite sur ton souffle, que tu te concentre sur l'amour de Jésus, ou que tu visualise ta mort par exemple (je crois que c'est un exercice Stoïcien, mais ça fait longtemps que j'ai pas lu des trucs là dessus), tous ces exercices conduisent à un remaniement de la structure même de ton cerveau, et ça c'est bénéfique.

Au contraire, prendre refuge dans le Bouddha et qu'on te file un joli nom thibétain sans méditer quotidiennement, ou alors lire des bouquins de stoïciens sans les pratiquer, ou alors aller a la messe le dimanche sans autre pratiques, ça c'est du bullshit, ça sert a rien, en tout cas pour lutter contre une addiction. Biensur cette vue est un peu extrême et serai à nuancer, mais t'as compris l'idée.

Cela dit, c'est difficile à mettre en place. Pour les cravings, moi ça marche très bien tant que je pratique quotidiennement, mais parfois je perds l'inertie, comme maintenant. Mais j'ai pas lâché l'affaire, c'est vraiment qu'à travers cette pratique que je conçois la vie sobre, parce que la sobriété sans rien d'autre, ouais nan, j'ai essayé mais j'ai pas aimé. Haha …

Le blog de ismael77 » L’addiction, qu’est-ce à dire? » 12 avril 2020 à  20:44

[quote]Mais pourquoi aller chercher l’exotisme en Asie quand nous avons sous la main les philosophies grecques antiques de la période hellénistique (Scepticisme/Épicurisme/Stoïcisme) qui sont en partie applicables de nos jours et selon moi bien plus adaptées à notre mode de pensée ?[/quote]
Pour moi le Stoïcisme c'est une manière cheap d'aborder la "dispassion", la non-identification aux sensations physiques positives ou négatives, à notre égo. Là ou le bouddhisme, ou plutôt sa version épurée de tout bullshit, la méditation et la pratique de la moralité, est une technologie scientifique, rigoureuse, et épurée, avec : un but, un manuel et des cartes pour atteindre ce but.

La pratique de la méditation vipassana 1h par jour est le truc le plus efficace qu'il m'ait été de tester pour le craving psychologique de dope. Parfois je vois des personnes sur ce forum avec des cravings qui durent pendant des mois, des années. Ils attendent, comme si il n'y avait que le temps pour diminuer ces envies. Non, il y a bien plus efficace, bien plus direct pour les combattre. C'est le développement de l'attention et l'observation sans jugement (abréactivité) dans le présent de tout ce qui surgit à la conscience. C'est la musculation de la zone de notre cerveau qui a été endommagée par l'addiction, le renforcement de notre zone du contrôle de nous même, la diminution de la réactivité de notre amygdale. Good shit. Le stoïcisme, c'est une pensée intéressante mais cheap, l'égo n'as pas été transcendé, on le remarque très bien dans les écrits de Sénèque. C'est une pensée, et pas une pratique qui transcende la pensée, c'est ça qui, a mon sens, fait toute la différence entre les philosophies intéressantes, et la pratique d'un exercice quotidien (la méditation).

C'est très bien les livres théoriques sur la nutrition, l'étirement, le sport. Ca aide. Mais a un moment, si on veut prendre de la masse, il faut faire des pompes. C'est la métaphore que ça m'évoque pour faire la différence entre philosophie et pratique spirituelle. …

Le blog de Dextro » Justin Bieber et la drogue [vidéo] » 19 février 2020 à  20:45

Hahahahaha c'est du grand n'importe quoi !!! (désolé) Au final ils le diagnostiquent de la maladie de Lyme et la mononucléose, parce qu'il a de l'anxiété et de la fatigue. Quoi que c'est peu être ça, à moins que ça soit sa conso de dope ? Non, non. Ca peut pas être de sa faute à lui ! Hahaha putain magique. Cette vidéo c'est un méga coup de com' en mode pour se laver de ses péchés à la ricaine, + de la pub presque pas voilée pour des pratiques pseudomédicales. Parfait !

Le blog de micahmichien » Descente en enfer avec la méthadone injectée » 13 février 2020 à  19:28

Je ne suis pas injecteur, ne consomme plus d'opiacés, je n'ai aucune connaissance de la solubilité de la méthadone dans différents solvants, mais peut être que y'a des solvants plus indiqués que l'éthanol pour extraire la métha du sirop non ?

Si des traces d'éthanol sont dangereux en cas d'injection, il faudrait utiliser un solvant bien plus volatil et laisser s'évaporer entièrement le solvant à la fin de l'extraction. On peut commander sans trop de problème des solvants apolaires sur le net. Personne n'est au courant d'autres méthodes d'extraction que celle à l'éthanol ?

Ca me fait chier pour vous de voir ce genre de problème qui craint grave au niveau du capital veineux et qui pourrai être totalement évité avec le bon matos. Quand on est injecteur de méthadone on peut pas demander des comprimés puis hop filtre toupie ? Mes questions sont peut être naïves...

Le blog de Rick » Raviolis au GHB pour 2 € » 31 décembre 2019 à  16:48

Pourquoi rajouter du sel ? Les 5 grammes de GHB ne suffisent t'ils pas ? Sinon faut faire gaffe à l'absorption réduite, t'arrive à avoir une bonne pétée en bouffant avec du GHB ou alors c'est juste un topic troll ? Hahaha. Faut pas rigoler avec son absorption ! :D

Le blog de Rick » Mon Love complexe de junky » 12 décembre 2019 à  06:40

Hahaha t'inquiète Rick effectivement chacun ses valeurs, moi c'est les sous-doses de Gé que j'arrive pas à tolérer, j'ai déjà vu ça trop de fois ! Nan sans rire (enfin...) moi je pense que les femmes c'est une drogue dont il faut se méfier. Ça part souvent en couille et les sevrages c'est la merde. Si seulement ils légalisaient, on pourrai être sur de la pureté comme la tienne que tu nous met en avant, mais dans l'état actuel des choses...

Le blog de Bettina » Kit Kat » 11 décembre 2019 à  19:48

Hello Betina. Moi aussi j'adore la kétamine. Beaucoup trop. J'ai renoué avec elle grâce au DW. Je l'avais goutée il y a des années, on m'avais filé 250mg. Ce produit m'avais fasciné dés la première fois, et j'ai consommé pas mal de DXM, de MXE et des autres dérivés plus sales qui existe sur le marché des RCs. Ce que je retiens de tous ces produits, c'est des effets secondaires gênants comparé à la pureté des effets de la kétamine. C'est la reine des dissociatifs pour moi.

Et là je me suis acheté 3g cet été, que j'ai plié en 3 jours. Rebelote la semaine dernière. C'est Noël quand je la reçoit. J'ai passé tellement d'année à fantasmer d'en avoir, toutes mes années "junky", à me défoncer principalement à la codéine ou au DXM alors que j'aurai préféré cette pureté de la kétamine.

Le truc c'est que j'aime trop ça. Quand j'en ai chez moi, le switch est total. Mon seul but deviens de me retrouver tout seul chez moi plusieurs heures pour m'y plonger jusqu'à la lie. J'adore mon taff, mais tout deviens secondaire quand j'en ai. Le problème c'est que j'ai besoin de toutes mes capacités cérébrales pour le boulot, et les dissociatifs ça oblitère ma mémoire et mon aisance sociale (je consomme jamais à petite dose fonctionnelle dans la journée, toujours de grosse doses pour voyager). Ducoup je ne commande que quand je peux plus ou moins me le permettre, comme la maintenant avant Noël.

J'espère tout de même que tu va réussir à trouver d'autres moyens pour te faire exister. Je peux l'attester, les dissociatifs ont une espèce de poésie, un espèce de romantisme dans leurs effets qui sont assez indescriptibles et qui te donnent vraiment l'impression d'exister, mais y'a quelque chose d'illusoire et de factice aussi. Je te recommande une pratique méditative, pour moi ça a vraiment le goût de la dissociation à forte dose (de méditation), et ça sera bien plus efficace au long court pour te retrouver, apprendre à gérer tes émotions ou dissiper tes tensions. L'instrumentalisation de la prise de drogue n'as pas été chez moi un bon moyen d'évoluer, en tout cas pas sur la longueur. Bon courage pour la suite ! …

Le blog de Rick » Mon Love complexe de junky » 10 décembre 2019 à  21:35

[quote]Cela m'est déjà arrivé, plus jamais je ne veux faire pleurer une femme, c'est un crime.[/quote]
Moi ça me fait vomir cet espèce de discours lénifiant qui fou la femme sur un piédestal. Un crime de faire pleurer une femme ? Aucune femme ne t'as fait du mal ? Les relations humaines sont complexes, et elles blessent souvent l'une ou l'autre des parties. C'est pas une histoire de sexe, d'homme ou de femme, c'est les relations humaines.

[quote]Je n'ai jamais :
- violé
- utilisé des prods pour baiser
- baiser une meuf plus jeune que moi de plus de la moitié de mon âge
- levé la main sur une femme
- commis un adultère (même si je comprends et je ne trouve pas ça immoral tjr)
- manqué de respect sans réparer derrière (je parle de mes partenaires)
- volé
- manipulé etc[/quote]
Putain c'est sur toi tu va aller au paradis je te l'assure, Dieu m'as fourni cette liste précise comme entrée au paradis à mon dernier K-Hole ! …

Le blog de Isoretemple » Ode à l'alcool » 28 novembre 2019 à  22:26

Moi l'éthanol pour moi c'est de la faute de goût. C'est une technologie brouillonne, une molécule qui tape n'importe tout et qui dérègle n'importe quoi. On l'utilisais déjà y'a 3500 ans. C'est la molécule des illettrés de la défonce...

Mais cela dit en arrêtant le ton condescendant (je dis ça mais chacun sa came et grand bien vous en fasse), c'est entièrement subjectif ce que je viens de raconter. Et aussi, je le reconnais : C'est une vraie drogue. Je sais pas comment dire, mais t'as des "vraies" drogues, et t'as les drogues de merdes. Même si je déteste cette molécule, tu capte que c'est de la vrai came. Le 4MMC c'est de la vraie came. La méthamphétamine c'est de la vraie came. L'héroïne, la vrai coke aussi. Tout comme la MXE ou la kétamine. Une vulgaire cathinone trop substituée pour te filer autre chose que des effets secondaires c'est de la merde sans personnalité. L'éthanol, il a sa personnalité bien particulière à lui. Sa signature bien particulière d'une ivresse unique parmi les autres drogues. C'est une drogue de caractère, même si j'aime pas vraiment son caractère.

Y'a des drogues, tu les aimes pas, mais tu ne peux que reconnaître leur caractère, leur charisme. J'aimerai bien savoir qu'est-ce qu'il fait qu'une drogue, pharmacologiquement, a une réelle "personnalité". Comprenne qui pourra.

Edit :

Magnifique la citation de Proust. Bien mieux que son délire avec sa madeleine.
Et je voulais repréciser que je ne juge aucunement la consommation d'éthanol ou n'importe quelle recherche d'ivresse quelle quelle soit, mais plutôt mon rapport avec cette molécule, que je n'aime pas, mais qui a malgré tout selon moi sa personnalité unique. …

Le blog de hardskin74 » 3mmc puis ghb pour soirée sex . » 09 juillet 2019 à  20:42

Je parlais pas de cafetière mais de carafe pour filtrer l'eau. C'est en vente dans les supermarchés. De manière générale, évite totalement de mélanger tout downer au GHB/GBL. Ce qui comprends opiacés, benzodiazépines, alcool, poppers, tout ce qui est sédatif... Ta nausée c'est le signe d'une légère surdose de downer. Après viens la dépression respiratoire, fait gaffe à toi!

Le blog de hardskin74 » 3mmc puis ghb pour soirée sex . » 07 juillet 2019 à  15:59

T'as sniffé du poppers sous Gé? Cherche pas, tes nausées viennent de là. Je te déconseille ce mélange... Ou alors elles viennent des impuretés de ton GBL. Pour les diminuer, tu peux tenter de passer ton verre de GBL à travers une caraphe Brita (une fois dissous dans un bon volume d'eau). Ca diminue le mauvais goût du GBL et vire théoriquement les impuretés de celui-ci. Je dit théoriquement car je n'ai pas analysé les impuretés avant/après ce traitement, mais mon expérience personnelle et celle de mes pots me pense a croire que ça marche bien, moins de mal de crâne et grande diminution du goût mauvais.

Si tu veux redropper le GBL, attends 2h30 que tu sois totalement redescendu. C'est ça qui est chiant, c'est la manière la plus optimale de redroper, mais comme l'effet du GBL dure environ 1h-1h30 t'as une période de 1h à 1h30 sobre aussi à passer. Si tu attends pas assez, tu te reprend pas vraiment de montées euphorique et tu risque en prime de t'endormir. Cela dit, la prise d'un stimulant rend la redose plus flexible, mais attention !

Ce problème dans le redrop viens du fait que le GBL est un produit ou la dose à viser est très précise. Le fait d'en avoir encore dans le système, malgré que tu ne ressente presque plus les effets positifs, suffi a faire varier ton dosage. En plus, l'élimination suit une loi exponentielle et pas linéaire comme pour l'alcool, ce qui rends encore plus compliqué de juger de combien tu dois redropper quand il te reste plus que 10% des effets. En 2h30, t'as presque plus rien dans le système et tu peux réenvoyer la sauce (il faut attendre plus de 2h30 avec le GHB biensûr). La culture Gé c'est toute une science ;) …

Le blog de sud 2 france » fluoro amphet; qqu'un connait il??? » 26 avril 2016 à  22:58

Pour la toxicité des fluorées, y'a un article que j'avais lu (y'a plusieurs années) qui en parlais. De ce que j'ai retenu : La 4-FA possède une action sérotoninergique mais n'as pas l'air te provoquer la même toxicité que la MDMA au niveau du système séroto.

Et ça s’arrêtait plus ou moins là ! Ce qui ne veux pas dire que la 4-Fa n'as pas de toxicité bien évidemment...

Pour les autres amphétamines fluorées, y'avais pas de détail mais peut être que maintenant y'a d'autres études qui sont sorties. Je vous laisse aller fureter sur pubmed!

Le blog de bighorsse » 30 ans de shoots » 25 avril 2016 à  08:31

[quote]bijord
je comprends aussi que tu sois agacé par mes positions sur les médecins, les hopitaux etc..il y a le passé mais aussi leurs manquemants dans le présent .ils ont quand même bousillé ma vie ..une erreur médicale et hop tout est fini...y a plus que la mort qui manque au tableau
- See more at: https://www.psychoactif.org/blogs/30-ans-de-shoots_1937_1.html#b1937[/quote]
Et moi de mon coté de suis un jeune idéaliste qui trouve très noble de vouloir faire avancer la médecine. Ducoup j'avais tendance a me braquer dés que je te lisait tailler le corps médical! Mais bon c'est comme tout, y'a du bon comme du moins bon. Prescripteur est la preuve vivante que certaines personnes sont très à  l'écoute des consommateurs, et plus généralement des patients. Je suis désolé si tu as rencontré le "mauvais coté", moi même j'ai rencontré une psychiatre dans un centre addicto qui s'en foutait royalement de ses patients. Bref, je m'excuse pour la virulence de certains de mes posts à  ton égard! …

Le blog de bighorsse » 30 ans de shoots » 24 avril 2016 à  19:46

Merci pour le témoignage de qualité! Je comprend mieux certains de tes posts et certains avis que tu as sur la médecine en général en sachant ton parcours!

Le blog de CiZuM » Les Rc et le peu que j'en sais » 09 janvier 2016 à  18:09

[quote]Bk-2cb dans la classe des dissociatifs se porte très bien, et je ne sais pas si l'on trouve facilement de la MXE par rapport au Bk2... ? - See more at: https://www.psychoactif.org/blogs/Les-Rc-et-le-peu-que-j-en-sais_1737_1.html#b1737[/quote]
Cette molécule n'est pas un dissociatif, mais un hallucinogène, plus précisément de la classe des phénéthylamines, petite précision.

Le blog de Opium72 » Subutex, syndrome de Popeye, à  l'aide... » 08 janvier 2016 à  17:39

Pour compléter les autres réponses que tu as reçue, as tu pensé a te faire un plug pour laisser reposer tes veines quelques temps? Ca sera moins efficace qu'une IV, mais plus qu'un sniff. Et le problème de la filtration ne se posera pas!

Si tu sais lire l'anglais, on en parles ici : http://bluelight.org/vb/threads/553269-My-experience-with-plugging-subutex

Le blog de BethCC » Besoin d'aide » 07 décembre 2015 à  18:20

[quote]je n'ai jamais vu l'interet d'aller raconter ma vie à  quelqu'un qur je ne connais pas et qui ne m'écoute que parce que je le paye[/quote]
Vision extrêmement simpliste et réductrice de tous les types possible de psychothérapie disponible aujourd'hui.

Remonter

Pied de page des forums