PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de pjick » Petit dialogue entre amis : a vous de jouer » 05 mars 2016 à  19:14

pjick
Replies: 12

Aller au message

M : arrête tes conneries, c'est pas à  l'état de décider ce que j'ai le droit de prendre. L'interdiction c'est juste pour faire voter les vieux.

Le blog de riko22bzh » prudance for MXE » 05 mars 2016 à  19:04

pjick
Replies: 7

Aller au message

Hey,
Tu peux être plus précis?
T'as tout conso en une fois ou sur la soirée?

Le blog de pjick » Pourquoi consommer? Part1: discrimination sociale et judiciaire des UD » 05 mars 2016 à  19:03

pjick
Replies: 11

Aller au message

[quote=Abrak]*je viens mettre mon grain de sel,
mais à  mon avis même si la conso de drogue était légale, cela provoquerai les mêmes réactions.
Moi je suis plutôt opiacés mais dans mes périodes d'abstinence, voir qlqu'un piquer du nez m'irrite et me dérange, je préfère dans ces moments fréquenter des personnes qui ne consomme pas.

Il faut bien l'avouer la conso de drogues créer un mur entre les normaux et les autres, tout comme la criminalité.

A sud 2 france, attention mon expérience où je pensais comme toi, il en est rien, le problème de la came, c'est qu'on en veut quand on est malheureux mais aussi dans les moments de bonheur. J'ai perdu un amour comme ça.[/quote]
Je ne suis pas si sur que toi au sujet des réactions : si la consommation était légale, a mon avis les UD ne consommerait pas forcément en public (par pudeur). Un peu comme une grande majorité ne s’alcoolise pas dans la rue.
Le mur dont tu parles existe, mais c'est une construction sociale, elle peut être déconstruite. Ce mur a d'ailleurs tendance à  s'auto-renforcer, puisque les UD sont stigmatisés, certains d'eux adoptent les traits de caractère qu'on leur attribue. (voir par exemple l'effet Pygmalion https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Pygmalion) …

Le blog de pjick » Petit dialogue entre amis : a vous de jouer » 04 mars 2016 à  23:01

pjick
Replies: 12

Aller au message

[quote=sud 2 france]ta "pote" est "socialiste".....Rien d'étonnant....Au vu de ce que font les "socialistes" en ce moment avec le droit du travail....Hollande remplace Sarko, tout simplement....et plus JAMAIS PERSONNE ne votera PS ceci dit....A part des républicains qui ne veulent pas voter Sarko....[/quote]
Je suis pas sur que tu ai compris de ce thread, justement essayer à  travers un dialogue factice, de comprendre pourquoi des personnes humaines peuvent devenir ultra strict sur la drogue. Pour
Ensuite d'essayer de trouver les arguments et les contre arguments qui prouvent que notre conso est réfléchie et ne mérite pas du tout de mépris ou de pitié.

Dans les réponses précédentes, les commentateurs ont des réactions intéressantes à  ce sujet : empathie élémetaire de [b]no punish[/b], peur d'être mal vue en se comportant comme un salopard par [b] Résilience111[/b], [b]bighorse[/b] signale une erreur de raisonnement mais continue à  voir des résistances dans Julie. …

Le blog de pjick » Petit dialogue entre amis : a vous de jouer » 04 mars 2016 à  02:19

pjick
Replies: 12

Aller au message

M : "-On tourne en rond la, pour toi il faudrait définir clairement ce qu'on appelle les personnes avec un problème par rapport à  une drogue. Ce n'est pas le cas de tous, les usagers de benzos n'ont pas de problème avant d'arrêter par exemple. Est ce que tu peux me définir un usager avec un problème de drogue.

J : -C'est quelqu'un qui est addict et qui ne fait que chercher à  prendre sa drogue, il ira jusqu'a voler ou aggresser, c'est plus fort que lui. Il a plus de boulot, ses potes l'ont lachés...

M: -Je ne crois pas que la plupart des gens avec un problème de drogue soient addict a ce point. C'est aussi l'image qu'on donne de la drogue qui va faire que ses potes vont le lacher non?

Le blog de pjick » Petit dialogue entre amis : a vous de jouer » 04 mars 2016 à  01:21

pjick
Replies: 12

Aller au message

J-"OK t'es en mode parano, et j'aurais pas du parler comme ça de ce type. Mais quand même, tu ne crois pas que les junkies sont en partie responsables de ce qui leur arrive. Consommer des drogues dures ,c 'est comme rouler très vite sur l'autoroute pour moi. Il peut y avoir des conséquences dramatiques. C'est pour ça qu'il y à  des limitations de vitesse.

M-Tu fais plusieurs erreurs, la première est de parler d'usager de drogue dures, il y a plein d'usager de cocaine en politique et dans le show-biz. Je crois qu'on peut parler d'une drogue en particulier mais c'est dur de parler de "drogues dures". Pour la comparaison avec l'autoroute c'est aussi plus compliqué que ça, déjà  l'usager de drogue, quand il ne conduit pas, n'est pas un danger.

Le blog de pjick » Petit dialogue entre amis : a vous de jouer » 04 mars 2016 à  00:07

pjick
Replies: 12

Aller au message

M : -"Merci mec! Voila une réaction humaine Julie, tu vois quelqu'un pas bien, tu l'aide.
[i]J s’adressant à  Xavier[/i] : -OK, je veux bien admettre qu'il soit possible de "s'en sortir", mais pour s'en sortir encore faut il "y entrer", dans la drogue dure je veux dire. Vous dites vous même avoir galéré, mais c'était votre choix du moment. Vous avez fait ce choix en étant informé des risques non? Vous vous en êtes sorti visiblement, mais vous ne pouvez vous en prendre qu'a vous même pour vos galères. C'est pour ça que je ne donne rien à  un type que ne peut s'en prendre qu'a lui même."

Le blog de pjick » Petit dialogue entre amis : a vous de jouer » 03 mars 2016 à  22:57

pjick
Replies: 12

Aller au message

"Mat:-Enfin, je peux pas croire que tu dise un truc pareil. Tu connais pas ce gars.
Julie: -Pourtant il me semble qu'il a choisit son état, de dépenser sa thune au risque de pourir sa santé.
M -Ya plusieurs questions dans ce que tu dit, l'aspect financier, la santé et le libre choix.
J -Ce que je voie c'est que ce mec à  joué avec le feu, on sait ce que ça peut donner..."

Le blog de Yansenberg » Question sur la conservation des psylocibes » 03 mars 2016 à  10:54

pjick
Replies: 4

Aller au message

Je confirme en partie, pour moi le séchage à  tendance à  diminuer un peu les effets. Rien ne vaut des psylo frais!
Claironnement le séchage est la meilleure méthodes pour le long terme, mais pour un très court terme (5 jours), je tenterais le frigo, au moins avec une partie du batch.

Le blog de pjick » Pourquoi consommer? Part1: discrimination sociale et judiciaire des UD » 15 février 2016 à  20:41

pjick
Replies: 11

Aller au message

[quote=lenadpdd]Et sinon pour les impacts sociaux, je pense que le plus important dans les choses a soulever (ce que tu as déjà  dit indirectement dans tes petits tirets) c'est que à  partir du moment ou l'entourage SAIT que tu es consommateur, il te considère comme incapable, invalide, et tout ce que tu peux faire ou apporter dans ton travail ou pour des personnes est invalidé, c'est fiché comme nul et aucune valeur. Ce qui est dommage car parfois et surtout bien maitrisé, ça multiplie les capacités ![/quote]
Tout à  fait d'accord, j'ai rajouté cet aspect de manière plus explicite! Merci pour la contribution!

Pour ton premier commentaire, je pense que je parlerait des raisons pour continuer à  se drogueren plusieurs partie :

sociale (euphorie, vaincre la timidité),
physique (addiction),
travail (productivité comme tu le dis toi même)

Le blog de HeavenB » La civilisation, plus jamais » 03 novembre 2015 à  14:26

pjick
Replies: 7

Aller au message

Hello Heaven,

Je trouve ton poste touchant, tant par les problêmes apparement sévère que tu subis ou à  subis, et surtout par le côté idéaliste de la solution : vivre dans la nature, le retour aux sources!

Après tu dis toi même que c'est à  la suite de grosses teuf que cette idée t'ai venu. Je pense que la vie de bohème, pour attirante qu'elle soit, pose pas mal de soucis pratique (il fait froid à  Broceliande en hiver :) ).

Par contre il me semble que suivant ce que tu cherches au niveau pros, il y a souvent des alternances qui permettent de partir de chez ses parents. Il est clair que cela ne sert à  rien de se brouiller avec sa famille, mais il semble que vos relations soient plus ou moins destructives. Dans ce cas s'éloigner est vraiment une bonne solution.

Une chose qui m'a interpellé est que tu parles de désir suicidaire de 4 à  7 ans. C'est très jeune pour ça! Et je pense sincèrement que voire un psy pourra t'aider, au moins à  comprendre. Il existe des centres médicaux psychologique gratuit en France d'après mon souvenir, tu n'aurais rien à  payer.

C'est une bonne chose de poser ses pensés sur papier ou sur le net. Je te souhaite bon courage! …

Le blog de pjick » Usage de drogues et trouble mentaux » 25 octobre 2015 à  13:55

pjick
Replies: 2

Aller au message

Merci Noklom pour ta réponse étayée.

Je suis complètement d'accord avec toi sur le rapport entre la consommation de drogue comme moyen, conscient ou inconscient, d'exprimer des pulsions auto-destructrices.

Ces pulsions sont présentes, à  un degré plus ou moins important, chez tout les humains, ce sont les fameuses pulsions de mort théorisée par la psychanalyse. Elles engendrent typiquement des comportements de prise de risques (violence, excès de vitesse, vols...) qu'on retrouve entre autre à  l'adolescence.

Il semble clair que consommer des drogues à  fort potentiel addictif peu faire de ces prises de risques, c'est une façon comme une autre de jouer avec le feu.

Cependant, comme tu le notes toi même, ce n'est pas le seul objectif de l'utilisateur de drogues. Je crois que ta dernière phrase résume bien ce que la majorité des utilisateurs cherchent : une forme de contrôle très puissante sur leur propre cerveau.

Des individus sans pathologies peuvent chercher ce contrôle pour différentes raisons, par exemple explorer une certaine forme de spiritualité pour les utilisateurs d'hallucinogènes. Il me semble que dans le cas des troubles mentaux, l'utilisateur va chercher à  parvenir à  un état "normal", ou à  faire taire les manifestations les plus insupportables de sa pathologie. Ce qui est typiquement une forme d'auto-médication.

Ce qui amène un ensemble de questions : pourquoi choisir l'utilisation de drogues illégales comme auto-médication par rapport à  des thérapies classiques, qui sont plus ou moins socialement admise? Quelles solutions proposer à  ces utilisateurs spécifiques pour prendre en compte cette auto-médication préexistante? Est ce que la justice peut proposer des réponses pertinentes ou au contraire doit on considérer ces problèmes comme purement médicaux et ne relevant pas de la justice?

Les réponses ne sont pas faciles à  trouver et je n'ai pas l'impression que ce genre de questions soient une priorité pour le gouvernement. On touche à  des sujets quasiment philosophique sur le libre-arbitre, la "normalité" mentale, le rôle de la société dans la protection des individus contre eux-même...

Même sans avoir de réponse, il me semble qu'il est intéressant d'avoir ces questions à  l'esprit pour faire évoluer le débat sur la prohibition.

Keep thinking! …

Le blog de psytox » amanite tue mouche » 23 octobre 2015 à  22:40

pjick
Replies: 9

Aller au message

Juste pour rire il y avait eu un article du télégramme (le journal) sur notre mésaventure.

http://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=20040504&article=7960549&type=ar

Vous pourrez noter que les journalistes n'y connaissent rien en ne précisant même pas que c'était des tue mouche.

Je me suis bien fait moquer par mes potes quand ils ont vu cet article :pasdebol:

Le blog de psytox » amanite tue mouche » 22 octobre 2015 à  21:29

pjick
Replies: 9

Aller au message

Hello,

Je me permet d'intervenir pour un petit warning concernant les amanites tues mouches.

Il y a quelques années de cela, moi un couple d'ami avons mis la main sur ces produits (sec). Après avoir consommé tout ce passait bien pour moi et pour le copain de la fille.

Cependant, au bout de 2h environ nous avons remarqué que cette dernière ne disait rien, nous ne l'avions pas remarqué avant étant dans notre trip. Elle était affalé sur le canapé mais sans dormir (yeux ouverts). Nous nous sommes bien sur inquiété et avons vite remarqué qu'elle avait urinée sur elle.

Dans ces conditions nous avons évidemment appelé le centre anti-poison, avec pour résultat une voiture de flic qui est arrivé très vite. Nous nous sommes débarassé de ce qu'il restait, heureusement nous n'avions pas fumé.

Avec le boost d'adrénaline, les effets des champis ont décrus très vite. J'esperais pour ma part que mon amie aille à  l'hopital, ce que je préférais éviter pour moi. Cependant les policiers ont remarqué que nous étions "plein phare" (les pupilles dilatée) et tout ce petit monde est aller aux urgences.

Ils n'ont pas fait grand chose à  l'hopital, à  part nous donner un somnifère (il était environ minuit).

Le lendemain je voulais partir le plus vite possible (j'avais de la famille à  voir), mais l'hopital a refusé que je sorte en menaçant d'appeler la police.

Nous nous sommes fait interroger par un policier, nous avons directement avoué avoir commandé les amanite sur un site hollandais, tout en soulignant que ces champignons n'étaient pas à  notre connaissance interdits (c'était il y a 10 ans, je ne sais pas si ça a changé).

Finalement, nous n'avons pas eu de problème, juste une énorme peur pour notre copine, qui s'en ai sortit sans problème après la descente.

Tout ça pour dire qu'avant de prendre des amanites, je pense qu'un sitter est une très bonne idée, et peut être commencer avec des doses faibles. J'ai eu ce soir une des plus belle frayeur de ma vie (je pensais qu'elle n'allait peut être pas en sortir indemne), je vous souhaite de ne jamais ressentir une telle frayeur.

Love! …

Remonter

Pied de page des forums