Sulfate de morphine et TSO / PsychoACTIF

Sulfate de morphine et TSO


#1 25 avril 2013 à  19:05

pierre
Administrateur
7500
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 11962
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Sulfate de morphine et TSO

Les sulfates de morphine sont en principe réservés au traitement de la douleur. Leur prescription à  des fins de substitution est interdite depuis juin 1996, sauf « à  titre exceptionnel, en cas de nécessité thérapeutique (contre-indications, inadaptation des traitements à  la méthadone et à  la buprénorphine aux besoins des patients), lorsque l'´état du patient l´'impose ». La décision dans ce cas doit être soumise à  l´'avis du médecin conseil de la Sécurité sociale, et les ordonnances sécurisées doivent porter systématiquement la mention «concertation avec le médecin conseil ».

Les sulfates de morphine ont l´'intérêt d'´avoir des effets « à  libération prolongée » autorisant, pour le maintien d'´un effet constant (analgésique ou de substitution), une prise toutes les 12 heures. Il s'´agit de sels de morphine administrés sous forme de gélules (Skenan®) ou de comprimés (Moscontin®), qui ne doivent être, dans ce dernier cas, ni croqués ni écrasés, sous peine de libérer une quantité importante de morphine et de perdre leurs propriétés à  longue durée. Ils ne présentent pas d´'effet antagoniste avec les autres opiacés. L'´injection de Moscontin® peut provoquer des accidents pulmonaires (hypertension artérielle pulmonaire), du fait de la présence dans son excipient de talc allant se déposer sur les poumons. Le Skenan® a également pu être détourné : injecté ou longuement mâché, il a les effets
de la morphine. L'´absence d'´effet seuil rend par ailleurs possible la surdose. Des
cas de surdose ont été signalés avec les deux produits.

Hors ligne

#2 07 novembre 2014 à  19:01

chepa 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 07 Jan 2014
Messages: 9

Re: Sulfate de morphine et TSO

bonjour, je poste ce commentaire car je ne trouve pas de réponse a mon problème.
Toxico depuis pas mas d'année, aujourd’hui substitué a la méthadone , Depuis plusieurs moi je me sentais vraiment mal,même en augmentant ou diminuant la dose cela ne me convenais pas surtout que je bosse dans le bâtiment un boulot très dure, très physique je viens de commencer depuis le 1 aout et c'est a peu prés vers cette date que je me suis appercu que mon traitement ne m’aillais vraiment pas, de grosse douleur a la tête , un état de mal a l'aise tout le temps, impossible d’être moi même, j’étaie toujours a coté de mes pompe.
bref, je n'avais pas envie de prendre d’héroïne ou une façon quelconque de me défoncé, mais j'avais garde du skenan depuis un moment chez moi, et un matin au lien de prendre ma metha j'ai pris du skenan
et là  , le jours et la nuit, une révélation car avant quand je prennai du skenan c'était pour me défonce la gueule et a l’époque je me l'injecté, que aujourd'hui non
et la je prend le skenan deja sa me défonce pas, et je suis en forme a fond dans mon boulot une patate d'enfer , j'aime se que je fait , c'est un truc de dingue la différence même mes collègue mon demande ce qui c'était passé !!! aujourd'hui je ne sais plus comment faire
car il y a 1 ans j'ai eut des souci avec la secu a cause du skenan et tout sa, je n'ai jamais fait de fausse ordonnance mais un jour la secu ne voulé plus remboursé mon skenan et le doc na plus voulu m'en prescrire je voit un addictologue tous les mois, je ne lui ai pas encore parler de mon problème car j'ai vraiment peur de sa réponse. je ne sais plus vers qui me tourné aujourd'hui que j'ai une vie plutôt stable, j'ai vraiment envie de m'en sortir mais je ne sais pas comment avoir un traitement légal, si je continu avec la methadone je vais perdre mon boulot car je suis pas du tout réceptive, parceque 2 semaine apres que j'ai commencé a bosse j'ai eut une réunion et mes chef mon dit que sa n'allais pas qu'il fallais que je change de comportement.
quelqu'un pourrais m'aide, me donner des conseil
merci d'avance d'avoir lu mon commentair


se qui me tue pas me rend plus forte

Hors ligne

#3 21 févier 2015 à  00:18

Blanco
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 22 Jan 2010
Messages: 39

Re: Sulfate de morphine et TSO

Je réponds au post de Chepa, ce n'est peut-être pas la bonne section mais son message sur le changement me parle quant au changement que ce traitement à  provoqué chez moi :

Ce que tu dis me corresponds parfaitement. Je suis passé par là .

Au départ, je prenais de la buprénorphine principalement. Mais ça n'allait pas. Je prenais la buprénorphine quant je n'avais pas d'héroïne. Ma vie était impossible. Je perdais tous mes boulots. L'alternance entre Sub et héro était ingérable. Sans parler des problèmes de justice, de police, vie personnelle, financier, etc.
J'ai commencé la morphine suite à  un accident, pour la douleur. J'avais demandé au médecin-conseil à  rester sur ce traitement pour substitution.
Et comme toi, ça m'a changé complétement : "le jour et la nuit". J'ai arrêté les drogues illégales, j'ai changé de fréquentations, j'ai retrouvé des passions, des occupations, j'ai repris des études, j'ai eu un diplôme, j'ai trouvé un métier grâce cela, etc.
Puis la sécu m'est tombé dessus. Ils ont arrêté les remboursement, j'allais chez plusieurs médecins car le problème est que les doses augmentent, surtout en injection. Mon médecin avait vu le grand changement chez moi, donc il a continué à  me prescrire la morphine mais je devais payer. Heureusement, j'avais un boulot correct.

Le problème, c'était les injections. J'ai pris de la morphine pendant 12 ans. Pendant certaines périodes, je la prenais oralement mais principalement en injection.
Après tout ce temps, cela a entrainé une grave infection qui est remonté au cerveau. J'ai été proche de la mort, j'ai passé une période dans le coma. On m'a opéré pour retirer une poche de pus dans mon cerveau. À mon réveil, j'ai été hémiplégique, aphasique et agnosique (eg : paralysé d'un côté, perte de la parole et perte de la sensibilité dans la main). J'ai passé des mois à  l'hosto pour me faire soigner puis pour faire de la rééducation et je n'ai pas récupéré à  100%.
Comme le Skenan était prescrit, je ne voulais pas perdre ce traitement et je cachais les problèmes d'infection pour que mon médecin se sache pas que l'injectais le produit, il aurait arrêté les prescriptions.
Depuis je prends de la méthadone et ça ne va pas. Ça recommence comme avant. J'ai perdu toute la motivation que j'avais. Je n'ai pas encore repris mon boulot mais je ne sais pas si ça va le faire car je n'y arrive plus pour le moment. Ma vie à  changer et ce n'est plus pareil.
Il existe des formes de morphine inviolable, impossible à  injecter. Je travaille avec le service d'addicto et mon médecin pour étudier cette possibilité. Mais je le pose la question de l'injection. Est-ce cela qui me manque ? Alors que j'étais à  l'hôpital, j'ai tenté de réduire la dose de méthadone car je n'aime pas ce produit. Est-ce la doses qui n'est pas adaptée ? J'avais déjà  essayé la méthadone avant et ce n'était pas pareil, même avec une doses plus élevées...

Pour le moment, je ne sais plus que faire. J'ai l'impression que ma vie était plus stable avant. Le gros problème sont les injections compulsives.
Je pense que ce n'est pas le produit qui a entrainé cela. Ce sont les restrictions et la prohibition qui ont entrainé la malpratique. Je pense que si j'avais un produit injectable, stérile, je n'aurais pas eu ces problèmes. Pourtant j'avais une vie normale. Je travaillais et il s'agit d'un travail plutôt intellectuel, personne n'a jamais pu voir que je prenais des opiacés. Je gérais ma consommation et ma vie pour être tout à  fait fonctionnel car mon boulot était important, j'aimais mon boulot. À présent, je ne sais pas si je vais pouvoir reprendre le même emploi...

Pour moi, l'héroïne, la morphine, les opiacés en général devraient être "médicalisés" pour les grands/anciens usagers de drogues. Je ne parle pas de légalisation. Il ne faut pas donner l'accès à  ces produits à  des nouveaux consommateurs mais je pense que beaucoup de choses pourraient s'améliorer avec une politique différentes avec les drogues. Beaucoup des pays commencent à  changer et mettre en place des programmes expérimentaux ou non. Mais la France rebute à  changer pourtant l'échec de cette politique est flagrant, même avec le cannabis.
Une anecdote pour terminer : j'ai commencé l'héroïne parceque un dealer m'a dit : "Je n'ai plus de shit mais j'ai ça, c'est de la rabla, tu devrais essayer, c'est pas mal". Je ne savais même pas ce qu'étais la rabla... Si la politique du cannabis était différente, une chose comme celle-là  ne serait pas probable.

Dernière modification par Blanco (21 févier 2015 à  18:58)

Hors ligne

#4 21 févier 2015 à  01:26

Leaf 
Psycho sénior
000
Date d'inscription: 31 May 2014
Messages: 844
Blogs

Re: Sulfate de morphine et TSO

Pareil, pour moi un substitut injectable, avec aide et conseils du médecin quant aux injections et tenter de réduire, ça serait vraiment l'idéal. Je suis incapable d'arrêter d'injecter, pourtant j'ai déjà  vu des gens sacrément accros à  la seringue mais de tous je pense que je suis le pire, je n'ai jamais vu d'autre personne faire une telle fixette (jeu de mot jeu de mot) sur la pompe et l'injection! J'ai shooté tout ce qui existe, tous les cachetons possibles, sub, héro, coke, speed, md, méphédrone, crystal, vodka...
Je pense qu'avec une certaine "supervision" de mon médecin/addicto, par exemple, un carnet de "routine intraveineuse) je pourrais noter toutes mes injections et les heures précises, et détails les concernant, comme ça le médecin pourrait analyser ma routine d'injection et voir ce qui la motive, ses déclencheurs, mes habitudes, et pourrait petit à  petit me donner des moyens de les substituer par autre chose. Vous trouvez pas que ce serait super cool?

Par contre Blanco, je suis pas forcément d'accord avec ton idée d' "héro médicalisée juste pour les anciens ou très gros consommateurs"; parce qu'il est tellement difficile d'analyser et surtout évaluer la conso d'héroïne DE RUE d'un toxicomane, faire le tri serait super chaud. En plus la quantité et l'ancienneté ne font pas forcément "l'intensité" de l'usage/dépendance de la personne. Par exemple moi je me pense, sincèrement, être quelqu'un pour qui l'héro médicale correspondrait totalement, alors que je ne consomme "que" depuis 6 ans et ne me suis mis à  l'intraveineuse "que" depuis deux ans et demi. Je considère ma dépendance psychologique comme étant extrêmement forte et mon usage de la seringue comme étant très intense.

Hors ligne

#5 21 févier 2015 à  10:17

Blanco
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 22 Jan 2010
Messages: 39

Re: Sulfate de morphine et TSO

Je me suis peut-être mal exprimé sur l'héro médicale.

Ce que je veux dire, c'est de prendre cela avec précaution pour ne pas enfoncer les gens comme cela a été fait avec le Subutex par exemple.
J'ai vécu la période, en 1997-1998, quant le Sub est arrivé. Les médecins prescrivaient cela sans problème avec la bénéfiction de Schering-Plough et l'approbation de l'état qui a initié le programme Sub en France.
Ca a fait des ravages. J'ai passé une période à  prendre de l'héro sans Sub dans ces années là , j’arrêtais de temps en temps. Puis quelques temps après, j'ai recommencé l'héro et cette fois, le Sub était largement disponible et du coup on avait de quoi se défoncer et devenir vraiment accroc sans problèmes.
Donc, je ne voudrais pas qu'il arrive la même chose si il y avait l'héro médicalisée.

Par contre, pour des personnes qui n'arrivent pas à  vivre une vie normale sans opiacés, même avec des substituts, il faut changer de politique.
Mais tout cela dépends de l'opinion publique qui a été conditionnée contres les "drogues" depuis 50 ans ou 100 ans et des traités imposés par principalement les USA pour interdire toutes les drogues. Alors qu'à  présent, beaucoup s'accordent à  dire que la politique anti-drogues a largement échoué.

J'ai été étonné, j'ai consulté plusieurs médecins addictologues et l'une d'elle parlait des "gens normaux", des personnes qui ne savent pas et qui ont des tonnes d'idées préconcues. Cela m'a étonné d'un médecin addictologue car ce n'est pas faux à  mon sens.

Dernière modification par Blanco (21 févier 2015 à  18:59)

Hors ligne

#6 20 décembre 2016 à  14:38

brownsugar 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 25 Sep 2013
Messages: 24

Re: Sulfate de morphine et TSO

le subutex m'a fait decrocher de l'hero que j'ai consommé pendant 12 ans or cette buprenorphine est une pure merde

apres l'avoir pris en sublingual, j'ai fait l'erreur de le shooter et là  c'est un autre monde !

depuis 98 je shoote le sub, c'est un enfer, veines bouchées , abces, osteites, mains de boxeurs, constipations, perte de poids  etc....

j'aimerai arreter d'envoyer cette merde mais voilà , on ne met pas fin à  une addictologie en un claquement de doigts

je ne vois que la metha pour me sortir de cette galere or je sais par des retours que ce moyen de substitution est une galere autant que le sub , je suis dans un impasse

Hors ligne

#7 20 décembre 2016 à  15:23

Acid Test 
PsychoHead
000
Date d'inscription: 28 Sep 2014
Messages: 1723

Re: Sulfate de morphine et TSO

Oui mais le gouvernement s'en fout !
Beaucoup d'usagers voudraient un acces à  la diamorphine mais le gouvernement s'y oppose obstinément et prefere laisser les usagers qui ne sont pas satisfaits par la metha et le subu ,continuer à  galerer !

Hors ligne

#8 20 décembre 2016 à  22:19

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
11410
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3301

Re: Sulfate de morphine et TSO

brownsugar a écrit

depuis 98 je shoote le sub, c'est un enfer, veines bouchées , abces, osteites, mains de boxeurs, constipations, perte de poids  etc.

Tu injectes comment? Il suffirait sans doute d'utiliser systématiquement le filtre toupie et les crèmes réparatrices pour éviter la majorité de ces problèmes.


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#9 13 août 2017 à  20:00

diebold 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 13 Aug 2017
Messages: 1

Re: Sulfate de morphine et TSO

bonsoir.........rien avoir je vouais juste savoir le melange metha alcool skenan et alpra zolam que peut il se passe???

Hors ligne

#10 13 août 2017 à  20:23

thecheshirecat 
Psycho sénior
9920
Date d'inscription: 09 May 2017
Messages: 778

Re: Sulfate de morphine et TSO

diebold a écrit

bonsoir.........rien avoir je vouais juste savoir le melange metha alcool skenan et alpra zolam que peut il se passe???

Une bonne dépression respiratoire des familles, devenir bleu comme un schtroumpf et mourir.
Vaut mieux éviter de mélanger des downers, surtout que là c'est vraiment le combo perdant (benzo + opiacés + alcool).

Tu peux aller te présenter si tu es nouveau sur le forum, y a un topic pour ca.


Foutu citron.

Hors ligne

#11 14 janvier 2018 à  02:00

Oxymoron 
Psycho junior
642
Date d'inscription: 10 Jan 2017
Messages: 262
Blogs

Re: Sulfate de morphine et TSO

Il me semble 45% des overdoses mortelle aux opiacés sont dues à la méthadone, non?lol


"Pas un jour sans une ligne" Sartre

Hors ligne

#12 14 janvier 2018 à  02:49

Anonyme9404
Invité

Re: Sulfate de morphine et TSO

Le sulfate de morphine en TSO, pourquoi pas si cela convient à certaines personnes.

C'est mieux que de shooter au sub. Seulement, je suppose que cette Morphine en TSO ne sera délivrée qu'aux personnes pour qui les TSO officiels auront été un fiasco, et je pense aussi que le critère : La tête sur les épaules vaudra beaucoup. (Apparence physique de la personne, lucidité, sérieuse etc.) Peut-être un brin discriminatoire? Je sais pas... je connais pas assez !

Beaucoup puisque ce Faux TSO (non officiel) n'a pas d'effet plafond comme le fait la Buprénorphine. C'est tout de même donc un risque pour les praticiens que de délivrer ce médicament en TSO ! Risque d'overdose... mais au final, la méthadone craint aussi !

Donc... ça reviendrait au même.

La bupré me va. La méthadone me convient pas du tout.

Le sulfate de morphine j'en ai déjà pris, et pour être honnête, je trouve les effets assez proches de l'héroïne. Lorsque j'en ai pris, cela a aussi été un fiasco du fait de la défonce attenante, j'ai préféré ne pas aller plus loin. J'ai limite préféré même me fermer aux effets... ne pas m'ouvrir, pour tomber la dedans. L'héroïne m'y appris.

Dans tous les cas, je sais pas où en est la médecine vis à vis de ces traitements,
et ce que je me demande c'est :

-Est-ce que les recherches continuent ? Font ils des essais ? Inventent-ils de nouveaux traitements?
EN TSO !

Je parle de vrais médicaments, pas de ces trucs qu'ils injecteraient une fois tous les 6 mois à des dépendants aux opiacés, ce genre de médicaments là, je trouve ça nul. Nul puisque si la personne à un accident, comment va t'elle faire avec un tel médicament, ils ne pourront pas le lui administrer de la morphine?

Donc, mauvaise idée selon moi, puis il faut le dire, ça serait une véritable camisole chimique.

JE pense qu'un nouveau médicament qui se situerait entre la codéine et la Buprénorphine serait satisfaisant.

Puis surtout ça :
- Une Bupré sublinguale,
- Une Bupré nasale,
- Une Bupré IV

Serait vraiment géniale, et chacun pourrait choisir selon ses affinités, et ceci, sans se mentir à soi, ainsi qu'aux autres.
Voilà la 1ère étape.

La seconde étape serait de créer un autre médicament qui se situerait donc entre la codéine et Buprénorphine.
Peut-être un, moins fort... moins puissant que la bupré !

Puis ensuite, ou en même temps créer un autre médicament complètement différent si la Bupré, et/ou la méthadone ne fonctionneraient pas, avec prise en compte des besoins des usages; le mode d'administration est à prendre en compte avec sincérité, pour nous aider à nous soigner, à nous guérir dans le temps, même si, pour eux, c'est totalement contradictoire (IV, SNIFF pour se soigner), cela leur semble ainsi, contradictoire, parce qu'ils ne connaissent pas l'addiction autrement qu'au travers de la théorie, de leur livres, de leurs études, et c'est ça qui est dommage... parce que là, c'est à ce moment là qu'on devrait être écoutée.

Et c'est ce que j'espère qu'un jour, ça va changer.

Parce que même en ayant fait les meilleures études, rien ne remplacerait l'expérience, et le vécu.
Nous (usagers) on le sait bien ça, on voit bien l'incompréhension et l'ignorance régnant autour de tout ces sujets. La partie médicale et physique c'est okay, mais pas le reste !

Je dis pas que le niveau d'études ne sert à rien (si, au contraire)... seulement, ça ne permet pas d'avoir une vue globale (physique, chimique, psychique, psychologique, émotionnelle) de la situation, et c'est ça qui aujourd'hui créer de la souffrance (beaucoup de souffrances) chez des milliers d'addict !

La partie physique et conventionnelle (celle connue l'emporte), et le reste, n'est pas écoutée.

Dans tous les cas, NOUS, moi et d'autres, que pouvons-nous faire ?

Et sinon, savez vous s'ils continuent les recherches dans la création de TSO ?
Parce que l'orobupré, finalement c le même qu'avant ? Ça va pas changer grand chose pour ceux qui prennent en sniffe et/ou en IV !

Bien amicalement,
Baiala.

Dernière modification par Anonyme9404 (14 janvier 2018 à  02:58)

#13 20 janvier 2018 à  17:44

SKENY 
Nouveau membre
301
Date d'inscription: 19 Jan 2018
Messages: 11

Re: Sulfate de morphine et TSO

chepa a écrit

bonjour, je poste ce commentaire car je ne trouve pas de réponse a mon problème.
Toxico depuis pas mas d'année, aujourd’hui substitué a la méthadone , Depuis plusieurs moi je me sentais vraiment mal,même en augmentant ou diminuant la dose cela ne me convenais pas surtout que je bosse dans le bâtiment un boulot très dure, très physique je viens de commencer depuis le 1 aout et c'est a peu prés vers cette date que je me suis appercu que mon traitement ne m’aillais vraiment pas, de grosse douleur a la tête , un état de mal a l'aise tout le temps, impossible d’être moi même, j’étaie toujours a coté de mes pompe.
bref, je n'avais pas envie de prendre d’héroïne ou une façon quelconque de me défoncé, mais j'avais garde du skenan depuis un moment chez moi, et un matin au lien de prendre ma metha j'ai pris du skenan
et là  , le jours et la nuit, une révélation car avant quand je prennai du skenan c'était pour me défonce la gueule et a l’époque je me l'injecté, que aujourd'hui non
et la je prend le skenan deja sa me défonce pas, et je suis en forme a fond dans mon boulot une patate d'enfer , j'aime se que je fait , c'est un truc de dingue la différence même mes collègue mon demande ce qui c'était passé !!! aujourd'hui je ne sais plus comment faire
car il y a 1 ans j'ai eut des souci avec la secu a cause du skenan et tout sa, je n'ai jamais fait de fausse ordonnance mais un jour la secu ne voulé plus remboursé mon skenan et le doc na plus voulu m'en prescrire je voit un addictologue tous les mois, je ne lui ai pas encore parler de mon problème car j'ai vraiment peur de sa réponse. je ne sais plus vers qui me tourné aujourd'hui que j'ai une vie plutôt stable, j'ai vraiment envie de m'en sortir mais je ne sais pas comment avoir un traitement légal, si je continu avec la methadone je vais perdre mon boulot car je suis pas du tout réceptive, parceque 2 semaine apres que j'ai commencé a bosse j'ai eut une réunion et mes chef mon dit que sa n'allais pas qu'il fallais que je change de comportement.
quelqu'un pourrais m'aide, me donner des conseil
merci d'avance d'avoir lu mon commentair

Ah le coté magique du sken!! Et oui cest un produit assez bien quand on compare à la méthadone ou pire à l'affreux subutex...le probleme cest quon est toujour tenté den prendre plus!! Une molécule qui se rapproche des effet est la dihydrocoidéine (dicodin) malheureusement on a droit légalement qu'à 2 comprimés par jour sinon la secu fout la merde et deux cps cest rien du tout!! ta seule chance cest que le medecin conseil t'autorise à prendre la morphine comme substitut grace à la circulaire Girard. Mais cest assez strict faut que tu prouves que tu supportes pas la methadone ni le sub et encore ça dépend la région. Ya des régions ou tu peux etre mis ous sken sans difficulté, dautres ou cest meme pas la peine de demander...Autre chose si ton toubib accepte de te prescrire du sken sans passer par la circulaire Girard un moyen simple de pas se faire emmerder par la SECU est de ne pas se faire rembourser ses boites cest tout...ca dépend ton dosage mais ça coute pas des cents et des milles...après la morphine ça accroche beaucoup...remarque la méthadone aussi...voilà je peux pas te dire mieux...bon courage et fais ta demande de circulaire Girard!!

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
4 5867 18 janvier 2015 à  20:36
par Horrorshow
56
[ Forum ] Skenan (morphine) et traitement de substitution par pierre  [ 1 2 ]
26394 13 septembre 2015 à  19:34
par Skenman
2
[ Forum ] Sevrage - Mon sevrage TSO / Morphine après 15 ans de conso. par cuculapraline
597 12 avril 2018 à  14:55
par Sufenta
    [ PsychoWIKI ] Commencer un traitement de méthadone
    [ PsychoWIKI ] Buprénorphine (Subutex), commencer un traitement, effet, dosage, sevrage
    [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone) 8645 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés 6260 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Mieux faire connaitre les valeurs de Psychoactif à nos membres
Il y a 5hAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Rencontre Psychohead Grand est le 5 mai à Montbéliard
21 avril 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Avez vous expérimenté la GBL (ou GHB) ?
Il y a 3jCommentaire de Zirkon (12 réponses)
[ Appel à témoignage ]
Filtre toupie: l’utilisez vous ? pourquoi et comment ?
Il y a 8jCommentaire de Brash Candicoot (42 réponses)
[ Forum UP ! ]
Avis extrait de kanna
Il y a 12hDiscussion sans réponse depuis 12h
[ Forum ]
Comparaison ETH-LAD AL-LAD et ALD52
Il y a moins d'1mn
1
Commentaire de janis dans [RC Psychédéliques...](3 réponses)
[ Forum ]
Sevrage - Modération puis Sevrage Kratom
Il y a 3mnCommentaire de Miss P dans [Kratom...](11 réponses)
[ Forum ]
Sevrage
Il y a 7mnCommentaire de Anonym titi dans [Opiacés et opioïdes...](3 réponses)
[ Forum ]
Dois-je parler de psychoactif à mon employeur ?
Il y a 12mnCommentaire de Torkem dans [Drogues et travail...](13 réponses)
[ Forum ]
Expériences - Première et dernière expérience au Tramadol
Il y a 16mnCommentaire de Sufenta dans [Tramadol...](5 réponses)
[ Forum ]
L afghan coupe a l opium mythe ou realite??
Il y a 1hCommentaire de Torkem dans [Cannabis...](5 réponses)
[ Forum ]
Tutoriel Tails
Il y a 1h
2
Commentaire de A Coeur Perdu dans [Anonymat et sécurité...](50 réponses)
[ Forum ]
Existe-t-il une limite de tolérance ?
Il y a 1hCommentaire de thai006 dans [MDMA/Ecstasy...](12 réponses)
[ Blog ]
Rapé Kanna
Il y a 34mnCommentaire de laurent A dans le blog de laurent A (1 commentaires)
[ Blog ]
C'est contre moi ?
Il y a 2hCommentaire de ILE dans le blog de MIAOU44 (12 commentaires)
[ Blog ]
Mieux faire connaitre les valeurs de Psychoactif à nos membres
Il y a 5hCommentaire de janis dans le blog de Equipe de PsychoACTIF (1 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 23:02
  [ PsychoWIKI ]
DOB, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Tutoriel Tor : Comment utiliser le routage en oignon correctement.
[ Nouveaux membres ]
paradoxal, enzoescobare8, Godel, placide45, Corine, Oh live, Chintox51 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Connaissez vous le terme de "réduction des risques" liés à l'usage de drogues ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Comparaison entre les RC dissociatifs - vos avis
par Morning Glory, le 04 May 2018
Jamais testée^^ Je la trouve assez chère compte tenu des dosages et de la durée, du coup j'ose pas trop. Petit up: Mes tentatives désespérées (mais lentes => pas de salaire en ce moment ToT) pour trouver un substitut correct à « ma Mexxy » (qui n’est pas de la Mexxy, sais pas ce que c...[Lire la suite]
 Seuvrage Nalbuphine et Canabis drogue par procuration
par Milkomeda, le 16 May 2018
La drogue et moi : - LA MALADIE - J'ai commencé à vivre le paradis de la défonce à mes 13 ans avec ma chère Nalbuphine. Rapidement, j'ai un très gros handicap qui fais que je dois être branché 3 fois par semaine a une machine qui filtre mon sang. Du coup j'avais super mal. Car j'ai fait de...[Lire la suite]
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Merci pour la description du DOB. Pierre dans [forum] Comparaison ETH-LAD AL-LAD et ALD52
(Il y a 42mn)
Tout est dit! dans [forum] Un partage de connexion est-il safe ?
(Il y a 1h)
Oui tout est dit Suf dans [forum] Skenan fait plus d'effet en Sniff ou oral ?
(Il y a 3h)
+1: l arrêt bloc et total d benzos= danger dans [forum] encore moi avec le temesta c'est chaud
(Il y a 4h)
Complètement d'accord ,30mg c'est trop faible, dans [forum] Skenan fait plus d'effet en Sniff ou oral ?
(Il y a 8h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB - Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2018
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile - Contact


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0