LSD : TR et témoignages sur la première fois / PsychoACTIF

LSD : TR et témoignages sur la première fois

Publié par ,
82023 vues, 126 réponses
Ofdrykkja 
Lifelover
France
100
Inscrit le 20 May 2017
144 messages

Morning Glory a écrit

Par "pointe" tu entends douleur? Le LSD agit entre autres sur les récepteurs 5HT2B, dont est bardé le coeur. Connaissant mon penchant pour les psychés, mon addicto m'a d'ailleurs demandé de consulter un cardiologue, pour être sûres... Du coup normal ou pas je sais pas, je n'ai pas eu ce problème et c'est surement pas grave le LSD reste assez safe physiquement. Mais si c'est du côté gauche en parler à ton médecin ne coûte rien au cas où.

Oui une douleur assez vive, un peu comme si on t'enfonçait un couteau mais à droite pour le coup
Pour les médicaments je prends du venafaxine depuis 4 mois et demi

Bah d'ailleurs en parlant de cardiologue j'ai fait un ECG hier et il m'a dit que tout était nickel

Mais c'est vrai qu'à chaque trip au lsd que je fais j'ai des courbatures assez violentes parfois au point de pas réussir à me lever quand je suis assis genre ou à perdre l'équilibre debout, et les lendemain et surlendemain je les ai toujours bien que l'intensité est quand même dégressive

Autant pour moi quand je disais que ça ne me faisait rien je parlais d'une amélioration/dégradation d'humeur suite à la prise lol

Mais par contre c'est vrai que je dois pas mal forcer pour avoir un trip convenable du genre 300-400 ug de 1P-LSD donc peut être que le venlafaxine en réduirait les effets ?thinking

Dernière modification par Ofdrykkja (12 avril 2018 à  13:23)


I Skuggan Av Mig Sjà¤lv.

Hors ligne

 

Morning Glory 
Fille arc-en-ciel
1900
Lieu: AuRA
Inscrit le 10 Oct 2017
899 messages
Blogs
La venlafaxine est un SSNRI, assez proche des SSRISs mais agissant aussi sur la noradrénaline. Comme ces derniers, il y a une possibilité qu'il baisse les effets recherchés du LSD^^

Alors pour les crampes je pense qu'il s'agit de vasoconstriction, si je dis pas de bêtises. J'avais le même souci avec des doses relativement élevées de LSA, un analogue du LSD.
Par contre ta douleur à droite de la poitrine et avec le coeur qui va bien, pour le coup je peux pas te répondre... Peut-être une autre interraction avec la venlafaxine, ou un problème complètement différent. Là vraiment je sais pas :x

Dernière modification par Morning Glory (13 avril 2018 à  11:46)

Hors ligne

 

Zarathoustra 
Psycho junior
France
110
Inscrit le 27 May 2017
390 messages
Blogs
Vrai que ça dure trèèèès longtemps et qu'il y a parfois des moments où tu veux que ça cesse, t'en peu plus, une fatigue psychique. Je ne savais pas que les Benzo étaient une antidote.

Pour ma part le trip est positif, mass je suis hyper actif, je sombre dans une un hyper tout (hyper logorrhée, je vanne sans arrêt les autresn un stand-up fatiguant, j'épuise les autres, je "vampirise" les autres puis à la fin je m'écroule comme une grosse loque en kiffant la grosse descente (très agréable) de fatigue qui ressemble à une fin de marathon (bien que je n'ai jamais fait de marathon).

Alors j'ai opté pour le solo chez moi, paradoxalement plus tranquille (pour tester juste deux fois en tout, en groupe, en solo).   En solo j'ai tripé différemment (j'en ai moins pris), avec quand même un désir de vouloir sortir mais je ne pouvais pas (seul... de la folie). Un peu fristrant.

Étonnamment c'est une drogue tellement, puissante, étonnante, incroyablement longue (je n'ai jamais gouté aussi fort de ma vie) qu'en reprendre suppose vraiment une réflexion soutenue.

Les champi durent moins longtemps (mais sont plus organiques, donc douleurs au bide au début, voire chiasse pas cool).

D'accord avec l’effet exctasy, mais en moins régulier, dans le sens où le LSD est totalement instable, tes pensées durent 3 secondes, ta conscience est intenable, t'es une machine à penser (ce que nous sommes tous en général) mais là tu produits des pensées toutes les 3 secondes et sans aucune mémoire immédiate. Epuisant encore une fois. Avec la mdma t'es super conscient.

Pour moi ce fut un véritable révélateur de ma bipolarité "modéré". Et de ma capacité à ruminer des obsessions. ET aussi cette obsession à vouloir trouver un monde "enchanteur", genre un monde parallèle paradisiaque.

J'hésite à en reprendre, c'est quand même du lourd. Avec des candidats, potes qui seraient intéressés.

Un jour j’arrêterai Je le jure !

Hors ligne

 

Stopmebaby 
Nouveau membre
000
Inscrit le 18 Feb 2018
34 messages
Bonsoir,
je vais vous parler de mon premier trip au LSD qui pour moi est actuellement la meilleure perche que j'ai connu jusqu'à maintenant.
J'ai commandé du LSD de la MD et de la Kétamine il y a deux semaines sur le deep web. Mon but était de tout vendre à cette soirée car j'avais besoin d'argent et que je savais que tout partirait facilement.
Pendant toute la semaine avant le samedi j'hésitais beaucoup à essayer le LSD ou à prendre de la MD que j'avais pas reprit depuis le mois de décembre. Plus le temps passe et plus je me dis que enfin je suis prêt et que je vais prendre du LSD. La veille je commençais à préparer mon matos, je faisais des bombe, je coupais les cartons en petite moitié juste le fait de penser qu'éventuellement je prendrais du LS, ça me foutait les frissons partout dans le corps comme un petit enfant attendant devant ces cadeaux de noël sans savoir ce qu'il y dedans. smile
Nous sommes 9 potes très proches à aller à cette fameuse soirée ou plus ou moins tout le monde tournerait à un prod.
il est 21h45 tout le monde prépare son matos avant de partir à cette soirée (soirée reggae tek en club), quand soudain je me remets en question, je flippe un peu pendant 5 min en réfléchissant vraiment si je veux prendre ce carton ou pas.
deux de mes potes me demande si je peux leur donner une moitié, en les voyant prendre je me prépare un quart instinctivement en oubliant totalement mes pensées d'il y a 30 secondes. tongue
Il est 23h je ne ressens toujours rien, je vois la plupart de mes potes attaqué leurs premières monté de MD et moi que dalle je me dis fait chier toujours rien je demande à mes potes qui ont prit du carton si ils sentent quelque chose et me disent que ça commence gentillement.
Je pars un peu plus loin sans avertir personne, je prends moitié de carton et je le bouffe tel un warrior étant prêt à faire la guerre.
00h30 les premiers effets ce font ressentir les toiles psychédélique et les jeux de lumière commence à me faire tripper, je me dis wouaw putain c'est du costaud (je m'attendais à une monté d'exta vu que j'ai plus l'habitude de tourné à ça) je voyais les toiles qui vivait, qui devenait plus grand et ensuite plus petite et changé par la suite de désigne. Je me dis que je vais sortir prendre un peu l'air et voir ce qui se passera par la suite. 
Là je me pose contre le grillage à l'extérieur je le regarde et je le vois s'agrandir et devenir plus petit en permanence et la commence mon gros trip de la soirée : j'explose de rire je me marre tout seul dans coin je ne peux plus m'arrêter ces hallucinations me font tellement rigoler que j'en ai déjà les larmes au yeux. J'avais le sentiment que moi et ce grillage et ce connaissait depuis toujours je ressentais des trucs pour lui, et quand quelqu’un allait s'appuyer contre ou lui voulait du mal je lui disais stp arrête le grillage aime pas ça c'est mon pote et tout haha rasta
Une partie de mes potes sortent et me voit en train de rigoler tout seul dans mon coin, du coups eu n'ayant pas l'habitude de me voir comme ça ( je suis plutôt quelqu'un de renfermer qui garde beaucoup de chose pour soit-même et qui n'a quasiment jamais eu de fou rire devant eux)
du coups tout le monde commence à rigoler de ouf, je n'ai jamais ressenti ce sentiment de rigolade autant fort c'était juste géniaaaal.
Après avoir rigoler pendant au moins 30 min non-stop, j'ai attrapé un énorme smile que je ne pourrais plus enlever jusqu'au lendemain. On ce décide d'aller dedans taper un peu de la papatte.
Une fois à l'intérieur je pars dansé comme un ouf pendant disons pas plus de 3 min, je suis essouflé j'en peux plus j'ai déjà mal au jambe ( à ce moment la je me comprends pas d'habitude je fais toute la soirée sans être fatigué mais la je suis vraiment déjà au bout de ma vie après 3 putain de minutes lool).
Je vais m'asseoir et la commence un nouveau tripe : les sentiments des autres. J'observe tout les gens de la boite et après 20 minutes je connaissais déjà toute les têtes de la soirée. Des moments je commençais à fixer certaines personne et j'arrivais vraiment à ressentir ce qu'ils ressentaient. Comme par exemple j'ai vu un type en pleine monté d'exta, j'arrivais à avoir les mêmes sensations sans en avoir prit, ou bien je regarde une autre personne et je vois en lui de la colère ce qui manque pas, car deux secondes après il commençait à s'insulter avec ça meuf. Bref après avoir regardé une personne pendant 3-4 secondes j'arrivais à savoir dans quel états il était (maintenant que j'y repense je trouve ça vraiment incroyable, jamais j'ai pu prédire ou ressentir les émotions/sentiments des autres).
Un moment toujours quand j'étais assis je fixais un truc qui me faisait bien marrer et une fille à côté de moi  voulait me faire tripper en passant devant moi à toute vitesse, sauf qu'elle a eu à peine le temps de ce lever qu'elle ma dit t'es vraiment incroyable ! Tu rigolais déjà avant même que je me sois lever pour te faire délirer (j'en ai prit conscience qu'après sur le moment c'était normal pour moi) du coups j'ai pu anticipé ce qu'elle allait faire et déjà je rigolais  avant même que cela aille vraiment eu lieux. cool
il est 3h je suis dehors je me mets à une table avec des gens que je connais pas et commence parler avec eux, 10 min plus tard une pote arrive et me dit : hee mais c'est pas Josh qui était avec nous en colonie quand on était gamin ? (on devait avoir 9 ans par la autour) et je le regarde droit dans les yeux et là je ressens un sentiment tellement foooort je me dis putainnnnnnnn c'est vraiii et lui aussi me regarde y me dit noooon c'est pas possible mdrrrr et la on se sert dans les bras et reparle du bon vieux temps de cette fameuse colonie ou on y passé 2 semaines de nos vacances d'été.
Ensuite je pars un peu plus loin et je vois plein de caravane sur un parking et je dis à un de mes potes : mec tu crois que c'est gitan la bas ? Et la deuxième putain de gros fou rire, le type me réponds bah bien sur tu crois vraiment des touristes viennent passé des vacances fin avril sur un parking tout pourrit en face d'une discothèque ? J'en peux plus je ris tellement que je finis par tomber au sol comme une merde (je n'ai rien contre les gitans hein qu'on soit bien clair) tongue
Après un pote sous L me dit de façon une fois que ta prit du L ta tout comprit l'alphabète ce résume à L.S.D et c'est reparti dans un fou rire interminable x))
Il est 04h la boite de nuit ferme on doit aller prendre le train pour rentrer chez nous. Dans le train j'étais posé avec mes 2 potes qui était aussi sous LSD et un d'eux arrêtais pas de dire connerie sur connerie, je marrais tellement que je pouvais plus contrôler mon rire je riais comme un "cochon" avec ces bruits bizarre quand on arrive plus à ce contrôler.
il est 06h30 on arrive à la gare la plus proche de chez nous, mes potes qui avait consommé de la md voulait rentrait dormir je leur dit que je paie le taxi pour eux et qui peuvent seulement rentré et nous on va rentré à pied et profitez du magnifique lever de soleil qui avait lieux.
Normalement on aurait mit 1h30 2h pour rentrer à pied mais on en a mit 6 lol.^^ on a fait plein de détour dans des forêts et on s'arrêtais à plein d'endroit pour profitez du paysage c'était juste magnifique.
Un moment ayant complètement zapper que j'avais de la kétamine, je me dis tiens pourquoi pas ? je sors la chose on ce fait des traits dans cette forêt (j'ai plus vraiment de souvenir de ce qui ce passé appart qu'on disait beaucoup de la merde et qu'on rigolait(encore et toujours) pour tout et pour rien.
il est midi nous sommes couché dans un champs à regarder la montagne en face de nous je vois tout les arbres bougé et une lumière tellement belle j'arrive pas à décrocher du paysage, je me dis je vais faire une photo et regarder ça quand je serais clean voir si sa sera la même chose (bah non c'était pas du tout la même chose mdr)
13h on décide de bouger chez moi les effets commencent à se dissiper on ce fait une petite bouffe et on s'endort devant un reportage de l'univers.
Voilà j’espère que ça n'aura pas été trop long, cela à vraiment été une expérience génial j'ai hâte de remettre ça dans des conditions parfaite. smile
Merci de m'avoir lu !
PS : j'ai des courbatures de fou au abdo c'est terrible, une superbe technique pour ce faire des abdo en béton ce LSD !
drogue-peace

Dernière modification par Stopmebaby (02 mai 2018 à  23:43)

Hors ligne

 

Gong 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 01 May 2018
9 messages
Salut mec !

C'était super cool à lire (et pas long t'inquiète pas ahah). J'ai retrouvé pleins de choses qui m'arrive aussi du coup vraiment intéressant ! Content que t'ai passé une superbe première expérience !
T'as vus comme c'est spécial le faite de ressentir ce que les gens ressentent rien qu'en les regardant ou d'anticiper leurs actions ! (ça m'arrive souvent même sans lsd parce que je suis assez renfermé du coup j'observe au lieu de parler mdrr).
J'ai déjà vécu un trip qui me faisait VRAIMENT rigoler c'est vraiment génial, mais la plupart du temps c'est des trips ou je réfléchis beaucoup, je me rends compte de pleins de choses et je parle peu ahah.

Du coup j'espère que tes prochains trips seront aussi bien voir mieux ! Et que tu feras toujours un minimum attention à ce que tu fais wink

Si tu plonges longuement ton regard dans l’abîme, l’abîme finit par ancrer son regard en toi.

Hors ligne

 

Bagaga 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 14 May 2018
1 message
Bonjour à toutes et à tous,

Etant un lecteur "fantôme" de ce forum depuis plusieurs mois, j'ai décidé de franchir le cap et de vous raconter ma première expérience sous LSD. Je vous prie de m'excuser pour les fautes et pour la longueur de ce TR, je vous souhaite une agréable lecture.

Petit résumé de mes expériences auprès des différentes drogues ainsi que de ma personne, j'ai actuellement 25 ans, consommateur d'alcool depuis l'âge de mes 15,16 ans toujours dans un cadre festif avec des amis en moyenne une a deux fois par semaine.

Consommateur d'ecstasys depuis maintenant 1 an et demi, avec une période d'abus la première année,  puis la découverte de ce site suite à des problèmes liés à ma consommation, ce qui m'as permis de découvrir la Rdr.

Passons maintenant au trip report en lui-même :

Set and settings : J'ai décidé de prendre pour la première fois du LSD dans un festival de musique, le festival durait une semaine, ma prise se déroula le deuxième soir, à noté que le premier soir j'avais consommé 1 taz et demi et je n'avais dormis que 4h, ce qui, je pense, a influencé mon trip.

A noté que j'ai pris le carton avec 3 autres amis que je nommerai A,B et C.

Prise de la moitié du carton (dosé a 200 provenant du dark) à 3h du matin le deuxième soir.
A,B et C prennent également une moitié de carton.

Les trois premières heures se passent sans changement notoire, je me sens un peu dans ma bulle mais aucune déformation visuelle ou autre, à 6h je décide donc de prendre la seconde moitié.

De 6h à 9h un état euphorique difficilement descriptible (j'ai rarement autant rigolé de ma vie), j'arrivais à être lucide et avoir une conversation censé avec quelqu'un qui n'étais pas sous prod, par contre dés que je me retrouvais avec mes amis notamment avec A et B fou rire garanti.

Vers 9h30 mon trip changea complètement, en effet je ressens le besoin de me retrouvé seul afin de "réfléchir", je me pose donc au bord de la plage, pas très loin de mes amis, à partir de ce moment je réfléchissais à 1000 à l'heure, a différentes choses, ce n'était ni agréable ni désagréable mais je ressors de cette phase changé avec des réponses à certaines questions.

Vers 12h A et B décident de rentré à notre camping afin de se changer, je décide de les accompagner car j'avais besoin de voir qu'elles allaient bien, sur le chemin je commence à réfléchir et à me dire que je trouve le produit un peu trop fort, et que j'aimerai bien que ça s'arrête, je me rassure en me disant que je me suis bien documenté avant de prendre le produit et que normalement je devrais pas tarder à redescendre.

Vers 14h A et B qui viennent de vivre un trip incroyable sont bien redescendus, elles décident de prendre leur deuxième moitié de carton, tellement elles ont appréciés le trip et veulent repartir pour un deuxième trip, dans mon cas je ne me sens toujours pas redescendu, je décide donc de resté au camping avec C qui veut se coucher.

De 15h à 19h je suis donc tout seul je réfléchis toujours à 1000 à l'heure et je commence vraiment à m'inquiéter en sachant pertinemment que j'aurais du redescendre si cela avait été du LSD, cette période m'as vraiment paru très très très longue avec différents états, notamment la peur de resté perché à vie, c'était très angoissant et je pense avoir entraperçu le début d'un bad trip (même si je n'ose pas imaginer un réel bad-trip, notamment au niveau du temps et la répétition de boucles qui doit vraiment être très dur), je n'osais pas rejoindre A et B qui étaient retournés au festival car j'avais peur qu'elles voient que je n'allais pas réellement bien et je ne voulais pas gâcher leur trip.

Vers 19h je me décide à les rejoindre car je commençais à pleurer et avoir des idées réellement sombres, je les rejoins, et là tout de suite je me sens beaucoup mieux, je comprends alors que j'avais une mission à réalisé depuis le début, qui était de m'assurer que A et B allaient bien, que mon voyage avait commencé avec eux et qu'ils devaient finir avec eux.

A partir de ce moment là c'était magique en fermant les yeux j'arrivai à ressentir des ondes positives émanant des gens, je ressentais la musique et me disait que je devais plus me laissé aller et ne pas toujours m'inquiéter pour les autres.

On rentre vers 2h (donc 23h après la prise de la première moitié, 20h après celle du deuxième), je me sens toujours un peu bizarre et je m'inquiète donc avec la boucle de rester perché à vie qui repointe le bout de son nez), j'ai mis du temps à m'endormir et le matin en me réveillant je me sentais toujours angoissé, j'ai finis par en parler avec A en lui racontant que j'étais resté seul la veille que je n'osais pas leur dire ce que je pensais de peur qu'elles partent en bad, elle me rassura en me disant que tout s'était bien passé et que j'aurais du en parler sur le moment.

Pour terminer ce trip report je n'ai aucune idée si effectivement nous avons consommés du LSD ou non, peut-être que j'ai juste essayé de bloqué mon trip mentalement et qu'une fois débloqué et compris que je devais juste accepter le produit cela à débloqué ma perche, un espèce d'effet placebo, a noter que j'ai pris une pointe de kétamine au début de mon trip et j'ai fumé sur quelques joints tout au long de la journée (je ne suis pas un fumeur régulier) ce qui à été une erreur de ma part.

Ce qui est certain c'est que cette expérience m'as énormément marqué, j'en ressors grandis, je pense que je retenterai un voyage mais avec des personnes plus expérimentés, et surtout avec un ou deux sitters voir même un ou deux benzos.

Je vous remercie de m'avoir lu jusqu'au bout, et prenez soin de vous surtout.

Hors ligne

 

Rouletterusse 
Nouveau membre
Germany
000
Lieu: Stuttgart
Inscrit le 18 Dec 2017
26 messages
Yo tlm,
Tout se passe le vendredi 25/05/18. J'ai eu ma première expérience avec le 1p-lsd.
Let's go les amis!
Âge : 21 ans
Taille : 1m74
Poids : 60kg

17h00: Ce jour là, il fait particulièrement chaud à Strasbourg. Avec mon ami,nous décidons après avoir acheté une bonne bouteille de ballentines de se promener sur les quais. Apres quelques minutes, nous nous sommes assis sur un banc pour savourer quelques bières. Tellement excité à l'idée de prendre du 1p-lsd, nous prenons chacun 100ug.

H+1h30(18h30): Je commence à percevoir les couleurs avec des tons différents, elles me paraissent également plus brillantes. Une légère euphorie me gagne, et je commence à danser sur du Paul Kalkbrenner. Nous décidons de redrop chacun 50ug

H+3h00 (20h00) : Wow!
Je commence à voir la nature d'un œil différent.Tout me paraît soudainement beaucoup plus beau et plus complexe. Je trouve même qu'il y a quelque chose de magnifique dans la mort. Je me met soudainement à admirer les détails d'une simple feuille d'arbre et réalise à quel point je suis peu attentif habituellement .
Je regarde autour de moi et perçoit une sorte d'énergie émanant des arbres, des feuilles , des maisons et des gens. Cette énergie prolonge les feuilles et les branches de chaque arbre. Je commence également à avoir des grosse distorsions visuels. Sous l'effet de l'euphorie nous redroppons 100ug chacun( oui c'est totalement inconscient de notre part)

H+4h30(21h30) :
Je me sens comme un synesthète. Mes sens se mélangent et je pleure de joie. Dès que je j'éprouve une émotion telle qu'elle soit, je lui associe un goût et une couleur en même temps. C'est absolument jouissif!
Mon toucher est exacerbé, et je suis tel un enfant qui découvre les formes et les différentes matières. Je décide alors de regarder des tableaux de Picasso, dali,et Vassily Kandinsky. Et la je crois enfin comprendre leur art. Je reste 1heure environ sur un tableau , les formes , les couleurs n'arrêtaient pas de changer. J'ai même entendu des sons provenant du tableau, et la je comprends à quel point l'art peut libérer des émotions très fortes.

H+6h00(23h00) " il faut bouger soldat , il faut bouger!!" Dis-je à mon ami. Je me sens de plus en plus euphorique et je suis incapable de voir les objets sans déformations. Un moment je parviens même à attraper une araignée dans ma main, alors qu'habituellement j'en ai très peur. Je lache des phrases sans sens, mais absolument hilarante au vue de la réaction de mon ami. Nous devenons de véritables clowns et notre joie de vivre ne laisse pas indifférent les autres groupes de jeunes. Quelques instants apres, des gens viennent nous parler et je ne peux m'empêcher de rire et de danser. Nous voilà , avec une vingtaine de personnes dans la rue, tout le monde dansent( nous avions mis de la musique sur une enceinte). J'éprouve des sensations de joie intense,mêlés à des goûts de fruits et des couleurs très chaudes. Un moment j'ai l'impression d'aller à reculons alors que je marchais normalement. Et la un truc de dingue arrive , je commence à entendre la fin des phrases avant le début, les mots se mélangent et je ne comprends plus rien. Pendant l'espace d'une dizaine de secondes(je crois), j'ai eu l'impression d'être tout à la fois, et d'avoir penser en tant qu'unité.Je n'arrive vraiment pas à mettre de mot dessus mais c'était absolument divin.

H+8h00: je redescend petit à petit mais toujours avec le big smile et je profite pleinement de la soirée. J'essaye de draguer des filles mais je vous avoue que ce que je dis n'a aucun sens ahah. Les distorsions sont toujours présentent. Un moment, j'ai cru que la panique me guettait. Mais j'ai réussi à me "rassurer" en m'amusant de tous ces effets.

Le lendemain, je me sens pleinement reposé, apaisé et paisible. C'était franchement une super expérience!

Dernière modification par Rouletterusse (29 mai 2018 à  03:49)

Reputation de ce post
 
Super chouette TR! Merci /Agartha
 
Une expérience pareille ça donne envie^^ -MG

Monsieur, je ne bois pas, je ne fume pas, je ne prends pas de drogues, j'ai juste un petit problème: je mens.

Hors ligne

 

Morning Glory 
Fille arc-en-ciel
1900
Lieu: AuRA
Inscrit le 10 Oct 2017
899 messages
Blogs
Waow, truc de malade pour un premier trip. La première partie me rappelle un peu mes débuts avec le LSA, je retrouve bien cette communion avec la nature et cette fibre artistique et poétique propres aux lysergamides dans ce que tu décris.

Penses-tu que les gens dansaient vraiment avec vous ou était-ce lié à la drogue? x) Personne ne vous a grillés en train de planer?

Hors ligne

 

Rouletterusse 
Nouveau membre
Germany
000
Lieu: Stuttgart
Inscrit le 18 Dec 2017
26 messages
Ah non vraiment nous étions beaucoup à danser ^^
Ahaha, si en effet la plupart des gens ont compris rien qu'à ma façon de parler. Malgré que tout était clair dans ma tête ,j'étais pas capable d'aligner deux mots ou parfois je disais des trucs sans sens apparement x)

Monsieur, je ne bois pas, je ne fume pas, je ne prends pas de drogues, j'ai juste un petit problème: je mens.

Hors ligne

 

Nithilum 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 30 Apr 2018
62 messages
Tu penses que prendre 200 µg de 1P-LSD il faut le faire d'un coup ou séparément ? Je vais bientôt triper et je sais pas si il faut que je prenne les 200 d'un coup ou je prend d'abord 100 et je reprend 100 plus tard

Hors ligne

 

efx 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 30 May 2018
3 messages
pas mal pour un premier trip ! moi sous L je suis toujours terrifié de me faire griller par les gens clean (bizarre psk ça me dérange pas avec les autres trucs que je prends) donc c'est cool que ça se soit bien passé. Si des gens étaient venus me parler comme toi j'aurais pété un câble de panique big_smile sinon côté visuel, juste des distorsions ? C'est sympa mais crois moi avec le l on peut aller beaucoup BEAUCOUP plus loin. Moi la dernière fois je voyait des rosaces, des formes géométriques genre spatiales de toutes les couleurs qui bougaient comme au fil du vent ou d'une espèce de respiration. A un moment on se baladait dans la rue en pleine nuit et moi j'était dans une tempête de lumière, honnêtement j'ai jamais rien vu d'aussi beau de ma vie. j'avais pris pas mal aussi, du coup la fin du trip c'était dur (impossible de dormir, tendu de partout...) mais putain ça vaut le coup !

Hors ligne

 

Rouletterusse 
Nouveau membre
Germany
000
Lieu: Stuttgart
Inscrit le 18 Dec 2017
26 messages
Nithilium, je te conseille de prendre 100ug puis d'attendre 2h au moins pour voir les effets que tu as avant de redrop, si besoin .

Sinon côté visuel, j'ai surtout eu des distorsions. C'était vraiment le mélange des sens qui m'a beaucoup ému.
Ahah je n'en doute pas, j'aimerai avoir un trip beaucoup plus fort avec le l mais je trouve que 250ug était déjà une dose assez conséquente ^^.
Il va sans doute me falloir du temps, et je dois acquérir un peu de maturité par rapport à ce trip. Toutes ces portes ne s'ouvriront qu'une fois que je serai pleinement prêt.

Dernière modification par Rouletterusse (30 mai 2018 à  04:39)


Monsieur, je ne bois pas, je ne fume pas, je ne prends pas de drogues, j'ai juste un petit problème: je mens.

Hors ligne

 

lordunicorn 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 08 Jun 2018
2 messages

Lelbi a écrit

En tt cas j'en reprendrais pas mais cétait clairement une expérience de ouf à faire 1 fois dans sa vie , je tenais donc à la partageais, désolé pr les fautes d’orthographes et mon non talent de rédacteur et bonne lecture !

Salut!

J'ai eu mon premier trip avant-hier, et j'ai ressenti aussi cette envie certaine de ne plus jamais en reprendre. Je me disais que tout était beau, impressionnant, drôle, mais il faut que ça cesse au bout d'un moment. Je me sentais épuisé, et le fait de ne pas pouvoir arrêter le cycle tendait à m'attrister, je ne me sentais impuissant face à l'immensité du tout.

Je m'étais juré qu'en revenant de tout ce trip, je n'y retournerais plus jamais. C'est beaucoup trop pour ma petite vie. J'en avais vu assez pour m'inspirer pour bien longtemps.

Puis, aujourd'hui, en naviguant parmi les posts, je me dis qu'il reste quand même l'éventualité de prendre un plus petit carton, oui car j'avais pris un carton entier bien bien dosé.

Mais c'est bien trop récent pour envisager quoique ce soit.

Je vais d'abord digérer toutes les informations de ce long voyage.

Merci pour le partage, c'était une agréable lecture.

Hors ligne

 

Nikka 
Nouveau Psycho
France
500
Inscrit le 17 May 2018
55 messages
Qu'importe la dose réelle, je trouve ton TR très poétique et était agréable à lire ! Je prie pour l'âme de cette araignée, on fait tous des erreurs parfois merci-1

Dernière modification par Nikka (10 juin 2018 à  20:08)

Hors ligne

 

wickedmind 
Nouveau membre
000
Inscrit le 04 Apr 2018
10 messages
Bonjour à tous, je souhaite vous partager ma première expérience avec le LSD, première fois qui me laisse assez mitigée et perplexe, mais qui m'a aussi beaucoup fait réfléchir !

Set & settings: nous étions 4 amis (dont un sobre), dans une chambre avec la possibilité de sortir dehors, en pleine nuit. J'ai pris 1/3 de buvard (dosé à 180 microns) vers 23h, et j'ai redrop vers minuit (toujours en prenant 1/3). J'ai lu énormément de TR sur Psychoactif concernant le LSD, du coup j'avais un petit "avant goût" de ce qu'allait être ma première fois, ou disons que je savais plus ou moins quels allaient être les effets (alors qu'en fait, je ne m'imaginais pas du tout que ça allait être ça)

Je n'ai pas du tout senti le trip arriver, au début j'avais l'impression que le buvard ne me faisait aucun effet (c'est pour cela que j'ai redrop...), et une fois lancée, c'était à la fois incroyable et très effrayant. Nous étions tous très hilares et euphoriques au déubt, un peu comme sous MD, mais sans cette désinhibition totale. Je ne sais plus trop dans quel ordre tout cela est arrivé, mais je me souviens avoir eu besoin de contact humain afin de me rassurer et de me raccrocher à la réalité. Tout allait très vite dans ma tête, mes pensées étaient "bruyantes", et causaient un terrible bruit! Puis sont venues les hallucinations (rien de très impressionnant), le ciel est devenu rose et était relié par plein de fils, mes pas laissaient des marques blanches sur le sol et j'avais l'impression d'y voir comme en plein jour. Nous avons pas mal marché, et le sol a changé plusieurs fois de texture (on a marché sur la route puis dans l'herbe),et à chaque changement j'avais l'impression que mon trip changeait de "direction" (je ne sais pas trop comment expliquer). Je suis aussi beaucoup restée bloquée sur l'heure, j'arrêtais pas de vérifier l'heure qu'il était car j'avais l'impression que le temps défilait à toute vitesse alors que pas du tout ! 15 minutes me semblaient des heures, et je n'en croyaient pas mes yeux.
Puis est venu le moment le plus étrange du trip, quand nous sommes rentrés dans la chambre de mon ami (il devait être 3-4h), ses dessins accrochés au mur me parlaient et bougeaient, puis nous avons mis de la musique, et là c'était vraiment indescriptible : je VOYAIS la musique, elle laissait des traînées de lumière derrière elle, et possédait mon corps entier, et laissait même un goût dans ma bouche! Et j'ai fini par perdre toute notion de la réalité, la logique n'existait plus, j'étais littéralement dans un monde parallèle, un monde où mourir était une chose impossible et irréelle. J'essayais désespérément de me raccrocher à la réalité, je me souviens que je regardais des photos sur mon téléphone mais je ne comprenais pas d'où elles venaient, c'est comme si elles faisaient parties d'une vie antérieure que j'avais vécue. Tout se mélangeait dans ma tête, c'était une sorte de boucle infinie, et j'avais l'impression que je ne pouvais plus en sortir! Je n'arrivais plus à savoir d'où venaient mes hallucinations, j'essayais de me dire que j'avais pris du LSD mais les lettres se décomposaient dans ma tête et formaient LDS, puis SDL (incompréhensible n'est-ce pas?), et j'ai eu un petit coup de panique. J'ai ensuite compris que c'était le LSD qui agissait sur mon cerveau, et j'ai essayé de "diriger" mon trip en prenant des décisions comme sortir marcher dehors, et parler avec mes amis.

Ce qui m'a fait brusquement revenir à la réalité, c'est la musique, et elle m'a donné l'impression de revenir à la vie, et quand j'ai vu que l'heure avait enfin tournée (il était au moins 5h du mat), ça m'a vite rassurée, et fait comprendre que je m'étais extirpée de ce monde imaginaire. Je me souviens avoir longuement réfléchi aussi (j'ai encore une image de moi, assise sur un canapé avec un joint dans la main, à regarder dans le vide).

Le matin même j'étais vraiment déphasée, j'avais du mal à m'exprimer et toutes mes pensées étaient confuses, comme si j'étais incapable de réfléchir. J'avais aussi un léger mal de dent et de mâchoire, un peu comme un lendemain de prise de MD (peut-être que c'est le fait d'avoir laissé le buvard dans ma bouche, et qu'il m'a irrité un peu les gencives)
Je n'arrive pas trop à savoir si mon trip n'était pas en train de se transformer en "bad trip", car j'avais un réel sentiment d'angoisse, et une peur d'être piégée dans ce monde parallèle.
Dans la journée j'avais des sortes de courbatures corporelles (alors que je n'avais pas fait d'effort particulier) et psychologiques. Mon corps semblait en décalage avec mon âme: c'est comme s'ils ne se superposaient pas parfaitement et que je flottais dans mon corps (comme si mon corps était un t-shirt trop grand !)

Bref, tout cela est assez brouillon et je m'en excuse, j'espère que vous avez apprécié la lecture ahah. Il y a de nombreuses choses dont je ne me rappelle plus, mais ce que j'en tire c'est que ce n'est pas du tout une drogue à prendre à la légère et que j'aurais dû plus m'y préparer mentalement (et peut-être prendre juste 1/3 aurait été bien, mais j'avais vraiment peur de ne pas ressentir d'effets). Bonne soirée, et n'hésitez pas à me partager vos expériences, si vous avez vécu quelque chose d'assez similaire, ça m'intéresse ! smile
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Excellent TR / Méla
 
Merci pour le Tr ;) ~MG

Hors ligne

 

toxe.d 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 30 Dec 2017
18 messages
mais ouin quand je vois les effets du lsd sur les gens et que je me dit que même avec 300 micron dans la gueule j'ai pas la moitié de sa sad(( vous avez bien de la chance de ressentir dame LSD comme sa

Hors ligne

 

wickedmind 
Nouveau membre
000
Inscrit le 04 Apr 2018
10 messages

toxe.d a écrit

mais ouin quand je vois les effets du lsd sur les gens et que je me dit que même avec 300 micron dans la gueule j'ai pas la moitié de sa sad(( vous avez bien de la chance de ressentir dame LSD comme sa

wow même avec 300 microns tu ne ressens rien?? tu es sûre que c'est du LSD que tu as pris, car quand même... j'espère pour toi que tu finiras par ressentir quelque chose quand même sad

Hors ligne

 

Mélatonine2 
Lucide, j'hallucine
France
200
Lieu: Paris
Inscrit le 18 Oct 2016
765 messages
Blogs
Ton TR fait rêver tout comme il invite à la prudence ! À ne pas prendre à la légère en effet.

Je ne sais pas pourquoi je vois souvent dire que sous LSD on sait que ce que l'on voit est faux et qu'il n'y a pas de risques de faire n'importe quoi. Pourtant, régulièrement, je vois des TR comme toi où l'on perd contact avec la réalité et où l'on ne se maîtrise plus vraiment.

En tout cas, tu as très bien décrit tes hallu, ça donne envie wink

Qu'est-ce que tu entends par boucle ? C'est un mot que j'utilise aussi avec l'éther ou le DXM mais je sais pas si on parle de la même chose. Je trouve ça limpide quand je suis def, mais très compliqué à expliquer quand je suis lucide.

Léodagan : Et à quoi ils ressemblaient ces champignons ?
Perceval : Ah oui, vous auriez vu ces couleurs... Rouge vif tout tacheté !
Karadoc : Non vraiment, ils étaient beaux.

Hors ligne

 

wickedmind 
Nouveau membre
000
Inscrit le 04 Apr 2018
10 messages

Mélatonine2 a écrit

Ton TR fait rêver tout comme il invite à la prudence ! À ne pas prendre à la légère en effet.

Je ne sais pas pourquoi je vois souvent dire que sous LSD on sait que ce que l'on voit est faux et qu'il n'y a pas de risques de faire n'importe quoi. Pourtant, régulièrement, je vois des TR comme toi où l'on perd contact avec la réalité et où l'on ne se maîtrise plus vraiment.

En tout cas, tu as très bien décrit tes hallu, ça donne envie wink

Qu'est-ce que tu entends par boucle ? C'est un mot que j'utilise aussi avec l'éther ou le DXM mais je sais pas si on parle de la même chose. Je trouve ça limpide quand je suis def, mais très compliqué à expliquer quand je suis lucide.

En effet c'est ce que je me suis dit dès que je suis sortie du trip ! C'était génial et à la fois très impressionnant, et si j'avais été dans un autre contexte (lieu inconnu, avec des gens que je ne connais pas très bien), je pense que cela aurait pu très mal se passer...
C'est justement ça que j'ai trouvé dingue, le fait de ne plus arriver à se rendre compte que l'on est dans le monde réel, et de perdre un peu pied... comme quoi c'est tout à fait possible et je pense que tout dépend du caractère de la personne aussi ! Car il faut dire que j'étais un peu stressée (peur du badtrip etc), et ça a dû pas mal jouer.

Pour les boucles, je ne saurai pas trop t'expliquer, mais disons que j'avais l'impression que tout se répétait à l'infini, un de mes amis n'arrêtait pas de répéter "Je veux me balader dans les champs", et à chaque fois qu'il le disait je pensais que je faisais un "retour en arrière" dans mon trip, et que le temps restait bloqué... Idem, mon ami sobre n'arrêtait pas de me poser les mêmes questions, et faisait des mouvements répétés, c'est ça qui a créé une sorte de "boucle", dont je ne pensais plus sortir... Bref, désolée si ce n'est pas très clair ^^ Qu'est-ce que tu entends toi quand tu parles de boucle?

Hors ligne

 

Morning Glory 
Fille arc-en-ciel
1900
Lieu: AuRA
Inscrit le 10 Oct 2017
899 messages
Blogs
Ha, le ciel rose, nostalgie de mes années LSA...
Mais on sent bien à ton Tr que tout ne l'a pas été, rose (huhuhu... oui je sors.)
C'est vrai que certaines parties peuvent faire penser à un début de bad, après tu n'es quand même pas passée par le tréfond des enfers en mode trauma, mais ouais à te lire y avait plus d'angoisse que d'euphorie.
La prochaine fois (si prochaine fois il y a), utilise peut-être une plus faible dose et préfère un setting en plein jour plutôt que de nuit, moins oppressant. Sinon l'idée d'aller en extérieur est bonne, pour peu que ce soit un endroit calme, que tu connaisses bien et dans lequel tu te sentes en sécurité (pleine nature si possible).
Si au moment de la prise tu sens que tu es plus stressée que tu n'as d'envie/excitation, alors ne le fais pas, repousse à un autre jour smile
Le mieux c'est d'avoir un tripkiller sur toi aussi, le simple fait de savoir que tu as une issue de secours en cas de pépin pouvant t'éviter bien des angoisses.

Je ne me vois pas faire un trip sans aucune musique, c'est elle le fil conducteur de mes expériences, et effectivemment je trouverais sa trop longue absence angoissante.
Très belle synesthésie aussi: je l'ai vue à de nombreuses reprises, mais n'ai jamais réussi à goûter la musique haha, ça a bon gout? :p


J'ai toujours trouvé que les lysergamides permettent de garder un contact avec la réalité personnellement, même à des doses de LSA m'ayant retourné le cerveau. Mais j'ai de la tolérance et n'aie jamais tenté de très grosses doses de LSD non plus...

Hors ligne

 

Anarcoconut 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 27 Jul 2018
1 message
Bon je voulais faire ce petit TR de ma première perche de L par ce que lire des TR avant mon trip m’a beaucoup rassurée et que je voulais apporter ma pierre à l’édifice !

Pour info j’ai déjà pris des psylos 3 fois dont une qui a menée sur un gros trip

Donc le set : 4 personnes prodées (donc 1 assez expérimenté en terme de psychés et même de prods en générale)+ 1 sobre
On était dans l’appart d’un pote chez qui on squatte pas mal (terrain connu donc) avec un ordi et des enceintes avec des bonnes basses
Pour ma part 1 toncar de Lsd dosé a 130 ug découpé en 4 (je l’ait pris quart par quart pour pas prendre une trop grosse claque pendant la montée)

Le trip : on se rejoint tous à 15 h a l’appart pour prendre le premier quart, j’étais archi excitée, impatiente et en même temps j’appréhendais un petit peu mais je me disais que ça devait pas être trop différent des champis (spolier : si ).
Au bout de 1 heure on commence vraiment à se taper des grosses barres, on écoute de la musique mais on est pas ultra cheper non plus.
Je ramasse un bandana jaune et je commence à faire une fixette sur le fait que j’ai jamais vu quelque chose d’aussi jaune de ma vie.
On redrop (1/4 pour ma part)
30 min plus tard ça commence vraiment à monter je commence à voir des trucs bouger devant mes yeux mais je tiens encore debout. Je commence à faire un peu de synesthésie.
Vers 19 h je commence à être vraiment cheper mais je sais que je monterais pas plus haut avec ma dose donc je redrop un quart et 30 min plus tard BAM jsuis dans l’espace.
Je vais essayer de décrire plus ou moins comment je me sentais sur le plateau après le 3 eme quart même si c’est super dur à expliquer avec des mots :

- Tous mes sens commencent à se confondre entre eux et se mélangent aussi à mes pensées (en gros grosses synesthésies de batard mais ça va plus loin que ça, ça se mélangeait avec ce que j’imaginais de mes sensations et avec les sensations des autres comme une grosse soupe de sensations qui n’étaient pas reliées qu’à un seul sens )
- J’étais incapable de structurer une pensée cohérente, on a passés 3 heures à communiquer à base d’onomatopées par ce qu’on ne pouvais aligner 2 mots ni dans notre tête ni dans notre bouche
- Incapable également d’effectuer une action simple, on mettait 30 min à rouler le moindre joint (en plus le mélange tabac/bedo dans ma feuille avait l’air d’un insecte chelou)
- Hypersensibilité de malade, tous les sens sont décuplés
- Grosses hallues dans tous les sens avec des paternes qui se dessinent partout,les couleurs qui changent constamment , les surfaces qui respirent, des bruits inexistants, des sensations tactiles et tout ça se mélange avec mes sens, les nuages que je regarde bougent et dansent au rythme de la musique (Btw on a écouté une bonne partie de la discographie des pink Floyd, c’est cliché mais je recommande de ouf) et passent du violet au orange.


Vers 22 h après être un peu redescendue du plus haut je décide de reprendre mon dernier 1/4 mais c’était pas une bonne idée, jsuis pas montée plus j’ai juste mis 3 heure de plus que tout le monde à m’endormir après.

Voilà sinon globalement on a passés la journée à ne rien faire de manière ULTRA intense (on étais à bout de souffle tout le temps alors qu’on a matériellement rien fait)
On a tous évolués entre le salon la chambre et la salle de bain en passant dés moments à 4, 3, 2 ou seuls et chaque pièce avait vraiment une énergie archi différente avec laquelle on rentrait en résonance en y rentrant.
A un moment on s’est posés à 4 devant les nuages en écoutant de la musique et c’était intensément magnifique, sans aucun doute un des trucs les plus beaux que j’ai vu de ma vie.
Oh a un moment j’ai pris une douche et j’me suis masturbée, eh ben c’était juste l’orgasme le plus chelou de ma vie, c’était intense mais vraiment très bizarre (par contre j’aurais vraiment pas été en état de coucher avec qui que ce soit)
Ah et sinon j’ai fumé quelques joints vers la fin, et je croit que j’ai jamais trouvé une weed aussi bonne et un shit aussi degeu  et j’arrivais à avoir une image mentale visuelle du goût de la gaffe que je venais de prendre x)

Bon et là descente dans tous ça :
Eh ben franchement ça va, beaucoup moins dure que pour la MD ou le speed. Même moins fatiguant que pour les psylos (peut être que c’est par ce qu’il y a pas tout le côté intoxication alimentaire des champis)
On étais juste de moins en moins debiles à l’échelle cosmique et de plus en plus juste debiles.
Mais le début de la descente etait très agréable par ce que on pouvais enfin communiquer et formuler une pensée mais on était encore pas mal tripés donc c’était vraiment drôle xD
Par contre sur la fin fin c’était un peu chiant par ce que c’était juste impossible de dormir, je me suis couchée vers 5 heure et mon cerveau il a continué a charbonner jusqu’à 8 heures.

Voilà voilà :-)
Alors honnêtement là c’est mes réactions à chaud le lendemain, j’ai pas encore revu mes potes et je pense que j’ai pas du tout encore un recul sur ce que je viens de vivre (par ce que je me suis honnêtement jamais aussi sentie cheloue) et que ça viendra à force de conversations avec eux pour dénouer tout ce qu’il s’est passé !
En tout cas merci de m’avoir lue et désolée de la forme un peu brouillonne !

Hors ligne

 

Suth 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 25 Oct 2016
11 messages
Je poste mon TR pour prévenir et rassurer certains consommateurs.
Je suis sorti de mon premier trip qui a été extrêmement long. Il a duré 28 heures alors que je pensais qu'il finirait le jour de la prise. Je ne me suis pas assez renseigné avant. J'étais confiant et j'ai drop tard le soir alors que j'étais déjà un peu fatigué, seul chez moi et pas spécialement de très bonne humeur. J'ai eu énormément de phases de bad causées, j'imagine, par l'ennui.
Je recommande à tous ceux qui veulent faire leur premier trip de ne jamais suivre cet exemple et de lire beaucoup au sujet de cette substance.
Enfin, si certains tombent ici par hasard pendant un bad trip, j'aimerais les rassurer et leur dire de ne pas se focaliser sur les effets. C'est normal que le trip dure plus longtemps que ce que vous imaginiez. N'oubliez pas que ce n'est qu'un produit que vous avez ingéré, que votre corps finira forcement par l’éliminer et que tout ira bien. En attendant, respirez calmement, profitez un maximum. Pensez à ce que vous avez envie de faire. Dessiner peut-être ? Vous balader dans la nature ?  Jouer de la musique ? Quel est votre plat préféré ? Votre film favori ? Vous n'avez aucune raison de paniquer, amusez-vous.

J'ai drop 150ug le vendredi 5 octobre à 21 h 25 seul dans un studio étudiant.
Voici mon TR écrit en me basant sur des souvenirs, des notes, et des dessins que je posterai plus bas :

C'est une vague qui monte dans tout le corps. Au début c'est subtil et euphorisant, je riais de tout et j'avais une sensation agréable dans le corps. Je ressentais la musique que j'écoutais comme si elle ne rentrait pas dans mes oreilles mais s'entendait intérieurement comme mes pensées. La première modification dans ma vision s'est manifestée par une perception de la  couleur bleue très vive. Peu à peu j'ai perdu l'esprit et je n'ai pas de souvenir clair de cette phase. Je sais que je suis allé me coucher avec mon téléphone portable. Les messages envoyés indiquent que je voulais déjà que ça se termine au bout de quelques heures. J'avais chaud sous mes draps et cette chaleur était douloureuse. Je pense que j'ai commencé à paniquer. Ensuite, je ne sais pas si c'était un rêve mais il m'a semblé que j'étais éveillé à ce moment, je n'avais plus aucun contrôle. Plein de concepts et de visions se mélangeaient. J'ai des souvenirs où tout se mélange, tout se matérialise. Je n'ai aucune idée d'où se trouvent mes jambes ni mes mains. Chaque idée que j'ai perdure moins d'une seconde et se ressent dans tout mon corps. Pour donner un exemple, si je pense à un arbre, je vois celui-ci devant mes yeux, je le ressens sur mon dos et d'un coup il se plie, se métamorphose ou coule et laisse place à une idée suivante qui arrive depuis l'intérieur de l'arbre en perçant sa croûte. Ce phénomène est alimenté par des dizaines d'idées ou de sensations simultanées. Par des concepts aussi qui, en temps normal, ne trouveraient aucune représentation visuelle. Mon nez grandit et devient l'amour, mon orteil contre le drap devient un drap lui-même, les deux se mélangent et donnent place à un concept que je ne comprends pas.
C'est une phase effrayante du voyage. Je n'ai absolument aucun contrôle. Je suis spectateur de ma propre pensée. Il ne me reste que ma conscience qui assiste à ce manège en criant à l'aide, je veux que ça cesse. Je suis incapable de dire combien de temps cela a duré.
Je suis sorti de cette phase ou que je me suis réveillé. J'ai pris mon téléphone et j'ai consulté le subreddit LSD. Beaucoup d'images étaient agréables à regarder car elles se transformaient et les émotions qu'elles me faisaient ressentir étaient amplifiées à l'infini. L'image d'un banal objet de la vie courante m'évoquait d'abord des centaines de choses absurdes avant que j'arrive à saisir le sens de la photo. Je regarde des vidéos, j'écoute de la musique. Je consulte des pages sans intérêt mais elles m'amusent. Je me souviens qu'en lisant un post du subreddit, un passage m'avait fait rire car il disait "Warning, rough draft bellow" et que je pensais en même temps à "Attention à la marche". Le texte se transformait alors en un escalier avec un trou au niveau du "Warning".
La vidéo d'une fille faisant de l'asmr m'évoquait beaucoup de sentiments agréables et je percevais sa beauté d'une manière différente de l'ordinaire.
À ce stade là, ma perception spatiale et temporelle est complètement détraquée. Ma vision ressemble à un filtre amusant ou un miroir déformant. Les murs de ma chambre mesurent plusieurs kilomètres de haut. Mes doigts sur mon clavier ont des proportions folles. Les dernières phalanges de mes pouces sont gigantesque alors que le bas des pouces est long et fin. Mes rideaux semblent vivants et ont une forme étrange. Tout ce qui a des couleurs ou des formes se transforme comme un kaléidoscope. Je peux visualiser tout ce qui me passe par la tête dans quelque chose qui n'a rien à voir comme si je formais des constellations, sans pour autant contrôler consciemment cette faculté.
La chaleur, la douleur ou le toucher me sont étrangers car toutes les sensations se mélangent. Ma moutarde a le goût d'un massage du crâne, l'odeur d'une épingle dans la peau.
Cependant, se focaliser sur une difformité de ma perception la fait à peu près redevenir normale.
Les visages sont difformes et je commence à ne plus être capable de distinguer le beau du laid.
J'ai l'impression de faire plein de choses en même temps.
J'essaie plusieurs activités comme fumer ou boire.
Je commence à trouver le temps long. Je sais que je ne peux pas dormir alors je lance des vidéos, je m'allonge et laisse mon corps s'engourdir. Je regarde la vidéo sans vraiment la regarder. Comme quand on louche, ma vue est floue, mais je vois plein de motifs et de couleurs et ça m'occupe.
J'ai perdu la mémoire de la phase suivante du trip.
Après ce trou, j'ai commencé à me sentir bizarre. Un bourdonnement que j'entends et qui se propage dans mon corps m'empêche de sentir mes membres. J'ai envie de dormir pour ne plus le ressentir. Je me couche mais mon esprit reste éveillé. J'ai l'impression d'être dans mon corps sans le contrôler. J'ai peur que le LSD prenne le contrôle et qu'il m'arrive la même chose que la nuit précédente, quand j'étais spectateur de mes propres pensées. Je regarde une vidéo destinée à ceux qui sont bloqués dans un bad trip. C'est comme une boucle infernale dans laquelle je suis prisonnier. Je redémarre la vidéo à chaque fois qu'elle se termine pour reprendre possession de moi-même, et je replonge encore et encore. J'arrive finalement à me contrôler. J'essaie de me lever et de préparer à manger, de fumer et de m'occuper pour ne pas concentrer mes pensées sur l'ennui et les mauvaises choses, mais je ne peux pas m'empêcher d'avoir des idées noires et d'être regagné par le bourdonnement. Je trouve plusieurs choses qui arrivent à me calmer comme la vidéo : passer ma tête par la fenêtre et sentir l'air sur mon visage, renifler vaguement les senteurs de la rue, aller au robinet et boire de l'eau ou m'en passer sur le visage.
Puis arrive le début d'une très longue redescente. Le bourdonnement s'est calmé mais je le ressens toujours. Le trip me semble plus supportable. Je dessine un peu, je regarde le ciel et les nuages. Les arbres dans la rue et leurs feuilles ressemblent à une peinture.
Je me dis que puisque chaque sensation est amplifiée, il faut que j'essaie de jouir. Je pars sur internet mais rien de ce que je regarde habituellement ne m'intéresse. Je préfère regarder des vidéos sans scène sexuelle mais où les corps sont mis en valeur. Les seins et les fesses m'amusent, ils ressemblent à des ballons ou de la pâte à modeler. Je ne ressens pas vraiment de l'excitation mais un plaisir visuel à voir ces choses bouger, se plier, être malaxées.
Je retourne à la fenêtre. J'essaie de reprendre le contrôle en me concentrant sur des points fixes. Je regarde encore les nuages, mon reflet dans la vitre, les trottoirs mouillés par la pluie. Je pense à ce que je ferai après le trip, comment j'arriverai à me souvenir de tout ça et à me l'expliquer. Les voisins d'en face sortent sur leur terrasse, je n'ai pas envie qu'ils me voient. Je vais sur mon lit après avoir fermé les rideaux.
Je sens un goût particulier dans ma bouche. Je vois le soleil filtrer à travers le volet. Je regarde des vidéos "oddly satisfying". Je ressens l'air qui m'entoure.
Ma vision se stabilise et plus rien ne bouge anormalement, mais je continue d'être dans un genre de torpeur. Ma perception du temps est toujours altérée, j'ai l'impression que mes voisins sont sur leur balcon depuis 1 jour entier. Je dissocie mes orteils et je ressens le froid dessus. Je mets mes pieds sous la couette et je ressens le chaud. J'arrive à situer mes membres même quand je ne lutte pas contre le bourdonnement. Je m'amuse à marcher en mettant mes mains dans mes poches, j'ai l'impression de redécouvrir cette sensation. J'ai beaucoup de souvenirs et de réminiscences du trip.
Je commence à me sentir mal. J'ai l'impression que certaines sensations reviennent peu à peu. Je me calme en reniflant des choses pour me reconnecter à la réalité. Je vais dans mon lit. Je panique beaucoup. Chaque son que j'entends me transperce et se transforme. Le cri d'un bébé dans la rue se répète pendant 15 secondes au moins et devient démoniaque. Je mets ma couverture sur ma tête pour me cacher mais une tâche sur le mur grandit et me suit. Chaque pensée négative se matérialise dans ma perception. Je retombe dans une boucle : une vague de bourdonnement paralyse tout mon corps, puis je ressens quelque chose de nouveau. Les cheveux sur ma tête, puis une nouvelle vague. Ma peau qui gratte, puis une nouvelle vague etc.
Ce qui me calme cette fois-ci, c'est de bouger mes deux mains et mes deux pieds puis de les coller contre le mur pour ressentir le froid. Cette phase est horrible et dure longtemps. C'est une lutte incessante contre mon propre esprit. Quand le bourdonnement prend le contrôle, c'est comme si mon corps s'endormait et que je me mettais à rêver alors que j'ai les yeux ouverts et que ma conscience est présente. J'ai peur de laisser ma conscience partir car j'ai l'impression qu'elle va mourir. Mon corps n'est plus le mien. Je me demande ce que je suis vraiment. Beaucoup d'idées horribles me viennent. "Pourquoi est-ce que je pense à des choses quand je laisse le bourdonnement me gagner alors que ma conscience ne veut pas y penser ? Est-ce que j'existe vraiment ou est-ce que ce sont juste des impulsions et des signaux qui contrôlent ce que je pense ou fais ? Quand je me parle pour me calmer, je parle avec une voix rassurante à ma conscience qui elle est effrayée, ça veut dire que nous sommes deux dans ma tête ? Deux niveaux de conscience ? Ou deux fonctions de mon cerveau qui ont un rôle aussi banal que celui de cligner des yeux ? Laquelle de ces deux consciences est le véritable moi ? Est-ce qu'il en existe d'autres ? Est-ce que je suis schizophrène ou fou ? Peut-être que ce sont juste les effets de la drogue qui fractionnent ma pensée. Mais qu'est-ce qui se passerait si les effets ne me quittaient pas ? Si je ne retrouvais jamais ma conscience ? Si j'étais éternellement prisonnier dans mon corps sans pouvoir le contrôler ? Ma conscience serait prisonnière et spectatrice, pendant qu'un autre niveau de conscience reprendrait le contrôle et se servirait de mon enveloppe ? J'ai lu que certaines personnes restent éternellement prisonnières d'un trip, c'est ce qui m'arrive ? Mais quelques minutes me paraissent durer des heures lorsque je suis là dedans. Je ne pourrais jamais supporter une torture aussi longue."
La nuit est tombée et je sors de cet état de paralysie qui a duré des heures. Je lis des articles rassurants sur le LSD pour me calmer. Je me persuade que ce n'est qu'un produit dans mon corps, comme quand je suis ivre. Mais j'ai consommé il y a plus de 24 heures alors que je pensais que ça durait moins de temps. Plusieurs articles disent que c'est normal, que la substance est digérée plus ou moins vite selon l'organisme. Je me recouche. Le drap sur mon corps me fait du bien. Je réussis à bailler et ça me rassure. J'ai toujours des moments où je panique légèrement. Alors je  regarde par la fenêtre depuis mon lit et j'essaie de rester concentré sur le fait que ce n'est qu'une drogue, que je suis fatigué et que je peux dormir sans craindre de replonger dans une boucle. Au bout d'une heure à peu près, j'y parviens enfin. Je me réveille à plusieurs reprises pendant la nuit et les effets m'ont quitté un peu plus à chaque fois. À 9 h, je suis réveillé et je n'ai plus qu'un léger engourdissement dans les jambes.

https://i.imgur.com/cIe5HG4.png
https://i.imgur.com/xoq1Al8.png

Dernière modification par Suth (07 octobre 2018 à  18:27)

Hors ligne

 

Sayze 
Nouveau membre
000
Inscrit le 13 Nov 2017
10 messages
Bonjour voici mon TR sur ma première prise de LSD smile

Set & Setting :
-Prise inopiné
-Dans une grande ville
-~1,75m et 60kg

Debut de soirée :
Je suis chez un ami pour un anniversaire !
Je bois un ou deux verre et fume un joint. Puis un autre ami m’appel (appelons le E). Il me propose de prendre un trip qu’il m’offre puisque il veut absolument tripper.

J’hesite quelques minutes puis fini par accepter. Il débarque dans ma soirée et on s’enfile un demi trip de 200ug chacun (soit 100ug chacun) à 21h40
On reste un peu dans la soirée puis on decide d’aller au parc.

On retrouve des amis qui fumais. Les effets commene a ce faire ressentir.
Jusqu’au moment ou je sens l’euphorie monter et je décide de remonter rapidement à la soirée ou je check tout le monde !

En redescendant je commencais a delirer (je suis quand meme connaisseur des des psychotropes comme les champis)

On decide avec E d’emmener nos amis cannabinoman en vadrouille avec nous ! (Ils ne trippais pas car ils etaient fatigué)
Nous nous somme rendu sur une grande place dans la ville, on regardais la routes ainsi que les feu de circulation, on pouvais observer 3 grands axes. Qui se différenciais en 3 tableaux différents mais qui se répétaient. Les lumieres etait chaude et très envoûtante.
Le temps ainsi que mes pensés étaient tordues.

On decide donc d’aller sur notre spote sur les rails désaffectés. On se balade donc dans les rues ainsi que sur nos railles. Ou j’avais un effet de « 3D » comme si j’etait hors de mon corps (chose jamais ressenti sous champi) coupler a de l’introspection.
Les couleurs visible etait le rouge le jaune et le vert.
Je délirais complètement, chaque source de lumière sintillait.
Lorsque je mangeais des gateaux les gouts etaient nouveaux !
J’avais atteint le « HIGH » a ce moment.

Je profitais de mon trip, jusqu’au moment ou je vis qu’il etait 2h du matin. Je me rendi donc compte qu’un trip dure bien plus longtemps qu’une perche !

On decide d’allez observer la vue sur un toit.

On se met donc en quête d’un toit pas trop dur d’accès, pour moi, on partais a l’aventure et sa me plaisait bien!

Arriver en haut du toit on se pose et on regarde la vue magnifique. Je voyais le ciel rose et je delirais toujours.

Nous somme rester 2h sur le toit.

Lorsque nous somme redescendu. E me proposa d’ecouter de l’acid core.
Et ce fut un experience sublime.
Je decouvrait des phases de la musique que je n’avais jamais entendu auparavant ! Elle venait comme me chatouiller les oreilles ! (Un peu comme de l’ASMR)

E habitait juste à côté du toit. On est donc allez se poser chez lui avec de la musique et des vidéos.
Et on finit par s’endormir chez mon ami vers 6h. Le trip a donc duré ~8h

(J’ai zappé pas mal de detailles qui ne me semblait pas important)

Voila ! C’etait mon 1er trip !
Il est peu brouillon mais je suis toujours pas tout a fais reposer !

Merci de m’avoir lu !

Hors ligne

 

AnyLastWerdz31 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 18 Sep 2018
9 messages
Tous ces trip reports me donnent envie !
Je vais tester tout ça la semaine prochaine, ça va être la première fois que je teste du LSD...J'ai déjà fait les champignons, c'était assez sympa !

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
2600
Lieu: Centre
Inscrit le 06 Jan 2019
275 messages
Bonjour tout le monde,

Tout d'abord je suis peu habitué aux psychédéliques en général, j'ai consommé 4 cartons en 2 ans et j'ai toujours pris 1/4 par 1/4 et 1 fois 1/2 carton qui m'avait envoyé assez loin. Du moins c'est ce que je croyais car la distance est assez subjective sous L smile

Il me reste donc 1 carton au frigo, j'en avais acheté 5 il y a 2 ans, et je n'ai pas envie de bosser cet après midi là, donc l'idée me vient de me faire un petit trip tranquillou, surtout qu'après 2 ans ... je me dis qu'il a dû perdre pas mal de sa puissance donc autant le manger avant qu'il ne fasse plus rien du tout.
Je met donc au courant ma femme que je m'apprête à faire un petit voyage, les enfants ne sont pas à la maison, bref, c'est parfait ...

Sexe : M
Age : 48 ans
Poids 78 kg pour 1m72
Carton : Alien 180 µg acheté à un vendeur NL sur le Dark.

14H : Je prends 1/2 carton
Je vaque à mes occupations sans trop me soucier du truc, je suis à ce moment là persuadé que ça ne va pas me faire grand chose ...

14h30 : Je ressens le début de la montée, les couleurs deviennent plus vives, et une légère oppression au niveau du crane commence mais j'ai l'habitude, ça me fait toujours un peu cette sensation au départ.

15h30 : Pas d'effets supplémentaires, je suis bien et je sens clairement que le truc doit être un peu éventé. Je redrope d'autre moitié.

16h00 : Je suis un peu inquiet, je sens que la monté continue alors que la 2ème moitié ne doit pas encore faire effet, je me demande si je n'ai pas fait une connerie de redrop si vite. J'ai besoin de sortir de la maison et de marcher. Les 1eres hallu, yeux fermés apparaissent, tout est décomposé en losanges, un peu comme des écailles de serpent. Les couleurs sont éclatantes, je ne les ai jamais vu aussi fluo que ça et ça vire du jaune au violet, au vert à toute vitesse.
Whaouu, j'ouvre les yeux tellement c'est bizarre et dérangeant, je suis comme à moitié saoul alors que je n'ai pas bu une goutte d'alcool. Ma femme me dit que je suis on ne peut plus clair alors que j'ai l'impression d'être complètement défoncé.

16h30 : Les visuels s'accélèrent, j'ai désormais des hallus yeux ouverts, le sol respire et ondule sous moi, je commence à avoir un mal de chien à marcher, il faut que je me concentre pour ne pas tomber. Ouch il faut que je m'assoie, j'ai une sensation de chaud/froid pas super agréable. Les arbres se mettent à onduler, l'herbe respire, mes poules normalement blanche, deviennent violette, verte et change de grosseur en respirant. Je préviens ma femme que je ne sais pas ce qu'il se passe mais je suis complètement à l'ouest avec un sentiment d'oppression. Elle me rassure formidablement bien.

17h00 : L'effet devient de plus en plus fort, je commence à regretter d'avoir pris la 2ème moitié, je veux que ça s'arrête et que mon cerveau se repose un peu, tout est en ébullition, les idées fusent dans tous les sens et d'un coup sans que je m'y attende, le paysage se dé-pixelise devant moi, les arbres partent en poussière (en pixel plutot), ils se dématérialisent littéralement puis tout ce nuage de pixels disparait dans un espèce de vortex de ce style :

https://www.neozone.org/blog/wp-content/uploads/2019/06/trou-lac-berryessa-002.jpg

Je suis absolument terrifié, je n'ai jamais connu un tel truc, je n'en peu plus et au moment ou je me dis que je vais m'évanouir tellement c'est intense, je me rappelle d'un message de ce forum (Janis il me semble, tu es ma déesse à vie respect-2 ), qui disait de se laisser aller et de ne pas lutter contre le L. A la microseconde ou je re pense à ça, les pixels reviennent et j'arrive à refaire un arbre dans le trou noir ou je suis ... Et d'un coup toutes les pixels reviennent et le paysage est de nouveau devant moi.
En une faction de seconde, la peur est partie, je comprends que c'est moi qui suis maitre de la situation si j'accompagne le L sans lutter ou en avoir peur (C'est le sentiment que j'ai eût, peut-être est il faux, je ne sais pas), je m'amuse désormais à "dématérialiser" les arbres devant moi et à les rematérialiser à côté.

17h30 : Le trip devient éblouissant, les lumières sont incroyables, ça me fait penser à des lumières divines (je suis athée), toute la colline danse devant moi, les pixels forment un nuage qui virevolte de gauche à droite, comme si la réalité n'était qu'une construction, un peu comme dans le film Matrix. Je ne sais si ce sentiment est réel ou si je suis simplement complètement défoncé.
La suite du trip sera incroyable, des lumières que je n'oublierais jamais, un caméléon planqué dans ma poche qui m'aura fait sursauté, un sentiment de plénitude que je n'ai jamais ressenti ou alors pas ressenti depuis que j'ai dépassé l'age de 10 ans.
Le sol respire et j'ai l'impression qu'il me remercie d'être là ...

18h30 : L'orage gronde dans les collines du Morvan, l'air se raffraichi et les enfants sont de retour à la maison, je décide de rentrer à l'intérieur.
Ma femme remet son film qu'elle n'a pas pu finir à cause de moi et mon envie de voyage, c'est La FR avec Jean Dujardin. Je me pose devant voir ce que ça fait et là je suis pris de nausée tellement je trouve le film violent, des coups de feu dans tous les sens, des morts et du sang partout, ça m'est insupportable. Je quitte le film au bout de 3mn et je me mets un peu de musique dans mon bureau.

19h00 : Un petit morceau de techno minimal que j'affectionne me fait enfin comprendre comment les gens peuvent apprécier le L en festoche. Moi qui suis habitué à la mdma pour aller danser, je ne comprenais pas l'intérêt du L qui pour moi était beaucoup plus introspectif. Mais là, je change d'avis, les sons se transforment en explosions de lumières multicolores comme si les lignes de notes défilaient devant moi. Mon bureau s'éclairci puis devient plus sombre, des ombres passent autour de moi, je suis dans un monde enchanteur ...
Je danse pendant un peu plus d'une heure comme ça et je commence à sentir que l'effet du L redescends vers 20h30. Heureusement, c'est l'heure de manger.
Je n'ai pas super faim, j'hésite à aller manger car je me sens encore bien défoncé mais ma femme me dit que ça ne voit absolument pas, bref je pars manger un bout avec tout le monde et le repas se passe merveilleusement bien, on rigole, le copain de ma grande fille mange avec nous. J'ai l'impression d'avoir une chance de dingue d'avoir tous ces gens autour de moi qui sont ma famille. Je les aime comme jamais.


Le LSD est vraiment un truc incroyable, je me demande encore pourquoi il a fallu attendre mon 4ème trip pour qu'il se révèle enfin à moi (ou l'inverse, allez savoir smile )
Merci de m'avoir lu.
Reputation de ce post
 
Super TR, ouais la musique c'est orgasmique sous L ! Lito
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
super texte qui donne des envies incroyables tellement tu touches au cœur. Fil
 
un super écit pour une expérience intense. plotch
 
Génial . Spud
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

Floxyra1280 
Nouveau membre
Estonia
000
Inscrit le 12 Apr 2020
3 messages
Bonsoir tout le monde, je vais vous faire un petit trip report de ma première expérience sous L !

J'ai décidé de prendre du L après m'être bien renseigné avant, je suis comme ça, j'aime pas me jeter dans l'inconnu surtout quand il s'agit de drogue !

Donc j'attendais de faire ma première fois et la PAF ! UNE OCCASION ! Une amie me propose une place dans sa voiture pour partir en teuf ! Donc je suis les rejoint sous les coups de 23h, je connais juste cette fille de vue de certaines soirées, mais je sens que le feeling peut bien passer, donc même si je connais personne à part elle je me dsi que ça peut être fun !

On arrive a la teuf sous les coups de 00h30, sur place tous le monde va acheter sa conso, et la vient le moment où je sais pas ce que je prends, je suis chaud pour le L, mais je connais pas beaucoup de monde ce qui est pas très RDR en cas de bad trip ou quoi, surtout que j'ai un Taz sur moi moi et que je suis habitué à en prendre..
Au final je décide de tester le L, même si c'est risqué, je me sens bien, et après avoir posé le pour et le contre je me sens prêt à expériencer cette nouvelle substances, je commence avec un demi carton que je prends vers 00h30, je vais dans le son, je m'enjaille bien, y'a de l'uptempo, c'est le kiff bref !
Au bout de 1h je vois mes compagnons de voiture qui commencent a percher sévère (ils étaient pas tous sous L), mais moi rien.. donc je laisse faire, mais bon j'ai envie de percher quoi.. J'attends, j'ai des prémices d'effets, je sens de l'euphorie mais vraiment c'est très léger.. J'attends 40min, toujours rien, je décide donc de prendre la deuxième moitié !
Je retourne danser, et enfin au bout de 30-40min je commence a me sentir très jovial, et hilare mais comme pas possible, je suis devant le son et j'ai le sourire jusqu'au oreilles, aucune idée du pourquoi du comment, mais je trouvais tout drôle !
Mais ce qui m'a surpris le plus c'est la pêche que j'avais, j'étais à balle devant le son, c'était vraiment abusé !

Bon je vous préviens, à partir de ce moment je ne donnerais plus de repère temporel, car tout simplement je n'ai aucune idée des durées des événements et de leur ordre !

A partir de la j'ai commencé à vraiment être complètement perché, clairement.
Dans cette teuf, il y avait deux murs de sons, et dans mon esprit il n'existait sur cette planète que ces deux murs de sons et rien d'autres. Nous étions des âmes flottant dans un néant, et ces deux murs étaient les seuls repères qui ne bougeaient pas. Et pendant ce moment j'allais et venait du mur 1 au mur 2. La musique était imprévisible pour moi,chaque drop était meilleur que le précédent, c'était sans fin !

J'ai eu quelques hallu visuelles pendant ce moment :
-A chaque impact de kick, l'air se "tordait" comme l'air au dessus d'une flamme, je sais pas si vous voyez
-Tout était très coloré en rose/violet/bleu/noir, très étrange
-Les effets de mosaïques, aussi

A partir de la j'ai eu une petite phase de bad, car comme dit plus haut je ne connaissais presque personne et... bah mes compagnons de teufs habituels étaient pas la pour tester ça avec moi, du coup j'ai commencé à être un peu tristoune quoi.. Mais j'ai réussi à me convaincre tout seul que tout allait bien, je me suis posé, et j'ai bataillé dans mon esprit en me prouvant par a + b que je passais une bonne soirée et que c'était inutile de bader, ce qui a fonctionné très vite ! A mon plus grand bonheur !

Après cette petite phase de bad je suis allé dans le son, et je croise ma pote ! On se pause à l'écart et elle me propose de rouler un joint, j'accepte, et la une envie de pisser folle ! Sauf que hors des deux murs pour moi il n'y a rien, c'est noir et inquiétant ! Mais bon je me force à y aller, même si je balise un peu.. au final j'arrive et tout s'éclaircit, je vois un peu les arbres qui "dansent", ils ondulent plutôt, et ça me fait rire, donc je vide ma vessie et je retrouve ma pote, au final on oublie de rouler le oinj et on repart dans le son !

Au levé du soleil, j'ai jamais vu un truc aussi beau, la nature, le ciel, encore perché sous L, c'est vraiment quelque chose de grandiose !
Mais bon, voir la tête des gens en lendemain de teuf ça me fait jamais du bien, mais la sous L c'est pire, et ma pote est pareil, donc on préfère partir marcher plus loin, parce que vraiment on est en malaise un peu devant tout ce petit monde.

Au final on décide de rentrer, chez nous. Le retour et très laborieux, à cause d'un plan vago qui avait déserté la teuf dans la nuit sans prévenir ! Mais bon au bout de plusieurs essais on arrive à trouver comment rentrer !

Au final une fois rentré chez moi, je suis encore bien perché, tout va à 3000 à l'heure dans ma tête, j'exprime rien de rationnel, j'essaye mais c'est d'un difficile pour s'exprimer alors j'abandonne et je profite de mes dernières heures de trip. Sauf que je tombe sur ma mère, qui est levé, je dois donc bah faire comme si je retrais d'une soirée "banale", et j'arrive à m'eclipser dans ma chambre, la je me prends une douche, et je me calle dans mon lit qui me parait sir agréable, et je réfléchis à la soirée que je viens de passer! Mon cerveau va encore à 3000 à l'heure, mais c'est cool, au final je regarde quelques trucs sur instagram, et je m'endors sur les coups de         
16h. Au réveil le lendemain à 7h je me sens comme une fleure, un peu vidé, je sens qu'il s'est passé beaucoup de choses ! Mais j'en suis content ! Hyper content même ! Fier d'avoir géré mon petit bad et d'avoir passé un bon premier trip !


Voila ! C'était ma première aventure sous L, j'espère que ça en aidera certains !
Faites attention à vous !

Hors ligne

 

Surlacorde 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 02 Nov 2019
23 messages
Bonjour tous le monde.

Voilà, j'ai enfin tester le LSD...
Et j'ai besoin de vous relater mon expérience car je pense que j'ai merdé...
J'ai acheté des buvards à 200m.
Et après avoir lu les différents sujets les 1ere fois, je pense qu'il faut qu'on parte sur 50m. Mais ça ne s'est pas passé comme ça...
Il faut savoir que je suis quelqu'un de très stable psychiquement, assez solide même... Et pourtant...

Set & settings:
A la maison en écoutant de la musique le soir avec ma chérie.
Les enfants sont à l'étage et dorment... (important pour la suite de l'histoire)

Pour moi :
Âge : 39 ans
Taille : 1m82
Poids : 78kg
Ma chérie :
Âge : 37 ans
Taille : 1m75
Poids : 55kg

22h07 : Après un bon repas, on prend 1/4 de carton soit 50 à priori.
On continue de boire un peu (du rosé).

23h37 :Rien ne se passe pendant 1h30... On décide de reprendre 1/4.
0h45 : Toujours rien mais vraiment rien et je me dis qu'on connaît un peu les drogues alors on en reprend (manque d'humilité...). Mais là j'ai manqué de prudence car on aurait du attendre je pense. Et erreur, on prend 100 chacun...

1h30 : Ma chérie commence a sentir les effets mais moi rien...
Vu sa tête je vois que ça monte bien et qu'apparemment c'est assez puissant.
1h45 : C'est mon tour et là longue nuit, très longue nuit...

Je crois au début que je vais être capable de garder conscience et que je vais gérer, je rassure ma chérie qui trouve ça très très fort...

Je vais essayer de vous relater ce qu'on a vécu car on commence à perdre la notion du temps à ce moment. J'essaye quand même d'avoir ce repère de temps en regardant l'heure souvent.

On est posé dans le canap et on regarde les pochettes d'album : Les personnages bougent... C'est extraordinaire !!!
La pochette est une femme et c'est très très érotique...
Je vis mes 1ères hallucinations, moi qui voulait tant le vire.
On bouge nos mains, on voit les traînées du mouvement en couleur...

Tout bouge, les couleurs sont géniales et magiques.
Pour l'instant, c'est plutôt agréable et on est euphorique.

Les émotions sont amplifiées aussi.
On se tape des barres de rires comme jamais !

Je me dis que c'est top mais le problème c'est que ça continue de monter grave !!!

Là j'aimerai que ça s’arrête mais non...

Nous allons à l'extérieur dans le jardin en pleine nuit, j'ai l'impression qu'il fait jour... On rentre rapidement, il fait froid...

4h : On se dit qu'il faudrait qu'on aille se coucher, erreur....

Et là commence un plus long voyage encore pour moi. C'est déjà une expérience de se transporter du salon à la chambre. On est perché complet !!!

On se couche mais on perd conscience complètement, je n'arrive plus à savoir où je suis j'ai beaucoup de mal à revenir à la réalité.
Je vis dans plusieurs état de conscience en même temps et c'est difficile, c'est très très puissant.

Le Bad Trip commence : Je suis fatigué et je voudrais dormir.
Mais dès que je ferme les yeux je tombe dans les limbes de mon esprit.
Et je tombe profond très profond, j'ai l'impression que je vais mourir si je m'endort alors je me réveille à chaque fois. J'ai peur de ne pas me réveiller pour mes enfants... (rappel : ne pas le refaire quand ils sont là...)
Je vis tout et son contraire et les mots ne sont pas assez forts pour vous décrire cet état de mal-être.
Le temps se dilate et l'espace n'est plus.
Je me dilue et je n'arrive même plus à savoir si je suis un homme ou une femme...

Impossible de me raisonner mais ma chérie ne le vit pas comme moi et me rassure.
Elle m'aide à me calmer et je vis quelques moments inouïes, magiques et merveilleux.
Je me rappelle d'avoir vu des rivières d’émeraudes et de pierres précieuses, des couleurs magiques, un sentiment de calme qui m'apaise. Encore une fois, en me relisant c'est fade par rapport au vécu...

5h30 : Mais mon angoisse revient, j'ai l'impression d’être dans un monde d'insectes, d’être dans une toile d’araignée...
Je suis déçu d'avoir agit ainsi, d'avoir trop pris de buvard, je me promets de ne jamais recommencer... Je m'en veux beaucoup car je souffre et j'ai peur de perdre pied, de ne pas revenir comme avant.
Je me réveille très souvent, je me lève pour essayer de reprendre pieds.
Le temps me semble interminable.
L'idée d'avoir COMPLETEMENT perdu la maîtrise m'angoisse encore plus.

D'habitude j'arrive à me raisonner mais là rien ne fonctionne je ne m'en sors pas, je tourne en boucle...

Après avoir un peu dormi je me réveille à 8h. C'est bon, je sais où je suis j'ai enfin repris conscience.
Néanmoins, je sens bien que je ne suis pas rétablit à 100%. Je regarde mon téléphone et tout bouge et se déforme encore...
je vais déjeuner pour reprendre des forces. Bonjour les enfants...
Je suis assez barbouillé et je sens bien que mon estomac n'est pas au top...
Beaucoup de mal à revenir quand même...

11h30 : Je dois aller faire des courses. Trop dur... Sentiment de paranoïa... Je rentre...

Il est 19h45 et je commence tout juste à être un peu mieux.


Conclusion :
Je croyais avoir déjà pris de grosses tartes avec d'autres drogues (coc, MDMA).

Mais là, j'ai vécu un trip que j'ai encore du mal à vous décrire. Mes mots sont si pauvres à cotés de la richesse de ce que j'ai vécu et de sa dureté...
Je trouve même fade les sensations maintenant (mais bon ça me rassure qd même c'était trop puissant...)
Grosse connerie je pense d'avoir repris les 100. Nous avons été impatients et je nous ai mis en danger.

Et je pense surtout qu'il ne faut pas se coucher en pensant dormir. Erreur...

Rien de grave ne s'est passé mais je le regrette amèrement.
Vais-je re-tester un jour ? Probablement que oui mais plus jamais aussi fort !!!

Juste vous mettre en garde si vous ne sentez pas que ça vient, vaut mieux attendre 2 h de plus plutôt que de re droper et se foutre dans la merde...

Prenez soin de vous.

Dernière modification par Surlacorde (02 mai 2020 à  20:06)

Reputation de ce post
 
Merci pour ce TR. Pierre
 
Apprentissage à la dure ;) tkt on est tous un peu passé par là ! / Cub3000

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
2400
Inscrit le 06 Feb 2019
190 messages
Blogs
Du coup vous avez pris 200µg chacun pour votre première, dans un contexte pas forcément idéal (la présence des enfants, comme tu l'as noté, c'est pas vraiment le top pour se laisser aller wink ), donc pas très étonnant que ça vous ai secoué...Ça commence à faire une grosse dose, surtout sans expérience : perso j'ai un peu de bouteille avec les psychés, et 200µg je ne m'y aventure pas, je sais que pour certains c'est le dosage optimal, moi au dessus de 150µg ça commence à devenir vraiment compliqué...

Prenez le temps de digérer cette expérience, dis-toi aussi que ça aurait pu être pire, là tu nous décris plutôt un trip standard avec des moments pénibles mais aussi des phases  lumineuses, donc non je dirais pas que tu as "merdé", juste sous-estimé la puissance de la bête wink 100µg pour la prochaine, si prochaine il y a, ça vous permettra déjà d'avoir une expérience puissante, sans avoir la sensation désagréable de perdre complètement les pédales...

Dis-toi aussi qu'avec les psychédéliques, mêmes les expériences pénibles, qui secouent, nous enseignent des choses. T'en as pas forcément chié en vain wink

Peace smile

...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

Sas' 
Nouveau membre
United Arab Emirates
000
Inscrit le 04 May 2020
1 message
Bonjour !

Je suis nouvelle sur le site, c'est mon premier poste. Je me suis inscrite sur ce site afin d'avoir des réponses plus précise concernant le LSD. Je souhaiterais en prendre pour la première fois cet été. Les témoignages déjà postés m'ont déjà beaucoup aidé.

Je suis âgée de 22 ans, je mesure 1m62 pour 46kg (probabilité que d'ici là j'ai pris deux trois kilogrammes en plus).

J'ai pris pour la première fois de la drogue l'été dernier, de l’ecstasy durant une soirée techno à Paris. Paniquant plutôt facilement, j'ai fait une mini-crise durant la montée : en effet, ça faisait des mois qu'on parlait d'en prendre, mes sitters m'ont fait énormément de prévention et m'ont prévenu de tous les risques possibles. Malheureusement pour moi, c'est quelque chose qui me stress énormément. Si, par exemple, on me dit que je risque de vomir, je vais avoir envie de vomir etc... Je fais donc une crise de panique (car je sens mon corps fourmilier, mon corps s’accélérer) etc. que mes sitters arrivent à gérer. Plusieurs personnes me regardent avec des grands yeux quand ils apprennent que je suis dans cet état avec un quart de taz (je parle très, très vite) et je tremble de tout mon corps). J'ai malgré tout kiffer sans ressentir tous les effets (ayant niqué mon montée bien sûr). Je retente une seconde fois et c'est la révélation : je monte très loin, je suis en extase pure. J'ai des envies de toucher les gens, mes amies (sans pour autant que se soit sexuel) et plus que ça un BESOIN qu'on me tienne la main : en bref, je refuse catégoriquement qu'on me laisse seule. Je rajoute également que je n'ai jamais fait de mauvaise descente sous taz, au contraire, j'apprécie la fin de soirée et le reste des petites sensations du taz.

Vous l'aurez compris, je peux réagir de manière très excessive à la drogue et j'adore ça. Une fois que j'accepte de ne plus tout contrôler, je prends un pied immense. Je suis devenue un peu obséder psychologiquement avec l'ecstasy (sans en abusé, j'en prends tout les 1 mois et demi environ). Après des témoignages très négatifs sur le LSD (notamment une copine qui est restée pendant 3 jours dans son monde, voir ses pires peurs, paniques), je me suis renseignée sur ce site et je suis très emballée par cette drogue.

Je souhaiterais donc, si cela ne vous dérange pas, des conseils sur la quantité que je dois prendre aux vus de ma réaction intense/risque de panique ?/mon poids. De plus étant aux Emirats depuis quelques mois, je n'ai pas pris de drogue depuis près de quatre mois.

Je voudrais également des conseils sur comment gérer la panique, j'ai lu qu'il fallait "lâcher prise" mais j'ai du mal à saisir tout à fait le concept. Même si je compte acheté de toute façon du benzos pour me rassurer et couper tout risque de bad trip.

Pour mon set, j'envisageais dans un premier temps une soirée techno, notamment une Possession à Paris ou un Jeudi OK (si ils ouvrent bien évidemment). Je m'y sens très à l'aise sous taz et je n'ai pas de mauvaise expérience, mais je crains que sous LSD ce ne soit pas exactement la même chose. Habitant avec ma mère, j'envisage désormais de me rendre dans un champ avec deux copines de confiance (qui ont testé les taz avec moi mais n'ont jamais pris de LSD et ne veulent pas tester).

Je suis désolée pour le poste plutôt long, où je ne parle pas de ma première expérience sous L, en plus.

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout !

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
4900
Inscrit le 07 May 2018
1346 messages
Blogs

Sas' a écrit

Bonjour !

Je suis nouvelle sur le site, c'est mon premier poste. Je me suis inscrite sur ce site afin d'avoir des réponses plus précise concernant le LSD. Je souhaiterais en prendre pour la première fois cet été. Les témoignages déjà postés m'ont déjà beaucoup aidé.

Je suis âgée de 22 ans, je mesure 1m62 pour 46kg (probabilité que d'ici là j'ai pris deux trois kilogrammes en plus).

J'ai pris pour la première fois de la drogue l'été dernier, de l’ecstasy durant une soirée techno à Paris. Paniquant plutôt facilement, j'ai fait une mini-crise durant la montée : en effet, ça faisait des mois qu'on parlait d'en prendre, mes sitters m'ont fait énormément de prévention et m'ont prévenu de tous les risques possibles. Malheureusement pour moi, c'est quelque chose qui me stress énormément. Si, par exemple, on me dit que je risque de vomir, je vais avoir envie de vomir etc... Je fais donc une crise de panique (car je sens mon corps fourmilier, mon corps s’accélérer) etc. que mes sitters arrivent à gérer. Plusieurs personnes me regardent avec des grands yeux quand ils apprennent que je suis dans cet état avec un quart de taz (je parle très, très vite) et je tremble de tout mon corps). J'ai malgré tout kiffer sans ressentir tous les effets (ayant niqué mon montée bien sûr). Je retente une seconde fois et c'est la révélation : je monte très loin, je suis en extase pure. J'ai des envies de toucher les gens, mes amies (sans pour autant que se soit sexuel) et plus que ça un BESOIN qu'on me tienne la main : en bref, je refuse catégoriquement qu'on me laisse seule. Je rajoute également que je n'ai jamais fait de mauvaise descente sous taz, au contraire, j'apprécie la fin de soirée et le reste des petites sensations du taz.

Vous l'aurez compris, je peux réagir de manière très excessive à la drogue et j'adore ça. Une fois que j'accepte de ne plus tout contrôler, je prends un pied immense. Je suis devenue un peu obséder psychologiquement avec l'ecstasy (sans en abusé, j'en prends tout les 1 mois et demi environ). Après des témoignages très négatifs sur le LSD (notamment une copine qui est restée pendant 3 jours dans son monde, voir ses pires peurs, paniques), je me suis renseignée sur ce site et je suis très emballée par cette drogue.

Je souhaiterais donc, si cela ne vous dérange pas, des conseils sur la quantité que je dois prendre aux vus de ma réaction intense/risque de panique ?/mon poids. De plus étant aux Emirats depuis quelques mois, je n'ai pas pris de drogue depuis près de quatre mois.

Je voudrais également des conseils sur comment gérer la panique, j'ai lu qu'il fallait "lâcher prise" mais j'ai du mal à saisir tout à fait le concept. Même si je compte acheté de toute façon du benzos pour me rassurer et couper tout risque de bad trip.

Pour mon set, j'envisageais dans un premier temps une soirée techno, notamment une Possession à Paris ou un Jeudi OK (si ils ouvrent bien évidemment). Je m'y sens très à l'aise sous taz et je n'ai pas de mauvaise expérience, mais je crains que sous LSD ce ne soit pas exactement la même chose. Habitant avec ma mère, j'envisage désormais de me rendre dans un champ avec deux copines de confiance (qui ont testé les taz avec moi mais n'ont jamais pris de LSD et ne veulent pas tester).

Je suis désolée pour le poste plutôt long, où je ne parle pas de ma première expérience sous L, en plus.

Merci de m'avoir lu jusqu'au bout !

Bonjour sas,

Alors je pense que l ectasy même si je n ai jamais essayé diffère du LSD. Mais d autres te le confirmeront ou pas. En tout cas, elle se prête mieux aux fêtes a l extérieur.

Le LSD en externe est a double tranchant...
Déjà tu pourrais commencer par un quart, au maximum un demi d un dosage a 100 ug D ailleurs réfléchis si tu veux prendre un rc like comme le 1p-lsd ou du LSD de dealer . Le gros plus c'est qu avec un buvard de 1p annoncé a 100 ug tu es a peu près sûre.

Après tu veux en prendre avec deux amies dans un champ, mais elles seront sobres ou sous Taz? Dans tous les cas il te faudrait un trip sitter sobre.

Et le mieux serait quand même que tu sois dans un environnement rassurant et familier.

Prends soin de toi
Janis


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » LSD 25
  •  » LSD : TR et témoignages sur la première fois

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Participez à l'etude : global drug survey - special covid-19
    Il y a 3jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    Il y a 2jCommentaire de ziggy (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 4jCommentaire de pierre (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 3jCommentaire de Vapoteuse87 (438 réponses)
     Forum 
    Contrôle routier - Commission medicale
    Il y a moins d'1mnCommentaire de filousky dans [Alcool...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Craving - Le craving c'est dur
    Il y a 4mnCommentaire de Scolyrie dans [Cocaïne-Crack...]
    (51 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Mes genoux chaque fois je fume tres mauve photo
    Il y a 6mnCommentaire de Psilosophia dans [Cocaïne-Crack...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Alterner oxy matin et klipal le soir
    Il y a 6mnCommentaire de nc66 dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Conservation des truffes
    Il y a 21mnCommentaire de Régular Psyché dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Expériences - Retour d’expérience ecstasie
    Il y a 31mn
    1
    Commentaire de Clepw dans [MDMA/Ecstasy...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Culture - Culture champis
    Il y a 1hNouvelle discussion de Ketozat dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Dosage - Dosage de golden teachers secs
    Il y a 1hCommentaire de Le voyageur dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Pas evident dans le flou total
    Il y a 29mnCommentaire de Scolyrie dans le blog de madelina77
    (2 commentaires)
     Blog 
    Cactus mescaline bouture
    Il y a 10h
    1
    Commentaire de Mister No dans le blog de $lick $loth
    (6 commentaires)
     Blog 
    Recette chimique contre l’insomnie: dont do it at Home
    Il y a 10h
    1
    Commentaire de Mister No dans le blog de Zazou2A
    (5 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 17:57
     PsychoWIKI 
    Cannabinoïdes synthétiques
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Deujn, Bigben, Napoléon1769 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     [TUTORIEL] Injecter le xanax et les autres benzos simplement
    par L'Apoticaire, le 18 Jun 2019
    Bonsoir, On est beaucoup à savoir que le xanax et la plupart des benzos ne sont pas ou presque solubles dans l'eau, et donc de ce fait, non-sniffables et non-injectables avec de l'eau PPI. Mais, les benzos se dissolvent très bien dans le propylène glycol, propylène glycol que l'on peut facilem...[Lire la suite]
     La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek
    par SillyCone, le 22 May 2020
    Coucou les aminches ! Comme je suis en train de me refaire une petite extraction de mimosa, j'en profite pour vous poster la méthode que j'utilise depuis sa sortie en 2012, traduite par Gogole : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek en français A suivre A LA LETTRE, sans changer la moindre virgule. Pas qu...[Lire la suite]
     OnionStrooper - Wiki et conseils
    par Destrooper, le 17 May 2020
    Salut à tous, j'ai créé une page web (disponible uniquement via TOR) afin de faciliter l'accès aux plus nouveaux membres qui veulent naviguer sur le deepweb. Le site regroupe des conseils, informations, tuto, wiki assez complet et vérifié et un côté Deep Fr pour mettre en avant le deep fran...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Réponse pratique Mr No dans [forum] De L'HERO qui DETRUIT LE NEZ(?)!! AIDER MOI à  COMPRENDRE!!
    (Il y a 10h)
    Juste bravo et merci pour ce que tu fais ! Despe. dans [forum] OnionStrooper - Wiki et conseils
    (Il y a 11h)
    Testé et approuvé dans [forum] Conseil/ témoignage pour water lining ou spray nasal à la Coke
    (Il y a 15h)
    J'approuve dans [commentaire de blog] Cactus mescaline bouture
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums