Psychoactif
Impact de l'alcool sous traitement de Seresta ? / PsychoACTIF

[ Arrêt & Sevrage ]
Impact de l'alcool sous traitement de Seresta ?

#1 
Anonyme 89 
Nouveau membre France
02 juillet 2019 à  18:28
Bonjour à tous !

Je me suis permise de m'inscrire ici pour demander votre opinion. Tout d'abord, je vais expliquer un peu le topo car le contexte me semble important :

Depuis le 10 mai 2019, je suis sous Sertraline 50mg / jour (antidépresseur) et Seresta 3 x 10 mg par jour suite à une rupture amoureuse extrêmement violente dont j'avais du mal à relever la tête. Je précise que je n'ai jamais usé de ce type de substance auparavant, que je ne me drogue pas, que je bois très rarement de l'alcool et que ma seule Némésis est la clope (1 paquet par jour quand je vais très mal, sinon entre 5 et 10 clopes journalières).

Le mois de mai s'est donc passé tranquillou, toujours la déprime, sauf que j'ai eu pour la première fois de ma vie une attaque de panique (sur l'autoroute... mur). Puis début juin les AD ont striké d'un coup : euphorie totale pendant 5 jours, insomnies sévères, libido montée en flèche (mais avec retenue tout de même, j'ai mis un gros vent à un gars qui voulait m'embrasser fache-non-non)... Jusqu'à ce que je fasse une attaque de panique dans le métro, en sortant de mon RDV hebdo chez ma psychiatre, qui m'avait posé 36 000 questions car elle avait peur que je fasse un virage maniaque. Je précise que j'ai jamais été diagnostiquée pour un trouble bipolaire et jamais été dépressive avant.

Le lendemain de cette attaque, j'ai à nouveau dormi très peu car j'avais l'impression que mon cerveau était encore bloqué en mode euphorie, ça me faisait sacrément angoisser et BAM, attaque de panique carabinée au réveil après 3h de sommeil. Je me rendais bien compte que quelque chose clochait et que c'était pas normal. Donc, transport en ambulance aux urgences psy dans un état lamentable. Verdict : j'ai sur-réagis à l'AD. On m'a du coup passée sous Sertraline 25 mg / jour le 8 juin 2019.

En revanche, et c'est l'objet de mon topic, on m'a demandé de doubler la dose de Seresta pour me casser en deux et me faire dormir. Du coup j'ai pris deux cachets de 10 mg aux urgences et j'ai du appeler un uber pour rentrer tellement j'étais stone.

J'ai continué ce rythme pendant 5 jours avant de basculer à 20 mg le matin, 10 le midi et 20 le soir car ça me transformait vraiment en zombie. J'ai jamais eu de montée d'angoisse ou d'attaque de panique avant de prendre ces médicaments (je sais pas lequel des deux générait ça), mais là j'ai vraiment dégusté.

Au fur et à mesure du temps, j'ai réduis tranquillement la posologie, et en 3 semaines suis passée à 20 mg de Seresta par jour, depuis vendredi dernier (1 demi le matin, un demi le midi, et un entier le soir).

Concernant l'antidépresseur, ce médicament ne m'a apporté que des emmerdes. Je ne le supportait pas du tout (j'ai même commencé à faire un bingo des effets secondaires avec mes amis pour essayer d'en rire) et en plus j'ai fini par guérir de ma rupture, le moral est bon maintenant et je suis ultra contente de ma nouvelle situation de célibataire big_smile. Le psychologue qui me suit m'a dit que j'avais a priori fait une dépression réactionnelle (face à un individu atteint de trouble de la personnalité narcissique qui a essayé de me détruire) et il était très mécontent que la psychiatre ne m'ait pas envoyée d'ABORD chez un psychologue car j'avais surtout besoin d'une psychothérapie pour faire mon deuil, et éventuellement des anxiolytiques quelques jours / semaines pour dormir un peu mieux.

Comme je suis têtue et vraiment trouillarde de ces médicaments (je ne juge pas ceux qui en prennent, j'ai juste toujours évité de prendre des médicaments depuis que je suis petite, même quand je suis enrhumée je préfère utiliser mon baume du tigre), de mon côté j'avais refusé d'écouter ma psychiatre adepte du risque 0 et j'ai stoppé net la prise d'antidépresseurs le lundi 24 juin après 6 semaines et demi de traitement (au tout début de la canicule, trop bonne idée bravo mais bon au moins je pouvais accuser la chaleur et ça allégeait le stress XD). Ça a été un peu compliqué pendant quelques jours, surtout à cause des insomnies et vertiges, mais c'était déjà mieux que les effets secondaires lorsque je prenais le traitement, qui sont partis très rapidement.

Depuis vendredi dernier donc, ça va de mieux en mieux chaque jour et bizarrement je n'ai plus de pic d'anxiété comme j'en ai eu tout le mois de juin. Et si toutefois j'en ai, bah c'est pas grave parce que j'ai appris à les matter rapidement et ils ne dégénèrent pas (méditation, yoga + ma mère est sophrologue, ça aide !). J'ai des vertiges tout au plus, mais je mets ça sur le compte du manque de sommeil que j'ai un peu de mal à rattraper car les anxio m'empêchaient de m'endormir normalement : en juin, je dormais tout le temps en fait, donc j'étais complètement déphasée dans mon cycle circadien.

Bon excusez-moi, j'ai du mal à synthétiser mais ça me fait du bien de parler de tout ça car j'ai peu de soutien dans le corps médical hormis le psychologue vu hier. Du coup le cœur du problème est que je pars en festival métal avec mes amis pendant 10 jours dans 2 semaines punk1, et que c'est le seul moment de l'année où je m'autorise à boire pas mal de Cuba Libre (je tolère bien le rhum) et des Jäger-Bomb et rien d'autre sauf de l'eau car j'aime pas la bière, le vin, la vodka... Bref, j'suis chiante quoi XD

Mon objectif est de pouvoir me sevrer de l'anxiolytique d'ici le festival mais j'ai peur que ce soit irréaliste à cause de mon accident de parcours qui m'a conduite à en prendre 2 fois plus de prévu. Pour l'instant je me stabilise à 20 mg / jour mais il me reste 2 petites semaines, je trouve ça peu pour tout arrêter car j'ai très peur des effets du sevrage (y'a rien de pire pour moi que de pas être en possession de toute ma tête, d'où mon aversion pour les drogues, médicaments etc.).

Donc, au cas où je n'arrive pas à diminuer en dessous de 10mg de Seresta / jour par exemple, est-ce qu'il y a vraiment un risque à boire de l'alcool en même temps ? Sachant que je ne finis jamais morte bourrée (l'intérêt est juste de me mettre joyeuse), je sais quand je dois m'arrêter et j'ai un métabolisme hyper rapide, mais tout cela sera sûrement bousculé par le Seresta. J'arrive pas à trouver d'infos sur la question hormi des "il ne faut pas cumuler les deux". Oui mais pourquoi ? A cette dose de Seresta c'est vraiment problématique ?

Et si toutefois j'arrive à stopper les anxiolytiques en 2 semaines, est-ce que ça craint de boire de l'alcool alors que le sevrage est toujours en court ?

Je vous remercie d'avoir lu mon très long pavé, tout ça pour pouvoir me dire si oui ou non je peux profiter de mon festival qui est mon sas de décompression annuel (et dont j'ai bien besoin après une période aussi éprouvante !).

Merci d'avance merci-1

Hors ligne

 

Salut,

Passer de 20mg de Séresta à 0 en deux semaines - sachant que t'as six semaines de conso derrière toi - me paraît largement jouable.

Tu peux passer à 15mg pour 2/3 jours, puis 2/3 jours à 10mg, et enfin 3 jours à 5mg. Avec ce genre de molécule à durée de vie courte/intermédiaire (15h), on sait rapidement si on baisse trop vite ou pas. De plus, le Séresta est métabolisé assez lentement par rapport à d'autres anxios, plus bourrins, donc si jamais tu devais te taper un sevrage, ça devrait être assez soft.

Sinon, arriver en festival avec 10mg/j n'est pas dramatique. Faut juste faire gaffe aux effets de l'alcool, qui risquent d'être un peu majorés, mais comme t'as pas l'intention de boire beaucoup y a pas trop de risques de black-out ou de dépression respiratoire.

Hors ligne

 

#3 
Anonyme 89 
Nouveau membre France
03 juillet 2019 à  20:53
Merci pour ta réponse Chêne ! smile

Je passe à 15mg dès ce soir, et ma psychiatre m'a proposé le même plan de réduction que toi aujourd'hui.

Je vais ramener la boite au cas où au fest, selon la psychiatre savoir qu'on les a "au cas où" peut dans les premières semaines aider beaucoup à contrôler l'anxiété.

Y'a plus qu'à ^^

Hors ligne

 

#4 
AefkahJR 
Nouveau membre France
03 juillet 2019 à  21:16
Bonsoir !

J ai pris du seresta pendant 1 an et 1 an de sevrage
J allais en rave party (alcool ) en ayant consommé du seresta et je n ai jamais eu de gros souci

Les soucis que j ai rencontré :
Grosse envie de dormir des fois dans la nuit
L alcool avec le Seresta amène la somnolence
De ne pas sentir l'alcool continuer de boire et d un coup ça arrive tellement fort


Bien sûr je ne conseille pas de mélanger les deux

Tout ça pour te dire que je plussoie ce qu'a dit Chêne
Vu que tu ne bois pas énormément il y a vraiment peu de risques
Et oui en 6 semaine tu ne risques pas de prendre cher niveau sevrage

Prends une boîte au cas où ça peut servir comme tu dis
Profite bien du festival et surtout prends soin de toi !

Hors ligne

 

#5 
BobKelso 
Nouveau Psycho
04 juillet 2019 à  13:59
Je ne suis absolument pas un professionnel de santé.

Ce qui est par contre communément admis c'est que nous ne réagissons pas tous de la manière aux molécules.

Au delà des risques de black out et de depressions respiratoires lié à l'association benzo/alcool, il y a un risque élevé de potentialisation des effets, dont la désinhibition.

Tu sembles assez sensible aux effets des psychotropes pharmaceutiques, je ne peux que te conseiller d'éviter l'alcool pendant la durée de ton traitement.

Dernière modification par BobKelso (04 juillet 2019 à  14:01)

Hors ligne

 

Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

En ce moment sur PsychoACTIF

Annonce Psychoactif
Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
01 juin 2021 - Commentaire de plotchiplocth
Appel à témoignages
14
Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
Il y a 16h - Gribouille78
19
Analyse de drogue et cannabis : qu'en attendez vous ?
Il y a 9j - ephémère tox.stop
13
Connaissez vous l'annuaire sur la réduction des risques ?
26 juin 2021 - pierre
Forums
Petite tamboulle Pollen 400g de fleurs de cbd Mélangé carbo hash...
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
[ Gérer sa consommation ]
Débuts avec la C : vos avis et conseils
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
Buprenorphine/cocaine
 1, Il y a moins d'1mn - cependant dans [Cocaïne-Crack...]
[ Drogue info ]
Achat d' opiacé sur le clear web
Qualité coke
Il y a 20mn - Meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
[ Effets secondaires ]
Vaccin Moderna avec methadone, effets très étrange
 1, Il y a 30mn - prescripteur dans [Méthadone...]
13
Définition de la "pire" drogue, sujet complexe
 1, Il y a 37mn - LaPotion dans [Au coin du comptoir.....]
3-HO-PCP, consommation prolongée
Il y a 41mn - fafefifofu dans [RC dissociatifs...]
2068
Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
 300, Il y a 48mn - LeDoc86 dans [Conseils généraux de...]
[ Pureté ]
Achat cocaine qualité
Il y a 49mn - Abondonero dans [Cocaïne-Crack...]
Blogs
1
Trip Report
Opium - Première expérience : un étrange assoupissement.
Il y a 20mn - Commentaire de fafefifofu dans le blog de Cub3000
0
Poèmes
Les poésies dissociées
Il y a 1h - Nouveau blog de Ledayuum
1
Trip Report
Microdosage de champignons magiques comme somnifère
Il y a 2h - Commentaire de guygeorges dans le blog de guygeorges
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Neurchi de Psychoactif
Il y a 4j - marvin rouge dans Au coin du comptoir....
Les derniers champis
Merci pour cette réponse précise
dans [forum] Vaccin Moderna avec methadone, effets très étrange , Il y a 2h
Cool pr toi.J'ai une famille Mr ptate à la maison, ms qui devient out. Marvin
dans [commentaire de blog] Juste envie de partager., Il y a 3h
lel. Gemme ceux scie. >JFD
dans [forum] Définition de la "pire" drogue, sujet complexe , Il y a 4h
Merci pour ton super témoignage, bcp bcp de courage - Nikka
dans [forum] Victime d'un pompier (os cassés en plusieurs morceaux) lors d'un seuvrage de xanax, Il y a 15h
Super intéressant /Clepw
dans [forum] Hash beldia jaune plus photos , Il y a 15h
Nouveaux membres
Feuille nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS