Psychoactif
Dépendant un jour, dépendant toujours? / PsychoACTIF

[ Expériences ]
Dépendant un jour, dépendant toujours?

Discussion fermée par les modérateurs
#1 
Njeri 
Nouveau membre
07 mai 2015 à  16:44
Bonjour à  toutes et à  tous,

Je suis étudiante dans une école de Travail Social en Suisse. Avec une de mes collègues, nous devons réaliser une présentation orale sur le thème de notre choix concernant les addictions et dépendances.
Nous avons entendu un jour un témoignage d'un ancien usager de drogues "moi, je serai toxicomane toute ma vie".
Nous nous demandons alors si c'est le cas de tous. Est ce que certains d'entre vous seraient d'accord de témoigner pour nous aider à  avancer dans notre recherche?

Selon vous, "toxicomane un jour = toxicomane toujours?"
Un grand merci d'avance pour votre aide!

Hors ligne

 

#2 
ex bakounine 
Psycho junior
07 mai 2015 à  17:44
Si c est ce que je pense pour ma gueule , j en fait plus une generalité, je m acroche a tout ce qui passe, , meme le jeu aujourdf hui.
  alors je veux bien admetre  que des psy ont peut etre raison, y a pas que le vécu et les prods mais probablement une raison genre génetique a mes conduites

Hors ligne

 

#3 
Amarnath 
Ni ceci Ni cela France
07 mai 2015 à  17:56
Pour donner la réponse à  cette question il faut aller interroger les défunts, car eux seuls peuvent témoigner si cela fut pour toujours.
Sinon personne ne peut s'exprimer sur ce sujet, car nous ignorons tous le futur.
Les gens font des projections, mais combien d'entre elles se réalisent ?

La vie se vit au jour le jour, seconde après seconde et si le temps d'une vie pouvait se contracter sur une seule journée, je pourrais dire, pour ma part que : à  6 heures du matin je suis le réveil, à  7 heures une prise d'opiacés, à  7 heures 15 le petit déjeuner, à  7 H 30 la toilette et l'habillement, à  8 heures le collège pour ma fille, à  8H45 le lieu de travail et à  9h00 l'accueil des clients.... à  9H45 la spéléologie et à  13h30 le repas suivit à  13h45 du travail et 14h00 les clients..... Tout cela entrecoupés de trois minutes de temps à  autres pour les prises d'opiacés.... Et la nuit, pendant 5 heures de temps, c'est le sommeil.

Alors suis-je toxicomane toute la journée ou seulement par court instant ? Mettre cet emploi du temps sur toute une vie n'est pas possible car les choses changent en permanence et je ne me vois pas travailler à  80 ans.

Nous ne pouvons savoir si ce sera pour toute la vie et peut-être même que ceux et celles qui en font l'étude, le deviendront au cours de leur vie...

Rien ne peux vraiment ce savoir à  l'avance.
Qui suis-je ? Le spéléologue, le père d'un enfant, le consommateur d'opiacé, le dormeur ou je ne sais quoi d'autre, ou tout à  la fois dans des proportions non choisies ?

Bon courage dans votre entreprise et une question me vient à  l'esprit : quel est le but fondamental de cette recherche sociologique (hormis que ce soit dans votre cursus de formation) ?
A quel fin va être utilisé le résultat ? Si résultat il y' a, car il va être difficile de poser la question à  plusieurs millions de personnes et puis comme je le disais au début, la vie n'est pas finie.

Ne vous sentez pas offusqué par cette réponse, elle n'est en rien agressive ou autre, surtout ne nous méprenons pas.

Je pense qu'il y a d'autres questions plus intéressantes (pour moi) qui pourraient être traité et faire avancer un peu le schmilblick. Des questions comme : "Est-ce que l'accès à  une drogue rendue légale par l'état et distribuée par lui, limite les risques sanitaires et la criminalité"?
"Est-ce que la répression et l'interdit d'une substance, renforce l'envie chez les jeunes d'en consommer ?".
"Est-ce que vous vous sentez suffisamment informé sur les risques pour la santé en consommant telle ou telle drogue ?"
"Est-ce que la couleur du slip de François Hollande, influe sur l'humeur des français ?"

Bonne soirée les filles.

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

#4 
guygeorges 
Psycho sénior
07 mai 2015 à  19:12

Pour donner la réponse à  cette question il faut aller interroger les défunts, car eux seuls peuvent témoigner si cela fut pour toujours.
Sinon personne ne peut s'exprimer sur ce sujet, car nous ignorons tous le futur.
Les gens font des projections, mais combien d'entre elles se réalisent ?
- See more at: https://www.psychoactif.org/forum/t1422 … ml#p182891

Faux! T'as pas cherché assez loin smile

Etre toxicomane, c'est avoir assez consommé une substance pour avoir modifié la structure même de tes connections neuronales. Avoir changé profondément ta personnalité en quelque sorte, vers quelque chose de plus négatif (moins de liberté).

Comment changer cela une fois que les modifications ont été faites? Il faut tout simplement chercher un truc qui aille aussi profondément que ça, qui puisse avoir la puissance de non pas revenir en arrière, ce qui est impossible, mais de changer une fois de plus l'organisation structurale même du cerveau, mais ce coup ci dans un changement plus ... positif. Il faut reconstruire et fortifier les zones du cerveau servant au contrôle de soi même, de l'attention etc.

Pour cela, rien de plus simple : La méditation (ou la prière, ou une expérience mystique, ou quoi que ce soit si ait un impact profond au niveau de la personnalité)! C'est un travail de longue haleine, modifier la structure de son cerveau! Et ça nécessite d'aller à  contre courant d'habitudes enracinées profondément de tout toxicomane, notamment sa façon de réagir à  la douleur et aux sensations désagréables, mais aussi a sa quête du plaisir. C'est pas une partie de plaisir, c'est même plus dur que de si l'on avais réagis initialement à  ce qui nous a fait prendre de la drogue par une acceptation, et pas une fuite à  travers la prise de drogue!

La phrase "drogué un jour drogué toujours" EST TOTALEMENT FAUSSE et est propagée par des gens qui connaissent pas assez le sujet (ça sous entend qu'on peut rien y faire et que y'a plus qu'a se laisser plonger dans son addiction, CONNERIES)! Changer sa personnalité est possible si du moins on se met a pratiquer une technique adaptée pour faire changer les modification due à  l'addiction! Sinon, oui, pour le restant de ses jours, une prise pourra réactiver tous les souvenirs de consommation et faire repartir l'addict de plus belle. Parfois la personnalité change d'elle même à  mesure que l'on grandis, mais parfois ça suffi pas et il faut faire un exercice conscient spécifique pour activer les choses et les faire aller de façon conscience dans la bonne direction.

Désolé de mon style véhément sur ce post, je ne vise personne c'est tout simplement un sujet qui me tiens a coeur, a fond! Et propager des phrases réductrices comme le "dépendant un jour dépendant toujours", ça me met limite en colère, même si je ne le suis pas vraiment car c'est par ignorance qu'elle est propagée.

Je recherche un papier d'un psy traitant de ce sujet, je le poste dés que je le retrouve. smile

Dernière modification par guygeorges (07 mai 2015 à  20:30)


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

#5 
psychocrack2 
Nouveau Psycho
07 mai 2015 à  20:07

Comment changer cela une fois que les modifications ont été faites?

il faut annulé l’impulsion qui traverse nos réseaux de neurones crées pour la drogues, exemple: ne plus consommé, ne plus écouté ivanov 16, ne plus se retrouver dans le contexte/lieu, où on consomme, ect.....

pas facile!

source: les médecins à  paul brousse, en cure.

normalement j'ai rien d'un neurologue ^^ mais je sais que si on réduit l’impulsion, les neurones meurt, ou du moins s'endorme à  jamais.

Dernière modification par psychocrack2 (07 mai 2015 à  20:09)


"jour de noà«l de l'an 1560 nous traversons le dernier défiler des Andes, à  nos pieds pour la 1 er fois nous voyons la jingle, ce matin j'ai dit la messe et nous avons commencer notre descente dans l

Hors ligne

 

#6 
guygeorges 
Psycho sénior
07 mai 2015 à  20:43

il faut annulé l’impulsion qui traverse nos réseaux de neurones crées pour la drogues, exemple: ne plus consommé, ne plus écouté ivanov 16, ne plus se retrouver dans le contexte/lieu, où on consomme, ect.....

pas facile!

source: les médecins à  paul brousse, en cure.

normalement j'ai rien d'un neurologue ^^ mais je sais que si on réduit l’impulsion, les neurones meurt, ou du moins s'endorme à  jamais. - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/viewt … 99#p182899

De ce que je comprend, ça réduit l'impulsion, mais ça touche pas aux souvenirs qui s'endorment peut être mais qui sont réactivés direct si il y a rechute. Mais c'est intéressant, moi qui aime bien les conneries d'ivanov^^

Pour ce qui est du document dont je parlais : http://www.vridhamma.org/Vipassana-Medi … -Addiction

A major problem with drug addiction is that even with one episode of drug use, a Pandora's box of dormant memories can get unlocked. The various drugs are just like pressure points. Touch one and you will set the entire continuum of latent drug memories vibrating like a great spider's web. It is this process of recapturing and reliving that makes people say: "Once you are an addict you are always an addict." Now, with the impact of Vipassana meditation we no longer have to agree with this statement; relapse need no longer be considered as a biological imperative. Yet we have to be aware that: "Once you are an addict you are still at risk of relapse." It is at this point that ordinary therapies and stabilising methods in the field of drug rehabilitation have their natural limitations and Vipassana meditation starts playing its unique role; eradicating the defilements of the deep unconscious mind. It is this scientific, methodically controlled process of Vipassana meditation, purifying the unconscious mind, and demystifying any kind of mysterious spiritual transformation, that fuels the drive away from relapse, fighting and breaking the addiction pattern at the root level.


And it works. The only thing that has to be done is: to prepare the motivational ground for passing through the Vipassana operation by counselling and by teaching Anapana meditation to addicts already in rehabilitation clinics. After the Vipassana course, the power of the peer group, family treatment, the outpatient programme and general social integration have to be combined with the depth of the meditation experience and its applied practice in daily life. Those who really want to come out of drug addiction can succeed, for their own emancipation and for the benefit of others.

The continuing practice of Vipassana assists in times of stress which could have led to a relapse in the past.

Addiction goes to the deepest level of the mind, and if it is not to recur it must be removed by the roots. The deepest level of the mind is constantly in touch with bodily sensations. Through Vipassana one can learn to observe these sensations with equanimity, and by doing so eradicate addiction from the depths of the mind.

Bon je vais pas coller tout le document. Si certains sont intéressés mais qu'ils ne lisent pas l'anglais, je peux traduire tout le texte dés que j'aurai le temps. Et je fais pas du prosélitisme pour Vipassana, tout moyen de modifier la personnalité peut être positif : y'a des rémissions d'addiction après des expériences de NDE (near death experience), d'autres chocs psychologiques, des expériences mystiques provoquées ou non par des psychédéliques. La méditation (vipassana ou autre, même la prière je suppose) ça me parait quand même un système bien utile et progressif, qui donne a la personne dépendante la possibilité de soulager son stress et gérer ses émotions d'une manière positive.


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

Ça me rappelle mon ancien doc qui disait qu'un tox qui n'avait plus jamais reconsommé de sa vie n'était qu'un tox qui n'avait pas vécu assez longtemps...
Après avoir entendu ça d'un professionnel, on sait qu'on pourra entendre tout et son contraire, quelle que soit la source!

Hors ligne

 

#8 
Amarnath 
Ni ceci Ni cela France
07 mai 2015 à  20:48
Heureusement que les choses sont réversibles, sauf la repousse d'un membre bien sûr.
Non, Dieu merci rien n'est figé est comme le dit si bien BIjord, la méditation peut restructurer ou défaire certaines connexions neurologiques.
Bon, je ne laisse pas aller l'écriture dans ce sens car c'est un sujet qui me tiens à  coeur. Je pratique depuis plus de 20 ans et partage avec mes clients dans on métier, alors je risque de pavéifier le post.

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

#9 
guygeorges 
Psycho sénior
07 mai 2015 à  21:35

Ça me rappelle mon ancien doc qui disait qu'un tox qui n'avait plus jamais reconsommé de sa vie n'était qu'un tox qui n'avait pas vécu assez longtemps...
Après avoir entendu ça d'un professionnel, on sait qu'on pourra entendre tout et son contraire, quelle que soit la source!

Y'a des professionnels incompétents et qui ne savent pas de quoi ils parlent. Surtout que l'addiction est mal comprise par le monde scientifique, et que les professionnels n'ont généralement pas ressenti le truc dans leurs tripes. Est-ce que ton doc pense plusieurs fois par jour aux solutions qui se présentent pour éviter la souffrance qu'induis la toxicomanie? 

La toxicomanie est un apprentissage négatif. La méditation a pour but de détruire tous les conditionnements. Ton doc peut bien avoir son avis sur la question, mais est-ce qu'il a recherché toutes les possibilités?

Heureusement que les choses sont réversibles, sauf la repousse d'un membre bien sûr.
Non, Dieu merci rien n'est figé est comme le dit si bien BIjord, la méditation peut restructurer ou défaire certaines connexions neurologiques.
Bon, je ne laisse pas aller l'écriture dans ce sens car c'est un sujet qui me tiens à  coeur. Je pratique depuis plus de 20 ans et partage avec mes clients dans on métier, alors je risque de pavéifier le post. - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/t1422 … ml#p182906

Je pense qu'un pavé aurai vraiment sa place ici, mais ce n'est pas moi l'auteur du thread. Je t'ai envoyé un MP si tu veux qu'on en discute j'en serai très content.

J'aimerai faire passer un message d'espoir. Oui il est possible de se sortir d'une addiction, c'est surement pas une des entreprises les plus faciles ça c'est clair. Mais le cerveau est plastique, certains exercices mentaux "muscler" et induire une pousse neuronale dans les zones nous servant au contrôle, tout comme il est prouvé qu'une consommation de substance addictive atrophies ces zones, partant de là  il est sot de croire qu'un drogué est fichu tant qu'il lui reste une conscience et la capacité a diriger son attention. En tout cas c'est une de mes convictions profondes et je serai très intéressé et curieux par qui me prouvera le contraire par A + B, je ne prétend pas avoir tout compris sur le sujet loin de là .


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

#10 
Leaf 
Psycho sénior
07 mai 2015 à  21:38
Personnellement je vois ma toxicomanie actuelle simplement comme une phase dans ma vie, à  travers laquelle je me suis découvert et ai appris, et continue à  apprendre, sur moi-même, mon corps et le monde qui m'entoure. J'ai pris conscience de beaucoup de choses et j'ai aussi appris à  m'assumer, moi, ainsi que mes choix. Et je sais pertinemment qu'il y aura un "après", sans la toxicomanie, pas si lointain, je n'en ai aucun doute. Mais peut-être que c'est parce que j'ai commencé à  assez jeune, en suis vite arrivé aux stades "durs" avec tous les problèmes & galères que ça comporte, et que j'ai la vingtaine. Le fait d'avoir une famille à  qui on peut en parler totalement sans aucune censure aide certainement beaucoup même si c'est parfois douloureux.

Donc non, pas "tox un jour tox toujours", un être humain évolue tellement et si rapidement, tellement de choses se passent dans une vie, je ne peux donc pas croire en cette affirmation.

Hors ligne

 

#11 
Njeri 
Nouveau membre
07 mai 2015 à  21:46
Bonsoir,

Merci, vraiment, merci à  tous pour vos réponses.
J'ai pris le risque d'être maladroite, je m'excuse si je vous ai peiné/révolté/choquée par l'emploi des mots utilisés...
Bien sûr, nous nous interrogeons par rapport à  d'anciens consommateurs. Nous souhaitons savoir si, de l'intérieur, ils se sentent toujours, je sais pas, amoureux du produit, toujours à  fleur de peau pour "retomber dedans"...
Aucun but "sociologique", on nous évalue pour voir si on a compris ce qu'on a abordé en cours.

Hors ligne

 

#12 
Njeri 
Nouveau membre
07 mai 2015 à  21:48

Leaf a écrit

Personnellement je vois ma toxicomanie actuelle simplement comme une phase dans ma vie, à  travers laquelle je me suis découvert et ai appris, et continue à  apprendre, sur moi-même, mon corps et le monde qui m'entoure. J'ai pris conscience de beaucoup de choses et j'ai aussi appris à  m'assumer, moi, ainsi que mes choix. Et je sais pertinemment qu'il y aura un "après", sans la toxicomanie, pas si lointain, je n'en ai aucun doute.

J'adore cette manière de voir les choses, ça me touche ce que tu dis !

Hors ligne

 

#13 
pierre
Web-Administrateur
07 mai 2015 à  23:17
Si tu avais lu les règles tu aurais lu qu'il faut demander la permission aux modos avant de poser des questions pour un travail de classe. C'est la moindre des choses.
Nous ne sommes pas un zoo !!!!!
Je ferme la discussion.

Hors ligne

 

Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

En ce moment sur PsychoACTIF

Appel à témoignages
81
Prod (seul) pendant le confinement ?
Il y a 7h - Syam
16
Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
Il y a 7j - pierre
22
Appel à témoignages : amende forfaitaire
Il y a 6h - Junon
Forums
[ Expériences ]
Témoignage du combo Ghb/coke
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
Adresse bitcoin
Il y a moins d'1mn - Virus2.i dans [Anonymat et sécurité...]
Adresse bitcoin
Il y a moins d'1mn - Virus2.i dans [Anonymat et sécurité...]
Adresse bitcoin
Il y a moins d'1mn - Virus2.i dans [Anonymat et sécurité...]
1124
[ Market ]
Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à octobre 2020
 34, Il y a 2mn - lalipopette dans [Anonymat et sécurité...]
Electrum quelques clarifications please
Il y a 21mn - Manci dans [Anonymat et sécurité...]
[ Culture ]
Quatre champignons sortis, mais ça s'est arrêté là :'(
Il y a 26mn - nouichen dans [Psilocybe - Champigno...]
18
Les fameux chien renifleur...
 2, Il y a 27mn - marvin rouge dans [Cannabis...]
[ Injecter ]
Prépartion IV
Il y a 35mn - Zazou2A dans [Research Chemicals (R...]
Blogs
2
Tranche de vie
La meuf qui fait un peu n'imp.
Il y a 39mn - Commentaire de marvin rouge dans le blog de cependant
69
Tranche de vie
Hospitalisation de très longue durée
 1, Il y a 6h - Commentaire de Psyborg dans le blog de Psyborg
3
Expérimental
[Video] Une Semaine dans l'Obscurité et le Silence, méditation
 1, Il y a 17h - Commentaire de TripSitterFR dans le blog de Ledayuum
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Neurchi de Psychoactif
Il y a 3j - Spacebiscuit dans Au coin du comptoir....
Les derniers champis
Effectivement c’est un non-sens et démontre leur méconnaissance du pb....
dans [forum] Appel à témoignages : amende forfaitaire, Il y a 11mn
je ne l'aurais pas mieux dit
dans [forum] Sevrage coûte que coûte, Il y a 2h
Exactement. Meme expérience. Marco
dans [forum] Retour libido après arrêt subutex ?, Il y a 3h
J'aimerai avoir cette force de caractère que tu expirmes si bien. force à toi
dans [forum] Présentation, 25 ans d'alcool, Il y a 4h
Texte très complet (Prescripteur)
dans [forum] Comment shooter quand réseau veineux HS, Il y a 7h
Nouveaux membres
diphylleia, Dragonflyy, dustypig, GrosDodoZepam nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS