Help ! Besoin d'aide pour un ami qui fréquente un centre d'addicto

Publié par ,
23881 vues, 46 réponses
hikikomori homme
Nouveau membre
Inscrit le 18 May 2013
23 messages
Ce n'est pas grave, c'est comme ça les forums, et le fil commence à  être long...

Si seulement il était encore temps... !

B.

Hors ligne

 

hikikomori homme
Nouveau membre
Inscrit le 18 May 2013
23 messages
Chers amis,

Nous avons enterré notre ami vendredi après-midi.

Après petite enquête (parce que je ne vais pas refaire l'histoire, c'est fait c'est fait) ; énormes erreurs de la part du centre d'addicto où il était abreuvé de benzos depuis deux ans, sans aucune forme de régulation ni de contrôle de ses consos (ça c'est vraiment insupportable).

Erreur du centre de cure : aucun check-up préalable à  l'entrée. Il aurait certes pu le solliciter de sa propre initiative, mais bon...

Bilan concernant l'institution médicale : un centre d'addicto qui administre des camisoles chimiques sans AUCUN discernement ni contrôle, avant tout. Je suis bien moins en colère contre le centre de cure où il a passé ses trois dernières semaines de vie ; mais le bilan n'est pas brillant.

Je suis certes en colère mais essaie de garder la tête à  peu près froide, des erreurs ont été commises. Ce qui n'empêche personne d'aller à  l'auto-destruction, je le sais bien...

Il aurait pu être parmi nous encore un bon moment, personne ne me l'enlèvera de la tête. Et j'ajoute que je ne suis pas du genre à  "jouer les toubibs".

Colère quand même ; et beaucoup de peine.

Il est en paix maintenant, enfin je l'espère.

Salut à  tous,

et à  bientôt sur d'autres fils pour de meilleures nouvelles je l'espère.

Hors ligne

 

avatar
Dys0n homme
Nouveau Psycho
Inscrit le 11 Mar 2016
70 messages
Salut...

Ta colère est légitime, j'ai moi aussi vécu l'abus de certains médecin et psychiatre en ce qui concerne les prescriptions ... Les cocktail qui transforme en zombie

... Je ne comprend pas ...

je ne trouve pas les mots pour appaisé ta colère ... Dit toi que maintenant il ne souffrira plus, qu'il est en paix ...

Courage à  toi dans ces moments difficiles et sache que tu es pas seul ...

Hors ligne

 

avatar
Smoking Paradise homme
Nouveau membre
Inscrit le 15 Mar 2016
49 messages

bighorsse a écrit

smoking paradise
tu as bien dit avoir eu du baclofene pour arreter le cannabis???

Salut, et oui malheureusement ce ne sont pas tes yeux, c'est bien réel : quand j'ai demandé à  mon médecin s'il n'y aurait pas un médicament qui m'aiderait à  arréter le shit il m'a prescrit çà . C'est en rentrant chez moi que j'ai examiné le problème ; Le baclofène c'est pour l'alcool et pas pour le reste. J'ai mit 8 mois à  ne plus ressentir d'effet secondaire. En plus, le résultat sur le shit zéro.

Quand je lui pose la question à  savoir s'il n'avait pas fait une erreur, il reste sur son nuage ou détourne la conversation.

C'est un vieux médecin de campagne comme on n'en fait plus alors il est peut être pas à  jours ou il pensait bienfaire ou....

Mais en tous cas évitez le Baclo si vous avez une petite amie !!!


Mais qu'est ce que c'est ?

Hors ligne

 

avatar
bighorsse femme
Banni
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
mefies toi de ton vieux docteur alors!!

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

hikikomori homme
Nouveau membre
Inscrit le 18 May 2013
23 messages
Bonsoir les amis,

La vie est drôle (enfin, pas très drôle en fait). J'ai croisé un vieux pote il y a quelques jours, je revenais juste du cimetière, où je m'étais rendu sur la tombe de l'ami que j'ai évoqué dans ce fil...

Et bien : cet autre pote... On discute... Je me dis "tiens il a beaucoup maigri"...

Et là  il me balance : "je vais désormais au centre d'addicto, ils m'ont mis sous méthadone"... "'Et aussi Seresta, Tercian, Paroxétine, et du Baclofène pour le tabac et la picole"...

Je précise qu'entre temps, je suis de mon côté de plus en plus clean et donc vigilant, sensible... J'ai pris un peu de poids, j'ai un peu vieilli quoi ;-) Je ne touche à  aucun produit illégal depuis plus de 15 ans et j'ai arrêté les surdoses de Subu. Et ma situation professionnelle va bien, etc. Donc bref, merci la vie, je vais plutôt bien !

Ce pote en question, qui est (était...)  un PUR beau gosse, ne ressemble plus à  rien, joues émaciées, ses cannes ressemblent à  celles d'un ado anémique de 16 ans (eh oui il fait beau, il était en bermuda !)...

On lui prescrit de la métha à  assez grosse dose, ALORS qu'il n'a pas pris un seul trait depuis je pense plusieurs grosses années... Il s'était installé dans une assez tranquille (même si ce n'est pas satisfaisant) conso de Subutex à  petite dose (genre un ou deux 0,4 par jour).

Ce PUTAIN de centre d'addicto va tuer une autre personne ?

Je précise que je ne suis pas un activiste anti centre d'addicto... Il se trouve juste qu'après le décès de mon cher ami, je croise COMME PAR HASARD un autre pote qui fréquente le même centre et qui apparemment est sur la mauvaise pente...

Je ne sais pas quoi faire... Je me vois mal faire des lettres à  l'Ordre, ou autres choses de ce genre, mais là  ça commence à  faire beaucoup non ?

Parmi mes fréquentations, j'ai donc deux personnes qui sont plongées dans des soucis d'addiction : l'une est décédée en mars, l'autre est visiblement en mauvais état (et ce n'est pas subjectif, c'est qqun de connu, d'autres personnes sont venues m'en parler sur le mode "T'as croisé Machin, t'as vu la gueule qu'il a ?"). Et les deux sont passées par ce centre...

A plus les amis !

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
C'est en effet inquiétant. Mais il faut quand même voir si l'état de ton ami ne s'explique pas par une maladie ou autre...
Je pense que tu devrais commencer par interroger au niveau local (usagers et peut etre ton medecin traitant ou des soignants que tu connais) pour voir si tes soupçons sont corroborés.
Si c'est le cas, tu peux , je pense, faire une démarche collective auprès de l'ARS (Agence Régionale de Santé) en faisant part de tes soupçons (il vaut mieux y aller mollo au début).
Si le centre est vraiment catastrophique, tu devrais assez facilement trouver des témoignages. Si ce n'est pas le cas, sois attentif mais prudent.
Amicalement
Reputation de ce post
 
Parfaitement d'accord avec vous cher Doc !

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Oui il faut tout de même avoir une discussion avec ton ami pour établir le processus qui l'a mené à  cette escalade et à  ces problèmes de santé. Ca demande un examen minutieux avant d'incriminer le centre.
Peut-être ne pas conclure trop vite, mais ne pas enterrer l'investigation pour autant?
Tiens-nous au courant.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Anonymousse au chocolat
٩(^ᴗ^)۶
Inscrit le 12 Nov 2013
2953 messages
Ca va être dur je pense.

Comme le dit Prescripteur "nous" (nous les usagers de stups au sens général du termes) avons un taux de mortalité plus élevé que les gens "sains". (ou saints au choix^^)

Sans vouloir grossir le trait, ce pauvre médecin qui tente d'aider les toxs, on va l'incriminer parceque certains de de ses patients on continué a consommer autre chose a coté ou n'ont pas respecté ses prescriptions.
En tout cas ce sera sa ligne de défense en cas de problème.

Et a moins d'avoir une démarche collective comme le dit Prescripteur(bis) tu seras considéré comme un cas isolé, agissant plus sur le coup de la peine que sur quelque chose d'objectif.

Je ne dis pas de ne rien faire, mais de faire les choses de manière a bien te faire entendre.

Et comme dit Syam, garde tout de même a l'esprit la présomption d'innocence, ou tout du moins le fait que ce médecin n'était pas malveillant....

Bref courage.... wink

240 g de chocolat noir cassé en morceau.
    60 g de beurre.
    6 œufs jaunes et blancs séparés.
    60 g de sucre et une pincée de sel.

Hors ligne

 

avatar
Mascarpone homme
Vieux clacos corse pas coulant
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages

hikikomori a écrit

Et là  il me balance : "je vais désormais au centre d'addicto, ils m'ont mis sous méthadone"... "'Et aussi Seresta, Tercian, Paroxétine, et du Baclofène pour le tabac et la picole"...


A plus les amis !

Si je comprend bien, ton ami voudrait TOUT arreter en même temps.....Y compris le tabac.
Tous les toubibs et psy sérieux que j'ai rencontré ou avec qui j'ai travaillé, ont toujours été d'accord sur une chose : Quand on a plusieurs addictions problématiques, il est fortement déconseillé, pour tout un tas de raisons, de vouloir TOUT stopper d'un coup, au principal risque non seulement d'échouer sur toute la ligne à  terme, mais aussi de se déclencher ou d'aggraver une dépression réactionnelle......Partant de là , mon avis est qu'effectivement, ce centre me parait manquer de sérieux......La moindre des choses aurait peut être été de ne pas se préoccuper du tabac, par exemple, si d'autres prods, comme l'alcool ou autres sont les plus embêtants dans un 1er temps....


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Sauf si le patient l'a exigé. Et c'est à  lui de décider. Dans un centre digne de ce nom on ne force personne à  arrêter / on n'empêche pas non plus. Est-ce qu'on a informé correctement, là  est la question.
En attendant il n'est pas dit que des doses massives de métha et benzo font obligatoirement maigrir à  ce point. Accuser le seul traitement des problèmes de santé est douteux. Accuser le médecin n'est pas exclu mais nécessite beaucoup plus d'informations.

Dernière modification par Syam (17 août 2016 à  09:18)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

avatar
psychodi homme
Pour ma santé :5 weed et j'les fume par jour
Inscrit le 24 Jul 2013
951 messages
bonjour hikikomori

je comprends ton inquiétude...ayant travaillé dans divers CSAPA (mais pas comme médecin), il se peut très bien que celui où se sont rendus tes amis ne soit pas "digne de ce nom" comme l'écrit Syam.

Je connais des médecins addictologues (et même professeur !!) qui surdosent +++ en médicament (notamment en Baclofène, avec des effets délètères sur la santé physqiue et mentale des personnes...comme de leur entourage qui ne comprend pas qu'un traitement fasse arrêter l'alcool mais rende à  moitié dingue...) , des médecins qui sont essentiellement dans la perscription médicamenteuse et qui ne compte que sur la dimension neurophysiologique pour que le changement se fasse...en passant totalement à  côté de la globalité de la personne qu'ils ont en face (et qui ne se résume JAMAIS à  un amas de neurones et de synapses à  modifier, un circuit de la récompense à  court circuiter...)

ne voir un patient qu'une fois et ensuite renouveller des ordonnances en les confiant à  une infirmière qui va se contenter de faire le facteur...si c'est comme ça que les personnes sont SYSTEMATIQUEMENT prises en charge sur ce mode dans ce CSAPA, ce n'est pas de bonne augure...
...et il y a peu de moyens d'y faire quelque chose sauf avec des précautions, comme te l'a dit Prescripteur : savoir si d'autres patients sont dans ce cas, quels sont les échos chez les médecins généralistes ou à  l'hopital concernant ce CSAPA, existe-t-il dans ce CSAPA des lieux où faire remonter les inquiétudes et les questionnements y compris quand on est dans l'entourage des usagers (comme par exemple des réunions, annuelles le plus souvent,  où les personnes peuvent exprimer leur avis sur la prise en charge proposée), existe-t-il des questionnaires d'évaluation de la prise en charge...tous ces dispositifs sont désormais obligatoires dans les CSAPA, en lien avec la loi de 2002-2 sur le droit des usagers...
il ne s'agira pas "d'accuser le médecin" ou tout autre soignant mais d'interroger les projets de soins et leur mise en oeuvre dans CE lieu précisemment...ce qui décale un peu des personnes pour remettre l'affaire à  un niveau plus général (l'IDE qui se contente de remettre les ordonnances fait aussi partie du bazar, après tout...)

bon courage...
Reputation de ce post
 
Ah mais merci pour ces éléments concrets! /Syam

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

hikikomori homme
Nouveau membre
Inscrit le 18 May 2013
23 messages
Merci à  tous pour vos réponses et vos lectures attentives, je vais relire tout ça à  tête reposée demain et tenterai de répondre à  chacun.

A demain.

Ps : je précise que je suis une personne mesurée, j'essaie toujours d'être juste, mais en ce qui concerne ce centre, je pense VRAIMENT qu'il y a un problème, ça commence vraiment à  faire trop. Aucune attention au vécu des patients, au premier chef. Et j'insiste sur le fait que je ne suis pas un agitateur, ni ne suis porté à  des critiques injustifiées. Mais ces prescriptions quasiment "d'office" (un benzo + un antidépresseur + un neuroleptique + baclofène), assez lourdes, me paraissent criminelles... Or ce cocktail est administré à  tout primo-arrivant, après un simple entretien avec une infirmière ou même avec un ou une travailleur/travailleuse social(e).  Parfois avec un médecin. Je dis bien parfois.
Pour le reste rassurez-vous, je ne vais pas ruer dans les brancards, au risque de stigmatiser des personnes bien intentionnées. Et de toute façon, je suis dans une petite ville de province, je ne vais pas froisser les mandarins locaux pour rien !

Bref, à  bientôt ;-)

Hors ligne

 

hikikomori homme
Nouveau membre
Inscrit le 18 May 2013
23 messages
J'oubliais juste un détail, non pas que cela me crédibilise mais tout de même : j'ai une carte de presse, et ai bossé pendant presque dix ans dans le journalisme d'investigation (sérieux, je précise !).
Je ne vois pas le complot partout, très loin de là  ; mais suis habitué à  juger d'une situation sur pièces et preuves.

Dernière modification par hikikomori (18 août 2016 à  03:15)

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Mais c'est bien que tu t'en préoccupes, selon Einstein le problèmes du monde viennent moins des gens néfastes que de tous ceux qui les voient mais restent les bras croisés en les laissant faire. Il faut certainement faire preuve de rigueur pour ne pas juger trop vite, mais si le problème est avéré, il faut certainement agir.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

hikikomori homme
Nouveau membre
Inscrit le 18 May 2013
23 messages
Elo à  tous !

Je viens de trouver une troisième "victime"...

Quelqu'un qui est venu vers ce centre pour stopper la clope et un poil de fumette (il fume un joint/jour en gros, sans répercussions négatives sur sa vie sociale ; il veut avant tout stopper le tabac et donc le shit car pour lui c'est lié et c'est logique).

Prescription inaugurale : Baclo, Séresta, paroxétine.

N'importe quoi. De plus assez fort dosage de Séresta pour qqun qui n'a JAMAIS touché un benzo, de quoi bien éteindre les neurones...

Moi y'en a pas comprendre.

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
As tu des données par ton médecin, par des pharmaciens (Ils voient forcément passer les prescriptions) ?
Je pense que tu peux faire un bref exposé des 3 cas (sans indiquer le nom des personnes) et l'adresser à  l'ARS pour enquête. Explique que tu ne veux pas que ton nom soit cité car c'est une petite ville (d'après ce que tu dis) .  Mais ce serait quand même mieux d'avoir plus de renseignement et d'avoir des co-signataires.
Je rappelle que la prescription de Baclofène doit en principe respecter une ATU assez contraignante.
http://www.psychoactif.org/psychowiki/i … l%27alcool

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (20 août 2016 à  08:10)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Médecin - Votre addicto et vous ?
par Caïn, dernier post 19 décembre 2014 par blue pearl
  12
logo Psychoactif
[ Forum ] Médecin - Un addicto souvent en vacance
par leoxy, dernier post 19 mars 2022 par leoxy
  7
logo Psychoactif
[ Forum ] Voyage & étranger - Lieux de soins addicto au portugal
par lepare-a-chutes, dernier post 13 mars 2018 par Zazou2A
  9

Pied de page des forums