De bons conseils pour arreter? / PsychoACTIF

Sevrage - De bons conseils pour arreter?


#31 10 août 2017 à  18:31

MIAOU44 
Psycho junior
2000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 387

Re: De bons conseils pour arreter?

Salut Neoneant

Alors apparemment

50mg de tramadol = 10 mg de morphine.

60 mg de codeine = 10 mg de morphine

Donc 50 mg Tramadol = 60 mg de codeine

Donc je dirais que 1,5 cachet de tramadol que tu as correspond à légèrement plus de 60 mg de codeine.

Par contre attention si tu casses tes comprimés de tramadol à ce que la libération prolongée (LP) ne deviennent pas de la libération immédiate (LI).

En espérant que ça t'aide.

Ps: aucun soucis si je peux t'aider je veux bien devenir une calculatrice big_smile

Ps2: En tout cas j'espère que tu vas pouvoir passer tranquillement sur du dégressif . Mais comment vas tu gérer ta douleur qui est réelle ?! Peut-être que tu pourrais te faire prescrire de la codeine thérapeutique? !

Bises Mia

Dernière modification par MIAOU44 (10 août 2017 à  18:41)

Hors ligne

#32 11 août 2017 à  13:05

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

Bonjour miaou,

Toutes mes excuses pour ma réponse tardive, je me suis lancé dans une croisade anti morale avec un énorme post sur le thread principal "gloire codéine", puis quand ce fut fini j'ai été pris dans une mini guerre de troll... Je sais bien qu'il ne faut pas les nourrir, que c'est le code de conduite éthique à respecter dès qu'on en repère un, mais je n'ainpas pu résister, j'étais trop en forme. Finalement ce monsieur semble avoir été banni ce matin.

Presque bref...

Je te remercie pour ton œuvre de convertisseur, je comprends pourquoi je vais beaucoup mieux, ces deux derniers jours, sans migralgine, presque sans prontalgine, seulement un vers 22h, cela pour éviter toute caféine en espérant que ça puisse aider au sommeil...
Donc en contrepartie j'ai pris 6 tramadols à raison d'une prise de deux toutes les quatre heures, et effectivement je vais beaucoup mieux et ça ne m'êtonne pas, avec tes conversions je dois donc être à 37,5 (c'est un cachet) x 6 = 225 mg de tramadol

Soit 225/50 = 4,5  (pour la correspondance de l'indice codéine)

Donc 4,5 x 60 = 270mg de codéine...

Alors que j'étais à 120mg de migra pronta du 23 juillet au premier août (avec un passage car trop de douleur sciatique au docteur le 27 juillet et la première prise "raisonnable" de tramadol, deux à 14h, ce qui fut extraordinairement efficace avec un cachet de pregabaline, pour la première fois depuis un mois la douleur se taisait et c'était vivable, plus que vivable, agréable et deux autres tramadol à 20h. Et enfin j'ai pu dormir longuement.

Jour après jour du 27 juillet au 9 août je prenais deux migralgines  plus un cachet de pregabaline au petitndéjeuner, deux tramadols quatre heures plus tard et deux lamalines (car d'après la table de conversion que tu m'as fourni deux lamalines sont moins forts que deux prontalgines et un autre prégabaline (donc deux dans la journée plus quatre tramadols suivant l'ordonnance du docteur - j'ai laissé de côté le diazepam fourni car ça m'inquietais un peu, le gardant pour au cas où pour plus tard, et de côté aussi les AD, car j'ai vu que tramadol  + ad Recapture de sérotonine = danger. Ça aussi c'est de côté au cas où j'ai la poisse avec le csapa)

Et je dormais un peu mieux, au point de me passer de lamaline et pensant respecter mon programme dégressif en étant passé de 160mg dose "normale" (mais 200mg une semaine avant l'arrêté et le déclenchement de la terrassante sciatique) à 120mg en 20 jours...
Et les 9 et 10 août pensant que c'êtait une bonne chose d'avoir éliminé la caféine et pensant que le tramadol c'était comme le codoliprane ou migralgine, avec l'avantage de 200mg de paracetamol en moins à chaque prise de deux (tramadol 37,5 paracetamol 300 mg) soit 6 x 200mg = 1,2 gramme de paracetamol par jour, pensant que c'était une bonne chose.

Mais je me rends compte avec ta table de conversion que c'était une erreur et qu'en faut en deux jours j'avais plus que doublé ma consommation équivalnce codéine si mes calculs sont exacts...
Pas étonnant que je me sente mieux et que je n'ai plus de sensation de manque et surtout que je n'ai plus mal.

En me rendant compte de ça j'ai mieux regardé boîte de tramadol et je vois que c'est indiqué en jaune niveau 2, et je compare avec la boite de migralgine pour la première fois et c'est indiué niveau 1 dans le triangle jaune.

J'ai donc fait n'importe quoi avec ce nouveau médicament que je ne connaissais pas. Et ce malgré toutes mes précautions. J'aurai du poser la question conversion tramadol/codéine beaucoup plus tôt... Je pensais que 37,5 c'était la dose de tramadol et que c'était égal à la codéine. Et pendant que je croyais dégresser, en fait j'augmentais... Quel con je suis. C'est vrai que je ne sais plus où j'en suis question programme dégressif qui m'a l'air bien foutu en l'air... Il faut que je réflêchisse à tout ça et que je me rassemble et me réorganise... Là je suis un peu fatigué et dans la phase pas dormi depuis 23h (je me suis réveillé hier à 14h) il faut que je dorme et que je voye plus clair dans le prochain post

Mais ce post commence à être beaucoup plus long que prévu et je ne veux pas t'ennuyer et te faire perdre ton temps.

Pour répondre rapidement à tes autres questions :
Le csapa rouvre le 21 août, j'espere un rendez vous pour début septembre, ce serait un miracle si cela se passe avant. Avec toutes ces conneries tramadol, mieux vaut dire que je suis à 200mg de codéine en consommation quotidienne et que j'aimerai un sevrage dégressif sur la base 10% tous les 15 jours... Mais si tu me dis qu'il peut y avoir une possibilité de codéine thérapeutique (je préfèrerai ça à des AD si c'était possible mais tout est si nouveau pour moi...)

Et pour l'après sevrage (donc d'ici quelques mois et si des douleurs nouvelles se forment ou que les anciennes réapparaissent (hanche gauche, et déséquilibre podologique qui avait entraîné des maux de dos horribles pendant deux ans, le docteur m'avait explisué que malheureusement c'était normal : dos, hanche, sciatique, avec le déséquilibre même compensée avec des semelles orthopédiques, étaient liés.

Bref d'ici quelques mois et comme cet arrêté m'a donné un beau coup de pied au cul pour me bouger etbfaire des démarches, je suis entrain de renouveler mon dossier cmu, comme ça en cas de nouvelles crises, je pourrai voir le docteur plus souvent si nécessaire et ne pas avoir d'angoisse financière à ce sujet.

Voilà ce fut un très long post encore, comme tu vois je ne sais pas vraiment où j'en suis... J'espere que je ne t'ai pas trop infligé de n'importe quoi.
Dis moi qu'est ce que tout cela t'inspire, ça m'aiderait bien car lâ je me sens bien fatigué et confus.
Oui, n'hésite pas à me dire franchement ce que tu en penses et comment tu vois les choses avec toutes ces nouvelles données confusionnistes...

En tout cas merci de m'avoir lu jusqu'au bout.

En attendant ta réponse si tout cela ne t'as pas gavé, je vais revenir â deux tramadols par jour maintenant su les douleurs ne sont plus lâ et que ça semble gérable...
Ça reste à voir.

Oui, merci si tu réponds, même si c'est dans quelques jours, je comprendrai.

Bises et guillotines

Dernière modification par Neoneant (11 août 2017 à  13:14)


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#33 11 août 2017 à  13:16

Mascarpone 
Vieux clacos qui radote
France
22963
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 2784
Site web

Re: De bons conseils pour arreter?

Gaffe Néonéant avec le Tramadol, car il a en plus une action sur la sérotonine et donc "anti dépressive" reconnue contrairement à la codéine et décrocher du tramadol, c'est encore plus compliqué qu'avec la codéine.Et oui, le tramadol en terme d'opiacés, opioïde, c'est un cran au dessus (c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il a toujours été soumis à prescription, n'est ce pas maman de P wink

Mais si tu as des douleurs chroniques, il va bien falloir t'en occuper et les soulager. Une addiction à la codéine je veux bien, mais là, il y a quand même un problème de douleurs à régler.

Bref, fais gaffe à toi wink

Dernière modification par Mascarpone (11 août 2017 à  13:16)

Reputation de ce post
 
Yep. G.Iron

Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

En ligne

#34 11 août 2017 à  13:30

MIAOU44 
Psycho junior
2000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 387

Re: De bons conseils pour arreter?

Salut Neoneant

Si tu lis mes posts de quand j'étais en sevrage... ils ressemblent à de longues complaintes sur ma pauvre petite vie lol

Alors non ne t'inquiète pas tu ne me dérange pas du tout ! Surtout que je suis en vacances jusqu'au 21 août. Donc j'ai du temps.

Et pouvoir aider me donne l'impression que moi même je vais mieux.

Il est important que tu distingues les doses que tu prends pour tes douleurs des doses que tu prends pour des raisons d addiction.

La dépendance physique est la même.  MAIS la gestion est différente.

Il n'y a pas de raison de diminuer la codeine si tu t'en tiens à des posologies traitant uniquement tes douleurs. Et il faut te faire prescrire de la codeine par un médecin.

Si tu vas en csapa c'est que tu penses que ta consommation est devenue addictive. Non ?

Et donc que tu souhaite diminuer / arrêter / prendre un TSO.

Mais Quid de tes douleurs? 

Après et ce n'est que mon avis,  diminuer pour retrouver la dose qui te permet juste d'éliminer tes douleurs ne peut etre que bénéfique. Mais si tu es addict il est souvent difficile de se maintenir à cette dose.

Le tramadol est souvent décrit comme plus difficile à arrêter que la codeine. A cause de l'effet AD. Donc si la codeine te soulageait autant que le tramadol cela me paraît dangereux de passer au tramadol. dangereux en terme d addiction pas en terme physique.
Mais si tu es dépendant physiquement mais pas addict...ben ne culpabilise pas de traiter tes douleurs!

Si c'est le paracétamolqui te pose problème sache que certains médecins comme le mien, peuvent prescrire des anti tussifs hors AMM pour les douleurs. Si tu reste strictement sur les doses prescrites. Et ça permet d'alterner le paracétamol avec l'aspirine ou l'ibuprofene.

En tout cas, pas de soucis pour en discuter ou si tu as d'autres questions.

Bises Mia

Dernière modification par MIAOU44 (11 août 2017 à  13:31)

Hors ligne

#35 11 août 2017 à  13:46

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

Merci mascarpone, tu dégaines plus rapide que Lucky luck dans ta réponse... Je n'avais même pas eu le temps de l'éditeur pour ajouter une correction...

Tu as raison, c'est exactement l'inquiétude dans laquelle je suis, je prends le tramadol depuis le 27 juillet. C'est un peu trop nouveau et je ne sais pas vraiment où j'en suis - pas par confusion mentale mais par manque d'informations précises à savoir gérer scientifiquement et efficacement.

Pareil pour la douleur, jusqu'à présent - c'est à dire au passé du 14 - tout se passait "correctement" avec un "equilibre" à 160mg, les guillemets larce que tout est remis en question... Après une mise aux ad pendant le décés de ma mère suite au grand C, il y a ce que je sais maintenant être un sevrage brutal entraînant céphalées terribles, et le seul remède que je connaissais à l'époque c'était la migralgine (alors que le médecin, celui en plus qui a découvert le C de la mere, ne m'avait rien  signifié quant à l'arrêt, m'assurant même d'absence d'effets secondaires...), bref les 160mg de codé semblait faire office d'ad, d'antidouleur et comme cerise sur le gâteau un léger bien être. C'est le pharmacien lui même qui m'avait dit, prenez plutot du codoliprane, il y n'y a pas de caféine et c'est deux fois moins cher et vous dormirez mieux. Je ne le blâme pas, de toute façon j'y serai venu naturellement et sans lui car 6 migralgines par jour, donc une boite tous les trois jours ça commençait à faire cher et trop de caféine ajoutait un surcroit d'anxiété désagréable.

Effectivement la gestion de la douleur est à remettre en cause... Tout ça c'est vraiment nouveau pour moi et je ne maîtrise pas toutes les données... Même  si j'ai lu depuis le dêbut les 76 pages du thread et que je continue à prendre ma dose quotidienne de posts et de pages.

Déjà la prise de conscience pour prendre rendez vous dans un csapa semble la première étape logique.

Après c'est le mystere et l'inconnu...

En tout cas merci encore pour ton avertissement et post de prévention. Je vais faire gaffe et dans un premier temps diminuer le trama...


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#36 11 août 2017 à  14:00

MIAOU44 
Psycho junior
2000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 387

Re: De bons conseils pour arreter?

Ben merde alors y en a que pour le vieux Mas...lol
C'est vrai que Mas trouve souvent les bons mots.

En tout cas prends soin de toi Neoneant

Bises Mia

Hors ligne

#37 11 août 2017 à  14:36

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

Merci miaou,

Je pensais à toi mais c'est vrai que mascarpone fut très réactif, quasiment â la milliseconde, encore plus rapide qu'un battement de paupière... comme s'il était en avance dans le temps et avait lu mon post avant même que je ne l'écrive...

La question du csapa semblait logique après tout ce que j'ai lu sur le thread.

Ce n'est pas parceque je me sens particulierement addict (ou alors je suis en déni et je ne m'en rends pas compte, seulement scientifiquement il faut bien admettre sue je suis maintenant classé dans la catégorie des toxicomanes) ou dépendant, en fait non, dépendant ça c'est clair je le vois bien avec la diminution et les conséquences que cela entraîne (réveil des douleurs, manqué de sommeil, et qu'en fin de journée, aprés 20h je préfère le cododo au prontoto) seulement si je ne m'étais pas chopé bêtement une sciatique alors que j'étais parfaitement en fome, tellement en forme que j'ai forcé, oubliant que c'est comme ça que j'ai eu des sciatiques par le passé... La sagesse des faux mouvements à ne pas faire et que pourtant je contrôlais prudemment après chaque sciatique, au bout de quatre ans, misérablement on oublié et on se fait rappeler à l'ordre, durement par le corps et pas de chance, salement au mauvais moment...

Le csapa c'est uniquement une conclusion : puisque je ne pourrai plus me procurer librement du codoliprane et que je n'ai pas les moyens d'entrer dans les factions illégales, allons y...

Et puis comme tu as pu le lire j'ai une poisse terrible avec les docteurs : quasiment impossible de me faire prescrire des antidouleurs, une poisse du diable impossible  à contrecarrer depuis presque 15 ans... et cela fait trois ans que j'ai découvert la codéine en vente libre et grâce à cela fuck the doc !

Mais si comme tu dis il est possible de se faire prescrire de la codéine thérapeutique par quel organisme passer ? Là je serai partant totalement si je savais comment faire...

C'est par manque d'information et de connaissance en la matière et surtout parceque c'est gratuit et que c'est très important pour moi, pour le moment la gratuité est de l'ordre de la survie et pour cela je ne sais pas où aller ailleurs ou quoi faire d'autre, que le csapa se profile... Et surtout la crainte d'un trainspotting au bout car vraiment je suis un grand douillet et que je gère très mal la douleur... J'en deviens presqu'un salopard politique et moraliste, c'est dire comme je tombe bien bas...

En tout cas, miaou, merci de ta patience et de donner de ton temps de vacances...

C'est vraiment noble.

Je m'en vais essayer de retrouver tes posts sur ton sevrage pour mieux  te lire

Bises et guillotines (toujours)

Dernière modification par Neoneant (11 août 2017 à  14:45)


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#38 11 août 2017 à  14:55

MIAOU44 
Psycho junior
2000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 387

Re: De bons conseils pour arreter?

Pour la gestion des douleurs le mieux est d'aller dans centre anti douleur.

C'est ton médecin traitant qui peut t'y envoyer.

Dans ce genre de centre ils sont formés pour apprendre aux patients à gérer la douleur.
Par des médicaments ou l'hypnose ou toute autre méthode.

Suivant les régions les listes d'attente peuvent être longues. Si tu en parles aux médecins du csapa ils pourront peut-être t'aider pour avoir un rdv.

Bises Mia

Ps: si tu te lance dans la lecture de mes posts de sevrage tu seras impressionné par la quantité de conneries debitees à la ligne lol

Hors ligne

#39 11 août 2017 à  15:27

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

Hello miaou, merci pour ta reponse rapide et cette nouvelle information que j'zjoute à mon dossier.

Effectivement les centres antidouleurs ça à l'air du tonnerre... Mais peutbêtrevun peu onéreux... Quant à mon médecin traitant j'en ai un uniquement parceque je crois que c'était obligatoire et je l'ai vu une fois en 2014 pour une sinusite carbinée - donc deux semaines d'antibio et un truc inendifiable qui me plombait, je l'ai vu parce que j'avais la  cmu et que j'ai pu faire les scanners et les radios, pour m'entendre dire qu'il n'y avait rien - sauf si tu peux me pardonner ce diagnostic peu ragoûtant : la preuve d'une ancienne poche de pus dans les sinus, mais qu'il n'y en avait plus, que j'étais guéri et que l'infection avait disparu... Puis en 2017, le 27 juillet pour cette sinusite. Je n'ai pas assez de contact avec lui pour savoir comment bien aborder cette orientation... Surtout que la après la course aux pronto, les autres médecin, le paiement des médocs sans carte vitale je suis dans le mégalopole rouge, d'où le pousse au cul cmu avant toute démarche....

Donc le csapa revient encore, cette foisvcomme intermédiaire et possibilité d'orientation rapide vers un centre anti douleur. C'est ça que j'ajoute à ma liste dans la préparation pour le premier entretien... Je suis assez méthodique même si très prompt à la digression.

Je dirai csapa parceque je ne fais pas exprès, pour l'instant je suis touriste en la matière.

D'ici septembre, et dans le pire des cas octobre, d'autres certitudes se formeront peut être, plus adaptées peut être, et même s'il ne faut pas y croire la réapparition miraculeuse de la vente libre (mais faut pas rêver, parons au pire pour toujours)

Donc maintenant priorité cmu maintenant que je peux menmouvoirven être humain...

Bises,et guillotines


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#40 11 août 2017 à  15:32

MIAOU44 
Psycho junior
2000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 387

Re: De bons conseils pour arreter?

Le centres anti douleur où j'avais été était relié à l'hôpital donc je n'avais pas avancé les sous.

Et comme c'est géré par l'hôpital il n'y avait pas de dépassement d'honoraires.

Mais oui il est important que ta cmu soit à jour. Tu seras au moins tranquille de ce côté.

Bises Mia

Hors ligne

#41 12 août 2017 à  05:17

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

Hello mia

Encore merci pour toutes informations que tu m'as fournies et qui comblent petit â petit les failles de mon inompréhendion et donc me donnent donc une meilleure compréhension qui précise les grandes lignes gênérales du thread principa...

Grâce à toi, j'ai pu

- établir quelle serait le programme dégressif idéal (10% en moins tous les 15 jours) en espérant que le csapa suive cette ligne de conduite) lâ je vois bien qu'un cachet tous les dix jours, surtout en en passant de 8 à 6 le 16 juillet comme premier palier imposé et qu'avec la sciatique du 13 au 27 c était intenable... (le 27 vividité docteur, precription trama + pregabaline + diazepam  + déroxat (c'est le nom de l'ad je crois, j'a pas vraimnt regardé car de côtê ;- ) j'avais dit que je gérais mal le décés de ma mere, qui, si tu lis l'historique est un peu vrai...)

- l'équivalence codéine / lamaline / tramadol qui maintenant vont m'éviter de faire trop de bêtise (peut être plutot que forcer le dégressif qui ne soulagé en aucun cas la douleur et à créé avec l'arrivée des nouveeux médicaments une rehausse impromptue, rester sur une dose "confort" 200mg jusqu'au csapa car je suis vraiment fatigué de continuer â avoir inconfortablement mal (souffrir est maintenant  un grand mot) et si le dégressif est refusé et qu'un tso est imposé (pour êviter la sensation de manque), soit j'accepterai.
et en cas de déprime passer aux ad pour parer et compenser la chute serotinergique et pour les ad, (meme si j'ai pu lire que c'était un cataplasme sur une jambe de bois...) j'en ai maintenant un stock pour deux mois (donc à partir  de sptembre voire octobre à prende lorsque le tramadol sera épuisé et que le csapa se dêcouvre en fait une impasse moralisatrice ne proposant aucune solution adéquate (mais là c'est mon côté parano qui parle et l'écoeurement d'avoir augmenté ma dose codé avec le trama, et que j'êtais enfin heureux de ne pas souffrir, mais là depuis le dernier mail que je t'ai êcrit et mon rêveil, donc entre les deux je vois bien 16h sans prise, il se révèle que la sciatique est toujours là... Et c'est dêprimant ;-) je met un clin d'oeil car c'est vraiment ironique. Signe que je suis dépendant, n'est ce pas ? Et que la voie addict  y est probablement aussi...

- que peut être le csapa n'est pas l'idéal mais qu'un centre anti douleur sera plus approprié mais dans le court terme (faut que je rassemble tous les papiers pour la cmu et le traitement du dossier prend au moins un mois) seule la gratuité  du csapa et le passage par cette case me permettrait d'y accèder.

- qu'il faut que je fasse vraiment, vraiment, vraiment gaffe au tramadol ;-€ cette sensation d'être enfin libre depuis un mois..l

Maintenant que j'ai l'esprit plus clair (même si le rythme circadien totalement à la masse : couché 16h, réveil à 3h (quelque part c'est une bonne nuit de sommeil, non avec 10 de gros dodo, probablement merci trama)

Bref que penses tu de cette nouvelle perception et qu'est ce que cela  t'inspire ?

Surtout que j'ai une nouvelle question technique qui vient de surgir : le LP...
Avant le 27 juillet j'espaçais mes prises de prontalgine de 4h et c'êtait hardcore car la souffrance sciatique êtait vraiment inapaisée et peu soulagée sauf peut être les 2o premières minutes une heure... Et  12h c'était déjà la moitié de la journée...

D'après ce que tu dis le trama serait à libération prolongée... Mais qu'est ce que cela veut dire par rapport au codo/pronta/migra ? J'ai pris les tramadol, deux toutes les quatre heures comme mon ancien "programme" pensant être à 120mg de code. (qu'elle erreur de débile debutant je me rends compte)

Quelle est cette durée LP dans le cas trama ?
Vaut il mieux que je prenne des doses de 1 un seul espacé de combien ?

Est ce que les lamalines sont LP eux aussi ?

Bon je reviens sur douleur â souffrir... Depuis le réveil, l'êcriture de ce post, le douleur est repassé â souffrir... (demi souffrir si c'est précis ;-)

Encore merci

Bises et moins de guillotines (je suis un pu moins joyeux soudainement)

Dernière modification par Neoneant (12 août 2017 à  05:25)


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#42 12 août 2017 à  21:14

MIAOU44 
Psycho junior
2000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 387

Re: De bons conseils pour arreter?

Salut

Ton résumé me semble claire !wink

Pour le tramadol je ne sais PAS si tes comprimés sont en LP. Ça doit être écrit sur la notice. Et normalement c'est pour 12h, si je me souviens bien

Le lamaline n'est pas LP. C'est comme du codoliprane.

Ravie d'avoir pu t'aider

Bises Mia

Hors ligne

#43 12 août 2017 à  21:40

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

Merci miaou

Oui, ton aide fut précieuse

Je vais lire la notice du tramadol qui est longue comme un roman de zola particuliérement l'assommoir...

Si je ne trouve pas l'info j'irai chercher plus profondément sur PA...

Sinon sur le net.

Mais déja si c'est 12h c'est formidable, ça veut dire que je peux mieux gérée et largement très espacer les doses... C'est vrai quand je me suis rêveillé après 16h sans prise jevmevduis rêveillé désagréablement pas en forme... Est cevdêjâ le manque de sérotonine ? En même temps, je suis allergique à l'ambroisie et depuis deux trois jours c'est l'explosion, c'est passé à l'alerte jaune et c'est déjà tôt et j'attendais que ça commence vraiment pour commencer les histaminiques...
Là je les ai pris, et pris deux tramadols (pas en même temps) et je verrai comment ça se passe, normalement c'est la dernière prise de la journée (deux au matin, c'est à dire quatre heures à :-) me suis rendormi vers 7h et réveillé à 10h de bien meilleure humeur. Deux lamalines à 14h... Je devrai être dans la "norme" 200mg, comme je n'ai pas mal je suis heureux. Si c'est la zone de confort, je préfère la garder, jusqu'à ce que mes calculs soient parfaits... Et ça me permettrait d'arriver au csapa... L'esprit clair et pas paniqué.

Si c'est la libération sérotonique qui me rend heureux. Il sera peut être bon à leur fin de vraiment passer aux ad, mais c'est de la Recapture et c'est une toute autre question... Et je ne vais déjà pas t'embêter avec ça...
Chaque chose en son temps...
D'abord le recalcul des doses, le dégressif après le csapa tant que la sciatique rode...
Le mois passé fut trop horrible...

Pour l'instant encore beaucoup de questions, mais tant qu'il n'y a pas de csapa il n'y a pas à les poser (comme par exemple si je me chope une tso à cause du trama codé, quid de la douleur ? Vais je bien arriver à argumenter une stagnation due â la douleur ou devrai je assumer un dégressif si je n'ai pas le choix en raison decla "politique" du csapa ? Donc tu peux voir, je prépare mon entretien paisiblement et scientifiquement ;-) même si m'a fait faire des bêtises... Mais si bon de ne pas avoir mal... Si ça pouvait n'être que ça le paradis...

Mais bref, aujourd'hui je suis monté en grade : je suis nouveau psycho (lol)

Bon je retourne à l'assommoir... En plus écrit minuscule

Bises et guillotine (un peu plus ce soir)


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#44 12 août 2017 à  21:50

MIAOU44 
Psycho junior
2000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 387

Re: De bons conseils pour arreter?

Je vois que tu envisages un AD.

Pour info, l'AD qui se rapproche le plus des effets sur la sérotonine qu'à le tramadol c'est l'effexor.  Nom de la molécule venfalaxine.

Cet AD a un effet boost contrairement à d'autres AD. En tout cas c'était la version de mon psychiatre et c'est ce que je ressens.

Le côté négatif c'est qu'il est galère à arrêter. Faut le faire en dégressif. ..et oui encore un sevrage de plus...lol

Bises Mia

Hors ligne

#45 12 août 2017 à  22:19

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

Hello miaou

Merci pour ta réponse ultra rapide... Je n'ai même pas eu le temps de déplier le mètre d'assommoir...

Oui j'envisage scientifiquement ;-)  les ad, car finalement depuis une semaine je suis assez heureux. C'est juste que j'ai découvert le côté sérotonine de la  codéine, et que son retrait causait chute sero et paws... Donc ad car ça semblait la seule solution lêgale logique possible. Prise d'ad pas par dêpression mentale, ça j'ai connu, mais juste parceque le cerveau va faire une dêpression chimique et maheureusement l'âme  et l'esprit vont prendre le pli, bêtes hypersensibles et assujettis qu'ils sont à la chimie du cerveau même s'ils ne s'en rendent pas compte... donc j'anticipe scientifiquement leurs grandes bêtises en prenant les devants...

Surtout que je vois l'effet radical du tramadol à ce sujet... Non seulement heureux depuis une semaine, après un mois horrible après la catastrophe de l'arrêté, et même encore plus heureux que quand j'étais bien, en forme, et juste normal (avec 160mg de codê bien sûr ;-)

Donc J'ai quatre boîtes d'ad en réserve pour l'avenir...

Mais c'est de la paroxetine

Je retiens le nom que tu m'as donné pour l'ajouter au dossier ad si au bout du compte ils me font une prescription....

Pour les ad je confirme, le sevrage est un truc de fou.

La première fois que j'en ai pris il y a dix ans, ce fut pendant deux ans et on ne m'avait jamais parlé de sevrage... Le docteur n'en a jamais parlé... Et la pharmacienne m'avait dit pas de soucis, il n'y a pas d'effet secondaire ni de sevrage.

Ok. L'arrêt fut un truc de fou... J'en ai donc repris, mais je ne sais plus comment j'ai arrêté... Peut être un jour sur deux sund les vestiges recommençait et que le cerveau tournait comme un fou encore plus qu'avec le manque de codéine... Non je ne me rappelle plus bien... Seulement que c'était du cymbalta, et ça je m'en rappelle bien, à cause du sevrage et que je ne savais pas ce que c'était. Et surtout paradoxalement parce que ça m'a foutu des trous de mêmoires phénomênaux !!! Et trois ans après je commençais à me rappeler des choses qui s'étaient passer pendant cette période...

Et la deuxieme fois, hêlas, fut au décés de ma mere. Mais cette fois j'ai fait gaffe, j'ai divisé chaque pilule de la dénièrent plaquette en deux pendant une semaine, puis en quatre pendant une semaine... Etc, etc
Ça s'est presque bien passé, sauf qu'au contraire le sevrage des calmants (pas les ad) m'avaient mis des migraines hallucinantes, d'ou migralgine...etc, etc..

La aussi trou de mémoire : incapable de me rappeler le nom des  "calmants" ou des ad... Mais j'imagine que c'est ce qu'on donne aux gens incapables de gérer un deuil (ma mere était dans ses derniers jours à cause du grand C qui a duré deux ans, et je n'en pouvais plus)

Bref, désolé de finir sur ce côté triste, pou fêter mon statut de nouveau psycho, je vais m'offrir un avatar plus joyeux...

Merci de m'avoir lu et de m'avoir pris en compte...

Bises et pleins de guillotines

Dernière modification par Neoneant (12 août 2017 à  22:38)


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#46 12 août 2017 à  23:06

Tatami 
Nouveau Psycho
France
610
Date d'inscription: 09 Jul 2017
Messages: 114

Re: De bons conseils pour arreter?

Salut Néoneant,
Je n'ai pas tout compris, tu es également dépendant et de la codéine et du Tramadol ?
Effectivement dans le Wiki il parle des Ventaflaxine, c'est certainement l'AD qui te serait le plus efficace si tu décides d'en reprendre ? Il faut consulter. Ne prends pas d'AD en auto-médication. Toi même tu dis que le sevrage était horrible. Tu en as traversé assez de sevrages douloureux, fais attention, ça fragilise énormément.
Désolée, je suis fatiguée, je n'ai pas tout lu.
Bref Parixetine, Cymbalta je connais, aucun effet pour moi, sauf la douleur du PAWS et idem les même symptômes que toi !
Fais donc très attention, ne te précipite pas. Attends ta CMU et va consulter.
Si il te faut de la Ventaflaxine, ne prend pas autre chose, tu te rajouterais un PV et les trous de mémoire que tu décris, ces horribles à vivre ! L'amnésie peut être irréversible, ce serait dommage, tu es un puits de culture, devoir tout perdre ! N'oublie pas que ton cerveau accumule et il ne pardonne pas ! Donc le mieux c'est de continuer les OPI pour ne pas souffrir et ensuite si besoin aller voir un psy pour initier un traitement, maintenant que l'on sait ce serait dommage de refaire les mêmes conneries.
Idem je ne savais pas qu'il était dangereux d'en prendre et de se sevrer brutalement, et les séquelles sont bien présentes et irréversibles car accumulation des molécules et des sevrages... Ton cerveau n'en peu plus et il se met en "grève illimitée" devient paresseux lol (je ne sais plus le terme ancien que tu as utilisé pour définir la paresse, (Aca??), dans un de tes posts à rallonge cc l'opium, fort intéressant et drôle mais aère et n'oublie pas les MAJ tu gagneras des lecteurs ! Cest dommage je trouve car difficile à lire (ponctuation etc.) pourtant intéressant. Bref tout ça pour te dire que je l'ai lu mais je n'ai pas eu le temps ou l'énergie de te répondre donc désolée. Je le relirai demain

Il n'y a rien d'autre pour soigner ta sciatique ?
Courage
Tatami


Vous pouvez échapper à la critique, en ne disant rien, en ne faisant rien, en ÉTANT RIEN !

Hors ligne

#47 12 août 2017 à  23:20

Tatami 
Nouveau Psycho
France
610
Date d'inscription: 09 Jul 2017
Messages: 114

Re: De bons conseils pour arreter?

@Neoneant,
Mais si comme tu dis il est possible de se faire prescrire de la codéine thérapeutique par quel organisme passer ? Là je serai partant totalement si je savais comment faire...

Par ton médecin traitant, il peut t'en prescrire pour 3 mois renouvelables, c'est faisable, ils en prescrivent à tour de bras du Dafalgan Codéiné faut faire gaffe au paracétamol pas dépasser les doses, du TRAMA aussi !
Ensuite le CSAPA pour un TSO c'est simple
Ça a été dit 1??? de fois.
Bonne nuit, essaie de dormir si tu as de quoi calmer ta douleur, prend des médocs sans te prendre la tête avec tes calculs et tes réflexions... Chaque chose en son temps, d'abord gestion de la douleur. Ne reste pas à souffrir inutilement !!


Vous pouvez échapper à la critique, en ne disant rien, en ne faisant rien, en ÉTANT RIEN !

Hors ligne

#48 12 août 2017 à  23:22

Jojo03 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Aug 2017
Messages: 24

Re: De bons conseils pour arreter?

Oui mais comment s'en faire prescrire. J'ai consulte pour un severe mal de dos. Il m'a ete prescrit du paracetamol et du ketoprofene

Hors ligne

#49 12 août 2017 à  23:23

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

Hello tatami

Heureux d'avoir de tes nouvelles ;-)

Le tramadol c'est depuis le 27 juillet suite à la sciatique. Le médecin n'a même pas voulu me prescrire de la codéine. Peut être à cause de l'arrêté...

Les ad je ne les prends pas, j'ai juste dit au médecin ce qui est semi-vrai...

Et je n'ai pas prévu de les prendre avant longtemps.

D'abord le passage par le csapa avec l'espoir de garder une prolongation codéine pour la douleur.

Si c'est non, alors un dégressif et demander pour accompagner de l'effexor

Si c'est non aussi et que c'est un tso, ok.

Donc trois solutions à argumenter au csapa, en préférant la première bien sûr...

À voir comment ça se passera, la c'est fermé jusqu'au 22, et probablement pas de rendez vous avant septembre sauf miracle.

Je ne suis pas un puits de savoir mais de néant ;-) nuance importante (lol)

Le terme c'est acédie, un des péchés capitaux qui par paresse éccléiastique, un comble, est devenue paresse comme péché capital... Si tu cherches un peu tu verras qu'acédie est un terme très intéressant qui peut résonner chez beaucoup de monde... Mais ne le prends pas trop au sérieux, promis ? Ne t'en va pas sombrer chez le dieu qui trahit tout, promets le moi.

C'est juste que c'est un sentiment proche du néant et que le néant j'aime ça,

En tout cas merci d'avoir lu mes élucubrations ! Ça me fait plaisir dans mon cœur de néant.

foi de peau de néant !

Dernière modification par Neoneant (12 août 2017 à  23:24)


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#50 12 août 2017 à  23:45

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

@ jojo03

J'ai lu tes messages sur tes maux de dos et ta chute d'échelle si je ne m'abuse...

Beaucoup de médecins ont une réaction que je dirai... Due â des crasses raisons et relents d'obédience catholique...

Mais tu n'es pas ici pour un cour de philo, tu es ici pour gérer tes maux et ta souffrance...

Moi meme qui suis pauvre et qui n'en a pas les moyens je te conseille de changer,de médecin et de n'en avoir rien â foutre... Tu n'es pas obligé de rester avec le même... Et s'il le faut faire la tournée des docteurs, il ne faut pas t'en empêcher...

Moi aussi j'ai eu des maux de dos et de sciatique carabinée traitée au doliprane et 25 euros la consult comme tu disais...

Jusqu'à ce que je découvre l'automédication au codé et messieurs les docteurs allez vous faire foutre.

Donc à mon niveau, je suis nouveau ici, je te conseille la tournée des docteurs sans hésitation, sans honte et sans gêne, et puis de toute façon quand tu arrivés à un certain niveau de souffrance tu vas voir tu ne vas plus rien à en avoir â foutre et tu pourras tout te permettre...

Les anciens te conseilleront mieux, surtout que c'est le week end, je ne m'y connais pas assez mais si ton niveau de souffrance est assez terrible, vas aux urgences ! Ils te feront une piqûre d'anti douleur costaud, et pas du doliprane  j'ai un ami qui a même eu le docteur venir chez lui pour cette piqûre...

Après je n'en sais pas assez pour te conseiller, je n'en suis pas capable, je n'ai pas le  niveau, mais je vois aussi souvent le mot "samu", regardés si ça correspond â ta situation, mais encore une fois je n'ai pas le niveau suffisant pour m'autoriser des conseils...

À mon niveau que je connais c'est juste fais la tournée des médecins.

Mais si tu te sens dans un cas d'urgence insupportable, on est en France, profites en, surtout si tu en a les moyens, je dirai urgence = urgences.

Tous les docteurs ne sont pas humains, si tu les essaye les uns après les autres - je l'ai fait tu en trouveras un qui sait ce que c'est la douleur et la traitera.

Je suis un nouveau membre, je ne peux pas t'aider, et je dirai aussi que je ne m'en sens pas le droit.

Mais je compatis car je sais aussi ce que c'est le mal au dos, sur des années en plus...

Alors je compatis sérieux et j'espère que ce post t'enlevera 0,0000001 % de souffrance à sa lecture, ou pendant...

Dernière modification par Neoneant (12 août 2017 à  23:50)

Reputation de ce post
 
Utile, merci

La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#51 13 août 2017 à  00:00

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

@ tatami

Hélas mon medecin n'est pas cool côté codo codé...

Le trama c'est assez exceptionnel et vu l'efficacité sur moi je suis même êtonnê maintenant qu'ils m'en ait prescrit...

Peut etre parceque j'ai exagéré et que je lui ai dit que je faisais une dêpression... Pour moi c',est facile de pleurer, je ne le fais qu'à une seule occasion et ça ne manque pas : je parle de la mort de la mere, et lâ c'est radical, je retourne cash au néant.

Alors peut etre par pitié il a prescrit le trama pour faire le relais avec l'action des ad qui prend du temps à agir.

@ jojo, s'il le faut, exagère aussi, crie de douleur dès que le docteur te touche, joue la comédie, arrivés plié en deux, montrés que tu ne peux pas t,asseoir correctement et prends ton temps pour montrer comme c',est douloureux
Tous les coups sont permis.
Ne fais pas semblant dans ce domaine.

Dernière modification par Neoneant (13 août 2017 à  00:00)


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

#52 13 août 2017 à  00:04

Jojo03 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Aug 2017
Messages: 24

Re: De bons conseils pour arreter?

Merci de m'aider c'est gentil.
Mais moi j'ai vraiment mal mais s'il faut accentuer se mal pour pouvoir se faire prescrire de quoi ne pas souffrir alors oui je vais envisager d'accentuer merci.

Hors ligne

#53 13 août 2017 à  00:18

MIAOU44 
Psycho junior
2000
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 387

Re: De bons conseils pour arreter?

Oui il faut savoir jouer la comedie.

Hurler de douleur s'il le faut.

Mais attention ce n'est pas toujours la bonne méthode.
Il faut parfois jouer au martyr. "Mais monsieur le docteur j'ai tellement mal...Mais je ne veux pas prendre des trucs trop forts, non non non, la morphine c'est pour les cancéreux. ... quoi ? De la codeine?  Ah ben si VOUS pensez que c'est ce qu'il me faut je VOUS faut confiance. Merci monsieur le docteur !! "
Ca marche aussi avec madame -lol

Mais ADAPTEZ LE DISCOURS !!! C'est sûr que devant un abruti, faut savoir le manipuler. Et c'est en se prenant des râteaux qu'on apprend.

Donc comme déjà dit, faut accepter que la vie facile avec la codeine à porté de main est finie.
Mais cela ne veut pas dire accepter de souffrir.

Courage, faut garder espoir

Bises Mia

Hors ligne

#54 13 août 2017 à  00:51

Neoneant 
Nouveau Psycho
France
1100
Date d'inscription: 17 Jul 2017
Messages: 78

Re: De bons conseils pour arreter?

@jojo (en paraphrasant miaou)

Oui se prendre des râteaux c',est souvent la règle,

Il m'a fallu 'quinze ans, oui, quinze ans pour comprendre que dans la plupart des cas il ne faut pas faire confiance au mêdecin

Et apprendre avec le lot de souffrance malheureusement ce qu'il faut pour savoir quels médocs sont nécessaires pour soulager

Et meme maintenant je me fais encore avoir...

Je suis allé voir un medecin qu'une amie m'a conseillée (voir posts plus hauts) spécifiquement pour le problème codeine en étant franc de chez franc, faisant l'anamnèse totale (c'est le terme technique pour la description des symptôme et l'histoire de la  maladie)

Pour m'entendre dire qu'il n'y avait pas de problème et qu'il n'y avait pas de sevrage à la codéine et que je n'avais pas â m'inquieter...
Quelque part Lol quand tu lis tout le thread gloire codéine et le site info service drogue codéine... (mais PA est beaucoup mieux, et je suis content d'être tombé dessus, en plus c'est écrit plus gros)

Mais courage si tu peux tenir jusqu'à lundi, mais sinon va aux urgences, appelle même une ambulance si tu es couvert (attention,! ceci est un conseil non autorisé donné par pure compassion qui des fois fais plus de mal que de bien quand on ne sait pas de quoi  on parle et c'est mon cas ici car je n'ai pas d'autres solutionsenvisageable pour toi à cette heure de la nuit...)

Bon là toutes les excuses mais je n'en peux plus, je retourne au néant.


La paranoia c'est la réalité en moins grave

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
64
[ Forum ] Sevrage - Arrêter la codéine par dams812  [ 1 2 3 ]
3736 16 août 2017 à  17:00
par Rumpelstilzchen
3 1451 13 juillet 2017 à  13:46
par lecapricorne
20
[ Forum ] Sevrage - Probleme arreter tussipax par akita
8728 12 mai 2010 à  17:29
par Gaia
    [ PsychoWIKI ] Arràªter la méthadone
    [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Appel à témoignage ]
Comment utilisez vous Psychoactif ?
Il y a 19hCommentaire de pierre (66 réponses)
[ Forum ]
J'aimerai Sniffer ma Buprénorphine/Subutex (Conseils)
Il y a moins d'1mn
2
Commentaire de jonp dans [TSO - maintenance au...](21 réponses)
[ Forum ]
Un "encens" infusé ou CBD
Il y a 5mnCommentaire de groovie dans [Cannabinoïdes de synt...](2 réponses)
[ Forum ]
Drogue info - Dernière heure de gloire pour la codéine?
Il y a 13mn
415
Commentaire de Tatami dans [Codéine...](2540 réponses)
[ Forum ]
Actualité - Nouvelle Lettre De L'ansm Aux Pharmacies
Il y a 22mn
3
Commentaire de Exa dans [Codéine...](55 réponses)
[ Forum ]
Dosage - Un quart de lsd25
Il y a 23mnCommentaire de Sufenta dans [LSD 25...](3 réponses)
[ Forum ]
Obtenir une levée d'une obligation de soins
Il y a 24mnCommentaire de Offline dans [Répression - Victimes...](19 réponses)
[ Forum ]
Vos Coup De Coeur Niveau Musique!
Il y a 55mn
43
Commentaire de thecheshirecat dans [Au coin du comptoir.....](452 réponses)
[ Forum ]
Actualité - Homegrown, le fanzine historique du cannabis, revient sur le Web
Il y a 1hNouvelle discussion de ElSabio dans [Culture drogues...](0 réponse)
[ Blog ]
Présentation
Il y a 25mnCommentaire de Fenouil2 dans le blog de Oiseau bleu 2651960 (6 commentaires)
[ Blog ]
Bonne soirée à tous :)
Il y a 12hCommentaire de Fenouil2 dans le blog de Jacobson (68 commentaires)
[ Blog ]
Comment acquière-t-on une identité de "drogué" ou de "toxicomane"?
Il y a 22hCommentaire de Jean C. dans le blog de Jean C. (75 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Etes-vous dépendant au tabac ?
Dernier quizzZ à 14:59
  [ PsychoWIKI ]
Pentedrone, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Lexique "drogues" pour les débutants (et les autres)
[ Nouveaux membres ]
kam, negro68, MrGomki, snakevenom86, acrania, Oiseau bleu 2651960, snakevenom86 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Pour vos consommations de drogues, avez vous déjà  fréquenté :
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 MDMA/ecstasy, TR et témoignages sur la 1ere fois, la grosse discussion
par AmateurAMaté, le 13 Aug 2017
Bonjour ou bonsoir, Alors voilà j'aime bien lire des TR mais je n'ai pas pour habitude d'en faire, seulement j'ai vécu une soirée de fou ce week-end Pour contextualiser, j'ai 18 ans, je fais 1m60 pour 50 kilos et j'ai découvert les taz il y a environ 6 mois. J'ai largement abusé dans la fré...[Lire la suite]
 Dernière heure de gloire pour la codéine?
par thecheshirecat, le 16 Aug 2017
J'ai pensé que faire un post récapitulatif des différentes solutions évoquées dans ce thread ne serait pas du luxe, etant donné le nombre de pages :) N'hésitez pas à compléter si j'ai oublié quelque chose (et j'ai probablement oublié quelque chose). Vous êtes consommateur de codéine, s...[Lire la suite]
 Trip étrange et psychose
par groovie, le 15 Aug 2017
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Si bien dit et si vrai dans [forum] Les prods et les animaux
(Il y a 1mn)
Légende urbaine. Toucher ne suffit pas pour defoncer un animal. Reck. dans [forum] Les prods et les animaux
(Il y a 1h)
Désolé Elisa, c'est un peu gratuit au vu des derniers posts de franck. thecheshi dans [forum] Dernière heure de gloire pour la codéine?
(Il y a 2h)
Idem, dernier paragraphe très fort !! - Elisa dans [forum] Dernière heure de gloire pour la codéine?
(Il y a 2h)
La réponse à déjà été mentionné.. -Fenouil dans [forum] Reconnaissez-vous cette plante ?
(Il y a 2h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0