Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles / PsychoACTIF

Actualité - Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles


#1 12 septembre 2017 à  14:12

groovie
Animateur PsychoACTIF
28000
Date d'inscription: 13 Feb 2016
Messages: 2831
Blogs
fb  twt   Google+ 

Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

"Zéro alcool" pendant la grossesse. Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles


http://referentiel.nouvelobs.com/file/16225480-zero-alcool-pendant-la-grossesse-arretez-de-prendre-les-femmes-pour-des-imbeciles.jpg

l est des sujets qui n'admettent pas de discussion. L'alcool pendant la grossesse ? C'est non. Tut ! Tut ! Une main en l'air se dresse comme pour vous repousser. Voici comment réagissent les gens quand vous vous mettez à questionner la drastique politique française du "zéro alcool".

C'est comme ça. "Pas de discussion !" on a dit.

A l'occasion de la journée sur le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) du 9 septembre, la ministre de la Santé a tweeté en faveur de cette politique zéro alcool.



Suit une série d'article de confrères qui tous disent la même chose : zéro alcool, zéro alcool, zéro alcool !

"Non mais cette tête !"



En tombant sur "le Parisien" du jour, Pauline, 34 ans, enceinte de six semaines, a été glacée. Elle nous a dit :
"Tout fait peur dans la page, jusqu'au dessin du bébé. Non mais cette tête ! Ces yeux exorbités. Il fait flipper. C'est vraiment hallucinant. C'est un parfait exemple d'éducation ou dressage des femmes par la peur."
http://referentiel.nouvelobs.com/file/16225384.jpg

Dans les affiches de la campagne nationale, le pauvre fœtus a des yeux moins inquiétants (ils sont fermés) mais il baigne shooté dans du pinard ou de la bière.
/forum/uploads/images/1505224396.jpg

Pauline a bu joyeusement au tout début de sa grossesse. Elle ne se savait pas enceinte. Après lecture de l'article du "Parisien", elle se demande :

"Quand est-ce qu'on nous donne des infos ? Là, dans cet article, on me dit juste : 'Tu as bu, tu es enceinte d'un attardé. Tant pis pour toi.' Ça sert à quoi de faire ça ?"

Enfin, elle remarque que tout cela nourrit un imaginaire. Celui du corps de la femme enceinte comme temple sacré d'utilité publique.

"Il faut que tu sois pure. Plus une goutte d'alcool ne doit parcourir ton corps, plus de fumée de cigarette ne doit te traverser. Tu deviens mère, il faut devenir pure. L'injonction à être une mère parfaite commence dès la grossesse."

Je partage la colère de Pauline. Depuis plusieurs jours, ça monte, ça monte. Reprenons depuis le début.

Faire assimiler

Tout ceci (la campagne zéro alcool, le tweet du ministère, les confrères, "le Parisien") s'accompagne d'une nouvelle étude.

Est-ce que cette étude prouve les méfaits de l'alcool sur les enfants ? Est-ce qu'elle apporte des informations supplémentaires aux femmes enceintes sur les risques qu'il y a à boire pendant la grossesse ? Pas du tout.

Il s'agit d'une étude d'opinion en réalité (deux pages de pourcentages) qui pose cette question : les Français sont-ils bien au courant qu'il ne faut pas boire pendant la grossesse ?

Apparemment oui, ça va, lit-on-dans ladite "étude".

Mais ce n'est pas encore suffisant.

"Le dispositif de communication déployé depuis deux ans par Santé publique France semble avoir porté ses fruits car le principe de précaution est de mieux en mieux assimilé. Santé publique France déploie un large dispositif digital pour renforcer les connaissances et faire adopter le bon réflexe 'zéro alcool pendant la grossesse'."

Le but est donc "de faire assimiler", "de faire adopter un bon réflexe". Comme à un lycéen qui prend des cours de conduite. Ça va finir par rentrer, le clignotant.

Des études rassurantes

Ce qu'il faudrait nous dire plutôt : c'est que la toxicité dépend bien sûr de la quantité d'alcool consommée et de la période, qu'il y a des fenêtres de vulnérabilité encore mal identifiées, et des études rassurantes quant à la consommation légère d'alcool.

L'Inserm résume ainsi les résultats d'une équipe de chercheurs :
https://www.inserm.fr/actualites/rubriq … -cerebrale

"L'exposition du fœtus à l'alcool est délétère pour la maturation du système nerveux central, que ce soit au niveau des neurones ou des microvaisseaux qui irriguent le cortex cérébral. Cette toxicité dépend de la quantité d’alcool consommée par la mère et de la période à laquelle le fœtus y est exposé (fenêtre de vulnérabilité)."

Et mettre le nez dans les études est plutôt rassurant. Personne n'incite à boire pendant sa grossesse bien sûr. Mais ...

   • Dans une étude menée sur 11.513 enfants, Yvonne Kelly, chercheuse en épidémiologie à l'université de Londres, remarque après des années d'observation sur les enfants dont les mères ont bu modérément : "A l'âge de 5 ans, les enfants dont les mères avaient bu un à deux verres par semaine ou par occasion pendant leur grossesse n'étaient pas diagnostiqués comme ayant plus de trouble du comportement ou de déficits cognitifs que les enfants dont les mères n'avaient pas bu."

    • Sur le site du Centre de référencement sur les agents tératogènes (CRAT), dépendant de l'hôpital Armand-Trousseau, on lit ensuite : "En dessous de 2 unités d’alcool par jour, ou moins de 1 binge drinking par semaine, la fréquence globale des malformations n’est pas augmentée. Les études sur des effectifs très importants (plus de 15.000 enfants), semblent, dans l’ensemble, écarter un retentissement neuro-comportemental de ce type de consommation maternelle d’alcool chez les enfants évalués à un âge de 2 à 14 ans."

    • Le Cochrane est une organisation internationale, indépendante et à but non lucratif, qui s'est donné pour mission de "rassembler et résumer les meilleures données probantes issues de la recherche pour aider [les citoyens] à faire des choix de traitement éclairés". Sur son site, on peut lire : "Il a été démontré qu'en faible quantité, la consommation d'alcool de la mère n'était pas associée à des effets indésirables sur le bébé, mais que la consommation excessive d'alcool entraînait un certain nombre d'anomalies congénitales ainsi que le syndrome de l'alcoolisme fœtal."

Chez nos voisins anglais

On se demande donc comment on en arrive à cette campagne qui culpabilise des femmes enceintes qui ont bu deux verres de vin blanc ces deux derniers mois.

C'est d'autant plus fascinant à observer qu'il suffit de passer une frontière pour découvrir qu'on peut traiter ce sujet différemment.

Chez nos voisins anglais par exemple, on conseille aussi de ne pas boire du tout. Sur le site du NHS, système de santé public anglais :

"Les experts ne savent toujours pas quelle est la quantité d'alcool que l'on peut consommer sans prendre de risque quand on est enceinte – et si la réponse est zéro. L'approche la plus prudente est donc de ne pas boire pendant qu'on attend un enfant."

Déjà, vous remarquez, on ne dit pas "zéro alcool" comme un ordre à un enfant. Ensuite, toujours sur le site du NHS, dans un article sur la consommation d'alcool à faible dose pendant la grossesse, les résultats de l'étude d'Yvonne Kelly sont présentés.https://www.nhs.uk/news/pregnancy-and-child/light-drinking-in-pregnancy/
Et tout en saluant ses méthodes rigoureuses, le NHS émet une réserve : les mères ont déclaré leur consommation a posteriori (les bébés avaient 9 mois).

Les préconisations du NHS sont ensuite rappelées :
    • "Les femmes enceintes et les femmes qui envisagent une grossesse devraient être invitées à éviter de consommer de l'alcool au cours des trois premiers mois de la grossesse, car il peut être associé à un risque accru de fausse couche."
   •  "Si les femmes choisissent de boire de l'alcool pendant la grossesse, on leur conseille de ne pas boire plus de 1 à 2 unités  une ou deux fois par semaine (1 unité équivalant à une demi-pinte de bière, un shot [25 ml] de spiritueux et un petit verre de vin [125 ml] peut atteindre 1,5 unité au Royaume-Uni). Bien qu'il y ait une incertitude quant au niveau bénin de consommation d'alcool pendant la grossesse, à ce faible niveau, il n'y a aucune preuve de préjudice pour le bébé à naître."
    •  "Les femmes devraient être informées que l'ivresse ou le binge drinking (défini comme plus de cinq boissons standards ou 7,5 unités en une seule occasion) peuvent être nocifs pour le bébé à naître."
https://www.nhs.uk/news/pregnancy-and-c … pregnancy/

Serait-ce trop demander en France que de disposer d'une information aussi mesurée ? Peut-on arrêter de nous prendre pour des idiotes ?


Nous avons contacté Santé publique France. Au téléphone, Pierre Arwidson, directeur scientifique réagit :

"Quand on regarde les recommandations internationales, elles vont toutes dans le sens du zéro alcool. Nous ne sommes donc pas originaux. Ensuite, quand on observe les suivis de la littérature, il y a des travaux qui vont dans un sens, d'autres qui vont dans l'autre."

Il cite le travail de Sarah Lewis, chercheuse en psychologie à l'université de Bristol et selon laquelle l'alcool a une incidence sur le QI des enfants même à dose modérée (jusqu'à 6 unités).
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26588883

Pourquoi ne pas présenter les différents travaux aux femmes ? Pierre Arwidson remarque que c'est aussi le travail des journalistes, de proposer une information nuancée.

Il dit aussi qu'"il faut être simple". Je lui demande si on nous pense incapables de comprendre la complexité. Gros silence. Puis :

"Il n'y a pas une volonté de paternalisme. La campagne est forcément simplificatrice. Il y a une hiérarchie avec des messages courts et des messages plus élaborés."

Enfin, il renvoie les femmes vers "les médecins et vers Alcool info service"...

Voilà. Pour l'instant le discours sanitaire français est donc le suivant : il y a un doute, donc zéro alcool. Mais cet ordre en dit très long sur le rapport des Français aux médecins. Nous sommes censés obéir tout le temps. C'est toute la différence avec la médecine anglo-saxonne qui considère que le patient et le soignant sont une équipe qui travaille ensemble.

Qu'on nous informe, qu'on vulgarise des études et qu'on les nuance comme a pu le faire le NHS. Ensuite, les femmes enceintes pourront faire un choix éclairé. On vous jure qu'elles en sont capables.

Auteure : Renée Greusard
https://twitter.com/reneegr?lang=fr

Source:
http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/no … ciles.html

Reputation de ce post
 
Article intéressant qui intelligemment amène des réflexions nécessaires*La lie

En ligne

#2 12 septembre 2017 à  14:36

Cobe 
Nouveau Psycho
442
Date d'inscription: 03 Feb 2014
Messages: 127

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

Je vois pas trop l'intérêt de cet article (le fait de l'écrire pas de le partager hein wink ). C'est sensé être un pamphlet pseudo féministe en mode "les femmes sont libres et boire pendant leur grossesse est leur droit" ?
Si les gens sont pas capables de se priver d'alcool pendant 9 mois il faudrait peut être qu'ils se remettent en question.

Pour l'instant le discours sanitaire français est donc le suivant : il y a un doute, donc zéro alcool.

Ca me parait plus que normal.A partir du moment où le problème peut toucher quelqu'un d'autre (ton futur enfant en l’occurrence) ça me parait normal de jouer la prudence plutôt que d'y aller en mode YOLO sur la bouteille...

Ca fait vraiment vieux caprice de féministe 2.0 cet article, en plus d'être totalement irresponsable.

Hors ligne

#3 12 septembre 2017 à  14:40

Recklinghausen 
Animateur PsychoACTIF
France
18410
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 3590

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

Salut,

Dire qu'il y a une quarantaine d'année, les nouvelles mamans avaient leur petite bouteille de pinard sur le plateau repas lorsqu'elles avaient accouché...

Décidément, il parait vraiment très compliqué de vivre dans un monde qui ne fait pas dans l'excessif.

J'ai néanmoins une petite pensée pour Pauline qui commence une grossesse bilan angoissée en raison des quelques verres qu'elle a bu alors qu'elle n connaissait pas ncore sa grossesse.

Le femme est donc la personne sacrifiée dans ce mond d'hommes car elle devrait même cesser de picoler alors qu'elle souhaite simplement avoir un enfant... Ceci pour son bien et servira ainsi à l'éviter de s'inquiéter tant qu'elle n'est pas encore enceinte.

Tsss... Le demande si le monde serait le même si les décideurs en étaient ( des femmes ) ?

En tout la, la culpabilisation est à le mode, ça c'est certain !!!

@ +


Reck.


L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

En ligne

#4 12 septembre 2017 à  14:47

groovie
Animateur PsychoACTIF
28000
Date d'inscription: 13 Feb 2016
Messages: 2831
Blogs
fb  twt   Google+ 

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

Salut Cobe,

je ne vais pas te répondre sur le fond ni sur la forme de ton message mais simplement te poser une question:
que pense tu de la situation de Pauline ? 

Pauline a bu joyeusement au tout début de sa grossesse. Elle ne se savait pas enceinte. Après lecture de l'article du "Parisien", elle se demande :

"Quand est-ce qu'on nous donne des infos ? Là, dans cet article, on me dit juste : 'Tu as bu, tu es enceinte d'un attardé. Tant pis pour toi.' Ça sert à quoi de faire ça ?"

La culpabilité qu'elle ressent est plutôt naturelle, partagée, pourquoi cette campagne fait polémique?

sinon j'ajouterai que le contrôle du corps des femmes reste un "nerf de la guerre", que l'on peut glisser pas mal de messages via des campagnes de préventions (fumeurs de cannabis, gobeur de mdma etc.). Bonne mère, bonne femme, bonne fille, bonne employée. "(...)Toujours pareil, boom boom dans les oreilles." comme disait "salut c'est cool".

L'idée n'est pas forcément de défendre la consommation d'alcool lors de la grossesse mais plutôt de regarder avec un certain recul la situation, analyser la campagne de prévention en faisant preuve d'empathie pour les futurs mamans.
Est ce que c'est comme ça que tu ferais de la prévention? qu'est ce que tu aurais amélioré, modifié?

cordialement
groovie

En ligne

#5 12 septembre 2017 à  14:48

mikykeupon 
Modérateur en chantier
France
8600
Lieu: Région parisienne
Date d'inscription: 10 Mar 2009
Messages: 8485
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

Moi je vois très bien l'intérêt de cet article : destigmatiser les femmes qui se permettent de boire un verre de temps en temps. Le tabac aussi est très nocif, y compris et peut-être surtout durant la grossesse mais il ni a pas de campagne aussi calomnieuse que celle contre l'alcool.
Avec leur morale pro-hygieniste on en arrive à un stade où il ne faut plus rien faire : ne boie pas trop de café, de thé, d'alcool, attention à boire de l'eau minérale, faire du sport, manger équilibré, ne pas trop regarder la télé, ne pas faire trop de bruit, bien lire les étiquettes sur les emballages de ce que l'on achète... et la vie dans tout ça, on y pense quand ?


Je suis d'accord avec le fait de faire des mises en garde, mais là c'est plus de la peur que de la mise en garde qu'ils font.
Un peu comme les photos sur les paquets de cigarettes, quelle belle hypocrisie. Si c'est si dangereux interdisez la vente comme vous nous interdisez de nous droguer.

Donc même si cette étude n'est pas parfaite, je la remercie car elle a au moins le mérite de soulever un sujet tabou.


Si on ne peut plus rire des trucs sérieux, de quoi va-t-on rire ? (Coluche)
Ferme ta gueule, t'auras moins froid aux dents !

Hors ligne

#6 12 septembre 2017 à  19:07

Cobe 
Nouveau Psycho
442
Date d'inscription: 03 Feb 2014
Messages: 127

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

groovie -> Pauline a une réaction normal en culpabilisant un peu étant donné qu'effectivement pour tout le monde le mélange alcool + enceinte est mal vu. Mais Pauline peut se renseigner elle même grâce à internet et se rendre compte que quelques verre en début de grossesse n'ont rien de très dangereux et qu'elle n'a aucune raison de culpabiliser, surtout si elle était pas au courant de sa grossesse. Pas la peine d'en faire un caca nerveux je pense.

Sur ce sujet on met la femme au premier plan parce que c'est la mode alors qu'on devrait mettre le bébé. Je comprend que ce soit frustrant de pas pouvoir se défoncer pendant 9 mois si on a des problèmes avec la drogue, mais avoir un bébé à l'air de changer beaucoup de chose chez pas mal de drogués, que ce soit la mère ou le père. Comment ça se fait que les consommateurs de produits illégaux remettent la plupart du temps leur consommation en question alors qu'apparemment les buveurs d'alcool trouvent ça inacceptable de dire aux femmes de ne pas boire pendant les 9 mois de leur grossesse ?
Si on ne connait pas exactement les effets de l'alcool chez les enfants dans le ventre de leur mère, est-ce que ça vaut réellement le coup de prendre le risque de boire au nom de je ne sais quelle liberté ?

On dirait qu'avoir un enfant est un calvaire et que se priver d'alcool et de quelques aliments pendant 9 mois est absolument insupportable...

L'idée n'est pas forcément de défendre la consommation d'alcool lors de la grossesse mais plutôt de regarder avec un certain recul la situation, analyser la campagne de prévention en faisant preuve d'empathie pour les futurs mamans.
Est ce que c'est comme ça que tu ferais de la prévention? qu'est ce que tu aurais amélioré, modifié?

Le problème c'est qu'étant consommateur de diverses substances légales ou non pour moi ça ressemble juste à un texte bien hypocrite. On le sait très bien que l'alcool est une drogue de merde ultra toxique, et on sait très bien que la plupart des aliments qui finissent dans le ventre de la mère finissent aussi "dans" le bébé. A partir de ce moment ça me semble logique d'arrêter tout produits qui pourrait nuire au bébé non ? C'est + une question morale que purement scientifique.

Après si certaines femmes ont besoin d'être rassuré parce qu'elles ont un peu bu au début de leur grossesse je comprend, mais n'importe quel médecin lui dirait que c'est pas très grave. La en lisant l'article on dirait qu'il y a une chasse aux femmes qui ont bu pendant leur grossesse en france, faut arrêter la parano.

Hors ligne

#7 12 septembre 2017 à  19:34

prescripteur 
Modérateur
10000
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 5105

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

J'avais deja cité cet article.
https://www.psychoactif.org/forum/t2686 … .html#divx
Il me parait essentiel en effet de ne pas culpabiliser les femmes, tout en les mettant en garde.
Amicalement


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

#8 13 septembre 2017 à  13:37

pierre 
Administrateur
8200
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 10686
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

Après si certaines femmes ont besoin d'être rassuré parce qu'elles ont un peu bu au début de leur grossesse je comprend, mais n'importe quel médecin lui dirait que c'est pas très grave. La en lisant l'article on dirait qu'il y a une chasse aux femmes qui ont bu pendant leur grossesse en france, faut arrêter la parano.

Oui il y a une chasse eux femmes qui boivent pendant leur grossesse ! Et non aucun medecin ne dira que ce n'est pas grave....  c'est insupportable.

Tu ecoutes plein de médecin et autres soignants, à la moindre goute tu risques un SAF. Ce procédé est insupportable car c'est toujours la meme stratégie que la répression des drogues : essayer de faire peur, de faire paniquer,  pour la consommation cesse. La peur panique n'est pas du tout la meilleure conseillère, et surtout on sait que cela ne marche pas,si ce n'est de culpabiliser énormément les femmes qui boivent et les enfermer dans le silence sur leur conso d'alcool !


Blog sur LeMonde.fr : Un monde cent drogues

Hors ligne

#9 13 septembre 2017 à  14:53

psychodi 
psychocannabinologiste
France
1800
Date d'inscription: 24 Jul 2013
Messages: 342
Site web

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

En France : "Fumer tue" sur les paquets de sucettes à cancer
En Espagne ou en Angleterre  : "Fumer PEUT tuer"

toute la nuance est là...et force est de constater qu'en France, la prévention passe par la simplicité du langage pour que cela parle à tout le monde...au risque que la plupart trouve ces messages infantilisants...ce qui est aussi la position soignante parfois concernant les addictions (en France là encore) : le soigné doit être un peu rééduqué pour revenir dans la norme (et la norme pour l'alcool, c'est boire comme tout le monde et se modérer, non mais...)

faudra que je retrouve quelques images des années 60 où l'alcool était alors PROMU auprès des femmes enceintes puis ensuite allaitantes : fallait qu'elles boivent de la bière pour avoir un nourrisson bien rose et bien joufflu !! Et celles qui n'en buvaient pas étaient alors dépeintes comme toutes grisounettes avec des gamins rachitiques !!

je partage le point de vue (taxé de "féministe" un peu rapidement selon moi) : qu'on informe les femmes (correctement) et ensuite, c'est de leur responsabilité de faire ou pas (en lien avec le père si possible...parce que si on peut dire "zéro alcool" pour les futures mamans...on dit quoi au papa qui est à côté ? changez rien pour vous ? Aidez si possible votre compagne en réduisant voire arrêtant vous aussi durant la grossesse de Me ? Quels messagespour les papas ?)

Reputation de ce post
 
Très bon post qui résume plutôt bien de ce que j'ai pas su écrire ! Merci!La lie
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
C est très bien tourné et explicite NP

Tu connais le nom de la chinoise la plus droguée du monde ?
Sfeng Unelong Ling

Hors ligne

#10 14 septembre 2017 à  10:48

psychodi 
psychocannabinologiste
France
1800
Date d'inscription: 24 Jul 2013
Messages: 342
Site web

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

donc voilà

/forum/uploads/images/1505378872.jpg


Tu connais le nom de la chinoise la plus droguée du monde ?
Sfeng Unelong Ling

Hors ligne

#11 14 septembre 2017 à  10:50

psychodi 
psychocannabinologiste
France
1800
Date d'inscription: 24 Jul 2013
Messages: 342
Site web

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

petite série du 19ème siècle

/forum/uploads/images/1505378926.jpg

comme papy, gamin !!


/forum/uploads/images/1505378954.jpg

/forum/uploads/images/1505378966.jpg

le message était clair non ? préférez la belladonne...(ou alors j'ai pas compris)

/forum/uploads/images/1505379012.jpg

Cointrau n'en faut...

/forum/uploads/images/1505379031.jpg

ha c'est p'us c'que c'était, hein...


Tu connais le nom de la chinoise la plus droguée du monde ?
Sfeng Unelong Ling

Hors ligne

#12 15 septembre 2017 à  21:41

Exa 
Nouveau Psycho
France
010
Date d'inscription: 13 Jul 2017
Messages: 124

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

Encore une Pauline, la buzin va faire un arrêté sur l'alcool lol

Hors ligne

#13 21 septembre 2017 à  16:18

psychic 
Nouveau Psycho
France
400
Date d'inscription: 27 Jul 2017
Messages: 58

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

"
Consommé en début de grossesse, l’alcool peut altérer ou stopper le développement des organes vitaux, car c’est à ce moment-là que sont fabriqués le cœur, les poumons... Si la mère boit pendant le développement du visage, l’enfant aura plus de probabilités d’avoir un bec de lièvre par exemple.

Quant au cerveau, il se développe tout au long de la grossesse. L’absorption d’alcool, quelle qu’elle soit, pourra donc entraîner des difficultés d’ordre cérébral : troubles de l’attention, troubles du jugement, troubles des apprentissages, etc. "  (c) Dr Laurent Urso Baiardo (Addictologue)

Hors ligne

#14 21 septembre 2017 à  16:34

prescripteur 
Modérateur
10000
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 5105

Re: Grossesse "0 alcool". Arrêtez de prendre les femmes pour des imbéciles

Oui, bien sûr, l'alcool est toxique pour le foetus. A fortes doses cela ne fait aucun doute.
A faibles doses (très occasionnel et sans dépasser un verre dans la même journée) c'est possible et même probable mais non prouvé à ce jour, à ma connaissance. C'est pourquoi la recommandation faite aux femmes est, dans le doute et donc par précaution , de s'abstenir totalement de boissons alcoolisées.

https://www.newscientist.com/article/21 … abys-face/

D'où je tire la conclusion

“We don’t know of a safe lower threshold,” says Chambers. “The recommendation to avoid alcohol in pregnancy is a wise one.”

"Nous ne savons pas s'il existe un seuil minimal de sécurité" dit Christina Chambers "La recommandation d'éviter l'alcool pendant la grossesse est donc sage"

Par contre ce qui pose problème est la culpabilisation des femmes qui ont bu de petites quantités avant qu'elles ne sachent qu'elles sont enceintes ou parce qu'elles n'ont pas pu résister à une pression sociale par exemple. Le doute dont j'ai parlé plus haut et qui justifie le principe de précaution justifie aussi qu'on ne culpabilise pas abusivement ces femmes et futures mères.
D'autant que le risque qu'il y ait "quelque chose" dans le futur de l'enfant, caprices, troubles du comportement ou de l'attention, malformation majeure ou mineure etc.. est assez élevé au naturel et qu'il est alors trop "facile" de le mettre sur le compte d'une consommation même ponctuelle de la mère.

En conclusion,  il faut recommander l'abstention d'alcool aux femmes enceintes en faisant appel à leur intelligence, leur compréhension et leur amour maternel et non en leur promettant l'enfer et la damnation.

Amicalement.


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
3
[ Forum ] Santé - Alcool et Grossesse, un article à lire par prescripteur
244 13 septembre 2017 à  08:33
par Mister No
12 1898 19 mai 2017 à  03:18
par JSP11
0 3040 23 octobre 2012 à  07:48
par Shaolin
    [ PsychoWIKI ] Méthadone et grossesse
    [ PsychoWIKI ] Baclofène dans le traitement de la dépendance à  l'alcool
    [ QuizzZ ] Auto-évaluer votre consommation d'alcool 4829 personnes ont déja passé ce quizzz !
    [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction 19332 personnes ont déja passé ce quizzz !
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
Nouveau logiciel de message privé
07 septembre 2017Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Sujet du mois : La codéine sur ordonnance
07 septembre 2017Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?
Il y a 3hCommentaire de L'Apoticaire (16 réponses)
[ Forum UP ! ]
Tr : 1p-lsd + 6-apb + Thc
Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
[ Forum ]
Descente - Deprime ecstasy ?
Il y a moins d'1mnCommentaire de Baba dans [MDMA/Ecstasy...](15 réponses)
[ Forum ]
[coup de gueule] Stop au pharmacien-bashing !
Il y a 1h
14
Commentaire de lloigor dans [Codéine...](27 réponses)
[ Forum ]
Effets secondaires - Effets Codeine Sur Long Terme
Il y a 2hCommentaire de Recklinghausen dans [Codéine...](1 réponse)
[ Forum ]
Premier achat de beuh
Il y a 2hCommentaire de lloigor dans [Cannabis...](34 réponses)
[ Forum ]
Internet - Achat de drogues sur le deep web
Il y a 2h
57
Commentaire de MacWinDoux dans [Anonymat et sécurité...](738 réponses)
[ Forum ]
Santé - Exit la codéine sans ordo pour la douleur, comment la remplacer ?
Il y a 2hCommentaire de Recklinghausen dans [Codéine...](6 réponses)
[ Forum ]
Dosage - Besoin de conseil pour Un trip au tramadol
Il y a 3hCommentaire de les bons mélanges dans [Conseils en réduction...](3 réponses)
[ Forum ]
Un petit peu de bonnes nouvelles
Il y a 3hCommentaire de Recklinghausen dans [Familles, amoureux(eu...](1 réponse)
[ Blog ]
Une soirée
Il y a 4hNouveau blog de Ygrek dans [Autres]
[ Blog ]
Je rechute
Il y a 7hCommentaire de MIAOU44 dans le blog de MIAOU44 (33 commentaires)
[ Blog ]
TR Heroine en sniff + autre
Il y a 7hCommentaire de sud 2 france dans le blog de FADW (2 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 03:30
  [ PsychoWIKI ]
Comment reconnaitre le psilocybe semilanceata
  [ Topic epinglé ]
(RdR) liens vers des sites qui recencent les ecstas testés
[ Nouveaux membres ]
AndyNimes30, BigTomate, MacWinDoux, grosbitos, Bonnie57, ibz1212, la guepe 777, Cyanhur, elisegendron1965 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Vous fumez du cannabis (herbe, shit...), avez vous déja essayé la vaporisation ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Arret de la codéine sans ordonnance, qu'avez vous fait ?
par L'Apoticaire, le 25 Sep 2017
J'en consommais pas des masse de la codéine et de l'éthylmorphine, d'ailleurs j'étais carrément plus ethylmorphine que codéine, ça dure carrément plus longtemps et c'est pas exactement les mêmes effets. Je consommais très occasionnellement la codéine, mais je dois avouer que cet arrété m...[Lire la suite]
 Soirée trance, mdma, mxe/ mxp et après le vide .. l'hôpital
par Entropya, le 25 Sep 2017
Bonjour, je me présente, je suis une femme de 26 ans, et prenant des drogues de manière plutôt occasionnelle mais assez expérimentée pour des soirées techno, festival. A ce jour, j'ai déjà pris une trentaine de fois de la mdma, ne dépassant jamais la dose de 150mg (avec espace minimum de un...[Lire la suite]
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Super TR dans [forum] Tr : 1p-lsd + 6-apb + Thc
(Il y a 3h)
Critique très judicieuse. J'intègre. Encore merci / neoneant dans [forum] [coup de gueule] Stop au pharmacien-bashing !
(Il y a 4h)
Arrête de te la raconter / away dans [forum] [coup de gueule] Stop au pharmacien-bashing !
(Il y a 5h)
J'approuve à 100 % Yoshi dans [forum] [coup de gueule] Stop au pharmacien-bashing !
(Il y a 5h)
TB post / away dans [forum] [coup de gueule] Stop au pharmacien-bashing !
(Il y a 5h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2017
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide et l'échange d'expériences sur les drogues, dans une optique de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0