le mélange Alcool et méthadone / PsychoACTIF

le mélange Alcool et méthadone

Publié par ,
21295 vues, 32 réponses
pierre
Web-Administrateur
6300
Inscrit le 15 Sep 2006
14645 messages
Blogs
Bonjour,

je recueille des témoignages pour faire un psychowiki sur l'alcool et méthadone. Car le mélange des deux est bien particulier.

Vous prenez de l'alcool (tout le temps, souvent, parfois) avec la méthadone.

Est ce que le mélange "alcool et méthadone" vous fait un effet particulier.
Est ce que vous avez besoin d'ajuster votre dosage de metha quand vous prenez de l'alcool ?

Merci pour vos réponses.
Pierre

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2500
Inscrit le 08 Aug 2008
9368 messages
Alors moi c'est assez particulier (apparemment).

En plus jeune j'adorais boire, c'était d'ailleurs devenu très excessif (je ne sais pas si cela a un lien).

Puis quand j'ai pris diverses drogues je buvais beaucoup moins voir desfois pas du tout.
Mais j'arrivais encore a trouver du récréatif dans l'alcool.

Puis du jour au lendemain quand j'ai commencé la methadone, je me suis rendu compte (pas dessuite, peut-être quelques mois après) que l'alcool ne me faisait plus rien...

Pire elle provoquait l'accélération de la metabolisation de la methadone et du coup j'avais des débuts de manque.

D'ailleurs la maintenant si je bois une gorgée de champagne par exemple, je vais ressentir une forte chaleur dans le corps.

Et niveau goût l'impression qu'il est bizarre.

Mais bon j'ai déjà tenté de forcer afin de me mettre un peu chaud avec l'alcool (en soirée avec des gens qui ne consomment que de l'alcool je m'ennuyais).

Bref j'ai bu des canettes de 1/2 litres de bière (despé), j'en ai bu toute la soirée, et a aucun moment je n'ai senti la moindre desinhibition surpris
(normalement après tant d'années sans boire j'aurais du ressentir les effets rapidement)

C'est comme si la methadone ferais barrage à l'alcool, ça semble absurde mais c'est vraiment ce que ça me fait.

Et j'avoue que je ne comprends pas pourquoi, d'ailleurs la plupart des gens sous methadone n'ont aucun problème pour picoler (cf témoignages sur le forum).

Après a côté je prends du tranxene mais je doute qu'il soit en cause.

Enfin bref pour moi cela reste une énigme... thinking

Et j'avoue que parfois j'aimerais retater de la desinhibition qu'offre l'alcool, j'ai toujours beaucoup aimé boire avec des potes la j'ai l'impression qu'il y a un truc qui cloche.

Lloigor
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
C'est exactement pareil pour moi !!
 
Pareil

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
10800
Inscrit le 14 Dec 2008
9932 messages
Blogs
J'apporte aussi mon témoignage, particulier lui aussi.

Étant alcoolique abstinent depuis 1990, j'ai passé une bonne dizaine d'années avec la peur de la rechute (j'en ai eu deux vraies).
Quand j'ai reçu la vague de la cinquantaine, j'ai opté "opiacés" plutôt que "alcool". Me voilà donc sous méthadone haut dosage (120 mg) à partir des années 2000.

Pendant les dix première années de méthadone, aucune envie d'alcool. Depuis 7 ans, j'accepte de boire à nouveau de petites doses d'alcool (demi ballon de bon bordeaux) et à chaque fois que je pousse jusqu'au verre plein (vin) ou une bière forte, je ne passe pas du tout par la case désinhibition mais vais tout droit à une somnolence plate, sans émotions, sans envies, tout juste bonne pour aller se coucher avec la garantie d'un réveil très matinal pas en forme du tout.

Je suis donc un cas pour lequel la méthadone inhibe les côtés plaisant de l'alcool au point de me laisser abstinent total, non par choix, mais par nécessité. A moins que ce soient les benzodiazépines (4mg de Valium/24 heures).

Fil

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1800
Inscrit le 11 Apr 2015
5738 messages
Lloigor et Fil

Perso je pense pas que les benzo inhibent l'alcool, en général c'est meme plutôt détonnent, par contre la gueule de bois du lendemain avec l'alcool et les benzo c'est possible ..

La méthadone étant métabolisée par le foie et l'OH aussi, il y a peut être une interaction à ce niveau, c'est juste une réflexion ..

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

babaji
international freak
Nepal
100
Inscrit le 21 Feb 2013
996 messages
Blogs
salut les psychos
je ne bois quasi jamais et j ai remarque les rares fois ou j ai bu l effet de la metha fut plus bref et j etais nauseeux avant d etre stone,genre ca fait pas bon menage en moi
amicalement
babaji

La dope fait mieux passer les moments sans argent que l argent les moments sans dope

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
10600
Inscrit le 15 Oct 2015
3289 messages
Blogs
Salute!

Apres le sub, Pour moi la metha a ete un réel échec thérapeutique, et 6 mois vmt déplaisant, et même si je regrette la stabilité que sa demi vie peut apporté, j'espère ne jamais être obligé d'y revenir.
Induit a 60mg, je m étais stabilisé à 110mg/j, même si Ca n as ete que quelques mois (depuis j ai un TSO oxycontin LP)
Mais pendant ces 6 mois, L alcool mélangé à la metha induisait aussi une somnolence, sans deshinibition marquée, mais surtout moi aussi Ca avait un effet tres marqué sur la durée de couverture de la metha!
Les soirs où je buvais, j étais tjr réveiller dans la nuit par un Debut de manque, ce qui n arrivait jamais Sînon !

Un peu HS, mais Avec loxy, l'alcool potentialise L effet psychoactif, après avoir bu, mon shoot du soir, entre 120 et 200mg me "défonce" presque alors que sobre Ca fait longtemps que ces dosages ne font rien d'autre qu empêcher le manque.
Mais là aussi j'ai l'impression que ça réduit la durée D effet de L oxy ! Mon shoot va couvrir 4-5h au lieu de 6-8 à dosage égal !

drogue-peacedrogue-peace

Zazou
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2500
Inscrit le 08 Aug 2008
9368 messages
En fait la methadone accélère la metabolisation de l'alcool c'est quelque chose de connu et on avait eu plusieurs articles scientifique sur PA sur ça.

Mais perso j'aimerais vraiment comprendre comment cela se fait que :

- L'alcool est difficile à boire (goût bizarre, impression de boire que des trucs avec 90 degrés)
- Chaque gorgée me donne un coup de chaud dans le corps, je sens la chaleur descendre de la gorge, torse, etc)
- Pourquoi même quand je bois beaucoup (je dois faire de gros efforts pour y arriver) je n'ai aucun effets typique de l'alcool (euphorie, desinhibition, etc)

Pour moi c'est vraiment un "problème" (c'est un grand mot) car j'ai toujours aimé (trop dans ma jeunesse) boire avec des potes.

Spoiler

Ça fait des années que j'aimerais comprendre ce qui cloche, enfin une explication "scientifique".

LLoigor

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1800
Inscrit le 11 Apr 2015
5738 messages
Ok, je savais pas lloigor pour la méthadone et l'alcool, je savais que la buprenorphine avait une action similaire mais je n'étais pas au courant pour la méthadone.

A l'époque où je prenais de la metha, je ne buvais pas du tout sauf un peu de vin avec un bon repas. Et ca passait très bien ..

J'ai commencé les apéros sous skenan (il y a 4 ans env) et aucun dégoût au contraire, j'apprécie même plus une bonne biere le soir smile mais ca reste raisonnable j'en bois 2 ou 3 par jour ..

Amicalement

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Zed_2007 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 06 Mar 2017
16 messages
salut les gens....
Bha moi pareil....sous metha 60.... l’alcool me fai rien (3-4- cannette 50 cl Forte) , impossibilité d'avoir cette euphorie !!!
avec alcool fort Vodka.... La teille , jte la bois SEUL ss problème..je titube pas..(presque)... tjs pas d'euphorie.... mais impression dme faire chier , et go au dodo...
(Le réveil , un Bon Coca Bien Frais...et c'est reparti)

Ps ..si je rajoute de la fume...obligé de faire des oinj d'Ogre !! lol


Peut-être trop de tolérance...

La drogue, c'est une catastrophe......Quand y'en a plus...lol

Hors ligne

 

LLoigor 
Modérateur
Russia
2500
Inscrit le 08 Aug 2008
9368 messages
Merci Zed, je me sens moins seul smile

Reste plus qu'a trouver pourquoi chez certains ça pose aucun problème et chez d'autres methadone + alcool ne font rien...

Lloigor

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1800
Inscrit le 11 Apr 2015
5738 messages
Il doit y avoir une histoire de métabolisation modifiée mais pas chez tout le monde ..

C'est complexe les variantes inter individus, et sauf avec une étude ca va être compliqué d'étayer cette théorie..

C'est comme avec la bupre qui dégoûte de l'alcool, mais sans étude .. Ben pas de preuve ..

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Menestrelle
Psycho junior
Discordian Island
200
Inscrit le 12 Dec 2015
231 messages
Hello tout le monde !

Alors, moi je peux contribuer à ce sujet vu que c'est exactement ma situation tous les jours.

Je consomme 40 mg de métha et 1 bouteille de Vodka par jour. J'ai 33 ans et je vous passe tous les soucis gastriques et autre joyeusetés que je me tape avec une conso journalière pareille depuis des années... J'ai d'ailleurs revu mon gastro-entérologue aujourd'hui.

Je ne vois pas tellement de différence car je bois depuis longtemps, et du coup je n'ai pas l'impression que l'alcool influe de quelque façon que ce soit sur l'effet ou la durée d'action de la méthadone.

Je sais juste que mon foie est entrain de mourir à petit (grand??) feu et que le mélange opioïde alcool est catastrophique à ce niveau. Mais je me soigne...

Au début de mon traitement j'avais l'impression que l'alcool faisait venir le manque beaucoup plus vite (ce qui est avéré je crois), mais depuis ça ne change plus rien. Même lorsque je ne bois pas.
Mais j'ai toujours adoré mélanger opiacés (héroïne surtout) et alcool c'est mon combo préféré, y a que comme ça que je me sens au top.
Je sais c'est con niveau RDR et c'est franchement pas DU TOUT recommandable mais j'ai une telle tolérance que je n'ai jamais eu de soucis (et ce depuis 10 ans..).


Peace les Psycho smile
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Quand on se rapproche assez près, on pourrai presque voir l'impact du singe sur la membrane...

Hors ligne

 

Lola1707 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 04 Jun 2017
55 messages
Blogs
Bonsoir à tous

Pour ma part il y a 10 ans avant de tomber dans l'héro, l'alcool passait bien, mais depuis que j'ai commencé le sub, l'alcool me degoûtait,  plus moyen de boire.
Maintenant je suis sous métha, c'est tjs pareil. Parfois je me force à boire 1 verre mais pas moyen ça ne passe pas.

Il y a des cons partout mais j'ai l'impression que ceux de l'année prochaine sont déjà là.

La culture c'est comme la confiture, moins tu en as plus tu l'étales

Hors ligne

 

ftt-bonobo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 08 Oct 2017
6 messages
salut tout le monde
j'ai une autre histoire que vous a raconter pour alimenter ce questionnement générale wink

j'ai consomer de l'héroîne pendant une bonne année avant de passer au traitement sub pour comenser a me calmer et  pour ma par l'alcool j'adore sa

( les vint du jura en force:D )

nn jdeconne les autre aussi tongue

mais j'en abuse je n'ai pas de depandance avec,
donc je buvais pendant que je prennais l'heroîne aucun probleme, avec le sub l'alcool pareil pas de probleme par contre j'ai commencer  a comprendre se ke le mot interaction veut dire (mais gentiment a se moment la)  en consomant hero+sub et comme je m'injectai le sud j'ai voulu passer a la metha et quelle ne fut pas mon erreur

premiere cuit au vin jurassien et biére local:D réveil en sueur a 6 h, 3 heur après le coucher pas moyen de se rendormir je suis donc parti de chez mon pote pour prendre ma metha a 7h30  et bah trop dègue la metha na pas agi temps que l'alcool était présent ds mon sang et pour alimenter le sujet comme il faut j'ai un pote a peut prés ds le même cas que moi mais lui avait deja un trés forte dépendance a l'alcool avant d'y passer et bah il picole tjrs pas autant mais plusieur 8,6 par jour et il ne ressent rien au niveau interaction ...

je pense aussi a la metabolisation n'est pas la même chez tout le monde et que se n'est pas l'accoutumance qui fait tout pour ses interaction là..

stay freedom and keep smiling brothers and sisters

Hors ligne

 

Skenman 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 13 Jul 2015
166 messages
Blogs
Salut,

Content de lire des témoignages qui me font penser que je ne suis pas le seul à ne pas tolérer l'alcool avec la métha. A part un fond de verre de champ ou grand vin (que je bois pour faire plaisir à mon entourage), je ne peux plus du tout boire depuis que je suis sous tso.

C'est clairement un avantage pour moi car j'étais alcoolo-dépendant avant. Du coup, les tso m'ont aussi libérés de l'alcool :-)

Sken

Sub Bass

Hors ligne

 

Roubz26 
Ex-polytoxico
France
000
Inscrit le 16 Sep 2013
203 messages
Blogs
Bonjour à tous.

Pour ma part, j'ai eu boire pas mal d'alcool avant de commencer à consommer de la dure, et n'en ai plus ressenti le besoin à partir de là. J'ai continué à boire de manière récréative, mais sans jamais en attendre quoi que ce soit.

Puis j'ai démarré un TSO méthadone, à partir de là je ne trouvais plus que peu de plaisir à boire. J'avais aussi le sentiment que ça écourte l'effet de la méthadone, mais surtout je finissais rapidement KO.

La vie a fait que j'ai arrêté mon TSO il y a de ça 3 mois (j'étais arrivé à 1mg, parti de 65mg 4ans plus tôt, et avais le sentiment d'être arrivé au bout). Depuis l'alcool passe beaucoup mieux, je "tiens" mieux et y prend du plaisir, sans pour autant faire d'excès.

En soit, la prise d'alcool sous méthadone était largement vivable pour moi, mais je durais moins longtemps. Je n'ai personnellement jamais eu a adapter mon dosage en fonction de ça.

Roubz

On a qu'une seule vie, il faut faire en sorte d'être réellement heureux.
Il faut se donner de l'importance par ce qu'on est, ce qu'on entreprend,
pas par ce que l'on possède .
et ce n'est pas bon de laisser ses émotions guider sa vie.

Hors ligne

 

ex bakounine 
Psycho junior
000
Inscrit le 02 May 2013
360 messages
Salut, j l impression de n' avoir lu aucun  temoignage metha/alcool qui me concerne,  alors je vais essayer d ecrire l effet de ces substances quand elles se rencontrent dans ma ptite tete.

J etais un buveur occasionnel , voire tres occasionnel ,mais l alcool a ete l une de premieres drogue...( d ailleurs apres le tabac et le shit , c est la 3 eme drogue que j ai essayé a l adolescence.

Apres de nombreuses annees de rabla , on m a proposé un protocole skenan qui m a eté arrete( falsification d ordos, ..)
Bon gre mal gre, j ai accepte la methadone a 120 mg / jour.

  L alcool ,  durant toutes ces annees de prises d opiaces( rabla, skenan, hydrocodeine, codeine...), etait un truc que je buvais de temps en temps avec des potos , j en faisait pas une fixation.

Avec la metha, petit a petit j ai bu de plus en plus d alcool, la metha est un prod tellement mou du genou, que seul l alcool arrivait a ma faire monter ce produit, a l epoque la combinaison des 2 - alcool /methadone me plaisait...c etait pas le paradis des opiacés perdus mais bon ça me plaisait un minimum.

  En 2 ans je suis devenu a peu pres alcoolo,en plus j etais HVC+, alors je culpabilisais de picoller autant.

En plus l alcool me " brulait la methadone " beaucoup plus vite que quand je buvais de la flotte, je pouvais me retrouver en chien au bout de 12 heures alors qu a jeun le traitement me tenait 24 heures.

Le fait de boire de la biere (8.6...), m a fait grossir ...
Pour finir, dans mon entourage , j ai pas mal de gens qui sont devenus des gros buveurs apres avoir arrete la came et debuter la methadone.....

Ce n est que depuis peu , en reduisant la methadone et en l arretant - que j ai reduit ma conso de bierre ( avec baclofene).
j  espere que  est a peu pres calir. ciao

Dernière modification par ex bakounine (08 octobre 2017 à  22:38)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

thierry97 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 23 Oct 2015
91 messages
Blogs
bonjour à tous ,

       Moi j'apprécie , non pas que j'ai un goût prononcé pour l'alcool mais je trouve que cette petite sensation de chaleur voir de légère montée liée au mélange n'est pas désagréable . en tout cas sur moi c'est clair la prise d'alcool accélere la métabolisation de la méthadone .

Et puis merde c'est pas désagréable de boire un bon vin ou de siroter un bon whisky . Bon là peut-être que je compense ça fait 2 mois que je prends plus d' héro donc par moment il y a comme un petit vide à combler même si au final je me sens bien avec mon TSO !

Par contre comme beaucoup d'entre vous je me sens un peu juste au niveau dosage . Il m'arrive souvent de reprendre 10 ou 20 mg en plus en particulier quand j'arrive plus à m'endormir le soir . Je pense qu'il faut pouvoir adapter en fonction de son état , enfin pour moi en tout cas . Et puis l'alcool a un côté social qui n'est pas négligeable contrairement à la dope qui elle te rend plutôt casanier . Il serait dommage de ne pas en profiter ,le tout étant de ne pas en abuser .


  Salut à tous .

   Thierry97

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoHead
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Je suis sous bupré et non sous métha mais je pense que ce serait bien d'ouvrir le topic aussi aux "bupréinomanes". Mon dosage est bas (1,8 mg), je me fais un spray en fin de matinée et un rail le soir. J'ai toujours aimé l'alcool. J'ai d'ailleurs fait de gros excès, jusqu'au coma éthylique et un accident de bagnole ivre mort + une boîte de néos dans la tronche.
Depuis des années je bois en petite quantité, soit une ou deux bières par jour.
J'ai pu apprécier quelques cuites lors de grosses teufs ou mariages mais franchement les lendemains sont tellement pénibles que ça me coupe l'envie d'aller trop loin dans l'ivresse. Genre tête dans le cul mais dans un cul garni d'hémorroïdes et de coulées de chiasse. Pardon pour l'image mais vraiment j'ai l'impression que la gueule de bois est pire qu'avant (alors que c'était déjà compliqué).
J'ai l'impression que, comme pour certains avec la métha, l'alcool bu en trop grande quantité annule l'effet de mon sub. Et le lendemain quand je prends mon traitement, je n'ai que très peu de soulagement. Alors qu'une bonne dré, il y avait rien de tel pour moi pour soulager la gueule de bois. Et l'héro allait aussi super bien avec l'alcool (attention à la gerbe quand même).
Mais je sais pas, j'ai l'impression d'être un peu "blasé" de l'alcool. J'aime bien mais c'est un peu par défaut. Entre un rail de bonne héro ou même de bonne C. et une bouteille d'un grand crû, je choisis le rail. Sans aucune hésitation.
Je critique pas l'alcool, ni les alcooliques, mais je pense que par tradition et histoire c'est une substance qui est surestimée, surtout en France.
Regardez d'un point de vue médical, les opiacés soignent les douleurs aussi bien psychologiques que physiques, les benzos soignent certains troubles du comportement, les amphétamines peuvent aussi soigner dans certains cas, le canna a aussi des propriétés thérapeutiques. L'alcool n'est pas utilisé médicalement, sauf pour diluer certaines préparations.

Dernière modification par Caïn (11 octobre 2017 à  12:56)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

Off_the_hook 
Nouveau membre
000
Inscrit le 18 Dec 2012
17 messages
Etant jeune j'etais capable de boire des quantité d'alcool assez remarquable (beaucoup de bière belges, une demi bouteille de vodka ou gin (voir plus) sans probleme. J'appreciais assez les effets.

Depuis que je prend de la methadone j'avoue que boire de l'alcool sous n'importe quel forme ne m'attire plus du tout, j'apprecie une biere de temps a autre, une ou deux cuite dans l'année, c'est vraiment occasionnel.
Il m'est quasiment impossible de me dire ce soir je vais me pinter avec mes potes !

L'alcool me reste dans le bide, j'ai la nausée facilement, comme si mon corps ne le supportait plus.
J'avoue que c'est bien d'un côté mais je trouve ça assez étrange quand même, en comparaison avec le subutex qui lui ne s'interposait pas avec l'alcool.

Comme pas mal de gens les effet sont moins euphoriques, plus mou et sedatif, a perdre la motivation en cours de soirée.

La volonté, c’est ce qui te permet de vaincre alors même que tes pensées te déclarent vaincu. La volonté c’est ce qui te rend invulnérable.

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6300
Inscrit le 15 Sep 2006
14645 messages
Blogs
Je trouve ce topic assez formidable et au combien casseur d’idees Reçues.

Beaucoup de soignant dise qu’avec la metha, les usagers deviennent dépendant à l’alcool...  c’est sans doute vrai pour une part, mais ce qui est dit ici c’est que la metha dégoûterait plutôt de l’alcool pour pas mal de monde !

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoHead
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs

mais ce qui est dit ici c’est que la metha dégoûterait plutôt de l’alcool pour pas mal de monde !

Oui Pierre. J'ai tendance à penser que la polytoxicomanis (notamment alcool + tso détourné) est plutôt un phénomène de rue. Dès que l'on est un minimum intégré la consommation est mieux contrôlé, ne serait-ce que parce que tu ne peux garder un boulot en étant en permanence bourré et/ou défoncé.
Pareil pour la vie familiale...

Dernière modification par Caïn (16 octobre 2017 à  11:51)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

ftt-bonobo 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 08 Oct 2017
6 messages
salut tout le monde
j'ai une autre histoire que vous a raconter pour alimenter ce questionnement générale wink

j'ai consommer de l’héroïne pendant une bonne période avant de passer au traitement subutex pour commencer a me calmer et  pour ma par l'alcool j'adore sa


mais j'en abuse je n'ai pas de dépendance avec,
donc je buvais pendant que je prenais l’héroïne aucun problème, avec le subutex l'alcool pareil pas de problème par contre j'ai commencer  a comprendre se que le mot interaction veut dire (mais gentiment a se moment la)  en consommant héroïne+subutex et comme je m'injectai le sud j'ai voulu passer a la methadone et quelle ne fut pas mon erreur

première cuit au vin rouge et bière,  réveil en sueur a 6 h, 3 heur après le coucher pas moyen de se rendormir je suis donc parti de chez mon pote pour prendre ma methadone a 7h30  et bah dégouté car la methadone na pas agi temps que l'alcool était présent ds mon sang et pour alimenter le sujet comme il faut j'ai un pote a peut prés ds le même cas que moi mais lui avait déjà un très forte dépendance a l'alcool avant d'y passer et bah il picole toujours pas autant mais plusieurs 8,6 par jour et il ne ressent rien au niveau interaction ...

je pense aussi a la métabolisation n'est pas la même chez tout le monde et que se n'est pas l'accoutumance qui fait tout pour ses interaction là..

stay freedom and keep smiling

Hors ligne

 

Seb306 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 18 Nov 2017
7 messages
Alors pour ma part sous héroïne ou même avant je buvais normalement j'aimais me faire une bonne cuite de temps en temps avec les potes le weekend ou un soir de semaine mais je n'étais pas un alcoolique quand j'ai commencé mon traitement Subutex qui n'a pas duré longtemps pour moi car j'ai pas bien aimé je me suis retrouvé vite en manque malgré que je pouvais en prendre autant que je voulais j'étais quand même en manque je ne me rappelle même pas avoir bu sous Subutex par contre après je suis passé TSO de méthadone et là petit à petit au fil des mois je suis devenu un vrai alcoolique l'effet me plaisait c'etait très sédatif mais en fait les cuites et les barres de rire n'était plus du tout là en fait maintenant j'ai réduit complètement ma consommation il y a de ça un mois ou deux et je bois en moyenne un jour sur 3 mais pendant 3 ou 4 ans j'ai bu tous les jours minimum une bouteille de vin ou des 8,6 entre deux et quatre par jour j'aimais bien l'effet sédatif qu'il pouvait y avoir surtout au moment où j'étais vraiment en forme par contre quand ma consommation est devenus quotidienne en fait à partir de 2 8,6 voir 3 c'est comme si j'avais avalé des somnifères je m'endors à tout bout de champ en fait je suis super crevée et je pense plus qu'à une seule chose c'est dormir dormir dormir du coup ça m'a même dégoûté de l'alcool et ma consommation est bien réduite de ce fait ! il peut m'arriver dans l'année d'avoir une nuit un soir les sensations connu avant toutes ces drogues de merde mais c'est extrêmement rare et pas prévisible alors je ne sais pas pourquoi j'ai toujours ce réflexe de courir aller acheter 2 grandes bières 8,6 quand ce n'est pas plus il m'est arrivé d'en boire plusieurs fois 6 quand j'étais bien en forme mais par contre 1h après je dors pour Moi l'alcool et la méthadone on un effet somnifère si je bois 2 ou 3  8,6 c'est comme si j'avai bouffer 10 somnifères !
Et la méthadone m'empêche de faire quoi que ce soit tout deviens un effort je n'ai plus de motivation à quoi que ce soit je suis passé de 80 à 40 du jour au lendemain je l'ai fait et là ça fait 2 semaines et demi que je prends 40 je veux me débarrasser de ce traitement au plus vite ça doit faire une dizaine d'années que je le prends maintenant, j'ai commencé à 100 mg et ça fait bien 8 ou 9 ans que j'étais à 80mg je pensais qu'à 40 j'allais avoir plus de motivation pour faire des choses autres que rester le cul collé à la glue sur mon canapé devant la télé même pour aller me faire un café c'est gravir une montagne je suis encore moins motivé je crois à 40 peut-être que c'est parce que là c'est le début et que j'ai baissé trop vite pourtant je ne me sens pas mal physiquement mais j'ai encore moins de motivation qu'a 80 d'ailleurs  à 80 régulièrement je faisais des phases où je prenais trois fois la dose qu'il me fallait c'est-à-dire je prenais 240 mg de méthadone des fois plus 320 mg et même au-delà et au moins pendant ce soir où je faisais ça j'étais en forme pendant 2 jours mais en forme beaucoup trop même je ne dormais pas et je pouvais tenir 3 à 4 jours sans rien prendre je pouvais même me permettre de gagner 1 jours de traitement en prenant l'équivalent de 3 jours je pouvais pendant 4 jours ne rien prendre et ne pas être en manque de quoi que ce soit mais par contre les deux premiers jours la forme ultime les deux autres fracasser de chez fracasser mais pas envie de prendre de méthadone quand même du coup je gagnais un jour de traitement que je pouvais mettre de côté pour recommencer ce schéma une fois toutes les deux semaines environ mais depuis que je suis à 40 je n'ai pas recommencer une seule fois car je ne veux pas enrayer ma diminution! La méthadone le Subutex, c'edt de la grosse merde l'héroïne très bien comme effet mais comme drogue elle rend vraiment trop dépendant, à éviter de très loin toutes ces saloperies à la con surtout les opiacées c'est de la merde qui font qu'on apporte des substances de l'extérieur à notre cerveau qu'il doit fabriquer naturellement logiquement du coup le cerveau se met en pause et alors quand ces substances s'élimines en nous on peut se retrouver tiraillé par des manques plus ou moins fort à différents moments en fonction de ce qu'on a mangé ce qu'on a comme état de forme de fatigue et du coup on est jamais vraiment bien de toute façon tout ceux que je connais sous traitement opiacé ont une flemme d'enfer deviennent les rois de la feignantise en on raz le cul de tout et non plus de sensations autant que de libido le mec tu peux le foutre dans une Clio ou dans une Ferrari c'est pratiquement la même chose on perd toute motivation, envie, ambition, enthousiasme, joie de vivre !!!! C'est de la grosse merde!!! Point barre!!

Dernière modification par Seb306 (12 décembre 2017 à  16:01)

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
10800
Inscrit le 14 Dec 2008
9932 messages
Blogs
SEb306, sois gentil d'aérer ton texte par des virgules, points, espaces, des retours à la ligne, des paragraphes, enfin avec un petit effort esthétique, car là, peut être avec ma vue qui baisse avec l'âge, je n'y arrive pas.

C'est un conseil bienveillant, pas une critique gratuite.

Amicalement

Fil

Exemple sur un paragraphe (ça m'a pris 5 minutes). Perso, je capte bien mieux quand je peux chopper le mot central d'un petit paragraphe, le sens de ce paragraphe en laser. Cela permet une lecture rapide, alotrs que le texte en pavé sans ponctuation demande une lecture mot par mot, mon cerveau ne pouvant pas photographier un petit paragraphe.   

Seb306 a écrit

Alors pour ma part, sous héroïne ou même avant je buvais normalement, j'aimais me faire une bonne cuite de temps en temps avec les potes le weekend ou un soir de semaine.

Mais je n'étais pas un alcoolique quand j'ai commencé mon traitement Subutex qui n'a pas duré longtemps pour moi car j'ai pas bien aimé. Je me suis retrouvé vite en manque malgré que je pouvais en prendre autant que je voulais.

J'étais quand même en manque; je ne me rappelle même pas avoir bu sous Subutex, par contre après je suis passé TSO de méthadone et là, petit à petit, au fil des mois, je suis devenu un vrai alcoolique. L'effet me plaisait, c'etait très sédatif mais en fait les cuites et les barres de rire n'était plus du tout là.

En fait maintenant j'ai réduit complètement ma consommation il y a de ça un mois ou deux et je bois en moyenne un jour sur 3 mais pendant 3 ou 4 ans j'ai bu tous les jours minimum une bouteille de vin ou des 8,6 entre deux et quatre par jour. J'aimais bien l'effet sédatif qu'il pouvait y avoir surtout au moment où j'étais vraiment en forme par contre quand ma consommation est devenus quotidienne, en fait à partir de 2 8,6 voir 3, c'est comme si j'avais avalé des somnifères : je m'endors à tout bout de champ. En fait, je suis super crevée et je pense plus qu'à une seule chose, c'est dormir dormir dormir, du coup ça m'a même dégoûté de l'alcool et ma consommation est bien réduite de ce fait !

Il peut m'arriver dans l'année d'avoir une nuit un soir les sensations connu avant toutes ces drogues de merde mais c'est extrêmement rare et pas prévisible, alors je ne sais pas pourquoi j'ai toujours ce réflexe de courir aller acheter 2 grandes bières 8,6 quand ce n'est pas plus il m'est arrivé d'en boire plusieurs fois 6 quand j'étais bien en forme mais par contre 1h après je dors pour.

Moi, l'alcool et la méthadone ont un effet somnifère si je bois 2 ou 3  8,6 c'est comme si j'avai bouffer 10 somnifères !


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Cusco 
Stand bye régulier
France
3220
Inscrit le 15 Sep 2015
2575 messages
Blogs
Comme je l'ai souvent expliqué l'arrêt de méthadone pendant un an m'a fait couler à grande brasse dans l'alcool.
Maintenant que je boive tout en prenant ma métha ne me fait pas plus d'effets...
Par contre, morphine, oxycodone, coke et héro (si elle n'est pas trop mauvaise) ne me donne aucune envie de boire. Idem si je prend 100mg de métha (au lieu de 25/30mg) pas d'alcool du tout. Même si j'ouvre une canette de bière elle va rester ouverte durant des heures et je la retrouve le lendemain prête à être jetée aux toilettes.
Si valium en + (juste 10mg) là je pique du nez à avoir la t^te entre les genoux. Et quand j'émerge pas beau à voir, torticolis, mal aux dos et direct au lit.
Je parlais du sélincro hier avec mon médecin traitant lui disant que non compatible avec la métha, elle ne connaissait pas du tout le sélincro. C'est dingue, surtout en province, la méconnaissance qu'ont les généralistes à ne pas connaître beaucoup de médocs.

PS : Fil à raison, c'est vraiment chiant à lire ton post Seb, j'ai testé je revenais souvent sur la même ligne. Un effort que diable wink je dis ça gentiment aussi ne le prend pas mal

Dernière modification par Cusco (14 décembre 2017 à  09:16)

Hors ligne

 

Seb306 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 18 Nov 2017
7 messages
Désolé, je ne savais pas que c'était chiant à lire, je ne me rendais pas compte, je ferai un effort pour les prochaines fois !
merci du conseil.

Hors ligne

 

BREIZH AR PEOC'H 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 02 Mar 2018
113 messages
Blogs

ftt-bonobo a écrit

salut tout le monde
j'ai une autre histoire que vous a raconter pour alimenter ce questionnement générale wink

j'ai consomer de l'héroîne pendant une bonne année avant de passer au traitement sub pour comenser a me calmer et  pour ma par l'alcool j'adore sa

( les vint du jura en force:D )

nn jdeconne les autre aussi tongue

mais j'en abuse je n'ai pas de depandance avec,
donc je buvais pendant que je prennais l'heroîne aucun probleme, avec le sub l'alcool pareil pas de probleme par contre j'ai commencer  a comprendre se ke le mot interaction veut dire (mais gentiment a se moment la)  en consomant hero+sub et comme je m'injectai le sud j'ai voulu passer a la metha et quelle ne fut pas mon erreur

premiere cuit au vin jurassien et biére local:D réveil en sueur a 6 h, 3 heur après le coucher pas moyen de se rendormir je suis donc parti de chez mon pote pour prendre ma metha a 7h30  et bah trop dègue la metha na pas agi temps que l'alcool était présent ds mon sang et pour alimenter le sujet comme il faut j'ai un pote a peut prés ds le même cas que moi mais lui avait deja un trés forte dépendance a l'alcool avant d'y passer et bah il picole tjrs pas autant mais plusieur 8,6 par jour et il ne ressent rien au niveau interaction ...

je pense aussi a la metabolisation n'est pas la même chez tout le monde et que se n'est pas l'accoutumance qui fait tout pour ses interaction là..

stay freedom and keep smiling brothers and sisters

Il m'ai arrivé un peu pres la meme chose ...j'ai bu pas mal de bières un soir en début de traitement métha...le lendemain je me suis retrouvé en sueur de fou ..je perdais des litres...puis la sensation d'avoir le corps en plomb ..de plus en plus lourd...et bam paralysé ...suivi d'un malaise...jsui resté des heures inconscient...le combo alcool metha me fait très peur maintenant...

Dernière modification par BREIZH AR PEOC'H (02 juillet 2018 à  00:36)


Kentoc'h mervel eget em zaotra !

Hors ligne

 

BREIZH AR PEOC'H 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 02 Mar 2018
113 messages
Blogs
Témoignage d'un anonyme sur youtube...

Je vous le partage ..pour ma part je trouve son raisonnement très intéressant..

Sur l'alcool..subutex..methadone...





Dernière modification par BREIZH AR PEOC'H (02 juillet 2018 à  00:54)

Reputation de ce post
 
Merci, super témoignage !

Kentoc'h mervel eget em zaotra !

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoHead
310
Inscrit le 04 Oct 2013
1927 messages
Blogs
Ce qui me sauve de l'addiction à l'alcool, c'est le peu d'effet agréable qu'on peut y trouver. Et puis aussi les effets secondaires, quand tu prends une bonne claque avec une poudre correcte. Après tu te couches, tu dors comme un bébé et tu te lèves en forme. Du moins quand tu n'es pas complètement accro.
Quand tu prends une cuite, tu passes une nuit de merde, tu dors mal et tu te lèves glauque. Je comprends pas cette addiction, comment être accro d'un truc qui procure si peu de bien-être, de plaisir ?
Sans parler évidemment du côté dangereux de l'alcool...

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 6hCommentaire de La tielle (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    24 septembre 2020Commentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Arrêt & Sevrage - Temps de sevrage pour que la codéine retrouve son plein effet ?
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Avis sur un shop
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Série -  Euphoria : Une série à voir absolument
    Il y a 10mn
    1
    Commentaire de Marco 68 dans [Culture drogues...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Expériences - Problème avec Electrum
    Il y a 1hCommentaire de Capitaine26 dans [Anonymat et sécurité...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Brorphine information retour d'expérience
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Okysho dans [RC Opioïdes...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Question sur le "rosin" et la cuisine en général
    Il y a 1hCommentaire de Couka dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Expériences - 1,5g de mdma en une nuit
    Il y a 2hNouvelle discussion de 32bis dans [MDMA/Ecstasy...]
     Forum 
    Je suis scotché
    Il y a 2hCommentaire de Régular Psyché dans [Culture drogues...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Dosage - GBL gel
    Il y a 2hCommentaire de Medi751 dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
    (13 réponses)
     Forum 
    1P-LSD - Suggestion de 2 petites corrections du Wiki 1P-LSD (et explication...
    Il y a 3h
    2
    Commentaire de Bkk2012 dans [RC Psychédéliques...]
    (3 réponses)
     Blog 
    L'overdose de Bandol où le début de la stigmatisation de l'héroïnomane
    Il y a moins d'1mn
    4
    Commentaire de Marco 68 dans le blog de Junon
    (2 commentaires)
     Blog 
    Happy Birthday Tim !
    Il y a 1hCommentaire de Bkk2012 dans le blog de Cub3000
    (1 commentaires)
     Blog 
    The rabbit's eye (Expérience d'écriture sous hashish)
    Il y a 7hNouveau blog de Brekhounov dans [Expérimental]
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques
    Dernier quizzZ à 23:46
     PsychoWIKI 
    Amanite tue-mouche, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Pisha, Pharm'actif nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Shit dur
    par filousky, le 20 Oct 2020
    Biscotte42, c'est pas la première fois que tu écris des choses sur la coupe du shit. As-tu, une fois dans ta vie, essayé de décompacter une plaquette déjà dure de shit de cité moyen ? Si oui et que tu as réussi à obtenir un tas de trichomes en poudre pouvant être mélangée avec un produ...[Lire la suite]
     TR: Grosse claque avec du butane
    par psyloshit_, le 17 Oct 2020
    Hello ! Je vous fais ce petit Tr a chaud car je viens de tester le butane a grosse pour la première fois il y a de ca a peine 2h. Alors déjà faut savoir que j'ai déjà consommer une dizaine de fois du butane mais jamais comme ca, c'est a dire que j'avais des effets leger tel que, bien être ,...[Lire la suite]
     Brorphine information retour d'expérience
    par Okysho, le 18 Oct 2020
    Salut, Aujourd'hui je vais parler de mon expérience avec la brorphine. J'ai décidé de lancer cette discussion car je n'ai trouvé que très peu d'informations à propos de ce RC sur internet et le peu d'information que j'ai trouvé était en anglais uniquement et provenait de Reddit. Tout d'abord...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Sûrement mais c'est cool . Il y a rien à vendre sur PA dans [commentaire de blog] L'overdose de Bandol où le début de la stigmatisation de l'héroïnomane
    (Il y a 1h)
    Merci vraiment très intéressant ! Le 1plsd pour moi c'est vraiment lsd. Bkk2012 dans [forum] Suggestion de 2 petites corrections du Wiki 1P-LSD (et explication des études correspondantes)
    (Il y a 3h)
    Trop cool que tu arrives a mettre sa sur papier la classe ! Bkk2012 dans [blog] Les 24 drogues que j'ai testé
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums