Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ? / PsychoACTIF

Plug - Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?


#1 12 octobre 2017 à  18:22

pierre
Administrateur
7600
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 12137
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Bonjour,

Nous rédigeons un blog sur le plug pour le dossier du mois, car c'est un mode de conso de plus en plus utilisé.

Nous avons besoins de témoignages sur le plug avec différents produits : cocaine, heroine, speed, ,..

Racontez nous comment vous le fait, pourquoi, quelles différences avec les autres modes de consommation ? Quels sont les effets secondaires ? Est ce un mode de conso principal ou alternatif (pour se reposer les veines, le nez....). Dans quel contexte ?

Merci

Hors ligne

#2 12 octobre 2017 à  19:20

Ygrek 
Y
France
200
Lieu: 66 (Pyrénées-Orientales)
Date d'inscription: 20 Jun 2016
Messages: 56
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Salut,

Tiens, ce sujet tombe à pic ; il se trouve que j'ai testé la cocaïne en plugg pas plus tard que la semaine dernière. Pour le matos, j'ai acheté une seringue non sertie 2 cl en pharmacie, puis je suis aller pécho en cité et en rentrant à la maison je me suis muni d'une simple cuillère à soupe.

Alors en ce qui concerne la pratique, pour ma part j'ai déversé 1 cl d'eau dans une cuillère à soupe, j' y ai ensuite balancé 0,2 g de poudre à vue d’œil, j'ai touillé vigoureusement la mixture pendant quelques secondes puis j'ai laissé reposé un peu le tout. Je n'ai pas chauffé puisque j'avais lu que c'était inutile voire même contre-productif de chauffer la C en raison de son excellente hydrosolubilité. 
Ensuite j’ai absorbé le tout à l'aide de la seringue ; je n'ai pas filtré les résidus de coupe car d'une part j'avais rien sous la main, d'autre part j'ai eu peur de perdre du prod  - attitude stupide j'imagine, mais bon c'est psychologique, autrement je me serais senti coupable de balancer du pèze dans le filtre...
Pour terminer je me suis posé sur le ventre, en mode dauphin, et j'ai enfoncé la seringue d'environ 1 cm, sans lubrifiant mais c'est passé crème, j'ai finalement déversé progressivement la solution et je suis resté couché de la sorte une bonne dizaine de minute.

Voilà pour ce qui est de la procédure. Etant donné que je n'ai quasiment rien senti, j'ai été contraint de réitérer l'expérience mais cette fois avec 0,5 g dans la marmite. Là, au bout d'environ une minute, j'ai ressenti un rush assez léger caractérisé par une chaleur générale, des jambes lourdes mais relaxées - un peu comme lorsqu'on assoit après avoir coulé une grosse peinte, ou lorsqu'on revient d'un intense footing, je ne sais pas trop - une envie d'agir, de faire des choses, de m'éclater, le tout accompagné de sensations de plaisirs fugaces.
Donc je me suis mis à danser sur de la transe sans raison apparente, j'avais littéralement envie de me déchaîner sans me poser de questions. Un sentiment de désinhibition total. Mais cela n'a pas duré longtemps, environ une vingtaine minutes si mes souvenirs sont exacts...
Pour conclure, je dirais que c'était très sympa, mais aussi très subtil, et qu'en terme d'efficience, ça ne vaut pas l'argent qu'on doit y mettre pour s'en procurer. Ce qui m'amène aussi à me demander si, outre le matos de merde, je n'ai pas foiré quelque chose dans la procédure... Pourtant je ne crois pas mal m'y être pris.

Du reste je n'ai testé la cocaïne qu'en freebase, en la fumant, alors je ne peux comparer qu'avec ce ROA. Eh bien je trouve que cela n'a rien à voir en terme de force. Ce que je veux dire par là, c'est que la nature des effets est globalement identique, mais que l'intensité est quant à elle bien plus importante.
J'ai ressenti des effets beaucoup plus puissants (plaisirs intenses) accompagnés d'autres symptômes : sueurs, fourmis, tremblements mais aussi d'autres effets négatifs, à savoir : craving instantané, douleurs au thorax et à la gorge.
Avec le plugg, je n'ai pour l'instant observé aucun effet secondaire. D'ailleurs, pour être honnête je n'ai absolument pas ressenti la descente. Je me suis tranquillement calé devant un thriller, en mode pépouze, sans questionnement, et c'est passé tout seul. Tandis qu'avec le crack, c'est une toute autre histoire. Tout de suite après avoir expirée la taf, je me suis mis à chercher des bouts par terre, quitte à accorder aux miettes de pain une valeur qu'elles n'ont pas, même si, il faut le dire, j'ai des tendances naturelles à ce genre de comportement "n'en laisse rien!"

Dernière modification par Ygrek (12 octobre 2017 à  19:40)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Y.

Hors ligne

#3 12 octobre 2017 à  20:17

Petit conton 
Petit coton
France
4100
Date d'inscription: 07 Apr 2016
Messages: 1575
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Hello

J'ai essayé le plug de cocaïne il y a maintenant quelques mois, j'ai reçus le matériel de rdr par le caarud 52

-seringue 2ml
-stericup

J'ai donc préparé le tout muni de ma balance au mg comme suit

-je pèse 150mg de cocaïne
-je transvide la coke dans la stericup en ajoutant 1 à 2ml d'eau stérile
-j'aspire à l'aide de ma seringue là cocaïne complètement dissoute

Je me met comme en pls et enfonce la seringue de 1 à 2 cm puis j'injecte lentement 

Je reste comme ça quelques minutes, je fini par ressentir une monté assez agréable, euphorie, rythme cardiaque qui accélère, transpiration..

L'euphorie fait plutôt comme des vagues, elle s'arrête puis repart plusieurs fois

Les effets on durée entre 40min et 1h, mais le plug en tout cas sur moi ne fonctionne pas à chaque fois

J'utilise cette méthode avec la cocaïne assez rarement pour évité addiction et problème de santé, uniquement dans un contexte récréatif et jamais plus de 500mg en une session avec d'autre mode de consommation comme le sniff ou la base

Dernière modification par Petit conton (12 octobre 2017 à  20:23)

Reputation de ce post
 
Merci poiur ces expériences. Pierre

Hors ligne

#4 12 octobre 2017 à  21:38

Papaseul 
Psycho junior
France
1466
Date d'inscription: 18 Jul 2017
Messages: 371
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

https://www.psychoactif.org/forum/t2600 … .html#divx

Un truc qui marche pour moi. ya d'autre technique


Peinard...

Hors ligne

#5 13 octobre 2017 à  11:44

prescripteur 
Modérateur
10200
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 5759

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Je transmets une demande de Mammon Tobin
Amicalement

Merci Pierre, j'ai vu que tu avais ouvert un thread pour ça smile

Si tu pouvais préciser, afin d’affiner les témoignages, qu'ils sont tous les bienvenus, mais qu'en particulier on cherche des UD consommateurs d’héroïne, qui shootent ET pluggent;
Rapport à la quantité d'acide qu'ils mettent dans les 2 préparations, genre si ils en mettent moins en plug qu'en shoot.

Donc pas une conso forcément à dose & fréquences égales et tout ^^
Mais genre la personne qui utilise l'IV comme ROA habituelle, mais plug de temps en temps quand ils décide ce laisser reposer ses veines quelques jours; par exemple.

Car l'information qu'on cherche c'est une réponse précise basée sur plusieurs témoignages sérieux qui puisse nous permettre de dire oui ou non quand quelqu'un demande si il rajoute l'acide ascorbique du stéribox comme pour une IV, ou pas la peine/en mettre moins?

J'arrive pas à trouver de pattern dans les témoignages/TR que je lis à droite/à gauche, beaucoup de certitudes mais sans arguments derrière...

Bisous


Quand on voit ce qu'on voit et qu'on sait ce qu'on sait, on a bien raison de penser ce qu'on pense. Pierre Dac

Hors ligne

#6 13 octobre 2017 à  19:34

Petit conton 
Petit coton
France
4100
Date d'inscription: 07 Apr 2016
Messages: 1575
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Salut

Je ne suis pas injecteur (iv) mais quand je prépare le plug d'héroïne je mets entre 100 et 200mg et j'ajoute le petit sachet d'acide ascorbique

Je dois en mettre beaucoup trop vu le peut d'effets ressentit, voir même inexistant

Hors ligne

#7 17 octobre 2017 à  18:23

pierre
Administrateur
7600
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 12137
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Pas d'autres expériences de plug ? avec n'importe quelle substance ? hero, coke, keto, codeine, cathinone, ...?

J'ai eu une expérience avec le plug de 3MMC lorsque j'ai du faire reposer mon nez pendant quelques mois il y a deux ans.

Je mettais les mêmes doses qu'avec le sniff (25-30mg) dans des seringues 2cc remplies avec 2ml.

Pour faire le plug, je me mettais en position fœtal, mais je ne restais pas coucher après l'injection. Je me relevais de suite, et ca passait très bien.

Par contre, le faire pendant tout un week end, à la fin ca fait mal au ventre. Et j'ai eu le rectum irrité...

Au niveau des effets, c'était les memes qu'en sniff, avec une montée un peu plus franche.

Hors ligne

#8 18 octobre 2017 à  00:19

Henri de Navarre 
Nouveau membre
France
400
Date d'inscription: 28 Sep 2017
Messages: 13

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Petite question. Est-ce que ça fonctionne aussi pour la kétamine ? Parce que j'ai une grosse appréhension du sniff et encore plus pour les veines en fait.


Ne parcas Nec spernas

Hors ligne

#9 18 octobre 2017 à  02:51

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
6710
Date d'inscription: 07 Sep 2007
Messages: 5134

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Merci beaucoup Prescri' smile j'avais loupé ce post.

Et merci Petit Conton merci-1 mais je ne suis pas sûr d'avoir bien compris la fin:

Je ne suis pas injecteur (iv) mais quand je prépare le plug d'héroïne je mets entre 100 et 200mg et j'ajoute le petit sachet d'acide ascorbique

Je dois en mettre beaucoup trop vu le peut d'effets ressentit, voir même inexistant

Beaucoup d'acide tu veux dire? Et le plug ne te fait aucun effet? (Pourquoi tu plugs alors? :p )

En fait je reçois souvent des MPs sur le plug avec la même question:
"salut je voulais plugguer de la marron mais je sais pas combien d'acide mettre par rapport à un shoot?"

Et vu que je ne suis pas injecteur... =/
Si on pouvait arriver à un genre de vague consensus ça serait déjà un bon début ^^

Mais c'est vrai que c'est une demande pas mal spécifique, et y'a encore plein de gens qui ont honte de leurs pratiques  pluggales (et ils ont bien raison ces gros sales mad )  dont c'est + tendu que pour parler fumette...

Y'a l'ami Fenouil2 qui m'avait déjà envoyé un témoignage bien fichu, et pour info sa conclusion perso c'était "pour un plug, je ne met que les 2/3 de l'acide que je met dans un shoot, en mettre + ne change rien".

Merci!
MT

Hors ligne

#10 18 octobre 2017 à  11:11

pierre
Administrateur
7600
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 12137
Blogs
Site web
fb  twt   Google+ 

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Pour moi il n’y a pas à mettre plus ou moins d’acide pour le plug et l’injection, c’est une fausse question.

L’acide transforme l’héroïne base (n3) en sel d’heroine soluble dans l’eau. Pour l’injecter comme le plugger il suffit de mettre juste assez d’acide pour transformer l’héroïne en sel, et pas trop d’acide pour ne pas transformer le sel d’hero en morphine !

Reputation de ce post
 
c est exactement ce que je me disais c est evidement pareil babaji

Hors ligne

#11 19 octobre 2017 à  01:38

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
6710
Date d'inscription: 07 Sep 2007
Messages: 5134

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Yo! super
C'était exactement ce que je/on voulais savoir,( et c'est aussi la réponse logique qui m'est tout de suite venu en tête, mais après avoir lu quelques témoignages j'étais moins certain); si on avait déjà une position officielle sur ce sujet précis; je dirais donc de mettre la même quantité d'acide ascorbique que pour une IV si on me demande,

Parce que par exemple en "water-line" et en "Pshi-pshit, voir en "double waterline-flip à la Mammon"
Avec la brown hollandaise qu'un de mes frangins (qui vit sur place) achetait par exemple, pas besoin d'acide pour qu'elle fonctionne.
Comme pour le sniff "sec" en fait.

C'est abordé dans ce thread par exemple: (comparaison entre les différentes ROA à part l'IV)
http://bluelight.org/vb/threads/551677- … -IV-Routes

Je continue de chercher pour être sûr de ne pas passer à côté d'un truc potentiellement important
(ados français qui nous lisent, n'oubliez pas que comme les rappeurs ricains les plus ironiquement kewl le disent, " moins d'acide dans le fion et meilleure est la fonfon"©Logic)

En attendant si quelqu'un voit de quoi je parle et peut nous solutionner tout ça, gagnera une invit' pour le forum VIP, là où si vous n'êtes pas/ne comprenez pas de quoi je parle, c'est qu'il y a un thread sur vous ou on rigole entre nous.
Donc n'hésitez plus et rejoignez les adhérents;
BONUS: un nouveau skin doré sexy pour votre sous-pseudo.

MT

Hors ligne

#12 20 octobre 2017 à  02:53

Oxymoron 
Psycho junior
1042
Date d'inscription: 10 Jan 2017
Messages: 281
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Le plug est souvent utilisé par ce que la biodisponibilite est très élevée, et il y a un petit rush quand ça monte.
C'est aussi utilisé lors ce que le produit brule trop le nez en sniff, comme l'ethylphenidate.
Voilà quelques raisons.


"Pas un jour sans une ligne" Sartre

Hors ligne

#13 20 octobre 2017 à  03:34

5-HT2A 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 02 Sep 2016
Messages: 33

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Salut à tous,

Perso je sais pas j'y connais rien, je viens de me plugguer 3 mg de 25i pour la première fois, ça va faire 5 minutes je vouis tiens au courant. Bon, à part le fait que je déteste me foutre quoi que ce soit dans le cul, c'est une expérience comme une autre, on verra bien.

À toute!

Edit, environ 20 min après :

Alors déjà ça monte beaucoup plus vite qu'en sublingual, même en version NBOh. Le bodyload est un peu plus intense mais plus gérable, y a moins de stress. Je pense que pour moi c'est dû au fait de ne pas avoir le buvard dans la gencive et de ne pas en sentir le goût, ce qui inconsciemment me fait oublier la monté et ce qui va suivre.

En tout cas pour l'instant c'est vraiment cool, bonne stimulation, débuts de bons visuels bien prometteurs, et niveau psychisme tout va bien.

Dernière modification par 5-HT2A (20 octobre 2017 à  03:51)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

#14 20 octobre 2017 à  08:55

ylr 
Nouveau membre
France
000
Lieu: Le Havre
Date d'inscription: 02 May 2017
Messages: 6

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Salut,

Le plug anal, chez les chemsexeurs, n'est pas trop utilisé pour une raison technique: les muqueuses anales étant traumatisées par le fist, les godes, et aussi la pénétration de vrais sexes (quand ils bandent encore), les produits tels que la 3MMC, la 4MEC brûlent rapidement les micro-lésions des muqueuses... La montée des prods est gâchée par l'irritation du cul à laquelle on ne peut remédier qu'en faisant un lavement à l'eau tiède, pour un peu d'apaisement interne. C'est donc une solution en début de plan, quand les muqueuses sont encore intactes.

C'est une alternative au slam qui procure une montée plus rapide que le sniff ou le para, chez ceux qui hésitent à débuter le slam. Mais, pour eux, c'est toutefois un pas supplémentaire vers une pratique que l'on redoute et dont on a envie à la fois. C'est plus flirter avec l'envie de s'injecter. Les slameurs, eux, y recourent rarement, parce que rien n'égalera jamais le rush de l'injection et qu'eux aussi vont faire face à l'irritation des muqueuses anales...

C'est donc, chez les chemsexeurs, une pratique non pérenne. La morale de l'histoire serait, si j'osais: ceux qui n'ont pas de veine, n'ont pas de cul non plus!

Yann


Volontaire Aides, assez bon connaisseur du chemsex et porteur d'actions allant vers le chemsex au sein de Aides, RDR CPP et RDR sexuelle

Hors ligne

#15 21 octobre 2017 à  07:42

Oxymoron 
Psycho junior
1042
Date d'inscription: 10 Jan 2017
Messages: 281
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Quand je pluggais de l'ethylphenidate pendant 2 ans et il y a deux ans je me rappelle que la montée était extatique, une euphorie bien supérieur à la cocaïne ou ritaline.
Aujourd'hui je plug quand sois ça fé trop de poudre a sniffer ie. 3-MMC, Qand la biodisponibilité est supérieur à la biodisponibilité par voie orale comme avec la morphine, où aussi quand je suis impatient et ne veux pas attendre que le 6-APB ou MDMA monte par voie orale du coup je le prends en plug, ça ne met que 10 minutes a monter complètement.
Phatty


"Pas un jour sans une ligne" Sartre

Hors ligne

#16 22 octobre 2017 à  18:12

mikykeupon 
Modérateur sur le retour
France
6000
Lieu: Région parisienne
Date d'inscription: 10 Mar 2009
Messages: 9337
Blogs
Site web
fb  twt 

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Etant très curieux de connaître les sensation d'une injection, mais ayant peur que mes démons prennent le dessus j'ai déjà essayé de pluggé, à 2 reprise.

En plus d'avoir une sensation qui se rapproche de l'IV c'est aussi un mode de conso qui proptège nos narines, bien évidemment sans en abusé.

Donc mon premier essai fut avec 20 ou 30mg d'ETH dillué dans une seringue non-sertie de 2,5ml, avec filtration à la toupie auparavant.
Je me suis donc allongé sur le coté gauche comme je l'ai souvent lu et envoyé doucement le produit en enfonçant à peine l'embout luer dans le rectum.
J'ai du mal mi prendre car pas mal de liquide coulait le long de ma fesse et je n'ai eu aucun effet.
Mon deuxième essai fut avec de la MXE, et connaissant bien le produit je n'ai mis que 10Mg de produit dilué dans une seringue non-sertie de 1CC. Bien que les effets étaient moins puissant que ce à quoi je m'attendais, je dois dire que c'est un bon moyen pour économiser du produit car avec ces 10mg je n'étais pas perché mais plutôt comme-ci je m'etais fait une bonne trace de 30mg. Pas suffisament pour la disso mais suffisant pour me tenter.

En ce moment j'ai un plan coke, je me tate à l'appelé pour voir si ça fonctionne bien avec ce produit vue que la qualité est au RDV. C'est mon porte-monnaie qui l'est moins.
A quand les dealers accepteront les tickets resto punk1

Voilà pour ma très brève expérience qui est plutôt mitigé mais qui a tout de même un potentiel si l'on s'y prend bien.

Hors ligne

#17 23 octobre 2017 à  00:09

Valiummy 
Nouveau Psycho
Suisse
500
Date d'inscription: 10 Mar 2017
Messages: 66

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Hello smile

J'allais justement écrire un topic la dessus au moment où je vois cette discussion.

Je viens de découvrir le plug. ROA que j'ai longtemps renier du fait que cela touche à une partie assez privée de notre corps et que c'était quelque peu gênant à mon goût.

Après avoir trouvé une seringue sans aiguilles neuve dans mon matos, je me suis rappeler des traids que j'ai vu auparavant sur le plug. Je m'y suis intéressé de plus près et ayant des concerta avec lesquels la voie oral ne me fait que peu d'effets (même en les transformant en IR ) je m'y lance.  Je m'intéresse donc au plug de MPH et je vois que les retours sont très bon.

Je décide donc de tester l'expérience avec tout de même un peu de réticence.

J'ai tester pour commencer avec 10mg de MPH transformer en IR depuis un concerta 36. Dissout dans 1.5ml d'eau tiède.

Avec en addition 10mg par voie orale une quarantaine de minutes auparavant.

Je vous passe les détails de la manoeuvre lol  mais ça c'est fait tout seul, j'ai à peine remarquer. Puis une fois la solution inséree; je suis rester 5min sur le côté en attendant puis je me suis relever, nettoyer le tout et j'ai patienté...

Autant vous dire que 15min après j'étais sur le cul (sans mauvais jeu de mot). Une montée digne de ce nom et des effets vraiment propres et remarquablement distinctifs. Étant un ex consommeur de bonne cocaïne, je peux vous assurer que j'ai retrouver à peu près les effets similaires de cette dernière à bas dosage mais plus insistant sur le coté Noradrénaline que Dopamine. Donc plus du style confiance en soit et mode alerte. Alors qu'autrefois même 40mg de MPH me laissait avec plus d'effets indésirables au final que de véritable euphorie.

Le rush commence environ 15min après. Suivit de la montée qui dure 30min avec un plateau d'une vingtaine de minute qui laisse place à la descente assez progressive à ce dosage. Durée plus brève qu'en oral.

Il faut savoir que la biodisponibilié du MPH par voie orale est de 11 à 30% contre 80-90% en voie rectale. Alors certe la manoeuvre n'est pas de ce qu'il y a de plus rapide et facile à faire mais autant vous dire que vu les effets que j'ai tiré de ces 10mg, je crois que c'est de loin ma voie d'administration préfèrée pour cette substance.

Comme quoi le plug arrive tout de même à convaincre les plus sceptiques. cool

Valiummy

Dernière modification par Valiummy (23 octobre 2017 à  00:26)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Faites attention à ce que vos enfants ne sombrent pas dans la drogue; on a déjà du mal à en trouver assez pour nous. ☝

Hors ligne

#18 23 octobre 2017 à  17:28

NukeCode 
Nouveau membre
France
100
Date d'inscription: 29 Jul 2017
Messages: 5
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Ygrek a écrit

Salut,

Tiens, ce sujet tombe à pic ; il se trouve que j'ai testé la cocaïne en plugg pas plus tard que la semaine dernière. Pour le matos, j'ai acheté une seringue non sertie 2 cl en pharmacie, puis je suis aller pécho en cité et en rentrant à la maison je me suis muni d'une simple cuillère à soupe.

Alors en ce qui concerne la pratique, pour ma part j'ai déversé 1 cl d'eau dans une cuillère à soupe, j' y ai ensuite balancé 0,2 g de poudre à vue d’œil, j'ai touillé vigoureusement la mixture pendant quelques secondes puis j'ai laissé reposé un peu le tout. Je n'ai pas chauffé puisque j'avais lu que c'était inutile voire même contre-productif de chauffer la C en raison de son excellente hydrosolubilité. 
Ensuite j’ai absorbé le tout à l'aide de la seringue ; je n'ai pas filtré les résidus de coupe car d'une part j'avais rien sous la main, d'autre part j'ai eu peur de perdre du prod  - attitude stupide j'imagine, mais bon c'est psychologique, autrement je me serais senti coupable de balancer du pèze dans le filtre...
Pour terminer je me suis posé sur le ventre, en mode dauphin, et j'ai enfoncé la seringue d'environ 1 cm, sans lubrifiant mais c'est passé crème, j'ai finalement déversé progressivement la solution et je suis resté couché de la sorte une bonne dizaine de minute.

Voilà pour ce qui est de la procédure. Etant donné que je n'ai quasiment rien senti, j'ai été contraint de réitérer l'expérience mais cette fois avec 0,5 g dans la marmite. Là, au bout d'environ une minute, j'ai ressenti un rush assez léger caractérisé par une chaleur générale, des jambes lourdes mais relaxées - un peu comme lorsqu'on assoit après avoir coulé une grosse peinte, ou lorsqu'on revient d'un intense footing, je ne sais pas trop - une envie d'agir, de faire des choses, de m'éclater, le tout accompagné de sensations de plaisirs fugaces.
Donc je me suis mis à danser sur de la transe sans raison apparente, j'avais littéralement envie de me déchaîner sans me poser de questions. Un sentiment de désinhibition total. Mais cela n'a pas duré longtemps, environ une vingtaine minutes si mes souvenirs sont exacts...
Pour conclure, je dirais que c'était très sympa, mais aussi très subtil, et qu'en terme d'efficience, ça ne vaut pas l'argent qu'on doit y mettre pour s'en procurer. Ce qui m'amène aussi à me demander si, outre le matos de merde, je n'ai pas foiré quelque chose dans la procédure... Pourtant je ne crois pas mal m'y être pris.

Du reste je n'ai testé la cocaïne qu'en freebase, en la fumant, alors je ne peux comparer qu'avec ce ROA. Eh bien je trouve que cela n'a rien à voir en terme de force. Ce que je veux dire par là, c'est que la nature des effets est globalement identique, mais que l'intensité est quant à elle bien plus importante.
J'ai ressenti des effets beaucoup plus puissants (plaisirs intenses) accompagnés d'autres symptômes : sueurs, fourmis, tremblements mais aussi d'autres effets négatifs, à savoir : craving instantané, douleurs au thorax et à la gorge.
Avec le plugg, je n'ai pour l'instant observé aucun effet secondaire. D'ailleurs, pour être honnête je n'ai absolument pas ressenti la descente. Je me suis tranquillement calé devant un thriller, en mode pépouze, sans questionnement, et c'est passé tout seul. Tandis qu'avec le crack, c'est une toute autre histoire. Tout de suite après avoir expirée la taf, je me suis mis à chercher des bouts par terre, quitte à accorder aux miettes de pain une valeur qu'elles n'ont pas, même si, il faut le dire, j'ai des tendances naturelles à ce genre de comportement "n'en laisse rien!"

Ça va être glauque ce que je vais dire, mais avant de te plugger as-tu vidé ton rectum ? Si tu vois ce que je veux dire...


Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes.

Hors ligne

#19 23 octobre 2017 à  18:18

sud 2 france 
problème traitement
France
1553
Lieu: nimes
Date d'inscription: 14 Oct 2013
Messages: 1276
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Pour ma part j'ai déjà testé le plug de skénan et j'ai été surpris par l'intensité de l'effet....Je me suis préparé un bon shoot dans une 2 cc; c'est effectivement mieux d'avoir le rectum vide.....  Pour n'en rien perdre j'ai mis mon bas ventre sur un coussin, (j'ai mis mon "cul en bombe") et j'ai envoyé tout douvcement, très progressivement....J'ai gardé la même posture pendant 10 minutes pour être sur de ne rien perdre....Jusque là pas plus.....Mais lorsque je me suis remis à la verticale je me suis pris un sacré rush....Peut être pas celuid'une IV mais en tout cas supérieur à un rail.....
Je pense que c'est un mode de conso qui demande une préparation: rectum vide, le cul en bombe et pouvoir rester à minima 5 minutes dans cette position.....
Voilou les psychos

Hors ligne

#20 23 octobre 2017 à  19:09

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
15711
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 3441
Site web
fb

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

C'est quoi le cul en bombe thinking ?


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

#21 23 octobre 2017 à  19:14

Petit conton 
Petit coton
France
4100
Date d'inscription: 07 Apr 2016
Messages: 1575
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Je crois que c'est les fesses en l'air rasta

Hors ligne

#22 23 octobre 2017 à  19:14

Sufenta
Modérateur
12600
Date d'inscription: 11 Apr 2015
Messages: 4129

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

À mon avis c’est le cul bombé, relèvé quoi comme pour .. enfin je te fais pas de dessin ^^


SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#23 23 octobre 2017 à  22:58

Bootspoppers 
Caniche
France
2200
Lieu: ile2france, Elsass, ailleurs
Date d'inscription: 02 Aug 2016
Messages: 627
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

BONSOIR
Moi j'ai pluggé:
de l'alcool, rien aucun effet.
de la 3MMC:moins fort qu'en sniff .
du DXM: aucun effet.
Je devrai développer dans mon blog.
drogue-peace


Sex, not porn.

Hors ligne

#24 23 octobre 2017 à  23:51

NeoX 
Adhérent PsychoACTIF
France
1000
Date d'inscription: 04 Jun 2016
Messages: 458

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Salut Boots,
Plugger de l'alcool, quelle idée !! thinking
Un bon sky, c'est quand même meilleur dans la bouche, non ?
Sans compter que ça doit un peu bruler le derche...

Perso je n'ai jamais testé le plug, les prods que je prends ne s'y prêtent pas trop (canna et 2NE1).

NeoX

Dernière modification par NeoX (23 octobre 2017 à  23:54)

Hors ligne

#25 24 octobre 2017 à  00:36

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
8900
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3316

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Je plug la morphine (Skenan) pour mon traitement et parce que je ne la supporte pas à l'oral, aussi parce que c'est économique et parce que même si je préfère l'effet de l'injection, j'aime pas trop les aiguilles et le process de l'intraveineuse que je fais à contre-coeur même si l'effet est plus voluptueux IV. Ceci posé, le plug ne fonctionne bien que quand les intestins sont vides or les consommateurs d'opiacés n'ont pas toujours les conditions optimales à volonté. Alors le plug reste occasionnel pour éviter l'injection quand c'est possible.

Autres réflexions :
- En lisant les autres témoignages je suis surpris de voir la difficulté à "garder" le liquide, chez moi ça ne coule jamais, je peux même me mettre debout tout de suite.
- Mais en contrepartie je n'ai jamais trouvé que la vitesse de montée approche même de loin celle d'une IV. En fait je ne la trouve même un peu inférieure à la montée d'un papier alu (chasse au dragon). Ca dépend peut-être des gens.
- J'ai déjà essayé le plug avant avec divers produits comme la Sophidone, le Dicodin, l'Héroïne, mais en général j'ai été déçu. Il n'y a qu'avec la morphine que j'ai renouvelé régulièrement. La morphine n'est pas chère ni difficile à se procurer donc si les résultats sont irréguliers ou en cas de déception, j'ai moins le sentiment de gaspillage qu'avec d'autres produits.

PS1 : Là je cherche des bêtises à dire pour éviter de me retrouver en morceaux choisis sur le thème du plug tongue A défaut de bêtises, un petit JPG offert par la maison.
PS2 : Bon aller Syam, faut assumer, de toutes façons c'est pas assez passionnant pour les M.C. (et non c'est pas moi la photo tsss) tongue

/forum/uploads/images/1508/1508920304.jpg

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Un petit vert pour upper en première page :p Yoshi

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

#26 24 octobre 2017 à  09:02

Bootspoppers 
Caniche
France
2200
Lieu: ile2france, Elsass, ailleurs
Date d'inscription: 02 Aug 2016
Messages: 627
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

super photo shyam, et super l'idée du string pour le plug... a lécher ensuite pour les résidus...
comme promis ma dernière expérience de mixte entre plug , oral, en direction des urgences
blog Boots aux urgences avec 1PLSD et DXM
/forum/uploads/images/1508/1508828526.jpg


Sex, not porn.

Hors ligne

#27 26 octobre 2017 à  03:29

Oxymoron 
Psycho junior
1042
Date d'inscription: 10 Jan 2017
Messages: 281
Blogs

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Quel substance ais je essayé et qui sont réussie s

3-mmc
Oxycontin(oxycodone)
Skenan(morphine)
Ethylphenidate
Methylphenidate (Ritalin)
4-cmc
O-pce
2-fma
6-apb
5-mapb

A ne pas plugger: les FA 4-FA etc.


"Pas un jour sans une ligne" Sartre

Hors ligne

#28 26 octobre 2017 à  23:53

Valiummy 
Nouveau Psycho
Suisse
500
Date d'inscription: 10 Mar 2017
Messages: 66

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Je reviens à la charge car depuis mon message ( oui l'intervale est court), il s'est passé pas mal de chose.

Suite à ma première expérience que j'ai développée plus haut, j'ai réitéré un nombre de fois assez exagéré en à peine quelques jours.

J'ai monté les dosages de plus en plus haut pour finir il y a à peine une heure avec un plug de 50mg. Je voulais quand même vous faire part de mon ressentis.
Je trouve que le plug de methylphenidate est relativement efficace mais cependant, ayant fait une quinzaine de plug, j'ai remarqué  que  :

1) Les effets se jouent à la roulette russe, une fois avec 10mg j'ai ressenti plus d'euphorie qu'une autre fois avec 30mg alors que je me suis bien vider et fait tout correctement. Donc c'est toujours un coup de bol si je me prends une perche.

2) Deuxièmement, que niveau dépendance psychologique, c'est sacrément fort. Les effets étant  (pour moi) beaucoup plus courts (1h) mais plus fort, ça donne un côté   freebase-style qui en devient très additictif.
À un point où je considère le plug de mph comme un shoot nécessaire pour me récompenser à la fin de la journée. Et bien évidémment qui dit durée courte, dit redose obligée. Si je commence à 22h, avant 3h du mat je ne dors pas. Non pas car je n'arrive pas mais par ce que je me serais enfilé la 4e dose d'affilée et que j'envisage la 5e...

3) Avec cette technique j'ai réellement l'impression de retrouver cette même tendance addictive qu'avec la C dont j'ai réussi à me débarrasser... alors qu'en avalant simplement le comprimé je n'en serais pas là.

Bref.
Voilà un peu où j'en suis en si peu de temps. Les 50mg que je me suis envoyé m'ont sacrément mit dans dans une humeure qui tourne un peu au bad amphétaminiques. C'était sans doute trop.
Tétanisé dans le lit à encaisser les effets qui me paralyse car mon corps est en mode alerte et concentration ultime, qui me font serré des dents et paranoïé tel un consommateur de meth et mon champs de vision périphérique complettement effacé.

Je continue à soutenir cette ROA comparé à l'IV et au sniff mais je tiens à partager cette partie un peu plus sombre de cette pratique non pas pour la dénigrer mais pour être simplement honnête sur tout les points et avertir wink


Faites attention à ce que vos enfants ne sombrent pas dans la drogue; on a déjà du mal à en trouver assez pour nous. ☝

Hors ligne

#29 27 octobre 2017 à  00:52

gaspard99 
Psycho junior
France
810
Date d'inscription: 12 Sep 2017
Messages: 480

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Je vais, ce soir, essayer l'oxycontin en plug, en descente de coke, j'espère en tirer bénéfice, car meme si j'aime l'iv il est temps que j'arrete (que je fasse tout pour en tout cas) !

Hors ligne

#30 27 octobre 2017 à  01:01

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
6710
Date d'inscription: 07 Sep 2007
Messages: 5134

Re: Le plug : comment ? Avec quelles substances ? Pourquoi ?

Merci pour ton retour d'expérience, très intéressant et bien expliqué merci-1

Par contre vas-y mollo avec le plug, c'est pas une ROA qui est indiquée pour des prises quotidiennes...

Enfin le sniff non plus, mais avec le plug on en sait encore moins sur les dégats potentiels, surtout avec ce type de substances, donc autant être le plus prudent possible.

Perso j'ai toujours été un peu parano avec ça, et essayait de ne pas plugger + d'une fois par semaine (et de nos jours, plus du tout) mais je suis pas mécontent d'avoir été prudent.

Donc quand je lis:

3) Avec cette technique j'ai réellement l'impression de retrouver cette même tendance addictive qu'avec la C dont j'ai réussi à me débarrasser... alors qu'en avalant simplement le comprimé je n'en serais pas là.

Ah ça yikes c'est sûr... c'est pas "fait" pour ça, même si je sais que c'est délicat en parlant de prods et d'addiction, de ce qui est fait pour quoi, ce qu'il faut pas faire, blabla, donc on va dire "AMHA" et hop fume_une_joint c'est pas idéal au quotidien, d'autant + avec des prods qui n'existent pas en ampoules injectables stériles, cela va sans dire
(en théorie tongue )

MT

Reputation de ce post
 
Merci de ta réponse et tes conseils ; ) Valiummy

Hors ligne

Écrire une réponse Remonter


Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Réponses Discussion Vues Dernier message
5
[ Forum ] Interaction - Mélange de substances par tomtox78
5280 27 févier 2010 à  19:10
par synchro
12 9746 22 juillet 2011 à  01:14
par Bonnie D.
27
[ Forum ] Interaction - Urgence du à la prise massive de multiple substances. par Roger
1692 07 avril 2018 à  20:48
par Roger
    [ PsychoWIKI ] Comment pratiquer le plug à  moindre risque
Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
'
En ce moment sur PsychoACTIF  flux RSS de Psychoactif
[ Psychoactif ]
La fanzine Psychoactif N°2 est arrivé !
27 mai 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Psychoactif ]
Mieux faire connaitre les valeurs de Psychoactif à nos membres
20 mai 2018Annonce de Equipe de PsychoACTIF
[ Appel à témoignage ]
Comment avez vous réussi à arrêter ou baisser la coke ?
Il y a 3jCommentaire de rootdjack (10 réponses)
[ Appel à témoignage ]
Avez vous expérimenté la GBL (ou GHB) ?
Il y a 4jCommentaire de babaji (31 réponses)
[ Forum ]
Je cherche un médicament pour remplacer le Tramadol
Il y a moins d'1mnCommentaire de alexbagneux dans [TSO - maintenance au...](71 réponses)
[ Forum ]
Gérer sa consommation - Actiskénan 10mg - Trouver dose idéale lutte douleur+planer en sécu...
Il y a 23mnCommentaire de Votez_Biquette dans [Morphine (Skenan, Mos...](3 réponses)
[ Forum ]
Opinions - Avis sur addictologue
Il y a 35mnCommentaire de prescripteur dans [TSO - maintenance au...](7 réponses)
[ Forum ]
Éther diéthylique - trip report
Il y a 45mn
2
Commentaire de MrDeeps dans [Poppers, solvants et...](15 réponses)
[ Forum ]
L'éther, une drogue originale peu documentée
Il y a 1h
7
Commentaire de MrDeeps dans [Poppers, solvants et...](50 réponses)
[ Forum ]
Première fois - Un bad trip à la codéine ?
Il y a 1hCommentaire de Noyer dans [Codéine et dihydrocod...](3 réponses)
[ Forum ]
DS-2
Il y a 1hCommentaire de DeviantX dans [LSD 25...](9 réponses)
[ Forum ]
En prendre pour la première fois : dosage, durée, etc
Il y a 1hCommentaire de Noyer dans [Tramadol...](17 réponses)
[ Blog ]
Effets psilocybe plus alcool
Il y a 5hCommentaire de FunkyHunk dans le blog de Duncanthc (5 commentaires)
[ Blog ]
3 days off
Il y a 13hCommentaire de BREIZH AR PEOC'H dans le blog de Zazou2A (15 commentaires)
[ Blog ]
Angoissée
Il y a 14hCommentaire de Zahir dans le blog de janis (10 commentaires)
 
 [ QuizzZ ]
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 09:07
  [ PsychoWIKI ]
Muscade, effets, risques, témoignages
  [ Topic epinglé ]
Politique de confidentialité
[ Nouveaux membres ]
Duncanthc, LiLC, Charlieee, Jean Valjean8325, Queenrose nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
SONDAGE
Connaissez vous le terme de "réduction des risques" liés à l'usage de drogues ?
 

Résultats | Archives
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Base de données complète pour tester ses RC (entre autres)
par ff4life, le 21 Jun 2018
Juste à titre informatif, je suis tombé (via Reddit) sur une base de données extrêmement étoffée faisant état des réactions escomptées (couleurs) avec les réactifs chimiques les plus connus (Marquis, Mandelin, Ehrlich...) sur une large palettes de RC et de substances dites classiques. C'es...[Lire la suite]
 Saliva Prise en thé
par Titan_Spirit, le 19 Jun 2018
 Je pense que comme toute drogues, la Salvia qui plus est, fait partie de celles dont on ne connaît pas tout les effets, tout les facteurs et parmis ces choses, les modes de prises. Les études orientées de tout les camps pensent qu'il est mieux de s'orienter sur le côté scientifique de la pla...[Lire la suite]
 Mescaline
par Zirkon, le 18 Jun 2018
Les autres morceaux choisis
Les dernières notations

Aïe aïe aïe je suis jaloux de oufff... dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
(Il y a 27mn)
Drogue dure/douce,a part sarkozy, ce concept ne vient de nulle part/0légitimité. dans [forum] Premiere fois psylocybine atlantis (truffes magiques)
(Il y a 5h)
pas tres rdr dans [forum] Premiere fois psylocybine atlantis (truffes magiques)
(Il y a 8h)
Et 1 champ de plus! Merci, très utile. Biyach. dans [forum] Base de données complète pour tester ses RC (entre autres)
(Il y a 10h)
Exactement suf dans [forum] Buprénorphine et méthadone : trop d’overdoses !
(Il y a 11h)

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB
Traduction par FluxBB.fr


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.



Licence Creative CommonsDroit d'auteur : Les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0