Injection sous-cutanée / PsychoACTIF

Injection sous-cutanée

Publié par ,
4431 vues, 10 réponses
Maldoror 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 12 Oct 2018
3 messages
Bonjour à tous,


Je suis nouvelle sur le forum et c’est la première fois que je publie. Donc pardonnez-moi par avance si je suis un peu maladroite dans mes formulations.

Je suis consommatrice quotidienne d’opioïdes depuis un peu plus de deux ans : j’ai commencé avec l’oxycodone de manière récréative, la codéine, puis, assez accro, un médecin m’a substituée avec de la morphine (200mg/jour). J’ai depuis bien baissé.

Je suis maintenant passée à l’oxycodone comme TSO à raison de 15mg/jour, 3 x 5 LP, et me considérant plus ou moins sous-dosée et minimisant un peu ma consommation devant mon prescripteur, j’ajuste moi-même ma posologie : je m’injecte environ 10mg (parfois plus mais j’essaie vraiment de limiter) de morphine que je chope en dehors du circuit pharmacie/médecin.

Sauf que je ne m’injecte pas en IV mais plutôt en sous-cutané ou en intramusculaire (quoi que je met de côté pour l’instant ce mode d’injection, car je le fais plus rarement et je le trouve douloureux et pas très pratique, la voie intramusculaire pour la morphine et les opis n'est pas recommandée car elle est assez douloureuse et elle ne présente pas davantage cinétique sur la voie sous cutanée), et c’est là où je voulais en venir.

Je trouve très peu d’informations concernant les SC sur le forum, et les seules infos que je trouve peuvent parfois induire en erreur d’un point de vue rdr : les risques sceptiques sont par exemple beaucoup moins important qu’en iv (contrairement à ce que j’ai pu lire dans certains messages sur le forum), même si les risques d’abcès sont à considérer et à ne pas omettre !!
En gros le tissu sous cutané va filtrer toutes les particules, et les globules blancs présents dans les tissus vont empêcher tout corps étranger de pénétrer dans la circulation.

Ainsi, les fameuses « poussières » ne sont pas rédhibitoires dans ce genre d’injection et peuvent être tolérées par le tissu (dans une moindre mesure bien évidemment, c’est pas un appel à la porcherie bien sûr !! Il y a des règles à respecter si l’on veut faire ça sans danger).

ATTENTION : Les risques d’abcès et de complications liés à l’injection sont toujours présents !!!
Cependant, les règles d’hygiènes requises pour faire une injection safe ne sont pas aussi drastiques que pour les injections iv.

Je ne voudrais pas considérer mon expérience comme une preuve absolue mais je pratique quotidiennement l’injection sous-cutané depuis 2 mois et je n’ai jamais eu aucun problème.
Par contre, un soir avec mon copain on a voulu essayer l’iv pour la première fois, on a filtré en tout deux fois la solution avec deux filtres toupies différents, mais nous n’avions pas de garrot alors nous avons utilisé un bandage de fortune. 20 minutes après je faisais une grosse poussière (mal de tête inhumain, impression que ma tête allait exploser, tremblements quasi-convulsifs, une sensation d’être gelée de l’intérieur alors que j’étais brûlante, vomissements en jets etc etc …).

Je voulais donc savoir si des gens pratiquaient des types d’injection « alternatifs » pour enrichir les témoignages concernant cela, et également dans une optique rdr. Est-ce une pratique si marginale que ça ?
Je peux aussi, si il y a des intéressés, poster un tuto en photo d’une injection intramusculaire ou sous-cutanée dans les règles d’une injection safe. Si ça peut aider je le ferai avec plaisir.

Je mets également en lien des infos sur l'injection sc, https://devsante.org/articles/injection … rPPfVbdZFg

Je sais que l’effet n’est pas vraiment le même, le « flash » est beaucoup plus évident et perceptible en iv, mais peut-être que à la longue cela peut être une solution pour économiser les veine des injecteurs de longue date, et tout un tas d’autres avantages ? Qu’en pensez-vous ?


En tout cas merci à ceux qui ont eu le courage de lire cela,

Portez-vous bien,

Maldoror
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Ce qui nuit dans l’agonie des hommes c’est le tralala… l’homme est toujours quand même en scène… le plus simple…

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19123
Inscrit le 18 Sep 2018
3881 messages
Blogs
Salut Maldoror !

C'est bien la première fois que je vois un psycho head qui nous écrit depuis la Polynésie, trop cool.

Maldoror a écrit

Je suis nouvelle sur le forum et c’est la première fois que je publie. Donc pardonnez-moi par avance si je suis un peu maladroite dans mes formulations.

C'est très bien écrit et formulé, ne complexe pas merci-1

: je m’injecte environ 10mg (parfois plus mais j’essaie vraiment de limiter) de morphine que je chope en dehors du circuit pharmacie/médecin.

Sauf que je ne m’injecte pas en IV mais plutôt en sous-cutané ou en intramusculaire

OK

Voici un tableau comparatif que j'apprécie particulièrement.
Sont indiqués les opioïdes , les voies et les biodisponibilités

/forum/uploads/images/1547/1534355541100.jpg



Je trouve très peu d’informations concernant les SC sur le forum, et les seules infos que je trouve peuvent parfois induire en erreur d’un point de vue rdr : les risques sceptiques sont par exemple beaucoup moins important qu’en iv (contrairement à ce que j’ai pu lire dans certains messages sur le forum), même si les risques d’abcès sont à considérer et à ne pas omettre !!

Tu peux indiquer les topics ici s'il te plait

A mon avis, aucun membre de l'équipe ne va pas se tromper là dessus (l'erreur est humaine mais ce sont des bêtes ! mdr! non enfin je veux dire qu'ils se trompent comme tout le monde mais pas sur une chose aussi basique)

par contre un membre oui ça me semble possible !

alors s'il-te-plait met le(s) lien(s) où tu as lu que l'IV était +safe que d'autres voies (im, sc etc.) pour les modérateurs dans ton prochain message merci-1 merci pour eux

Je ne voudrais pas considérer mon expérience comme une preuve absolue mais je pratique quotidiennement l’injection sous-cutané depuis 2 mois et je n’ai jamais eu aucun problème.

La voie sous cutanée pour la morphine est relativement classique, ancienne, courante, bien documenté.

En equi analgésie :
Oral = puissance 1 ; SC= puissance 2 ; IV = puissance 3
http://www.intercludvendee.fr/texte/Voi … utanee.pdf


Donc en Gros ça donne a peu près :
Oral= 30%
Sous cut = 60%
Intra rectal = 70%
IM = 85%
IV= 100%

Maintenant en ressenti, ce qui est important c'est la vitesse d'absorption

En IV tu as 100% , que tu peux faire rentrer en quelques secondes, d'où le FLASH

Il y a des ROA qui ont de très mauvaise biodisponibilité comme le fait de FUMER par exemple du cannabis mais la rapidité d’absorption fait que t'as une sorte de "FLASH" là aussi c'est pour ça que un dab d'huile 90% thc c'est ultra violent car ça monte en 30sec.

Bref

Pour revenir à la sous cutané :

en moins:  ça pénètre tout doucement par les tissus donc pas de montée très récréative, je pense que ça monte moins vite que la voie rectale d'ailleurs.

en plus:
l'avantage sur l'IM c'est que c'est moins douloureux (muscle/tissus adipeux) , pas de risque de piquer un nerf car toute petite aiguille + pli cutané

l'avantage sur l'iv c'est que tu ne fais pas pénétrer le produit directement dans la circulation sanguine donc ça diminue les risques de choc







Si tu cherches des infos pour la voie sous cutanée, je te conseil de regarder avec un autre produit : l'insuline !

Si tu connais par coeur les informations sur la morphine (sulfate) :
http://base-donnees-publique.medicament … ;typedoc=N


-Par contre ,lol , je ne sais même pas ce que tu consommes. C'est de la morphine sous forme injectable?

Car même l'actiskénan faut le filtrer, le LP encore plus.. bref

les granules tu t'imagines bien que ce n'est pas de la morphine pure , il y a des excipients

- tu utilises quoi comme aiguilles? tu fais le pli? tu désinfecte? c'est quoi ta posologie? ton médecin est au courant? Pourquoi ne pas passer en Oral si c'est non récréatif ? tu fais ça pour économiser les gélules? j'essaie juste de comprendre



Par contre, un soir avec mon copain on a voulu essayer l’iv pour la première fois, on a filtré en tout deux fois la solution avec deux filtres toupies différents, mais nous n’avions pas de garrot alors nous avons utilisé un bandage de fortune. 20 minutes après je faisais une grosse poussière (mal de tête inhumain, impression que ma tête allait exploser, tremblements quasi-convulsifs, une sensation d’être gelée de l’intérieur alors que j’étais brûlante, vomissements en jets etc etc …).

Tu as fais un gros choc , je ne pense pas que c'était histaminiques si c'est arrivé T+20mn après l'injection, donc ouais t'as faillis y passer...

Tu as du contaminer ta solution ;

je pense que tu as de grosse lacune niveau information /RDR il faudrait tout revoir depuis le début

déjà c'est quoi comme matériel, c'est quoi le produit? Acti skénan?


Je sais que l’effet n’est pas vraiment le même, le « flash » est beaucoup plus évident et perceptible en iv, mais peut-être que à la longue cela peut être une solution pour économiser les veine des injecteurs de longue date, et tout un tas d’autres avantages ? Qu’en pensez-vous ?

faut demander à

sufenta a écrit

lol

Dernière modification par Rick (14 janvier 2019 à  17:27)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Tryptamphétorphine 
Possesseur d'une lampe de poche
France
200
Inscrit le 04 Jan 2017
59 messages
Blogs
Je pense que ce qu'à voulu dire maldoror c'est que des discussions comme celle ci : https://www.psychoactif.org/forum/t1497 … reuse.html
où un membre se trompe en disant que la stagnation peut représenter un risque septique alors que précisément les lymphocytes peuvent éliminer les corps étrangers, pourrait décourager des gens de pratiquer ce genre de ROA alternatifs.
Ensuite, je connais maldoror, et je peux vous dire une chose : elle fait tout dans les règles de l'art, entre autre grâce à sa formation et grâce aux tutos de PA, et lorsque tu t'injecte un produit (en l'occurence skénan LP) en filtrant 2 fois avec un filtre toupie, ce n'est pas pour autant apyrogène. C'est plus ou moins stérile mais certainement pas apyrogène ; donc le corps peut déclencher une réaction immunitaire, sur la base de morceaux extrêmement petits de membrane bactérienne comme le LPS par exemple, qui en sont pas filtré par un filtre toupie de 0,22um , et qui sont reconnus comme des corps étrangers par les lymphocytes donc déclenchent la libération d'interleukines, et de cytokines pro-inflammatoires. L'immunologie c'est beaucoup plus compliqué qu'une séparation histaminergique/septique. C'est pour ça que les solutions pharmaceutiques sont apyrogènes, avec dénaturation des substances pyrogène par des bases par exemple.

La voie sous-cutanée me semble pour ma part une bonne voie alternative. De plus, ton tableau me semble étrange sur un point en particulier, parce-que la biodisponibilité rectale des opiacés est complètement aléatoire, notamment du fait de la constipation qu'induisent les opioïdes, ou même de l'état de la muqueuse rectale, etc.
Pourquoi dans ce cas ne pas conseiller une voie sous-cutanée aux UD qui par exemple ne trouvent plus de veines, etc.
La montée est tout sauf frustrante, et les risques septiques sont vraiment 100 fois moindre, c'est d'une évidence folle, mettre quelque chose dans le tissu sous-cutané avec tout ce que ça implique de cellules sentinelles, de macrophages résidents, etc. ou mettre ça dans les veines, au sein même du sanctuaire, directement dans la circulation systémique, au risque de déclencher un putain de choc
TMPH

"L'animisme établissait entre la Nature et l'Homme une profonde alliance hors laquelle ne semble s'étendre qu'une effrayante solitude."
Jacques Monod

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19123
Inscrit le 18 Sep 2018
3881 messages
Blogs

Maldoror a écrit

Voici un protocole pour l'injection sous cutanée

/forum/uploads/images/1547/sous-cutanee.png




1) prévention :

a) pour les overdoses (insuffisance respiratoire, cardiaque):

Prévoir un sitter avec du Naloxone, deux kits+ contacter le 15 + attention aux dosages , surtout si il y a eu des changements d'opiacés (début , arrêt, augmentation ou diminution de opiacés/opioïdes : codéine, héroïne, subutex, suboxone, méthadone, opium, tramadol, u47700, kratom, fentanyl OU consommation de dissociatifs et/ou dépresseur du SNC

Comment obtenir l'antidote? Je t'invite à contacter le CAARUD le plus proche. Ne compte pas l'utiliser sur toi même .. souvent en OD on ne se sent pas "partir" ou "sombrer". Donc l'avoir à porté de main avec un petit message (ex: j'ai consommé 50 mg de morphine IV, merci de me donner un coup de spray dans chaque narine - je dis ça au hasard ; préviens ton ex.

https://ansm.sante.fr/S-informer/Points … nformation

b) interactions :

http://wiki.tripsit.me/images/0/0c/Drug … ons-fr.png
?Upper / Stimulant : •Cocaïne (effet speedball = gros up + gros down
= gros risques , prévoir naloxone car souvent quand la coke s'envole , le restes des opis n'est plus contrecarré  et la surdose devient OD
?Les Downers (dépresseurs du SNC/ t: out ce qui enclenche le système parasympathique ) dont ;
•Les dissociatifs : Kétamin, DXM et MXE.
•Les GABAs donc ALCOOL, le GHB / GBL /1,4 butanediol , les benzodiazépines (valium, xanax... toutes les molécules en "-am" comme alprazolam tétrazepam clonazepam flunitrazepam ... traitements anxiolitiques/somnifère/calmants/hypnotiques). Attention à l'espace entre les prises, pour info certains benzos et l'alcool mettent de nombreuses heures à être éliminé
•Les autres opiacés ou opioïdes agonistes : pour rappel la morphine est agoniste des récepteurs mu (µ) alias Mu Opioïd Receptors (MOR). La morphine est loin d'être la seule molécule se liant aux MOR, il y a en effet l' héroïne, tramadol, codéine, kratom, pavot/opium/rachacha etc etc. tant qu'ils ne sont pas antagonistes  (comme le sub ; Buprénorphine et surtout le naloxone => antagoniste si puissant que cette molécule  est utilisé comme antidote)

c) allergie :

il y a des personnes véritablement allergiques donc il faut commencer par des dosages minuscules pour la première fois ; ensuite en fonction de l'expérience et de la mémoire du corps, de la tolérance , du dosage et de la rapidité avec laquelle le piston de la seringue est poussée  => la réaction histaminique varie d'un stade I avec de léger picotements & poussées limitées dans le temps ,des plaques de petite taille.. au stade 4 avec un bon gros choc anaphylactique voir le wiki sur les "poussières"2)

d) hygiène :

logique, si l'on fait tous ces efforts d'hygiène et précaution d'emploi c'est pour éviter les chocs.. que l'on préfère laisser à buzz l'éclair. Toi qui a déjà subi un choc, tu sais qu'il ne faut pas rigoler avec ça - au passage je ne pense pas que c'était un choc anaphylactique le tient .. je vois plutôt une erreur d'hygiène et une contamination de ton eau filtré car tu dis qu'il est arrivé à t+20mn et que tu consommais déjà de la morphine en SC avant cette pikouz

-Mains bioniques , ongles coupés, curées. Svon + gel hydro alcoolique (petite fiole en pharma = environ 5€ c'est bien rush mais si on le garde que pour les injection il y a de quoi faire.
- Champ de force :  si t'es chez toi, tu sort un CHAMP de soin. C'est extrêmement bon marché (50cts) et ça permet d'avoir une surface propre. même si c'est fortement déconseillé, tu peux théoriquement ouvrir seringue et la poser sur le champ, oui tu peux tout ouvrir et foutre ça sur le champ.. ça change de ta table-pour-pc où il y a pas loin : tes mouchoirs (liquides bio hmm) , la souris, le clavier, le téléphone... plus de bactéries  https://www.liberation.fr/actualite/200 … ttes_16259
- poubelle spéciale : Tu jettes tout à la poubelle normale, a part si tu as un truc gorgé de sang. Ensuite il y a la poubelle spéciale, le dasri ! c'est gratuit en pharmacie etça s'amène à la déchetterie .. DASRI https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/p … net_v2.pdf
C'est très cher à recycler alors ne met que les aiguilles, nue, si possible. Eventuellement les trucs tranchants/coupants plein de sang....
Vérifie bien que les deux parties sont bien emboitées et fait gaffe à ne pas sceller involontairement le couvercle. Aussi, ne dépasse pas la ligne pointillée. La deuxieme chose à savoir qui est très importante pour ta sécurité : sur le coté de la boîte jette aiguille , une fois montée tu as un endroit où dévisser les aiguilles des seringues sans risquer de te piquer les doigts c'est le N°3. Si tu es en galère, dehors, privilégie bouteille d'eau... plastique rigide

http://www.adhesia.com/wp-content/uploads/2016/02/Mod--le_Rigibox.png

Spoiler

- les doigts : c'est souvent comme ça qu'on provoque une poussière ,avoir les mains sale ou qui transporte un truc a peine visible  ...et puis pouf ti touches le piston sur le coté, pof tu touches le fond de la stéricup! Ou alors tu manipules un garrot bien sale qui finit par toucher la zone où tu vas injecter ! tu laisse tombé un particules une fois le liquide filtré . Avec un plan de travail bien organisé et propre - ça n'arrive pas. Surtout lorsqu'on a un Champ de soin stérile.


2 - le matériel :

donc a part le produit, le gel hydro alcoolique (gha) ,la poubelle dasri et la balance, le reste tu peux le commander chez SAFE si tu es au sein du territoire desservis https://www.psychoactif.org/forum/page.php?id=1
leur site:  https://rdr-a-distance.info/

-les champ
- un garrot a clip
- des lingettes à la chlorhexidine (désinfecter) ou autres solvant (polydermyl)
- produits pour cicatrices (pommades apaisantes polydermyl ; Cicatryl en pharma...)
-stéricup
-aiguilles orange ou grises
-seringues 2ml
-Eau P.P.I
- Filtre toupi (les petites , rouges


Les aiguilles :

https://www.robe-materiel-medical.com/images_produits/image_261_aiguilles_nipro.jpg




Bonus : les morphines à la cire (pas d'abeille...)
Si un jour vous ou l'un de vos amis vous achetez de la morphine sur le marché noir, il est possible que vous tombiez sur une morphine avec de la cire !

Il faut la chauffer , la fondre et la filtrer sinon... je pense que le réseau veineux douille trop. D'où l'intérêt de vous renseigner sur les excipients des produits que vous vous injecter;



Pour rappel voici la composition d'un acti skénan 20mg  : Attention ça date de 2007

Pour une gélule ACTISKENAN 20 mg,
Sulfate de morphine 20 mg

Excipients: azorubine (E122), saccharose.
Gélule = azorubine (E122), bleu patenté V (E131), gélatine+Microgranules neutres (saccharose, amidon de maïs), hypromellose, talc.

Comme tu vois , il y a beaucoup d'excipients à filtrer avec le filtre toupie, qui est un super filtre car vu qu'il a des pores minuscules (en micron) du coup les bactéries ne passent pas c'est trop cool ! En plus de cela, le filtre toupie permet de virer les excipients comme l'amidon de maïs ou pire le TALC qui n'est pas du tout conçus pour le système veineux qui va en prendre plein la gueule et en plus le talc va se cumuler et te faire du mal au lieu d'être éliminé en déféquant.


Maintenant voici une liste plus récente d'une autre préparation de morphine, du skénan à libération prolongée de 200mg :

SKENAN L.P. 200 mg, microgranules à libération prolongée en gélule

· La substance active est:

Sulfate de morphine 200 mg

Pour une gélule :

· Les autres composants sont :

Microgranules neutres (saccharose, amidon de maïs), macrogol 4000 = pour limiter la constipation, dispersion aqueuse d’éthylcellulose (AQUACOAT ECD 30) (éthylcellulose, laurilsulfate de sodium, alcool cétylique) , sébaçate de dibutyl, talc.

Composition de l’enveloppe de la gélule: gélatine.

http://base-donnees-publique.medicament … ;typedoc=N

Reputation de ce post
 
Merci pour ce post très complet/psycholeptique :cimer:
 
Wahou ! Intéressant mais ça n'a pas l'air évident en SC. Cusco

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19123
Inscrit le 18 Sep 2018
3881 messages
Blogs
Salut Tryptamphétorphine , j'ai écris un message entre temps mais je n'avais pas rafraîchit la page alors je te réponds à part.


Tryptamphétorphine a écrit

Je pense que ce qu'à voulu dire maldoror c'est que des discussions comme celle ci : https://www.psychoactif.org/forum/t1497 … reuse.html
où un membre se trompe en disant que la stagnation peut représenter un risque septique alors que précisément les lymphocytes peuvent éliminer les corps étrangers, pourrait décourager des gens de pratiquer ce genre de ROA alternatifs.

En lisant l'OP j'avais compris que quelqu'un disait que la ROA IVD était moins risqué que la SC -

Maldoror a écrit

Je trouve très peu d’informations concernant les SC sur le forum, et les seules infos que je trouve peuvent parfois induire en erreur d’un point de vue rdr : les risques sceptiques sont par exemple beaucoup moins important qu’en iv (contrairement à ce que j’ai pu lire dans certains messages sur le forum), même si les risques d’abcès sont à considérer et à ne pas omettre !!

ce type d'affirmation mérite un warning pour les lecteurs à mon avis, j'espère que l'auteure retrouvera le(s) message(s) en question.


Ensuite, je connais maldoror, et je peux vous dire une chose : elle fait tout dans les règles de l'art, entre autre grâce à sa formation et grâce aux tutos de PA,

ok moi j'ai marqué qu'il y avait des grosses lacunes car j'avais lu que l'auteure avait utilisé du matériel usagé+ que l'on ne connait ni les dosages ni la nature du produit

mais aparemment c'est une erreur de lecture de ma part + des oublies c'est ça?


tu étais là toi , du coup? vu que tu as précisé que c'était du skénan lp alors qu'elle ne l'avait pas fait (ni le dosage d'ailleurs)


en tout cas je pense que ça peut lui être utile de comprendre pourquoi ça lui est arrivé  , pour agir sur les risques et améliorer ses pratiques + solidifier ses bases


et lorsque tu t'injecte un produit (en l'occurence skénan LP) en filtrant 2 fois avec un filtre toupie, ce n'est pas pour autant apyrogène. C'est plus ou moins stérile mais certainement pas apyrogène ; donc le corps peut déclencher une réaction immunitaire, sur la base de morceaux extrêmement petits de membrane bactérienne comme le LPS par exemple, qui en sont pas filtré par un filtre toupie de 0,22um , et qui sont reconnus comme des corps étrangers par les lymphocytes donc déclenchent la libération d'interleukines, et de cytokines pro-inflammatoires. L'immunologie c'est beaucoup plus compliqué qu'une séparation histaminergique/septique. C'est pour ça que les solutions pharmaceutiques sont apyrogènes, avec dénaturation des substances pyrogène par des bases par exemple.

En voila une hypothèse intéressante. Le choc qu'elle a subi serait d'origine bactérienne. Et le fitre n'a pas joué son rôle, malgré deux passages individuels (si j'ai bien compris).

La voie sous-cutanée me semble pour ma part une bonne voie alternative.

Alternative à quelle voie? Dans un objectif récréatif ou thérapeutique?

Oui je suis d'accord que la morph SC a du potentiel, potentiel qui est déjà exploité au sein du milieu hospitalier (pas besoin de poser une perf', juste ouvrir une ampoule et hop on envoie après verification pas de retour veineux.

Et pour le potentiel thérapeutique en tant que TSO, je ne sais pas. Peut être que ceux qui font des IV au quotidien nous ap
porterons des éléments smile


Perso je pense que l’absence de flash limite énormément son potentiel récréatif. Par contre pour le potentiel thérapeutique , je pense que c'est une bonne voie malgré le fait que ce soit une pikouz (ce qui limite beaucoup l'attrait pour les patients..)



De plus, ton tableau me semble étrange sur un point en particulier, parce-que la biodisponibilité rectale des opiacés est complètement aléatoire, notamment du fait de la constipation qu'induisent les opioïdes, ou même de l'état de la muqueuse rectale, etc.

Aléatoire, complètement? tu pense que la biodispo pourrait tomber à combien? 50?!

Pour moi la voie rectale est très safe SI la posologie est adaptée -car malheureusement son efficacité est son plus grand défaut... cette voie est sous estimé  c'est une excellente voie pour se faire des Extras  sans se piquer-

Pour l'aspect thérapeutique, comme l'avait dit prescripteur lui aussi, ce n'est pas une   voie adapté à un usage quotidien ; je suis d'accord avec vous là dessis

Pourquoi dans ce cas ne pas conseiller une voie sous-cutanée aux UD qui par exemple ne trouvent plus de veines, etc.

oui pourquoi pas, si la voie per os ne suffit pas

La montée est tout sauf frustrante, et les risques septiques sont vraiment 100 fois moindre, c'est d'une évidence folle, mettre quelque chose dans le tissu sous-cutané avec tout ce que ça implique de cellules sentinelles, de macrophages résidents, etc. ou mettre ça dans les veines, au sein même du sanctuaire, directement dans la circulation systémique, au risque de déclencher un putain de choc
TMPH

Oui je suis d'accord , surtout qu'à long terme trouver des veines, éviter les marques etc. C'est pas évident. Je suis content pour toi si tu perçoit bien la morphine en SC, perso comparé à l'IV je trouve cela fade mais ce n'est que mon point de vue. Peut être que la voie SC génére une montée suffisante pour la majorité des usagers

Dernière modification par Rick (14 janvier 2019 à  23:45)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Maldoror 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 12 Oct 2018
3 messages
Excuses-moi Rick tu as tapé complètement à côté, j'ai du écrire n'importe comment, mon message était pas trop comprehensible, je ne cherchais pas vraiment des conseils mais plutôt d'échanger sur ce mode de conso.. Pour voir qu'est ce que les usagers en pensent dans une optique de prévention.
Tu ne pouvais pas deviner que je connais par coeur les infos rdr que tu m'as envoyé. C'est de ma faute j'ai super mal expliqué en ne précisant rien. J'ai beaucoup de mal à me faire comprendre et t'as vraiment du me prendre pour une paysanne haha ! Si je propose de faire un tuto d'une injection safe c'est que je sais un minimum comment on fait :p Mais tu pouvais pas deviner que je suis aguerrie la dessus car je ne l'ai pas précisé et mon ton était un peu hésitant, je vais remédier à cela !
En clair on ne s'est aaaabsolument pas compris et j'en suis navrée ! Mais merci de ton implication. Je ferai un post dans l'aprem en faisant des précisions qui je pensent valent le coup dans une discussion que je pense importante.

Xoxo

Ce qui nuit dans l’agonie des hommes c’est le tralala… l’homme est toujours quand même en scène… le plus simple…

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19123
Inscrit le 18 Sep 2018
3881 messages
Blogs
Hey , ya pas d'bill!

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
19123
Inscrit le 18 Sep 2018
3881 messages
Blogs

chloe22 a écrit

Il faut peut-etre essayer de faire la recherche autrement !

Keuwa


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1800
Inscrit le 11 Apr 2015
5668 messages
Salut

Alors juste pour revenir sur deux trois trucs ..

A mon avis tu as fait un choc histaminique sorte de petite OD qd on envoie une dose mal supportée ..

Si tu as filtrée à la toupie c’est pas considéré apyrogène effectivement mais qd même car pour être apyrogène il faut écarter les virus aussi qui sont très petit 0.1 UG parfois mais les bactéries sont bien plus grosses au delà de 1 UG donc à 0,22 tu les filtres ..

Ça m’est déjà arrivé à l'époque, la seule fois où j’ai été malade (été 2016) j’envoyais 130 mg quotidiennement x4 a 6 par jours et un soir d’été de retour ds la famille après 1000km j’ai préparé un bon 260 mg j’ai gerbé ma race ac une céphalée de l’enfer heureusement ça a cédé au paracetamol..

As tu eu de la fièvre ? Car sur un choc septique tu chauffes beaucoup et rapidement avec des frissons lors des décharges et si tu as filtrée deux fois à la toupie même avec de l’eau des égouts les bactéries ne passent pas (les virus si attention).

Sinon la Sc est une bonne ROA en antalgie mais qlq qui recherche le flash et qui est habitué à l’iv ne sera pas friant (avis perso hein)

Amicalement

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13600
Inscrit le 22 Feb 2008
7754 messages
Blogs
Bonjour, en fait ça dépend beaucoup du produit. la ref suivante (en fin de post) donne les preferences pour plusieurs medocs, dont la morphine qui marche très bien en S/C. Mais ce n'est pas le cas de tous les produits. des produits irritants risquent de donner une necrose cutanée et certains (pas tous) passent mieux en IM. Des témoignages sur d'autres produits seraient utiles pour affiner ce problème mal connu.

quand le produit est bien toléré la SC peut etre une voie de choix

https://link.springer.com/article/10.10 … 014-0075-y

Pour l'IM

https://www.cadth.ca/sites/default/file … 0Final.pdf

Par contre pour de nombreux produits il y a des risques (notamment quand le SC est une IV ratée)

https://www.sciencedirect.com/science/a … 591500345X

https://www.addictioncampuses.com/blog/ … injection/

Enfin avec les stimulants ce n'est pas conseillé.(c'est chez le rat mais on signale une forte toxicité cutanée). les usagers de coke qui ont raté leur IV le confirmeront probablement.

https://www.sciencedirect.com/science/a … 5789904462

Amicalement

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4494621/

traduction google traduction


Le choix optimal de la voie d'administration des médicaments concernant l'injection intraveineuse, intramusculaire et sous-cutanée

Jing-fen Jin, 1 Ling-ling Zhu, 2 Meng Chen, 3 Hui-min Xu, 3 Hua-fen Wang, 1 Xiu-qin Feng, 1 Xiu-ping Zhu, 3 et Quan Zhou3


Résumé

Contexte

La voie intraveineuse (IV), intramusculaire (IM) et sous-cutanée (SC) sont les trois voies d'injection les plus fréquemment utilisées dans l'administration des médicaments. Des études comparatives de SC versus IV, IM versus IV, ou IM versus SC ont été sporadiquement menées, et certaines nouvelles découvertes sont complètement différentes de la recommandation posologique décrite dans les informations de prescription. Cependant, les cliniciens peuvent encore ignorer ces nouvelles découvertes fondées sur des preuves lors du choix des méthodes de traitement.

Les méthodes

Une recherche documentaire a été effectuée à l'aide de PubMed, MEDLINE et Web of Sciences ™ Core Collection pour analyser les avantages et les inconvénients de l'administration SC, IV et IM dans des études comparatives directes.

Résultats

«SC mieux que IV» implique le trastuzumab, le rituximab, les médicaments anti-facteur de nécrose antitumorale, le bortézomib, l'amifostine, le facteur stimulant des colonies de granulocytes-macrophages humains recombinants, le facteur stimulant les colonies de granulocytes, l'interleukine-2 recombinante, l'immunoglobuline, l'époétine alfa, l'héparine et l'opio .

«IV mieux que SC» implique la kétamine, la vitamine K1 et l'abatacept. En ce qui concerne l'insuline et la kétamine, la question de savoir si l'IV présente des avantages par rapport à la SC est déterminée par des circonstances cliniques spécifiques.

«IM mieux que IV» comprend l'épinéphrine, les immunoglobulines contre l'hépatite B, la pégaspargase et certains antibiotiques.

«IV mieux que IM» implique la kétamine, la morphine et l'antivenin.

«IM mieux que SC» implique l'épinéphrine.

«SC mieux que IM» implique l'interféron-bêta-1a, le méthotrexate, la gonadotrophine chorionique humaine, l'immunoglobuline de l'hépatite B, l'hydrocortisone et la morphine.

L'innocuité, l'efficacité, la préférence du patient et la pharmacoéconomie sont quatre principes régissant le choix de la voie d'injection. L'innocuité et l'efficacité doivent être les principes privilégiés à considérer (par exemple, l'épinéphrine doit être administrée par voie intramusculaire pendant un épisode d'anaphylaxie systémique).
Si l'innocuité et l'efficacité de deux voies d'injection sont équivalentes, les cliniciens devraient tenir davantage compte de la préférence du patient et de la pharmaco-économie, car la préférence du patient assurera une adhérence optimale au traitement et améliorera finalement l'expérience ou la satisfaction du patient, tandis que les préoccupations pharmaco-économiques aideront à atténuer les pénuries d'infirmières et à réduire les soins de santé globaux frais.
Outre les principes, les facteurs détaillés suivants peuvent influer sur la décision: facteurs liés aux caractéristiques du patient (indice de masse corporelle, âge, sexe, état de santé [p. Ex. Insuffisance rénale, comorbidités], attitudes personnelles à l'égard de la sécurité et de la commodité, expérience passée, perception de état actuel de la maladie, littératie en matière de santé et statut socioéconomique), facteurs liés à l'administration des médicaments (site anatomique d'injection, dose, fréquence, caractéristiques de formulation, temps d'administration, indication, flexibilité dans la voie d'administration) et personnel / établissement de soins de santé - facteurs connexes (connaissances, ressources humaines).

Conclusion

Cette revue mise à jour des résultats d'études comparatives de différentes voies d'injection enrichira les connaissances sur l'administration de médicaments sûrs, efficaces, économiques et axés sur les préférences des patients, ainsi que sur les opportunités de recherche dans la pratique infirmière clinique.

Dernière modification par prescripteur (12 décembre 2019 à  14:07)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
4600
Inscrit le 13 Mar 2019
1193 messages
Blogs
merci pour le lien qui complète bien l'info

prescripteur a écrit

la morphine qui marche très bien en S/C

c'est clair. j'ai compris que c etait une pratique marginale parmi les injecteurs, mais j'ai pratiqué pas mal de temps il y a longtemps avec un stock de morphine en ampoules injectables.
je trouvais (c'est un ressenti donc très subjectif) ca moins contraignant, risqué et accrocheur que l'iv, et l'effet plus "agréable", plus présent, que per os (dans un usage plurihebdomadaire à visée antidépresseur, non recommandé bien sur, sans doute différent d'un usage récréatif?)

Dernière modification par plotchiplocth (12 décembre 2019 à  14:00)

Hors ligne

 

Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en lig...
    Il y a 14hCommentaire de Maldor (4 réponses)
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 3jCommentaire de jegthegui (20 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    12 juillet 2020Commentaire de Mith (42 réponses)
     Forum UP ! 
    Culture - Question sur culture champi
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Interaction & Mélange - Première Fois Tramadol (interaction)
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Camisolé dans [Opiacés et opioïdes...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Cicatrice douloureuse lors de conso de LSD
    Il y a 3mnCommentaire de Scofield dans [LSD 25...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à mars 2020
    Il y a 8mn
    32
    Commentaire de Kak6 dans [Anonymat et sécurité...]
    (967 réponses)
     Forum 
    Cherche CSAPA sympa à Nantes ou La Rochelle !!
    Il y a 17mnCommentaire de pierre dans [TSO - maintenance au...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Aprazolam peut d'effets
    Il y a 1hCommentaire de Gqmbow dans [Médicaments psychotro...]
    (5 réponses)
     Forum 
    E-liquide et vapotage - Récupérer du e-liquide pour le transférer dans une e-cigarette ?
    Il y a 2hCommentaire de Prerogative100 dans [Cannabis...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - Profiter Des Drogues
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de L'astronaute dans [Cocaïne-Crack...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Concerta et études
    Il y a 2hNouvelle discussion de lesaumonfume dans [Méthylphénidate (Rita...]
     Blog 
    Le produit retrouvé
    Il y a 3hNouveau blog de lucinde dans [Opinion]
     Blog 
    Le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ?
    Il y a 9h
    1
    Commentaire de Zazou2A dans le blog de Bkk2012
    (23 commentaires)
     Blog 
    Photothèque de FDL
    Il y a 2j
    7
    Commentaire de guygeorges dans le blog de FrenchDrugsLover
    (56 commentaires)
     
      QuizzZ 
    La filtration lors de la préparation de l'injection intraveineuse
    Dernier quizzZ à 16:56
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Floky, Mr Bean nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en ligne a modifié pour vous ?
    par guygeorges, le 29 Jul 2020
    Pour moi, le deep web ça a permis de m'émanciper (presque) totalement des RCs et des drogues de rues crades. Je peux consommer mes produits de choix, avec une qualité qui est toujours supérieure à celle que j'ai dans la rue (avec une ou 2 exceptions toujours bien-sur, 1 ou 2 lettres non reçues...[Lire la suite]
     Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    par psychodi, le 28 Jul 2020
    salut je vais tenter de faire concis : le forum, que je fréquente maintenant depuis plusieurs années, est une véritable bouffée d'ouverture pour moi sachant que je bosse dans le petit monde de l'addictocratie depuis 20 ans et que j'ai trouvé sur le forum des marques personnelles, des positions...[Lire la suite]
     Arreter Crack/Freebase
    par LLoigor, le 26 Jul 2020
    Y a 17ans j'étais accro au crack et a l'hero, et dans ma vie c'était le manque de crack qui me causaient le plus de mal. (Pour la came je sniffé du sub). Puis j'ai était dans un caarud et en discutant avec l'addicto on a tenté un truc un peu expérimental : me passer directement a gros dosage...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Le doute est dissipé, merci ! dans [forum] Boire 4 bière tous les soirs
    (Il y a 2h)
    Très bon tableau, merci ! Guy dans [forum] Votre benzo préférée...
    (Il y a 3h)
    Génial ! Tu sais si nuitblanche en aura ? - Johan dans [commentaire de blog] le fait de sniffer au chiotte vous trouver sa dégradant ?
    (Il y a 9h)
    Y'en a qui aime bien balancer leur argent par leur fenêtre faut croire x) dans [forum] Quelles "sortes" de buvards existent ils ?
    (Il y a 11h)
    Bien envoyé Mas! dans [forum] Les drogues diminuent le fonctionnement des neurones
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums