Rassemblement de témoignages,conseils et guides sur le SET AND SETTING / PsychoACTIF

Rassemblement de témoignages,conseils et guides sur le SET AND SETTING

Publié par ,
14046 vues, 28 réponses
Rick 
Modérateur
21311
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2165
Blogs
Bonjour !

Voila je me disais qu'on pourrait travailler de manière collaborative pour créer un article wiki sur psychoactif concernant le Set and Setting pour l'utilisation de psychoactifs "psychédéliques" , "hallucinogènes" et autres drogues mentales
Un sujet dédié aux "psychonautes" , ou les "psychoHeads" qui trip wink

Ici on écrirait :

- les choses que l'on a fait en tant que "sitter" pour rassurer une personne
- les choses que l'on a reçus en tant que usagère/usager qui nous ont fait du bien
- les différents guides sur le set and setting
- les choses qu'on hais / apprécie en trip , dans le même esprit que la ligne du dessous , quoi éviter, que faire..
- pour les sitter et tripeurs : c'est quoi être un bon sitter pour vous? les "Dos & Don'ts?" (les choses à éviter, à faire quand quelqu'un bad)

bref une "bible" du set and setting comme ça , quand on évoquerait le concept sur le forum, on aurait un liens vers le wiki, vers lequel les usagers pourraient découvrir c'est quoi le set and setting.

ex:  l'environnement, le sitter ( son rôle , être sobre est un plus mais si il l'est pas, tant pis) , comment réagir quand ça dégénère ;

il y a la problématique des "calmants" on ne peut pas conseiller des médicaments mais on pourrait pour éviter ce problème légal, dire quels produits nous ont fait du bien, dans quel contexte...

Bref balancez vos bads trips, vos bons moments qui vous ont fait sortir d'une spirale descendante de la torture mentaaaale, vos guides que vous aviez apprécié sur le web.

Puis a la fin on ferait une synthèse de tout ça et on le foutrait dans un article du wiki

SI des "psychonautes" sont intéressés pour participer à ce projet, toutes participations est le bienvenu ! Personnellement je compte revenir la semaine prochaine avec divers guides anglo saxons (peut être traduit mais pas sûr) - il y a aussi des vidéos sur youtube qui traite du sujet, comme le célèbre youtuber "psychedsubstance" qui en avait pas mal parlé. https://www.youtube.com/channel/UCn8V3K … ai77_y8JrQ

On a aussi différentes écoles , de dmt nexus, à drugs forum, en passant par erowid, ou bluelight, les archives de lucid state ou psychonaut

si on fait un document complet sur le sujet , un peu à la manière de psychonautwiki :
https://psychonautwiki.org/wiki/Set_and_setting
mais avec des témoignages en plus , ça pourrait être chouette?
Une petite FAQ?


Vu qu'un bon set and setting réduit drastiquement les risques lié à la consommation de psychoactifs, je pense que ce serait une chose importante pour nous tous !
Qu'en pensez vous? Témoignez ! smile


On pourrait commencer par le commencement : pour vous c'est quoi (définition)
qu'est ce que le SET ? le Setting?

je pense que conserver le terme/concept en anglais est inévitable par contre.
Spoiler



Le topic est ouvert aux usager "hérétiques" (0 spiritualité , religion , shamanisme) comme ceux qui à l'inverse, privilégie à fond l'importance des rituels, croyances et traditions
ex: régime alimentaire avant le trip, rituel avec de la sauge, tabac etc.

Psychédéliques synthétiques ou non,  (lysergamides, tryptamines , phéné') ou enthéogènes (iboga, ayahuasca, mescaline, tabac...) bref un topic très généraliste


Si vous avez des Set and setting lié à des produits non hallucinogène ou psychédélique (ex: opiacé) , vous êtes le bienvenue aussi! wink

Dernière modification par Rick (06 novembre 2018 à  23:25)


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


janis 
Adhérent PsychoACTIF
France
6800
Date d'inscription: 07 May 2018
Messages: 941
Blogs
Coucou Rick,

Le bon set and setting pour moi réside dans la préparation du trip. Imagine un ours qui se prépare a hiberner....c est moi avant un trip. Musique, verre d'eau, prod enfermé 3 étages plus bas, un univers sécurisé et sécurisant, ma connection internet, tout les éléments qui peuvent me rassurer.

C est très personnel, on est tous rassurés par des choses différentes.

J aime aussi l idée de pouvoir interagir tout en pouvant être seule si j en ai envie. Je peux avoir très envie d'échanger mais pas forcément très longtemps et surtout pas avec beaucoup de monde...

Je crois qu avant chaque trip, il faut se demander dans quel contexte on sera le mieux, se faire son nid.

Après voilà, j éliminé les trips de fêtes, les festivals etc c est vraiment ma façon de concevoir le voyage psychedelique.

Il y a aussi des évidences....on voit souvent des jeunes gens qui se lancent dans une course aux dosages...les psyché devraient toujours être essayes sur des doses pas trop importantes et sans etre combinés de préférence, pour en apprécier le potentiel.

Il y a tellement de choses a dire...le sujet est vaste Rick.

La fréquence tiens....certains préconisent pas plus de 3-4 voyages lsd, champi, par an.... D'autres envisagent plutôt des prises très régulières. Le tout avec des dosages variables et des effets a longs termes là encore relatifs à chacun.

Je repasserai
Bonne soirée
Janis

Dernière modification par janis (06 novembre 2018 à  23:48)

Reputation de ce post
 
Tu soulignes bien les problématiques du sujet, merci janis [rick]

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne


Explorateur 
Petit fantôme
France
1900
Date d'inscription: 03 Jul 2017
Messages: 196
Blogs
Salut Rick smile

Cool ton initiative ! smile

pour commencer selon moi, le set&setting c'est :
- set : caractéristiques du tripeur (age sexe poids/taille etc)
- setting : environnement entourage du tripeur etc

ensuite, pour moi un bon setting c'est :

- être entouré des bonnes personnes, d'amis en qui on a confiance et avec qui on est suffisamment à l'aise pour pouvoir tripper sereinement
- être dans un endroit que l'on connaît où l'on se sent bien également. l'endroit peut être "aménagé" de manière à stimuler le truc surtout en cas de trip psyché ( guirlandes lumineuses, tentures etc soyons fous n'est ce pas )

pour continuer, un bon sitter est un sitter qui :

- ne se moque surtout pas d'une chose dite ou faite pas le tripeur
- prend part / participe / anime le trip sans chercher à l'orienter selon son goût
D'où l'importance de choisir un bon ami comme sitter, car il connaîtra le tripeur et saura mieux comment favoriser un bon trip

expérience récente perso

un ami a récemment géré un bad psyché/disso, je ne le remercierai jamais assez d'avoir été là

selon moi, les points forts de son "sittage" :
- il était très à l'écoute, j'avais l'impression que l'amélioration de mon trip était sa priorité et ça, c'est vraiment important
- il ne me contredisait pas, meme qd je lui disait que ses trois yeux me faisaient peur
   " putain T.. t'as encore trois yeux c'est horrible..
     ben quoi, j'suis beau avec mes 3 yeux non ? "
- il dédramatisait mes propos, arrivait à me faire rire malgré tout, en me rappelant seulement subtilement que j'étais en plein trip
- il m'a fait mangé des choses que j'aime en général, et ca a ajouté une petite dose de positif à mon trip
- il m'a fait écouté des musiques plus calmes
- il m'accompagnait quoique je veuille faire ( marcher m'assoir aller à tel endroit )

et surtout :

il était patient et ne montrait pas de signe de lassitude ou d'énervement

et ça les potes c'est important pour un mental ennuyé drapeau-blanc


Bon j'ai essayé de faire au mieux, je modifierai sans doute un peu ce soir en me relisant

La bise ! smile

Dernière modification par Explorateur (07 novembre 2018 à  20:22)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Très enrichissant, merci [rick]

« ce n'est pas un signe de bonne santé mentale d'être adapté à une société malade »

Hors ligne


Musa 
Nouveau Psycho
France
400
Date d'inscription: 12 Jun 2018
Messages: 60
BONJOur bonjour ,

Très bonne idée de topic !! Combien de fois j’ai négliger mon set and setting. On ne se rend pas compte à quel point c’est important !

Pour ma part le parfait set and setting c’est :

d’être avec des amies de confiance (!)

dans un endroit que je connais ( excepter en teuf bien sûre ) .

Personnellement à part quelque exepctions . Je prod toujoooours avec ma meilleur amie . Avec le temps c’est devenu comme un porte bonheur. Si elle est là je sais d’avance que tout ira bien . Je sais que c’est stupide mais c’est psychologique hahaha .

Une personne qui te connais saura mieux comment t’aider et quoi te dire si jamais monsieur BAD se présente...

Bon j’ai conscience qu’avec ce message j’ai pas réinventer l’eau chaude et que je nai rien dit de très nouveau ou constructif . Mais bon... smile

Peace peace !
Reputation de ce post
 
Merci pour ta contribution [rick]

La Recherche du bien être à travers le vice [ 666 ]

Hors ligne


Psycholeptique 
Psycho junior
France
211
Date d'inscription: 04 Mar 2018
Messages: 282
Je sais pas si c'est du Set Ans Setting.
Mais quand je fume un joint assis, j'aurais la flemme plus tard. Alors que si je fume en marchant, j'ai encore plus envie de marcher et j'ai envie de bouger.

Je précise que j'ai essayé avec des variétés Indica et Sativa, ça ne change rien pour moi.

Hors ligne


joe-la-taupe 
Nouveau membre
100
Date d'inscription: 09 Nov 2018
Messages: 33
Ma préparation au trip est guidée par mon mode de vie: Auparavant je fréquentais des gens dans le même délire, j'avais un endroit que je connaissais par coeur (le réseau du 15ième sud des catas de Paris) et donc les trips étaient "sportifs" et désorganisés, à la va-comme-je-te-pousse, accompagné d'alcool et de joints.

Aujourd'hui, quarantaine oblige, sans connaitre d'autre personne que ça intéresse, ça sera plus calme: A domicile, en mode cocoon, musique, film, images et gif tripants, jeux (si j'y arrive on verra bien) avec la bouffe à portée de main. Les doses resteront maitrisée parce que bon, j'ai des voisins. Bain chaud et tasse de chocolat en fin de trip en espérant pas trop galérer pour dormir.

Dernière modification par joe-la-taupe (14 novembre 2018 à  17:35)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne


technogonzo 
AQUAMAN
501
Lieu: itinérant
Date d'inscription: 06 Mar 2017
Messages: 52
Blogs
bienvu ce topic j'adhère totalement, maxi RDR++.
sans trop penser à son trip au risque de s'angoisser, je pense qu'un minimum de préparation peut aider à mieux profiter de son trip!! les trips imprévus sur le moment à l'arrache finissent en galère et regret. et après on touche plus au drogue car on ne sait pas en profiter correctement.

1. espace

personnellement j'ai commencé à taper dans des milieux festifs bondés bruyants loins sales et froids. Et au final la soirée passe trop vite, je perds pleins de trucs, je me salis, je chope la crève, je m'embrouille avec n'importe qui pour n'importe quoi et je fais pleins d'autres conneries.

après ya des points positifs biensur du genre l'aspect trance de taper du pied avec 200 palmipèdes qui font la même autour de toi, ou l'aspect rencontre mais en pesant le pour et le contre j'ai fait mon choix sur ce qui était le plus benef.

Donc maintenant pour les prods, je privilégie les soirées plus intimistes entre potes de confiance dans un appart. tu peux contrôler ton environnement beaucoup plus facilement:

- déjà aucun risque d'embrouille, de vol, de perte ou de sécu qui casse les ****
- moins de temps/argent perdu dans les transports.
- moins d'argent perdu dans les consos aux prix excessifs
- cuisine et toilettes propres et facilement accessibles. (important en cas de bad ou de petite faim)
- contrôle du son (contenu et volume) et des visuels (lumières, projecteurs...)
- spots pour se poser (coussins canap couverture, lits, plaid à maximiser pour se cocooniser)
- contrôle de la température/météo. (horrible de tripper dehors en t shirt à 2°)
- accès à l'info, à internet: un pote à ramener un nouveau prod que tu connais pas? tu peux aller direct sur ton ordi sur erowid et trouver le dosage approprié.
- accès à la pharmacie en cas de blessure/badtrip. un pote partait trop loins avec des champis on avait pas de benzo mais deux grosses cuillères de sucres et il est redescendu direct
- possibilité de tripper avec des animaux de compagnie ce qui peut être très kiffant quoi qu'a double tranchant

Tu pars carrément plus dans des discussions profondes avec tes potes, ca va vraiment loin et ca consolide des amitiés de fou. Il y a pleins de bails marrants que tu peux faire chez toi ou chez quelqu'un que tu peux pas faire en soirée ailleurs, dessiner, faire du son, cuisiner... pour un maxi trip dont tu te souviendras faut un max d'activité!
J'ai un pote par example qui avant chaque soirée de ce genre se prépare une espèce de mixture de glaçons pillés. il les mets dans ses verres et adorent les mâcher sous md, c'est son truc quoi. il ne s'en serait jamais rendu compte sans ce genre de soirée qui offrent plus de liberté à la créativité, plus d'expression au trip. nous on aime bien se faire des massages aussi en pleine montée et en redescente. ou se lire des poèmes, se montrer des ouvres et les analyser de A a Z.  ou regarder des videos ASMR si on s'ennuie. ya pleins de bails à faire. une fois on a même joué avec de la pate à modeler en regardant un dessin animé.

Possibilité de customiser tout ce qu'il y au dessus au préalable: dans la journée tu peux disposer tes spots pour se poser, tes lampes, projecteurs, bails trippants, n'importe quoi d'un peu créatif qui va améliorer ton trip. tu peux faire tes courses et être sur que tu manqueras de rien. plutot que taxer des chewing gum dans un vieux hangar tu achètes 2 paquets à l'avance.
autre conseil, si tu prends certains bails spéciaux (je pense à la salvia) ou des grosses doses; c'est une bonne idée de planquer tout ce qui peut faire mal du genre couteau ciseau bbgun... ca s'avérera surement inutile mais mieux vaut prendre trop de précautions que pas assez

2. temps

mieux vaut éviter des gros trips quand t'es pas bien dans ta tête. se laisser le temps de se rétablir s'il le faut. connaitre les contre indications et les dosages des prods en qst, le temps à laisser entre chaque prise pour espacer et éviter l'accoutumance; se droguer intelligemment quoi!

attendre 1h30 mini avant de redrop: le temps d'absorption pour tout ce qui est gobé dépend surtout de à quand remonte le dernier repas. (a jeun t'es en pleine montée 20min apres avoir gobé ton taz mais si tu viens de te peter le bide sur une fat raclette tu peux attendre 1 grosse h!)

Pour les sitters le maitre mot c'est empathie! (qui va de pair avec écoute) en fait tu peux pas tripsitter correctement quelqu'un que tu n'aimes pas/ dont tu ne te soucies pas
après faut s'adapter à chaque situation, le bon sens est l'autre maitre mot: par example un mec en plein bad mieux vaut pas trop le laisser se pencher à la fenetre du 7e etage... un bon tripsitter n'est pas nécessairement sobre mais lucide et alerte face aux risques potentiels qui menaceraient l'intégrité physique ou psychique du tripper.
dans tous les cas faut éviter de perdre de vue/contrarier/ignorer son tripper!

le set & setting c'est un mélange de tout ca, il y a la condition du trippeur, son entourage, son environnement. l'idée est de contrôler les facteurs qui peuvent nuire au trip et les inverser à sa faveur pour rendre le trip inoubliable.

Bref j'éspère ca peut aider quelqu'un à mieux profiter de ses trips! un bon trip ca se prépare un minimum même si trop y penser peu faire gamberger.

peace & RDR

PS: quand les drogues seront légalisés (futur lointain) l'encadrement du trip et la création d'un set & setting ca va devenir un pur business! je m'imagine bien entreprendre dans un secteur comme ca ou tu controles tout les parametres du trip et t'essayes de faire découvrir des bails créatifs innovants aux trippers! food for tought

Dernière modification par technogonzo (16 novembre 2018 à  16:13)

Reputation de ce post
 
Merci pour ton post enrichissant et ton aide ! [rick]
 
Vraiment interessant sur cet important sujet. BOOTS
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

"Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher." ---  Baudelaire - L'albatros

Hors ligne


Rick 
Modérateur
21311
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2165
Blogs
Up!

Déjà merci pour vos réponses..


J'attends encore d'autres messages avant de mettre le mien smile

janis a écrit

C est très personnel, on est tous rassurés par des choses différentes. (...) Il y a tellement de choses a dire...le sujet est vaste Rick.

Oui ! Mais il doit bien y avoir des choses en commun j'espère hmm

Très vaste oui , mais si on apporte toutes et tous un petit quelque chose ça  finira par avoir de la gueule smile


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


janis 
Adhérent PsychoACTIF
France
6800
Date d'inscription: 07 May 2018
Messages: 941
Blogs

Rick a écrit

Up!

Déjà merci pour vos réponses..


J'attends encore d'autres messages avant de mettre le mien smile

janis a écrit

C est très personnel, on est tous rassurés par des choses différentes. (...) Il y a tellement de choses a dire...le sujet est vaste Rick.

Oui ! Mais il doit bien y avoir des choses en commun j'espère hmm

Très vaste oui , mais si on apporte toutes et tous un petit quelque chose ça  finira par avoir de la gueule smile

Oui Rick je suis assez d'accord avec toi. Puis a force de lire tes interventions de qualité, il devient visible que tu as les épaules pour synthétiser et enrichir le sujet.

Il faut trouver des lignes de convergence (doses, précautions, fréquence) tout en tenant compte des spécificités de chaque set and setting.

Tiens un plus a avoir un trip sitter régulier : je disais a mien que j'étais tenté de tripper au 1b (trop envie d'essayer) sous peu. Et il a réagit en mode "déjà ? Mais tu n as pas digéré ton dernier trip! Attends un peu", j ai apprécié et je vais attendre.

Alors bien sûr on peut pas avoir un sitter permanent mais un interlocuteur privilégié pour parler et planifier ses trips ça pourrait être un bon élément de s and s.

Juste une idée comme ça.

Si ça n a pas déjà été dit: ne pas avoir ses cartons (ou autres) sous la main. Le redrop compulsif il faut en tenir compte aussi avec les psychedeliques.

A plus
Janis

Reputation de ce post
 
Bonne idée la personne pour en parler en dehors des trips. Pierre

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 433
Blogs
Je n'ai pas encore lu tout le topic,

- des fruits frais, mais pas trop.
- de l'eau, mais pas trop.
- de l'alcool, au degré que vous préfèrez, avec ou sans bulles.
- avoir l'oeil sur sa chaleur corporelle, et l'air qui nous entoure. Chaud, froid, couverture, courant d'air, luminosité, soleil direct ou indirect, ou pénombre. Votre fenêtre donne sur quoi? Une autre fenêtre d'une lointaine maison?
- essayer de garder une intelligence de son corps.
- une radio, celle que vous préferez, avec laquelle vous vous sentez le plus à l'aise. Votre playlist blabla etc...

Je m'arrête parce que ça pourrait aussi être un cours de survivalisme en condition extrême, type hiver nucléaire...

Pour ce qui est des objets religieux, c'est assez personnel et l'usage qu'on en fait aussi. Une croix, par exemple, acheté en bijouterie ou que l'on vous à offerte, n'a pas le même magnétisme que celle chourravé dans une église, mais elle en à un.

Même chose avec les encens.


Mais ces deux derniers point sont de l'ordre du rituel, des affects, so private, et je n'ai pas la moindre idée de ce que ça influence ou pas un trip en amont ou en aval, dans un sens ou dans un autre. Pente glissante...

- et aussi, plantes vivantes ou séchés, selon vos penchants.


On peut aussi se ficher de tout, et être très fier de se tanner les naseaux.



Voilà voilà ma petite contribution...

Dernière modification par krash (23 novembre 2018 à  06:01)


"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


Lagertha 
Shield Maiden
France
700
Date d'inscription: 28 Nov 2018
Messages: 27
Blogs
Alors pour ma part, un bon set and setting c'est:

- Un endroit tranquille (perso mon appart est parfait pour moi, personne pour m'emmerder)
- Des personnes avec qui je me sens bien (mon homme)
- Une bonne playlist.
- Des trucs cool a bouffer (chocolats, chips, bonbons, fruits,...). En général je mange un peu avant, puis je grignote vite fait pendant le trip.
- Rien de prévu dans les 2-3jours qui suivent.
- Une couverture douce et moelleuse.
- Du lubrifiant XD
- Un film de science-fiction pour la fin de descente.
- Des Xanax en cas de Bad et surtout en fin de descente quand ça commence a être relou. Un petit pétard devant le film de science-fiction en fin de trip c'est nickel aussi... tongue

Ceci s'applique pour mes trips LSD, ecstasy
Bonne soirée à tous :3

Dernière modification par Lagertha (30 novembre 2018 à  17:42)


'I advise you to keep your friends very close, for some of them will die only too soon. And the others… The others will betray you'

Hors ligne


Xtaboy 
Polytoxicomane ex-alcoolique
Suisse
210
Lieu: Genève
Date d'inscription: 04 Dec 2018
Messages: 77
Blogs
Alors pour moi un set & setting parfait c’est :

-bien me renseigner sur le produit quelques semaine voire mois avant (je lis tout le psycho wiki sur le prod et je lis quelques témoignages, conseils, etc.)

-si je consomme à plusieurs, je “choisis” des personnes de confience, que je connais depuis longtemps et qui sont importantes à mes yeux (si possible avoir un Sitter qui reste clean)

-si je consomme seul, je me pose dans un  endroit isolé (champ, maison) et relativement sûr (pas de voitures, pas de routes, pas en hauteur, etc.)-pareil si je consomme à plusieurs-

-j’achète de la bonne nourriture (lagertha très bon goût pour les munchies wink )

-je prévoit aussi la journée, donc je me laisse le temps de l’effet du prod et de la redescente de libre, pour ne pas stresser

-je regarde les effets du prod et pour les stims par expemple, je prévoit de l’eau et une couverture (pour que je puisse la mordre à cause du claquage de dents)

-et pour finir toujours un peu de weed, c’est toujours très utile (en montée comme en redescente) !

Bonne soirée bong_hit

Le produit sera toujours plus fort que toi.

Hors ligne


Rick 
Modérateur
21311
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2165
Blogs
Merci pour vos témoignages ! j'ai hâte de lire les autres du coup c'est bien parti wink

SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


Bobby01 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 11 Dec 2018
Messages: 1

Xtaboy a écrit

Alors pour moi un set & setting parfait c’est :

-bien me renseigner sur le produit quelques semaine voire mois avant (je lis tout le psycho wiki sur le prod crédit et je lis quelques témoignages, conseils, etc.)

-si je consomme à plusieurs, je “choisis” des personnes de confience, que je connais depuis longtemps et qui sont importantes à mes yeux (si possible avoir un Sitter qui reste clean)

-si je consomme seul, je me pose dans un  endroit isolé (champ, maison) et relativement sûr (pas de voitures, pas de routes, pas en hauteur, etc.)-pareil si je consomme à plusieurs-

-j’achète de la bonne nourriture (lagertha très bon goût pour les munchies wink )

-je prévoit aussi la journée, donc je me laisse le temps de l’effet du prod et de la redescente de libre, pour ne pas stresser

-je regarde les effets du prod et pour les stims par expemple, je prévoit de l’eau et une couverture (pour que je puisse la mordre à cause du claquage de dents)

-et pour finir toujours un peu de weed, c’est toujours très utile (en montée comme en redescente) !

Bonne soirée bong_hit

ça semble intéressant, je vais essayer d'assister au prochain

Hors ligne


Faust08 
Nouveau membre
Belgique
000
Lieu: Hainaut
Date d'inscription: 28 Jul 2017
Messages: 44
Blogs
Bonjour/Bonsoir !

Un petit témoignage dans la masse !

J'ai pris pour la première fois des truffes hallucinogènes chez un amis, où nous nous étions réunions a une dizaine pour faire cette expériences. J'avais des froids avec presque tout les amis présent a cette soirée, rien de manger, une soirée ventre vide & bédo à profusion .. boulet

Set & Setting complètement désuet a cet époque (et je ne connaissait même pas le terme d'ailleurs ..), j'ai passé toute la soirée à remémorer chaque moments que j'avais mal vécu avec ces amis, je les ait revécu comme si il me faisait du mal a cette soirée là .. thinking  Je les voyais a mes côté occupé de fantasmé sur leur(s) partenaire(s) (c'était une soirée assez .. libertaine on vas dire ahah). Les lumières accroché aux murs par leurs soins et autres décorations me donnaient une nausée éfroyable pendant la montée. Je pense tout du moins que c'est surtout le malaise envers ces personnes qui est la cause du bad trip. C'est avec un sentiment de mal-aise intense, un sentiment de trahison à ce que j'étais, être entouré de faux amis ça me semblait inconcevable, alors que sous alcool ou autres je n'aurais vécu aucun traumatisme !

Finalement j'avais un amis qui ne m'avais pas fait de tord et j'ai trouvé réconfort chez lui en attendant mon meilleur amis, il venait me chercher en voiture et un m'as un peu extirpé de ce bad trip. respect-2 Et je n'ai plus beaucoup de contact avec ces anciens amis. Conclusion : Set & Setting très important avec les truffes selon moi, et surement avec les autres psychédélique, c'est ce que j'en ai conclu !
(je n'ai jamais testé le lsd, les truffes et les champignons sont mes seuls expérience de psychédélique (quand je dis psychédélique j'exclu les disso et les délirogènes, mais la plus traumatisante fût celle-ci))

drogue-peace
Faust

"J'ai des coups d'chaud, des sueurs froides comme un alcoolique
Quand j'vois les humains, j'perds la foi comme un catholique"

Hors ligne


similana 
Psycho junior
Suisse
4200
Date d'inscription: 08 Sep 2014
Messages: 391

Ouais il y a plein de manières safes brillamment décrites. Moi je ne me pose pas en exemple sur ce topic, mais je raconte tout de même comment ça marche pour moi. Avant tout, je ne consomme jamais de produits dont les effets et la durée peuvent varier, cela englobe tout ce qui n'est pas chimique. Loin d'être ennemi des champis et autres joyeusetés naturelles, voir même bio, mes premières fois ont été les dernières.

- ne jamais consommer si je ressens de la douleur physique : je faisais du skate et me suis grave pété la gueule juste avant mes premiers psylos. Précisément j'avais le coccyx fracturé et la montée de champis s'est mêlée à la montée de la douleur, et j'ai pas capté ce qui m'arrivait. C'était une première et pour mon cul et pour mon trip. J'ai réussi à rentrer chez moi, à me coucher (sur le ventre), à confondre et associer douleur physique et douleur de l'âme.
j'ai repris des champis 2-3 fois, mais le sans conviction. Puis je suis passé aux trips chimiques, ça a bien collé entre nous, sauf la fois où j'ai surdosé juste avant ma dernière opération, deux hernies discales, nerf sciatique. C'était cool jusqu'à ce que je rentre chez moi, en marchant, donc en étant debout. Là je gérais ma tête, mais pas mon corps, et j'ai plus réussi à marcher. Je vais pas m'attarder sur comment je savais plus comment fonctionnait mon téléphone et que le seul numéro d'urgence que j'ai réussi à composer c'était les flics. Depuis, jamais consommer si je déguste physiquement. Et jamais eu de bad trip. Il faut savoir que la plupart des hallucinogènes accentuent la perception de la douleur, pas la douleur elle-même, mais c'est finalement le cerveau qui a le dernier mot.

-jamais consommer avec des gens, sauf les intimes (intimité conso en priorité)

-préparer et conditionner tous les autres produits que je vais tôt ou tard vouloir ajouter au truc pour ne plus reproduire le petit incident de la fois où on tapait du MDMA en cristaux pardessus, et que à cause de l'effet visuel ou de trop d'effet, j'ai confondu le strass finement écrasé avec le tas à côté. La surdose je gère toujours sauf rares exceptions, mais allez essayer de respirer avec des morceaux de mdma bloqués dans les sinus, et vous vous retrouvez en sur(ou sous?)ventilation jusqu'à provoquer nausée puis gerbe. J'ai expérimenté ceci en position couché sur le dos, et je m'ai gerbé dessus et surtout dedans, et me serais glorieusement noyé dans mon vomi parce que j'ai pas tapé dans le bon tas. Depuis je prépare y strass, x joints, x benzo afin de pas préparer ça en état second-tierce.

- si je sais que je vais me torcher grave, je programme des alarmes sur mon téléphone, avec le message "post-it boire" : verre n° 1, verre n°2, etc...j'aime me foutre dans des états où je capte pratiquement plus rien d'extérieur à dedans ma tête, jusqu'à parfois ne plus savoir comment on fait pour boire de l'eau (et j'emmerde ceux que ça inspire l'ébauche même d'un jugement, parce que mes trips sont mieux que vos vies!)

- un post-it sur ma porte d'entrée : en cas d'urgence, concierge. Elle ne parle pas le français, je parle pas le croate, mais on s'entend bien et je sais qu'au besoin elle connaît le numéro des urgences

- ne jamais me fier à quelqu'un d'autre que moi, sauf les intimes susnommés. Pas que je suis inapte à confiancer autrui, mais je suis conscient que ma perception est altérée, et que je risque de mal interpréter un mot ou un geste.

- agender ma soirée-nuit-matin suivie de deux jours de récup

- m'autoriser à bouffer de la merde bien grasse et sucrée pour récupérer rapidement, et prévoir 80mg de dexméthylphénidate parce que j'ai plus vingt ans.



Ceci est ce que je pratique usuellement. En cas de conso extérieure donc fatalement en présence d'humains, je réduis de 30% le dosage.

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Les ténèbres n'existent pas. Nous errons dans le noir car aveuglés par trop de lumière !

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905
J'ai bien aimé aussi les trips où rien n'était prévu, à part la présence de bons potes.
Le set and setting "pas de set and setting" finalement.
On attend que ça monte et on décide en courant d'un lieu à l'autre, nous laissant porter dans une communion tacite.
ça le fait bien en général, mais une émeute ou des CRS peut vite teinter de noir ces trips d'équilibristes.
Parfois, on a beau gérer tous les paramètres, il suffit qu'un événement extérieur déboule pour que ce soit moins lumineux.

En cas de conso extérieure donc fatalement en présence d'humains, je réduis de 30% le dosage

Pour le LSD, j'aurais bien aimé avoir une idée du dosage avant, même si bien entendu, une série inconnue était toujours évaluée par quart ou demi bubu.
On ne savait pas à quoi s'attendre, en particulier la montée, les dosages étaient vraiment aléatoires d'une série à l'autre et certains demi ou quarts tapaient déjà bien forts alors que pour d'autres, un peu de rab était nécessaire quand on cherchait une forte stim et des effets plus intenses.
Pour bien kiffer le LSD, je pense qu'il faut espacer le plus possible les expériences, sinon, ça perd de son Merveilleux.
Je n'aime pas "redrop" les psychés.


Just say no prohibition !

Hors ligne


Rick 
Modérateur
21311
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2165
Blogs
Set and setting : DMT

par DMT nexus (auteur anonyme)



https://www.dmt-nexus.me/users/house/DMTDiagram.png


Spoiler contenant le fichier uploadé sur le serveur de psychoactif contrairement à l'image du dessus qui elle, est hebergée par le serveur DMT NEXUS
Spoiler






Si quelqu'un est volontaire pour traduire mon petit diahramme:D

Dernière modification par Rick (12 janvier 2019 à  21:00)


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


Ozoriste 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 15 Feb 2019
Messages: 2
hello,
petite idée de conseil aux sitters:
lors d'un trip aux space cake lourdement dosés mon pote à eu du mal a redescendre et est parti en bad. L'atmosphère tranquille et forestière, les hamacs, le ruisseau pas loin et les chats environnants n'ont rien fait pour le faire redescendre, ou plutôt "recoller" avec la réalité.
J'étais aussi perché et lorsque j'ai capté qu'il partait en sucette la seule idée censé qui m'est apparu a été justement de tenter de recoller avec la réalité.
Doucement mais surement on s'est mis a faire nos activités quotidiennes, lessive, cuisine, ramasser du café etc. Le simple fait de trouver un semblant de réalité, d'habitude, de quotidien après l'écart du trip l'a fait redescendre et atterrir en douceur (+/- 1h30). A préciser qu'à aucun moment on a évoquer le terme bad-trip bien sur, pas de contradictions, de la lenteur et des objectifs aussi clair et précis que possible.

amateur de prods, en apprentissage perpétuel

Hors ligne


Serrah 
Doctorant en Psychédélico-thérapie
France
110
Lieu: Toulon
Date d'inscription: 22 Mar 2018
Messages: 28
Blogs
Salut Rick et les autres,

Je mentionne Rick car je vais me porter volontaire pour traduire le diagramme en gouttes de DMT-Nexus.com, alors je me lance, je vais découper non pas en « gouttes » mais en parties axées (professeur obligé habitué aha ^^)  (j’enrichis un peu en mode « Safe » à ma sauce) : wink

I - Le Setting :

a) Les lumières
Elles doivent être chaudes et présentes, sans être trop exagérées, préférez les bougies pour l’ambiance « traditionnelle » si cela vous chante. Evitez l’hyper-luminosité, préférez un environment légèrement sombre sans être obscure pour laisser les phosphènes et les hallucinations (voire les BreakThroughs) venir. N’ayez pas peur d’être créatif sur la luminosité si vous avez des fantaisies.

b) L’Environement
Il doit être bien bien travaillé, révisé et encore vérifié. Premièrement, pensez à nettoyer, de base c’est une bonne chose, choisissez votre « pose-fesses » un genre de canapé plutôt mou et pas étouffant, enlever et ranger tout objets potentiellement dangereux, même un cure-dent mal placé peut être blessant. Evidemment on proscrit les couteaux, les armes, les autres stups, et on attend le debrief avant d’éventuellement redrop ou reconsommer. L’environement doit aussi être rassurant, plein de bonnes énergies, et doit convenir personnellement au consommateur.

c) Les Effets Sonores et Musiques
Les sons sont préférables s’ils sont bien maîtrisés et bien choisis. Les stimulis sonores doivent être à un niveau sonore moyen, nul besoin de taper dans le 200Kilos de son pour sortir un breakthrough sévère, bien au contraire ça peut être très dangereux pour la psychologie de la personne ou du consommateur. Les stimulis peuvent être de goûts variés, tout est permis, mais évitons les musiques badantes, certains conseillent les musiques traditionnelles chamaniques pour le côté encore une fois « traditionnel ».

II - Le Mind-Set and Sitting (état d’esprit et sitter) :

a) Approvisionnement
La nourriture peut être utile, de préférence quelque chose d’équilibré et sain comme des tryptophanes (Bananes, Noix, Lait végétaux, Kiwi, Amandes) et des boissons genre jus de fruits, et eau, voire thé vert. Le sitter doit être présent et attentif au besoin du consommateur et de préférence bien le connaître, être une personne proche ou de confiance, ou les deux.

b) Synergie Mentale
En tant que consommateur, relaxez-vous, faites un bref travail de respiration et d’inspiration profonde, mettez-vous dans une bonne position et videz-vous une partie de l’esprit, méditez si cela vous plaît ou si vous y êtes habitués. Gardez la tête froide et pensez à ce que vous attendez sans non plus espérer, pensez à vos expériences psychédéliques si vous en avez déjà exécutées, pensez au voyage, restez conscient de ce que vous allez entreprendre, ne prenez pas la DMT à la légère.

c) Diverses Pratiques
Le Yoga, le Hatha, le Pranayama, et les arts martiaux tels que le Taï Chi ou les autres pratiques méditatives ou martiales peuvent aider à la relaxation et au lâcher-prise. Concentrez-vous sur le lâcher-prise et préparez-vous à entrer autre part que dans la réalité, gardez à l’esprit la grandeur de cette substance et la puissance qu’elle comprend, relaxez-vous, et ne prenez pas peur, si vous sentez de la peur ou de la crainte, reportez votre expérience et réservez-vous pour mieux vous préparer, pratiquer la RDR, et rester sains et prêts, ne vous forcez pas même si vous aviez tout prévu, restez zen et attendez d’être pleinement ouvert à l’expérience.

III - La Consommation & Le Voyage :

a) Consommer
Les modes de consommation sont variés, les systèmes de consommation aussi, pipe classique en verre, pipe traditionnelle, prisée (sniffée quand elle est bien préparée), ou avalée sous forme d’une préparation traditionnelle appelée « Ayahuasca ». Si vous fumez, prenez votre temps, préparez vos poumons, inspirez la fumée et gardez-la quelques instants, recrachez doucement en prenant le temps de sentir lentement les premiers effets, poser votre ustensile ou laissez votre sitter le dégager. Si vous prisez la poudre, prenez encore de bonnes inspirations nasales, et si vous pouvez, nettoyez votre paroi nasale avec du sérum physiologique une fois le retour à la réalité effectué. Si vous avalez, faites attention à la consommation de nourriture juste avant, cela peut causer des nausées ou des remontées, préférez une alimentation saine et variée 3h auparavant. L’Ayahuasca occasione souvent des nausées au cours de la montée, c’est un des effets périphériques.

b) Voyager
Le voyage doit être préparé correctement à l’avance. Si vous avez suivi les instructions correctement, votre chance de réussir votre voyage et de prendre de grands plaisirs et de belles leçons est de 99%. Il y a en effet toujours une chance de bad-trip, c’est inéluctable, mais en pratiquant la RDR, et en se préparant correctement, le voyage n’en est que plus appréciable. Laissez-vous porter dans cet univers psychédélique et inconforme à nos lois physiques, prenez plaisir et voyagez en vous laissant houler dans ce monde hors de tout.

c) Revenir
Une fois de retour à la réalité, prenez votre temps, comme à la préparation, respirez doucement, reprenez racines dans notre monde, et reconnectez-vous à la réalité. Faites, si vous le souhaitez, un debriefing avec votre sitter et partagez votre expérience sur les plateformes sociales d’entre-aide RDR en ligne.


Voila voila ! J’espère que ce message est riche en justesse et informations connexes ! smile

"C'est bien plus qu'une question. C'est bien mieux qu'une réponse." (Flash, ou le Grand Voyage, écrit par Charles Duchaussois)

Hors ligne


Rick 
Modérateur
21311
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2165
Blogs
Un grand merci encore aux participants et aux participantes.

Je me permet de faire un UP et ce ne sera pas le dernier, il me faut plus de témoignages et de contributions (pour l'intérêt de la communauté). De mon point de vue je pense laissé évoluer  le topic de 6mois jusqu'à 2ans maximum avant d'entamer une synthèse au propre.

J'ajoute le témoignage de notre camarade core à corps :

Core a Corps a écrit

Bonjour tout le monde !

Alors voilà, il y a énormément de personnes sur le forum qui posent la question fatidique : comment ne pas faire de badtrip ? Comment gérer au mieux une perche ?
Et, outre tous les conseils (très importants) relatifs à chaque drogue, leur dosage et leur fonction, il y a bien évidemment l'importance du "set and setting". Je pense que ce sujet mérite un topic à lui seul, et qu'il peut s'adapter à n'importe quelle drogue. Je n'ai pas forcément une expérience plus grande que d'autres, mais je remarque que, chez les nouveaux usagers comme chez les plus initiés, cet aspect-là est trop souvent négligé.
Si les drogues ne sont généralement pas anxiogènes en elles-mêmes, elles peuvent très facilement le devenir avec un mauvais set (état d'esprit) ou setting (environnement).Ce n'est donc pas une composante anodine du trip. La plupart des bad trips auxquels j'ai personnellement assisté auraient pu être évités grâce à ces deux notions, pourtant généralement bien connues des usagers. Mais on se contente souvent de dire qu'il faut un "bon" set and setting, et je pense que ce conseil mérite d'être développé.
Je tiens à préciser que les conseils qui vont suivre ne sont en aucun cas exhaustifs, et que, même si on les respecte à la lettre, il y a toujours une infinité de facteurs qui peuvent transformer un "bon trip" en "bad trip".



Le setting : l'environnement

Lorsque l'on décide de prendre une drogue, l'environnement n'est pas à négliger. D'abord, parce qu'en choisissant soigneusement l'endroit et le moment où l'on veut prendre une drogue, on peut davantage se protéger d'une consommation excessive.
Ensuite, ça évite des accidents. ça paraît peut-être évident, peu importe, mais selon la drogue prise, il y a parfois des risques à cause des éléments extérieurs. Les drogues anesthésiantes peuvent faire chuter, les hallucinogènes/délirogènes peuvent faire prendre certains objets pour d'autres, nous donner la sensation de pouvoir voler... Tant de "clichés", c'est vrai, mais qui peuvent se réaliser et s'avérer dangereux si on ne prend pas de précautions.
Pour ces raisons - et d'autres, + psychologiques - certaines drogues nécessitent un "sitter", une personne qui est clean et dont le rôle est de vous surveiller, d'éloigner les sources de danger problables et de faire attention à ce que rien ne dérange le trip (notamment lorsqu'il s'agit d'un trip délirogène type datura, ou encore hallucinogène genre salvia/dmt qui change totalement la perception). Ce qui ne veut pas dire altérer le trip de la personne, ni entrer en contact avec elle : à part en cas de danger immédiat.
Et puis, bien sûr, le "setting" est primordial car il joue sur l'état d'esprit. S'il s'agit d'une drogue que vous prenez de manière "récréative", il sera important de choisir un lieu/moment où l'amusement est propice. La drogue -à mon sens- ne doit pas être prise pour créer l'amusement, elle doit servir l'amusement. Sinon, lorsqu'on s'attend à "sauver sa soirée" par une prise, par exemple, on peut se retrouver très déçu et conditionner un mauvais trip.
Outre ça, une drogue à usage récréatif ne veut pas forcément dire qu'il est bon d'être très entouré, parfois un endroit un peu trop agité peut déranger une bonne expérience. Donc, si on veut prendre une drogue en teuf, par exemple, il faut avoir un endroit calme pour se reposer et s'éloigner du monde (et du son) si on en ressent le besoin. De plus, on peut être sujet à une certaine forme de paranoïa, sous certaines drogues, d'autant plus si l'on se sent mal de base : c'est pour ça que trop d'agitation autour de soi peut parfois créer chez l'usager une sensation d'oppression (par exemple, sous LSD, certaines personnes ont l'impression qu'on les observe).
Si l'intention est plutôt de voyager au coeur de vous-même, à travers une expérience enthéogène par exemple ; il faudra choisir un setting très calme, propice non plus à la fête mais à l'introspection. Cette fois l'agitation est tout simplement à proscrire.
Ce qui nous amène à la deuxième partie.


Le set : l'état d'esprit

L'état d'esprit joue énormément sur la manière de vivre une prise de drogue, et pas seulement pour les psychédéliques. Déjà, et peut-être certains n'auront pas le même avis que moi sur ce sujet (dites le en commentaire si vous voulez) mais je pense que, prendre une drogue car on se sent mal dans sa peau, ou bien parce qu'on veut fuir la réalité : c'est rarement une bonne idée. 
Il y a en effet certaines drogues qui permettent de prendre du recul sur notre vécu, et parfois même de nous aider à surmonter mauvaises situations. Mais prendre une drogue dans un moment où l'on se sent mal, déprimé ou anxieux, c'est souvent s'assurer un bad trip, ou du moins un trip entrecoupé de stress. Si ce n'est pas le trip en lui-même qui en pâtit, ce sera sûrement la redescente qui sera dure, le "retour au réel" étant déjà douloureux pour la plupart des usagers / drogues, même lorsque tout va bien.
De même, prendre une drogue parce que la soirée est chiante, ou parce qu'on s'ennuie n'est pas forcément une bonne idée. Par exemple ; prendre un tazz pour réussir à s'amuser lors d'une soirée pourrie 1- pourra se révéler frustrant et 2- amènera peut-être votre consommation à devenir trop régulière et excessive, si cela devient la "normalité".
Il est donc important de se sentir serein pour prendre une drogue. Cela passe notamment (si la drogue est prise en groupe) par le fait de se sentir en accord avec autrui. Que ce soit des ami(e)s ou un(e) partenaire, il faut pouvoir être totalement en confiance, savoir que l'autre sera là si ça ne va pas, qu'il peut nous comprendre (j'ai souvent assisté à une "frustration" d'usagers qui n'avaient pas pu profiter à fond de leur expérience car ils n'avaient pas pu la partager avec autrui).
Par exemple, il semble déconseillé, si vous êtes du genre à adorer parler, et échanger pendant le trip, de prendre une drogue avec quelqu'un qui lui est très renfermé et préfère vivre son expérience intérieurement, et inversement (en prenant bien sûr en compte que certaines drogues rendent généralement le dialogue plus fluide, et d'autres le compliquent au contraire).
Certaines personnalités s'accordent mieux avec certaines drogues. Chacun doit tenter de se connaître le mieux possible et agir en conséquences : une personne extrêmement stressée dans la vie de tous les jours ne peut pas forcément se permettre de consommer la même chose / de la même manière qu'une personne très sereine.

La notion de "respect" de la drogue est également importante, je la place ici car elle fait partie intégrante de l'état d'esprit.
Comment ? A mon avis, respecter la drogue, c'est avant tout comprendre qu'elle n'est pas anodine, qu'elle est capable de modifier notre perception, et donc qu'on ne peut pas la contrôler. Dans toutes les précautions que l'on prend, il ne s'agit pas de chercher à prendre le dessus sur elle, mais de chercher à s'y abandonner en toute sécurité. En cela il est important de ne pas "lutter" contre la drogue, et lorsqu'un sentiment qui nous paraît désagréable survient, il ne faut pas essayer de l'étouffer, car ça deviendrait encore plus anxiogène ; mais essayer d'en déterminer calmement la cause, pour pouvoir s'en détacher ("plus facile à dire qu'à faire" comme on dit...). Respecter la drogue, c'est aussi ne pas croire qu'on la connaît sous toutes ses facettes, et qu'elle ne peut plus nous étonner, même si on l'a expérimentée maintes et maintes fois.
Pourquoi ? De cette manière, en respectant la drogue, en connaissant ses capacités et nos limites face à elles, on peut appréhender au mieux l'expérience d'usager, les effets que l'on va ressentir, et les risques que l'on prend.



NB : Ces conseils doivent être jugés au regard de la drogue que l'usager souhaite prendre. Avant de prendre une drogue, la chose la plus importante est de s'être renseigné avant, et pas seulement par l'intermédiaire d'un témoignage.
Il faut avoir étudié l'histoire de cette drogue, ses différentes utilisations et manières de consommer, en se demandant quel usage on veut en faire, en se renseignant sur le dosage, sur la manière de connaître ce dernier, sur tous les effets physiques / psychologiques principaux et secondaires, même rares, sur les effets de la redescente, sur les risques, les choses à faire en cas de mauvaise expérience, puis, dans un dernier temps, d'aller consulter plusieurs témoignages. Sans toutefois prendre au pied de la lettre les choses qu'ont vécu les autres, et sans s'attendre à quelque chose d'extrêmement similaire, au risque d'être déçu.

Voilà, j'espère que ce topic pourra aider des gens, qu'ils soient nouveaux ud ou non. Si vous avez d'autres conseils concernant le set and setting, écrivez-les en commentaire ce ne pourra qu'être utile.

/Core à corps


SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


Daane-El 
Modérateur
France
11100
Lieu: Juste derrière toi !!
Date d'inscription: 26 Feb 2018
Messages: 1348
Blogs
Salut à vous,

Etant consommateur d'amanite tue mouche à des doses simplement hallucinogènes jusqu'aux doses disso-délirantes , je voulais vous parler de mes préoccupations premières avant de tripper quand il s'agit de passer le cap des 2,5 grammes secs.

En fait il n'y a que le temps: je sais qu'il me faut 12-15 heures de trip disso puis il m'en faut autant des hallucinations conscientes et encore pareil pour récupérer donc à minima 2 jours. Là on comprend que l'endroit se trouve en fonction de discrétion et de son accessibilité dans le temps. Donc je file chez mon pote en Drome qu'a du terrain et un bout de forêt à lui pour poser la tente.

Avec mon pote on discute tranquille on joue aux échecs, on fait un bagage couvertures, tee-shirt, eau, beaucoup d'eau  et des fruits pour toute bouffe, et de l'atropine on met tout ça dans l'auto et on y va.

un petit point vite fait:

1°prévoir le temps qu'il faut
2°prévoir l'endroit peinard dont on a besoin
3°mon meilleur pote qui se trouve être un tripeur de premier ordre
4°de l'atropine qui est le seul remède contre le syndrome muscarinique que je connaisse.
5°une bagnole que mon pote sera en mesure de conduire si j'ai besoin des urgences.

Bon on arrive dans le joli coin de nature, on monte les tentes et on fait un feu, on déploie un télescope et on sort les jumelles on se pose mange quelque fruits et on ressort le jeu d'échecs.

En général c'est à ce moment là que mon pote bouffe 3 grammes de golden teacher, moi je monte mon lait rhum amanite que je laisse macérer deux heures. Quand mon pote est plateauté (biz Lloigor) et qu'il commence a être parfaitement maître de son trip je bois mon cocktail et on va se promener dans le bois. Les hallu commencent au bout d'une heure j'ai encore conscience et je demande de rentrer au camp. En silence mon pote vient bien en face de moi, me prend la main et on rentre doucement alors que je commence à me geler sévère alors que je suis bouillant au toucher. Mon pote m'allonge et me fais boire, il réanime le feu, lui est redescendu et moi je commence une fulgurante ascension dans laquelle j'étais déterminé à attraper les braises à mains nues, du coup mon pote, en parlant tout doucement s'est mis en face de moi pour m'empêcher de m'approcher du feu, ça a duré deux heures....ensuite j'ai fait un petit épisode muscarinique donc mon pote m'a allongé, n'est pas rester dans mon champ de vision mais me faisais boire de l'eau régulièrement. au bout d'une heure j'étais debout, mon pote m'a fait changé de tee-shirt  et j'ai recommencé à délirer sur les effets de lumière sur les arbres, les étoiles, les bruits de la forêt, les odeurs, les énergies, les vibrations du monde........

Qualités du Sitter:

1°c'est mon meilleur pote
2°calme doux et patient
3°connait la nature du trip en cours
4°connait les effets secondaires
4°ne s'affole pas et sait ce qu'il faut faire quand je commence l'hyperventilation
5°intervient de manière discrète mais sait se faire reconnaître

Je suis redescendu, il me reste encore bien 6-8 heure de trips hallucinatoires légers mais j'ai de nouveau conscience de tout, mon pote m'a fait changé 7 tee-shirt, j'ai grave sué pendant ma perche de 10 heures. Je marche comme si j'étais complètement bourré mais mon pote n'est pas loin. et vu que moi, l'amanite, ça me fait pisser ben je me lève souvent et vu que rien a de formes et que pleins de lumière m'inonde (alors que c'est la nuit) et que mes doigts ne m’obéissent plus ben j'ai besoin d'aide pour ça aussi.

5 heures plus tard je n'ai plus d'hallus, simplement des déformations très lumineuses, je vape mes noïds je suis de nouveau capable de marcher et de pisser seul. On peut même reprendre les parties d'échecs. 10 heures plus tard on rentre et je dors 8 heures d'affilées.

Je me réveille et mon pote me remémore tous ce qui c'est passé pendant ma perche on rigole bien ce sont des souvenirs que j'ai enregistré dans la catégories souvenirs heureux et quand je repense à ça, ça me chauffe de bien-être.

Ensuite on se prépare de nouveau car c'est au tour de mon pote de triper.

Voilà ça c'est mon set&setting  préféré pour du haut niveau d'hallucination et de déconnexion avec l'égo.

Mais quand je sais que je ne déconnecterais pas du réel alors je me passe du sitter et je me fiche de l'endroit ou je suis.Ce peut être en assemblée, au boulot, tout seul, en soirée avec des potes ou des inconnus, au bowling du samedi ou au poker du vendredi j'ai juste besoin de savoir le temps que ça monte, que ça reste et que ça descende.

Et pour le savoir, il faut que j'expérimente. La, je fais cela chez moi tout seul quand mon fils n'est pas là. avec un fond de musique:

https://www.youtube.com/watch?v=nCac7kf … p;index=27

Et je trippe solo à la maison et la aussi j'adore ça!!

Bien à tous,
Daane-El

Dernière modification par Daane-El (17 avril 2019 à  15:32)


"Seuls les poissons morts suivent le courant" , proverbe autrichien.

Hors ligne


Daane-El 
Modérateur
France
11100
Lieu: Juste derrière toi !!
Date d'inscription: 26 Feb 2018
Messages: 1348
Blogs
Changement de point de vue,

Mon pote m'a appelé et il a une furieuse envie de se faire une session de salvia, moi ça me dit trop rien, j'adore la salvia mais j'ai fait une journée le mois dernier, ceci dit je prendrais 40 mg de 4-Ho-Met accompagné de mes noïds préférés.

J'arrive le matin, il fait super beau avec une légère brise, vraiment un temps idéal. Il faut préciser que la météo est un des éléments auxquels nous faisons attention avant de fixer une date.

Il est 11 heures du mat, on est dans son jardin musique tranquille et je m'enfile mon 4-Ho-Met, ça monte en 30 minutes et je suis sur un plateau psyché stable à midi. là mon pote sort son bang et prépare sa première douille avec un extrait de salvia X60 .

De mon coté je prépare une trousse de premiers secours car mon pote est très actif pendant les trips en général, il n'est pas rare qu'il se gauffre lourdement au sol et des fois pansements sparadraps sont utiles. Des benzos au cas où mais on en a jamais eu besoin, si ce n'est pour stopper les stimulations résiduelles lors de la prise de cathinones. De l'eau et des tee-shirt secs  et nous tapons la discute un moment, il est 13H30, je suis en descente douce et mon pote attaque au bang avec une bonne dose, Pour la salvia, nous ne pesons pas, on remplit la douille et on tape.

Donc il attaque, assis sur une couverture et moi je reste à 5 mètres dans un dandinement rythmé du à la musique et je garde un œil sur mon pote, il a même pas fini la douille que je dois intervenir pour lui enlever le bang de la couverture car il vient de le rejeter avant de se mettre en boule et de tourner sur lui-même pendant bien 30 secondes il s'apaise 3-4 minutes je vois qu'il respire très fort et fais des courtes apnées  et se remet à tourner encore plus vite une dizaine de secondes et il se rassoit comme s'il était bourré et reste affaissé sur lui-même un petit moment. J'en profite pour nettoyer le bang en attendant qu'il se relève pour changer la couverture car il y a de l'eau partout.

Il se relève et me dit que c'était le top malgré la violence du décollage, qu'il était au dessus de l'eau, volait à toute vitesse et de temps en temps il faisait des plongées, ce n’était pas de l'eau mais un voile, une porte vers un monde merveilleux et lumineux au couleurs féerique. Il se change, je change la couverture, il rigole comme ça un peu connement, il me fait rire aussi.

Une heure après la première douille c'est reparti, cette fois je me tiens sur sa droite derrière lui prêt à attraper le bang. Cette fois la douille est très chargée car il tient à augmenter les temps de "plongée". Il coule sa douille en une fois et ne laisse rien, j'attrape le bang avant qu'il ne commence à bouger.

Il se relève ou plutôt essaie et pars direct sur le coté et à quatre pates il se dirige en crabe avant de s'écrouler au sol sur le coté. Tout le long moi je l'ai suivi, il respire fort,  il tremble et transpire, il fait des apnées plus longues qu'à la première le sourire lui déforme le visage. Il reste bien 5 minutes dans cet état et reviens dans le calme, il a toujours ce grand sourire, j'attend 1 minute ou deux et je lui parle doucement pour savoir où il est, il me dit qu'il a mal à ses muscles, je lui couvre le jambes avec la couverture et 5 minutes plus tard mon pote s'allonge dans une béatitude bien visible et il regarde le ciel et les nuages, là évidemment les nuages on y voit pleins de trucs  et de formes et il me fais part de ses observations, nous discutons et rigolons, 30 minutes plus tard il se relève et se change, il s'étire un peu et se rassoit, là je lui fais part de mes observations, c'est un trip fatiguant physiquement, nous le savons et nous savons également qu'il peut encore prendre trois douilles ou quatre grand max.

L'après midi se passe, au total il aura pris 5 douilles sur 6 heures, 3 belles chutes sans gravité. Il est très fatigué on rentre pour se vautrer dans le salon avec de la musique tout en vapant des noïds (tout les deux). Il me raconte (encore) la teneur de ses trips, son ressenti, on en disctute, on compare, on va voir les TR sur Psychoactif et on en reparle jusqu'à minuit et après dodo.

récapitulatif des actions de moi en tant que sitter:
1° je connais mon pote comme si je l'avais fait
2° le cadre est connu et l'ambiance est musico-calme
3° je connais la salvia X60 et je connais les réactions de mon pote
4° je prévois les éventuelles blessures et mauvaises descentes
5° j'adapte mon niveau de présence en fonction de son activité physique et de sa demande
6° je suis disponible lorsqu'il veut parler / échanger / délirer avec moi
7° les tee-shirts, c'est pour éviter de choper la crève
8° quand je lui parle en premier c'est toujours doucement et quand je le touche, je le prévient
9° je m'assure qu'il s'hydrate parce que souvent ça fait suer.
10° je reste avec lui après le trip pour analyser avec lui

Et maintenant il y a un 11 grace à l'Apothicaire qui m'a révélé l'existence du citrate de magnésium que désormais nous prendrons avant et après les trips histoire de limiter le phénomène de crampes musculaires.

Bon dimanche,
Daane-El

Dernière modification par Daane-El (21 avril 2019 à  12:22)

Reputation de ce post
 
Tellement l'aventure, incroyable, j'adore. Ocram

"Seuls les poissons morts suivent le courant" , proverbe autrichien.

Hors ligne


Rick 
Modérateur
21311
Date d'inscription: 18 Sep 2018
Messages: 2165
Blogs
/forum/uploads/images/1556/set-and-setting.jpg

SINTES: analyse gratuite et anonyme de prods: www.psychoactif.org/sintes contactez: modos@psychoactif.org
Pour adhérer: www.psychoactif.org/forum/adhesion_psychoactif.php

Hors ligne


CrevetteSpatiale 
Nouveau membre
100
Date d'inscription: 03 May 2019
Messages: 4
très bon topic, étant débutante j'apprécie ces conseils.

Dernière modification par CrevetteSpatiale (10 mai 2019 à  17:33)

Reputation de ce post
 
merci pour le soutient [rick]

Hors ligne


Slocum 
Nouveau membre
France
700
Date d'inscription: 29 Mar 2019
Messages: 19

https://www.psychoactif.org/forum/uploads/images/1557/maxresdefault.jpg


Bonjour à tous, je voulais discuter dans les détails du meilleur Set et setting pour les champis mais je pense que l'on peut extrapoler à d'autres psychédéliques comme le LSD...

Se préparer au voyage fait partie du voyage, au mieux l'on se préparera au mieux le voyage sera. Avant de prendre des champis j'accomplis toujours une sorte de rituel, étape par étape qui met en confiance psychologiquement. Gardez en tête que nos esprits sont réceptifs au placebo et la part inconsciente de votre esprit est plus que jamais importante dans la perception d'un trip.

Voici donc comment je procède:

Le SET ( état d'esprit avant le trip)

INTRODUCTION : Pour avoir un état d'esprit le plus positif possible il faut chouchouter son esprit (logique bravo) mais aussi son corps. Tout d'abord sachez qu'il n'y a pas de solution miracle pour être bien dans sa peau, ces méthodes sont efficaces mais si vous êtes dans une période de mal-être important (ça arrive smile) alors abstenez vous pour cette fois et reportez l'expérience. C'est du bon sens. Cela étant dit.


Voici mes astuces pour être bien dans sa tête et son corps:

LE SPORT : Et oui, pour lier les deux il n'y rien de mieux que de faire une petite séance de sport. Je vais généralement courir une petite heure, cela me met dans un état de bien être (merci les endorphines) et me détend, en rentrant je suis fatigué, calme. Ensuite je m'hydrate bien et je prend une douche. Prendre soin de son corps nous renvoie une image positive de nous même, je me sens prêt, purifié en quelque sorte. Essayez et vous verrez. Cette méthode fonctionnera bien sur pour tous les types d'activités physiques je suppose mais je recommande néanmoins les sports d'endurance car ils sont plus doux et "contemplatifs"(vélo, natation...).


SE LAVER : prendre une douche chaude ou encore mieux un bain chaud est parfait pour se détendre et se "purifier". Je suis quelqu'un d'assez rationnel mais je trouve que se laver a un effet positif sur l'ego et m'aide à me sentir frais, nouveau et pur devant le trip à venir.

BIEN MANGER : manger sainement avant et pendant le trip est une de mes méthodes pour me sentir bien dans mon corps. C'est une des techniques qui permet de dire: "Je suis prêt, j'ai mis toutes les chances de mon côté".


ETIREMENT/MEDITATION : si vous n'êtes pas un adepte du Yoga ou de formes de méditation, l'étirement est un bon compromis. Après l'un ou l'autre on se sent détendu, zen. Pensez à éventuellement vous focaliser sur votre respiration, on y reviendra si nécessaire en cas de mauvaise expérience.


FAITES LE BIEN AUTOUR DE VOUS drogue-peace : Après avoir fait une bonne action l'Homme se sent bien, c'est comme ça. Ça peut paraitre un peu cliché mais c'est vrai que donner de l'amour est super efficace pour la confiance en soi. Faites donc plaisir à quelqu'un de votre famille (discutez, passez du temps ensemble, aider...), participez à une maraude près de chez vous... Restez humbles car personne n'est parfait et les champignons vous le rappelleront si nécessaire lol. Faire l'amour peut être très positif si vous êtes en couple à deux dans le trip, attention au consentement cependant:coeur:



LE SETTING ( l'environnement immédiat du voyageur)

INTRODUCTION : Sans doute un peu moins important que le SET il a néanmoins une place de choix dans la bonne préparation du trip. Tripper en festival mal entouré ou dans son appartement avec ses meilleurs amis peut faire la différence entre l'enfer et le paradis...merci-1


Voici mes astuces :


LA SECURITE : "Tripper sans flipper", avant le trip on écarte toute source de stress potentiel. Ainsi, je ne prévois pas de visites d'inconnus ou de personnes extérieures à l'expérience. Tous les objets potentiellement dangereux sont cachés, je pense aux couteaux, ciseaux, marteaux, briquets... De même pour les éléments stressants comme des oeuvres d'arts sombres ( très belles en conditions normales mais peuvent vraiment faire flipper pendant le trip). demon1


CONFORT : Je commence toujours par bien ranger, on met un peu d'ordre dans notre vie héhé, c'est typiquement une astuce au double avantage : attitude positive et sécurité en rangeant d'éventuels vêtements, câbles qui pourraient nous faire chuter...
Mettez vous dans une pièce lumineuse dans laquelle vous vous sentez bien, dans laquelle vous pouvez vous allonger (présence d'un lit, canapé, fauteuil...)



AMBIANCE : -Musique = très importante, véritable guide pour certains vous avez énormément de choix possibles. Reggae, electro, psy-trance, classique... le tout est que la vibe soit positive, agréable à entendre. Préparez tranquillement votre playlist avant le trip pour toucher à votre portable seulement si nécessaire et le moins possible. Néanmoins vous devez pouvoir changer d'ambiance rapidement en cas de malaise.
                 - Odeurs = pourquoi pas faire rougir un bâton d'encens avant le trip (veillez à l'éteindre avant) pour encore une fois marquer le "rituel".
   
                 - Activités = j'aime regarder de l'humour en début de trip, ainsi on reste bien dans un état positif, détendu. J'avoue avoir un petit faible pour Rick et Morty. Pendant le trip pourquoi pas dessiner (tout seul ou à plusieurs autour d'un cadavre exquis), dessiner tous ensemble autour d'un mot clé sur une grande feuille ou un rouleau est toujours sympa, tout le monde est occupé à une tache collective qui sera un bon souvenir à la fin. D'autres préfèrent jouer de la musique ou encore méditer.

                 - Visuels = pour avoir de beaux effets visuels pourquoi pas se procurer des supports psychédéliques graphiques ou même louer ou acheter des jeux de lumières pour l'occasion.



A BOIRE A MANGER : Avant le trip j'achète toujours de quoi grignoter pendant l'expérience comme des barres de céréales... Si vous décidez de manger pendant le trip il est important de cuisiner avant pour ne pas avoir à manipuler des instruments potentiellement dangereux (couteaux, feu) dans un état second. Ainsi en cas de faim il n'y a plus qu'à sortir la nourriture et c'est parti.
En ce qui concerne les boissons je me procure des boissons qui apportent quelque chose de positif à l'organisme. Les boissons vitaminées bleues ou du jus d'orange ou un soda vous feront du bien. J'ajoute que la couleur a un effet placebo certain, ainsi les boissons bleues (mes favorites) vous calmeront, contrairement aux rouges.


LE TRAITEMENT : Connaissez bien la substance que vous allez prendre. Sachez donc comment casser un éventuel mauvais voyage et quand le faire. Quand? Et bien dès que le mal-être n'est plus gérable, il faut savoir accepter un "bad trip" jusqu'à un certain point, essayez de penser à autre chose, focalisez vous sur un contenu (film...) ou sur votre respiration... Mais si malgré cela le sentiment de malaise est toujours présent alors pas de panique voila ce qu'il faut faire : prévenez vos amis sans les faire paniquer, posez vous, mangez et buvez, prenez l'antidote (pour les champignons et de nombreux psychédéliques on peut citer le CBD avec son action anti-psychotique en vente libre aujourd'hui, l'alcool avec modération inhibe légèrement les effets, et puis il y a les anxiolytiques comme le xanax à action courte qui sont efficaces rapidement. Vous n'allez pas rester dans cet état pour toujours, ne vous inquiétez vous redescendrez sur terre dans quelques minutes ou heures, même sans antidote.


TRIP SITTER ET COMPAGNIE : avoir un trip sitter qui ne sera pas dans le jugement et vous laissera tranquillement voyager est une excellente idée. Si vous ne pouvez pas, prévenez au moins une personne de confiance sans la faire stresser pour qu'elle soit là en cas de problème. J'ajoute qu'il vaut mieux ne pas avoir de trip sitter que quelqu'un que l'on connait mal, cela sera sans doute plus destructeur. Si vous décidez de voyager avec des amis veillez bien à ce que tout le monde soit consentant, pour les psychédéliques c'est d'autant plus important que le bad trip peut vite arriver. Il ne doit pas y avoir de conflits ou de tension entre vous.


Voilà pour moi le SET et SETTING idéal!


Faites attention à vous

SLOCUM

edit modo: j'ai juste ajouté la photo au début de ton message, merci d'avoir partagé ton message ici Slocum, au top! /rick

Dernière modification par Rick (11 mai 2019 à  01:18)

Hors ligne


Conscience 
Je suis une boucle étrange
France
1100
Date d'inscription: 06 Dec 2017
Messages: 125
Blogs
ça concerne surtout ma personne et c'est un peu délirant mais une fois j'avais ecrit ça :

Les X commandements du drogué



1) Il y a 99% de chance que ce que tu veux exprimer soit de la merde d'un point de vue extérieur. Alors garde le pour toi ! XD (ou utilise l'anonymat)
(je parle des choses qu'on aurait envie d'écrire par sms ou sur internet avec un public étrangé au trip)

2) Rien ne sert d'avoir peur car elle est irrationnelle et surtout éphémère ! <3

3) Prépare un set&setting d'excellence.

4) Lâche-prise, n'essaies pas de contrôler le flux de tes pensées.

5) Profite, regarde le monde avec tes yeux d'enfant curieux, passionné et positif

6) Temporaire est le trip, limitée est la durée de vie de la molécule.

7) Ne pas se formaliser, toujours rester bienveillant.




En fait, c'est un peu HS, c'est surtout quelques idées d'état d'esprit à avoir lors du trip

Dernière modification par Conscience (22 mai 2019 à  23:15)


https://27tentatives.tumblr.com/

Mes éclairs de lucidité au chocolat, un défouloir bidon

Hors ligne


SimonLN 
Nouveau membre
France
300
Date d'inscription: 03 Mar 2019
Messages: 2
Salut tous le monde,

J'aimerais partager avec vous les méthodes utilisées en EHPAD pour les personnes atteintes de démences, de paranoïa, ou autres. Si je vous en parle, c'est parce que j'ai déjà utilisé ces "outils" lorsqu'un ami à moi à fait un bad trip sous LSD, il y a quelques mois, et j'ai été particulièrement surpris de l'apaisement que ça lui a apporté. Ce sont des petits détails, mais qui peuvent vraiment changer la donne (dans certains cas). C'est divisé en trois : le regard, la parole et le toucher.

Le regard, c'est ce qui relie deux personnes qui l’échangent : Il faut essayer de se mettre à sa hauteur, pour montrer qu'on l'écoute, et pour éviter la sensation de supériorité/inferiorité. Un regard fuyant peut traduire un manque d'attention, ou d'intérêt

Pour ce qui est du toucher, un mot important que j'ai retenu, c'est progressif : le calin, c'est bien, mais ça peut surprendre, ça peut, pour certain, à certains moments, faire beaucoup d'un coup. Commencer par se rapprocher, caresser le dos, etc... (sans être envahissant bien sur, en respectant l'intimité). La lenteur et l'amplitude des gestes jouent beaucoup, personellement, quand je suis perché, qqn qui bouge tout le temps, qui fait de grands gestes, qui est beaucoup trop énergique, c'est pas rassurant. On en revient sur ce qui est souvent dit plus haut, être avec les bonnes personnes c'est super important

La parole c'est aussi vachement important, quand mon pote était en bad trip, j'ai fait l'erreur d'utilisé le mot douleurs, je ne sais plus dans quel contexte, ( j'avais prodé aussi ) et j'ai vraiment vu que ca a joué sur son état. Du coup des mots positifs, une voix calme, douce, un peu d'humour... Après avec l'humour faut faire gaffe tu peut vite donner l'impression que tu prends pas aux sérieux la situation, après j'en dis pas plus tout a déjà été dit sur les choses à dire qui peuvent rassurer

Voila, quelques petites choses pour les trips sitteurs, j'espère que cela aura été utile, merci encore à toi Rick d'avoir eu cette bonne idée, et de prendre le temps de lire et de faire une synthèse. Je pense que tout le monde à un petit conseil, une experience, qui peut aider quelqu'un d'autre

Prenez soin de vous,

Simon
Reputation de ce post
 
Merci ! Ca s'appelle la réassurance !
 
Merci à toi simon [rick]
 
Merci c est très intéressant/Janis

Hors ligne


DrLagoute 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 06 Sep 2019
Messages: 2
Blogs
Du GBL et du GHB

                le guide pratique pour triper sans danger (non exhaustif)


    A savoir :

            Propriétés physiques et chimiques du GBL (seulement du GBL)
       
Description : liquide huileux avec une légère odeur de caramel, un goût de plastique brûlé.
                     
                    Point de fusion : -44°C
                   
                    Point d’ébullition : 206°C

                    Point d’ignition : 0,15 kPa (à 20°C)

                    Densité de vapeur (air =1) : 3

                    Densité :  1,1286 g/mL

                    Solubilité dans l’eau : miscible

                    Solubilité dans les solvants organiques :  soluble dans  méthanol,         
                    éthanol, acétone et benzène
                   
                                        pH (en solution aqueuse à 10%) : 4,51
   
                    Tension de surface : 4,61 x 10-3 N/m

                    Viscosité :  1,717 x 10-3 m²/s (à 25°C)
   
                                           

    source : http://www.centres-antipoison.net/CCTV/ … L_2010.pdf



Info importantes:
           
Pour faire simple, le GBL acheter sur le internet (clear web) et souvent de bonne qualité,     étant donné qu'il n'est pas dilué il a un PH très bas, de quoi faire fondre un verre plastique, ou encore vos organes avec des dosages élever, ce qui peut entrainer de sérieux problèmes.

           


            Info générale :           
           
les effets:            Montée: environ 10/30 min     Durée: entre 2/4 heures (s'il n'y a pas de redrop)               

Dans l'ensemble tout le monde s'accorde sur le fait que doser sans excès le GBL comme le GHB a un effet euphorique     désinhibant ayant des ressemblances avec de l'alcool et avec un dosage légèrement plus fort (0.2-0.5 ml environ) le sentiment de ne plus comprendre ce qui nous entoure et l'effet sédatif se dévoile.
           
Si le dosage et trop fort vous risquer l'anesthésie (30 min/1h en moyenne) ou encore le coma, avec dépression respiratoire tachycardie et plus (c'est la surprise du chef), il suffit de fouiller sur les forums pour lire toutes les mauvaises expériences, et les décès liés à ces produit.
           
NE JAMAIS ASSOCIER A DE L'ALCOOL, MEME 1CL DE VODKA PEUT ETRE FATAL !!!

Il très important de diluer votre produit a x100 la dose avant sa consomation,
c'est-à-dire que si vous consommez 2 ml il faudra le diluer dans un liquide de 200 ml (20cl)           
(assez simple avec une grosse seringue)           


Réduction des risques*:           
le GBL et le GHB sont des produit avec un effet psychotrope a bas dosage, on parle de seuil compris de 1 à 2 ml pour une personne adulte.

Les dosages:
Ont voit beaucoup de personne assurant ne rien ressentire avec 2ml ou plus et d'autre personnes qui s'ecroule avec des dosage de 1.2ml, mais se qu'il en ressort et qu'il et mieu de commencer avec une dose comprise entre 0.8ml et 1ml, suite a quoi après avoir attendu 2h augmenter de 0.5 toute les deux heure,
Mais attention de ne pas depasser les 5ml en 12 heures.
Pour se qui et du GHB les dosage sont doublé,mais si vous
n'aite pas sur de se que contien votre liquide mieu vaut sous-doser.

Pour une personne de 75 kg/1M72 de sexe masculin ayant une bonne tolérance au produit du genre ketamine, opiacés le dosage peut se trouver aux alentours de 2.6 ml, ce n'est que des dosages suite à des expériences personnelles (rien de scientifique)

           
note personnelle:
il est très facile de s'en procurer sur le internet, a mes 18 ans j'étais en pleine recherche d'expérience, les produits comme les amphets, kétamine, LSD...était monnaie courante, mais le GHB avait mauvaise réputation dans mon entourage, malgré tout j'ai testé, les premiers trips m'ont laissé des souvenirs assez sales, du genre à vomir et s'endormir en pleine discussion, et les effets secondaires sont vite arrivé, des douleurs au bas du ventre à se coucher au sol, du sang à chaque passage aux wc, en     résultat il m'a fallu arrêter pendant 1 an la consommation orale de tout produit, les GBL et ultra-violent sur le corps, si vous souhaiter en consomer privilégier de le transformer en GHB, on trouve facilement des tuto sur internet.


Ce petit "guide" n'es que le recueille d'info que j'ai recueillie sur les forums, mon entourage et mon expérience personnelle, il n'est pas la réponse parfaite, il est important d'avoir le maximum d'info avant de se lancer, on ne passe pas le permis en ayant     conduit 2 heures sur un parking avec papa, les prods c'est la même chose, j'espère que ça vous aidera à clarifier vos informations.          
           
            merci à vous. "trip safe, trip clean"

" trip safe, trip clean "

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Plaisir et drogues - L'importance du set and setting pour vivre au mieux son expérience UD
par Core a Corps, dernier post 18 septembre 2018 à  13:34 par Core a Corps
  0



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Particier à l'étude sur les liens entre deepweb et usage de drogue
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    10 septembre 2019Commentaire de Pedro El Loco (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 8jCommentaire de BobKelso (95 réponses)
     Forum UP ! 
    Première fois - Mon premier Bong & Notre première fois
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Première fois - TR Butane
    Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a moins d'1mn
    174
    Commentaire de plotchiplocth dans [Conseils généraux de...]
    (1213 réponses)
     Forum 
    Heroine et xanax, temp d'attente
    Il y a 2mnCommentaire de Vivel dans [Heroïne...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Diazépam - 50mg de Valium ?
    Il y a 44mn
    1
    Commentaire de Sufenta dans [Benzodiazépines...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Bad trip & Crise de panique - Besoin d’avis soirée Space cake
    Il y a 52mnCommentaire de RawBeefTeK dans [Cannabis...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Recette - Extraction psilocine
    Il y a 1hCommentaire de Grp dans [Psilocybe - Champigno...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Quand puis-je manger après ingestion de champis ?
    Il y a 1hCommentaire de IWantToSeeTheOth... dans [Psilocybe - Champigno...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Expériences - Votre produit et votre mode de consommation du moment
    Il y a 2hCommentaire de Indi.K dans [Cannabis...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Visite medical test urinaire
    Il y a 2hCommentaire de MOI1234 dans [Drogues et travail...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Trip Lsd Seul
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Cub3000 dans le blog de Inconnitotester
    (13 commentaires)
     Blog 
    Le bout du tunnel est-il encore loin..
    Il y a 6hCommentaire de Téméraire dans le blog de Téméraire
    (4 commentaires)
     Blog 
    Testé positif aux opiacés, mais je prend de la codéïne
    Il y a 12h
    3
    Commentaire de plotchiplocth dans le blog de mitch
    (11 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Sevrage des benzodiazépines
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Heashka nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     S'informer des modélisations scientifiques récentes <3
    par Heashka, le 06 Sep 2019
    Comme vous devez commencer à le remarquer, j'adore les schémas. Explicite, compréhensif, simple pour tous, bref. En voici qui devrait vous plaire : 1) Reconnaître l'origine de l'intoxication (si y en a en ambulatoire ici vous privez pas de télécharger l'image) : 2) Quels effets après baiss...[Lire la suite]
     Dépendant à la codéine au moment de la fin de sa vente libre, (juillet 2017) qu'êtes vous devenus ?
    par 4lex, le 05 Sep 2019
    Plop o/ Pour les livres d'histoires je me permet de mettre ma petite histoire perso à ce sujet. J'ai pris de la codéine avant l’arrêté pendant près de 10 ans. Avec le recule, sur les derniers mois, je prenais des doses assez forte (vu mon gabarit). Ceci étant, avec ça je me sentais sur un...[Lire la suite]
     plug et sodomie avec la 3MMC
    par Daane-El, le 02 Sep 2019
    Salut, J'ai testé pour vous: marque Durex ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* marque Mannix ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* aussi marque repère de chez Intermarché ça pète en moins de 5 minutes marque repère de chez super U ça pète pas mais alors ça pète pas du tout j...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Très bon post suf dans [forum] 50mg de Valium ?
    (Il y a 1h)
    TR sympa, si on connaît le butane on ne peut que se reconnaître / L'Apoticaire dans [forum] TR Butane
    (Il y a 6h)
    Quelqu’un à trouvé ma pelleteuse !?! dans [commentaire de blog] Testé positif aux opiacés, mais je prend de la codéïne
    (Il y a 7h)
    +1 j'en dirait pas plus Abraca dans [commentaire de blog] Testé positif aux opiacés, mais je prend de la codéïne
    (Il y a 9h)
    Clairement.... Randall dans [commentaire de blog] Testé positif aux opiacés, mais je prend de la codéïne
    (Il y a 10h)

    Pied de page des forums