Psychoactif
Témoignage et appel à l'aide / PsychoACTIF


Témoignage et appel à l'aide

#1 
Billie Jane 
Nouveau membre Belgique
13 juin 2019 à  23:05
Poison je rêve

En surface les douleurs s'effacent

Fume moi envole moi

En paix plus rien plus peur

Ni de la mort

Ni de la vie

Mais le soleil se lève

La lumière point

Je te cherche et j'attends

J'attends pour reprendre vie

J'attends que tu reviennes



J'ai commencé à faire ça seule

Pour ne pas t'appeler

Me sevrer de toi.

Attachée

Ça me rattrape

Ça me fouette

Maladif

Corrosif

Combler ton vide

A tout prix

Dangereusement

Vivre double

Mil visages

Mentir

Se cacher

La solitude

C'est devenu mon essence

Ma panne aussi

Mes cris

Le terrible vertige

De vos absences

There's a hole in everything, that's how the light gets in. (L.Cohen)
I'm full of hole, let's see the light.

Hors ligne


#2 
Billie Jane 
Nouveau membre Belgique
13 juin 2019 à  23:49
Bonsoir à tous,
Voici qques mots que j'ai écrit pour tenter d'atténuer ma douleur.
J'ai traversé une grave dépression qui a commencé il y a deux ans, j'ai été hospitalisée en psychiatrie et diagnostiquée bipolaire. Moi qui suis plutôt bien entourée, je me suis retrouvée assez seule pendant une assez longue période. Un ami d'ami est venu vers moi et m'a proposé de m' emmener de temps en temps chez lui à la campagne pour prendre l'air. J'ai accepté et nous avons commencé une relation d'amants. Il m'a proposé de fumer avec lui, j'ai accepté, j'étais bien à la masse et très fragile à l'époque. Je ne savais absolument pas ce que c'était, je voyais ça comme qque chose de récréatif. Je prenais 2 ou 3 tafs sur tte la soirée. Cet homme est consommateur depuis 15 ans, à l'époque je l'ignorais. Il a été là pour moi m'a soutenue on a énormément discuté. Mais il a parfois des sautes d'humeur et peut devenir très blessant. Qd j'allais chez lui il avait systématiquement de quoi fumer. J'ai commencé à en vouloir plus. Puis j'ai voulu rompre avec lui car je me suis rendue compte de la sale situation ds laquelle j'étais. Qd je ne le voyais pas je ne consommais pas. Mais je n'arrive pas à le quitter et chaque fois que je le revois la machine se remet en route et je me suis mise  à consommer seule.
Quand je commence je ne sais plus m'arrêter et je me mets ds une situation financière nulle. J'ai deux enfants. Je ne pensais jamais me retrouver ds ce genre de situation, je n'ose pas en parler, même à mon psychiatre, je me sens honteuse, j'ai peur pour moi, pour mes enfants, je n'arrive pas à me séparer de cet homme et  du crack.
Pouvez vous m'aider ?
S'il vous plaît que quelqun me réponde ce soir. Je me sens tellement seule. Je suis en train de fumer et je dois absolument trouver un moyen de me stopper car je dois être en état demain... Help!

Dernière modification par Billie Jane (13 juin 2019 à  23:57)


There's a hole in everything, that's how the light gets in. (L.Cohen)
I'm full of hole, let's see the light.

Hors ligne


#3 
Bootspoppers 
Adhérent PA; Friend-zonard e France
27 juillet 2019 à  00:33
Je tombe sur ton blog que je n'avais pas vu. Je me sens touché par ce que tu exprimes.
La première chose à faire c'est de ne pas avoir honte. Tant que tu as honte, tu ne peux pas t'en sortir.
Ensuite il faut effectivement parler à ton psychiatre. Ou un addictologue. C'est très dur de s'en sortir tout seul.

Faire des photos, des messages (no overdose-Chemsex-RDR). Dépénalisons les substances PA : cliquez pour adhérer à l'association!

Hors ligne


#4 
Billie Jane 
Nouveau membre Belgique
02 août 2019 à  04:39

Bootspoppers a écrit

Je tombe sur ton blog que je n'avais pas vu. Je me sens touché par ce que tu exprimes.
La première chose à faire c'est de ne pas avoir honte. Tant que tu as honte, tu ne peux pas t'en sortir.
Ensuite il faut effectivement parler à ton psychiatre. Ou un addictologue. C'est très dur de s'en sortir tout seul.

Merci Bootspoppers pour ton intérêt. Un jour je vois le crack comme un démon dangereux une torture une prison un tueur de vie, le lendemain sans le savoir j'en fume, ca m'amuse, je ne suis pas accro pdt un an. C'est récréatif je m'en fous un peu. Puis un jour, à un moment précis, je ressens l'effet intense sur mon corps et mon état d'esprit. Une délivrance un soulagement tout devient plus simple la souffrance se pose en souvenir lointain montre la possibilité d'une disparition. Alors je commence à calculer, cacher, demarcher, seule. Aussi je cherche à m'emanciper de l'homme qui m'y a initiée. Je cherche à être plus forte que lui. Je ne pense jamais à la dépendance, ca me semble trop loin de moi, j'en ai tellement peur, j'en ai tellement vu s'effondrer perdre leur vie leur statut à cause de la dépendance. Non cela ne m'arrivera jamais. Puis je ne sais même pas que ce que je fume est en réalité du crack, pas juste de la coke. Et voilà je suis prise au piège, j'agis comme un gosse qui n'a peur de rien. Les choses se précisent s'enraillent je me sens bien je prends des décisions j'avancent j'entre en communication avec le monde extérieur j'exprime mes désirs et mes besoins. Puis je m'enferme je rate mes rdv, j'arrive late au boulot, je ne fais plus que ca, je ne pense plus qu'à ça. Cette période là a bien failli me mettre dans une situation irréversible. Aujourd'hui je sais je lis je me renseigne. J'essaie de trouver des moyens de tenir, je n'y arrive pas tout à fait. J'ai une situation à redresser. Une vision supplémentaire de moi, qui je suis comment je fonctionne ce que je cherche ce que je veux ce que je ne veux pas, il me faut observer accepter ne pas trop me juger comprendre ce que ce produit m'apporte qui pourrait être positif si bien géré. On va trouver ça ici, il y a de la matière n'est ce pas ?


There's a hole in everything, that's how the light gets in. (L.Cohen)
I'm full of hole, let's see the light.

Hors ligne


Couper les ponts, changer de ville si necessaire...

Si ta depression dure peut etre que te recentrer en post cure peut aider et permettre un eloignement...

Cest pas evident la base qd on est trop dedans...
Mais il faut y croire, on peut sen eloigner, voir sen degouter...

Courage

Ces propos n'engagent que moi (et mes multiples personnalités) fume_une_joint

Hors ligne


#6 
Brekhounov 
Nouveau membre
03 août 2019 à  15:31
Je suis moi-même usager de la psychiatrie.
Si tu as des appréhensions à en parler à ton psychiatre ou à tes infirmiers, tu pourrais par exemple demander à modifier ton traitement pour un médicament tel que l'Aripiprazole (si tu souffres de bipolarité de type I). Ça pourrait peut-être t'aider à retrouver tes phases up et ta motivation, sans l'aide de produits stupéfiants.
Les recherches sont encore au stade expérimental mais il est avéré que ce traitement réduit drastiquement les phases de craving de cocaïne chez les mammifères.
Néanmoins la meilleure solution serait peut-être effectivement de couper les ponts avec ton entourage consommateur et de demander une cure. Ce n'est pas un aveu de faiblesse de demander de l'aide.

Courage à toi, je sais que les gens aussi experts qu'ils soient dans leur domaine voient d'un œil particulier les consommateurs de cocaïne.

Mom! Cancel all my appointments, pacman fucked up my xorg.conf again!

Hors ligne


Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

14
[ Addiction ]
Un appel à l'aide pour un accros au crack en détresse
[ Dernier message : 04 septembre 2019 à  19:20 par Rick]

[IV] Coke overdose - Convulsions - Appel au Samu - Votre avis ?
[ Dernier message : 02 mai 2019 à  20:09 par Wonderland]

[ Addiction ]
Témoignage
[ Dernier message : 13 juillet 2018 à  04:29 par pazok]

En ce moment sur PsychoACTIF

Annonce Psychoactif
Particier à l'étude sur les liens entre deepweb et usage de drogue
02 septembre 2019 - Commentaire de CesareLombroso
Le Fanzine N°3 est sorti
21 juillet 2019 - Commentaire de Soward
Participer à l'enquete Eurotox
Appel à témoignages
13
Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
Il y a 7j - Pedro El Loco
95
De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
Il y a 5j - BobKelso
Forums
Trip report : "Nous avons fais toutes les erreurs possible pour no...
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
[ Drogue info ]
Demande d'avis
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
SOS besoin d’écoute : 3MMC , sexualité, célibat, bien être etc;
41
Hospitalisation forcée d'un accro au crack
 8, Il y a 11mn - sud 2 france dans [Cocaïne-Crack...]
Soif de lecture ? The boite de Pandore :super:
 2, Il y a 12mn - Heashka dans [Au coin du comptoir.....]
Fausser un test urinaire ... :D
Il y a 17mn - Fakeme dans [Au coin du comptoir.....]
13
[ Dépistage ]
Temps de durée dans les urines (tramadol°°)
Il y a 20mn - Fakeme dans [Tramadol...]
[ Effets ]
MDMA en sniff
Il y a 21mn - bada84 dans [MDMA/Ecstasy...]
[ Addiction ]
Protocoles thérapeutiques pour les addictions
Il y a 23mn - Heashka dans [Echanges entre profes...]
[ Arrêt & Sevrage ]
Demande de renseignements sur sevrage fentanyl
Blogs
1
Trip Report
RCs.. "je n'ai pas su résister"
Il y a moins d'1mn - Commentaire de Dextro dans le blog de Dextro
8
No comment
Je ne supporte pas le paracétamol !
Il y a 34mn - Commentaire de Téméraire dans le blog de Téméraire
1
Expérimental
Partie 1 : Cibles des médicaments (affinité, activité et sélectivité)
Il y a 40mn - Commentaire de Heashka dans le blog de Heashka
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
20 août 2019 - Stelli dans Cannabis
Les derniers champis
les mots justes. Oui l'humain s'habitue à TOUT même au pire s2f
dans [forum] hospitalisation forcée d'un accro au crack, Il y a 1h
Retour interessant, merci ! Ocram
dans [forum] Premier retour d'expérience après 1 semaine de millepertuis, et quelques interaction , Il y a 9h
First LSD trip, first TR. Cool! Ocram
dans [blog] Trip Lsd Seul, Il y a 18h
Les mots sont justes et l'analyse pertinente. Randall
dans [forum] hospitalisation forcée d'un accro au crack, Il y a 20h
très bien exprimé
dans [forum] hospitalisation forcée d'un accro au crack, Il y a 1j
Nouveaux membres
alexaty, Lapin(te), root13 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS