Depression sévère, photophobie et fatigue chronique / PsychoACTIF

Depression sévère, photophobie et fatigue chronique

Publié par ,
941 vues, 11 réponses
Hopeinfuture 
Nouveau membre
000
Inscrit le 14 Aug 2020
4 messages
Bonjour,

Je suis age de 24 ans et je suis bloqué dans une période assez sombre depuis environ 2 ans.
Depuis environ 2 mois je suis dans une crise sucuidaire qui dure, j'essaye d'aller de l'avant de ne pas me laisser allé mais j'ai mon corps qui part complètement en vrille ...
J'ai commencé les drogues par le cannabis j'ai fumais assez régulièrement durant mon lycée puis j'ai continué en 1ere année d'étude supérieur.
Durant ma 1ere année d'étude supérieur j'ai commencé à consommer des drogues dures (mdma et ecstasy) environ une fois tout les 2 mois (je sortais en club et je prenais jusqu'à 3 para ou ecsta). Jusque là tout allé bien, oui j'ai changé d'environnement et j ai arrete les drogues (j ai du me drogue 1 ou 2 fois max pendant ma 2eme année .... puis 3eme année plus rien.
Bien sûr malgré ça, j'ai toujours aimé boire et j'ai souvent fais des soirées avec de l'alcool et des clopes comme tout le monde de temps en temps en dehors des drogues.

A la fin de ma 3eme année, je sortais d'une rupture amoureuse qui m'a mis vraiment mal. J'ai fais une grosse depression et j'ai donc décidais de partie 1 an à l'étranger à l'autre bout du monde. Et malheureusement pour moi j'ai repris les fêtes et les soirées techno ect ... sauf que sur une période de 3 mois j'y suis allé assez fort. Je consommait de la md et la cocaïne toute les 2 semaines environ, et j'ai fais une grosse soirée sur 3 jours ou j'ai fais md/coke le 1er et deuxième jour, et le 3eme soir j ai finis avec du lsd.
C'était ma première fois sous lsd et je ne mettais pas du tout renseigné sur cette drogue. Ma perché à glisse petit à petit vers beaucoup d'angoisse, je pense que suite à mes 2 jours précédent je n'avais plus de serotonine/dopamine et mon cerveau a du cracker  complètement... résultat le matin avant de dormir j'ai fais ma 1ere crise d'angoisse vers mes 21 ans ...
Ensuite j'ai continué mon voyage à l'étranger je suis allé en Asie, j étais très déprimé mais pas anxieux, j'ai démarré une dépression (et c était que le début...).
7 mois après ma prise de lsd, j ai commencé à travaillé en entreprise en alternance en France et j'appehendais bcp cette expérience, résultat j'ai fais énormément de crise d'angoisse à ma rentre scolaire. J'étais incapable de m'exprimer à l'oral devant une classe/entreprise. J'ai passé l'année enferme chez moi.
En plus de ça durant l'année j ai développé une photophobie, toute les lumières m'agressé, surtout les lumières claires (temps nuageux lumineux en hiver par exemple) ou même les néons dans des supermarché.
On va dire que depuis cette prise de lsd ma vie est devenu un enfer.
J'ai aussi perdu en aisance relationnelle/oral, parfois j'ai du mal à m-exprimer je me sens nul, je ne sais pas quoi dire quand je suis en grouoe, j'ai du mal à regarder les gens dans les yeux lorsque je parle ...
Je n'étais pas comme ça avant, j'ai toujours été qqn d assez anxieux et hypersensible, mais ces putain de drogues on active un truc pas bon en moi, je n'arrive plus à gérer mes émotions, je ne peux plus cacher mes peurs ou mes colères, et c'est très handicapant dans ma vie de tous les jours. Je suis triste presque tout le jours je ne sais pas comment faire pour m'en sortir.
Depuis mon voyage je n'ai pas retrouvé de copine même refais l'amour, j'ai énormément de blocage et je sais pas à qui en parler...
J'aimerai trouve de gens qui sont passé dans des phases comme ça, qui s'en sont sorti.
Ajd ça va faire 2 ans que je n'ai pas touché à une drogue, je fais pas mal de sport, j'ai changé mon alimentation, j ai pris de rdv avec des hypnotherapeute, psy, médecin généraliste mais rien ne change.

J'ai même essayé des anti depresseurs (pendant 1 semaine) mais j ai arrete car je ne les supportais pas, et je ne veux plus toucher à une pilule ou n'importe quel truc chimique.

J ai 24 ans et j'ai vraiment peur pour mon avenir, je veux pas passé à côté de ma vie (pro et surtout sentimental), je suis mal dans ma peau et je veux vraincre ma depression et mon anxiété de tout les jours.

J essaye de prendre soin de moi et faire de la méditation ect mais parfois le soir je suis juste abattu et j ai envie de quitter ce monde. J'ai réussi mes études, fais un bon bac j'étais pas con, bilingue bref j avais des capacités et j ai l impression d avoir tout foutu en l'air à cause de cette putain de drogue.

Si quelqu un peut m aider ou même témoigner de comment se sortir de ce cercle vicieux psychique, votre aide sera la bienvenue

Ps : je le répète je ne prends plus aucune drogue depuis 2 ans, il m est arrivé de faire quelque fête avec l'alcool mais je pense même arrête ça, je ne veux plus chercher de paradis artificiel, je souhaite être heureux dans ma vie de tous les jours avant tout ...

Hors ligne

 

Mortythetraveler 
Nouveau Psycho
France
500
Inscrit le 08 Nov 2019
72 messages
Salut,
Je me retrouve pas mal dans ce que tu rapportes. J'au abusé de la mdma, du lsd et d'un peu de tout à côté (beaucoup d'alcool, du canna, un peu de ketamine...). Mais la mdma y etait pour beaucoup chez moi.

J'ai trop aimé cette drogue, même prise à intervalles assez reguliers elle a eu sur moi des effets assez devastateurs.

J'ai consommé presque uniquement dans des contextes festifs, des descentes très difficiles à la clé, pouvant parfois atteindre des durées d'une semaine entière, et un etat de mal être moins perceptible mais toujours present le reste du temps. Il y avait là un rapport avec le fait de découvrir la vie seul, donc ne plus être entouré de ma famille. Mais également le rythme de vie ( défonce le WE, études la semaine).

Aujourd'hui je pense avoir passé un gros cap, même si pas définitif, je suis repartis sur de bonnes bases. Voilà les clés qui m'ont aidé à m'en sortir :

-j'ai beaucoup repris le sport au début, 2 mois à ne presque que faire ça.

-j'ai trouvé un nouveau travail (pour l'été, car j'étudie le reste de l'année). Avoir un rythme, des horaires m'a enooooormement aidé. Ce taff ne me permet presque pas de sortir, ou alors sans alcool car horaires très intenses.

-retrouver la vie avec ma famille, même si ce n'est pas ce que je préfère, vivre seul tend à me faire deprimer plus facilement

-retrouver une alimentation équilibrée, se forcer à prendre un petit déjeuner complet pendant un temps est relou mais le bénéfice que ça apporte a mes journées est immense, et cela devient avec le temps un automatisme

-le point de loin le plus important : se dire que l'on veut être heureux, que l'on veut arrêter de se morfondre, et que l'on veut aller de l'avant. Passer cette phase doit devenir ta principale préoccupation, quitte à tout plaquer un temps juste Pour ça. Par contre il ne faut pas se frustrer si cela prend du temps, c'est normal, il faut persévérer encore et encore. La vie est une construction mentale de ce que l'on veut en faire, tout est question de perception des choses.

-DU TEMPS. Parfois beaucoup, pour moi ça a été un travail sur peut être 6 mois, pour environ 1 an de mal être. Pour certains c'est 2 semaines, pour d'autres 5 ans. Je pense que le point précédent est vraiment le plus important dans ta reconstruction. Le mental. Si tu comprends ca, tu approcheras plus les 2 semaines que les 5 ans.

Bon courage à toi, je ne connais que trop bien la situation dans laquelle tu es. Je peux te le dire: n'importe qui peut s'en sortir. Hier j'étais déprimé à en pleurer, j'avais du mal avec les gens, je ne me sentais pas à ma place. Aujourd'hui, je pourrais rentrer dans un bar et crier haut et fort que j'aime la vie, que j'aime MA vie, et en resssortir tout fier!

Force!
Reputation de ce post
 
Jsais pas si ce sont les meilleurs conseils, mais j'ai envie de les appliquer >J

Explorateur du temps et de l'espace (mais seulement à l'intérieur de ma tête, j'aime pas faire ma valise smile )

Hors ligne

 

Régular Psyché 
Psychopathe Actif
Palestine
1500
Inscrit le 20 Feb 2020
370 messages
Brrrrr.... Rien que de te lire sa me fait pensé à moi quand j'était au plus bas.. 

Enfin.. T'en est au début. Et y a un looong cheminement spirituelle qui se dresse devant toi. Et comme dis au dessus sa peut prendre 1 an chez certain, 10 pour d'autre, voir plus ..?

Pour info moi j'ai mis 8 ans avant de pouvoir respiré un peu et me sentir bien dans mes basket.

Je plussoie tout ce qui est au dessus pour les conseille. A part pour les petits déjeuné.. C'est une fausse idée reçu de croire qu'un petit déjeuner est indispensable.

Je t'invite aussi à étudier et expérimenté le Jeûne. C'est un outil formidable pour n'importe quel trouble physique et psychologique. C'est personnellement ce qui m'a le plus aidé.

Dernière modification par Régular Psyché (14 août 2020 à  03:55)


On devrait foutre du LSD dans les chemtrails .

Hors ligne

 

Hopeinfuture 
Nouveau membre
000
Inscrit le 14 Aug 2020
4 messages
Mais quels ont été vos outils ?
Vous vous êtes appuyé sur quoi pour changer votre mental ?

Pour le jeune, je connais ... Je vais essayer d'en faire un sec sur 3 jours (je suis mince donc je peux pas me permettre de faire des longs jeune)...
J'ai regardé bcp de video de youtubeurs américains ou même de Thierry Casanovas, ça me plaît tout ce monde, mais bon les médecines alternatives j ai l impression qu'on peut vite se perdre dedans surtout quand on est dans un période où on est un peu faible mentalement ...

Mais durant ton "cheminement spirituel" comment est ce que tu faisais ? Est ce que tu as consulté un professionnel (TCC, hypnose, nathuropate...).

Morty the traveler, comment as tu fais pour changer ton mental ? Tu te le repetais juste ?

Je veux vraiment me débarrasser de tout ces symptômes (migraine, photophobie ...) et surtout la fatigue, parfois à 17h je m'ecroule chez moi alors que parfois je suis capable de courir 20 km, faire du sport.
Je sais que tout ce que je ressens est purement psycho somatique et pas organique. Et ce qui m énerve c est que je le subis, j ai vu ma descente au enfer se faire petit à petit...
Je veux pas rester comme ça

Hors ligne

 

Mortythetraveler 
Nouveau Psycho
France
500
Inscrit le 08 Nov 2019
72 messages
Personnellement, ma manière d'améliorer mon mental et ma personnalité tous les jours se base surtout sur la répétition, oui, mais aussi au dépassement de mes limites, même si c'est presque rien à chaque fois, toujours les franchir un peu plus chaque jour.

Donc toujours me répéter "j'ai envie d'etre heureux, je n'ai plus envie d'être comme ça", et le transcrire dans ma journée, me forcer à sourire jusqu'à ce que ça devienne automatique à force, toujours un peu plus longtemps, être plus avenant envers les gens, même si tu commences juste par des trucs bidons c'est hyper important (par exemple parler de trucs à deux balles avec la caissière au supermarché, aux gens qui attendent le bus avec toi, y a des milliers d'interractions possibles par jour. C'est un travail sur soi avant tout, mais qui se fait avec les autres!

Quand je suis pas bien, angoissé, déprimé, que ce soit chez moi ou au taff, un exercice de respiration profonde et prolongée et hop, ça va beaucoup mieux.

Tu parles de vidéos YouTube, force toi à en regarder sur le bien être, comment ça marche, commencer se surpasser et transgresser ses peurs. Fais marcher ta tête et ton imagination !

Explorateur du temps et de l'espace (mais seulement à l'intérieur de ma tête, j'aime pas faire ma valise smile )

Hors ligne

 

Régular Psyché 
Psychopathe Actif
Palestine
1500
Inscrit le 20 Feb 2020
370 messages
Déjà déstresse un coup mec, tu vas pas rester comme ça.

Après y a pas de recette miracle. Et tu vas devoir trouvé celle qui convient le mieux à ta psychologie et à ton corps. Car chaque corps est diffèrent.

Va falloir que tu continues tes recherches, et que tu expérimentes. C'est un travaille de longue alène. Mais à un moment donné tu finis par y trouver ton compte.

Pour ce qui est de la spiritualité c'est pareille. Certain trouverons une philosophie de vie qui les convient dans la chrétienté ( comme Thierry Casasnovas par exemple ), d'autre dans l'hindouisme, d'autre dans l'islam, ou même encore dans l'athéisme. D'autre prennent ce qui leur convienne le mieux dans toute les religions et en font un mixe.


Le but étant d'aller vers ce qui te correspond le mieux, tout en essayant de ne pas être trop trop rigoriste.

Moi je me retrouve beaucoup dans la philosophie Hindou. Mon maitre s'appelle Sadhguru. Et malgré que je ne sois pas en accord avec sa vision politique du monde, c'est un homme immensément sage.

Dernière modification par Régular Psyché (14 août 2020 à  18:04)


On devrait foutre du LSD dans les chemtrails .

Hors ligne

 

Hopeinfuture 
Nouveau membre
000
Inscrit le 14 Aug 2020
4 messages
J'essaye de m'en sortir , mais je suis dans un cercle vicieux ... j ai mal à ma tête souvent et je supporte pas la lumière blanche vive ... ça me pourri la vie. Surtout les gens quand ils me parlent interagissent avec moi se rendent bien compte qu'il y a quelques choses qui cloche avec moi ... Et donc ils ont pas spécialement envie de me connaître ou me range vite dans une case.

Je sais pas quoi faire, je galère niveau argent, niveau social, niveau tout quoi ... parfois j ai vraiment envie de prendre un allé simple pour voir  comment c est de l'autre côté... mais par respect pour ma mère je peux pas faire ça, du moins pas encore car si je reste bloqué je pense que je vais en arrive la ...

Je suis vachement isolé je sais pas quoi faire, j'ai peur du futur et ma "phobie sociale" mon anxiété c est vraiment un frein à ma réussite et mon épanouissement et je galère à tout dépasser tout seul ... j essaye de faire de l hypnose mais ça me coûte cher je peux pas me permettre d en faire trop

Vous êtes devenu quoi vous ? Ceux qui sont passé par la ou j en suis

Hors ligne

 

Régular Psyché 
Psychopathe Actif
Palestine
1500
Inscrit le 20 Feb 2020
370 messages
C'est fou comme j'ai l'impression de me reconnaitre dans ce que tu écris xD ...
Cette détresse.. Comme si y avais plus aucun espoir.. Mon dieu..

Hopeinfuture a écrit

Vous êtes devenu quoi vous ? Ceux qui sont passé par la ou j en suis

J'ai une femme, une maison, un travaille et quelque amis.

Niveau bizarrerie jsuis sur que j'était au même niveau voir pire que toi. Contrairement à toi, j'avais même pas le bac, donc pour démmarré dans la vie avec avec confiance jpeux te dire que sa à était compliqué ! Mais je peux te dire aujourd'hui que je m'en bat les steaks ! Je me sent bien moins con et plus cultivé que la plupart de ces abrutits qui hurle de joie pour un diplôme qui ont peu le dire ne sert quasiment à rien.

J'ai quasiment plus d'anxiété social, j'arrive à dialogué avec les gens quand y à quelque chose à dire. Et quand y a rien à dire.. Et bah y a rien à dire c'est tout, je suis pas la en trin de balisé parce que y a personne qui parle ou jsais pas quoi.

Je me répète. Prend ton mal en patience. Un jours quelque chose va se débloqué en toi.


On devrait foutre du LSD dans les chemtrails .

Hors ligne

 

guygeorges 
Psycho sénior
5431
Inscrit le 12 Mar 2015
802 messages
A un niveau plus légers je me reconnais en toi. Traumatisé par un badtrip. Perdu toute confiance en moi, j'ai du la regagner petit à petit.

Je te conseillerai de tester l'EMDR sur ton traumatisme au LSD. C'est une thérapie brève. Si tu sens que la charge émotionnelle de ton souvenir est toujours élevée, ça ou n'importe quel autre souvenir, alors cette thérapie peut te débloquer (en quelques séances et peut être que tu peux trouver un psychiatre formé a cette technique car sinon ça coûte cher, comme toute thérapie). J'ai l'impression que comme moi tu reste avec un truc de l'inconscient qu'est remonté mais qui a été mal digéré. C'est ma façon de voir les choses, on pourrai dire auss de la somatisation si tu veux.

Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

Nuit blanche Anouk 
Nouveau membre
Suisse
200
Inscrit le 26 Nov 2019
41 messages

Hopeinfuture a écrit

Bonjour,

Je suis age de 24 ans et je suis bloqué dans une période assez sombre depuis environ 2 ans.
Depuis environ 2 mois je suis dans une crise sucuidaire qui dure, j'essaye d'aller de l'avant de ne pas me laisser allé mais j'ai mon corps qui part complètement en vrille ...
J'ai commencé les drogues par le cannabis j'ai fumais assez régulièrement durant mon lycée puis j'ai continué en 1ere année d'étude supérieur.
Durant ma 1ere année d'étude supérieur j'ai commencé à consommer des drogues dures (mdma et ecstasy) environ une fois tout les 2 mois (je sortais en club et je prenais jusqu'à 3 para ou ecsta). Jusque là tout allé bien, oui j'ai changé d'environnement et j ai arrete les drogues (j ai du me drogue 1 ou 2 fois max pendant ma 2eme année .... puis 3eme année plus rien.
Bien sûr malgré ça, j'ai toujours aimé boire et j'ai souvent fais des soirées avec de l'alcool et des clopes comme tout le monde de temps en temps en dehors des drogues.

A la fin de ma 3eme année, je sortais d'une rupture amoureuse qui m'a mis vraiment mal. J'ai fais une grosse depression et j'ai donc décidais de partie 1 an à l'étranger à l'autre bout du monde. Et malheureusement pour moi j'ai repris les fêtes et les soirées techno ect ... sauf que sur une période de 3 mois j'y suis allé assez fort. Je consommait de la md et la cocaïne toute les 2 semaines environ, et j'ai fais une grosse soirée sur 3 jours ou j'ai fais md/coke le 1er et deuxième jour, et le 3eme soir j ai finis avec du lsd.
C'était ma première fois sous lsd et je ne mettais pas du tout renseigné sur cette drogue. Ma perché à glisse petit à petit vers beaucoup d'angoisse, je pense que suite à mes 2 jours précédent je n'avais plus de serotonine/dopamine et mon cerveau a du cracker  complètement... résultat le matin avant de dormir j'ai fais ma 1ere crise d'angoisse vers mes 21 ans ...
Ensuite j'ai continué mon voyage à l'étranger je suis allé en Asie, j étais très déprimé mais pas anxieux, j'ai démarré une dépression (et c était que le début...).
7 mois après ma prise de lsd, j ai commencé à travaillé en entreprise en alternance en France et j'appehendais bcp cette expérience, résultat j'ai fais énormément de crise d'angoisse à ma rentre scolaire. J'étais incapable de m'exprimer à l'oral devant une classe/entreprise. J'ai passé l'année enferme chez moi.
En plus de ça durant l'année j ai développé une photophobie, toute les lumières m'agressé, surtout les lumières claires (temps nuageux lumineux en hiver par exemple) ou même les néons dans des supermarché.
On va dire que depuis cette prise de lsd ma vie est devenu un enfer.
J'ai aussi perdu en aisance relationnelle/oral, parfois j'ai du mal à m-exprimer je me sens nul, je ne sais pas quoi dire quand je suis en grouoe, j'ai du mal à regarder les gens dans les yeux lorsque je parle ...
Je n'étais pas comme ça avant, j'ai toujours été qqn d assez anxieux et hypersensible, mais ces putain de drogues on active un truc pas bon en moi, je n'arrive plus à gérer mes émotions, je ne peux plus cacher mes peurs ou mes colères, et c'est très handicapant dans ma vie de tous les jours. Je suis triste presque tout le jours je ne sais pas comment faire pour m'en sortir.
Depuis mon voyage je n'ai pas retrouvé de copine même refais l'amour, j'ai énormément de blocage et je sais pas à qui en parler...
J'aimerai trouve de gens qui sont passé dans des phases comme ça, qui s'en sont sorti.
Ajd ça va faire 2 ans que je n'ai pas touché à une drogue, je fais pas mal de sport, j'ai changé mon alimentation, j ai pris de rdv avec des hypnotherapeute, psy, médecin généraliste mais rien ne change.

J'ai même essayé des anti depresseurs (pendant 1 semaine) mais j ai arrete car je ne les supportais pas, et je ne veux plus toucher à une pilule ou n'importe quel truc chimique.

J ai 24 ans et j'ai vraiment peur pour mon avenir, je veux pas passé à côté de ma vie (pro et surtout sentimental), je suis mal dans ma peau et je veux vraincre ma depression et mon anxiété de tout les jours.

J essaye de prendre soin de moi et faire de la méditation ect mais parfois le soir je suis juste abattu et j ai envie de quitter ce monde. J'ai réussi mes études, fais un bon bac j'étais pas con, bilingue bref j avais des capacités et j ai l impression d avoir tout foutu en l'air à cause de cette putain de drogue.

Si quelqu un peut m aider ou même témoigner de comment se sortir de ce cercle vicieux psychique, votre aide sera la bienvenue

Ps : je le répète je ne prends plus aucune drogue depuis 2 ans, il m est arrivé de faire quelque fête avec l'alcool mais je pense même arrête ça, je ne veux plus chercher de paradis artificiel, je souhaite être heureux dans ma vie de tous les jours avant tout ...

Hello, hello,
Je suis éducatrice et j'ai bientôt terminé ma formation de psychologue à l'université je travaille depuis longtemeps avec des personnes qui consomment mais qui présentent également des symptômes psychiques handicapants.
D'abord, crois en toi, tu vas t'en sortir car tu le souhaites vraiment; ne reste pas figé sur ton état, tu entretiens ton mal-être en te focalisant uniquement sur les pensées négatives . Parfois, la tristesse est un deuil qui se prolonge, elle signifie que tu dois régler qch. cette tristesse touche tout ton être ton identité et à présent tu semble seulement te définir par ces symptômes. Ce n'est pas une critique, c'est une invitation à te regarder différemment et à t'ouvrir à une autre vision de toi plus belle. 

La prise de produits peut induire ces états certes mais disons qu'ils sont également plus susceptibles de se produire si tu as déjà une fragilité à ce niveau là. Il me semble que chez toi cette séparation a produit un effet dévastateur; c'est ce qui m'apparait en tous cas de premier abord dans ton discours. Explore ce lien. Pourquoi cette séparation a- elle induit un tel bouleversement et pourquoi avoir consommé ensuite?

Ensuite, je te conseille un psy ou toute autre thérapeute. Je me demande pourquoi tous ces médecins ne parviennent à t'aider, qu'est ce qu'ils font qui ne te convient pas?

Faut dire qu'il faut trouver le bon psy, celui qui te corresponds.

Dernière modification par Nuit blanche Anouk (06 septembre 2020 à  18:22)

Hors ligne

 

Hopeinfuture 
Nouveau membre
000
Inscrit le 14 Aug 2020
4 messages
J"e suis éducatrice et j'ai bientôt terminé ma formation de psychologue à l'université je travaille depuis longtemeps avec des personnes qui consomment mais qui présentent également des symptômes psychiques handicapants.
D'abord, crois en toi, tu vas t'en sortir car tu le souhaites vraiment; ne reste pas figé sur ton état, tu entretiens ton mal-être en te focalisant uniquement sur les pensées négatives . Parfois, la tristesse est un deuil qui se prolonge, elle signifie que tu dois régler qch. cette tristesse touche tout ton être ton identité et à présent tu semble seulement te définir par ces symptômes. Ce n'est pas une critique, c'est une invitation à te regarder différemment et à t'ouvrir à une autre vision de toi plus belle. 

La prise de produits peut induire ces états certes mais disons qu'ils sont également plus susceptibles de se produire si tu as déjà une fragilité à ce niveau là. Il me semble que chez toi cette séparation a produit un effet dévastateur; c'est ce qui m'apparait en tous cas de premier abord dans ton discours. Explore ce lien. Pourquoi cette séparation a- elle induit un tel bouleversement et pourquoi avoir consommé ensuite?

Ensuite, je te conseille un psy ou toute autre thérapeute. Je me demande pourquoi tous ces médecins ne parviennent à t'aider, qu'est ce qu'ils font qui ne te convient pas?

Faut dire qu'il faut trouver le bon psy, celui qui te corresponds."

Je ne sais pas comment on fait pour "changer ses pensées", je suis pas magicien et je déteste l'état dans laquel je suis et serai prêt à tout pour m'en sortir. Mais réfléchir sur le comment du pourquoi du truc, êtes vous sur que cela marche vraiment ??? Si j'avais à faire à des psychiatres du niveau de Christophe André je serai heureux d'aller en consultation, mais quand je vois le prix des consultations et parfois l'qcceuil déplorable de certains psy ... J ai plus envie d'y aller

Mes consultations chez les psy ne m ont pas vraiment aide, j avais l impression de parler, mais au fond de moi j'aurais plus besoin d une aide affective ou amicale que d'une aide qui se paie (et qui marche selon la compétence du thérapeute ...)
Je suis actuellement dans une ferme loin de la France dans la nature mais il n y a rien à faire j ai toujours mes problèmes même dans une atmosphère bienveillante ... Je pense que je vais essayer de résister quelques mois, et si je n y arrive pas je vais laisser tomber..

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
2800
Inscrit le 06 Jan 2019
343 messages
Salut,

On est tous passé par là, drogué ou pas d'ailleurs, c'est juste des passages obligés dans une vie,  j'imagine ...
Tu dis faire de l'hypnose, est-ce de l'Hypnose Ericksonienne ? Si oui, ça me parait être très bien si tu es sur un bon praticien, eh oui il y a des bons et des moins bons partout wink
Un bon site gratuit d'écoute : http://free-hypnosis-mp3.com/fr/telechargements
Mets ce qui te parait prioritaire en ce moment wink

Hopeinfuture a écrit

Je ne sais pas comment on fait pour "changer ses pensées", je suis pas magicien et je déteste l'état dans laquel je suis et serai prêt à tout pour m'en sortir

pas facile en effet au début, perso, je te dirais de regarder du côté de la PNL (programation Neuro Linguisitique), la manière donc tu communiques (avec les autres et toi même intérieurement). Ex qd tu casses un objet que tu aimes, tu t'insultes ou tu te dis "ok, c'est pas grave, y'a pire ..." ou autres chose wink
Y'a plein d'autres choses dans la PNL, comme par ex : visualiser mentalement en tout petit qqchose ou qqun ou une situation qui te fait peur et une fois visualisé, tu le dézoom au max, il revient, tu le redézoom, etc ... C'est assez incroyable, mais au bout de qques semaines/mois, certaines peur étaient amoindries, les peurs irrationnelles avaient complètement disparues. Ce n'est que mon expérience perso, je ne sais pas si ça marche avec tout le monde.
Un bon bouquin : Un cerveau pour changer
Après il y a des trucs qui marchent vraiment bien du côté de la médiation pleine conscience, mais c'est sur du plus long terme. En ce qui me concerne, ça a super bien fonctionné pour la phobie sociale et le calme intérieur par exemple.
Tu as christophe andré qui est très bon.

Voilà, ça me fait drole d'écrire ça car je ne croyais absolument pas à ce genre de trucs avant mais au fond du trou, on est tous prêts à tout essayé big_smile Donc faut passer les rires du début (je me trouvais con à écouter un mec me chuchotant des banalités à l'oreille big_smile ), les doutes car les 1ers résultats effectifs mettent longtemps à venir,  8-10 semaines dans mon cas, avec un régime de fruits et légumes, arf je sais c'est la loose wink
Je ne te promets rien du tout, je te dis juste que ça a marché pour moi et qques autres wink

Bon courage wink


Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » LSD 25
  •  » Depression sévère, photophobie et fatigue chronique

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Le manque de cannabis
    Il y a 22hCommentaire de Bastos_plk (68 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 4jCommentaire de Stelli (45 réponses)
     Forum UP ! 
    Interaction & Mélange - Psilohuasca, des conseils ?
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Blanche vs marron - Pourquoi ne trouve -t-on presque plus d'héroïne blanche?
    Il y a moins d'1mn
    1
    Commentaire de Acid Test dans [Heroïne...]
    (27 réponses)
     Forum 
    Injecter - Oxycodone 80 le générique et sa solubilité
    Il y a 9mn
    1
    Commentaire de Acid Test dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Présentation
    Il y a 28mnCommentaire de Cusco dans [Au coin du comptoir.....]
    (2 réponses)
     Forum 
    Filtre - Sterifilt utilisé 2 fois : rinçage ou pas
    Il y a 31mnCommentaire de Marco 68 dans [Injection et réductio...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Rapport sur les drogues en Europe (EMCDDA 2020)
    Il y a 40mnCommentaire de Marco 68 dans [Actualités...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Dosage - Ma tolérance n'est jamais descendue
    Il y a 54mnCommentaire de Rasphalt dans [Echanges entre profes...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Actualité - Questions sur synthèse de RC
    Il y a 1hNouvelle discussion de Bec Bunsen dans [Research Chemicals (R...]
     Forum 
    Trip-report et mise en garde - 320µg de LSD
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de Ingenieurpianiste dans [LSD 25...]
    (4 réponses)
     Blog 
    [Video] Mes trip à la Salvia, et son microdosing !
    Il y a 11hNouveau blog de Ledayuum dans [Trip Report]
     Blog 
    L'historique de commande Bitcoins.com est ou ?
    Il y a 1jNouveau blog de arlonne dans [En passant]
     Blog 
    "Lettre intime aux toxicomanes"
    Il y a 2jCommentaire de hyrda dans le blog de Ecume
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 23:04
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    LaPotion, naastha, Pheny nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pipe universelle : nouvel outil pour réduire les risques et dommages liés à l'inhalation
    par LLoigor, le 13 Sep 2020
    Bon j'ai enfin pu tester cette nouvelle pipe de SAFE. La voilà : J'ai un questionnaire que je vais leur renvoyer avec ceux des personnes a qui j'ai passé une pipe pour qu'ils testent aussi. Moi je l'ai testé avec de la méthamphétamine, mais hélas et j'en avais parlé avec une personne...[Lire la suite]
     TSO Codéine ==> Buprénorphine
    par alex92200, le 12 Sep 2020
    Bonjour à tous, Je reviens 2 ans plus tard pour donner des nouvelles et puis peut-être qu'un petit UP après tout ce temps passé pourra en aider certains qui se posaient les mêmes questions que moi. J'aborderais mon message sous deux formes : personnelle et le TSO en lui même. Au niveau pe...[Lire la suite]
     Témoignage sur l'hyperèmèse cannabinoïde
    par Catelya63, le 11 Sep 2020
    Salut à tous. Je viens poster mon témoignage sur le syndrome d'hyperèmèse cannabinoïde, pour expliquer et en espérant que ça puisse aider si quelqu'un était dans ce cas. J'étais consommatrice de cana depuis mes 15 ans, j'en ai aujourd'hui 24, et j'ai stoppé cette année. Presque 9 ans de...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    D'UNE.... Mon premier centre d addictologie fin années 80 début 90. Cusco dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 3h)
    J’adore. Stelli dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 5h)
    Grazie dans [forum] Oxycodone 80 le générique et sa solubilité
    (Il y a 5h)
    Sympa ton TR ! Depassé 200u le trip es long et tres puissant je confirme bkk2012 dans [forum] Trip-report et mise en garde - 320µg de LSD
    (Il y a 7h)

    Pied de page des forums