[25 Ans sous ZYPREXA] => L'enfer sur terre !! / PsychoACTIF

[25 Ans sous ZYPREXA] => L'enfer sur terre !!

Publié par ,
5834 vues, 36 réponses
#diagnostic #erreurs #ritaline #sommeil #TDAH #Zyprexa
jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
Hello,

Je traverse une période assez compliqué je voulais vous apporter mon témoignage, je vais essayer d'être bref et pas trop m'éparpiller..

Enfant et enfance difficile, très tôt rdv chez le psychiatre, au cmp, au collège je me suis fait harceler, physiquement, moralement, tabassé.
Vers 10-11 ans le psychiatre qui me suivait n'a rien trouvé de mieux que me mettre sous Zyprexa, et aujourd'hui, 25 ans après, j'ai la rage.

À la fin du collège j'ai perdu mon calme et j'ai fumé la gueule des deux salopards qui m'ont harcelé pendant 4 ans, personne ne s'y était préparé, ni eux, ni moi, ça a été la libération, plus PERSONNE ne me faisait chier, j'étais respecté et craint, même si ce n'était pas le but. J'ai ensuite été violent pendant de nombreuses années, sous MD principalement, allez savoir. Je cherchais la merde, volontairement j'aimais la bagarre, mais honnêtement j'ai jamais ne serait-ce que dis une chose méchante à une fille, jamais.

Lycée, je perds mon père d'un cancer du poumon a 17 ans, je change d'orientation pour passer en STI, passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge j'ai mon BAC en 4 ans, avec mention.

Je pars en étude d'informatique, 2 ans, puis une troisième année, la pire de toute, perdition totale.
Depuis 14-15 ans je fume a fonds, ça me canalise, et je bois surtout, j'étais alcolo dépendant a 15 ans et je le suis toujours même si j'ai calmé le jeu, pas un jour sans picole, sans ca je sombre. Dans 10 jours j'ai RDV avec un alcoologue pour essayer de comprendre mon mal être, doit forcément yen avoir un.

Tout y passe et je me tourne très tôt vers les STIMS, c'est ouf mais j'y ai trouvé ma paix intérieure, ouf, alors que normalement on la trouve dans les opi ou les psyché (vous allez comprendre pourquoi..).

Après ma licence pro, ma sœur me prends en charge, clinique psychiatrique, mauvaise idée j'ai jamais autant consommé et fait de la merde que là-bas, viré 3 fois, la 4 ème je me casse, pleins le cul.
Je sors, pas de taf, je vis chez ma mère et je me cogne un servage benzo + alcool, plus aucun suivi, pas un PUTAIN DE CENTIME. Je braque les cave de l'immeuble ou je crèche pour pécho des bouteille de vins, je redéconne, je me prends en charge et à ma demande => HP, j'y reste bien 3-4 mois, unité ouverte j'étais autonome mais impossible ou presque de picoler et de bédav, ma copine me balance, je pisse dans le bocal tous les mois, donc une semaine de répits par mois.

Je me rétabli, je me sens mieux, je sors et je taf, dans pleins de trucs différents, je prends un appart, chômage, et je déménage, un CDI dans l'info, une putain d'opportunité (j'y suis encore, 11 ans bientôt)

Mon addicto me parle de mes consos de stims et on commence à creuser, il me redirige ya 2 ans vers une psychiatre hospitalière, 3 ème RDV verdict => TDAH++++++++ et TTT => RITALINE 60 Mg / jours, je REVIS.
J'arrête la fumette, la clope, me mets à la vape et ne commande plus rien sur le deep, perfect.

Je me fais opérer d'une hernie discale ya deux ans, je douille et reste bloqué souvent => sub, 3 ème fois, après deux sevrage brutaux plus ou moins réussi sur 8 ans car switch violents derrière. J'y suis encore j'ai baissé de moitié et je veux arrêter (j'ai jamais vraiment pris d'héro mais période à 900 mg voir 1200 de codéine par jour (la période la plus heureuse de ma vie soit dit en passant, quelle bande de batard, je la payait ma codé, c'était une organisation de malade mental pour les pharma, mais j'étais heureux, vraiment). Arrêt de la codéine, passage au kratom, puis plus de tune, donc sub.

///////////////////////////////////////////////
ET SURTOUT c'était là ou je voulais en venir =>
//////////////////////////////////////////////

Il y a 3 mois, sur avis médical on me dis qu'il faudrait arrêter le Zyprexa, 25 ans après, cool ok.. 3 tentatives, la 3 ème j'étais déterminé, impossible de dormir UNE SEULE PUTAIN DE SECONDE pendant des jours, semaines...
Mélange bières, Tercian, Phénibut, Théralene (mais la seringue est pas assez grosse..) et Lyrica et bien écoutez bien, même avec ça tous les soirs, je dors 3-4 heures MAX, quand je dors..

Le Zyprexa est un enfer sur terre, là je sors de la pharma, j'étais à bout, pas dormi de la nuit, du tout, plus rien à part du Phénibut et je vois mon médecin que Lundi j'ai pris une boite de Mélatonine, autant pisser dans un violon.. Crise de larmes dans la voiture, c'était mieux comme ça que ce soir devant ma femme => retour au taf.. Here we go..

Le Zyprexa, je pense que j'aurais jamais dû en avoir, pas cette camisole chimique, je suis pas schizophrène, on me l'a affirmé et confirmé, j'ai et j'ai toujours eu un PUTAIN de TDAH+++, merci les médecins.
Ma psychiatre me dis qu'il faut que je le reprenne, je veux pas, donc j'assume et je ferme ma gueule.

En 3 mois j'ai dû dormir en tout et pour tout 20-25 jours à coup de 3-4 heures par nuit en décousues, le tout sur une période de 90 jours, mon addicto comprends pas pourquoi c'est aussi long, moi non plus, surtout avec ce que je me mets dans la gueule.
Là j'en peu plus, personne sait pourquoi j'en chie autant, 25 ans d'un poison dont je n'avais pas besoin, je pense que ça fait le taf.

Désolé pour le pavé, mais pour ceux qui en prennent car ils en ont qui en ont besoin, c'est efficace, attention à la durée totale du ttt et faites attention à être bien entouré et conseillé, pas par des charlatans, c'est tout ce que je peux dire car je ne suis pas médecin mais toutes les personnes compétentes que j'ai vu ces dernières années mon confirmé que je n'aurais jamais dû avoir ce putain de cachet de merde et je pense que je ne suis pas encore sortie de l'auberge.

Courage à tous ceux et celles qui passent une sale période ! Pfiou même si personne arrive au bout du pavé, ben ça fait du bien big_smile, j'ai pas été bref du coup, désolé..

Hors ligne

 

lxsdv
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 03 Dec 2014
72 messages
Blogs
Salut jip. A combien tu etais? 5 10 15 20 ? Qu'ils aillent au diable avec leur poisons.

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité
Je sais pas si c'est une merde pour tout le monde, ça doit bien aider les personnes atteintes de schizophrénie (et encore quand tu vois les scandales autour de ce médicament, y'a surement mieux).

En tout cas un psychiatre a récemment essayé de m'en prescrire, 10mg tranquilou, pour un sevrage au GBL. Se faire prescrire cette horreur par erreur de diagnostic, je comprends ta rage... Que le psychiatre m'ait proposé ça m'as fait tiqué, après je me suis renseigné dessus et j'ai vu que c'était pas dutout indiqué (même contre indiqué) dans mon cas...

Par contre là t'arrive a tenir avec si peu d'heures de sommeil sans péter une durite ? Putain ça me fait relativiser mon insomnie de hier soir.

Y'a pas une galénique sous forme de goutte ou tu pourrai repartir d'un dosage qui te fait pioncer plus de 4h par nuit et réduire le dosage très progressivement ?

Bon courage en tout cas pour ce que tu traverse.
 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
Hello!

J’etais a 20 pendant bien 15 ans et la dernière année a 5, j’ai meme dilué dans d’la flotte les 5 sublingual pour couper en 2 et melanger avec mon theralene et mon phenibut, mais cette saloperie de zyprexa j’ai l’impression que ca m’a rendu insensible a absolument tout!

Ma psychiatre est contre les benzos, mon addicto aussi, pour tester le mois dernier il m’a rajouté une boite de noctamide « pour me soulager » (noctamide c’est ca?) a mon coktail, je dormais ni plus ni moins.. le gbl j’y ai pensé mais ma femme télétravail je peux plus rien commander sur le deep.

Le pire c’est que ma psychiatre m’a toujours dis « au lieu de taper toutes les merdes que vous trouvez sur internet demandez nous de l’aide on vous aidera on est des professionnels »

Du coup le mois dernier je lui ai dis les larmes aux yeux « help »! Elle m’a conseillé de pas prendre ma ritaline apres 16h et de prendre tout mon sub le soir...

La ce soir j’aurai tapé 10 milligramme de sub alors que je suis a 3,2 mais je suis en vacances fin semaine prochaine et je veux baisser donc si j’en mets de côté je baisserai jamais.. donc la au moins j’aurai pas le choix!

La je sors de super u je viens de prendre 20 mg de ritaline jvai boire 4/5 duvel et apres douche, sub sub sub, vapage de cbd et le truc magique qui me fera dormir a coup sur ... la melatonine ... LOL

Je suis a bout une coquille vide, je taf a plein temps, on est en train d’acheter un appart, pour vous dire en ville je marche tête baissée de peur que quelqu’un me regarde et m’accoste.. je sais pas trop comment je réagirais donc j’évite.

Le plus dur c’est de faire comme si tout allait bien vis a vis de ma femme mais a tout le temps prendre sur moi jvai craquer tôt ou tard chui pas un surhomme ???

Ma psychiatre tous les putains de mois me dis « bon il faut aller vous reposer » si vous voyez ce que je veux dire.. mais c’est mort j’ai donné a ce niveau la je veux pas et je peux pas me le permettre et dans ces cas la sans l’envie de vraiment faire quelque chose on sais tous qu’autant pisser dans un violon.

Toutes les semaines jme dis que ca ira mieux demain, des fois je fais 20 heures de sommeil dans une semaine jme dis BOrDEL on y est!! Et la semaine d’après si je dors 4 heures dans la semaine c’est la teuf!

Mais surtout, surtout ce que je comprends pas et mes médecins non plus c’est qu’avec ce que je m’enfile je n’arrive pas a dormir c’est ca qui m’inquiète et pas qu’un peu!

Mais bon ce soir je dors osef ?

La bise

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité

J’etais a 20 pendant bien 15 ans et la dernière année a 5, j’ai meme dilué dans d’la flotte les 5 sublingual pour couper en 2 et melanger avec mon theralene et mon phenibut, mais cette saloperie de zyprexa j’ai l’impression que ca m’a rendu insensible a absolument tout!

Le phénibut t'en prend tous les jours ? C'est une belle merde ça, en tout cas la tolérance augmente très vite et ça peut aussi nuire à ton sommeil. Ca ressemble au GBL et au GHB à ce qu'il paraît, même si quand j'ai testé j'avais déjà poncé le G alors j'ai pas ressenti vraiment grand chose d'euphorique.

Ma psychiatre est contre les benzos, mon addicto aussi, pour tester le mois dernier il m’a rajouté une boite de noctamide « pour me soulager » (noctamide c’est ca?) a mon coktail, je dormais ni plus ni moins.. le gbl j’y ai pensé mais ma femme télétravail je peux plus rien commander sur le deep.

Biensur qu'ils sont contre parce que ça marche juste pas au long terme et ça va t'enfoncer un peu plus. C'est juste à court terme que y'a une indication ou y'a un intérêt thérapeutique. Après je t'apprends rien t'as déjà du entendre cette ritournelle plusieurs fois.

le gbl j’y ai pensé mais ma femme télétravail je peux plus rien commander sur le deep.

Un des pires trucs pour dormir ! Le GHB encore à 4.5g 2x par nuit, chez un individus naïf des GABAergiques et qui a jamais eu d'usage récréatif peut être que ça marche. Mais moi putain justement pour 1 ou 2 insomnies par semaine depuis quelques mois, craqué au confinement, acheté du GBL et j'ai pas mis 1 mois avant de me refoutre dedans comme en 40.

Le pire c’est que ma psychiatre m’a toujours dis « au lieu de taper toutes les merdes que vous trouvez sur internet demandez nous de l’aide on vous aidera on est des professionnels »

Haha ouais j'entends la même chose. La psychiatre m'as dit que j'étais dangereux pour moi même parce que je tente des trucs expérimentaux. Mais j'ai poncé la littérature pour mes problèmes, j'essaye des trucs expérimentaux ok, mais j'essaye de faire au mieux avec les connaissances que je possède et mon raz le bol. Biensur je me suis fourni en médoc sur un site ou j'ai mis 2 mois à capter qu'il était scam ducoup je me suis foutu dedans, mes expérimentations ont pas vraiment été couronnées de succès ces derniers temps. Bref ^^

Le plus dur c’est de faire comme si tout allait bien vis a vis de ma femme mais a tout le temps prendre sur moi jvai craquer tôt ou tard chui pas un surhomme ???

Je vois aussi le délire. Passé par des moments semblables avec ma copine ces derniers temps pour mon sevrage au GBL.

En espérant que ce passage passe vite.

 

lxsdv
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 03 Dec 2014
72 messages
Blogs
J'aurais beaucoup de choses a t'expliquer jib mais je suis pas anonyme sur ce site. Mais sinon moi non plus je ne dors pas. Ca fait deux ans. On en reparlera...

Hors ligne

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
Le phénibut j'en prends depuis 1 mois, le problème c'est que je suis alcolique, du coup la première semaine a 250 mg / soir j'avais des migraines toute la journée le lendemain, maintenant je suis a ... un peut plus haut et de toute ca change rien.

J'avais vu que ça aidait pour le sommeil, ben dans mon cas, mon cul.

Merci pour votre soutient, j'avoue que je suis un peu dépassé par les événements, c'est surtout que je ne comprends pas PUTAIN, pourquoi 3 mois après ça ne se TASSE pas..
Et ça commence a me faire peur packe la pire des choses qui pourrait m'arriver, c'est de craquer et de reprendre le Zyprexa, en sachant que si ça se trouve, maintenant, ben ça changerait rien !!

Je suis démuni face à tout ça, sans compter mes problèmes de dos et les crampes constantes dans la jambe gauche all night long (si on peut appeler ça "night").

Du coup ma femme subis, je me lève 15-20 fois par nuit pour finir dans le salon et au taf a 6h30 alors que j'ai pas à le faire..

Dernière modification par jip (26 août 2020 à  18:46)

Hors ligne

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
Y a t'il des personnes qui ont eu du Zyprexa pendant plus de 5-10 ans et qui ont fait le choix de s'en séparer ... avec succès et sans trop de difficultés ?

Ça ca m’intéresse.. Si les "professionnels" ne peuvent pas m'aider peut être qu'une personne avec une expérience similaire ou presque pourrais me conseiller smile

Bonne soirée à tou(te)s !

Hors ligne

 

Terson 
BioHacker
France
500
Inscrit le 25 Jul 2014
806 messages
Blogs

Je sais pas si c'est une merde pour tout le monde, ça doit bien aider les personnes atteintes de schizophrénie (et encore quand tu vois les scandales autour de ce médicament, y'a surement mieux).

Tu tape une psychose toxique une fois, on te fout des neuros a dose maximal par injection a vie, putain de merde ce "traitement" c'est l'événement le plus traumatisant de ma vie. On m'a chimiquement lobotomisé, pour rien sad

Dernière modification par Terson (26 août 2020 à  20:29)


Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or.
Je suis vivant et vous êtes morts - Philip K. Dick

Hors ligne

 

Agartha 
Modérateur
France
900
Inscrit le 27 Oct 2016
1682 messages
Blogs
Stop parler de "merde" par contre vous êtes fatiguant franchement.
Les stims je déteste ça en règle générale, ça augmente mes acouphènes +++, j'y réagis mal, je trouve aucun plaisir dedans. Mais je viens pas dire "gngngngn c'est de la merde" parce que j'ai une mauvaise expérience avec. Comprenez que certaines personnes en ont besoin (du zyprexa, par exemple...), alors quand vous parlez de "merde", vous devez surement blesser des gens, tout ça parce que vous, personnellement, avez eu une mauvaise expérience avec (que je comprends, hein... S'en faire prescrire à 11 ans je doute que ça soit l'idéal...), mais arrêtez de dire "telle molécule c'est de la merde", sérieux.

lxsdv a écrit

Qu'ils aillent au diable avec leur poisons

pareil, ça vol à 1 millimètre du sol ce genre de réflexions.

Évitez, s'il vous plait. Bien que je comprenne la rage que certains peuvent avoir, toute légitime bien sûr, pour certains médecins, certaines pratiques, certaines molécules.


L'auteur, tu es suivi encore actuellement du coup?


I think that I've been dead since the start

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité

alors quand vous parlez de "merde", vous devez surement blesser des gens

Hoooo les pauvres gens blessés parce qu'on a dit qu'un produit c'est de la merde ! C'est quoi, la cour d'école ? J'adore l'ambiance d'acceptation et de tolérance de psychoactif, mais là c'est pousser le bouchon trop loin. On est entre adulte tu crois que quelqu'un va se mettre a pleurer et à se tailler les veines parce qu'on a dit que son produit fétiche c'est de la merde ?

Y'a objectivement des merdes ! Par exemples les cannabinoïdes de synthèses qui sont hépatotoxiques, comment ne veux tu pas appeler ça un chat un chat ? Ou de la merde, en l’occurrence. Y'a forcément une gradation entre les produits, ils ne sont pas tous égaux. Et quand quelqu'un dit "c'est dla merde ce truc", le mec en face qui est blessé et qui ne peux pas comprendre que le type donne un avis subjectif, franchement, est-ce que ça existe des personnes comme ça ? Est-ce que si elles existent vraiment, ce n'est pas à elles de faire un effort de maturité plutôt que nous un effort pour mettre toujours partout les formes pour blesser personne ?

La merde en question, le zyprexa, la compagnie en question qui l'as sortie a caché les faits et trompés les médecins. Alors qu'elle ne présente pas de nouveauté par rapport aux autres antipsychotiques, rends diabétique, te fait grossir de 10/20/30kg. Y'a des 10 aines de procès contre cette merde et les mecs qui l'ont inventé.

C'est fou j'étais vraiment le type a défendre bec et ongle les compagnies pharmaceutiques, faisant des études là dedans et je vais surement y travailler ou en académique. Mais quand tu passe de l'autre côté de la barrière, et qu'on te prescrit a l'arrache un truc aussi puissant (qui je le dit encore a peu être son utilité dans la pharmacopée pour certaines personnes), ça m'as fait réfléchir.

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
Oui Agartha je suis suivi, tous les mois par ma psychiatre hospitalière qui m’a détecté mon TDAH + ttt Ritaline et par mon généraliste addicto qui me connais plutôt bien, depuis 8 ans, qui m’a vu traverser différentes épreuves, des sevrages, des réussites, discret mais a l’écoute et lui et / ou elle font tout pour m’aider, me soulager.

La perso je dis pas que le Zyprexa c’est de la « merde » pour tlm, mais plusieurs spécialistes m’ont indiqué que pour ma part, ya 25 ans ce n’était pas nécessaire. J’ai par ailleurs dans mon premier post bien précisé que pour les personnes en ayant besoin, c'est sans aucun doutes efficace. JE ne le vois pas comme ca POUR moi, et pour le moment.

Mon post d’origine était un témoignage et ptetre bien un appel a l’aide / conseil pour mon seul et unique cas.

Pour le coup je me trouve dans une situation bien sale, après j’aurais ptetre pas dû arrêter le ttt Zyprexa, mais mes deux docs m’ont soufflé l'idée sans doute car ils savent que c’est pas pour moi, et même si je le savais depuis quelques années ben j’ai sauté le pas, j’aurais ptetre pas du tu m’diras mais aujourd’hui je demande juste des avis si certains on été dans le même cas que moi de près ou de loin. C’tout

25 ans de consos d’un ttt pas anodin comme celui-là ca a forcément des conséquences et je le sais très bien, la ca commence a être long et je suis quelqu’un de patient mais pas a l’épreuve des balles ?

Hors ligne

 

Agartha 
Modérateur
France
900
Inscrit le 27 Oct 2016
1682 messages
Blogs
Hahah je pensais pas que ça allait autant te trigger!

Anonyme6525 a écrit

Hoooo les pauvres gens blessés parce qu'on a dit qu'un produit c'est de la merde ! C'est quoi, la cour d'école ?

Argument irrecevable, c'est pas parce qu'on n'est pas dans un cours d'école qu'il faut sortir des généralités banales et bateaux et discriminer tel ou tel prod selon son prisme égocentrique et son expérience perso

"je pense que le zyprexa a tendance à être prescris un peu n'importe comment dans des contextes de merde" -> oui

"le zyprexa c'est de la merde" -> non

Anonyme6525 a écrit

Y'a objectivement des merdes !

Ok alors laisse moi le temps de créer une page sur le psycowiki "molécules de merde selon guygeorges" stp comme ça on avancera encore plus! Je t'assure, dire juste ça, ça fait grave avancer le débat sisi

Anonyme6525 a écrit

On est entre adulte tu crois que quelqu'un va se mettre a pleurer et à se tailler les veines parce qu'on a dit que son produit fétiche c'est de la merde ?

Tu sur réagis là mdr à nouveau c'est un argument irrecevable vu que tu abuses ce que j'ai dit pour tourner au ridicule le prémisse que j'ai émis

Anonyme6525 a écrit

! Par exemples les cannabinoïdes de synthèses qui sont hépatotoxiques, comment ne veux tu pas appeler ça un chat un chat ?

"c'est hépatotoxique donc c'est de la merde" ok lol pour le coup je crois pas qu'on puisse faire mieux en terme d'argument fallacieux



Anonyme6525 a écrit

Y'a forcément une gradation entre les produits, ils ne sont pas tous égaux

Oui, et y'a aussi des contextes non????????

Je préférerais une conso contrôlée de crack qu'une conso abusive de weed (toujours pour reprendre les mêmes exemples bateaux)

Donc, concrètement, ta graduation des produits, osef un peu vu que le contexte et l'usage prévalent bien souvent (imo), non???

Ben non, c'est quand même plus simple de dire "tel prod c'est de la merde", au moins, t'as pas à te poser de questions.

Anonyme6525 a écrit

Et quand quelqu'un dit "c'est dla merde ce truc", le mec en face qui est blessé et qui ne peux pas comprendre que le type donne un avis subjectif,

subjectif, définition : Propre à une personne en particulier, à son affectivité.

Dire "c'est de la merde", c'est une généralité abusive, un autre procédé fallacieux, t'as eu une expérience, objectivement, de merde, donc tu te mets à dire que c'est de la merde, sous-entendu que ça le sera pour tout le monde.
Tu restes sur l'affect et t'oublies que y'a des contextes, des gens différents, et puis bordel y'a des gens qui aiment ces "merdes" aussi!


Anonyme6525 a écrit

Est-ce que si elles existent vraiment, ce n'est pas à elles de faire un effort de maturité plutôt que nous un effort pour mettre toujours partout les formes pour blesser personne ?

Rien à voir à nouveau, "si elles existent vraiment", encore une phrase pourrie et fallacieuse au possible.

C'est un faux-dilemme le reste de ta phrase, y'a pas qu'une option qui est "faire un effort de maturité plutôt que nous un effort pour mettre toujours partout les formes pour blesser personne", t'extrapoles là.
En réalité, y'a une infinité d'options, ça peut-être par exemple :
- dire que c'est un avis perso sans faire de généralisations abusives (i.e. "je pense que c'est de la merde dans ton cas parce que ci ou ça")
- dire que t'as eu une expérience de merde avec ce produit pour x ou y raisons

etc etc...

Anonyme6525 a écrit

La merde en question, le zyprexa, la compagnie en question qui l'as sortie a caché les faits et trompés les médecins.

Tu parles de quoi concrètement? Jamais entendu parler, mais bon pour le coup je me suis jamais intéressé à tous les procès/dramas dans l'industrie pharmaceutique donc bon si ça se trouve c'est super connu mais honnêtement aucune idée d'à quoi tu fais allusion quand tu dis "a caché les faits et trompés les médecins"?
Ils ont caché quels faits au juste? Flemme de faire mes recherches moi-même, c'est toi qui avance l'argument, à toi de l'étayer avec du concret (c'est pas pour autant qu'une fois les preuves sous les yeux je serais pas 100% d'accord avec toi).




Anonyme6525 a écrit

Mais quand tu passe de l'autre côté de la barrière, et qu'on te prescrit a l'arrache un truc aussi puissant (qui je le dit encore a peu être son utilité dans la pharmacopée pour certaines personnes), ça m'as fait réfléchir.

Tu le dis toi-même, ça peut avoir son utilité pour certaines personnes, c'est justement ce que je défends, et c'est pourquoi je trouve que dire purement et simplement "c'est de la merde" c'est d'une banalité sans nom.  Mais alors qu'est-ce que ça vient foutre là le truc du dessus où tu trashtalk les inventeurs du médicament?
Si ça peut avoir son utilité, le problème est pas dans le médicament en lui-même, mais plutôt de la façon dont il est prescrit/utilisé, non? C'est justement ce que j'avançais dans mon premier post aussi.


I think that I've been dead since the start

Hors ligne

 

Akaion 
Adhérent PsychoACTIF
France
400
Inscrit le 22 Aug 2020
461 messages
Blogs
L'olanzapine que vous appelez zyprexa est utile dans les cas de bipolarité et agit aussi sur certains aspects de la schizophrénie certes, mais n'est pas adaptée à certains mélanges comme avec de la Ritaline. Le methylphénidate agit sur un cerveau et de manière plus ciblée sur la dopamine de manière très différente de l'olanzapine/zyprexa. Vous risquez surtout d'épuiser vos stocks de dopamine et de vous mettre en danger. Soyez un minimum attentifs aux mélanges que vous faites ou alors demandez à un pharmacien au minimum, voire au médecin régulateur du centre 15 qui est là aussi pour répondre à ce type de problèmes.

Sinon le vrai gros inconvénient du zyprexa c'est son effet secondaire, ça donne carrément la dalle.
Reputation de ce post
 
Oui ce neuro a aidé beaucoup de personne ayant une bipo ou schizo. Suf

"Tout est poison et rien n'est poison, seule la dose fait le poison" (Paracelse)

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
700
Inscrit le 11 Apr 2015
6160 messages
Pour revenir un peu sur tout ça déjà le  zyprexa ou olanzapine ne doit pas être confondu avec une drogue récréative c’est totalement différent et incomparable donc si qlq souhaite le prendre comme il prendrait de la coke ou de la md ça ne fera pas la taf et la personne pourra se dire c’est de la merde.

Après au niveau de la dalle que ça donne et des prises de poids c’est malheureusement un effet secondaire très courant des neuroleptiques en général ils font tous prendre du poids si en plus à cause de la pathologie la personne a tendance à rester chez elle ou dans son lit et ne fait aucune activité n’y sport ça arrange rien.

Après cette molécule comme d’autres est un médicament et à aidé beaucoup de patient bipolaire ou schizophrène à avoir une meilleure qualité de vie malgré des E.S parfois bien compliqués mais encore une fois les neuroleptiques restent des médicaments avec des indications bien précises et ça n’est pas anodin si c’est mal utilisé en thérapeutique ou pour un effet récréatif.

Ex : je connais qlq qui a pris du loxapac pour le délire de tester et comprendre ce qu’il est parfois amené à donner en ttt, il pensait que ça allait être sympa et le poser c’était 50mg Per os

ça c’est fini en crise musculaire avec une énorme tension dans les muscles, style dyskinésie et une sale nuit de merde en plus d’être dans le gaz .. du coup cette personne te dira c’est une molécule de merde pour un effet récréatif mais pouvant être bien utile lorsqu’un patient en psy fait une crise et risque de se blesser ou de blesser qlq.

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
C’est vrai que les premières années ca me filait bien la dalle mais pas autant que le Lyrica !

Ces dernières années j’ai perdu du poids mais ca doit pas vraiment être lie.

Vos explications sont peut être la raison même si je n’ai pas eu autant de détails pour laquelle les deux docs ont insisté gentiment pour que je l’arête ?

Perso le mélange Olanzapine Ritaline ne m’a fait ni chaud ni froids mais j’imagine qu’on est tous différents face a ca.

Les effets secondaires que je me tape sont communs après autant d’années de consos d’après vous ? Et surtout, surtout est-ce que ca va se tasser ou il y a une autre explication ? Parce que c’est bien la le problème ils n’expliquent pas vraiment pourquoi j’en chie autant 3 mois après et s’est pas rassurant des masses j’ai envie de dire ^^’

Hors ligne

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
Et si tous les professionnels affirment que je suis pas schizophrène au final je suis ptetre bien quand même bipolaire mais en quoi ca impose le « 0 » sommeil plus de 3 mois après l'arrêt ...

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
700
Inscrit le 11 Apr 2015
6160 messages

jip a écrit

Et si tous les professionnels affirment que je suis pas schizophrène au final je suis ptetre bien quand même bipolaire mais en quoi ca impose le « 0 » sommeil plus de 3 mois après l'arrêt ...

Est ce que ce manque de sommeil est directement lié à l’arrêt Du ttt ?
Est ce que tu dormais bien avec ? Est ce que depuis l’arrêt c’est devenu un pb ?


Prends tu d’autres stimulant heuuu Ritaline je crois ce qui empêche aussi de dormir ou simplement une phase up (manique) peut être ? Mais là ça demande un avis pro c’est impossible à affirmer sur le forum .. il manque toute la clinique et les entretiens pour poser un diagnostic.

Du coup à part de conseiller de te reprocher de ton psy et d’en parler avec lui je ne m’avancerais pas plus.

Autrement les effets secondaires peuvent diminuer avec le temps oui mais pareil ça n’est pas une règle universelle et certains ont des ES longtemps après l’induction alors que pour d’autres ça passe assez vite ..

Je vais me coucher sur ce bonne nuit smile


SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
Une phase maniaque on y a pensé, mais le peu de fois où ça m'est arrivé, ça durait 2-3 jours.

J'ai pour ainsi dire passé toute ma vie sous Zyprexa, j'ai jamais fait des nuits complètes, toujours fractionnées en 3-4-5 fois.
Je mets toujours 1h-2h à m'endormir, mon cerveau fait des boucles, je refais ma journée, planifie la suivante, et quand le sommeil arrive je pense à un truc a la con et là c'est mort .. Ca a toujours été et c'est un symptômes du TDAH, dommage que personne ne m'ait vraiment écouté avant smile

Les seules fois ou je m'endors cache, c'est quand je bois de la gniole avec mon beau père jusqu'à 3-4 heures du mat, là j'ai pas le temps de compter les moutons, et à mon mariage, idem cache, sinon ça m'est jamais arrivé, même salement alcoolisé (tous les soirs quoi..)
J'envie ma femme, elle pose la tête sur l'oreiller, a tout peter une minutes après elle a sombré, ça me trou le cul, une vie saine quoi..

Avant ces deux dernières années, je dormais bcp mieux quand je tapais des stims sans abuser, genre dernière prise de speed, 3-MMC ou meth vers 21h, je dormais mieux oui et j'étais beaucoup plus apaisé en journée en tapant modérément, plus concentré. C'est d'ailleurs ça qui m'a sauvé packe mon addicto a tiqué et m'a redirigé vers ma Psychiatre et =>

J'ai retrouvé le sommeil depuis 2 ans, a l'introduction du MPH, Concerta, puis 60 Mg RITALINE, ben j'ai jamais aussi bien dormis de toute ma vie, et le WE parfois impossible de pas ressombrer le matin jusqu'à des 13h-14h, c'était d'ailleurs devenu un problème, moi je le vivais bien, ma femme moins.
Même si je fais une prise de RITALINE à 22H, à minuit je pionce, ça m'apaise, mon cerveau se mets en mode "comme il aurait toujours dû être" et c'est normal du coup, et parfois je faisais des nuits complètes de 8 heures, sans réveil, rare mais ça m'arrivais et je kiffais.

Là ces 3 derniers mois, donc depuis l'arrêt du Zyprexa, j'alterne les phase de 10-15 jours sans une minutes de sommeil, et heureusement la nature reprends le dessus et pendant 5 jours / une semaine je fais 3-4 heures de sommeils en fractionné.

Là j'avais pas dormi depuis Jeudi dernier (plus de Theralène, Lyrica ni Tercian), hier je me suis chargé en sub, pas trop de picole, chargé en Phenibut et 6mg de Mélatonine, j'ai dormi de 1h vers les 4h, c'est mieux que rien.

Donc c'est indéniable, c'est depuis l'arrêt du Zyprexa que je dors plus.
Les stims je n'en prends plus, ces 3 derniers mois j'ai tapé 3 fois une petite session de meth, dernière gélule a 22h à 1h du mat je dormais, j'ai jeté mes 2G car j'ai fait une OD, ben oui se faire une grosse gélule a "vue" sans balance dans la pénombre de la chambre un matin au réveil, ça pardonne pas, quand on est con on est con, je remercie d'ailleurs mon médecin de m'avoir prescrit du Tercian une semaine avant, sans ca ben .. Je dormirais ptetre encore tiens.

Le soir je commence à grave appréhender d'aller me coucher, packe savoir que tu vas pas fermer l'œil de la nuit, sur des jours, semaines, c'est quelque chose que je souhaite à personne, c'est assez éprouvant, surtout avec un taf à temps plein à assumer derrière et des problèmes de dos qui n'en finissent pas.

Voilà pour la réalité de ce qui m'arrive en ce moment, je pense pas pouvoir être plus précis, mes médecins le savent mais sont dans l'incompréhension, pas de bol lol

Hors ligne

 

Rick
Adhérent PsychoACTIF
2000
Inscrit le 18 Sep 2018
4569 messages
Blogs
Comme d'habitude, ce message n'a pas pour prétention d'être objectif, précis, scientifiquement valide etc.


Le zyprexa a une histoire extraordinaire.

Avant son arrivée sur le marché nous avions déjà des alternatives à l'olanzapine, relativement proche sur le plan pharmaco. Mais Lilly ont sorti cette molécule pour poser un brevet dessus et vendre les comprimés le plus cher possible. En le présentant comme un antipsychotique dernière génération et supérieur, ce qui était un mensonge, que nous avons remboursé. Lilly s'est fait des milliards que je trouve mérité.

Puis comme lors des expériences cliniques, on s'est rendu compte que les patients développent du diabète encore plus que la première génération d'AP, aussi ils grossisses énormément... cela n'a pas empêché sa mise sur le marché. Les abus se multipliairent et deviennent visibles : il est courant que des patients se retrouvent sous ce neuroleptique de manière illégitime. Et les procès  n'ont pas tardé :1 420 000 000

Aussi, je vous prie de faire attention à vos sources lors de vos recherches. Les auteurs  "contre" le zyprexa n'hésite pas à faire dans le sensationnel. Parmi les citoyens méfiants ou défavorable à son utilisation il y a malheureusement des conspirationnistes, complotistes antivaxx et autres homéopathes traqueurs de puces RFID comme à chaque débat public sur des médicaments. Prudence. 


extraitarticle ci dessous :

Le laboratoire Eli Lilly reconnait sa culpabilité pour avoir promu de façon illégale le Zyprexa, un neuroleptique supposé traiter uniquement la schizophrénie mais qu' Eli Lilly présentait mensongèrement comme utile pour les enfants et les personnes âgées. Le laboratoire a donc réalisé une transaction avec la justice américaine pour en finir avec les procès et va verser 1 milliard 420 millions de dollars, soit la plus grosse amende jamais ordonnée par un tribunal américain. [...]
Le tribunal a reçu les preuves que le Zyprexa causait des troubles neurologiques sévères, du diabète, des attaques cardiaques, et parfois la mort

Pour changer du texte, je vous présente cette vidéo traitant de la désinformation délibérée de la part d'Eli Lilly™,  sur les effets indésirables du Zyprexa. L'auteur est un ancien visiteur médical de l'entreprise, il se présente dans la deuxième phrase. Il évoque un petit peu la stratégie de Lilly : minimiser  le % "d’obésité iatrogène" , vanter l'efficacité sur ceci ou cela



Article :
Zyprexa: marketing illégal d'un usage non approuvé malgré l'inefficacité (selon 7 études)
http://www.psychomedia.qc.ca/medicament … n-7-etudes

Article : https://www.liberation.fr/grand-angle/2 … lule_85484
celui ci j'ai bien aimé, extrait :

En dix ans, le Zyprexa s'est imposé comme «le» médicament pour les psychotiques. Résultat de la stratégie marketing agressive d'Eli Lilly... qui a caché des risques connus. Des milliers de plaintes ont été déposées depuis aux Etats-Unis.

jip a écrit

Et si tous les professionnels affirment que je suis pas schizophrène au final je suis ptetre bien quand même bipolaire mais en quoi ca impose le « 0 » sommeil plus de 3 mois après l'arrêt ...

Mefie toi ! un proche a été diagnostiqué schizo, puis bipolaire, cyclothymique etc. alors qu'au final il était simplement gay refoulé... +10ans de neuroleptiques/anxio pour ça.. Depuis plus besoin de médicament alors qu'à une époque il ne sortait même plus de son lit .. Ils l'avaient même mis avec l'A.A.H (allocation adulte handicapé) alors qu'il est en phase de devenir ingénieur/génie civil.

Il faut continuer de se battre, ne pas s'arrêter au diagnostic (même si je sais que c'est important pour SON identité) et continuer la lutte. Tu es au centre de ta demarche de soin, tu es l'acteur principal de ta santé. Les médecins , leurs équipes et leurs médicaments ne sont qu'une partie secondaire de ta marge de progession. Bref, il faut trouver le juste milieu entre le rejet de la médecine et les considérer comme des dieux qui ne se trompent jamais.

Le sevrage du zyprexa est DIFFICILE, si tu cherches des infos je peux vous mettre en contact (il aura la flemme de se créer un compte ici) alors n'hésite pas à préparer tes questions. Mais je refuse de faire ça par MP car je tiens à ce que le savoir soit partagé.



Anonyme6525 a écrit

Le phénibut t'en prend tous les jours ? C'est une belle merde ça

Après tant d'années, tu ne sais toujours pas formuler ? comme le dit agartha, met juste comme ça et cela passera :

" pour MOI le phénibut est une belle merde" , exprime simplement le fait que c'est TON opinion et pas une réalité universelle. Même si on est d'accord pour dire que la molécule en question est  amha médiocre.  Le zyprexa n'a aucun potentiel récréatif de mémoire.

Qu'est ce qu'il t'arrives BG?  un gars malin comme toi... thinking je te conseille de copier coller deux trois amha/ama ou imo/imho comme ça tout le monde te fichera la paix à nouveaux, non? Autrement on va devoir te rentrer dans le lard sur chaque molécule qui t'a déplût ? !drapeau-blanc

Et puis franchement c'est quoi cette attitude ? regarde

Hoooo les pauvres gens blessés parce qu'on a dit qu'un produit c'est de la merde ! C'est quoi, la cour d'école ? J'adore l'ambiance d'acceptation et de tolérance de psychoactif, mais là c'est pousser le bouchon trop loin. On est entre adulte tu crois que quelqu'un va se mettre a pleurer et à se tailler les veines parce qu'on a dit que son produit fétiche c'est de la merde ?

on dirait presque "gatekeeping" , "les fragiles dehors ! adaptez vous!!". Je plaisante. M'enfin. On dirait que, de ton point de vue (tu me diras si j'interprete bien) il y a la population de psychoactif. Puis les nouveaux. Et parmis eux voir dans l'ensemble il y a des "fragiles" qui ont nesoin d'être cocoonés au point qu'on ne peut même pas critiquer ou mettre un avis négatif sur les molécules et autres traitements qu'iels consomment.

Y'a objectivement des merdes ! Par exemples les cannabinoïdes de synthèses qui sont hépatotoxiques, comment ne veux tu pas appeler ça un chat un chat ?

L'alcool est aussi hépatotoxique et pourtant ce n'est pas de la merde mais ça tu l'as déjà mentionné à travers le concept que tu as utilisé c'est à dire "Gradation"

Ou de la merde, en l’occurrence. Y'a forcément une gradation entre les produits, ils ne sont pas tous égaux. Et quand quelqu'un dit "c'est dla merde ce truc", le mec en face qui est blessé et qui ne peux pas comprendre que le type donne un avis subjectif, franchement, est-ce que ça existe des personnes comme ça ?Est-ce que si elles existent vraiment, ce n'est pas à elles de faire un effort de maturité plutôt que nous un effort pour mettre toujours partout les formes pour blesser personne ?

Non elles n'existent pas ou sont très peu nombreuses et oui c'est à eux de s'adapter au monde et non l'inverse.  Mais tu as loupé un truc important Guy.
En fait on souhaite que tu exprimes tes opinions d'une manière claire car ça permet plus de précision, de justesse et d'exactitude. En effet, vu que tous les membres doivent parler en JE, cela facilite le traitement des donnés pour les lecteurs. Quand je m'exprime sur le ghb, il faut bien séparer ce que dit la science de mon avis personnel et des mes hypothèses. Alors que si j'arrive et je dis Le ghb c'est comme ci , le zyprexa c'est comme ça ou la métadone est ainsi tu as  toute de suite plus de mal à voir où commence le" personnel".

J'adore l'ambiance d'acceptation et de tolérance de psychoactif, mais là c'est pousser le bouchon trop loin.

Merci de reconnaître notre culture bienveillante smile
C'est toujours (ou presque) un plaisir de te lire. Dommage de nous avoir asséné ces phrases un peu bébête : "Telle molécule est caca" mais a part ça tu dis souvent des choses intéressantes. Et sur la science/technique tu en connais des choses !  Je ne crois pas que l'on pousse le bouchon trop loin. Est-il possible que j'arrive à te convaincre? voyons voir. Faisons comme si on appliquait les règles de ta manière désormais. Un topic arrive, on parle de cannabis. Et je dis que c'est de la merde. On me rétorque que c'est mon opinion etc. et cela finit par dévier le sujet et le topic sera ainsi moins intéressant. A l'échelle du forum, ça fait des dizaines d'échanges où ce sujet sera abordé.. tu comprends que pour les lecteurs anonyme et silencieux (la majorité) , pour l'auteur du topic qui le verra dévier comme ici. Ou pour la modération, cela n'apporterai rien de bon de fermer les yeux face aux réalités universelles balancées par dessus la jambe sur psychoactif.

Car si on autorise cela alors on est reparti pour des années de....

...."le crack c'est de la merde, point !"
"l'injection c'est de la merde !"
"le ghb drogue de violeur !"
"LSD? tu peux être perché à vie si t'en prend trop!" "le goût là? c'est l'encre"
etc. Ensuite ce sera des débats interminables quand les membres ne seront pas en harmonie parfaite ou accords d'opinion excellent : "non le crack ce n'est pas de la merde ! j'adore ça et je n'ai pas eu de problèmes addictif avec cette molécule. C'est vous les merdes!"


Et ça va tirer tout les messages vers le bas, franchement quand je viens sur psychoactif ce n'est pas pour avoir des débats "quelles sont les bonnes ou les mauvaises molécules". Donc fait comme tout le monde, parle en JE et fait un petit effort pour les formes. Ainsi comme tout le monde, on te fichera la paix.

Franchement ça commence à devenir relou les quelques anciens qui se plaignent de "la censure de la bienpensance" alors qu'on ne supprime pas vos messages, on ne les modère pas, on ne fait qu'exprimer notre point de vue. Il ne faut pas oubleir que psychoactif a aussi une identité politique, des valeurs. Parmis elles, on sait que il y a des usagers dans des cas extrêmement RARES.

Donc même si t'es la seule personne au monde a adorer le phenibut ou le zyprexa et a se traiter avec de manière successive , ben ça ne nous permet pas de faire des généralité. APrès je trouve ça agréable d'avoir l'avis des afficionados des molécules, pour nous (néophytes) donner les " T E N D A N C E S".
Quand même que c'est  agréable. Je vais prendre un exemple pour mieux me faire comprendre : Quelles sont les tendances de la codéine au niveau des effets ? Alors déjà il y a 4 groupes de métaboliseurs (développer) dont les ultra rapides c'est pourquoi on doit respecter la notice (rappels RDR) car en plus des risques overdoses il y a le problème histaminique qui est particulièrement fréquent et douloureux pour cette molécule. Aussi, surdoser est contreproductif sur le plan récréatif car si on a des symptomes du type nausée/réaction histaminique+++ alors le body high se voit impacté donc le trip est parfois désagréable ! Comme quoi "more is less" parfois. Epidémiologiquement on s'est rendu compte aussi de la tendance à la mutiplication des antihistaminique parfois surdosé et le soucis c'est que certains sont des downer et donc potentialise les overdose. Typiquement le phénergan a déjà tué des usagers de codéine  et si la personne n'en avait pas consommé il est possible que certanes auraient survécu.

Ma conclusion :

1) Formulation des qualités & défauts des molécules :
Attention à la manière dont vous formulez vos opinions sur le forum lorsqu'il s'agit des molécules. Vous pouvez dire TOUT ce que vous souhaitez, tant que la forme y est.
EXEMPLE :

1) La méthadone c'est de la merde =  PAS OK girl_cray2 dans ce cas là vous risquez de manger un champi d'un membre ou les reproches d'un modo blasé lol
2) Dans mon cas la méthadone c'est de la merde.  OK super

2) Zyprexa :

c'est un modèle de marketing, de commerce.  C'était incroyable. Ils ont même pensé à gratter du coté des motifs de prescription. Pendant LE procès à 1,42 milliards ils ont plaidé COUPABLE d'avoir marketé ce médicament pour une utilisation interdite.

Je vous met la traduction de l'article ici :  Spoiler

Il y a eu un avant et un après "Zyprexa lilly / Oxy Purdue". En psychiatrie c'était une invasion, une horde. Et cela a même dépassé ce cadre en fonctionnant chez les médecins généralistes. Eux ils étaient ravis d'avoir une "nouvelle solution" pour les cas stagnants ...complexes etc. Allez hop sous neuroleptique! Les motifs sont devenus de plus en plus intrigants. Qui dit succès commercial dit distribution massive donc les symptomes "peu fréquent, tr-s peu fréquent, rare" lorsqu'ils apparaissent, sont relayé par les médias avec succès.

Par exemple la dyskinésie tardive (des membres) peut arriver à moyen terme

Mais il faut aussi parler des coté positifs du zyprexa, comme le fait qu'il n'y a pas beaucoup de syndrome extra pyramidaux avec cette famille de molécules. Personnellement j'avais eu un neuroleptique de première génération sur un temps très court et j'avais ma langue qui se repliée sur elle même. Franchement c'était douloureux comme crampe et puis pour articuler ce n'est pas idéal




Et vous savez à quel point les IMAGES CHOCS sont importantes de nos jours.
Alors si tu veux mettre des gros schizo qui parlent comme ça "Agneuguunuueuuuu gneueuuu zyprexaaa gneuuu" ça vaccinerait n'importe qui.


3) Lilly :


C'est un géant de la pharma . Ils ont beaucoup de détracteurs (moins que Monsanto/bayer) qui se sont fait un malin plaisir à publier des pamphlets où ils sont décrits comme des suppots de satan "natty/quinoa-boulgour".

Vous pouvez aussi trouver des études comparatives complète entre 18 neuroleptique, publié par the lancet, je ne sais pas quel type de documents vous préferez alors je le met ici.

Mais la plupart des publications sur le sujet  sont anti lilly, anti zyprexa je vous préviens car cela influence le contenus  évidemment.
4) Prix :
Les scandales zyprexa c'était aussi l'occasion de  remettre au coeur du débat les prix des médicaments. : " The newest antipsychotic, olanzapine (Zyprexa, Eli Lilly), costs $76·87 in Spain and $324·08 in the USA."

Spoiler


5) L'appétit

Cela donne super faim, des cravings de bouffe grasse et sucrée. J'ai vu mon proche grossir presque à vue d'oeil punk1 Les menus ne lui suffisaient plus, grignottage .. +30kgs dont 10 le premier mois. Il a eu des troubles musculosquelletique à cause du gain (puis à la fin de son parcours de soin) et de la perte de ces dizaines de kilo de gras.

Tient je me demande ce que ça donnerai sur des personnes qui manquent d'appétit , doivent prendre des kilos etc.


6) Pharmacologie : POLYVALENCE
A consulter absolument je trouve :
https://www.drugbank.ca/drugs/DB00334
Le zyprexa c'est..
a) schizophrénie
b) manie
c)bipolarité
d) épisodes de depression dans un contexte bipolarité type 1. Ou dépression resistante aux TTT.
e) traiter les agitations psychomoteures
etc.


La polyvalence intrinsèque de la molécule a permis de déborder sans payer d'amendes. C'est pas mal la psychiatrie pour ça. Alors que c'est plus compliqué si la molécule a une utilisation très spécifique (ex: flumazénil => antidote des benzo point.)







EDIT :

J'ai oublié d'évoquer le ZYPADHERA qui est la forme INJECTABLE. D'ailleurs attention, la poudre se mélange mal, il va falloir être patient pour bien la reconstituer. Cela permet de faire une seule prise par mois, légèrement douloureuse (vesse). C'est tout ce que je sais sur ce produit. J'en ai injecté à des patients qui n'arrivaient pas à prendre leur cachet quotidiennement.

Dernière modification par Rick (27 août 2020 à  14:50)

Reputation de ce post
 
J'adore ce genre de post :) - Terson
 
Merci pour les précisions sur ce ttt qui n'a pas fini de faire parler de lui..
 
J'approuve et merci pour les précisions/sources, Guy

Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
2000
Inscrit le 06 Feb 2019
491 messages
Blogs
Ni schizophrène, ni bipolaire, on m'a prescrit du zyprexa il y a une quinzaine d'années, dans le cadre d'une dépression majeure, assortie d'angoisses infernales et de symptômes quasi psychotiques, liés à l'anxiété. Je ne sais pas si cette molécule c'est "de la merde", tout ce que je sais, c'est que c'est le seul et unique traitement qui parvenait à m'apaiser un tant soit peu.

J'en ai pris pendant près de 18 mois, et les effets secondaires sont indéniables, l'anesthésie affective et la prise importante de poids notamment. Ceci étant dit, j'ai un bien plus mauvais souvenir des quelques semaines où le psychiatre qui me suivait a essayé de remplacer le zyprexa par du risperdal, qui pour le coup me scotchait totalement dans un état quasi catatonique particulièrement horrible.

Le sevrage au zyprexa n'a pas été facile, il s'est fait en plusieurs fois, en clinique. Ces molécules sont clairement puissantes et pleines d'inconvénients. Simplement, parfois, ce sont les seules qui réussissent à procurer un apaisement et rendent la vie juste possible. J'ai eu la chance de guérir de ce merdier sans rechute, hormis un petit épisode dépressif mineur l'automne dernier, pour lequel on m'a prescrit un antidépresseur light que je suis en train d'arrêter.

C'est con à dire et je ne recommande à personne de faire pareil car c'est très aléatoire et en général déconseillé en cas d'antécédents de troubles psy, mais la prise occasionnelle de psychédéliques en dose modérée cet hiver m'a énormément aidé à relire cette période d'effondrement personnel et, je crois, à définitivement tourner cette page.
Reputation de ce post
 
Un témoignage de qualité - Rick
 
merci pour ton témoignage

...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages

Rick a écrit

Il faut continuer de se battre, ne pas s'arrêter au diagnostic (même si je sais que c'est important pour SON identité) et continuer la lutte.

Oui je lâche rien cependant je suis réaliste et je pense pas tenir a se rythme 3 mois de plus.


Rick a écrit

Le sevrage du zyprexa est DIFFICILE, si tu cherches des infos je peux vous mettre en contact (il aura la flemme de se créer un compte ici) alors n'hésite pas à préparer tes questions. Mais je refuse de faire ça par MP car je tiens à ce que le savoir soit partagé.

C'est sympa de ta part, je vais préparer quelques questions dès que je peux et je viendrai les poster ici, si ça peut aider a alimenter une base de connaissance et donner de l'espoir smile

Cub3000 a écrit

Le sevrage au zyprexa n'a pas été facile, il s'est fait en plusieurs fois, en clinique.

Salut ! Genre en clinique a temps plein mais pendant combien de temps et combien de fois ? et surtout tu avais comme moi des problèmes de sommeils ou les effets secondaires te sont apparus de manière différente ? En combien de temps tu as pu t'en séparer correctement ?

Hors ligne

 

Terson 
BioHacker
France
500
Inscrit le 25 Jul 2014
806 messages
Blogs
Après la prise de poids, ça m'a quand même l'air commun a tout les neuroleptiques, moi par exemple j'ai pris + de 15 kg sous Paliperidone, je suis passé de 70 kg a 86 kg en très peu de temps.
Reputation de ce post
 
Absolument, la prise de poids est fréquente pour tous les neuroleptiques. - Rick

Sautez dans l'urinoir pour y chercher de l'or.
Je suis vivant et vous êtes morts - Philip K. Dick

Hors ligne

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages

Cub3000 a écrit

J'en ai pris pendant près de 18 mois, et les effets secondaires sont indéniables

Cub3000 a écrit

Le sevrage au zyprexa n'a pas été facile, il s'est fait en plusieurs fois, en clinique.

Du coup j’appréhende ta réponse, en sachant que j'en ai pris 25 ans, et toi 18 mois neutral

Hors ligne

 

Monkey Fred 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 21 Feb 2020
22 messages
Salut jip, as tu déjà essayé de faire des séances d'hypnose pour t'aider à t'endormir ?

J'ai 2 amis insomniaques pour qui ça a très bien marché, bien que ce ne soit pas du tout le même contexte que toi (2 jeunes d'une vingtaine d'année, très anxieux et sans consommation particulière de produits psychoactif).

Peux être qu'une solution qui n'ajoute pas de nouvelles molécules exterieurs à ta psyché permettrait à celle ci de retrouver un équilibre plus facilement. Dans le même ordre d'idée il y a tout ce qui est de l'odre de la méditation, du sport même si j'imagine que se lancer là dedans en étant épuisé doit être assez décourageant. C'est pour ça que l'hypnose est ptet plus facile d'accès.

Bon courage en tout cas smile
Reputation de ce post
 
Pour ton rappel de l'existence des solutions non médicamenteuses ! Génial - Rick
 
Merci du conseil que je vais suivre en me renseignant sur la méditation :)

Hors ligne

 

jip
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 05 Sep 2010
126 messages
Salut Monkey Fred,

Oui tu as entièrement raison sur ces méthodes alternatives.
J'ai des gros problèmes de dos, déjà opéré et l'année dernière j'ai fait 5 semaine de rééducation en centre spécialisé.
Suite à ça on m'a dit que les seuls "'sports" qui ne représentent pas de risques pour moi sont :

    - La marche à pieds
    - Le vélo d'appartement

Quand je suis en forme je marche 3 * 20 minutes par jour et je fais 2 heures de vélo par semaine.
Il y a deux mois c'est vrai que le vélo m'a aidé. Depuis 3 semaines ma jambe gauche me lâche au bout de 50m donc actuellement je ne peux plus rien faire, mais le vélo m'épuisais et c'est vrai que j'arrivais à avoir quelques heures de sommeil / répit les 2 jours ou j'en faisait dans la semaine.

L'hypnose je ne m'y connais rien du tout et la méditation pareil, mais je vais me renseigner merci du conseil smile

Dernière modification par jip (27 août 2020 à  10:47)

Hors ligne

 

Anonyme6525
Invité

L'hypnose je ne m'y connais rien du tout et la méditation pareil, mais je vais me renseigner merci du conseil smile

T'as des vidéos youtube d'hypnose sur le sommeil, genre ça :

Ca désactive bien le cerveau si t'as des pensées qui tournent en boucle. Moi ça me permettait de réduire mes doses de GHB pour m'endormir. Ca vaut le coup d'essayer, c'est gratuit !

Pour la méditation, tu peux trouver des méditations guidées. Mais tu peux aussi la pratiquer sans filets au bout d'un moment.

Pour des consignes de départ condensées :
- Tu te donne une durée pour méditer (t'as des applications bien foutues genre "Insight Timer" qui sont pratiques pour avoir un minuteur mais aussi générer tes stats). Ça peut être 10min au début.
- Tu te pose sur un coussin, ou sur une chaise si t'as des problèmes de dos (si tu n'utilise pas le dossier de ton siège pour te soutenir le dos ton attention sera plus intense). N'importe quelle position que tu peux maintenir longtemps sans douleur sera parfaite.
- Et tu dirige ton attention sur les sensations du souffle (au niveau de tes narines par exemple). Tu va pouvoir maintenir cette attention un certain temps (que quelques secondes au début, ou si tu es soucieux) et hop ton esprit va partir vers le passé (souvenir) ou le futur (planification anxieuse).
- Tu va rester un moment inconscient que tu a perdu ton attention, mais au bout d'un moment, tu va te rendre compte que "ho merde il faut que je médite". Là ton job c'est d'apprendre a te féliciter que tu t'es rendu compte que ton esprit s'est barré et le remettre doucement sur les sensations du souffle. Très important de se féliciter au lieu de se juger, tout simplement pour créer une boucle de renforcement positive qui va faire qu'au fil du temps, ta période de divagation quand tu perds ton attention va se réduire de plus en plus.
- Répéter encore et encore ce processus.

A pratiquer chaque jours si tu veux que ça ai un impact. Et rajouter du temps progressivement. L'impact est perceptible après 1 semaine quotidienne pour moi, et ça s’amplifie au cours du temps. Et même si tu es très agité pendant tes méditations, ça travaille quand même. J'accumule beaucoup moins de stress quotidien quand je médite quotidiennement. C'est comme un lavage des dents mais pour l'esprit quoi.

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
2000
Inscrit le 06 Feb 2019
491 messages
Blogs

jip a écrit

Cub3000 a écrit

Le sevrage au zyprexa n'a pas été facile, il s'est fait en plusieurs fois, en clinique.

Salut ! Genre en clinique a temps plein mais pendant combien de temps et combien de fois ? et surtout tu avais comme moi des problèmes de sommeils ou les effets secondaires te sont apparus de manière différente ? En combien de temps tu as pu t'en séparer correctement ?

Ça date un peu mais si mes souvenirs sont exacts : j'avais passé deux semaines en clinique, durant lesquelles on avait diminué ma prescription de moitié. Le projet initial était de stopper complètement mais je ne l'ai pas supporté, l'angoisse remontait en flèche, avec des flips franchement comparable à ce qu'on peut vivre parfois pendant un bad trip d'acide, dépersonnalisation etc...

Après cette hospi j'ai switché du zyprexa à une prescription assez light d'abilify, là on a diminué progressivement sur quelques semaines en ambulatoire. Après j'ai vécu un truc sur lequel je préfère ne pas m'étendre mais qui s'apparente à une expérience spirituelle très positive (n'impliquant pas de prise de drogues), à la suite de laquelle en quelques semaines j'ai pu tout arrêter, neuroleptique, anxiolytique, antidépresseur, somnifère (ouais j'avais un traitement de cheval), avec bien sûr le suivi et l'accord de mon psy.

Voilà, je sais que c'est assez peu courant comme "parcours de santé", donc je ne pense pas que ça ait valeur d'exemple mais si ça peut déjà te donner espoir en la possibilité d'en sortir, c'est plutôt pas mal wink Bon courage !


...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

Fluche 
Psycho sénior
France
100
Inscrit le 28 Nov 2017
522 messages
Blogs
Donner un neuroleptique aux gens qui manquent d’appétit c'est quand même un peu overkill ^^ Dans les endroits où c'est autorisé (et au delà), le cannabis remplit cette fonction avec pas mal de succès, surtout auprès des personnes âgées.

Hors ligne

 

Monkey Fred 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 21 Feb 2020
22 messages
Juste pour revenir au sport comme tu en parlais, j'ai eu une période (que j'aimerai bien relancer mais depuis le Covid je suis plus retourné à la piscine) de 4/5 mois où j'allais nager 1 à 2 fois/semaine faire des longueurs 1 petite heure. En général en fin de matinée pour être trankil et en brasse car je maitrise pas d'autre nage mais du coup je conseillerai plutôt le dos crawlé car la brasse tiré pas mal sur mon dos et quand on voit des gens faire du dos avec un minimum de maitrise ça donne une sacré impression de fluidité (genre yavé une mamie qui enchainé les allers retours avec une telle decontraction elle glissait sur l'eau).

Bref toussa pour dire que en sortant de la piscine et après y avoir pris ma douche je me sentais "purifié" et zen comme jamais (pas loin d'une petite sensation opiacé), encore + qu'après de la course à pieds ou après avoir fait du vélo même si le vélo ça marche pas mal aussi pour moi. Sté peux être du aussi au fait d'être fier de moi de vaincre une certaine anxiété sociale et pudeur mais je pense que le fait d'être dans l'eau et dans une piscine ça aide aussi (ça résonne, c'est humide ça fait bulle un peu et quand tu sors de là boum grand air qui fait plaisir).

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Après le sevrage - L'enfer sur Terre
par Caedulis, dernier post 05 septembre 2015 à  21:57 par gooldenyears
  3
[ Forum ] Sevrage bzd et paralysies du sommeil
par VforN, dernier post 05 août 2019 à  17:32 par VforN
  3
[ Forum ] L'addiction se barre, le sommeil aussi...
par Noyer, dernier post 10 novembre 2015 à  22:04 par thierry97
  4

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Les résultats de l’enquête sur la communauté Psychoactif en 2021
25 mars 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum 
Culture - Parlons du son en teuf
Il y a moins d'1mnCommentaire de Hakashi dans [Au coin du comptoir.....]
(20 réponses)
 Forum 
Effet du tramadol sur le moral
Il y a moins d'1mnCommentaire de ChampiCarrion dans [Médicaments psychotro...]
(2 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Témoignage
Il y a 34mnNouvelle discussion de Incognito1 dans [Heroïne...]
 Forum 
Overdose - Redrop de Tramadol dangereux, ou même possible ?
Il y a 40mn
1
Commentaire de RouleUnGrosJoint dans [Opiacés et opioïdes...]
(4 réponses)
 Forum 
Addiction - 1 mois de conso journalière, comment arrêter ?
Il y a 43mnCommentaire de Incognito1 dans [Cocaïne-Crack...]
(9 réponses)
 Forum 
Addiction - Addiciton sévère au Tramadol depuis presque 1 ans, aidez moi à écl...
Il y a 47mn
1
Commentaire de GordReno.C17 dans [Tramadol...]
(27 réponses)
 Forum 
Caarud ça se passe comment ?
Il y a 49mnNouvelle discussion de LeCorbeau_G dans [Conseils généraux de...]
 Forum 
Baser - Je me lance dans le bica, enfin!
Il y a 2hCommentaire de Fraise-Pamplemousse dans [Cocaïne-Crack...]
(14 réponses)
 Blog 
*Le camégoïste
Il y a 20mn
2
Commentaire de BREIZH AR PEOC'H dans le blog de BREIZH AR PEOC'H
(54 commentaires)
 Blog 
[Video] Dealer par Amour ?
Il y a 1jNouveau blog de Ledayuum dans [Tranche de vie]
 
  QuizzZ 
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 00:44
 PsychoWIKI 
PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Niconico, RandomUser, spiraltoupie, Zigou32 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
 Test 2map (ap237)
par Unposcaille, le 03 May 2022
Bonjour à tous, Malgré tous les messages avertissant de la toxicité et de la corrosivité du 2map, j'ai décidé de tester car c'était le seul opioide disponible sur les sites que je connais qui ne soit pas un dérivé du fentanyl. Les messages sur la dose à prendre sans tolérance sur reddit...[Lire la suite]
 Comment gérez vous votre dépendance ?
par Jérimadeth, le 14 Apr 2022
Mes dépendances sont bien installées, alors pourquoi les déloger ? L'homme naît dépendant (nourrisson), il meurt dépendant (vieillard). Entre les deux, on dépend aussi (de l'argent, des autres, de la bouffe, etc.), j'ai décidé d'être libre d'être dépendant. Savoir faire avec, c'est ma li...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

d'accord avec toi ! (à propos d'attendre avec impatience la prochaine prise) dans [forum] Redrop de Tramadol dangereux, ou même possible ?
(Il y a 2h)
En effet, le "Je" face aux faits mesurables. Psilo dans [forum] crise d angoisse seresta
(Il y a 2h)
très intéressant merci dans [forum] changer le rapport aux drogues
(Il y a 4h)
Fais attention cela pourrait inciter des personnes à faire la même chose que toi dans [forum] [EUPHON] Ordonnance
(Il y a 4h)
tu va être bien avec ça ;) /Yo dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
(Il y a 14h)

Pied de page des forums