Psychoactif
Mission d’information commune - Rapport d’étape sur l’usage thérapeutique du cannabis thérapeutique / PsychoACTIF


Mission d’information commune - Rapport d’étape sur l’usage thérapeutique du cannabis thérapeutique

/forum/uploads/images/1600/mic-cannabis_rapport_etape_therapeutique_page_0.jpg
/forum/uploads/images/1600/mic-cannabis_rapport_etape_therapeutique_page_01.jpg/forum/uploads/images/1600/mic-cannabis_rapport_etape_therapeutique_page_02.jpg/forum/uploads/images/1600/mic-cannabis_rapport_etape_therapeutique_page_03.jpg
/forum/uploads/images/1600/mic-cannabis_rapport_etape_therapeutique_page_04.jpg/forum/uploads/images/1600/mic-cannabis_rapport_etape_therapeutique_page_05.jpg

Téléchargez le document si vous voulez lire les 75 pages de ce rapport.

mic-cannabis_rapport_etape_therapeutique12.pdf

Dernière modification par filousky (24 septembre 2020 à  09:33)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Merci, Fil, et bonne nouvelle. Je me permets de mettre le résumé et les propositions parce que c'est du bonheur. ça me réconcilie avec le politique ! Amicalement

SYNTHÈSE DU RAPPORT
L’Assemblée nationale a, au début de l’année 2020, constitué en son sein une mission d’information sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis.

Signe de l’importance du sujet, cette mission d’information est commune à six commissions permanentes : la commission des affaires  économiques, la commission des affaires sociales, la commission des lois, la commission des finances, la commission des affaires culturelles et éducatives et la  commission du développement durable.

L’objectif de la mission d’information, composée d’une trentaine de parlementaires de la majorité et des différents groupes d’opposition, est de proposer un état des lieux et d’explorer les enjeux liés aux différents usages du cannabis (thérapeutique, bien-être et récréatif) et à la filière du chanvre.

La mission s’est d’abord concentrée sur la question du cannabis thérapeutique et le présent rapport d’étape est consacré à cet important dossier. En effet, après deux ans de travaux menés au sein de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le Parlement a, l’an dernier, donné son feu vert au lancement d’une expérimentation sur deux ans du cannabis thérapeutique.
Ce lancement est une réponse attendue par de nombreux patients, professionnels de santé et acteurs agricoles qui y voient aussi une perspective de développement d’une filière d’avenir. Comme le montre le rapport, la France est,  face à ses voisins européens, à la traîne sur la question du cannabis thérapeutique et l’ambition portée par tous et unanimement est de pouvoir accélérer la mise en place de cette expérimentation pour, à terme, la pérenniser de manière encadrée et définie.
Au cours de ses auditions, la mission a entendu l’ensemble des acteurs du dossier du cannabis thérapeutique : médecins, chercheurs, patients, agriculteurs... Et, bien sûr, toutes les administrations concernées. Elle n’a néanmoins pas souhaité doublonner les travaux conduits au sein du comité spécialisé de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ni trancher des débats scientifiques qui ne relèvent pas de sa compétence.
Son objectif était double :

d’une part, s’assurer que l’expérimentation, décidée à l’unanimité par le législateur, soit effectivement lancée, dans les meilleures conditions possibles, et la mission regrette le retard pris, en grande partie à cause de la crise sanitaire ;

d’autre part, réfléchir à la sortie de l’expérimentation et à la pérennisation du dispositif, pour sécuriser les patients et permettre le développement d’une filière française du cannabis thérapeutique.

LISTE DES PROPOSITIONS
– Publier le décret permettant le lancement de l’expérimentation et éviter tout nouveau report ;

– Afin d’en garantir le déroulement impartial, renoncer à la gratuité et définir le budget nécessaire à la réalisation de l’expérimentation ;

– Stimuler le dialogue interministériel afin de permettre le développement d’une filière entièrement française du cannabis thérapeutique ;

– Inscrire dans le code de la santé publique la possibilité de produire, transporter, fabriquer, importer, exporter, détenir, offrir, céder, acquérir et employer l’ensemble de la plante de cannabis ainsi que de variétés contenant plus de 0,2 % de THC afin de permettre, dans un cadre fixé par décret, de fournir des traitements à base de cannabis aux patients souffrant d’une liste de pathologie également fixée  par décret ;

– Respecter strictement les critères de l’expérimentation initialement
définis par le CSST ;

– Initier dès à présent une réflexion sur le statut des différents produits du cannabis thérapeutique afin de garantir que ces traitements puissent s’inscrire dans le cadre d’un parcours permettant leur remboursement ;

– Entamer une réflexion sur l’élargissement de la possibilité de prescrire du cannabis thérapeutique dans le cadre d’autres pathologies que celles retenues pour l’expérimentation ;

– Inclure dans les orientations pluriannuelles prioritaires de développement professionnel continu la prescription du cannabis et l’accompagnement des patients et étendre à l’ensemble des personnels soignants les efforts de formation destinés actuellement aux seuls médecins ;

– Confier à un organe public la régulation du cannabis thérapeutique, chargé du contrôle de la culture, de la qualité, de la transformation et du stockage des produits ;
– Renforcer la recherche sur les effets du THC sur les facultés des consommateurs afin de développer des tests adaptés et de fixer un seuil au-dessous duquel, pour les patients consommant du cannabis dans un cadre thérapeutique légal, la conduite automobile peut être autorisée.

Dernière modification par prescripteur (18 septembre 2020 à  16:04)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

prescripteur a écrit

Merci, Fil, et bonne nouvelle. Je me permets de mettre le résumé et les propositions parce que c'est du bonheur. ça me réconcilie avec le politique ! Amicalement

Principes Actifs a été auditionné quelques fois et un de nos membres fait partie du commité de pilotage de l'expérimentation. À force d'être seuls à parler systématiquement d'auto production, et bien c'est acté dans leur rapport et pas que .....
Moi aussi, ça m'a un peu réconcilié avec certains.
Bravo à ceux qui ont été écoutés et bravo à ceux qui les ont entendu.

Fil

Dernière modification par filousky (18 septembre 2020 à  21:08)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

prescripteur a écrit

Merci, Fil, et bonne nouvelle. Je me permets de mettre le résumé et les propositions parce que c'est du bonheur. ça me réconcilie avec le politique ! Amicalement

SYNTHÈSE DU RAPPORT
L’Assemblée nationale a, au début de l’année 2020, constitué en son sein une mission d’information sur la réglementation et l’impact des différents usages du cannabis.

Signe de l’importance du sujet, cette mission d’information est commune à six commissions permanentes : la commission des affaires  économiques, la commission des affaires sociales, la commission des lois, la commission des finances, la commission des affaires culturelles et éducatives et la  commission du développement durable.

L’objectif de la mission d’information, composée d’une trentaine de parlementaires de la majorité et des différents groupes d’opposition, est de proposer un état des lieux et d’explorer les enjeux liés aux différents usages du cannabis (thérapeutique, bien-être et récréatif) et à la filière du chanvre.

La mission s’est d’abord concentrée sur la question du cannabis thérapeutique et le présent rapport d’étape est consacré à cet important dossier. En effet, après deux ans de travaux menés au sein de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), le Parlement a, l’an dernier, donné son feu vert au lancement d’une expérimentation sur deux ans du cannabis thérapeutique.
Ce lancement est une réponse attendue par de nombreux patients, professionnels de santé et acteurs agricoles qui y voient aussi une perspective de développement d’une filière d’avenir. Comme le montre le rapport, la France est,  face à ses voisins européens, à la traîne sur la question du cannabis thérapeutique et l’ambition portée par tous et unanimement est de pouvoir accélérer la mise en place de cette expérimentation pour, à terme, la pérenniser de manière encadrée et définie.
Au cours de ses auditions, la mission a entendu l’ensemble des acteurs du dossier du cannabis thérapeutique : médecins, chercheurs, patients, agriculteurs... Et, bien sûr, toutes les administrations concernées. Elle n’a néanmoins pas souhaité doublonner les travaux conduits au sein du comité spécialisé de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), ni trancher des débats scientifiques qui ne relèvent pas de sa compétence.
Son objectif était double :

d’une part, s’assurer que l’expérimentation, décidée à l’unanimité par le législateur, soit effectivement lancée, dans les meilleures conditions possibles, et la mission regrette le retard pris, en grande partie à cause de la crise sanitaire ;

d’autre part, réfléchir à la sortie de l’expérimentation et à la pérennisation du dispositif, pour sécuriser les patients et permettre le développement d’une filière française du cannabis thérapeutique.

LISTE DES PROPOSITIONS
– Publier le décret permettant le lancement de l’expérimentation et éviter tout nouveau report ;

– Afin d’en garantir le déroulement impartial, renoncer à la gratuité et définir le budget nécessaire à la réalisation de l’expérimentation ;

– Stimuler le dialogue interministériel afin de permettre le développement d’une filière entièrement française du cannabis thérapeutique ;

– Inscrire dans le code de la santé publique la possibilité de produire, transporter, fabriquer, importer, exporter, détenir, offrir, céder, acquérir et employer l’ensemble de la plante de cannabis ainsi que de variétés contenant plus de 0,2 % de THC afin de permettre, dans un cadre fixé par décret, de fournir des traitements à base de cannabis aux patients souffrant d’une liste de pathologie également fixée  par décret ;

– Respecter strictement les critères de l’expérimentation initialement
définis par le CSST ;

– Initier dès à présent une réflexion sur le statut des différents produits du cannabis thérapeutique afin de garantir que ces traitements puissent s’inscrire dans le cadre d’un parcours permettant leur remboursement ;

– Entamer une réflexion sur l’élargissement de la possibilité de prescrire du cannabis thérapeutique dans le cadre d’autres pathologies que celles retenues pour l’expérimentation ;

– Inclure dans les orientations pluriannuelles prioritaires de développement professionnel continu la prescription du cannabis et l’accompagnement des patients et étendre à l’ensemble des personnels soignants les efforts de formation destinés actuellement aux seuls médecins ;

– Confier à un organe public la régulation du cannabis thérapeutique, chargé du contrôle de la culture, de la qualité, de la transformation et du stockage des produits ;
– Renforcer la recherche sur les effets du THC sur les facultés des consommateurs afin de développer des tests adaptés et de fixer un seuil au-dessous duquel, pour les patients consommant du cannabis dans un cadre thérapeutique légal, la conduite automobile peut être autorisée.

Merci infiniment pour ton résumé, j'espère que ça aboutira au plus vite. C'est une excellente initiative.

Hors ligne

 

Bonjour, je n'ai fait que recopier la synthèse du document pour qu'elle soit en première ligne (certains ont pourraient négliger de  cliquer et  ainsi rater ce texte important). Donc merci pour les félicitations mais elles ne sont pas méritées.

Par contre les membres de la Commission méritent des félicitations.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (20 septembre 2020 à  15:19)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

#6 
Pio 
Nouveau membre
21 septembre 2020 à  08:38
En lisant le résumé, j'ai l'impression que l'expérimentation n'est qu'une étape procédurale.
On dirait que même si il n'y a pas de résultat probant (faible probabilité), ils vont quand même le faire.

Hors ligne

 

En lisant le résumé, j'ai l'impression que l'expérimentation n'est qu'une étape procédurale.
On dirait que même si il n'y a pas de résultat probant (faible probabilité), ils vont quand même le faire.

C'est vrai que, sur le plan scientifique, si on compare aux tests des nouveaux médicaments, c'est très léger. C'est plutôt une étude de faisabilité que d'efficacité du traitement. Et c'est très bien comme ça !
Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

#8 
Pio 
Nouveau membre
21 septembre 2020 à  14:40

prescripteur a écrit

C'est vrai que, sur le plan scientifique, si on compare aux tests des nouveaux médicaments, c'est très léger. C'est plutôt une étude de faisabilité que d'efficacité du traitement. Et c'est très bien comme ça !
Amicalement

Oui voilà, une étude de faisabilité j'aurais pas trouvé mieux.

Hors ligne

 

Merci filou pour le partage, prescripteur pour la synthèse

en esperant que tout cela soit porteur de vrais bonnes nouvelles effectives et palpables bientoooooot

Hors ligne

 

#10 
Stelli 
Dinosaure de PA France
23 septembre 2020 à  01:28
Merci pour ce partage, c’est une excellente nouvelle pour le cannabis thérapeutique. Reste à voir dans quel cadre, pour quelles pathologies ce sera autorisé, même si le rapport parle d’élargir à d’autres pathologies, lesquelles? Merci Fil pour ta participation à cette réflexion. J’espère que la prescription sera la plus large possible.

P.65
4. Envisager l’élargissement de l’usage du cannabis thérapeutique à d’autres indications
Les cinq indications(1) auxquelles se limite l’expérimentation du cannabis thérapeutique représentent un champ relativement restreint comparé aux indications retenues dans d’autres pays (voir supra) et aux effets bénéfiques dont témoignent certaines associations de patients.
Entendues par la mission d’information, plusieurs associations de patients ont souligné la nécessité d’envisager un élargissement à d’autres indications de la possibilité de recourir au cannabis thérapeutique, une fois validé par l’expérimentation le circuit de prescription et de distribution de ces traitements. Ainsi, M.Philippe Andrieux, représentant de l’association Principes actifs, soulignait lors de son audition le mercredi 19 février 2020, disposer de très nombreux témoignages de patients souffrant notamment de «maladies de Crohn, glaucome à l’œil, migraines céphalées, migraines chroniques, troubles anxieux généralisés, syndromes de stress post-traumatiques » dont l’état connaissait une nette amélioration du fait d’un recours au cannabis.

De même, M. Bertrand Rambaud, président de l’association UFCM-I Care a rappelé que « 41 pathologies avaient été recensées par l’Association Internationale du Cannabis Médical qui regroupe des professionnels de santé en Europe
».
Une réflexion sur l’élargissement des prescriptions à d’autres indications doit donc être menée, d’autant plus que, ainsi que le soulignait Maître Ingrid Metton lors de son audition, la mise à disposition de médicaments à base de cannabis en France est susceptible de susciter un engouement de la part de patients atteints de maladies graves mais ne correspondant pas aux indications retenues, ce qui pourrait entraîner une augmentation du nombre de personnes gravement malades poursuivies.

(1) Pour mémoire : les indications retenues pour la phase expérimentale en cas de soulagement insuffisant ou d’une mauvaise tolérance (effets indésirables) des thérapeutiques médicamenteuses ou non accessibles et notamment des spécialités à base de ou de cannabinoïdes déjà disponibles en tenant compte des recommandations de bonnes pratiques: a) douleurs neuropathiques réfractaires aux thérapies (médicamenteuses ou non) accessibles, b) certaines formes d’épilepsie pharmacorésistantes, dans certains symptômes rebelles en oncologie (tels que nausées, vomissements, anorexie...), c) dans les situations palliatives, d) dans la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques ou e) des autres pathologies du système nerveux central.

Proposition : Entamer une réflexion sur l’élargissement de la possibilité de prescrire du cannabis thérapeutique dans le cadre d’autres pathologies que celles retenues pour l’expérimentation. »

Dernière modification par Stelli (23 septembre 2020 à  01:31)


« J’ai l’honneur de te décerner le titre de bienfaitrice des camés! Bravo! » Trolalo

Hors ligne

 

Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

  • Psychoactif » Forums 
  •  » Actualités
  •  » 
    Mission d’information commune - Rapport d’étape sur l’usage thérapeutique du cannabis thérapeutique

En ce moment sur PsychoACTIF

Appel à témoignages
80
Prod (seul) pendant le confinement ?
Il y a 8j - Akaion
16
Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
Il y a 6j - pierre
21
Appel à témoignages : amende forfaitaire
Il y a 3j - Charlux
Forums
Clonazolam & Etizolam | test urinaire NEGATIF
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
[ Culture ]
Nouveau kit lancer apres échec du premier
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
12
Avis avant de commander du Propylène glycol , qui peu servir aussi...
Il y a 43mn - louis306 dans [Injection et réductio...]
[ Drogue info ]
Codeine + xanax + cannabis
[ Culture ]
Temperature au dessus de 25° pendant 2-3h
[ Injecter ]
Oxycodone biogaran injectable ?
Decrypter message
[ Culture ]
Quatre champignons sortis, mais ça s'est arrêté là :'(
1681
Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
 246, Il y a 6h - Zazou2A dans [Conseils généraux de...]
31
[ Culture ]
Pourriez-vous partager vos livres préférés en ces temps de confine...
 2, Il y a 7h - TripSitterFR dans [Au coin du comptoir.....]
Blogs
1
Tranche de vie
La meuf qui fait un peu n'imp.
Il y a 47mn - Commentaire de deporc dans le blog de cependant
3
Expérimental
[Video] Une Semaine dans l'Obscurité et le Silence, méditation
 1, Il y a 8h - Commentaire de TripSitterFR dans le blog de Ledayuum
4
Poèmes
À toi ma mère.
Il y a 13h - Commentaire de Sixteensix dans le blog de Sixteensix
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Neurchi de Psychoactif
Il y a 3j - Spacebiscuit dans Au coin du comptoir....
Les derniers champis
Formulation parfaite ! Nemesia
dans [forum] Présentation, 25 ans d'alcool, Il y a 1h
Merci pour ta réponse rapide ! :) TS
dans [forum] premiere fois morphine, Il y a 7h
Bon courage pour reprendre la pratique ! ;-) TS
dans [commentaire de blog] [Video] Une Semaine dans l'Obscurité et le Silence, méditation, Il y a 8h
Joli plant :) Nemesia
dans [forum] Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI, Il y a 8h
Yessss!!!! Moi aussi fait pareil...abstraction
dans [forum] Les fameux chien renifleur..., Il y a 8h
Nouveaux membres
Dragonflyy, dustypig, GrosDodoZepam, Kokro nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS