une descente aux enfers a cause de l'héroine / PsychoACTIF

une descente aux enfers a cause de l'héroine

Publié par ,
876 vues, 22 réponses
WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages
Salut à tous, j'ai déjà participé dans quelques conversations sur le forum a l'indroduction de mon TSO méthadone (je suis a 100 actuellement)

Presentation breve, je suis en dernière année de psycho, actuellement dans un état quasi suicidaire du a ma polytoxicomanie, mais surtout l'heroine en shoot et aux benzo. J'ai des troubles obsessionnels compulsifs, un trouble borderline, merci maman, et j'ai pas toujours eu une vie facile.

Actuellement j'suis au bord du gouffre, je claque tous mes sous dans l'héro, mes traitements prozac 60 mg+ ketpapine 600 mg sont inexistants dans l'amélioration de mon état et les seuls moments de bonheur dans ma vie c'est quand jarrive a avoir de l'héro. c'est en train de me tuer, j'deviens agoraphobe alors que je sortais tout le temps, j'ai des changements d'humeur completement aléatoires ou je chiale (environ 5/6 fois par jour). Je vois plus mes potes meme si ils veulent m'aider, mon père aussi mais il sait plus quoi faire, le csapa dans lequel je suis est nul, j'enchaine les psychiatres et les traitements depuis 4 ans et depuis 4 ans j'suis malheureux, ah j'fume beaucoup beaucoup de shit aussi. Bref y'a deux jours j'ai bouffé 120 benzo tellement j'en avais plus rien a faire de ma vie. En fevrier j'ai fais une overdose,hospitalisé 15 jours.

Et je sais pas pourquoi j'écris sur ce forum en fait, mais je sais plus quoi faire, j'pense de plus en plus au suicide, avant j'voyais plein de filles, jfaisais plein de soirées et la depuis quelques années j'reste chez moi a avoir toujours un peu de drogue avec moi pour tenir mes angoisses.

J'ai vu des centaines de psy differents, qui m'ont quasi tous servi a rien, quand j'me projette dans l'avenir j'vois que le suicide quand j'aurai craqué complètement. Ma famille et mon entourage sont au courant de tout, mais j'me sens tellement seul, tellement triste, et j'comprends meme pas pourquoi, objectivement j'ai une belle vie, jsuis plutot bg jai eu plus d'histoire d'amour, j'ai plein d'amis, on dit que j'ai du charisme, mais depuis 2 ans c'est la descente aux enfers et j'ai l'impression que plus rien ne pourra me faire sortir de l'héro, mon plus grand souhait ça serait d'avoir un distributeur gratuit de blanche dans ma chambre, malheureusement ça marche pas comme ça. Alors je sais pas trop ce que je cherche ici, des idées pour arreter, pour reussir a m'en sortir, ou alors juste exprimer ma douleur qui est exponentielle.

les anti depresseurs que j'ai essayé (et j'en ai essayé) changent rien, ni les neuroleptiques qui m'endorment complet, les benzo bah j'en abuse donc bon.. ma vie c'est l'heroine, a 22 ans, meme si j'arrive a passer mes années de fac je fais ça sans aucun interet, j'ai 0 hobbits, 0 sports, 0 interet, jme sens juste pas exister.
Bref je me trompe peut etre de poste mais j'avais besoin de parler, sorry pour les fautes j'écris avec les larmes aux yeux jvois mal mon ecran..

Du courage pour tout le monde ici présent, j'ai toujours trouvé énormement de réponses sur ce forum, merci aux créateurs et modérateurs.

Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6200
Inscrit le 15 Sep 2006
14658 messages
Blogs
Bonjour,

tu met tout sur le compte de l'héro, ca parait une facilité

Ce n'est pas l'héro qui fait que tu es suicidaire, que tu n'en a rien à foutre la vie, que tu es bipolaire, que tu t'avales  des dizaines de benzo...

La cause parait être beaucoup plus profonde.

Cordialement,
Pierre

Dernière modification par pierre (17 octobre 2020 à  21:15)

Hors ligne

 

Vingtetuneheuredix 
Nouveau membre
France
400
Inscrit le 17 Oct 2020
2 messages
Bonsoir,
J'ai moi-même traversé ce "mal-être" que tu traverses...

Ce n'est pas facile, je comprends ton envie de tout foutre en l'air, j'y ai moi-même été confronté...

Aujourd'hui, je vais mieux, je redécouvre les plaisirs de la vie. Et parfois, je pense à mon moi antérieur, celui qui voulait juste arrêter, maintenant. Apres tout, c'était plus difficile de vivre que d'arrêter. Je le remercie de ne pas l'avoir fait...

Quand tu parles de ton passé, il y a beaucoup de nostalgie qui en ressort.
Tu n'es pas condamné à vivre toujours dans cette galère.
Beaucoup de personne ont réussi à s'en sortir, je suis sur que tu peux y arriver.
Ce ne sera pas facile, mais si tu te fais aider par les bonnes personnes, rien ne sera impossible.

Tes problèmes forment comme une accumulation mais au final, ils n'y en a que deux: ta consommation de drogue et ce qui t'as fait te réfugier dans la drogue.

Bref, mon message me semble un peu creux. Mais accroche toi. Ce n'est pas une fatalité. Tu peux retrouver ta vie.
Reputation de ce post
 
Commentaire éclairé ! Et j ai vécu la même chose

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

pierre a écrit

Bonjour,

tu met tout sur le compte de l'héro, ca parait une facilité

Ce n'est pas l'héro qui fait que tu es suicidaire, que tu n'en a rien à foutre la vie, que tu es bipolaire, que tu t'avales  des dizaines de benzo...

La cause parait être beaucoup plus profonde.

Cordialement,
Pierre

Non bien sur c'est vrai, mais que faire, j'ai fais 15 ans de psychanalyse, quelles solutions s'offrent a moi ?

Reputation de ce post
 
En effet j'ai vécu la même chose

Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

Vingtetuneheuredix a écrit

Bonsoir,
J'ai moi-même traversé ce "mal-être" que tu traverses...

Ce n'est pas facile, je comprends ton envie de tout foutre en l'air, j'y ai moi-même été confronté...

Aujourd'hui, je vais mieux, je redécouvre les plaisirs de la vie. Et parfois, je pense à mon moi antérieur, celui qui voulait juste arrêter, maintenant. Apres tout, c'était plus difficile de vivre que d'arrêter. Je le remercie de ne pas l'avoir fait...

Quand tu parles de ton passé, il y a beaucoup de nostalgie qui en ressort.
Tu n'es pas condamné à vivre toujours dans cette galère.
Beaucoup de personne ont réussi à s'en sortir, je suis sur que tu peux y arriver.
Ce ne sera pas facile, mais si tu te fais aider par les bonnes personnes, rien ne sera impossible.

Il ,'y a rien de creux, il y a une preuve que le bout du tunnel existe, et ton texte m'a fait pleurer donc c'est qu'il avait du sens, merci de me dire qu'on peut s'en sortir, parce que j'ai tellement de mal a y croire.. bien à toi, peut tu me dire ce qui t'a aidé ?

Tes problèmes forment comme une accumulation mais au final, ils n'y en a que deux: ta consommation de drogue et ce qui t'as fait te réfugier dans la drogue.

Bref, mon message me semble un peu creux. Mais accroche toi. Ce n'est pas une fatalité. Tu peux retrouver ta vie.

Il n'est pas du tout creux puisqu'il me donne espoir qu'il y a un bout du tunnel et pour dire ton texte m'a fait pleurer donc il a eu du sens pour moi, quelles ont été tes solutions pour t'en sortir ? bien à toi

Dernière modification par WeWantCookies (17 octobre 2020 à  21:52)


Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
2400
Inscrit le 07 Sep 2007
5357 messages
A lire ton post, on dirait surtout que l'héro est le seul truc qui fait que tu ne t'es toujours pas foutu en l'air aujourd'hui thinking

Donc "descente aux enfers à cause de l'héro", je suis pas convaincu.

mon plus grand souhait ça serait d'avoir un distributeur gratuit de blanche dans ma chambre, malheureusement ça marche pas comme ça.

Même si t'avais un distributeur de pure dans ta chambre, une fois ta tolérance explosée et tes veines épuisées, tu penses pas qu'une fois cet objectif atteint, ça serait sur un autre truc que tu te mettrais à fantasmer?

Ou alors le flot d'héroïne pure te permettrait peut-être d'être assez détendu/apaisé pour reprendre du plaisir dans d'autres activités/loisirs...
(Mais il ne se suffirait pas à lui-même, c'est presque certain. Sinon les millionnaires & rockstars disposant d'une quantité virtuellement illimitée d'opiacés de luxe seraient à l’abri de la déprime et du suicide)
Et avec assez de dope dans les veines, avoir une vie normale où des trucs de base genre avec un taf qui te plait, une femme cool et jolie avec qui ça se passe super bien au lit, un chien qui t'apporte tes chaussons et ta manette, et des amis qui viennent faire un poker tous les jeudi soirs et avec qui vous feriez des virées ensembles en bécanes, ça deviendrait envisageable ^^

Enfin des exemples de mecs qui ont des existences comme ça,  une "vie parfaite", et qui 15 ans plus tard finissent par massacrer la femme et les gamines pour l'assurance vie & pas s'emmerder avec un divorce, pour refaire leur vie avec leur petite maitresse étudiante qui a 20 piges de moins et habite dans une autre ville, c'est pas ça qui manque.

Si ça se trouve y'a un mec déprimé dans ton amphi qui se dit "fait chier je pourrais pas avoir une vie normale comme Cookies, il a encore eu son année facile, il a plein d'amis... halala si seulement j'avais un distributeur de weed dans ma chambre (PROTIP: ça existe, ça s'appelle un placos tongue )

edit: un peu glauque mon message du coup... j'aurais bien aimé finir sur une note plus optimiste, maaaaiiiis... U_THIN follow your dreams?

https://memeguy.com/photos/images/follow-your-dreams-130127.jpg

MT

Dernière modification par Mammon Tobin (17 octobre 2020 à  22:32)

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

Mammon Tobin a écrit

A lire ton post, on dirait surtout que l'héro est le seul truc qui fait que tu ne t'es toujours pas foutu en l'air aujourd'hui thinking

Donc "descente aux enfers à cause de l'héro", je suis pas convaincu.

mon plus grand souhait ça serait d'avoir un distributeur gratuit de blanche dans ma chambre, malheureusement ça marche pas comme ça.

Même si t'avais un distributeur de pure dans ta chambre, une fois ta tolérance explosée et tes veines épuisées, tu penses pas qu'une fois cet objectif atteint, ça serait sur un autre truc que tu te mettrais à fantasmer?

Ou alors le flot d'héroïne pure te permettrait peut-être d'être assez détendu/apaisé pour reprendre du plaisir dans d'autres activités/loisirs...
(Mais il ne se suffirait pas à lui-même, c'est presque certain. Sinon les millionnaires & rockstars disposant d'une quantité virtuellement illimitée d'opiacés de luxe seraient à l’abri de la déprime et du suicide)
Et avec assez de dope dans les veines, avoir une vie normale où des trucs de base genre avec un taf qui te plait, une femme cool et jolie avec qui ça se passe super bien au lit, un chien qui t'apporte tes chaussons et ta manette, et des amis qui viennent faire un poker tous les jeudi soirs et avec qui vous feriez des virées ensembles en bécanes, ça deviendrait envisageable ^^

Enfin des exemples de mecs qui ont des existences comme ça,  une "vie parfaite", et qui 15 ans plus tard finissent par massacrer la femme et les gamines pour l'assurance vie & pas s'emmerder avec un divorce, pour refaire leur vie avec leur petite maitresse étudiante qui a 20 piges de moins et habite dans une autre ville, c'est pas ça qui manque.

Si ça se trouve y'a un mec déprimé dans ton amphi qui se dit "fait chier je pourrais pas avoir une vie normale comme Cookies, il a encore eu son année facile, il a plein d'amis... halala si seulement j'avais un distributeur de weed dans ma chambre (PROTIP: ça existe, ça s'appelle un placos tongue )

edit: un peu glauque mon message du coup... j'aurais bien aimé finir sur une note plus optimiste, maaaaiiiis... U_THIN follow your dreams?

https://memeguy.com/photos/images/follow-your-dreams-130127.jpg

MT

effectivement tu as tout a fait raison je me suis mal exprimé, je veux arreter d'aimer l'héroine, je le dirais plus de cette manière, et je pense que ce n'est pas mon seul pb qui induit ma detresse, si javais tout ce que tu as décris tout à lheure je me sentirais surement déjà mieux, c'est vrai qu'on choisi la vie qu'on mène en fin de compte. bien à toi.

ps: je précise que certains de tes commentaires sont des non sens, premièrement, ne pas être convaincu que l'héroine n'ai pas participé à ma descente aux enfers, je n'en suis pas convaincu non plus, puis j'ai précisé après la belle citation que tu m'as offerte sur mon poste que ce n'était pas comme ça que ca marchait l'héroine en distribution gratuite, j'ai tout à fait conscience des dangers du produit. bref je trouve ton commentaire peu intéressant finalement, mais je respecte chaque avis, bonne soirée  smile

Dernière modification par WeWantCookies (17 octobre 2020 à  23:10)


Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13800
Inscrit le 22 Feb 2008
8003 messages
Blogs

Non bien sur c'est vrai, mais que faire, j'ai fais 15 ans de psychanalyse, quelles solutions s'offrent a moi ?

La psychanalyse n'est pas la seule forme de psychothérapie. Il en existe bien d'autres (TCC, Rogerienne, thérapie brève etc..). Donc n'hesite pas à chercher. Tu seras déçu par beaucoup mais au moins tu auras une chance de trouver.
Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

prescripteur a écrit

Non bien sur c'est vrai, mais que faire, j'ai fais 15 ans de psychanalyse, quelles solutions s'offrent a moi ?

La psychanalyse n'est pas la seule forme de psychothérapie. Il en existe bien d'autres (TCC, Rogerienne, thérapie brève etc..). Donc n'hesite pas à chercher. Tu seras déçu par beaucoup mais au moins tu auras une chance de trouver.
Amicalement

j'ai essayé beaucoup beaucoup de psy, mais la jai 6 rendez vous ce prochain mois et j'ai pris rendez vous avec un psychiatre réputé pour les troubles de l'humeur, peut etre essayer la tcc, une nouvelle fois, merci prescripteur, bien à toi.


Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

Vingtetuneheuredix 
Nouveau membre
France
400
Inscrit le 17 Oct 2020
2 messages

WeWantCookies a écrit

Vingtetuneheuredix a écrit

Bonsoir,
J'ai moi-même traversé ce "mal-être" que tu traverses...

Ce n'est pas facile, je comprends ton envie de tout foutre en l'air, j'y ai moi-même été confronté...

Aujourd'hui, je vais mieux, je redécouvre les plaisirs de la vie. Et parfois, je pense à mon moi antérieur, celui qui voulait juste arrêter, maintenant. Apres tout, c'était plus difficile de vivre que d'arrêter. Je le remercie de ne pas l'avoir fait...

Quand tu parles de ton passé, il y a beaucoup de nostalgie qui en ressort.
Tu n'es pas condamné à vivre toujours dans cette galère.
Beaucoup de personne ont réussi à s'en sortir, je suis sur que tu peux y arriver.
Ce ne sera pas facile, mais si tu te fais aider par les bonnes personnes, rien ne sera impossible.

Il ,'y a rien de creux, il y a une preuve que le bout du tunnel existe, et ton texte m'a fait pleurer donc c'est qu'il avait du sens, merci de me dire qu'on peut s'en sortir, parce que j'ai tellement de mal a y croire.. bien à toi, peut tu me dire ce qui t'a aidé ?

Tes problèmes forment comme une accumulation mais au final, ils n'y en a que deux: ta consommation de drogue et ce qui t'as fait te réfugier dans la drogue.

Bref, mon message me semble un peu creux. Mais accroche toi. Ce n'est pas une fatalité. Tu peux retrouver ta vie.

Il n'est pas du tout creux puisqu'il me donne espoir qu'il y a un bout du tunnel et pour dire ton texte m'a fait pleurer donc il a eu du sens pour moi, quelles ont été tes solutions pour t'en sortir ? bien à toi

Content que mon message te donne de l'espoir.
Pour mon cas, il y avait surtout deux problèmes: un mal-être assez profond, qui avait fini par entraîner une consommation excessive de beuh et de shit (bang surtout et joint) et d'alcool (mais pour lui je ne suis jamais tombé à proprement parler dans l'addiction).

Pour ma part, je n'arrivais plus à faire quelque chose de mes journées, tous mes loisirs et passions ne m'attiraient plus.

Puis, j'ai eu un déclic (ça faisait quelques mois que j'avais perdu ma copine à cause de mon état et ça m'a montré que si je continuais, j'allais perdre plus), d'abord j'ai fait en quelque sorte un point sur ma vie, sur tout ce qui clochait et sur ce qui allait encore (avec l'aide d'une psy très à l'écoute).

Par exemple, tu dis être en dernière année de psycho, c'est très bien, plus simple de s'imaginer un avenir en voyant que les études marchent pour toi...

Et j'ai essayé de réintégrer à ma vie tout ce que j'avais laissé tomber peu à peu et qui pourtant me rendait heureux.

Un truc très simple, mon rythme de vie était complètement bousillé. J'ai repris des horaires de vie à peu près normales, me lever à 7h ou 8h et me forcer à me coucher tôt même si je n'arrivais pas a dormir...
Le sport aussi, avant j'en faisais énormément puis progressivement arrêté (faire un tour de vélo le soir, puis s'arrêter pour voir le coucher du soleil, j'avais l'impression que je pouvais hurler tout mes problèmes, qu'ils étaient assez insignifiants au final. Alors que seul chez-moi, je me sentais oppressé, j'avais des crises d'angoisse, je pleurais aussi tout le temps, je ne mangeais plus...).
Ensuite, il y a eu la lecture, avant j'adorais lire, je n'avais pas ouvert un livre depuis 6 mois... J'ai commencé par lire des conneries (les livres qu'on lit quand on est gosse: harry potter, le club des cinqs), ça m'occupait, je ruminais moins, puis je me suis mis à relire des bouquins plus prenant mentalement(ceux-là même qui te font cogiter pendant des heures après avoir tourné la dernière page).

Du côté des études, c'était la même chose que pour tout ce qui m'intéressait avant, j'avais complètement laissé tomber, je m'y suis remis peu à peu (toi tu as cette chance d'être presque arrivé au bout).

Ça ne s'est pas fait du jour au lendemain, je te l'avoue. Les insomnies m'ont plombé encore un moment après que je me sois repris en main (pareil pour les pensées qui tournent en boucle)
J'ai faillit abandonner plusieurs fois, j'avais l'impression de "faire semblant". Mais le fait d'être présentable, de refaire du sport, de ne plus penser à ma vie (qui me faisait l'idée d'être foutu en l'air) mais plutôt à ce que j'avais fait de ma journée. Ça m'a vachement aidé puis un jour j'avais l'impression de ne plus faire semblant, je ne pensais plus en boucle au même chose: ça allait mieux.

Après pour parler de tes problèmes de drogue, j'ai eu la chance de mon côté de ne pas me tourner vers des drogues durs et mal vu socialement parlant.
Je buvais finalement assez modérément, ça restait exceptionnel, quand j'avais envie d'être dans le "coton" en gros (plusieurs fois par semaine parfois, d'autres fois toutes les deux semaines...)
Je fumais surtout beaucoup, bang et joints.

J'ai réussis à décrocher doucement en réduisant les quantités puis en faisant des pauses: d'un jour, une semaine puis même des mois.
Dans mon cas, je fumais surtout quand je n'arrivais plus à supporter mes pensées, c'était plus simple d'être heureux pour un petit moment et de finir par m'endormir (chose que je n'arrivais plus à faire en temps normal).
J'ai toujours eu une grosse appréhension à me tourner vers le corps médical pour mes problèmes de drogue (j'avais même du mal à les qualifier de problèmes... Au final ma vie étant ce qu'elle était, on ne pouvait pas dire que le canna la gâchait. Donc je ne voyais pas ça comme une addiction mais plutôt comme le seul moyen de me sentir un peu près bien.).
C'est surtout ma psy qui m'a aidé à me reprendre en main sur les drogues, en reprenant déjà en main ma vie.
Sur le point des drogues, je ne peux donc que te conseiller ce qui a marché sur le point moral pour moi: te fixer des objectifs et te faire aider par des professionnels.
Seul, tu vas galérer pour t'en sortir, j'ai eu du mal pour la beuh et le shit alors qu'on ne parle que de dépendance psychologique (dépendance qui est d'autant plus forte quand c'est pour toi le seul moyen de te sentir bien et de dormir). Donc tournes toi vers des professionnels, si ça ne marche pas avec un, cherches en un autre. Tu finiras par tomber sur le bon qui pourra t'aider à t'en sortir.

Mais retiens bien que c'est toi qui dois initier ces changements. Si, je ne m'étais pas bougé, je pense que je me serai peut-être suicidé si j'en avais eu le courage ou alors je serai toujours dans les mêmes journées à fixer le vide et à ressasser en boucle mes problèmes.

Voila, je ne sais pas si mon message va t'aider... Petites actions par petites actions, tu peux changer la situation.

Reputation de ce post
 
très bons conseils
 
Supe conseils, très lucide
 
Témoignage très positif (Prescripteur)

Hors ligne

 

winny 
Nouveau Psycho
300
Inscrit le 13 Feb 2013
74 messages
Bonsoir,

Je réponds très très rarement sur le forum mais ton message m'interpelle et je voudrais te dire que beaucoup ici ont vécu cet "enfer", ces moments où on ne voit pas le bout, on ne voit pas d'échappatoire, pas de solution. Mais pourtant je t'assure qu'il est possible de passer cet période et de sortir de ce mal-être constant, et de reprendre goût à la vie.
Déjà je pense qu'il faut faire les choses pour soit, accepter de s'accorder la possibilité d'être heureux.
Je pense que ton mal-être ne date pas d'hier, sais-tu qu'elle est la cause de ce mal-être qui te ronge ?
Je ne sais pas d'où tu es mais peut-être que ça pourrait valoir le coup que tu te déplaces pour voir un psychiatre addictologue vraiment qualifié et de qualité. En fonction d'où tu es peut-être que quelqu'un ici pourrait t'orienter vers un professionnel compétent.

Pour tes consos as-tu essayé un traitement de substitution ? La méta a aussi une action anti-dépresseur en quelque sorte et ça permet de retrouver une stabilité reposante pour l'esprit et le corps.

Tu dis avoir des amis, c'est une grande chance, beaucoup de gens sont seuls, et pas par choix bien au contraire. Tu peux peut-être essayer de leurs dire que tu as besoin d'eux et que une fois par jours un ami passe te voir. Pas pour faire la police ou te juger, mais pour discuter de choses et d'autres, pour te remettre dans un lien social. Ou un jour sur deux, mais je t'assure que si c'est vraiment tes amis et bien ils t'aiment et ils seront prêt à te soutenir. La dernière choses qu'ils veulent c'est que tu abandonnes...

As-tu dit explicitement à ton entourage à quel point tu te sens mal ? N'ai pas peur de leurs faire du mal, c'est en te suicidant que tu les détruiras, pas en leurs confiant ton mal être, il ne faudrait pas que tu restes seul. Peut-être retourner chez ses parents quelques temps peu t'aider, faire des repas réguliers, avoir un rythme de vie plus sain.

Tu dis faire des études de psychologie et être en dernière année ? Est-ce tu vois un lien entre ce que tu vies et le fait que tu fasses ces études ?

En tout cas si je n'avais qu'une chose à te dire c'est de ne pas lâcher, je sais que c'est dur, crois moi je le sais, mais je peux te promettre que ça vaut le coup, tu vas en chier, il y aura des moments difficiles, mais aussi tellement de bonheur, je te promets que si tu arrives à tenir le coup tu auras de moments de joie, penses à tout ceux qui sont malades et qui vont mourir d'une maladie alors qu'ils ne voudraient qu'une chose, vivre. Toi tu es vivant, tu souffres je ne le nie pas, mais si tu arrives à trouver la ressources en toi pour dépasser ces épreuves tu pourras vivre de belles choses à nouveau, te sentir vivant, profiter de tout ce que la vie a à offrir, les bons repas, les moments avec ses amis, en famille, faire l'amour, voyager, nager et bien d'autres. Tu as un escalier devant toi et je t'assures qu'à chaque marche que tu monteras tu auras des moments de bien-être, mais il faut accepter de commencer à le monter cet escalier, et je pense que ton message est une marche que tu viens de franchir. Tu n'es plus seul, tu as des réponses, des gens qui penses à toi et qui veulent t'accompagner, t'épauler. Tu commences à débroussailler le chemin, bientôt tu pourras esquisser une voie, une direction à prendre, et suis là envers et contre tout. Peut etre que ce chemin te fera changer d'orientation pro, peut-être seras-tu boulanger en Aveyron, ou psychiatre à Paris, mais l'important c'est de suivre son chemin, de ne pas s'arrêter, et je suis sur que tu vas y arriver, on est avec toi, courage l'ami smile
Reputation de ce post
 
Merci.
 
=)

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

winny a écrit

Bonsoir,

Je réponds très très rarement sur le forum mais ton message m'interpelle et je voudrais te dire que beaucoup ici ont vécu cet "enfer", ces moments où on ne voit pas le bout, on ne voit pas d'échappatoire, pas de solution. Mais pourtant je t'assure qu'il est possible de passer cet période et de sortir de ce mal-être constant, et de reprendre goût à la vie.
Déjà je pense qu'il faut faire les choses pour soit, accepter de s'accorder la possibilité d'être heureux.
Je pense que ton mal-être ne date pas d'hier, sais-tu qu'elle est la cause de ce mal-être qui te ronge ?
Je ne sais pas d'où tu es mais peut-être que ça pourrait valoir le coup que tu te déplaces pour voir un psychiatre addictologue vraiment qualifié et de qualité. En fonction d'où tu es peut-être que quelqu'un ici pourrait t'orienter vers un professionnel compétent.

Pour tes consos as-tu essayé un traitement de substitution ? La méta a aussi une action anti-dépresseur en quelque sorte et ça permet de retrouver une stabilité reposante pour l'esprit et le corps.

Tu dis avoir des amis, c'est une grande chance, beaucoup de gens sont seuls, et pas par choix bien au contraire. Tu peux peut-être essayer de leurs dire que tu as besoin d'eux et que une fois par jours un ami passe te voir. Pas pour faire la police ou te juger, mais pour discuter de choses et d'autres, pour te remettre dans un lien social. Ou un jour sur deux, mais je t'assure que si c'est vraiment tes amis et bien ils t'aiment et ils seront prêt à te soutenir. La dernière choses qu'ils veulent c'est que tu abandonnes...

As-tu dit explicitement à ton entourage à quel point tu te sens mal ? N'ai pas peur de leurs faire du mal, c'est en te suicidant que tu les détruiras, pas en leurs confiant ton mal être, il ne faudrait pas que tu restes seul. Peut-être retourner chez ses parents quelques temps peu t'aider, faire des repas réguliers, avoir un rythme de vie plus sain.

Tu dis faire des études de psychologie et être en dernière année ? Est-ce tu vois un lien entre ce que tu vies et le fait que tu fasses ces études ?

En tout cas si je n'avais qu'une chose à te dire c'est de ne pas lâcher, je sais que c'est dur, crois moi je le sais, mais je peux te promettre que ça vaut le coup, tu vas en chier, il y aura des moments difficiles, mais aussi tellement de bonheur, je te promets que si tu arrives à tenir le coup tu auras de moments de joie, penses à tout ceux qui sont malades et qui vont mourir d'une maladie alors qu'ils ne voudraient qu'une chose, vivre. Toi tu es vivant, tu souffres je ne le nie pas, mais si tu arrives à trouver la ressources en toi pour dépasser ces épreuves tu pourras vivre de belles choses à nouveau, te sentir vivant, profiter de tout ce que la vie a à offrir, les bons repas, les moments avec ses amis, en famille, faire l'amour, voyager, nager et bien d'autres. Tu as un escalier devant toi et je t'assures qu'à chaque marche que tu monteras tu auras des moments de bien-être, mais il faut accepter de commencer à le monter cet escalier, et je pense que ton message est une marche que tu viens de franchir. Tu n'es plus seul, tu as des réponses, des gens qui penses à toi et qui veulent t'accompagner, t'épauler. Tu commences à débroussailler le chemin, bientôt tu pourras esquisser une voie, une direction à prendre, et suis là envers et contre tout. Peut etre que ce chemin te fera changer d'orientation pro, peut-être seras-tu boulanger en Aveyron, ou psychiatre à Paris, mais l'important c'est de suivre son chemin, de ne pas s'arrêter, et je suis sur que tu vas y arriver, on est avec toi, courage l'ami smile

merci pour ce message qui me redonne beaucoup de courage, je suis content d'avoir publié ce post finalement, je me sens un peu mieux a lire tous vos messages, vos conseils.. je suis dans l'optique d'avancer, avec mes amis et mon père qui sont au courant de tout déjà, merci encore pour ce gentil message de possitivité.


Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
2400
Inscrit le 07 Sep 2007
5357 messages

WeWantCookies a écrit

ps: je précise que certains de tes commentaires sont des non sens, premièrement, ne pas être convaincu que l'héroine n'ai pas participé à ma descente aux enfers, je n'en suis pas convaincu non plus, puis j'ai précisé après la belle citation que tu m'as offerte sur mon poste que ce n'était pas comme ça que ca marchait l'héroine en distribution gratuite, j'ai tout à fait conscience des dangers du produit. bref je trouve ton commentaire peu intéressant finalement, mais je respecte chaque avis, bonne soirée  smile

J'ai juste écris car c'est le titre de ton thread, j'en ait donc déduis que c'était ton opinion... ce qui n'était pas absurde/un non-sens.

Pas sur de voir à quelle "belle citation que je t'ai offert" tu fais référence ...  tu parles de rêver d'un distributeur d'héroïne dans ta chambre, je rebondis juste dessus, pas besoin de te braquer pour ça ^^  je voulais pas sous-entendre que tu connaissais pas les dangers du produit...

J'ai de toute évidence écrit un truc qui a touché une corde sensible, ce qui n'était évidemment pas le but smile

à bientôt sur l'fofo
MT

Reputation de ce post
 
je ne suis pas vexé, merci d'avoir, prit du temps pour m'exposer ton point de vu

Hors ligne

 

winny 
Nouveau Psycho
300
Inscrit le 13 Feb 2013
74 messages
Je reviendrai régulièrement prendre de tes nouvelles sur ce sujet, tu vas t'en sortir je le sais !

Un dernier conseil, acceptes de prendre le temps de te "soigner"
Rome ne s'est pas faite en un jour, et il faudra quelques mois pour que tu reprennes un équilibre "complet", acceptes le, prends le temps qu'il faut. Souvent on veut aller trop vite, je pense qu'il faut laisser du temps à ton esprit, à ton corps.
Et fais un point sur ce qui te plait vraiment dans la vie, peut-être que ces études ne te correspondent pas, mais rien n'est perdu, je connais un vétérinaire qui est devenu maçon car c'est ce qu'il voulait faire depuis gamin, et maintenant il est heureux professionnellement.

Allez t'en fais pas, ça va aller, je te sens sur le bonne voie mon pote, courage smak


EDIT  Et tu verras dans quelques années ces durs moments que tu vies seront une force, tu auras vaincu tes démons, tu pourras apporter ton expériences aux autres, tu n'en seras que plus fort.
Chaque situation permet d'en retirer quelque chose, d'apprendre sur la vie, sur soit

Dernière modification par winny (18 octobre 2020 à  00:08)

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

Mammon Tobin a écrit

WeWantCookies a écrit

ps: je précise que certains de tes commentaires sont des non sens, premièrement, ne pas être convaincu que l'héroine n'ai pas participé à ma descente aux enfers, je n'en suis pas convaincu non plus, puis j'ai précisé après la belle citation que tu m'as offerte sur mon poste que ce n'était pas comme ça que ca marchait l'héroine en distribution gratuite, j'ai tout à fait conscience des dangers du produit. bref je trouve ton commentaire peu intéressant finalement, mais je respecte chaque avis, bonne soirée  smile

J'ai juste écris car c'est le titre de ton thread, j'en ait donc déduis que c'était ton opinion... ce qui n'était pas absurde/un non-sens.

Pas sur de voir à quelle "belle citation que je t'ai offert" tu fais référence ...  tu parles de rêver d'un distributeur d'héroïne dans ta chambre, je rebondis juste dessus, pas besoin de te braquer pour ça ^^  je voulais pas sous-entendre que tu connaissais pas les dangers du produit...

J'ai de toute évidence écrit un truc qui a touché une corde sensible, ce qui n'était évidemment pas le but smile

à bientôt sur l'fofo
MT

pas de problème on s'est mal compris je ne suis pas du tout vexé jai juste trouvé ton commentaire un tout petit peu agressif, bonne soirée a toi !

Reputation de ce post
 
Pas de soucis, désolé pour le malentendu... bon dimanche, tiens bon! /MT

Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

winny a écrit

Je reviendrai régulièrement prendre de tes nouvelles sur ce sujet, tu vas t'en sortir je le sais !

Un dernier conseil, acceptes de prendre le temps de te "soigner"
Rome ne s'est pas faite en un jour, et il faudra quelques mois pour que tu reprennes un équilibre "complet", acceptes le, prends le temps qu'il faut. Souvent on veut aller trop vite, je pense qu'il faut laisser du temps à ton esprit, à ton corps.
Et fais un point sur ce qui te plait vraiment dans la vie, peut-être que ces études ne te correspondent pas, mais rien n'est perdu, je connais un vétérinaire qui est devenu maçon car c'est ce qu'il voulait faire depuis gamin, et maintenant il est heureux professionnellement.

Allez t'en fais pas, ça va aller, je te sens sur le bonne voie mon pote, courage smak


EDIT  Et tu verras dans quelques années ces durs moments que tu vies seront une force, tu auras vaincu tes démons, tu pourras apporter ton expériences aux autres, tu n'en seras que plus fort.
Chaque situation permet d'en retirer quelque chose, d'apprendre sur la vie, sur soit

oui j'ai tendance a chercher à vouloir être heureux très vite, mais je n'ai meme pas encore trouvé le psy qui me correspond, tu as raison je dois me laisser du temps, et si jai pu être heureux à une époque, pourquoi cela ne pourrait pas revenir! je ferais des edits quand j'irais un peu mieux smile merci beaucoup

Reputation de ce post
 
Pas de quoi, et oui donnes nous des nouvelles, Courage !

Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5741 messages
Perso c’est qd j’ai arrêté de vouloir arrêter et que je me suis concentré sur ma vie que j’ai commencé à être heureux.
Le produit n’est souvent pas le pb mais qlq chose qui te fait tenir. Après lorsque ce produit c’est l’héroïne il peut y avoir des pb inhérent à la prohibition / a l’approvisionnement et rajouter des pb.

Mais si ce produit t’es donné en pharma avec un remboursement et que du coup c’est plus un pb ça devient bien plus simple de te concentrer sur autre chose et d’avancer.

Courage pour la suite perso les AD n’ont jamais marché non plus c’est un tso pseudo officiel qui m’a aidé.
Reputation de ce post
 
très intéressante introduction, j'ai toujours apprécié tes commentaires

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

Sufenta a écrit

Perso c’est qd j’ai arrêté de vouloir arrêter et que je me suis concentré sur ma vie que j’ai commencé à être heureux.
Le produit n’est souvent pas le pb mais qlq chose qui te fait tenir. Après lorsque ce produit c’est l’héroïne il peut y avoir des pb inhérent à la prohibition / a l’approvisionnement et rajouter des pb.

Mais si ce produit t’es donné en pharma avec un remboursement et que du coup c’est plus un pb ça devient bien plus simple de te concentrer sur autre chose et d’avancer.

Courage pour la suite perso les AD n’ont jamais marché non plus c’est un tso pseudo officiel qui m’a aidé.

Sufenta a écrit

Perso c’est qd j’ai arrêté de vouloir arrêter et que je me suis concentré sur ma vie que j’ai commencé à être heureux.
Le produit n’est souvent pas le pb mais qlq chose qui te fait tenir. Après lorsque ce produit c’est l’héroïne il peut y avoir des pb inhérent à la prohibition / a l’approvisionnement et rajouter des pb.

Mais si ce produit t’es donné en pharma avec un remboursement et que du coup c’est plus un pb ça devient bien plus simple de te concentrer sur autre chose et d’avancer.

Courage pour la suite perso les AD n’ont jamais marché non plus c’est un tso pseudo officiel qui m’a aidé.

Alors tout d'abord enchanté sufenta, je parle peu mais suis ENORMEMENT de forums je trouve ce site magnifique et tes commentaires très souvent bienveillants et constructifs, j'en profite de mon insomnie pour te le dire !

Après, comme dis plus haut, je suis en dernière année de PCPP master clinique en gros et j'ai fais beauuuuuuuucoup d'introspection quand à ma vie grace (ou a cause de mes études) et surtout grace a beaucoup de psychanalyse comme dis plus haut, donc je commence a comprendre (car l'on ne finit jamais, de comprendre) les raisons de mon mal être, un capital génétique pas top, hormis niveau intelligence, mes parents sont très hérudits malgré la maniacodepression de ma mère et l'anxiété compulsive de mon père. BREF

Quand tu parles du produit donné en pharmacie, parles tu de methadone ou de diacetyl ? parce que malheureusement la metha c'est compliqué je prend plus de came que ma methadone.. tso pseudo officiel ? je pense que ma nature depressive et bipolaire fait que je dois malheureusement au moins prendre un traitement en plus de mon suivi. Et ta première phrase est très vrai. merci beaucoup, bonne soirée


Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13800
Inscrit le 22 Feb 2008
8003 messages
Blogs
Bonjour, je croyais que tu n'avais eu que de la psychanalyse. Personnellement (je dis bien personnellement mais je suis anesthesiste donc plutot manuel) je trouve que de trop vouloir entrer dans le pourquoi des choses (ce qui est la marque de la psychanalyse) on finit par se perdre (ça peut virer à la rumination, dont il a été prouvé qu'elle était un facteur de maintien de la dépression) . D'autres psychothérapies (TCC, brèves) sont plus pragmatiques , elles visent à aller mieux sans forcément comprendre les causes.
Mais, comme le disent avec raison plusieurs forumers, la psychothérapie doit se compléter d'interventions sur tous tes aspects de vie, sport, entourage, hobbies, etc..
Qui relèvent plus du faire que du penser, et c'est probablement une partie de leur utilité. Faire éloigne des ruminations. Et faire peut être encouragé par des professionnels qui ne sont pas "de santé" , coach sportif, associations etc..
Donc je pense qu'il faut élargir au dela des consultations de psychothérapies, si c'est possible.

https://www.psychologies.com/Therapies/ … on-mentale

Et n'oublie pas que, comme dit un proverbe chinois, un  voyage de mille lieues  commence par un premier pas (Lao Tseu).

quelques articles pour illustrer mes propos (en anglais excuse moi)

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24103296/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articl … 265982.pdf

https://www.choosingtherapy.com/accepta … t-therapy/

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32112061/

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6670275/

Sur "faire" et "dire", même pour le golf

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18926983/

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (18 octobre 2020 à  09:01)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

RaveOn 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 04 Apr 2020
69 messages
Blogs
Salut,

Je me permet de mettre un petit message pour également vous remerciez car en lisant la conversation vos messages ont réussi à me motiver pour reprendre le sport et ma vie en mains, marre d'être constamment enfermer chez moi à rien foutre à part fumer et boire.

Merci ?
Reputation de ce post
 
Très bonne décision suf

Le vécu fera toujours parti intégrante de nous peu importe le temps qui s'écoule.

Hors ligne

 

Sufenta
Modérateur
1700
Inscrit le 11 Apr 2015
5741 messages

WewantCookies a écrit

Quand tu parles du produit donné en pharmacie, parles tu de methadone ou de diacetyl ? parce que malheureusement la metha c'est compliqué je prend plus de came que ma methadone.. tso pseudo officiel ? je pense que ma nature depressive et bipolaire fait que je dois malheureusement au moins prendre un traitement en plus de mon suivi. Et ta première phrase est très vrai. merci beaucoup, bonne soirée

Merci pour tes retours ça fait plaisir smile alors perso c’est n’y metha mais j’en ai déjà eu et je pense que ça reste un tb ttt de fond lorsque tu souhaites juste agir sur le physique mais qui malheureusement ne conviens pas à tous y compris aux injecteurs invétérés.

Pour la diacétylmorphine ça serait top mais ça n’existe pas en Fr, je prends de la morphine et je suis entièrement satisfait de mon tso.

Après au delà pour être heureux ça ne suffit pas, le sport, le taf ou les études, les amis et une vie sociale et amoureuse permet d’arriver à être bien mieux dans ses bottes.

Effectivement je rejoins aussi prescri sur le fait de pas trop se triturer le cerveau et agir smile

Dernière modification par Sufenta (18 octobre 2020 à  09:14)


SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

WeWantCookies 
Cookie heureux
France
400
Inscrit le 27 Aug 2019
73 messages

Sufenta a écrit

WewantCookies a écrit

Quand tu parles du produit donné en pharmacie, parles tu de methadone ou de diacetyl ? parce que malheureusement la metha c'est compliqué je prend plus de came que ma methadone.. tso pseudo officiel ? je pense que ma nature depressive et bipolaire fait que je dois malheureusement au moins prendre un traitement en plus de mon suivi. Et ta première phrase est très vrai. merci beaucoup, bonne soirée

Merci pour tes retours ça fait plaisir smile alors perso c’est n’y metha mais j’en ai déjà eu et je pense que ça reste un tb ttt de fond lorsque tu souhaites juste agir sur le physique mais qui malheureusement ne conviens pas à tous y compris aux injecteurs invétérés.

Pour la diacétylmorphine ça serait top mais ça n’existe pas en Fr, je prends de la morphine et je suis entièrement satisfait de mon tso.

Après au delà pour être heureux ça ne suffit pas, le sport, le taf ou les études, les amis et une vie sociale et amoureuse permet d’arriver à être bien mieux dans ses bottes.

Effectivement je rejoins aussi prescri sur le fait de pas trop se triturer le cerveau et agir smile

Aurait tu des astuces, ou connais tu des centres, psychiatres qui font des tso morphine, surtout des conseils, pck jai eu le subutex, la methadone jsuis monté hauuuut 160mg, mais jai des effets secondaire de malade.. j'aimerai bcp avoir ton tso.. bien a toi !


Comment ne pas prendre plaisir au vice, la mort n'est elle pas le dessein originel, et celui qui s'abandonne à la destruction n'est il pas curieux avant les autres ?

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13800
Inscrit le 22 Feb 2008
8003 messages
Blogs
Bonjour, je crois qu'il faut surtout que tu explores dans ton coin, en commençant par ceux qui te suivent (CSAPA etc..). Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
    Il y a 6hCommentaire de Yotna (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 6jCommentaire de La tielle (7 réponses)
     Forum 
    Qui a déjà testé les fleurs de CBD ?
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de WeedDeProvence dans [Cannabis...]
     Forum 
    Interaction & Mélange - Problème anpaa refus de prise en charge et prescription baclofène...
    Il y a 21mn
    1
    Commentaire de pierre dans [Méthadone...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Expériences - Sevrage Subutex 6 mois après
    Il y a 34mn
    5
    Commentaire de pierre dans [Decro - Sevrages... e...]
    (38 réponses)
     Forum 
    Culture - Question(pas redondante) a propos de la culture de champote
    Il y a 1hCommentaire de Razanem dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Micro-dosage - Microdosage et dépression
    Il y a 2hCommentaire de PanoraMixx dans [Psilocybe - Champigno...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Kratom comme tso a l héroïne
    Il y a 2hCommentaire de Psychoco92 dans [Heroïne...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Mode de consommation - Comme utiliser correctement les pipe en verre avec la boule
    Il y a 2hCommentaire de Meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
    (14 réponses)
     Forum 
    B-liquide possible ?
    Il y a 2hCommentaire de VforN dans [RC Benzodiazépines...]
    (4 réponses)
     Blog 
    6 mois après l'arrêt d'une conso journalière de MDMA- états des lieux
    Il y a 6hCommentaire de Indica dans le blog de Psycho-trip
    (3 commentaires)
     Blog 
    Je suis.... Noir ce soir
    Il y a 23h
    1
    Commentaire de Alwaysondrugs dans le blog de kris68
    (3 commentaires)
     Blog 
    Mon piège, quelle histoire.
    Il y a 23hCommentaire de Akaion dans le blog de Akaion
    (8 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 19:44
     PsychoWIKI 
    PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Jérimadeth, Superdupontfanclub, mikelive77 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Problème anpaa refus de prise en charge et prescription baclofène métha
    par Lycergik, le 28 Oct 2020
    Bonjour j'écris ici car je cherche des témoignages, j'étais à toulouse avant et j'ai eu des médecins addictologues, psychiatres en ANPAA et je suis passé en gélules deux fois 80 mg avant mais à chaque baisse de 10 mg la psychiatre me le donnait en deux fois 35 mg + 35g pcq je me sentais mieu...[Lire la suite]
     Shit dur
    par filousky, le 20 Oct 2020
    Biscotte42, c'est pas la première fois que tu écris des choses sur la coupe du shit. As-tu, une fois dans ta vie, essayé de décompacter une plaquette déjà dure de shit de cité moyen ? Si oui et que tu as réussi à obtenir un tas de trichomes en poudre pouvant être mélangée avec un produ...[Lire la suite]
     TR: Grosse claque avec du butane
    par psyloshit_, le 17 Oct 2020
    Hello ! Je vous fais ce petit Tr a chaud car je viens de tester le butane a grosse pour la première fois il y a de ca a peine 2h. Alors déjà faut savoir que j'ai déjà consommer une dizaine de fois du butane mais jamais comme ca, c'est a dire que j'avais des effets leger tel que, bien être ,...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Problème anpaa refus de prise en charge et prescription baclofène métha
    (Il y a 27mn)
    Bonne entrée en matière dans [forum] stocker Beuh / Shit dans un bocal hermetique a la place des pochons ?
    (Il y a 2h)
    + 1 ...pas de soucis sur le long terme ... MM dans [forum] Est ce que j'ai bien fait de commencé les T.S.O
    (Il y a 2h)
    Super intéressant merci, Guy dans [forum] Ethan Russo, défenseur de l’effet d’entourage
    (Il y a 3h)
    reponse très claire, Merci l'Apo dans [forum] Combien de Bromazepam (6mg) pour être defoncée
    (Il y a 5h)

    Pied de page des forums