LSD pour un reboot du cerveau / PsychoACTIF

LSD pour un reboot du cerveau

Publié par ,
3378 vues, 69 réponses
palosun22 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 29 Nov 2020
7 messages
VR
 

J'ai un cessna à faire décoller et atterir sous LSD Et en réalité Virtuel ( à essayer pour de nouvelles experience pour ceux qui ont developper une dependance @BKK2012

sans vouloir être méchant vos (nos ) messages font mal à la tête :p

Hors ligne

 

marvin rouge 
PsychoHead
5502
Inscrit le 05 Jun 2012
1436 messages
Grave
Le pb n'est pas ds le produit, ms ds ce qu'on en fait
Ça existe aussi(très restreint) en Suisse. Un psychiatre à l'autorisation pr des thérapies via le lsd ou la md
En Suède je crois c'était autorisé pour les malades cancéreux ou en fin de vie
Depuis 2006, le 100 anniv d'hofmann, des milliers de chercheurs partout ds le monde ont fait des demande d'autorisation d.utilisation
Nicholson aux states a les autaurisation pr en synthétiser une certaines quantité tous les ans

Bref l'expérimentation repart, et c'est très bien

(l'esketamine à bien eu son amm ds plusieurs pays pr certaines formes de dépression, etc, avc de très bon résultat)

Tu es loin d'avoir fini ta lune de miel avc le produit bbk2012, crois moi.. Ms l'usage que tu en fait actuellement n'est pas idéal ç sur (je juge pas j'en en mange des quantités.., et en prends encore) , ça passera avc le temps. Et des lysergamides, y'en à qqun qd même, avc des variantes d'effet propre, même si ça reste un lysergamides. Regarde les trypta, elles St aussi très différentes ds leurs effets pr certaines

C'est sur que j'ai vu quelques colles fin 90 (ms yavais des soucis psy) ou des dépersonnalisation parfois severes
Ms j'ai vu aussi Bcp plus de personne à qui ça a changé la vie
Notamment ds le cas de trauma, j'en sais qq chose..

Donc oui clairement les psyché ont des cotes très intéressant, sur plusieurs points

Dernière modification par marvin rouge (07 décembre 2020 à  22:16)

Reputation de ce post
 
rhhha merci marvin. plotch

Hors ligne

 

Bkk2012 
Banni
France
621
Inscrit le 29 Jun 2020
241 messages
Blogs
Cher plotchiplotch je vais te la faire courte c'est un adictologue qui ma parlé de lune de miel avec la coke .
et si demain je vais le revoir et lui dis que apparemment sur psychoactif le modérateur dis que c'est totalement erroné de penser que le lsd peut soigner des problèmes mentaux je pense qu'il ira dans mon sens sad
il en sera sûrement de même  pour le rebootage de cerveau ....
d'ailleurs dans le centre ou jai consulté j'ai discuté avec un teuffeur acroc au lsd  et a la ketamine il avait besoin de sa pour créer quil m'a dit (l'addiction physique j'ai jamais connu même avec la coke)
Enfin bref tout sa pour dire que j'ai pas la science infuse certe mais je dis sûrement pas plus de bêtises que toi ..  et encore moin que un adictologue de 45 pige drapeau-blanc

Dernière modification par Bkk2012 (07 décembre 2020 à  22:26)


Plus sa vie est infâme, plus l'homme y tient ; elle est alors une protestation, une vengeance de tous les instants.

Hors ligne

 

Bkk2012 
Banni
France
621
Inscrit le 29 Jun 2020
241 messages
Blogs
Slt marvin rouge super
Jai tester le 4acomet sa ma vraiment pas réussi je préfère mille fois le lsd mais merci du conseils l'amis:)smile
Sinon le lsd je kiff trop en vrai mais j'arrive pas a croire que les médecins peuvent soigner avec thinking
Je suis surement formaté ou vieu jeux mais quand je repense a mes trip j'ai lair/je fais  des truc de dingue !
donc bon dsl de parler de mes ressentis perso comme dis plus haut j'ai pas la science infuse mais quand je lis que un tel  veux soigner sa dépression solo avec son lsd ou que  l'autre veu se rebooter le cerveau je suis sceptique et je le dis .

Dernière modification par Bkk2012 (07 décembre 2020 à  22:36)


Plus sa vie est infâme, plus l'homme y tient ; elle est alors une protestation, une vengeance de tous les instants.

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
3500
Inscrit le 07 May 2018
1593 messages
Blogs

Bkk2012 a écrit

Cher plotchiplotch je vais te la faire courte c'est un adictologue qui ma parlé de lune de miel avec la coke .
et si demain je vais le revoir et lui dis que apparemment sur psychoactif le modérateur dis que c'est totalement erroné de penser que le lsd peut soigner des problèmes mentaux je pense qu'il ira dans mon sens sad
il en sera sûrement de même  pour le rebootage de cerveau ....
d'ailleurs dans le centre ou jai consulté j'ai discuté avec un teuffeur acroc au lsd  et a la ketamine il avait besoin de sa pour créer quil m'a dit (l'addiction physique j'ai jamais connu même avec la coke)
Enfin bref tout sa pour dire que j'ai pas la science infuse certe mais je dis sûrement pas plus de bêtises que toi ..  et encore moin que un adictologue de 45 pige drapeau-blanc

Donc un addictologue aura forcément raison par rapport à un modérateur dont tu ne connais rien, ni la formation, ni les compétences etc? Tu ne comprends vraiment rien a ce que représente l'appropriation et la création de savoirs par le partage des connaissances sur les forums comme PA. Et tu considères que tu dis pas plus de bêtises que lui? Mais lis tu la richesse des réponses qui te sont faites? Ou te contentes tu de troller?

Le LSD soigne déjà des syndromes de stress post traumatiques par exemple. C'est une molécule pleine de potentiel qui malgré la prohibition revient sur le devant de la scène médicale. Cube3000 a pris la peine de t indiquer plein de sources.

Quant aux liens entre création artistique et LSD, ils ne sont pas nouveaux et sont pas mal étudiés notamment par Élise Grandgeorges (société française de psychédélisme).

Dernière modification par janis (08 décembre 2020 à  01:47)


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
3500
Inscrit le 07 May 2018
1593 messages
Blogs

Bkk2012 a écrit

Slt marvin rouge super
Jai tester le 4acomet sa ma vraiment pas réussi je préfère mille fois le lsd mais merci du conseils l'amis:)smile
Sinon le lsd je kiff trop en vrai mais j'arrive pas a croire que les médecins peuvent soigner avec thinking
Je suis surement formaté ou vieu jeux mais quand je repense a mes trip j'ai lair/je fais  des truc de dingue !
donc bon dsl de parler de mes ressentis perso comme dis plus haut j'ai pas la science infuse mais quand je lis que un tel  veux soigner sa dépression solo avec son lsd ou que  l'autre veu se rebooter le cerveau je suis sceptique et je le dis .

Mais que tu sois sceptique sur le fait de rebooter son cerveau seul au coin de sa cheminée, ça se comprend. Mais ça n'empêche pas un renouveau du regard médical sur le potentiel du LSD, des champignons, de la mdma ou de la ketamine, sans parler du cannabis (pour élargir le sujet).
La plupart des substances classées en drogues ont été des médicaments et vice versa. Penser en termes de drogues ou de médicaments ne signifie pas grand chose. C'est le contexte qui varie de récréatif à medical.

Dernière modification par janis (08 décembre 2020 à  10:09)


J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
3900
Inscrit le 13 Mar 2019
1495 messages
Blogs

Bkk2012 a écrit

Bkk2012

cher Bkk2012

Bkk2012 a écrit

je vais te la faire courte c'est un adictologue qui ma parlé de lune de miel

c'est exactement ce que je t'ai signifié et appuyé vers des articles à lire, l'addictologie est une discipline médicale récente ayant pris la place d'autres dans les années 90, avec un héritage de condamnation morale de l'usage d'où nous viennent ces termes, antérieurs à l'apparition de cette discipline mais repris par elle.
bien sur qu'on peut voir les choses à travers ce mot "lune de miel" et que ca fasse sens, que les gens le vive, je n'ai jamais dit le contraire. je t'ai juste indiqué que le terme "lune de miel" va avec un idée moraliste de l'usage des drogues, que je ne partage pas = c'est pour moi ni bien ni mal de se droguer, hors le terme "lune de miel" est porteur de l'idée que c'est bien "au début" sous entendant que après... ce qui n'est pas forcement le cas. t'y peux rien, moi non plus, c'est comme ça, on a hérité de tout ça. ca veut pas dire que les usagers ont pas ce ressenti. Relit

Bkk2012 a écrit

c'est totalement erroné de penser que le lsd peut soigner des problèmes mentaux

j'ai dit l'inverse, le lsd peut dans certains emplois thérapeutiques soigner, même si il est certain que l'autosoin (tout seul) est plus incertain ou risqué si c'est cet objectif qui est visé.

Bkk2012 a écrit

si demain je vais le revoir et lui dis que apparemment sur psychoactif le modérateur dis

pas de probleme, dis lui de venir discuter avec moi, on sera "entre collègues", c'est un type d'échange dont j'ai l'habitude et que je pratique très régulièrement. Je note que t'es pleins d'interprétations, et que ce n'est pas mon discours que tu répetes. relis attentivement mon post et les sources attachées.
a mon humble avis tu ne devrais pas préjuger de qui sont les participants au forum, car par exemple sur PA, il y a des médecins usagers comme des maçons des perchistes des chomeurs et des "chefs" (lol) d'entreprise ou de cuisine ... qui participent aux échanges. ya pas que les médecins qui ont du savoir et de la compétence, ici tu trouveras meme des experts de haut vol qui ne sont pas dans les métiers du soin
Il n'y a pas "les drogués" et les autres, en tout cas j'y crois pas, mais je me gourre peut-etre

Bkk2012 a écrit

je pense qu'il ira dans mon sens

l'addictologue/l'addictologie n'est pas le détenteur d'une "vérité unique" sur les drogues (voir articles précedents...) bien qu'il soit détenteur de grands savoirs utiles c'est sur, ca reste quand meme le petit bout de la lorgnette pour approcher toutes les questions liées à l'usage... c'est comme si tu cherchais un truc vrai/faux tort/raison... alors que je fais des efforts pour partager certaines nuances et angle de vue (reconnus) qui échappent à tes catégories
ca me fait penser aux personnes qui donne la meme vertue à la psychiatrie, discipline en évolution constante et qui était encore prête y a pas si longtemps à "traiter" les homosexuels pour les guérir.

Bkk2012 a écrit

Je suis surement formaté ou vieu jeux

moi en tout cas, je suis un vieux c'est sur, un peu comme ton addictologue
mais d'un autre côté, "vieuxjeu" ca pourrait dire "je crois à des manières de voir le monde anciennes et qui ne sont plus à la mode" (dis moi si j'ai mal compris)... ben là, c'est pas faux à mon avis

Bkk2012 a écrit

je dis sûrement pas plus de bêtises que toi

heu... en parlant de betises, tu parles de la reprise déformée de mes paroles que tu as ramené? ca depasse la malhonneteté intellectuelle acceptable pour moi.
j'ai pas la science infuse non plus, mais tous les jours qui passent depuis maintenant longtemps je fournis beaucoup d'efforts à écarter les raccourcis, les pense vite, les idées recues, a essayer de prendre conscience de mes representations des choses, à apprendre, à expérimenter, à remettre en question mes certitudes. c'est ca mon vice.... t es pas obligé de faire pareil, chacun sa route, pas de pb là dessus

au fait, tu savais que PA via des modos animent des formations officielles, reconnues pour leur expertise et appréciées en milieu professionnel.... à des médecins? WTF?

drogue/médicament c'est pareil. le mot drogue a été employé pendant des décennies dans le champ médical pour parler de médicaments et l'est parfois encore, avant qu'on ne l'utilise dans un objectif de condamnation morale et de pénalisation de l'usage, en lien attribuant une valeur morale:
la drogue = mal et le medicament = bien
comme c'est de la morale, ce n'est en rien une vérité, mais un point de vue parmi d'autres, que tu as le droit de l'avoir


je te laisse discuter avec les autres, les échanges avec toi me sont épuisants: déformation, raccourcis...
je voudrais surtout pas me retrouver à rentrer dans cette logique en miroir à te répondre sans en fait qu'il n'y ait un vrai échange. je laisse la place à d'autres
mais je te suis disponible si vraiment tu veux pas te passer de moi dans cette discussion, ce n'est pas une fuite mais un temps de repos et de recul pour pas te répondre trop sèchement, ca serait pas adapté et je sens que je suis sur cette pente.

n'hesite pas à me faire signe en MP au besoin, je reviendrai reposé smile

Dernière modification par plotchiplocth (08 décembre 2020 à  23:06)

Hors ligne

 

marvin rouge 
PsychoHead
5502
Inscrit le 05 Jun 2012
1436 messages
Tu sais bbk, des addicto j'en ai vu qqun
Y'en a des très bien, qui s'intéresse vraiment, qui te questionne (j'ai Bcp travaillé (hors consult) avc un, non 2 addicto qui me questionnant Bcp sur les effets, les différentes drogues, les rc, synthèse etc jusqu'à aller cz eux pr en discuter parfois
D'autres qui se contentent de leur formation de base, qui sont bien mais que tu peux coller très très rapidement
Et ya des buses (dsl pr le mot), ms j'en ai vu 2 qui te sortaient de ces âneries, c'était incroyables

D'où l'utilité des pair où ex-pairs en addicto (conso ou ex conso) qui eux sont qq part bilingue (comprennent très bien le médecin, et comprennent très bien le patient.
On rame un peu en France encore avc ca
Et les budgets des csapa et caarud ne sont pas illimité.. au désarroi de certains

Sur ce coup là, c'est toi qui te met un peu des œillères

Sur ce, je te souhaite une bne journee
Ainsi qu'au autre forumeur

Et pr en revenir au post de plotch au dessus, en anglais, drogue et médicaments, c'est le même mot..
Tt est ds l'usage

Perso tt ce que je sais, c'est que je sais pas grand chose, tjours être humble face à ce que l'on connaît, l'histoire et l'évolution sont là pr nous le rapeller

Dernière modification par marvin rouge (08 décembre 2020 à  15:04)

Reputation de ce post
 
parole d'expert

Hors ligne

 

Nitupzar 
Nouveau Psycho
France
500
Inscrit le 03 Aug 2020
126 messages

Bkk2012 a écrit

A ok cool cub3000 la je suis d'accord avec toi smile

Et c'est protocole c'est uniquement pour les dépressifs ? Il utilise uniquement du lsd comme molécule chimique ?

Parmi les études passées et actuelles, les pistes les plus prometteuses semblent être notamment :
- Traitement de la dépendance, aussi chelou que ça puisse paraitre. Anecdote assez connue, l'un des fondateurs des Alcooliques Anonymes aux USA était un défenseur de l'utilisation de LSD qu'il voulait même intégrer au protocole lais bizarrement tout le monde n'était pas de son avis. Perso j'étais loin d'être un alcoolique car je buvais rarement qu'en soirée, mais plutôt beaucoup car assez résistant et depuis que je marche au LSD j'ai vachement réduit ma consommation d'alcool (après encore une fois je n'avais pas de problème d'addiction, mais j'arrive à comprendre le mécanisme je pense)
- Accompagner les gens en fin de vie. Souvent un seul trip leur permet de "relativiser" l'inéluctbalité de leur sort avec le côté "je fais partie d'un Tout, Peace & Love" du LSD qu'on connait
- Il y a aussi eu des études sur des personnes "saines en bonne santé (mentale)". En ce moment je lis "The Psychedelic Explorer's Guide" et l'auteur y relate notamment une expérience où des ingénieurs, architectes... ont participé à des sessions sous LSD pour résoudre des problèmes qu'ils rencontraient dans leur activité avec des résultats très prometteurs

Je pense que dire que le LSD est un produit magique ou inversement que ça n'est qu'une drogue dangereuse est sans doute prématuré et réducteur, mais je trouve cool qu'il y ait des études scientifiques pour essayer de voir si le produit a vraiment un potentiel, ce que je crois / espère. Je pense qu'on a depuis quelques temps une vision très réductrice, paternaliste et conservatiste des "drogues" et qu'il y a peut-être / surement des choses à voir autrement sur l'utilisation de certains de ces produits caractérisés comme tels. Notre passé plus lointain et même encore un peu actuellement est marqué par l'utilisation de produits et de rites avec un but cathartique / chamanique... dans beaucoup de religions, c'est sans doute pas pour rien.

Dernière modification par Nitupzar (09 décembre 2020 à  21:58)

Reputation de ce post
 
merci pour ton témoignage, très intéressant

Hors ligne

 

Bkk2012 
Banni
France
621
Inscrit le 29 Jun 2020
241 messages
Blogs
Merci a tous pour vos réponses  et une spéciale  a plochiploch pour m'aider  a mieux comprendre cette molécule que j'adore vraiment smile
pourquoi donc selon toi les psychiatre se/nous priveraient de ce formidable outils qu'est le lsd pour soigner divers trouble psychique ? Question d'argent ? Sa coute que dalle le lsd en vrai ...
Désolé si j'ai froissé des psychonaute  c'était pas le but.
je suis un grand curieux  aussi malheureusement , j'ai du mal a m'exprimer aussi bien que la plupart d'entre vous .
sans rancune vraiment j'aime bien les débats constructifs et souvent cela
même sont  contradictoires wink
même si honnêtement je reste sur ma position concernant le lsd et la psychiatrie ...
c'est bien trop fort et aléatoires les effets du L pour être un traitement pour le grand  public toujours selon moi
Après il y a que les con qui changent pas d'avis et je suis loin d'être  con (enfin je pense ) lol

Dernière modification par Bkk2012 (09 décembre 2020 à  15:15)


Plus sa vie est infâme, plus l'homme y tient ; elle est alors une protestation, une vengeance de tous les instants.

Hors ligne

 

Nitupzar 
Nouveau Psycho
France
500
Inscrit le 03 Aug 2020
126 messages

Bkk2012 a écrit

Merci a tous pour vos réponses  et une spéciale  a plochiploch pour m'aider  a mieux comprendre cette molécule que j'adore vraiment smile
pourquoi donc selon toi les psychiatre se/nous priveraient de ce formidable outils qu'est le lsd pour soigner divers trouble psychique ? Question d'argent ? Sa coute que dalle le lsd en vrai ...
Désolé si j'ai froissé des psychonaute  c'était pas le but.
je suis un grand curieux  aussi malheureusement , j'ai du mal a m'exprimer aussi bien que la plupart d'entre vous .
sans rancune vraiment j'aime bien les débats constructifs et souvent cela
même sont  contradictoires wink
même si honnêtement je reste sur ma position concernant le lsd et la psychiatrie ...
c'est bien trop fort et aléatoires les effets du L pour être un traitement pour le grand  public toujours selon moi
Après il y a que les con qui changent pas d'avis et je suis loin d'être  con (enfin je pense ) lol

Je suis loin d'être un spécialiste du sujet, mais quelques pistes :
- les psy ont des formations assez scolaires et en médecine surtout de nos jours, un traitement avec un produit "médical" de surcroit ne s'impose pas comme ça. Il faut qu'il y ait des études, des tests de chercheurs le tout souvent financé par des labo
- les "médicaments" utilisés en psy sont pour beaucoup des dérivés de "drogues" ou juste des drogues d'ailleurs avec un dosage plus faible. Comme dit par quelqu'un la distinction entre drogue et médicament une frontière assez ténue, sinueuse et mouvante. Inversement beaucoup d'addicts se shootent avec des "médocs".
- mine de rien la pression des labo c'est un truc qui existe et les médicaments sont des produits qui génèrent beaucoup d'argent
- beaucoup de conservatisme / a priori sur des méthodes "alternatives"
- la mauvaise réputation des drogues et psychédéliques

Tu as le droit d'être sceptique, le scepticisme est d'ailleurs quelque chose d'important en science dont la médecine et d'autant plus sur un sujet aussi sensible. Après effectivement ton usage et ta vision de la chose n'est pas forcément celle de tous le monde. Il n'est pas impossible qu'il soit illusoire de croire / espérer que le LSD (ou d'autres "drogues") puissent avoir une utilité psychologique, mais le fait qu'il y ait eu des études sérieuses et avancée par le passé et encore maintenant tendent à prouver qu'il pourrait y avoir des possibilités à ce niveau même si effectivement c'est un sujet très sensible, casse-gueule et quelque part "dangereux".

Du peu que j'ai lu sur les études sur le LSD, les auteurs parlent souvent de l'impasse dans laquelle se trouve aujourd'hui la discipline avec des modèles théoriques Freudien ou Jungien qu'on a déjà bien usés et des prescriptions médicales aux effets limités. Si les psychés d'une manière ou d'une autre peuvent offrir une nouvelle perspective ça serait une belle chose je trouve pour les personnes que ça pourrait aider et peut être aussi pour faire évoluer un peu la société sur une vision très paternaliste et conservatiste (et hypocrite) des "drogues".

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
5200
Inscrit le 06 Feb 2019
325 messages
Blogs

Cobe a écrit

Tu me cites Leary qui est peut être un des pires repressentant du psychédélisme (le genre à balancer des buvard à des enfants à travers tous les USA quoi, un vrai taré).

Source ?


...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

Nitupzar 
Nouveau Psycho
France
500
Inscrit le 03 Aug 2020
126 messages
Dire qu'il balançait des buvards à des enfants est peut être un peu raccourci, mais son contrat à Harvard n'avait pas été renouvelé et son assistant viré notamment parce que des étudiants de premier cycle (donc a priori moins de 21 ans) avaient pris des drogues (Psylo et/ou LSD) destinés à ses études alors qu'il n'auraient pas dû et que plus globalement le mec et son programme partait un peu en vrille. Et oui plus généralement c'était un apôtre de la prise d'hallucinogènes notamment en la conseillant à la population étudiante ce qui a fait de lui un ennemi public notamment aux yeux de Nixon.

Après dire que ça a été un des pires représentant du psychédélisme, peut être (sûrement) qu'il est allé trop loin trop tôt trop fort, mais c'est quand même une figure du mouvement avec ses qualités et ses défauts et il a fait office de bouc émissaire même s'il l'a un eu cherché aussi. Difficile de dire a posteriori si les choses se seraient passé différemment et mieux sans lui. Le LSD aurait il pu petit à petit être accepté par la société ou serait-il resté plus confidentiel ? La vague psyché-hippie plus généralement a pas mal été dans l’excès, ça a en partie "tué" le truc, même si c'est surtout le gouvernement conservateur américain qui a tiré le rideau et tout verrouillé, mais c'est aussi grâce à cette vague et à cette culture qu'on a connu pas mal d'avancées artistiques, culturelles, technologiques à plus long terme et un possible renouveau maintenant.

Hors ligne

 

TripSitterFR
.
800
Inscrit le 05 Sep 2020
118 messages

Nitupzar a écrit

La vague psyché-hippie plus généralement a pas mal été dans l’excès, mais c'est aussi grâce à cette vague et à cette culture qu'on a connu pas mal d'avancées artistiques, culturelles, technologiques à plus long terme et un possible renouveau maintenant.

Avancées...faut voir. Mais c'est clair qu'il y a eu une influence visible jusqu'à aujourd'hui. Un bouquin intéressant sur le sujet (y'a que les premiers paragraphes, mais ça montre bien le ton déjà) :
https://cfeditions.com/utopieNumerique/ … ecimen.pdf

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
5200
Inscrit le 06 Feb 2019
325 messages
Blogs
Alors certes, il y a eu des excès évidents en terme de consommation de drogues et d'ailleurs l'addition a été salée, mais honnêtement cette vague psychédélique, au US mais pas uniquement, a aussi été sacrément salutaire, comme catalyseur de tout un paquet de mouvements sociaux. Faut voir dans quelles sociétés sclérosées, patriarcales, réactionnaires elle s'est produite, et quand tu vois ce qu'étaient les 50's aux USA, entre le consumérisme triomphant, le maccarthysme, le formatage de toute une génération qu'on destinait à devenir de gentils petits consommateurs, peigne-toi bien les cheveux, dis bonjour à la dame, sois assidu à l'église, bobonne à la maison, fiston va mourir au Viet-Nam, sois un bon patriote hétéro et ferme bien ta gueule...bah heureusement que la bombe H mentale du Dr Hofmann a pété dans les 60's!

Et honnêtement, que Leary ait outrepassé le protocole sourcilleux qui entourait ses recherches à Harvard, sûrement, mais même ensuite à Millbrook et avec l'IFIF, il préconisait encore un usage encadré, "sérieux" en quelque sorte, des psychédéliques, et certainement pas la distribution d'acides dans les cours d'écoles. Plus tard il est d'avantage parti en couille (sans jamais "balancer des buvards aux enfants", je précise) mais faut voir le contexte : le gars était surmédiatisé, harcelé par la police et la justice, il a été incarcéré, s'est évadé, puis s'est exilé, a été séquestré en Algérie par les Black Panthers, puis a vécu dans la clandestinité en Europe avant d'être illégalement extradé depuis Kaboul jusqu'aux US où il est retourné en taule, tout ça sur fond de consommation régulière de doses massives de LSD, bon, on comprend que ça ait pu lui faire perdre un peu les pédales !

De là à lui faire porter la responsabilité du déclin de la recherche sur les psychédéliques dans les 70's et de tout ce qui s'est mal passé à partir de la fin des 60's sur ce terrain, je trouve que c'est un jugement particulièrement sévère et pas très informé, d'autant que s'il était la figure la plus médiatisée du mouvement, il était loin d'être le plus radical : comparé à ce que faisaient par exemple Ken Kesey et les Merry Pranksters en Californie, les expériences de Leary apparaissent finalement très sages et cadrées ! wink Et surtout, avec les infos sûres dont on dispose à présent sur la relative innocuité des psychédéliques et sur leur absence de neurotoxicité, on se rend bien compte que toute la répression et l'hystérie anti-LSD qui ont culminé lorsque Nixon a désigné Leary comme "l'homme le plus dangereux d'Amérique" n'étaient pas tant motivées par le souci d'empêcher les écolières de faire des vols planés sous acide depuis le 8eme étage, que par une bonne grosse panique morale, dans une société bien puritaine, devant ces hippies hirsutes et leurs festivals à poil dans la boue, et par le besoin de désigner et sanctionner durement des boucs émissaires histoire de faire rentrer tout le monde dans le rang...La prohibition des psychédéliques et la mise en veilleuse de la recherche médicale sur le sujet n'ont pas d'autre cause.

Heureusement entre temps la contre-culture née du mouvement psychédélique avait largement essaimé et "contaminé" d'autres combats comme ceux pour l'émancipation des femmes, les droits LGBT, les luttes écologiques naissantes, pour ne citer que les plus évidents...

Dernière modification par Cub3000 (19 décembre 2020 à  16:54)

Reputation de ce post
 
bel argumentaire

...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

Cachou 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 03 Sep 2020
14 messages
Conversation hyper intéressante !!!
Je voulais juste vous remercier TOUS, PA est une mine d'or et vous êtes tous des mineurs en OR wink

En espérant vous faire un TR très bientôt sur cette molécule.

Hors ligne

 

edken88 
Banni
Belgique
133
Inscrit le 28 Nov 2020
103 messages

palosun22 a écrit

Salut à tous , voila cela fait plusieurs semaine que je m'interesse à la LSD et tous les effets beneqfique de cette molecule . j'ai la trentaine et depuis plusieurs année je souffre de dépression plutot bizarre j'ai vu plusieurs psy dans plusieurs pays mais bon cela m'a servis a rien voir dans certain cas surtout au debut de mes consultation et surtout avec les psy parisiens qui plutot que de chercher a comprendre le probleme m'on prescrit des medocs qui on aggravé ma situation , depuis le confinement de mars j'ai remis toute ma vie en question j'ai voulu d'un changement profond et c'est la que j'ai décidée d'essayer une therapie avec des psyché mais étant donnée que pour avoir acces a ce genre d'études effectuée uniquement dans 3 pays à ma connaissance la suisse la grande bretagne  et les us et strictement encadrée je savais que j'avais aucunne chance d'y avoir acces alors j'ai pris mon temps j'ai essayer d'étudier le plus possible le chose et je me suis interesse aux etues effectuée a l'imperial college de Londres et qui m'on convaincu de franchir le pas . donc aprés plusieurs recherche pour etre sur d'avoir le bon produit j'ai finalement eu une dose unique de 200ug mercredi . je fût un peu deçu bien que j'ai ressenti les effets du LSD j'ai pas eu le Reboot du cerveau comment on en entend parler ni même d'introspection j'ai bien respecter les regles jétais dans un bon mood avec une personne digne de confiance . du coup aprés quelques heures j'ai décidée de passer commander d'une dizaine de dose de 200ug que je compte recevoir bientot et à partir de la essayer de prendre une dose de 300ug en esperant cette fois ci déclanché le petit truc qui va me faire remettre en question . j'aimerais partager mon experience 300ug avec des personne qui ont le même but que moi pas juste ce défoncé bien que j'adore ça .  dsl pour le long texte et toutes les fautes un peu tropp la flemme de me relire . ( ça fait partie de ma dépréssion )

Salut à toi.  Déjà je te  conseil deux vidéo et un livre.
Lien ce dessous.

Interview super intéressante

https://www.france24.com/fr/20200213-la … -du-cancer


***


Reportage complet



Après avoir vu cela.  Étant dépressif avancé. Et étant sous AD les plus puissants du marché.   

Je le suis dit pourquoi.  Je n'ai rien à perdre.

J'ai commencer mon premier tripl avec 2* 150lcg de 1cp LSD.   

En effet quelques hallucinations mais rien de ouff.

Week end d'après. Je prend directement 500mcg.
Pas de trip ni de voyage.

La fois d'après.  J'ai pris sur 3 trois heures 500mcg + 500 mcg + 500 mcg de 1 cp LSD.
Donc 1500mcg de LSD.

Je n'ai jamais été aussi lucide.  Et ma la dépression est partie..    je l'ai ressenti.   Depuis c'est bien être total.

Prépare bien ton voyage. On px en parler en PV si tu vx..

Mais oui, pour moi ça a fonctionné !


D'ailleurs w sur les Rc, est il possible de trouver ce qui ressemble le plus au vrai LSd..

Un petit conseil? ?


Merci smile

Dernière modification par edken88 (19 décembre 2020 à  18:28)


''Le plus important n'est pas ce que tu es mais ce que tu as choisi d'être.. "

Hors ligne

 

Yopski 
♫♪ Devant le mur ♪♫
France
3510
Inscrit le 06 Jan 2019
449 messages

edken88 a écrit

D'ailleurs w sur les Rc, est il possible de trouver ce qui ressemble le plus au vrai LSd..

Tu en as déjà essayé un : le 1cp-lsd, et il y a aussi le 1p-lsd ... Je ne sais pas s'il y en a d'autres ...
Mais attention sur les doses car là tu parles de 1500µg ce qui est énorme, tu ne ressens pas la grosse perche car ton AD bloque beaucoup l'effet.
Si tu arrêtes ton AD, méfie toi vraiment de la dose, 100µg de 1p-lsd, ça envoie déjà pas mal ... ( j'ai jamais testé le 1cp mais d'après ce que je lis sur le forum, c'est pareil que le 1p-lsd et le lsd25). Perso, le 1p-lsd et le lsd25, je ne vois absolument pas la difference wink

Ensuite, tu as la question de la tolérance : laisser au minimum 15j entre 2 prises ... Perso, je te dirais même 1 mois pour être au top wink

a++ wink


Ce n'est pas un signe de bonne santé mentale que d'être adapté à une société malade

Hors ligne

 

supermario64 
Nouveau Psycho
800
Inscrit le 19 Dec 2020
120 messages
Je ne suis pas docteur ou chercheur ou autre, mon avis est celui d'un quidam lambda mais je suis dubitatif quant à un intérêt du LSD sur le plan thérapeutique, je ne suis pas convaincu qu'd'enchainer les grosses dose ça soit une bonne idée d'autant plus qu'on ne sait pas grand chose sur les effets de l'organisme des RC LSD.

Le LSD agit certes sur la sérotonine, c'est un bel agnostique mais il n'a pas le même mécanisme qu'un AD.

Et d'après ce que j'ai pu lire, le simple ajout de sérotonine ne suffirait pas à éradiquer définitivement une dépression, oui, cela à un effet bénéfique sur l'humeur mais je crains que ça ne soit que passager, quand j'ai commençait le LSD je l'ai fait à la fois par curiosité et car j'étais curieux des effets potentiellement thérapeutique mais plus je lis sur le fonctionnement du cerveau et moins je suis convaincu que ça puisse être une solution durable. Les recherches sont en cours ceci dit et j'ai peut-être complètement faux sur toute la ligne... à voir... Mais pour le moment les chercheur avance à taton j'ai l’impression.

En tout cas sur moi, l'effet de bien-être est temporaire et puis rapidement je reviens à mon état d'esprit normal (qui n'est pas au top de ma forme ces temps-ci d'ailleurs).

le LSD me permet de planer mais ça ne résout pas mon mal-être passager. J'essaye de ne pas mettre tous mes espoirs dans le LSD ou les AD (première fois que j'en prends à petite dose depuis peu). Au-delà des médocs j'essaye (c'est toujours plus facile à dire qu'à faire et j'ai la chance que ce ne soit pas sévère) de me reprendre en main, de sortir, de manger, sainement, de reprendre doucement une activité sportive.

Cela dit, je ne souhaite pas culpabiliser quiconque. Chacun a sa manière de gérer et de contextualiser une situation smile

Hors ligne

 

TripSitterFR
.
800
Inscrit le 05 Sep 2020
118 messages

Cub3000 a écrit

honnêtement cette vague psychédélique, au US mais pas uniquement, a aussi été sacrément salutaire, comme catalyseur de tout un paquet de mouvements sociaux. Faut voir dans quelles sociétés sclérosées, patriarcales, réactionnaires elle s'est produite, et quand tu vois ce qu'étaient les 50's aux USA, entre le consumérisme triomphant, le maccarthysme, le formatage de toute une génération qu'on destinait à devenir de gentils petits consommateurs, peigne-toi bien les cheveux, dis bonjour à la dame, sois assidu à l'église, bobonne à la maison, fiston va mourir au Viet-Nam, sois un bon patriote hétéro et ferme bien ta gueule...bah heureusement que la bombe H mentale du Dr Hofmann a pété dans les 60's!

Heureusement entre temps la contre-culture née du mouvement psychédélique avait largement essaimé et "contaminé" d'autres combats comme ceux pour l'émancipation des femmes, les droits LGBT, les luttes écologiques naissantes, pour ne citer que les plus évidents...

Je trouve cette vision un peu naïve, si je peux permettre (je pensais comme toi pendant longtemps en fait). Des types comme Hunter S. Thompson, se questionnait déjà à l'époque sur la portée réelle de ce "mouvement de l'acide" :

HST a écrit

Nous sommes en 1967. Il ne fait aucun doute que Berkeley à été le théâtre d'une révolution, mais le résultat ne répond pas exactement aux aspirations des initiateurs du mouvement. Plus d'un militant a plaqué pour de bon la politique et s'est tourné vers la drogue. D'autres ont même plaqué Berkeley...

...Il y a encore deux ans, les plus brillants d'entre eux se sentaient passionnément concernés par les réalités socio-politico-économiques de ce pays. La période a changé. L'engagement militant a vécu. "Transformation", "progrès, "révolution", c'est mots n'ont plus cours.
La mode est à l'évasion. On veut s'ancrer à la périphérie d'un univers qui aurait pu exister - qui aurait dû, peut-être - et, chacun de son côté, on fait le pari de survivre.
Les militants eux, s'arrachent les cheveux devant l'extension du mouvement hippie.
Une génération de rebelles s'enfonce dans les limbes de la drogue, prête à beaucoup accepter en échange d'un peu d'"extase.

Steve DeCanio a longtemps milité à Berkeley. Aujourd'hui, chercheur au MIT, il représente bien cette multitude de jeunes radicaux qui sont conscients d'avoir perdu leur influence mais ne savent trop comment s'y prendre pour la regagner..."un gouffre sépare le "Flower Power" du vrai combat politique avec ses échéances brutales.

Quelque chose doit céder, et la drogue est un trop bel "opium du peuple" pour que ces salauds (les flics) n'en profitent pas."
En attendant, comme tant d'autres militants, il rigole doucement de voir la "culture" hippie déteindre sur l'establishment.
La panique qui s'est emparée des bureaucrates de San Francisco à la perspective des 200 0000 hippies qui menacent de fondre sur le Hashbury cet été a encore le pouvoir de faire rire les anciens de Berkeley.

En décrivant la crise imminente, DeCanio n'avait pas la prétention de jouer les Cassandre, mais compte-tenu de la situation, il se peut qu'il ait raison lorsqu'il écrit: "j'imagine Shelley, notre maire, debout sur les marches du Civic Center,
hurlant dans les micros de la télé: "Le peuple veut du pain ! Du pain vous entendez ! Laissons-les se brancher !".

New York Times Magazine, 14 mai 1967

Concernant Leary, il ne faut pas non plus oublier qu'il est devenu informateur du FBI en 1974, suite à son arrestation.
 
Quelques citations tirées du bouquin LSD et CIA" (Martin Lee/ Bruce Shlain) :

Ses travaux menèrent Leary à l'université de Harvard où, depuis des années, étudiants et professeurs servaient de cobayes à des expériences financées par la CIA et l'armée. Il rentra à Harvard et mis sur pied un programme de recherche sur la psilocybine avec l'autorisation de Dr Harry Murray, le président du département des relations sociales (qui pendant la Seconde Guerre Mondiale, s'était occupé de recruté pour l'OSS). (page 87)

Selon Leary, les mouvements psychédéliques et pacifistes étaient totalement incompatibles. "Il faut choisir entre la rébellion et la religion, déclara t-il. Ne votez pas. Ne signez pas de pétition. Vous ne pouvez rien faire pour changer l'Amérique sur le plan politique. (page 168)

Steve Groff (scientifique de la NASA) offre à la communauté de Millbrook (Timothy Leary) des échantillons d'une drogue top secret, le JB-118 mis au point par les militaires et proche du BZ. (page 113)

Quant à Kesey, il a découvert l'acide (la mescaline, l'AMT, etc.) dans le cadre du programme MK-Ultra de la CIA et a même travaillé au Menlo Park (un hôpital militaire) comme veilleur de nuit.

Si on se penche sur Owsley Stanley (un gros fournisseur de LSD au milieu des années 60, qui a aussi beaucoup aidé les Grateful Dead financièrement et au niveau du son), y a aussi quelques trucs étonnants.

Son grand-père était membre du Sénat et avait été gouverneur du Kentucky.
Owsley (surnommé "Bear") a servi dans l'armée de l'air avant de se lancer dans la fabrication d'acide, il aurait topé la formule du LSD à Berkeley et quelques semaines après lançait la production de méthédrine pour financer son futur labo de LSD. La police fait une descente et il embauche le vice-maire de Berkeley comme avocat et
sera relaxé (les flics devront lui rendre tout son matériel).

A noter aussi qu'il s'est fait arrêté avec 100 grammes de pur LSD (+ du DOM, il avait obtenu la formule par Shulgin) et a été condamné à une peine de prison relativement dérisoire d'un peu moins de 3 ans (par rapport à d'autres qui ce sont fait prendre après comme Scully ou Sand).

Un autre personnage troublant, c 'est William Mellon Hitchcock.
Richissime homme d'affaire, petits fils d'un magnat du pétrole, il a mis à disposition de Leary (et de l'IFIF, qui devint la Castalia Foundation) le domaine familial de Dutchess County (Millbrook) de 1500 hectares, avec une demeure de 64 chambres entourée de forêts, lac et terrains de tennis pour 500 dollars de loyer mensuel.

Plus que ça, il finança plusieurs lots d'acide, aida à faire transiter l'argent obtenu aux Bahamas ou d'autres paradis fiscaux, et beaucoup se demandèrent pourquoi il avait "investit" dans le mouvement psychédélique alors qu'il ne paraissait pas désireux d'explorer sa conscience et d'enrichir sa vie spirituelle...

On lui demanda un jour ce qu'il attendait d'un trip d'acide et il répondit ceci: "comment ramasser plus d'argent à la Bourse".

Michaël Hollingshead notamment, ne lui faisait pas du tout confiance...peut-être à raison d'ailleurs, car pour échapper aux agents de l'IRS il décida de collaborer avec le procureur fédéral de New York et de témoigner contre plusieurs membres de la fraternité. Alors que Scully était accusé d'être responsable du mouvement psychédélique et prenait 20 ans de prison, Hitchcock s'en sortait avec du sursis et une amende de 20 000$...

Quelques passages étonnants trouvés dans "LSD et CIA":

Puis vint le STP (2,5-diméthoxy-4-méthylamphétamine) - "sérénité, tranquillité, paix" qui avait été trouvé en 1964 par un chimiste travaillant pour le Dow Chemical Company, qui fournissait Edgewood Arsenal, le quartier général des services chimiques de l'Armée.

Les scientifiques d'Edgewood avaient testé le STP pour voir s'il pouvait servir d'incapacitant. La CIA, quand à elle, employait la drogue pour ses travaux sur la modification du comportement. Au début de 1967, pour une raison mystérieuse, la formule du STP avait filtré dans la communauté scientifique. A l'époque, le tartrate d'ergotamine, un ingrédient essentiel à la fabrication du LSD-25, vint à manquer. Owsley, le roi de l'acide, décida d'essayer le STP. Peu après, la drogue circulait dans les quartiers hippies de San Francisco et de New York. (page 189)

Le STP n'était pas la seule drogue bizarre à être injectée dans les artères du ghetto de l'acide (Haight-Ashbury). D'après les médecins de la Free Clinic, il y avait eu une véritable hécatombe avec le prétendu THC (une version synthétique de la marijuana).
En fait, il s'agissait de phencyclidine, ou PCP - connu sous le nom d'Angel Dust (poudre d'ange) - lancé sur le marché pharmaceutique par les laboratoires Parke-Davis, comme calmant pour animaux...quoi que l'Armée l'eût testé à la fin des années cinquante sur les GI's américains à Edgewood Arsenal. A la même époque, mais cette fois pour le compte de la CIA, le Dr Ewen Cameron administrait du PCP à des aliénés du Allain Memorial Institute de Montréal, dans le cadre de l'opération MK-Ultra. Par la suite, l'Agence avait stocké du PCP en qualité "d'incapacitant non-mortel", même si d'après les rapports de la CIA, en doses fortes son absorption pouvait provoquer des convulsions et la mort.  (page 188-189)

Puis plus loin...

Selon un ancien contractuel de l'Agence, le personnel de la CIA aida des chimistes à monter des laboratoires clandestins de LSD en Californie, pendant l’Été de l'amour, afin de "surveiller" ce qui se passait dans le ghetto de l'acide...Un agent de la CIA qui prétend s'être infiltré dans les réseaux de l'acide, a qualifié Haight-Ashbury "d'élevage de cobayes humains".

Une douzaine d'années plus tôt George Hunter White et ses collègues de la CIA avaient installé une de leurs casemates à San Francisco pour tester les drogues hallucinogènes sur des gens qui ne se doutaient de rien. Ils avaient mis fin aux activités de White vers le milieu des années soixante, alors que la région connaissait un véritable boom de l'acide. Il y avait soudain une foule de jeunes gens prêts à avaler
presque n'importe quoi - en particulier des substances qui n'avaient été testées qu'en laboratoire... (page 189)

En ce qui concerne la contre-culture, le bouquin que j'ai cité dans mon précédent post (avec un extrait gratuit) est vraiment très complet et montre bien l'influence, les personnages clés, etc.

Stewart Brand, connu pour avoir édité le Whole Earth Catalog (certains comme John Markoff, disent de ce livre qu'il était "internet avant internet") était proche des Merry Pranksters et de Ken Kesey. Son livre a eu une profonde influence sur Steve Jobs et probablement toute une génération de techniciens.

Un reportage intéressant en lien avec le sujet :



Timothy Leary a déclaré que le "PC est le LSD des années 90" et est devenu un promoteur de l'idéologie cyberpunk (Leary préférait le mot cyberdélic) qui était censé être une nouvelle façon de se libérer (ça vous rappelle rien ?)...Même si, des années plus tard, certains promoteurs comme Hakim Bey trouvèrent avec amertume que la "révolution d'internet" était loin de tenir ses promesses, et était même plutôt l'inverse. Chacun se retrouve enfermé dans sa petite bulle, interagit à distance en mettant un écran et des programmes informatiques entre lui et les autres. Les réseaux sociaux rendent bien souvent le dialogue impossible, donnant lieu à un déferlement de haine ou chacun affirme haut et fort sa vérité.

Au nom de l'émancipation de l'individu à tout prix (idéologie qui imprégna les communautés hippies puis la contre-culture cybernétique), l'individualisme se porte mieux que jamais et le consumérisme j'en parle même pas. Tout est monétisé aujourd'hui et bien plus que dans les années 50...


Sources :
http://www.levity.com/aciddreams/tripguide.html
https://www.nytimes.com/1977/08/04/arch … tells.html
https://www.independent.co.uk/news/timo … 03070.html
https://www.rollingstone.com/feature/ow … lsd-82181/
https://www.iflscience.com/brain/what-w … lly-about/

Dernière modification par TripSitterFR (20 décembre 2020 à  02:46)

Reputation de ce post
 
Point de vue très intéressant et à mon sens complémentaire du mien :) /Cub3000
 
Merci pour ces infos

Hors ligne

 

edken88 
Banni
Belgique
133
Inscrit le 28 Nov 2020
103 messages
J'aurais dû mieux m'exprimer.

J'ai pris 3* 500mcg en une nuit, donc 1500mcg de 1cp LSD.

Et clairement ça a guéri ma dépression. 

Je suis né dépressif, (ou devenu à cause d'une enfance spécial), depuis ma vie d'adulte. Je dirais, apd de mes 22ans j'étais en dépression sévère.   

Envie suicidaire, toujours triste sans comprendre pourquoi, car tout allait bien dans ma vie.  J'ai même été écarté de l'armée (j'ai été militaire de mes 20 à 27ans) pour motif '' psychopathologie dépressive à bouffée psychotique''. (j'ai eu une très sale expérience de vie en 2015 qui m'a basculé encore plus dedans)

Depuis 2015 donc, je vivais l'enfer sur terre.. mes mots sont à peine exagéré.  J'ai fini 3 fois à l'hosto après des TS.

Il n'y a pas si longtemps que je comptais encore me supprimer.

Pour ceux qui aiment la musique,. Ce que raconte Scylla dans cette chanson c'était exactement ça. Point par Point



Je ne sais plus comment.  Mais je suis tombé sur cette interview. (J'ai commandé le livre).

à remplacer


J'ai donc décidé, après renseignement de me faire '' l'expérience chez moi''

Et ben clairement. C'est vrai. C'est réel. Ma dépression qui est partie. Je vois enfin la vie différemment. Et woaw c'est un vrai bonheur.

Du coup maintenant je me lance dans le micro dosage au LSD.

J'ai découvert le 1B LSD qui apparemment est top.

La micro dosage consiste a ne prendre qu'un quart de carton tous les trois jours.

Le psy maître en matière James Fadiman recommande 15mcg tous les 3 jours.

Dans la silicon Valley ça se fait et c'est carrément toléré et dit ouvertement.    Ça boost la production et la bon humeur etc.

Donc si certains ont l'habitude du LSD. Et souffre de dépression. Je ne peux que les encourager a tenter l'expérience..

(Je devrais peut être en faire un post entier enfaite ? )

Bonne journée smile

Dernière modification par edken88 (20 décembre 2020 à  04:45)


''Le plus important n'est pas ce que tu es mais ce que tu as choisi d'être.. "

Hors ligne

 

plotchiplocth 
Modérateur
3900
Inscrit le 13 Mar 2019
1495 messages
Blogs

edken88 a écrit

(Je devrais peut être en faire un post entier enfaite ? )

salut!
ben oui je pense que tu pourrais en faire un post entier si tu veux; comme tu le vois c'est un sujet qui peut intéresser d'autres participants

par contre, merci stp de l'exprimer en "je": "moi ca m'a fait ca, moi j'en retire ca"
et de ne pas le "prescrire", ou en ajoutant par exemple un "je pense que"... de fait, tu n'as aucune idée si cette expérience qui t'as été bénéfique est universelle, et tu n'es pas là en tant que médecin (prescripteur), attention donc

par contre ton témoignage est très intéressant, merci beaucoup de nous l'avoir partagé smile

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
5200
Inscrit le 06 Feb 2019
325 messages
Blogs

edken88 a écrit

Salut à toi.  Déjà je te  conseil deux vidéo et un livre.
Lien ce dessous.

Interview super intéressante

https://www.france24.com/fr/20200213-la … -du-cancer


***


Reportage complet



Après avoir vu cela.  Étant dépressif avancé. Et étant sous AD les plus puissants du marché.   

Je le suis dit pourquoi.  Je n'ai rien à perdre.

J'ai commencer mon premier tripl avec 2* 150lcg de 1cp LSD.   

En effet quelques hallucinations mais rien de ouff.

Week end d'après. Je prend directement 500mcg.
Pas de trip ni de voyage.

La fois d'après.  J'ai pris sur 3 trois heures 500mcg + 500 mcg + 500 mcg de 1 cp LSD.
Donc 1500mcg de LSD.

Je n'ai jamais été aussi lucide.  Et ma la dépression est partie..    je l'ai ressenti.   Depuis c'est bien être total.

Prépare bien ton voyage. On px en parler en PV si tu vx..

Mais oui, pour moi ça a fonctionné !


D'ailleurs w sur les Rc, est il possible de trouver ce qui ressemble le plus au vrai LSd..

Un petit conseil? ?


Merci smile

Il est extrêmement probable que, soit tes cartons aient été daubés, soit ton antidépresseur ait largement bloqué l'effet du 1cp-LSD, parce qu'aux doses que tu annonces, il est impossible de ne pas ressentir grand chose.
Ça a fonctionné pour toi et c'est cool, à voir ce que ça donne sur le long terme, en revanche on est sur un forum RdR et je ne pense pas que ça soit possible de recommander tel-quel une prise de 3X500µg, ce sont des doses de cheval et ça peut vraiment très très mal se passer, voire laisser des séquelles psy durables.

Donc avis à la population : n'essayez pas ça chez vous, en principe un trip compris entre 100 et 300µg, c'est déjà une expérience puissante, donc allez-y mollo avec la molécule wink

Dernière modification par Cub3000 (20 décembre 2020 à  13:03)


...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
5200
Inscrit le 06 Feb 2019
325 messages
Blogs

TripSitterFR a écrit

Concernant Leary, il ne faut pas non plus oublier qu'il est devenu informateur du FBI en 1974, suite à son arrestation.

Merci pour ton com super documenté et extrêmement intéressant. Il mériterait un fil de discussion pour lui tout seul, ce débat est passionnant et a des ramifications jusque dans la période actuelle. Je précise juste que je ne néglige pas les aspects que tu mets en évidence (j'ai lu et relu le bouquin de Lee et Shain, notamment). Il me semble néanmoins indéniable que la vague psychédélique a servi de catalyseur voire de détonateur pour pas mal de mouvements dans les 60's, et que l'image du militant qui se met à l'acide et plaque la politique, est certes un cliché ayant quelque fondement réel, mais malgré tout un cliché.

De nombreuses figures de la contre-culture n'ont jamais abandonné leur radicalité politique parce qu'ils avaient ajouté le LSD à leur menu : pour n'en citer qu'un, mentionnons Abbie Hoffmann, fondateur du YIP (aucun lien avec Albert wink ). L'histoire de la contre-culture et des mouvements de contestation américains est une fractale extrêmement complexe où beaucoup d'éléments s'imbriquent et se ramifient, il est difficile après coup d'en tirer des conclusions définitives mais en tout cas je te remercie d'avoir complété mon post qui effectivement pèche peut-être un peu par une trop grande fidélité au catéchisme hippie wink

J'ajouterai juste un élément concernant Leary et le FBI : il est effectivement avéré que le "pape de l'acide", sous la menace d'une incarcération de plusieurs décennies, a balancé des infos sur ses petits camarades de la contre-culture, notamment sur les Weathermen, mouvement ayant mis en oeuvre son évasion. Ces derniers intéressaient beaucoup plus la police fédérale que les gentils hippies mangeurs d'acide, vu que leur truc à eux c'était plutôt les attentats à la bombe. Ceci étant dit, Leary a toujours dit et les témoignages ultérieurs de plusieurs Weathermen semblent confirmer, que les informations qu'il a données au FBI pour ne pas croupir en taule jusqu'à la fin de ses jours n'étaient pas de nature à permettre, à elles seules, l'arrestation de quiconque...Par ailleurs, avant de parler, Leary s'est débrouillé pour faire parvenir un message aux leaders du Weather Underground leur expliquant le dilemme moral où il se trouvait et le choix qu'il s'apprêtait à faire. La réponse des Weathermen fut : "nous comprenons."

Alors tout ceci n'exonère pas Leary, et on peut ajouter à sa charge pas mal d'autres choses, comme sa mégalomanie, son besoin maladif d'être sous les projecteurs, son attitude irresponsable vis-à-vis de sa famille et son caractère manipulateur...Ce n'était pas un saint, loin de là. Mais concernant son rôle comme informateur du FBI, la situation permet de mettre un peu de contexte dans cette accusation et de la nuancer.

drogue-peace

Dernière modification par Cub3000 (20 décembre 2020 à  13:00)


...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

supermario64 
Nouveau Psycho
800
Inscrit le 19 Dec 2020
120 messages
Barlousilvio: c'est tant mieux si cela a permis de te sortir de la dépression.

Cependant attention au nouveau venu, 1500 µg, c'est une énorme dose. Les AD doivent largement bloquer l'expérience. En temps normal avec bien moins le LSD envoie déjà bien comme il faut.

40 / 50 µg je dirais que ça suffit généralement pour appréhender tranquillement la molécule, pourquoi ne pas aller jusqu'à 100 µg max pour une première expérience histoire d'avoir un panel intéressant d'effet mais chacun est différent, c'est difficile de conseiller le bon dosage.

Je dis ça juste histoire que les petits nouveaux nés s'amusent pas à prendre 600 µg en pensant qu'ils ne ressentiront pas grand-chose.
Reputation de ce post
 
Voilà ;) /Cub3000

Hors ligne

 

TripSitterFR
.
800
Inscrit le 05 Sep 2020
118 messages

Cub3000 a écrit

l'image du militant qui se met à l'acide et plaque la politique, est certes un cliché ayant quelque fondement réel, mais malgré tout un cliché.

J'ai posté le commentaire de Thompson sur le sujet, car non seulement c'était quelqu'un d'assez engagé politiquement - contrairement à l'image qu'on peut en avoir à cause de Las vegas parano - mais qui prenait aussi bcp de drogues (dont des psychédéliques). J'avais trouvé son point de vue intéressant et équilibré.

Cub3000 a écrit

De nombreuses figures de la contre-culture n'ont jamais abandonné leur radicalité politique

C'est vrai, en effet. Je pense qu'il faut en fait différencier différents courants de la contre-culture...le "mouvement hippie" qui met l'accent sur le côté artistique / créatif et ce que certains on appelé "la Nouvelle Gauche" et qui était clairement engagé politiquement. Alors que les premiers se sont assez vite intéressé aux technologies, les seconds avaient tendance à rejeter l’ordinateur qui enfermait l'être humain en tentant de rationaliser tous ses comportements.

Mario Savio, notamment, fit un discours sur le sujet lors du Free Speech Movement en 1964, à Berkeley :

"Il y a un moment où le fonctionnement de la machine devient si odieux, vous rend si malade, que vous ne pouvez plus participer ! Vous ne pouvez même pas participer passivement ! Et vous devez mettre vos corps sur les engrenages et sur les roues ... sur les leviers, sur tout l'appareil, et vous devez le faire s'arrêter ! Et vous devez indiquer aux personnes qui la dirigent, aux personnes qui la possèdent, que si vous n'êtes pas libre, la machine ne pourra pas fonctionner du tout !"

Aujourd'hui, la plupart interpréteraient probablement l'utilisation de la "machine" par Savio comme une métaphore, mais pour son public de l'époque, elle était également une référence littérale: les ordinateurs IBM qui étaient de plus en plus au cœur du fonctionnement de l'université dans les années 1960. Pour l'inscription aux cours et à d'autres fins, les étudiants recevaient des cartes perforées IBM, qui constituaient le moyen le plus répandu de stockage de données numériques avant les disques magnétiques.

Les radicaux se sont emparés de ces objets comme symbole de l'institution répressive qu'ils combattaient. Comme Savio l'a dit dans une interview avec le magazine Life, "vous n'êtes guère plus qu'une carte IBM." Il a précisé: "l'Université est un vaste service public qui forme de futurs travailleurs dans le complexe militaro-industriel. Ils doivent être traités de la manière la plus efficace pour s'assurer qu'ils ont le moins d'opinions dissidentes".

Conformément à la pensée de Savio, les militants de Berkeley ont fait de la carte perforée IBM omniprésente l’objet de nombreux gestes de rébellion. Ils ont brûlé des piles de cartes dans les espaces publics; ils ont frappé sur eux les mots «Free Speech», puis les ont suspendus autour de leur cou et les ont attachés à leurs revers. Ils ont adopté la phrase «ne pas plier, brouiller ou mutiler», qui figurait sur les cartes d’IBM, comme slogan, en la plaçant sur des pancartes pour inculper un système qui valorisait le bon fonctionnement de la machine plutôt que la pleine expression de l’humanité.

Les militants du Free Speech Movement, semble-t-il, considéraient intuitivement les systèmes d'information centralisés comme celui d'IBM comme hostiles à la liberté et à l'individualité. Pour eux, la carte perforée incarnait la perspective de «l'homme unidimensionnel», selon l'expression du philosophe Herbert Marcuse, dont le livre de ce titre parut la même année que les manifestations de Berkeley.

Le récit de Marcuse sur la façon dont la société industrielle avancée a transformé les gens en de simples marchandises a profondément influencé la gauche des années 1960. L'informatisation, qui semble insérer les individus dans des mécanismes abstraits soumis à un contrôle hiérarchique, offre une illustration particulièrement vivante des dangers qu'il identifie.

Plus de 50 ans plus tard, ces observations semblent à la fois étranges et familières. Dans les années 1960, les gens redoutaient la réduction de leur identité à la taille d'une carte perforée délivrée par une institution; Aujourd'hui, la plupart d'entre nous se sont volontiers laissé insérer dans des profils plats et standardisés contrôlés par des sociétés privées avec bien plus de portée et d'influence qu'IBM dans les années 60. Loin de résister à ce destin, nous l'avons adopté comme un moyen de renforcer l'individualité et la liberté - du moins nous l'imaginions.

Un changement dans la perception populaire de la technologie de l'information a rendu cela possible. Dans le livre "De la contre-culture à la cyberculture", Fred Turner détaille la remarquable évolution par laquelle les radicaux californiens sont passés du rejet des ordinateurs en tant qu'instruments d'oppression étatique à les saluer comme des véhicules de libération collective.

Savio et ses collègues militants ne pouvaient prévoir que l'insertion des êtres humains dans les systèmes technologiques ne serait pas imposée par des structures de pouvoir répressives sans visage.

Au contraire, le public finirait par embrasser cette intégration, y voyant ironiquement la réalisation d'un rêve contre-culturel de libre expression et d'individualité renforcée...

C'est une traduction d'une partie de cet article :
https://unherd.com/2020/10/how-the-left … -big-tech/

Cub3000 a écrit

Leary s'est débrouillé pour faire parvenir un message aux leaders du Weather Underground leur expliquant le dilemme moral où il se trouvait et le choix qu'il s'apprêtait à faire. La réponse des Weathermen fut : "nous comprenons."

Je ne savais pas ! Merci à toi pour les précisions, c'est complémentaire en effet. wink
C'est clair que cette discussion pourrait faire l'objet d'un topic spécifique...

Dernière modification par TripSitterFR (21 décembre 2020 à  01:15)

Hors ligne

 

edken88 
Banni
Belgique
133
Inscrit le 28 Nov 2020
103 messages
Yesss.   

Et bien j'ai déjà une petite expérience avec les psychédélique.    J'ai commencé en 2012 car je n'arrivais pas à dormir.  Mon médecin m'a prescrit des somnifères..

Mon corps est assez '' résistant ''. Et réagit différemment aux médicaments et aux substances.

J'en ai parlé au médecin qui m'a prescrit mon traitement de fond.   

Apparemment c'est une singularité chez les '' juifs ashkénaze''

Alors perso je suis totalement athée. Mais la grand mère polonaise était juive.  Donc ma '' réaction différente'' face au molécules doit certainement venir de la (sans en être sûr.  C'est l'hypothèse la plus probable selon mon médecin)

A savoir aussi que depuis 2015 je suis sous traitement de fond (cad tous les jours jusqu'à la fin de ma vie).

Je prend, chaque jour donc, 60mg de cymbalta + 10 mg de valium

Je n'ai plus aucun effet psycho actif avec le valium.   Et je refuse de dépasser les 10mg journalier. 

Mais c'est clair que ça a forcé mon corp a créér une sorte de résistances aux médicaments..

Je suppose que ça te transpose aussi avec les effets psychédélique..

Et oui oui !!  Ne pas faire l'expérience chez vous seul, compagnins d'infortunes de la dépression chronique !


Je me suis permis de le faire car je sais que mon corps est robuste et que j'ai des compétences médical.

Mais clairement. NE LE FAITES PAS! .

Je me suis mal exprimé..  je n'invite et n'incite personne à faire l'expérience du trip médical..   en tout cas. Pas sans une personne de qualité qui à des compétences médical.


D'ailleurs, pour mon traitement de fond.  Je vais continuer et ajouter du micro dosage au LSD.   Ça se fait beaucoup dans la silicon Valley.   

En gros dans mon pillulier. J'ajoute 25mcg de LSD. A prendre une fois tous les 3 jours.

Je vous tiendrais au courant si vous le voulez.


Pour mon témoignage, je serais heureux de vous le livrer.  Mais j'ai justement '' peur'' que ça incite une personne dépressive à faire le trip médical seul. (Après il y a tellement d'études et d'interview sur le sujet dispo sur le net. Que ma contribution ne serait que minime)

Limite il faudrait que j'en parle avec un modo.   

Savoir si c'est ok.  Et savoir dans quel rubrique le poster.
(Oui je ne suis pas encore hyper alaise avec les forums ;p )

''Le plus important n'est pas ce que tu es mais ce que tu as choisi d'être.. "

Hors ligne

 

Cub3000 
Adhérent PsychoACTIF
5200
Inscrit le 06 Feb 2019
325 messages
Blogs
Je n'ai jamais entendu dire nulle part que les juifs askhénazes étaient plus spécialement résistants au LSD...

...and we got to get ourselves back to the garden.

Hors ligne

 

supermario64 
Nouveau Psycho
800
Inscrit le 19 Dec 2020
120 messages

En gros dans mon pillulier. J'ajoute 25mcg de LSD. A prendre une fois tous les 3 jours.

Normalement le microdosage, c'est au seul des effets que ça commence, voir moins et ce seuil varie sensiblement selon la variante de LSD que tu consommes.

Mais la chose qui me fait douter de l'intérêt du microdosage c'est la tolérance que produit le corps lorsqu'on ingère du LSD, en temps normal, on doit attendre une quinze de jour entre deux prises pour à nouveau en ressentir les effets mais étant donné que tu ne recherches pas ''le trip'' peut-être que cette règle ne s'applique pas dans le cadre du microdosage.

Dernière modification par supermario64 (21 décembre 2020 à  21:00)

Hors ligne

 

ethanol 
psycho a sa recherche
France
500
Inscrit le 03 Apr 2020
145 messages
Hello ,

Une petite chose me chiffonne , je ne vois pas réellement l'intérêt de prendre du LSD alors que tu prend du valium , si je ne me trompes pas c'est un benzo , et les benzo empêche le LSD de faire effet ..

Du coup j'en vois pas l'utilité ...

Sinon un retour sur du microdosage ne peut être interdit ou reprocher , au contraire , c'est toujours intéressant d'avoir un retour positif ou négatif .

Take care

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Alcool : dry january : comment faire du neuf avec du vieux
    05 janvier 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Quelle(s) drogue(s) allez vous consommer pendant les fetes ?
    Il y a 2jCommentaire de Nick Drake (76 réponses)
     Appel à témoignage 
    Cannabis pour traiter la douleur : questionnaire de thèse
    Il y a 15hCommentaire de Mister No (18 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 7jCommentaire de Fred.beck (34 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Rythme cardiaque cocaine
    Il y a moins d'1mnCommentaire de trolalol dans [Cocaïne-Crack...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Etude - Stim et appétit
    Il y a 4mnCommentaire de cependant dans [Research Chemicals (R...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Caféine - Qui ici s'enfile genre 6 cafés ou 7 thés d'un coup ?
    Il y a 9mnCommentaire de Zopi7.5 dans [Nootropiques ou nootr...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Expériences - Expérience décevant avec de la dmt fait maison
    Il y a 18mnCommentaire de Crapauxsouskunk dans [DMT, changa et ayahua...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Comment sniffez vous et, comment basez et fumez vous ?
    Il y a 28mn
    1
    Commentaire de ethanol dans [Sniff et réduction de...]
    (63 réponses)
     Forum 
    Expériences - Retour d'expérience MEDIKINET 30mg
    Il y a 35mnNouvelle discussion de Laiton dans [Méthylphénidate (Rita...]
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à aujourd'hui.
    Il y a 1h
    37
    Commentaire de ethanol dans [Anonymat et sécurité...]
    (1209 réponses)
     Forum 
    Plug - Demande précise d'explication du plug à l'Héro
    Il y a 1hCommentaire de Biscuit dans [Heroïne...]
    (24 réponses)
     Blog 
    De retour dans le royaume (DMT)
    Il y a 4hCommentaire de Crapauxsouskunk dans le blog de Bon Vivant
    (5 commentaires)
     Blog 
    Addicte (?)
    Il y a 14hCommentaire de Morning Glory dans le blog de cependant
    (1 commentaires)
     Blog 
    Alcool : dry january : comment faire du neuf avec du vieux
    Il y a 14h
    2
    Commentaire de pierre dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (11 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 10:33
     PsychoWIKI 
    Le syndrome sérotoninergique
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    SachaS, thepanic97, leopard extra-cheese, Sadsturbate, LSD youngboy, Ichbinninis, ubikmagic nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Quelle(s) drogue(s) allez vous consommer pendant les fetes ?
    par Justadreamer, le 14 Jan 2021
    Alors accrochez-vous bien, j'ai un retour d'expérience en famille qui vaut le détour. J'ai fait des gâteaux de l'espace, que j'ai ramenés pour le Noel en famille. J'avais prévenu tout le monde bien sûr. Ma mère n'était pas vraiment enchantée par l'idée (faut savoir qu'elle a pas mal de p...[Lire la suite]
     Appel à témoignages : amende forfaitaire
    par stephyweedy, le 14 Dec 2020
    Petit exemple : J'avais 46 piges à l'époque de cette histoire ridicule ,ex consommateur d'héro pendant une quinzaine d'années , maintenant stable sous méta . Un week end récent un pote passe avec un putain de récolte...allez je v me faire un petit plaisir ce week end. Je fume quelques bédos...[Lire la suite]
     La mission parlementaire organise une consultation citoyenne sur le cannabis récréatif
    par filousky, le 13 Jan 2021
    Un questionnaire sur le cannabis « récréatif » va être mis en ligne sur le site de l’Assemblée nationale à partir de ce mercredi. L’idée est de mieux comprendre la perception des Français sur le cannabis et leur vision de l’avenir des politiques publiques en la matière. La mission...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci. C'est quoi nitghtcore ? :) dans [forum] Ce soir souhaite prendre du 6 abp
    (Il y a 9h)
    Très beau message. Je me retrouve dans beaucoup de points. Très inspirant dans [forum] Addiction a la cocaïne comment ne pas tomber dedans
    (Il y a 9h)
    Bons rappels ! TS dans [forum] Ce soir souhaite prendre du 6 abp
    (Il y a 10h)

    Pied de page des forums