L'overdose... / PsychoACTIF

L'overdose...

Publié par ,
7064 vues, 5 réponses
Stelli 
Adhérent PsychoACTIF
France
2100
Lieu: Nice
Date d'inscription: 06 Nov 2006
Messages: 578
Un soir de 2004...

"L'excitation grandit. Le petit paquet est devant moi, sur le bureau. Je n'ai plus du tout envie de discuter avec mes amis, sur cet ordinateur qui me tient pourtant compagnie tous les jours, depuis des mois. Mon esprit s'emballe, mes mains tremblent, alors que je m'empresse d'exécuter ce qui est déjà , depuis quelques semaines, devenu un rituel, mon rituel.
J'ouvre avec fébrilité le morceau de papier soigneusement plié. La cuillère, le filtre, la fiole d'eau stérile, le citron, le briquet, le tampon d'alcool, le tampon sec, la seringue, la ceinture en guise de garrot... Je secoue délicatement la précieuse poudre pour la verser dans la cuillère. Quelques gouttes d'eau, 7 suffisent, je le sais depuis longtemps maintenant. Pas plus, pas moins. Juste assez pour diluer, mais pas trop pour tenir dans la seringue. 3 gouttes de citron. Je fais chauffer. Le liquide brunit et laisse s'échapper une odeur, âcre, qui chatouille mes narines et affole mon cerveau. Cette odeur familière m'apaise. Pourtant mes mains se mettent à  trembler. Le tampon dans le mélange, la seringue. Le liquide brunâtre se précipite dans la seringue. Pas une bulle d'air. Avec une totale maitrise et un empressement grandissant, je remonte ma manche, désinfecte rapidement ma peau avec l'alcool, sers la ceinture autour de mon bras. Tout mon corps frémit d'avance. Le monde n'existe plus. Le métal froid perce la peau d'un mouvement sec. Le sang, noir, s'engouffre rapidement dans la seringue. Je respire enfin. Je pousse avec hâte mais infinie délicatesse le piston, lentement, d'un geste sûr. Le nectar jaillit dans la veine, coule, file vers le cerveau. Déjà  je sens en moi l'effet de la drogue. Pourtant ce n'est pas encore gagné. La seringue peut encore se bloquer, l'aiguille sortir de la veine... Il ne faut pas perdre trop de temps car le sang ne tarde jamais à  coaguler dans la seringue, et là  : catastrophe!
Mais le piston continue de pousser le mélange. Je retire rapidement l'aiguille, pose le tampon sur le minuscule orifice. Le produit a déjà  atteint le cerveau, envahi chaque récepteur, de chaque synapse de mon système nerveux. Je me sens bien. Une intense sérénité m'envahit, me plonge dans un état de bonheur tranquille. Je plane à  1000 kilomètres. Je me laisse tomber dans le canapé. Je n'ai jamais ressenti l'effet aussi fort, aussi intense. Mon cœur se décroche, se répand dans mes tripes. Je pars. Tout va bien. Plus rien ne m'atteint. Je suis là  où j'ai toujours voulu être. Je pars. Le canapé dans lequel je suis m'aspire profondément. J'ai la sensation de m'enfoncer dans le coton des nuages. Je pars. Je me sens si bien.


La sonnerie de mon téléphone, lointaine, s'acharne. Je ne l'entends pas.
C., mon copain, ou ex (notre relation n'a jamais été simple et j'ai souvent été incapable de m'y situer.... ) s'inquiète. Depuis 20 minutes, je ne réponds plus sur internet, ce n'est pas dans mes habitudes. Je me suis absentée brutalement, sans prévenir. Il tente de me joindre sur mon portable, mais je ne réponds pas. Il est inquiet, et il ne l'est pas pour rien. Depuis 2 ans qu'il me connaît, il sait que la dépression me tenaille. Il sait que j'ai souvent voulu mourir, il sait que j'ai déjà  agi en ce sens. Et il a peur. Pourtant depuis que j'ai goûté à  l'héroïne, je n'ai plus envie de mourir. J'ai trouvé le moyen de soulager mon mal-être. Mais il n'en sait rien. Il ne sait pas encore que j'ai vendu mon âme pour elle.

Il tente encore de me joindre. Et la sonnerie retentit à  nouveau. Je l'entends, étouffée. Mais elle est si lointaine que je n'en ai pas vraiment pris conscience.
Il tente encore, envahi par l'angoisse. Mon téléphone hurle à  nouveau à  côté de moi. Cette fois je l'entends pour de bon. Je ne sais pas où je suis, mais ce bruit m'est familier. Je laisse tomber mon bras à  ma droite, vers la table basse, mais elle est loin. Trop loin. Inaccessible.
Mes forces m'ont abandonnée. Je me sens faible. Après plusieurs essais et de nombreux efforts infructueux, je parviens malgré tout à  saisir le téléphone. Je décroche machinalement. La voix de mon copain. Il m'interroge, il est très inquiet. Ça fait maintenant plus d'une demi-heure qu'il n'a plus de nouvelles. Je balbutie faiblement. Je n'ai pas la force de lui mentir. Je me suis shootée, à  l'héroïne. Ça fait plusieurs semaines que j'ai commencé. Il panique. Il entend dans ma voix que quelque chose n'est pas vraiment normal. Il veut passer me voir. Je ne résiste même pas.

Il va arriver. Je ne veux pas qu'il me voit comme ça. Je tente de me lever, mais je suis si faible que je ne tiens pas debout. Je me traine jusqu'à  la salle de bain pour tenter de me voir dans le miroir. Mais tout est flou, je distingue mal ce qui est autour de moi. Dans la glace, je ne vois qu'un reflet pâle, et dans mon visage où je cherche mes yeux, je ne trouve pas les pupilles. Elles ont disparu dans l'océan vert de mes iris. A bout de force, je retourne me laisser tomber dans le canapé. Je ne me sens plus aussi bien. Je me laisse partir, à  nouveau.

Il est arrivé, ça me brise le cœur de lui laisser un spectacle aussi lamentable. Je ne suis plus qu'une ombre, je le sais. Il insiste pour que je garde les yeux ouverts, que je parle. Je voudrais me laisser partir. Je me sens si faible. Et j'ai tellement honte. Je me laisse aller, mais chaque fois il m'oblige à  rouvrir les yeux. Je voudrais ne jamais m'être réveillée. Je m'en veux de lui faire vivre ça.
Il restera plusieurs jours à  mes côtés.

Les heures sont passées. L'effet de l'héroïne s'est estompé peu à  peu, laissant place, pour la première fois, au manque. Sa présence me gêne. Je me sens tellement minable. Chaque seconde me pèse. Je ne pense qu'à  une chose. L'envie, tenace, me tord les entrailles. Je n'arrive pas à  dormir. Les nausées rappellent à  mon corps qu'il lui manque quelque chose. Il faut que je comble ce besoin. Je m'agite dans le lit, cherchant une position pour soulager mon dos qui me fait mal. Je lance mes jambes dans le vide, espérant chasser la douleur qui envahit petit à  petit chacun de mes muscles. Mais je sais au fond de moi qu'elle ne disparaîtra pas. Je devine que je suis déjà  dépendante. Tout est allé si vite. Je savais très bien que ça risquait d'arriver. Mais je ne pensais pas que ça viendrait si rapidement. En fait, je n'ai rien vu venir.
Je sais que seul un shoot pourra soulager le mal qui est né en moi, cette nuit là .

Il m'en reste, mais C. est là . Et je ne peux pas faire ça devant lui. Impossible.
Il a bien compris. Il fait tout pour me dissuader de recommencer. Mais je ne peux m'empêcher de penser au petit paquet qui m'attend sur le bureau. Il finit par m'annoncer que si je dois me shooter, il préfère encore être là , "au cas où". Je dois bien m'y résoudre. Le manque se fait de plus en plus fort. Je saurai plus tard que ce jour là , ce n'était encore rien, mais pourtant, c'était déjà  insupportable.
C'est en préparant mon shoot devant C. que j'ai compris qu'il était trop tard. J'ai su à  cet instant que plus jamais je ne reviendrais en arrière.

4 ans ont passés. 4 ans où j'ai tout fait. Même le pire. Il y a eu le Subutex (échec total), puis la Méthadone, qui peu à  peu m'a aidée à  me passer de ce qui était devenu le centre de ma vie. Ce soir où j'ai failli y rester ne m'a pas arrêtée, loin de là . J'ai longtemps cherché à  retrouver cette sensation. Aujourd'hui encore je ne m'estime pas tirée d'affaire. Il en faut si peu pour replonger. Le corps n'oublie pas. Le cerveau encore moins. Les jours où ça va moins bien, l'idée me traverse souvent l'esprit. Heureusement, j'ai appris à  écarter ces pensées.

Mais il en faut si peu..."



Stelli

Hors ligne


reskaper
en route pour le soleil
000
Lieu: nè quelque part
Date d'inscription: 27 Apr 2007
Messages: 3346
c est un très beau texte tu sais
tu ècris bien , et du as du talent smile

oui la metha peut t aider mais il faut faire attention à  ne pas s endormir sur son traitement
A part si tu en fait le choix et que tu est bien consciente de la puissance de ce substitus
c est un produit qui est très utile pour faire autre chose de sa vie ..il y a quand même de difficiles effets secondaire

mais c est sure que ça met longtemps avant de faire le tour une fois qu on y a bien mis les pieds sad

mais tu vas y arriver
c est seulement vraiment très long et il n y a pas de remède miracle

courage
ton copain est un gars sympa
4a me rappelle une partie de ma vie

au bout de nombreuse année et aucune répression ne m aurait aidé , car le produit était trop facile d accès (et souvent frelaté )
mais surtout j en avais envie comme jamais

tu vas arriver à  tourner la page mais ça prendra du temps
c est long et on n est jamais à  l abris d une consommation des année plus tard encore
beaucoup compense sur d autre produits  pire comme l alcool sad et c est vraiment pire

en tous cas très beau texte et je t envoie plein de courage

espace le plus possible les prise et tu va au bout de quelques année arriver si tu n arrête jamais d essayer de te battre
ce qui veut pas dire se battre à  s en faire encore plus souffrir

non juste se battre en essayant de travailler sur soi et avec en peu de discipline ..petit à  petit
un pas après l autre sans forcer au point de se faire du mal
pas culpabiliser si tu  rechute , mais tout de suite remonter à  cheval et recommencer à  espacer les extra

la metha permet d avoir un fond pour éviter les overdose , mais il ne faut pas non plus exagérer car cela peut aussi accentuer une od alors soyez prudent

dans ce cas là 
la respiration artificielle (massage cardiaque thoracique ) avec insufflation toute les 15 temps par bouche à  nez .ou bouche à  bouche ..puis on recommence massage du thoracique..15 temps , insuflation ..etc ,
jusqu à  l arrivée de l ambulance et d un antagoniste

Max mon ami du Valais a sauver la vie d un pote devant moi
respect mon ami max ce jour là  j ai compris les geste qui sauvent

depuis ce jour j insiste afin que personne ne laisse ou n abandonne qulqu un qui devient bleu ou ne respire plus dans un coin (même une personne qui pique du nez peut etre en train de faire une OD )
car si avec les od de keta avec arrêt du cœur ,il est difficille de réagir , ..malheureusement , mais pas impossible d essayer le massage cardio
pour les overdose d hèroine il est par contre certain que si ton copain s y prend bien , te fait marché pour te tenir éveillé
et si tu ne respire plus il alimente ton sang en oxygène en te faisant la respiration artificielle ..
il sauvera la personne à  99  % de réussite et sans sequelles au cerveaux

c est très important de ne jamais faire ces injection tous seul dans un coin , car en cas de problème il n y aura personne pour t aider
soyez toujours avec un ami (je sais ils sont rare ..)

bonne chance à  vous wink
j espère que ton copain ne se laissera pas t enter d y toucher comme je l ai fait débilement
amitié
blaise

Dernière modification par reskaper (24 mai 2009 à  13:49)


une goutte d eau dans un océan..

Hors ligne


pierre
Web-Administrateur
9500
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13932
Blogs
Merci reskap pour ces conseils sur les od.

Stelli,
c'est un beau texte, que je vais d'ailleurs mettre dans le best of. J'ai des questions : pourquoi est ce que l'héro serait le mal ?

Hors ligne


diarrhea 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 07 May 2012
Messages: 1
Superbe texte, on ne doit pas pouvoir mieux representer l'emprise de l' hero..

Hors ligne


synchro
anarchaotique
000
Lieu: cyberie astrale
Date d'inscription: 15 Apr 2009
Messages: 1705
Héhéhé

Moi aussi je compte les gouttes... une 10aine de gouttes... Et hop!  wink

Ca sent le vécu, comme si je l avais vécu moi même, sauf que non.. Preuve aussi différent que l'on soit vivre en tant qu'injecteur d héro est un énorme point de commun...

L'attente interminable avant le shoot, l instant T ou l on profite à  fond, les petit képa en papier (ça lkes jeunes ils connaissent plus) puis l'aprés claque... Les proches ou dommages collatéraux comme je les appelle dans ces circonstances...

Dernière modification par synchro (07 mai 2012 à  19:07)


Je ne sais pas où je vais. Oh ça, je ne l'ai jamais bien su.
Mais si jamais je le savais, je crois bien que je n'irais plus... roll
(La Rue Ketanou.)
Intel dual ou extrem kore

Hors ligne


mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
1900
Date d'inscription: 10 Mar 2009
Messages: 9613
Blogs

synchro a écrit

les petit képa en papier (ça lkes jeunes ils connaissent plus)

Alors je dois connaitre les seuls jeunes qui en font toujours, après c'est sur que sa dépend de la quantité que tu achètes.

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Overdose - Overdose
par lovestreet, dernier post 16 mai 2012 à  14:58 par lovestreet
  13
[ Forum ] Overdose - Est-ce une OD?
par hara kiri, dernier post 03 janvier 2016 à  09:57 par prescripteur
  2
[ Forum ] Overdose - Info overdose svp
par OneLove, dernier post 04 août 2018 à  15:57 par Dextro
  6
  [ PsychoWIKI ] La naloxone un antidote aux overdoses d'opiacés
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
13139 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
11849 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Participation des usagers dans les structures addicto
    19 novembre 2019Commentaire de ismael77 (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    La déréalisation et la dépersonnalisation
    Il y a 5jCommentaire de elossh (23 réponses)
     Appel à témoignage 
    TSO et douleur et anesthésie
    06 novembre 2019Commentaire de Meumeuh (19 réponses)
     Forum UP ! 
    Arrêt & Sevrage - Témoignage de mon arrêt de consommation
    Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Arrêt & Sevrage - Mon expérience du cannabis
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Droguézeureux - Classification des effets des stimulants
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Yopski dans [Au coin du comptoir.....]
    (1 réponse)
     Forum 
    Mise en garde à propos d'un site sur le clear net vendant des RC
    Il y a 13mn
    1
    Commentaire de Yopski dans [Research Chemicals (R...]
    (21 réponses)
     Forum 
    Switch - Échec orobupré besoin d'aide
    Il y a 17mnCommentaire de mixo dans [Buprénorphine (Subute...]
    (4 réponses)
     Forum 
    CSAPA - Besoin d'aide pour mon sevrage au Subutex, je vais au CSAPA ce matin.
    Il y a 52mnCommentaire de HeroinIsMyLife dans [TSO - maintenance au...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Diazépam - L'oméprazole peut-elle potentialiser d'autres BZDs ?
    Il y a 1h
    2
    Commentaire de prescripteur dans [Benzodiazépines...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE A FIN DÉCEMBRE 2019
    Il y a 1hCommentaire de LLoigor dans [Anonymat et sécurité...]
    (110 réponses)
     Forum 
    Première fois - Je me souviens de ma seule et unique prise de MDMA
    Il y a 3hCommentaire de Rick dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Expériences - Truffes magiques expérience de SHC??
    Il y a 5hCommentaire de Vivel dans [Psilocybe - Champigno...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Le complexe du junky (en amour)
    Il y a 7mnNouveau blog de Rick dans [Opinion]
     Blog 
    Trou noir
    Il y a 8hCommentaire de Cheshire Cat dans le blog de Isoretemple
    (3 commentaires)
     Blog 
    Questionnement sur mon attitude
    Il y a 12hCommentaire de hyrda dans le blog de hyrda
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 08:35
     PsychoWIKI 
    Méphédrone (4-MMC), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Jeannyferre6, ZeroAxion, Bobmapy nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Fabriquer flacon benzo en goutte
    par Nemesia, le 06 Dec 2019
    Salut, Je vais vous donner ma méthode pour fabriquer de l'Etizolam (ou autre benzo, tant qu'il est pur, vérifier la solubilité possible dans le diluant) en gouttes, pour ne pas avoir à le doser à la pipette. Le matériel : - Etizolam en poudre - Un diluant, je conseille le propylène glycol...[Lire la suite]
     Retour d'XP --- 20 ans apres --- !!
    par xinxio, le 29 Nov 2019
    salut à tous, je voudrai vous faire part de mon retour d'experience 20 ans apres ma derniere prise Aujourd'hui je ne prends plus rien, je suis comme qui dirait tombé dans la marmitte comme Obelix Je peux produire sur demande avec mon cerveau ce que je shouaite ( c'est pas de la VOD mais de la D...[Lire la suite]
     Trip report 4HO-MIPT
    par Kattio, le 26 Nov 2019
    Bonjour, voici mon premier trip report, j'en posterai de temps en temps sur psychoactif :) Âge: 20 ans. poids: 60kg. Taille: 1,75m. Bonne santé physique et psychique. But de la consommation: aborder des problèmes que je peux rencontrer différemment, réfléchir sur moi-même, le côté découv...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    +1,l'attente du prochain we,c'est le début de la pente savonneuse!Mas dans [forum] Eviter a tolérance à la cocaine.
    (Il y a 3h)
    Complètement d’accord // Ryze dans [forum] Eviter a tolérance à la cocaine.
    (Il y a 7h)
    Condamner l’usage récréatif ce n’est pas vmt la position de PA! Zaz dans [forum] Kratom = nouvelle lean ?
    (Il y a 11h)
    + par safe rdr si pas de caarud et selon region. plotch dans [forum] Tache rouge/rose/violette après iv
    (Il y a 13h)

    Pied de page des forums