1P-LSD, effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher

L'acide 1-propionyle-lysergique diéthylamide (en abrégé 1P-LSD ou 1P-LAD) est une drogue psychédélique hallucinogène de la famille des lysergamides et des tryptamines.

Structure moléculaire 2D du 1P-LSD


Cette substance n'a peu ou presque pas d'histoire sur son utilisation par les hommes. Il existe un nombre très restreint d'études scientifiques formelles, c'est donc une molécule encore méconnue des chercheurs universitaires et du grand public. Cependant la similitude structurelle avec le LSD-25 suggère que le profil psychogène du 1P-LSD est en tous points proche de celui observé avec le LSD. Par manque d'études scientifiques abouties, toute discussion concernant la pharmacologie de cette substance est purement basée sur sa structure moléculaire et ses effets subjectifs rapportés par certains utilisateurs, comparables à ceux des lysergamides déjà connues.

Le 1P-LSD a fait son apparition au tout début de l'année 2015 quand les fournisseurs de NPS (Nouveaux Produits de Synthèse) plus communément appelés Research Chemicals ont cherché une alternative légale au au LSD. Comme bon nombre de ces dérivés psychotropes jusque-là, le 1P-LSD est majoritairement dispensé par les détaillants comme réactif chimique pour la recherche. En d'autres termes cela signifie qu'il peut être vendu en toute légalité tant que son usage n'est pas intenté à la consommation humaine.

Qu'est ce que c'est ? (aspect, odeur, goût, prix)

1P-LSD en buvard de 100µg
Plaquette de 50 buvard de 1P-LSD de 100µg


Aspect

Le plus souvent, ce produit est vendu sous forme de buvards uni-dosés, plus rarement sous l'apparence d'une poudre blanche cristalline et légèrement scintillante, il arrive aussi qu'il soit vendu sous la forme de petits cristaux ou en fioles contenant généralement une centaine de gouttes chacune. Enfin, le 1P-LSD existe aussi sous la forme de micro-pointe, de la taille d'une mine de crayon, qui peuvent prendre des formes et couleurs différentes (étoile, cône cylindrique....).

Odeur

De la même manière que le LSD, le 1P-LSD est inodore.

Autres noms

  • 1P-LAD
  • Acide et autres surnoms que revêt le LSD.

Prix

Entre 2 et 12€ en moyenne le buvard dosé à 150µg, tout dépend de la quantité commandée. Pour une fiole de 100 gouttes dosées à 100µg l'unité il faut généralement compter entre 200 et 300€ (parfois plus). Quant à son prix en poudre ou éventuellement sous forme de micro-cristaux, un gramme coûte entre 200€ et 20 000€ ! Tout dépend de la source d'approvisionnement.

Légalité

Actuellement le 1P-LSD n'est pas illégal sur le territoire français mais l'acide lysergique constituant une part de cette molécule pourrait irrémédiablement tomber sous le joug de la loi. Néanmoins, une fois hydroxylé, ce dérivé lysergique se transforme en grande partie en LSD dans le corps. En d'autres termes une fois qu'on l'a avalé, on se retrouve hors la loi dans la mesure ou le produit agissant s'avère être une part de 1P-LSD et du LSD-25. Cependant, il n'existe pas de test permettant de mettre en évidence son passage dans l'organisme humain.

Actuellement, le 1P-LSD jouit d'un grand vide juridique à travers le monde et reste donc très accessible sur Internet

Chimie

Du LSD au 1P-LSD

Le 1P-LSD est une molécule de la famille des lysergamides. C'est est analogue au LSD qu'on appel ainsi à cause du groupe propionyle lié à l'azote présent dans le groupe indole polycyclique du LSD. Le propionyle se compose d'une chaîne carbonyle CH3CH2-CO-R rattachée à un groupe d'amines. Le 1P-LSD est aussi un homologue à ALD-52 en ce sens que le second possède un groupe acétyle fixé au CH3-CO-R au lieu du groupe propionyle du 1P-LSD.

Pharmacologie

Le 1P-LSD agit comme un agoniste partiel des récepteurs 5-HT2A, les récepteurs sérotoninergiques impliqués dans la perception du monde et l'appréciation de celui-ci, celui qui nous entoure mais également toute notre dimension intérieure. Les effets psychédéliques de la drogue touchent l'ensemble de ces aspects, on suppose donc que l'ensemble de ces modifications sur la conscience humaine s'explique en partie par son action sur les récepteurs 5-HT2A. Cependant, le rôle de ces interactions et la manière dont elles se manifestent sur ces récepteurs demeurent inexpliqués.

Pendant longtemps on a émit une théorie selon laquelle le 1P-LSD pouvait être une pro-drogue du LSD. Une récente étude scientifique a permis de le confirmer et d'en comprendre le fonctionnement. Tandis que le 1P-LSD représente 38% de la puissance du LSD chez la souris, le LSD détecté par LC-MS met en évidence l'incubation du 1P-LSD dans le sérum humain avant sa transformation, ce qui signifie que le 1P-LSD agit non seulement comme une pro-drogue du LSD, mais il agit aussi de son propre chef en tant qu'agoniste des récepteurs de la sérotonine.

Modes de consommation

A l’instar du LSD, le mode de consommation le plus courant est d'avaler ou de placer en sublinguale le buvard, auquel cas l'apparition des effets est plus rapide.

Si vous décidez d'acheter la drogue en poudre et de faire votre propre fiole ou une planche de buvard, vérifiez bien à deux fois vos calculs sur la dilution volumétrique adaptée. N'ESSAYEZ JAMAIS de sniffer le 1P-LSD en poudre il serait presque impossible de distinguer à l’œil nu 100-200 µg. Mais surtout, vous risqueriez de faire une terrible surdose mettant sérieusement en péril votre précieux équilibre psychique. EVITEZ aussi de déposer dans votre nez une goutte provenant d'une fiole même soigneusement dosée, avec ce genre de pratique les effets montent brutalement et semblent continuellement s'intensifier. On peut alors être en proie à l'angoisse qui est une porte ouverte aux bad-trips voir aux psychoses toxiques. Aussi le voyage dure moins longtemps, bien souvent il semble "comprimé" dans le temps et assez désorganisé. A moins d'être sûr de vous et d'être en mesure d'encaisser, divisez par deux votre dosage habituel par voie orale et par trois (voir quatre) si vous intentez une injection intramusculaire ou intraveineuse. Le 1P-LSD peut être « pluggé » (administration par voie rectale) en pénétrant le buvard dans votre rectum ou en préparant une uni-dose avec le maximum de précaution pour vous éviter de surdoser.

« pis environ quinze ou vingt minutes plus tard j'aurais juré avoir gobé mon tout premier trip d'acide tellement j'avais de jolis visuels (que je n'ai plus trop avec le LSD). Ce voyage était une belle promesse pour mêler l'utile à l'agréable, une introspection positive et constructive avec la sérénité, le bien-être et la beauté de cet univers. Je percevais les idées et le monde qui l'entoure "avec des lunettes roses" semblait-il. Une vision enchanteresse du monde, les fractales animées qui se déployaient à la surface de l'océan atlantique. Bref, la postiv'altitude, voir le meilleur et le plus beau même dans le pire. Pis j'ai susurré quelques mots à mon subconscient et d'un étonnant automatisme je me suis levé au milieu des dunes et j'ai pleuré de joie. Un voyage MÉMORABLE qui me fait aujourd'hui partager l'avis de certains psychonautes sur leur préférence du 1P-LSD par rapport au LSD-25. Plusieurs raisons inhérentes à ma manière de ressentir les trips. Comme son côté introspectif plus "utile", plus positif et plus constructive ; autant de particularités qui font du 1P un merveilleux outil pour le développement personnel qu'on peut extrapoler aux thérapies psycholytiques et pour lesquelles je le suggère plus adapté. Contrairement au "viol mental" et parfois cette observation presque culpabilisante ou un peu trop dark que je peux éprouver sous LSD. Aussi, et cela relève toujours de cette inhérence individuelle : j'ai davantage d'euphorie et nettement plus d'effets visuels, en espérant qu'ils ne diminuent pas avec le temps.  »
-(Source, [ , Psychoactif])

Dosages

  • Par voie orale : 100 à 250µg. Certains usagers rapportent que 50µg leurs suffisent, à vous de déterminer votre propre sensibilité vis-à-vis des psychotropes et plus encore des substances psychédéliques. Dans une tout autre mesure, certaines personnes se sont essayées au-delà de 300 µg mais beaucoup de paramètres peuvent entrer en ligne de compte (tolérance et tolérance croisée, faible pureté du 1P-LSD, etc). Ne prenez pas une telle dose pour une première fois !


    • Seuil d'effet : 50 - 100 µg
    • Léger : 100 - 150 µg
    • Commun : 100 - 200 µg
    • Fort : 150 - 250 µg
    • Très fort : 250 + µg
  • Par voie nasale : très dangereux, divisez par deux le dosage par voie orale.
  • Par injection : pas de données fiables, à défaut divisez par 3 voir 4 le dosage par voie orale.
  • Par voie rectale : pas de données fiables, même dosage que par voie orale.

Les effets subjectifs

Les effets du 1P-LSD sont décris comme étant très proches de ceux du LSD mais quelque peu différentiables pour des personnes bien rodées aux deux molécules. Sur la base de nombreux témoignages, beaucoup de personnes ont agréablement été surprises, certaines au point de s'avouer une légère préférence pour ce dérivé lysergique. D'autres un peu déçu mais pas mécontents non plus.

Les effets physiques

Ceux-ci peuvent être sub-divisés en plusieurs sensations qui s'intensifient progressivement en proportion à la dose consommée. Ces effets sont relatés ci-dessous et développés avec plus de détail.

- Sensations tactiles : le bodyload du 1P-LSD se manifeste par une sensation de "plaisir coporel" comparativement intense comparé aux effets visuels et cognitifs. Les usagers décrivent ce sentiment comme une sensation physique intense de plaisir dans tout le corps accompagnée d'euphorie et de picotements très singuliers. D'autres usagers ont éprouvés les mêmes sensations avec une certaine irrégularité toute la durée du voyage mais pour beaucoup ce plaisir se maintient du début jusqu'à la fin de l'expérience. Il semble tout de même suivre la pharmacocinétique du produit avec un pic atteint au plateau puis une diminution graduelle sur la fin. A des doses modérées à fortes ce "plaisir corporel" atteint son plus haut niveau et devenir si écrasante que les gens peuvent se trouver en se tordant sur ​​le sol dans le plaisir complet.

« Testés les deux (AL-LAD et 1P-LSD) à 200 ug, je préfère - et de loin le 1p... Très proche du méchant mais sans mindfuck... Vision et ouie modifiées... Les yeux fermés c'est joli aussi... A 200 il cogne très sympa... Visuels très agréables... Blocage sur ma lampe recouverte de toiles qui bouchonnent et qui semble être faite de filaments qui glissent ensemble... Sur la musique, les détails qui croustillent ou qui semblent au fond de la chanson deviennent plus présents... A mon gout très proche du grand frère... Sans trop se prendre la tête...

Bien sur, ni conduire ni signer son mariage au moment où... Profiter du jardin, des étoiles, des ombres de la nuit...

 »
-(Source, ecorne, Psychoactif)



Les effets désirés :

  • Stimulation physique et intellectuelle
  • Sentiment d’euphorie
  • Sociabilité accrue
  • Envie de s’exprimer et d’aller vers les autres
  • Désinhibition
  • Sensation de bien-être
  • Exacerbation des sens
  • Libido débridée

Nous ne sommes pas tous égaux face aux drogues et que ce qui vaut pour les uns ne vaut pas forcément pour les autres.

« Les gens, c'est de la bombe ! Vraiment, aucune sensation de coeur qui tape à fond la caisse, des hallus sur plusieurs niveaux mais un truc de ouf je vous dis ! 150 µg c'était parfait, je l'ai pris à 22h00 et j'ai terminé au lit avec ma nana il devait être 9h du mat'...

En tout cas, ça fait danser, ça fait planer grave, par contre niveau dialogue avec les autres parfois on est un peu trop shep shep mais ça empêche quand même pas non plus de parler hein... Moi, je vais vous dire : j'ai préféré cette molécule à tout les psyché que j'ai testé ces 4 dernières années.... PEut être que j'exagère un peu...car le coté visuel et safe du produit est aussi lié à ce coté lumineux mentalement, pas de zones d'ombres, pas de remise en question totale à la 2c-P ... Mais je dirais, qu'avec le 25D-nbome, le AL-LAD et le LSZ, et allez, le 4-ACo-Det ...C'est mon nouveau chouchou !

 »
-(Source, shovsori, Psychoactif)


« A partir de là tout a été différent, je lèves les yeux de mon écran et je me rend compte que les mur de crépis blanc commencent à couler, a onduler au rythme de la musique ma vision s'allonge et se rétréci, les arabesques dorées autour de mon miroir se mettent à danser.

Pourquoi certaines images ne bougent pas? Pourquoi la musique est si bonne? Pourquoi mes meubles ne provoquent pas les mêmes hallus que mes murs? sa ferai quoi un film? (en me posant cette question j'ai mis un court métrage d'animation: Iblard Jikan)

 »
-(Source, jibeu, Psychoactif)


« T+90min - 19h30

Une légère sensation de paralysie un peu acide se répands dans le côté droit de ma bouche et de mon cou. Très léger, pas forcément désagréable.

Je m'allonge dans un des canapés, je m'y enfonce, j'y fonds, je fusionne avec... Je me suis jamais senti aussi bien. Ma tête et le canapé sont indissociables. Si confortable !

Je jette un regard à A., sur le canap' d'en face. Qu'est ce qu'il est loin ! Il est à des kilomètres ! Il doit être géant ! Nos regards se croisent et on éclate de rire.

Je regarde mes bras, mes jambes. Ce ne sont pas les miens, ils sont trop loin pour ça ! Ils sont immenses, s'étendent sur des kilomètres ! Je me sens comme un randonneur face à une immense montagne étendue. Assez grisant, comme sensation cool

Puis, je relève le regard, et croise un tableau coloré. Un joli tableau, qui représentait, avant, le port de Rio de Janeiro, en témoigne le Christ visible au fond. Mais ce n'est plus Rio. Ce n'est plus un port. Les couleurs irradient, elles fondent, elles coulent, elles deviennent des vagues, et plus je vois le tableau, plus je fond dans le canapé. Ce tableau me rends en paix. Je tombe dedans, il m'absorbe...

 »
-(Source, Dalaye, Psychoactif)


« La différence entre le 1P-LSD et le LSD est pas vraiment flagrante mais selon mon expérience et ce que j'ai pu lire sur le net le 1p-lsd est légèrement plus puissant, surtout quand on commence à monter dans les dosages, et je trouve aussi que la vasoconstriction est plus forte (mais largement supportable, rien de fou non plus). Mais bon ça reste anecdotique, honnêtement sur un test à l'aveugle je sais pas si je serais capable de faire la différence !

Quitte à prendre RC lsd-like je préfère largement l'ald52, bien plus agréable (selon moi).

 »
-(Source, Cobe, Psychoactif)

Les risques de la consommation

Effets indésirables

Des usagers rapportent les effets indésirables suivant :

  • Bouffées d’angoisses
  • Dépersonnalisation
  • Hallucinations
  • Crise de psychose
  • Tachycardie et hypertension
  • Transpiration abondante et hyperthermie
  • Mâchoires serrées
  • Nausées
  • Perte de l’appétit
  • Envie d’en reprendre
  • Vasoconstriction


« Je n'ai globalement pas apprécié l'expérience, je me suis senti physiquement mal pendant toute la durée du trip (prise à 19h, j'ai réussi à dormir vers 3h). J'avais l'impression d'être proche de la crise cardiaque à de nombreuses reprises, il me semblait aussi que j'étais proche d'arrêter de respirer à de nombreuses reprises.

Les hallucinations visuelles étaient présentes, relativement classiques, des formes géométriques, des patterns en mouvement sur les surfaces... En fermant les yeux des hallu assez agréables.

Sur le plan mental, je n'ai pas retrouvé le sentiment de bonheur et d'exaltation propre au LSA. C'était assez décevant par rapport à ce que j'ai connu au niveau hallucinogène auparavant.

Vu le malaise physique et l'impossibilité de dormir, j'ai mis une série humoristique pendant quelques heures. Ça m'a permis de me sentir un peu mieux sur le plan physique. J'allais mieux après et je suis allé m'allonger et profiter de la fin des hallus.

 »
-(Source, pjick, Psychoactif)
« Pour avoir "juste" essaye le 1p à dose de 50µg, je ne peux que confirmer la vasoconstriction que ça apporte...

À cette dose (50?g), aucune hallu pour ma part si ce n'est un vortex autour d'un ventilateur

 »
-(Source, Agartha, Psychoactif)

Descente

Addiction

Effets à moyen/long-terme

Réduction des risques

  • Lors de la première prise, pensez au test de réaction allergique. C’est simple et rapide et ça peut sauver des vies. Si vous ne ressentez rien de spéciale, alors vous pouvez continuer.
  • Un test chimique d’identification de substance est aussi un plus afin de s’assurer que la substance commandée est bien ce que le site prétend.
  • S’abstenir d’en consommer plusieurs jours/semaines d’affilé ou vous allez au devant de complications
  • Compte tenu de son accessibilité et de son prix, ne prenez pas de risque : ne commandez jamais plus de 10 doses à la fois et espacez un maximum vos prises (deux semaines au minimum).
  • Comme toujours, évitez les mélanges
  • Fumer du cannabis peut certes aider à faciliter la descente, mais trop de joint peuvent entrainer des « brainzaps » (comme des secousses électrique dans le cerveau) les jours suivant, notamment au moment de s’endormir.

Le Set & Setting (contexte)

  • Contrairement à d'autres drogues, la prise de psychédéliques nécessite un minimum de préparation, d'autant plus si c'est la première fois. Si c'est le cas il vaut mieux être accompagné par une personne de confiance qui, dans le meilleur des cas, ne prendra rien. A défaut le trip-sitter peut prendre une drogue moins "perturbante" ou la même chose que vous mais à un dosage moindre. Le principal étant qu'il puisse vous rassurer et intervenir en cas de nécessité. Il vaut mieux être dans un endroit sécurisé, en petit comité, avec des personnes de confiance, en bref l'ambiance la moins anxiogène possible. Pensez systématiquement (et régulièrement) à vous hydrater même si vous n'en ressentez pas l'envie. Si c'est le cas préférez une boisson sucrée, cela vous donnera envie d'en boire à nouveau. Le set&setting implique la préparation du contexte extérieur ET celui intérieur de vous-même. Comme tous les hallucinogènes "majeurs", le 1P-LSD peut précipiter des épisodes psychotiques (même si vous êtes saint d'esprit), et révéler ou aggraver des situations mentales fragiles inhérentes. Si vous êtes préoccupé ou déprimé, ne prenez pas cette drogue; si vous avez des tendances schizophréniques ou d'autres afflictions mentales, NE PRENEZ JAMAIS de substances psychédéliques.

Liens