3-FPM (3-Fluorophenmetrazine), effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Aller à : navigation, rechercher

Le 3-Fluorophenmetrazine (également appelé 3F-Phenmetrazine, 3-FPM ou PAL-593) est une substance stimulante de la classe chimique phenylmorpholine. C'est un analogue structurel fluoré de la phenmétrazine, un stimulant autrefois populaire qui a été cliniquement utilisé comme anorexigène (agent de perte de poids) en Europe dans les années 1950 avant d'être retiré par la suite en raison de problèmes de mésusage et d'addiction.

Très peu de données existent sur les propriétés pharmacologiques, le métabolisme et la toxicité du 3-FPM chez l'homme. Il n'a pas d'antécédents d'utilisation humaine jusqu'en 2014, quand il a commencé à être vendu comme un produit chimique de recherche par les vendeurs en ligne.


Histoire brève

La phenmétrazine est d'abord brevetée en 1952 en Allemagne par Boehringer-Ingelheim Pharmaceuticals. La substance est le résultat de recherches de Thomä et Wick pour un suppresseur de l’appétit n'ayant pas les effets secondaires de l'amphétamine. Les essais cliniques débutent en Europe en 1954.

Qu'est ce que c'est ?

3FPM en poudre vendu comme produit chimique de recherche sur le net
3FPM sous forme de cachet de 75mg

Aspect, à quoi ça ressemble ?

Le 3-FPM se présente sous forme d'une poudre blanche brillante, mais aussi sous forme de cachet.

Les autres noms et surnoms

3F-Phenmetrazine, 3-FPM ou PAL-593, phenzacaine

Le prix

Environ 20€ le gramme quand il est acheté en petite quantité

Test de dépistage

Il semblerai que la phenmetrazine peut donner un faux positif au dépistage (Amphétamine) Mais normalement le 3-FPM se métaboliserai dans le corps en une substance qui n'a rien a voir avec l'amphétamine. Dans tout les cas la substance sera non retrouvable dans votre urine après 3 a 5 jours. [Source : https://www.erowid.org/psychoactives/testing/testing_writings1.shtml]

Les dosages

Sniff[1]

  • Seuil d'effet: 5 - 10 mg
  • Léger : 10 - 20 mg
  • Commun : 20 - 35 mg
  • Fort : 35 - 50 mg
  • Très fort : 50 mg +


Oral

  • Seuil d'effet: 10 mg
  • Léger : 10 - 30 mg
  • Commun : 30 - 60 mg
  • Fort : 60 - 90 mg
  • Très fort : 90 mg +

Les modes de consommation

Sniffer

« Pour la RoA c'était toujours en sniff, les dosages étaientt surtout fait a vu d'oeil, mais en ça variait entre 15-30 mg la plupart du temps.

Au niveau des effets immédiats : ça monte très vite, 5 min max (note : ça brûle dans le nez quand on sniff, la pire douleur ressentie de tout ce que j'ai pu sniffer, elle passe très vite par contre, 20 sec et plus rien) , pas de gros rush de plaisir, mais une stimulation instantanée. c'est plutôt fonctionel que récréatif. Pour se motiver à faire des trucs ou améliorer son focus sur certaine tâche (ex ; réflêxes améliorés sur des jeux vidéos) c'est idéal, mais en soirée ya plus fun quand même.

»
-(Source, NAOOH, Psychoactif)
« N’empêche mine de rien l’effet stimulant est très présent, accompagné d’une légère euphorie vraiment plaisante.

Je ressens les effet « agréables » pendant 1h, 1h30 environ, ensuite le craving vient pointer son nez et je retape une trace. Je vais faire ça pendant environ 4 ou 5 fois. Je kiffe, j’écoute de la zik, posé devant des vidéos ou des live, parfois je parle tout seul, je rigole un peu, je suis bien quoi !

»
-(Source, zero, Psychoactif)

Ingérer

« D'une manière générale, je dis bien générale, l'administration par voie orale a tendance a provoquer des effets plus "fonctionnels", plus longs, et une descente moins prononcée que, par exemple, la voie nasale. À prendre avec des pincette toutefois, puisque comme j'ai dit, ça dépend vraiment de chacun. »
-(Source, splink[ff4life , Psychoactif])

Fumer

«

J'ai essayé plusieurs fois, uniquement dans des clopes et des douilles, à environ 5-10mg à chaque fois, avec des nootropics de type -racetam, avec cette configuration, l'effet a mis 4-5h avant de s'estomper, des effets stimulants légers à ces dosages là, mais appréciables et pas moins forts que ce que je recherchais, j'ai même pas voulu redrop, j'ai pu manger quasi normalement quelques heures après, juste les machoires qui serrent et la bouffe qui a un peu le goût de carton, mais significativement moins qu'avec le speed ou la MDMA à des dosages se rapprochant de celui ci.

»
-(Source, L'Apoticaire, Psychoactif)

Plugger

Injecter

Les effets recherchés

Le 3FPM produit des effets stimulants classiques tels que la stimulation, le focus et l'amélioration de la motivation, l'accélération de la pensée, l'éveil et l'euphorie.

« Les effets du 3-FPM sont très orientés stimulation, c'est trèèèès peu euphorique et quasi pas empathogène, car ça n'agit quasiment pas sur la sérotonine, ce qui caractérise les empathogènes, les effets se concentrent sur la dopamine et la noradrénaline, ça donne un effet stimulant assez "propre" sans trooop d'effets secondaires comparés aux empathos, et d'effets trippants, donc très fonctionnel pour résumer...

J'ai jamais gouté les phénidates, mais apparemment c'est un peu dans le même genre d'effets, fonctionnels, stimulants cognitifs, pas d'effets trippants, pas troooop adaptés à un usage récréatif, même si comme tout c'est selon les gens, une consommation à long terme qui vide considérablement moins les réserves de sérotonine, moins d'effets secondaires en tout genres liés à la séroto comparé aux empathos etc...

»
-(Source, L'Apoticaire, Psychoactif)
« Alors ça défonce la narine pendant quelques secondes, une petite larmichette, mais rien de bien désagréable car l'effet est presque immédiat et c'est parti ou 3 a 6h. C'est un stim qui permet, de mon point de vue, de faire plein de choses: ranger chez soi, être capable d’être bien plus sociable, taper du pied sur du bon son, bref un grand kiffe. Je vois ça comme une coke en 10 fois moins chère et je n'ai jamais ressenti de "redescente". Et un autre avantage est le fait qu'un simple petit benzo voir meme rien du tout et vous etes en capacité de dormir.

Personnellement je travaille très tôt le matin, et ça me boost pour mes 8h de travail, je n'ai meme pas besoin de benzo pour faire une sieste et sortir voir des amis l’après midi.

»
-(Source, Dr-Skyzo, Psychoactif)
« Effets principaux :

- Une grosse stimulation - Un gros effet "boost" - Une très grosse envie de parler tout le temps - Une petite euphorie - Une grosse envie de faire tout le temps quelque chose, de faire pleins de choses - Augmente l'envie de fumer une cigarette le produit appelle le tabac mais paradoxalement il donne envie de fumer mais beaucoup moins que quand on est pas sous l'effet du produit, c'est à dire qu'il ne donne envie de fumer vraiment que quand on en ressens vraiment le besoin donc moins mais par contre quand on fume il donne l'effet de + apprécier la cigarette ça permet de + savourer la cigarette

»
-(Source, HypnOoz, Psychoactif)


« MAIS, il faut le souligner, la 3-FPM revêt un aspect particulièrement intéressant, dans la mesure où son effet est globalement discret, ce qui, selon moi, la rend pleinement adaptée aux soirées à la maison, aux sorties en bar, voire dans n'importe quel contexte où on a besoin d'un "petit coup de pouce" pour se donner un coup de fouet, faciliter les rapports avec les autres, les discussions, les rencontres ou encore pour surmonter la timidité, l'angoisse ou la peur d'aller vers l'autre que certaines personnes peuvent naturellement ressentir. C'est sa forte affinité pour les récepteurs dopaminergiques ET adrénergiques qui concourt à ce genre d'effet. Par contre, ne surtout pas s'attendre à des sensations de type "j'aime tout le monde", "purée, j'ai envie d'aller parler à tout le monde", "je suis complètement perché, wouah" ou d'autres sensations et comportements typiques des produits majoritairement axés sur la sérotonine »
-(Source, ff4life, Psychoactif)

Les risques de la consommation

Les effets secondaires

« - Une envie de bouger la machoire dans tout les sens

- Des espèces de "courbatures" à certains endroits du corps - Quelques tocs - Le nez qui qui pique un peu mais c'est supportable - Le nez qui coule un peu après chaque sniff

»
-(Source, HypnOoz, Psychoactif)

Craving

« La molécule entraine un craving très fort de ce que j'ai remarqué (j'avais tendance à redoser toutes les 30-40 min ) , donc, je pense qu'elle a un potentiel addictif élevé.

je dirais que les effets durent 3-4h, mais comme on a tendance à redoser c'est difficile a determiner.

Pour ce qui est de la descente, ça donne assez mal au crâne, et le craving est pas facile à gérer. Il y a aussi une forte stimulation résiduelle, donc sans benzo faut s'attendre à ne pas dormir pendant un bout de temps. (pas essayé personellement ).

»
-(Source, NaOOH, Psychoactif)

Descente

Les effets de la descente se produit en raison de l'épuisement des neurotransmetteurs. Ses effets comprennent généralement: anxiété, fatigue, dépression, irritabilité, suppression de motivation, décélération de la pensée


« Redrop : Une envie de redrop normal, à chacun de gérer le produit comme il veut il ne faut pas redroper tout le temps comme un malade mais une petite trace une fois par demi-heures ou une fois par heures ou une fois toutes les 2/3 heures, ou attendre plusieurs avant de redrop si on arrive à tenir, le mieux étant de ne pas redrop tout le temps de trop par soucis d'économie pour que le produit dure le plus longtemps possible après chacun fait comme il veut.

Descente : Il y a une descente qui est présente au bout d'un moment, elle est assez gérable mais elle est quand même un peu difficile a supporter. Si vous avez des benzodiazépines ou des neuroléptiques c'est pratique et c'est bien de s'en servir pour se calmer un peu et aider à supporter la descente.

»
-(Source, HypnOoz, Psychoactif)
« Le cours se déroule normalement, je suis ultra concentré et motivé, c’est cool. Cependant le temps passe, les effets positifs diminuent jusqu’à laisser place à une redescente horrible. Vraiment je me sentais pas bien du tout, tremblements, anxiété, douleur dans le vente… Bref descente de stim quoi.

Un fois rentré chez moi pour le midi j’hésite vraiment à retaper, j’en ai terriblement envie mais j’arrive à résister, ça ne me ressemble pas de céder à la tentation face à la drogue. Je prends alors mon mal en patience, je fume une pipe de cannabis sans que ça n’arrange quoi que ce soit. Je me résous à prendre un benzos et essayer de me relaxer comme je peux.

»
-(Source, zero, Psychoactif)

Tolérance, accoutumance, Addiction

Comme avec d'autres stimulants, l'utilisation chronique de 3-FPM peut être considérée comme modérément addictive avec un potentiel élevé d'abus et est capable de provoquer une addiction chez certains utilisateurs. Lorsque la dépendance s'est développée, des effets de sevrage peuvent se produire si une personne arrête brusquement son utilisation.

La tolérance à de nombreux effets de 3-FPM se développe avec une utilisation prolongée et répétée. Il en résulte que les utilisateurs doivent administrer des doses de plus en plus importantes pour obtenir les mêmes effets. Après cela, il faut environ 3 à 7 jours pour que la tolérance soit réduite de moitié et 1 à 2 semaines pour revenir à la valeur de référence (en l'absence de consommation supplémentaire). Le 3-FPM présente une tolérance croisée avec tous les stimulants dopaminergiques, ce qui signifie qu'après la consommation de 3-FPM, tous les stimulants auront un effet réduit.[2]


« Mais comme la coke, c'est TRÈS addictif, cela fait 2 semaines que j'ai arrêté, faute de moyen de m'en payer, sachant que pendant un moi et demi je m'en suis foutue plein le nez, le sevrage a été hardcore: tremblement, énervement et tout ce qui va avec. »
-(Source, Dr-Skyzo, Psychoactif)
« Pour mon cas perso, addiction et tolérance assez forte, mais je suis assez sensibles aux stims.

De manière générale méfie toi du craving compulsif, le fait de redoser trop souvent, et ménage des moments sans 3-FPM pendant quelque temps après une binge de plusieurs jours.

Si tu utilise des benzos pour dormir après, gaffe à l'addiction aux benzos qui viens elle très vite! J'ai utilisé la même méthode et quand je me suis retrouvé sans benzo, c'était bien tendu.

»
-(Source, pjick , Psychoactif)

3-FPM et mélanges de drogues ou de médicaments

Comment réduire les risques

3-FPM et test chimique d’identification de substances

3-FPM ne répond pas aux tests de marquis ou de mandelin.

Liens

Le mot clé 3-FPM sur Psychoactif

Références