4F-MPH (4-Fluoromethylphenidate), effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Aller à : navigation, rechercher


Histoire brève

Qu'est ce que c'est ?

Aspect, à quoi ça ressemble ?

Les autres noms et surnoms

Le prix

Test de dépistage


Pharmacologie

Les dosages

« 4F-MPH : comme stim fonctionnel. Très difficile de bien doser, pour moi qui suis sensible aux stims 10mg c'est déjà fort.

J'ai utilisé en sniff, des petites doses du genre 3 mg le matin tôt, 3 mg à 11H, 3mg à 15H. Un jour sur deux / trois. Clairement, à cette dose, coup de fouet le matin, performance (dans le sens contraire de fatigue), concentration accrue.

Parfois des doses plus élevées (10/15 mg) pour chercher un peu d'effet récréatif. Dans ce cas effets secondaires+++ et stimulation pas forcément confortable.

»
-(Source, magd, Psychoactif)

Les modes de consommation

Sniffer

Le produit est assez corrosif par voie nasale à la manière des molécules proches comme l'EPH, le methylphenidate, le 4F-MPH etc...

Injecter

Ingérer

Fumer/vaporiser

Sur de l'aluminium ça marche à peu près, mais ça fond vraiment pas bien comparé à la majorité des cathiones et autres amphetamines, et c'est parfois technique à faire, en le mélangeant à une autre substance qui fond mieux sur de l'alu ça a tendance à mieux marcher (exemple : caféine, autre amphet qui fond mieux sur l'alu, éventuellement mélanger avec une goutte de propylène glycol sur l'alu ça rend le tout plus pratique et plus efficace, mais fatalement ça fait un peu plus de vapeur à aspirer)

Note subjective de l'Apoticaire :

Au niveau des effets sur l'alu il y a une grosse montée stimulante mais pas spécialement beaucoup euphorisante, les effets sont plus euphorisants en sniff ou même en oral de mon point de vue, surtout en comparaison avec des cathinones plus orientées sur des effets récréatifs, comme la NEP, la 3-MMC, ou des amphet comme le speed ou les fluoroamphétamines par exemple, même si cela reste bien entendu subjectif.

Je trouve donc personnellement que même si avec certaines autres ROA c'est sympa, c'est vraiment pas un produit adapté pour la vaporisation sur de l'alu.

Les effets recherchés

« J'ai en ma possession des pills de 10mg de 4f-mph achetées sur un shop hollandais ( d'ailleurs ce sont les seuls d'après mes recherches qui le commercialisent en pills dosées à 10mg). Les autres c'est en poudre, perso je préfère les pills.

J'en consomme quasi quotidiennement ( pas bien ), depuis 1 mois et demi on va dire.

L'effet n'est clairement pas récréatif. C'est un stimulant qui force la concentration. J'ai jamais pris de ritaline mais je pense que c'est un ritaline-like au vu de ce que j'ai lu à propos de celle-ci.

Pour le dosage, je vais confirmer ce que tout le monde affirme il faut être précis un bad ou un good peuvent varier avec seulement 2 mg en trop.

Personnellement j'en consomme car chez moi elle a un effet antidépresseur "instantané" je me sens plus détendue et comme je n'ai plus le droit à l'alcool et bien cela me désinhibe quelque peu, du coup ça peut le remplacer, en tous cas pour moi.

Il est dit parfois que cette molécule n'est que très peu addictive. Je n'en suis pas si sûre au vu de mon envie d'en consommer pour être "bien" sans je me sens un peu vide. Donc, oui cela peut être dangereux.

Parfois, je la sniffe l'effet est plus rapide et une monté plus "puissante" ( je m'entends ) que quand il est ingéré. Cela dit les deux modes fonctionnent.

Si tu es content de ta journée tu vas bien aimer l'effet >> + de conversation, augmentation de la confiance en toi... tout ça tout ça, si tu n'es pas contrarié par quoi que ce soit etc... super

Par contre si tu en prends et qu'à la base t'es pas de super bonne humeur et bah pareil ça peut être désagréable comme sensation ( ça augmente ton stress quoi ).

»
-(Source, zizanie, Psychoactif)

Les risques de la consommation

Les effets secondaires

« Effets secondaires à court terme : tachycardie (surtout dans les doses élevées), "bougeotte"

Effets secondaires à moyen terme (qques mois) : à terme j'ai du accumuler de la fatigue physique. Douleurs articulaires, perte de poids aussi parce que je mangeais moins, et repli sur moi même, moins d'attention aux autres. Du coup j'ai arrêté. Pas vraiment de sensation d'addiction, mais parfois après une mauvaise nuit je me dis "si j'avais un ptit peu de 4F MPH ca serait bien"

»
-(Source, magd, Psychoactif)

Tolérance, accoutumance, Dépendance

4F-MPH et grossesse

4F-MPH et mélanges de drogues ou de médicaments

Comment réduire les risques

4F-MPH et test chimique d’identification de substances

Liens

Références