6-APB (Benzo Fury), effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Aller à : navigation, rechercher

Le 6-APB ou 6-(2-Aminopropyl)benzofuran est un research chemical vendu sur internet depuis 2010. C'est un analogue structural de 3,4-(méthylènedioxy)amphétamine (ou MDA) où le cycle dioxyméthylène a été remplacé par un cycle benzofurane (d'ou son nom commercial "Benzo Fury"). Le 6-APB est de la classe des amphétamines et des phénéthylamines. Il a des effets entactogènes, stimulants, et psychédéliques. Il n'est pas (encore...) inscrit sur la liste des stupéfiants.


Histoire brève

Dr David Nichols et son équipe à l'Université Purdue l'ont étudié en tant que médicament antidépresseurs potentiel aux alentours de 1993[1]. Ses travaux de recherche ont été centrée sur l'action de l'oxygène dipole du dioxyméthylène en enlevant une partie de l'oxygène et en changeant sa position par rapport à la chaîne latérale aminoalkyle. Son hypothèse est que substituer l'anneau 3,4-méthylènedioxybenzène du MDA par un cycle benzofurane peut entraîner des effets pharmacologiques semblables, et se traduisant par une réduction de la neurotoxicité. L'oxygène dans la position 4 du cycle dioxyméthylène a été remplacé par un groupe méthylène (—CH2—) aboutissant à la création du 6-APDB. Il est analogique du 5-APDB qui est le résultat du remplacement de l'oxygène en position 3 par un groupe méthylène.


Le 6-APB est un research chemical relativement nouveau qui a d'abord été vendu comme "engrais" pressé en "pellets" ou parfois une gélule. Il a été commercialisé et a gagné en popularité en 2010 en tant que "Benzo Fury", surtout après l'interdiction de la méphédrone. Un nom très trompeur, car le 6-APB n'a pas de relation avec les benzodiazépines que ce soit structurellement ou de par ses effets. Il est important d'ajouter que dans les échantillons du Royaume-Uni de nombreux produits "Benzo Fury" qui ont été testés ne contenaient pas de 6-APB, mais souvent du D2PM, du 5-APB ou tout simplement de la caféine.

Qu'est ce que c'est ?

Un sachet de Benzo Fury contenant un cachet
Un sachet de poudre de 6-APB

Aspect, à quoi ça ressemble ?

Le 6-APB peut être vendu en poudre (blanche à jaunâtre) ou en "pellet" (cachet). Il est également vendu comme de l'engrais pour plante pour contourner les lois existantes.

Les autres noms et surnoms

Le nom commercial du 6-APB est "Benzo Fury".

Le prix

Un gramme de 6-APB en poudre coûte aux environs de 40 euros. Le cachets "pellet" de 6-APB est vendu aux alentours de 10 à 15 euros. Les prix peuvent varier : plus on commande de quantité, plus les prix au gramme baissent. Ainsi, sur certains sites, une commande de 50g de 6-APB, revient à 15 euros le gramme.

Tests

Le 6-APB réagit au test de Marquis (violet foncé) et au test de Mecke (vert profond). Il ne réagit pas au test de Simon.

Aspect légal

En date du 7 décembre 2017, la commission des stupéfiants a demandé la mise sur la liste des stupéfiants du 6-APB[2]

Pharmacologie du 6-APB

Le 6-APB est un inhibiteur de le récapture de la sérotonine, de la dopamine et de la noradrénaline,[3]. En outre, ses effets subjectifs et sa structure suggèrent qu'il pourrait etre aussi un puissant déclencheurs de ces mêmes catécholamines.

Le 6-APB est un agoniste des récepteurs 5-HT2A, 5-HT2B et 5-HT2C, mais sa puissance sur le récepteur 5-HT2B est nettement plus élevée, et il est effectivement à la fois plus puissant et plus sélectif sur les récepteurs de la sérotonine que l'agoniste de référence, le BW723C86, qui est couramment utilisé pour la recherche sur les récepteurs 5-HT2B[4].


Les modes de consommation

Sous forme de poudre pure, le 6-APB peut être ingérée par voie orale, soit sous forme de parachute ou dissous dans un liquide, mais aussi sniffé, injecté ou administré par voie rectale. La voie d'administration à préférer est la voie orale. Dans le cas du sniff, les effets sont plus rapides mais ne durent pas aussi longtemps. L'administration rectale peut être envisagée et c'est une option qui permet d'éviter les nausées.


Les dosages

On connaît mal les dosages du 6-APB, et ils peuvent varier d'un individu à l'autre. Les dosages indiqués ci-dessous sont donnés à titre indicatif pour la poudre de 6-APB, puisque la dose dans les différents cachets et "pellet" peut varier énormément.

Des problèmes ont été signalés à des doses de 150-200mg, avec des vomissements et une serrement de la mâchoire après la prise d'une seconde dose.

Effet Dosage oral
Seuil d'effet 30-50mg
Léger 40-60mg
Normal 50-100mg
Fort 80-130mg
Trés fort 100-?mg


« En ayant testé une deuxième fois après 6 semaines d'attente 6-APB à 125 ou 150 mg ( j'ai perdu mes notes ) cette fois.

Je trouve que l'on atteint les limites de ce truc qui ne potentialise plus au delà de ce que j'ai cité plus haut ( à 100 mg ). D'ailleurs dans les forums/ dosages ils disent qu'à partir de ( 125 ou 150 mg ), inutile de pousser plus haut car ça ne fait que accentuer les effets secondaires sans les effets bénéfiques.

»
-(Source, Stranger, Psychoactif)
« La première fois il y a plusieurs années, une pilule bleue de benzo fury dosée à.... HAEM 120mg pour mes 60kg, j'étais pas du tout au courant des risques que je prenais à l'époque fache-non-non . Le tout en soirée.

Résultat: phobie sociale envolée, gommée, nada plus rien. Petite euphorie bien sympa, stimulation et acuité démultipliés, quelques visuels de type traceurs, couleurs augmentées, impressionde voir à 180° etc... et une tchatche énorme, l'impression que tout le monde est mon ami qu'on a tous la classe, et que je suis la star de la soirée. Par contre c'était clairement trop, heureusement que mon meilleur ami de l'époque était derrière pour me dire quand me calmer, je sautais vraiment partout^^"

»
-(Source, Morning Glory, Psychoactif)

Les effets recherchés

Chronologie de l'expérience

  • T+0h00 : prise du 6-APB
  • T+0h30 : à T+1h30: début de la montée. Généralement présentés comme étant douce, semblable à une douce montée de MDMA.
  • T+1h to T+5h : le pic des effets.
  • T+5h to T+6h : début de la redescente, assez douce.
  • T+6h to T+12h-18h : incapable de dormir, sueurs, dans les vaps. Crispation de la mâchoire.
  • T+12h-18h : sommeil

Le 6-APB est considéré comme une amphétamine psychédélique avec des effets entactogènes, stimulants, et psychédéliques. Les effets semblent similaires au MDMA.

L'apparition des effets du 6-APB (sous forme de poudre) peut être ressentie entre 30mn et 1h30 après l'ingestion orale. Des nausées et vomissements sont possible durant la montée, en particulier quand les doses sont élevées (plus de 100mg). Des hallucinations auditives et visuelles ont également été rapportées à des doses élevées.

En arrivant au plateau, les couleurs sont plus vives, il y a une euphorie, et parfois un profond sentiment de calme et de détente. Les utilisateurs rapportent également appréciation accrue de la musique. Cette phase peut durer en moyenne 4 heures ou plus.

La descente est très progressive et les effets peuvent encore se faire sentir jusqu'à 14 heures ou plus à partir de l'administration initiale.

« Au bout d'un peu moins d'une heure, je ressens une sensation d'inconfort, genre boule au ventre. La tête tourne, la gorge est nouée, j'ai l'impression d'être à l'ouest. Je me pose cinq minutes à une table et laisse le produit monter tranquillement, sans chercher à résister. Petit à petit, ça commence à faire son effet : je me mets à danser le plus naturellement du monde, emporté par la musique qui, avouons-le, était misérablement pourrie, tout comme l'ambiance et la fréquentation du lieu. Il n'y a pas le moindre doute quant au fait que le 6-APB est un produit essentiellement sérotoninergique : mâchoire serrée, pupilles rondes et larges comme deux soucoupes volantes, exacerbation manifeste des sens, et surtout, surtout, appréciation musicale au top ! Ce qui est intéressant avec le 6-APB, c'est qu'il y a à la fois stimulation et sédation. C'est une combinaison des deux qui n'est pas désagréable du tout. Je constate également un petit effet psychédélique, surtout vers la fin de l'expérience (couleurs très vives, légère "déformation" des choses environnantes lorsqu'on les fixe pendant un certain temps), ce qui est manifestement le résultat d'une certaine affinité entre le 6-APB et le récepteur 5-HT2A. »
-(Source, ff4life, Psychoactif)


« Pour résumer, un rc intéressant avec une montée discrète (pas redrop trop vite), ca boost un brin, un genre de mdma-like mais plus soft avec une descente moins hard (mon redrop m'a par contre fait déprimer). Autre chose, ca tue le sommeil, impossible de fermer les paupières, et j ai eu du mal a avaler kk choz a bouffer. Jme suis pas mal réhydrater mais l estomac quasi vide et sans dormir, on s sens très faible. 75/100mg pour commencer m parait bien. Jtesterai la pellet complète la prochaine fois. »
-(Source, Onicks, Psychoactif)
« 20h00: prise du para assez gros comparé au meme poids de md. 21h: rien. 22h: rien la fatigue commence a etre de plus en plus presente. 23h: un petit quelquechose, ca monte doucement. 00h: le produit est là, tres doux, quelque chose ressemblant assez vivement a la md, moins euphorique,moins love, je ne sent plus la fatigue. Assez facile de parler, tres clair. »
-(Source, Preto, Psychonaut)
« Pour le bodyload, au dessus de 150 t'as les dents qui serrent bien et tu sue (plus quelques frissons), au dela de 200 tes yeux ont tendance a partir en cacahuète complet, ce qui peut être génant. »
-(Source, kleens, Psychonaut)
« Je rejoins Groovie aussi, sur le fait que le 6-APB n'est pas de la MDMA. Pour ma part je le trouve beaucoup plus imprévisible: le trip peut être plus froid, métallique et speed (mais pas désagréable pour autant), oubien s'orienter vers un effet très proche de la MDMA mais plus fort (je trouve). Dans tous les cas tu auras surement plus de visuels qu'avec la MD, et les after-effects peuvent durer assez longtemps.

Il tire aussi plus sur le coeur que la MD via les 5-HT2b donc faut bien espacer les prises d'au moins plusieurs mois.

»
-(Source, Morning Glory, Psychoactif)

Les trip report

Les risques de la consommation

Il y a peu de recherches sur la toxicologie de 6-APB. La prise de 6-APB pourrait avoir des dommages à court terme ou à long terme, même si aucune étude sur ces effets ont été menées.

Les "pellets" ou capsules annoncés comme du "Benzo Fury" peuvent contenir d'autres ingrédients actifs qui peuvent augmenter le risque de toxicité.


Les effets secondaires

A cours terme

Les effets secondaires suite à la prise de 6-APB incluent des difficulté à dormir, des maux de tête, des sueurs abondantes, des nausées et vomissement, et une augmentation de la chaleur corporelle (surtout à des doses élevées), de l'anxieté, des bad trips. Il peut y avoir une phase dépressive dans certains cas, pendant les quelques jours qui suivent l'expérience.

« la pills de 150mg est trop hard a encaisser ! sans rentrer dans les détails (puisque j l ai jouer grosse introspection sur pas mal de truc bien moche de ma vie qui sont ressortit d un coup, le coté obscur du bad et de ce que les prods peuvent faire resurgir enfouient de sombre en nous), les effets ont été très déplaisants (nausée, vomissement, hypothermie, spasmes musculaires, mâchoire serrée, sèche, vision floue, prb cardio et surtout ... une mega angoisse et super stress que j ai du supporter une bonne partie d la nuit ... sans dormir). »
-(Source, Onicks, Psychoactif)
« la nuit derniere j'ai voulu essayer le 6-APB. EN fait, j'avais deja fait un "test" il y a 5 semaines en en prenant 25 mg ( fumerate, site bien connu)

Cette fois ci, je met 55 mg dans la capsule. Je suis seul chez moi, musique et je parle sur facebook en meme temps. environnement rassurant, pas de probleme de ce coté là.

21h je gobe 21h50: ca monte 22h50 : effets au max, grosse euphorie, pupilles dilatées et machoire qui se crispe un peu. j'etais sur counter strike avec un pote, la partie se termine. je vais pour pisser, au moment de pisser, grosse nausée, et la je sens que l'angoisse monte. en une minute, c'est la grosse crise d'angoisse, tout s'accelere dans ma tete. Pourtant rien d'angoissant encore une fois dans mon environnement.

Je me met sur mon lit, je me calme, je respire à fond,ça part(merci yoga/sport et autres. l'heure d'apres, je ressens encore l'euphorie, des bonnes sensations mais malheureusement gaché le stress, j'ai un peu peur d'avoir une nouvelle crise. je reste pourtant calme ( et ce jusqu'a la fin du trip), en me disant que j'ai des benzos sous la main. Vers 1h30, l'euphorie est bien redescendue, mais je suis toujours pas tres tres rassuré. Du coup, 3mg de bromazepam + 3 autres 1 heure apres me calmeront et me feront m'"endormir" vers 3h15

»
-(Source, blablaboss, Psychoactif)


« Second type d'expérience: beaucoup plus récemment, 30mg en poudre venant de S.C.S, pesé avec une balance de précision cette fois, pas de façon récréative mais pour tenter de m'intégrer à un groupe, qui eux ne consommaient que de l'alcool.... Donc en leur cachant que j'avais prit un truc. Le tout après une nuit minuscule et une journée hyper chargée et arrosée de caféine, autant dire un set&setting pas bon non plus et ça s'en est ressenti sur les effets...

Là, privation totale d'empathie à l'inverse de l'autre fois, impression d'être complètement séparée des autres, incapable d'entrer dans leurs délires ou de parler ni même de rire... une sorte de "mini-badtrip" en quelque sorte, au point que je les ai inquiétés.

»
-(Source, Morning Glory, Psychoactif)
« Par contre, il provoque une soif intense et comme il augmente la température corporelle, il est très fortement recommandé, si ce n'est nécessaire, de s'hydrater régulièrement tout au long de l'expérience. »
-(Source, ff4life, Psychoactif)

Les effet sur les récepteurs de la sérotonine suggèrent que la prise de 6-APB peut conduire à de l'hypertension artérielle en causant la constriction des vaisseaux sanguins[5]

A long terme

En tant qu'agoniste du récepteur 5-HT2B, il est probable que le 6-APB soit cardiotoxique (valvulopathie) sur une utilisation à long terme, comme on le voit dans d'autres agonistes du 5-HT2B tels que la fenfluramine et le MDMA.

Tolérance, accoutumance, Dépendance

La tolérance arrive rapidement et il faut du temps pour les niveaux de neurotransmetteurs reviennent à la normale. L'utilisation fréquente de 6-APB devrait être découragée.

Dernièrement, une étude[5] a montré que le 5-APB (et donc le 6-APB) pourrait comporter un risque d'addiction. Jolanta Opacka-Juffry de l'université britannique de Roehampton a déclaré lors de la conférence de l'Association sur les Neuroscience britannique : "C'est dans la combinaison des propriétés stimulantes et hallucinogènes (du Benzo Fury) que le plus grand danger réside". "Les Hallucinogènes purs ne sont pas addictifs comme tels parce qu'ils ne provoquent pas une augmentation de la libération de dopamine, à la différence des amphétamines ou de la cocaïne "."Mais le Benzo Fury avec ses proprietés mixtes est un piège et son utilisation répétitive pourrait conduire à une dépendance."

6-APB et mélanges de drogues ou de médicaments

Étant donné qu'il est une puissant agent serotinergique, à la fois comme agent de libération et comme inhibiteur de la recapture, il ne devrait jamais être combinée avec du DXM ou des IMAO (comme certains anti-depresseurs). Cela pourrait se traduire par un syndrome sérotoninergique pouvant entraîner la mort.

Comment réduire les risques

  • Avant toute prise, il faut se renseigner sur le 6-APB sur les forums d'usager (Psychoactif, Psychonaut, Bluelight, Drug-Forum) ou sur Erowid. C'est l'information et les trips report que vous glaneraient ici et là qui vous aidera à préparer votre trip et à réduire les risques.
  • Préférer l'achat de poudre plutôt que de pellet (cachet) dans lesquels on ne connaît pas les dosages.
  • Préférer l'achat sur des sites reconnus : tester la fiabilité des sites de vente grâce au site http://www.reddit.com, sur lequel les usagers donnent des notes aux sites de vente.
  • Lors du dosage du 6-APB en poudre, il faut une balance au milligramme. On ne peut pas doser ce genre de substance à l’œil.
  • Si c'est la première fois, il vaut mieux être accompagné par une personne de confiance qui ne prend rien ou qui peut vous guider dans votre trip. Il vaut mieux être dans un endroit sécurisé, en petit comité, et non stressant. Penser également à vous hydrater régulièrement.
  • Toujours tester une petite dose quand on reçoit un nouveau "batch". Le commerce du 6-APB n'est pas réguler, et on ne peut jamais savoir ce qu'il y a dans la poudre ou les cachets.
  • Ce n'est pas parce que le 6-APB n'est pas illégal qu'il n'en est pas moins dangereux. On ne connaît pas les effets à courts, moyens et long termes.
  • Ne jamais prendre du 6-APB si vous êtes sous antidépresseur IMAO. Cela peut déclencher un syndrome sérotoninergique potentiellement mortel.
  • Espacer les prises, le temps que les récepteurs reviennent à la normal

Références


Liens