Arrêter la méthadone

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Révision datée du 18 septembre 2013 à 14:25 par Pierre (discussion | contributions) (Page créée avec « Le manque de méthadone s’installe peu à peu environ 30 heures après la dernière prise et peut durer 10 à 12 jours puis diminuer progressivement. Voilà pourquoi un ... »)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Le manque de méthadone s’installe peu à peu environ 30 heures après la dernière prise et peut durer 10 à 12 jours puis diminuer progressivement. Voilà pourquoi un sevrage complet de la méthadone en hôpital nécessite un séjour de 10 à 14 jours.

Selon les quantités et la durée de la consommation, les symptômes du manque sont plus ou moins intenses. Les personnes ayant pris des dosages élevés de méthadone durant de longues années peuvent endurer un inconfort prolongé et divers troubles durant de longs mois après un sevrage brusque ou trop rapide. Il est donc vivement conseillé d’arrêter la méthadone très progressivement afin de garantir un certain confort et de ne baisser la méthadone pas plus de 10% tous les 15 jours.

« j'ai commencé mon traitement à 90mg, pendant un ans je suis resté régulier et j'ai commencé à baisser, la descente à zéro m'à prit 1 ans et demi »
-(Source, synthétike71, Psychoactif)
« Il y a 3 ans à peu près j'ai décider a passer a la méthadone et me soigner de mon hépatite C. Au début j'ai été a 80 mg et même pendant mon traitement de hépatite (11 mois )j'ai continué a descendre avec succès. La ça se corse - à ce jour je suis a 8 mg et je souffre. De 20 mg a 10 mg,j'ai descendu par 2 mg par semaine-aucun problème. Arrive a 10mg,j'ai descendu a 9 -en une semaine étais prête a descendre a 8mg. Maintenant ça fait 3 semaines que je suis a 8mg et tous les jours je suis en manque pendant au moins 2-3 heures voir plus. Je savais que la fin ça allait être dur, mais la ça devint très fatigant. Du coup, je suis pas bien psychologiquement non plus. Petite précision : depuis 40 mg, je descends tout seule, je vois juste un docteur pour me faire l'ordonnance. »
-(Source, dima12, Psychoactif)
« J'ai décro de la métha il y a maintenant deux ans et je dois avouer que ça n'a pas été de tous repos. Moi aussi une fois descendu par palier de 120 mg à 30 mg en 10 mois je n'en pouvais plus. J'ai décidé alors d'arrêter en m'aidant de topalgic et de valium en réduisant peu à peu pour finir par y arriver. Je ne sais pas si la méthode était la meilleure car mes humeurs étaient difficilement gérable pour mon entourage! »
-(Source, fanfan, Psychoactif)

Lorsque vous faite un sevrage à l’hôpital, demandez du catapressan (clonidine). Il supprime une bonne partie des symptômes physiques du sevrage.

« Après 15 ans d’héroïne coupler à 13 ans de metha je décide d'entrer en cure. J'étais à 100 de metha plus ma conso d'hero en alu (de0.5g a 2g/jour). Je ne connaissais pas le catapressan mais j'ai été très étonné de la facilité de la cure. Quand je dit facile c'est pas tout a fait exact mais rien de comparable à une decro a la dure ou à une grosse crise de manque. Le catapressan enlève environ 70% du manque des opiacés couplé avec du valium et du laroxyle je n'ai pas eu d'idées noires je n'ai pas pété les plombs...Le catapressan fait chuter la tension donc avant chaque prise on nous la prend. Il ne faut pas avoir 9 ou moins sinon il nous donne pas. A la cure ou j'etais c'est le seul traitement que l'on pouvait avoir la nuit (toute les 4 heures) au bout d'une semaine je n'avais plus besoin de le prendre la nuit. »
-(Source, Akabz, Psychoactif)

La méthode chinoise

Il existe une autre et très ancienne méthode pour décrocher en douceur. Admettons toujours, que vous avez réussi à baisser jusqu'à 20 mg/jour.Vous pouvez essayer la méthode chinoise sur 10 semaines avec des flacons de 60 mg. Il vous faut :

  • 15 flacons de 60 mg (15ml) de méthadone, soit 900 mg.
  • 1 bouteille vide
  • 1 préparation bien sucrée de sirop d'orange (genre Teisseire)
  • Une seringue ou un doseur de 5 cc ou 5 ml

Versez les 15 flacons de métha tous dans la bouteille, ensuite, le premier jour, avec la seringue, dosez 5 ml, soit 20 mg, buvez le contenu de la seringue remplacez la quantité bue, soit 5 ml, par la même quantité de sirop. (Versez le dans la bouteille contenant la métha).

Faites de même chaque jour, prenez 5 ml dans la bouteille de métha (chaque fois un peu plus diluée) et remplacez par la même quantité de sirop.

Note de prescripteur

Les doses décrites ci dessus sont utilisables mais me paraissent en général un peu excessives. D'autant qu'en général on préconise la méthode chinoise à partir de 10 mg/j de Methadone plutot que 20 mg/j.

Pour des raisons de sécurité des calculs je préconise de faire une solution de départ à 1 mg/ml soit par exemple 40 mg complétés à 40 ml jusqu'à 100 mg complété à 100 ml, voire même un peu plus. Ainsi la dose quotidienne est de 10 ml si la dose de départ est fixée à 10 mg/jour de Méthadone. Avec 100 mg pour 100 ml la dose diminue de 10% tous les jours. On peut donc calculer la dose pour avoir la progressivité souhaitée.

fin de la note


Au bout de 10 semaines ce ne sera plus que du sirop et vous aurez décro sans rien sentir (ou presque...). Il est recommandé de garder la préparation au frigo , sinon le mélange peut devenir un peu acide. Bien sûr pour que ces méthodes réussissent il faut être déterminé. Si vous reprenez de l'héro pendant, vous risquez de devoir recommencer à zéro.

La « méthode chinoise » est une adaptation du procédé utilisé par les colons français accrochés à l’opium jusque dans les années 50. Ils pratiquaient ainsi avec un tonnelet de Laudanum ou de sirop opiacé. Chaque fois qu’ils en buvaient un verre, ils reversaient l’équivalent du verre d’un liquide quelconque dans le tonnelet. A raison de trois fois apr jour, au bout de six semaines, la quantité d’opium ingérée ne subsistait plus qu’à l’état de trace infinitésimale, comme en homéopathie. Souvent « la décroche » se faisait sur le bateau qui les ramenait d’Indochine à Toulon. Le voyage durait 6 semaines. Juste ce qu’il fallait pour arriver sevré en douceur en France.


Liens

Références