Butane, effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher

Wiki en construction, des infos sont encore manquantes

Qu'est ce que c'est ?

Aspect, à quoi ça ressemble ?

Le butane est un gaz, qui est contenu à l'état liquide sous pression dans des bombes aérosols, et qui passe à l'état gazeux lorsqu'il sort de l'aérosol.

A l'état liquide le butane possède un aspect de solvant transparent, qui tend un peu vers le jaune.

Les autres noms et surnoms

Bub, Bubu, L****l goyave (Marque masquée), en référence à un déodorant de marque distributeur à la goyave et au thé rouge contenant du butane, de l'isobutane, du propane, de l'alcool, et très peu d'autres ingrédients.

Le prix

Une bombe de recharge de briquet de 250ml de butane, souvent pur à 99%, coûte environ entre 1€ et 9€ dans les bureau de tabac, grandes surfaces, marchés, etc...

Test de dépistage

Aucun test de dépistage routier ne semble avoir été mis en place à travers la monde pour dépister la prise de butane chez les automobilistes ou la population en général. Des tests pour détecter la présence d'isobutane et de butane dans le sang sont vendus par des labos spécialisés dans la création/vente de tests de dépistage de drogues en tous genres.

Pharmacologie

Le peu de recherches pharmacologiques qui ont étés faites sur le butane relatent une inhibition des récepteurs cholinergiques nicotiniques et NMDA (dissociatifs).

« J'ajoute que les bonbonnes d'air sec peuvent aussi contenir du difluoroethane qui a une assez puissante action sur GABAA mais c'est aussi assez toxique sur le coeur notamment. Pour éviter le difluroethane il faut prendre des bonbonnes avec la mention "Sans Gaz PFC".

Des fois le Butane est également mixé avec du Propane qui est dénué d'action dissociative mais qui a une action sur GABAA. apparemment le Butane et le Propane ont une forte synergie psychoactive.

 »
-(Source, Terson, Psychoactif)

Les dosages

Le butane étant consommé sous forme de gaz, indiquer des dosages est donc assez difficile.

Le butane provoque des effets psychoactifs palpables à des dosages très petits, pour la première fois, à peine une ou deux secondes de pression sur la bombe de briquet dans un sac plastique, inhalé en une inspiration et retenu au minimum 10 secondes avant de recracher le butane, ensuite augmenter la quantité de butane si besoin pour la prochaine prise. Même si la force d'appui sur la bombe change le débit du gaz et que "à peine une ou deux secondes d'appui" ça reste une indication peu précise, et qui dépend aussi de la marque de la bombe.

Les dosages peuvent être multipliés beaucoup de fois, pour des effets hallucinogènes/récréatifs de plus en plus intenses, il ne semble pas y avoir un certain seuil de dosages atteignable à partir duquel les effets n'augmentent plus avec la dose, sauf lorsque l'on a trop de tolérance.

Chez certaines personnes sujette à cette interaction, la prise de cannabis 3h max avant une prise de butane potentialise enormément les effets du butane, notamment les effets hallucinogènes, et les doses doivent être baissées pour éviter une réaction excessive.

Les modes de consommation

Dans un sac en plastique

Vider le butane contenu dans les bombes de recharges de briquets dans un sac en plastique propre, voir neuf, est une méthode de consommation assez répandue pour le butane, mais aussi pour beaucoup d'autres solvants.

Elle possède l'avantage de laisser au butane le temps de refroidir un peu afin de ne pas se geler les lèvres, poumons, la gorge, etc...

Pour vider les bombes de recharges de briquets dans un sac, il est conseillé d'un point de vue pratique d'utiliser les embouts/adaptateurs pour les briquets qui sont très souvent fournis avec les bombes.

Le butane peut rapidement geler les mains, essayer d'avoir les doigts les plus loins possibles de là où sort le butane lors du remplissage du sac.

Dans un bang avec ou sans eau

Consommer du butane en pressant une bombe de recharge de briquets dans le plongeur d'un bang ou dans la douille d'un bang est un mode de consommation très déconseillé pour le butane, dans un bang sale, le butane va dissoudre le goudron collé sur les parois, et des vapeurs de produits toxiques vont être dégagées et aspirées.

Dans un bang neuf, cette pratique reste dangereuse car le butane est inhalé directement ou quasiment avec de l'eau dans le bang, et cela peut provoquer des gélures à la bouche et aux poumons.

En revanche, dans un bang en verre neuf, n'ayant jamais servi, vider du butane dedans, attendre une dizaine de secondes et l'aspirer est une méthode de consommation qui peut être considérée comme "safe", en comparaison à la plupart des autres méthodes.

Autrement

Coincer la bombe entre ses dents et la presser pour aspirer le butane est évidemment très dangereux, risques de gélures, etc... Cette manière de consommer est absolument déconseillée.

Les effets recherchés

Tous les effets cités ci dessous ne seront pas automatiquement présents à chaque prise de butane, en fonction de la dose, de combien de temps on retient le butane dans les poumons, du set and setting, de la tolérance qu'on a, et de comment on ressent le butane, certains effets peuvent être plus ou moins présents. Le cannabis peut décupler les effets chez certains utilisateurs et rendre les effets hallucinogènes plus atteignables.

-Bodyhigh prononcé : peut se traduire en bien-être ou mal-être physique, il s'agit de sensations traversant le corps et pouvant être plus ou moins agréables selon les goûts de l'utilisateur et le set and setting. On peut avoir l'impression de sentir son corps comme très léger, puis de plus en plus lourd au fur et à mesure de la retombée des effets.

-Intensification du ressenti des sensations tactiles

-Euphorie : Selon les dosages cet effet peut être assez prononcé, et chez certaines personnes cet effet semble très présent, chez d'autres par contre il semble totalement absent, voir le butane peut etre ressenti comme dysphorique.

-Détente et stimulation : Le butane possède un coté relaxant, qui peut être vite masqué par l'agitation qu'il peut provoquer mais il est beaucoup plus stimulant que le protoxyde d'azote.

-Augmentation de la sociabilité, desinhibition, envie de parler : chez certaines personnes cet effet ne semble pas du tout présent alors que chez d'autres il semble fortement présent.

-Envie de rire/sourire, comme avec le "gaz hilarant" (protoxyde d'azote)

-Hallucinations visuelles : Les hallucinations peuvent être très puissantes comme quasiment pas présentes selon les doses, et le temps que l'on retient le butane dans les poumons, le cannabis rend souvent les effets hallucinogènes plus présents, les hallucinations visuelles du butane sont très colorées, variées dans leurs formes, thèmes, etc.. Mais peuvent aussi être très sombres, parfois elles peuvent sembler extrêmement réalistes, à la manière des hallucinations des délirogènes, et peuvent aisément être prises pour la réalité selon la situation et le niveau d'intoxication.

-Hallucinations auditives : Des hallucinations auditives sont très fréquentes avec le butane, même à dosages faibles, souvent il s'agit d'une sorte de bruit de fond, ou de grésillement, ou un "biiiiiip" constant, on peut aussi, à des dosages plus élevés, entendre des voix, des mots, des verbalisations des pensées ou d'autres choses, à fortes doses il est fréquent d'entendre des voix fortes prononcer des phrases incompréhensibles, voir carrément des cris incompréhensibles. Avec la paranoïa ces hallucinations auditives peuvent être fortes, et troublantes.

-Meilleure appréciation de la musique et des visuels

-Reflexion accélerée pendant la montée, reflexion conceptuelle, boucles de pensées à hautes doses

-Augmentation de la libido : cet effet peut être assez prononcé, et assez similaire à celui présent chez le poppers.

Les risques de la consommation

Les effets secondaires

-Difficultés pour parler, discours ralenti, saccadé, et souvent incohérent selon les doses.

-Perte de mémoire courte pouvant être très importante, surtout lorsque mélangé au cannabis pour ceux sujet à cette potentialisation.

-Difficultés de coordination des mouvements, mouvements saccadés, imprécis, difficulté de perception des distances/perspectives pouvant amener à de grandes difficultés à se repérer dans l'espace et à se déplacer pendant les effets, il est conseillé de rester assis jusqu'à la fin des effets pour éviter toute chute ou mouvement incontrôlé qui pourrait être dommageable, on limite aussi les éventuelles chutes de tension qui peuvent survenir en se levant brusquement, encore une fois avec du cannabis la probabilité/intensité des chutes de tension est significativement plus grande.

-Somnolence.

-Mal de tête si usage répété ou grosses doses.

-Anxiété, paranoïa, sensation de catastrophe imminente, membres sans repos, dysphorie, agitation, ces effets peuvent souvent être intensifiés par le cannabis.

-Déréalisation, dépersonnalisation.

-Tachycardie, arythmie

-Détérioration importante des poumons et du système respiratoire

A long/moyen terme :

-Neurotoxicité

-Modifications de la perceptions pouvant perdurer même après cessation de la consommation :

« Et niveau effets à long terme... Je sais que ce terme est cliché, et biensûr qu'il n'est pas du tout adapté, mais j'ai limite l'impression d'être "resté perché" au butane même depuis que j'ai arrété d'en prendre, 'fin disons qu'je reste un peu les pieds dans l'monde magique du butane alors qu'en réalité j'en ai pas pris depuis bien 8 mois... Niveau "ambiance générale de la tête" j'mets un sacré temps à revenir à la réalité, 'fin pour donner un exemple, sous butane j'regardais très souvent des vidéos trippantes ou de la musique pendant la montée, bah les musiques que j'ai écouté sous butane, ou les trucs que j'ai vu sous butane, je les verrais plus jamais comme avant, quand j'écoute une musique que j'écoutais sous butane ou une vidéo trippante que j'regardais sous butane, ça me met dans un état spécial, ça me "remet un peu dans l'bain" d'un trip au butane, et très souvent j'évite de regarder le truc en entier, ça m'fait des sensations tellement étranges que j'oublie totalement le truc que j'regarde/écoute et que j'fais que penser au fait que ça m'perturbe de l'regarder à cause du butane...

Aussi j'ai eu des images en BOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUCLE dans la tête H24 de vidéos trippantes genre "trippy vines" pendant des mooooois, jusqu'à récemment, où ça s'est calmé, mais j'te jure, mon cerveau c'était une salle de projection où h24 étaient projetées des images trippantes que j'avais vues sous butane. C'était récréatif pendant un temps d'avoir ça dans la tête, défois ça m'empéchait d'me faire chier, mais peu à peu ça a fini par m'saouler, heureusement ça s'est cassé completement avec l'arrêt de la conso, mais avoir des images trippantes en boucle dans la tête c'est un délire quand même... Biensur j'parle que d'visuel, mais y avait la bande son des vidéos qui était enregistré dans mon cerveau en même temps que les images, et qui biensûr défiait h24 dans ma tête en même temps que les images.

 »
-(Source, L'Apoticaire, Psychoactif)

-Dégats importants aux organes vitaux et au cerveau

-Psychoses, manies, depressions, délires

Tolérance, accoutumance, Dépendance

Butane et grossesse

Butane et mélanges de drogues ou de médicaments

Comment réduire les risques

Liens

Références

http://www.nmslabs.com/tests/Butane-and-Isobutane--Blood/0835B