DPT (dipropyltryptamine), effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Aller à : navigation, rechercher

La N, N-dipropyltryptamine (également connue sous le nom de dipropyltryptamine, DPT et "The Light") est une psychédélique synthétique de la classe chimique des tryptamines. Elle produit des effets psychédéliques visionnaires puissants, de courte durée, similaires, mais souvent considérés comme plus imprévisibles et difficile que ceux du DMT. C'est un homologue structurel du DMT dont on dit souvent qu'il est similaire dans son intensité hallucinogène, mais avec une durée modérément plus longue et une tendance à se sentir plus "bizarre" et "chaotique".

Histoire brève

Le DPT a été signalé pour la première fois en 1973, où il a été étudié à faibles doses comme un complément à la thérapie pour l'alcoolisme. Il a également été étudié à fortes doses pour induire des expériences de pointe pour les patients atteints de cancer en phase terminale. Il a gagné une certaine notoriété lors de son adoption en tant que sacrement principal pour le «Temple of the True Inner Light (Temple de la Vraie Lumière Intérieure)» aux États-Unis, une organisation chrétienne qui croit en l'utilisation rituelle des psychédéliques et se réfère à eux comme «la vraie chair de Dieu».


Qu'est ce que c'est ?

Aspect, à quoi ça ressemble ?

Les autres noms et surnoms

dipropyltryptamine, DPT et "The Light"

Le prix

Test de dépistage


Pharmacologie

Les dosages

Les dosages diffèrent d'un individu à un autre. Commencer par une faible dose.

Sniff[1]

  • Seuil d'effet : 10-15 mg
  • Effet léger : 15-20 mg
  • Effet commun : 20-50 mg
  • Effet fort : 50-100 mg
  • Effet très fort : 100 mg +


Oral[2]

  • Seuil d'effet : 50 - 75 mg
  • Effet léger : 75 - 150 mg
  • Effet commun : 150 - 250 mg
  • Effet fort : 250 - 350 mg
  • Effet très fort : 350 mg +

Les modes de consommation

Le DPT est couramment consommé par sniff ou par voie orale. Beaucoup rapportent que l'expérience du sniff est très congestive et douloureuse. Il peut également être administré par voie intramusculaire, IV ou par vaporisation après conversion en forme de free-base, et ceci semble être la voie d'administration préférée des usagers.

Sniffer

Injecter

« En IV :
  • T1Mn 2Mn : big bam boom
  • T2Mn à T30-45mn : grosses hallus , reprise du controle
  • T45 à t + 3h : redescente tranquillou, pas à pas.
»
-(Source, Skeletox, Psychoactif)
« DPT : 40mg en IV, grosse tryptamine gros body load. le corps est pétri +++.

Coté hallucination, déformations des textures, bandes noires qui apparaissent, lucioles changement de couleur, les papiers peints qui virevoltent. C'est vraiment les hallus tryptamines les plus fortes mais jaimeras tester le DMT si j'y arrive.

Mais quel body high, je me sentais pas bien. Alors je me suis mis sous la douche et je me suis branler devant un porno. roll

Durée de la substance, environ 30min-1h d'après mon ressenti

»
-(Source, groovie[ , Psychoactif])

Ingérer

Fumer

Plugger

Les effets recherchés

« C'est un psychédélique des bas fonds, l'un des psychédéliques les plus forts au monde. Même si sa durée est courte, il te met à genoux. Le but n'est pas de créer de l'appréhension, de la peur, il s'agit de ma vision du produit. Il te rentre dedans comme une patate de forain, que tu n'avais pas vu venir. Et que tu n'es pas K.O mais tu met quand même quelques temps avant de te relever.

Visuels 9/10 : un cocktails d'hallus très fortes

Body high 3/10

Set mental : 6/10 légère euphorie, mais désorientation face a la puissance du produit mais ON RESTE conscient d'être là, dans la pièce, d'exister etc. Pas d'ego death dans ce trip.

Body load : 2/10 impression de glaire, transpiration acide des tryptamines, difficile de bouger , de se mouvoir.

»
-(Source, Skeletox, Psychoactif)
« Les hallucinations sont massives, je rampe jusqu'à mon lit, je n'ai même pas pu éponger le sang sur mon bras, je m'allonge.

Tout explose, plusieurs types d'hallucinations sont très fortes, très différentes et virevoltent. Fractales, kaléidoscope, tracers, lucioles, tâches, tout est floue.

On se noie dans une bouillie d'hallucinations violentes mais on reste là, ce n'est pas de la kétamine, on est encore là et on sait qui on est. A ce dosage du moins.

Des épisodes de Crossed tournent en fond, ils me rassurent, on est sur le fil du rasoir et je ne veux pas d'ambiance dark ou méconnue. Ce n'est pas de la salvia où on peut se permettre du Philip glass, ce n'est pas un khole avec un fixtape de solé ...

le video me rend euphorique. Je trouve le body high très fort, mais beaucoup plus plaisant que la dernière fois. J'ai de la morve au fond, un vague bruxisme, je peine a rouler a cause des hallus, la vidéo est flou et pleine d'hallucinations tracers/floues etc.

»
-(Source, Skeletox, Psychoactif)

Les risques de la consommation

Les effets secondaires

Tolérance, accoutumance, Dépendance

DPT et grossesse

DPT et mélanges de drogues ou de médicaments

Comment réduire les risques

DPT et test chimique d’identification de substances

Liens

Références