Ether, effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher


Histoire brève

Qu'est ce que c'est ?

Bouteille d'ether

Aspect, à quoi ça ressemble ?

Les autres noms et surnoms

Le prix

Test de dépistage


Pharmacologie

Les dosages

Les modes de consommation

La consommation d'éther peut prendre diverses formes : il peut etre bu non dilué, avec une gorgée d'eau de temps en temps. Cette méthode est très dangereuse : l'éther est très volatile et bout à 35 degrés Celsius. Il provoque le hoquet dans sa forme de gaz, et dans les cas extrêmes, il peut provoquer la rupture de la paroi de l'estomac. L'ether est généralement dilué en utilisant de l'eau bouillie avec une pincée de sucre, cannelle ou miel et clous de girofle. Souvent, l'éther était consommé avec du café ou du jus de framboise.

Un autre moyen de consommation de l'éther était l'inhalation de vapeur. Elles se développent à température ambiante en raison de la volatilité de l'éther. Les risques pour le système gastrique inhérents à l'ingestion d'éther sont évités en utilisant l'inhalation, et les effets sont significativement plus courts.

L'inhalation de l'éther peut être faite en versant une petite quantité (comme 10ml) dans un verre de whisky. On maintient la main sur le dessus, tout en inspirant de petites quantités entre les doigts. En raison de la nature de l'éther, il n'est pas recommandé de le faire les premières fois. On peut oublier que c'est de l'éther et essayer de boire la substance pure.

Une autre méthode consiste à verser de l'éther sur un chiffon. La technique suivante peut être utilisée : Le chiffon doit être plié en un carré. Au milieu du chiffon plié, une petite quantité d'éther doit être versée. Cela peut être fait en mettant le milieu du chiffon sur le dessus de la bouteille et retourner la bouteille à l'envers. Après le chiffon peut être tenu dans les mains avec un pli sur la diagonale. C'est pour empêcher l'éther de toucher les lèvres, ce qui peut être assez douloureux.

Un sac en plastique ne devrait jamais être utilisé pour respirer l'ether, car l'éther peut laisser un peu inconscient. Si le sac est accidentellement sur la bouche à ce moment, on pourrait mourir.

Inhaler

Ingérer

« J'ai consommé une fois de l'éther par voie orale après avoir lu les contes d'un buveur d'éther de Jean Lorrain. Pour ce faire, j'ai pris une grosse pomme dans laquelle j'ai injecté des seringues de 20 ML d'éther et je l'ai mangé.

C'était bien dégueulasse, les effets pas aussi bien qu'en inhalant et surtout j'ai roté de l'éther et senti à 10 mètres plusieurs jours. Mais je n'ai pas vomi.

 »
-(Source, Filousky, Psychoactif)
« Mais, ne le bois pas, c'est assez dangereux, et si tu le fais dilue le bien dans d l'eau fraîche, et bois dans du verre, ça dissout le plastique, ne fait pas comme moi, qui s'est retrouvé un gobelet fondu dans les mais en soirée, le mec qui fait des cocktails tellement underground que le verre se dissout  »
-(Source, L'Apoticaire, Psychoactif)

Les effets recherchés

« L'ether fait rarement effet plusieurs heures, sauf si c'est ta première fois et que t'inspires plein de fois, genre plusieurs dizaines, ça tourne autour de 5-10 minutes d'effets vraiment palpables pour une inspiration, tu peux prolonger en inspirant plusieurs fois, mais y a un moment où ça va "plafonner" ça va plus allonger la durée ni l'intensité, genre au bout de 15 inhalations à la chaîne.

Tu peux garder une fiole très longtemps, une fiole de 80ml peut faire plusieurs milliers d'inspirations. Festif, oui je pense, c'est un effet assez similaire au poppers, en moins "crade" genre ça fait moins mal au crâne et t'as moins la tension qui s'affole, si t'aimes le délire poppers en soirée, en plus posé, relaxant, euphorisant, ça devrait te plaire. Pour avoir testé l'ether en soirée c'était pas mal, pour bien se relaxer et se marrer avec des gens c'est pas mal ça fait sourire, enfin ça active les zygomatiques, comme la proto. Pour les descentes ça doit être très peu approprié, car l'effet est assez court, ça aide pas trop à s'endormir en descente de stims je pense.

 »
-(Source, L'Apoticaire, Psychoactif)

Les risques de la consommation

Les effets secondaires

« Mon père avait acheté de l'ether pour retirer des traces de colle.

J'en ai versé plusieurs fois sur un coton à démaquiller pour le sniffer ensuite, la sensation était agréable, comme si j'étais dans l'ouate. Un jour, je me suis retrouvée à cour de coton. Donc je l'ai versé directement sur du papier WC, j'ai pris une bonne latte avant de sentir l'arrière de mon crâne bruler comme si on y avait dirigé un chalumeau. Je suis restée 10 minutes par terre à hurler de mal.

 »
-(Source, Emanon, Psychoactif)

Tolérance, accoutumance, Dépendance

Ether et grossesse

Ether et mélanges de drogues ou de médicaments

Comment réduire les risques

  • L'ether est hautement inflammable (avec la moindre étincelle) et dans un endroit clos comme une bouteille il peut devenir explosif. De nombreux usagers sont morts en consommant l'ether et en fumant des cigarettes.[1]
  • Ne jamais approcher une source de chaleur
  • Ventilez la pièce dans laquelle vous voulez consommer
  • Gardez la bouteille dans un endroit sécurisé, sombre et bien ventilé
  • L'ether peut former des peroxydes explosifs avec le temps, il faut donc l'acheter par petites quantités.
  • N'utilisez jamais un sac en plastique pour inhaler l'ether.
  • L'ether s'évapore à basse température, donc le moindre changement de température peut avoir un effet important. La bouteille peut exploser.
  • L'ether est lourd et peut donc s'accumuler vers le plancher avec le risque d'explosion. Là encore la ventilation est indispensable. L'usage à l'extérieur est préférable.

Liens

Références

  1. https://en.wikipedia.org/wiki/Ether_addiction