LSA (Hawaiian Baby Woodrose, Morning Glory), effets, risques, témoignages

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher

LSA : Acide Lysergique Amide est un précurseur du LSD qui se trouve à l’etat naturel, son trip hallucinogène est comparable au LSD mais moins long et moins visuel (quoi-que). Depuis la nuit des temps le LSA est utilisé par les tribus indigènes, sa consommation moderne est apparue dans les années 1970, grâce à Alexander Shulgin notamment. Les graines sont aujourd’hui facilement trouvable sur internet pour un prix raisonnable.

Bien que n'étant pas aussi puissant que le LSD, le LSA peut provoquer des effets psychédéliques légers et moyens qui rappellent ceux du LSD, tout en étant plus sédatifs avec plus d'effets secondaires physiques. Le LSA produit la plupart des effets connus pour les substances dites psychédéliques. Les tribus indigènes du Mexique utilisaient le LSA lors de cérémonies sacrées, ce qui apporte des preuves supplémentaire de sa valeur enthéogène. Les effets varient grandement d'une personne à l'autre.

Graines de LSA
« C'est différent du LSD mais c'est comme comparer les champi au LSD. Pas d'hallu de ouf mais des couleurs vives, quelques détails en plus, beaucoup de rire, beaucoup de ressentit... Ça dépend sûrement du « terrain  » mais pour moi je dirais qu'avec le LSD j'ai des effets secondaires psychique les jours et mois qui suivent (le mot « perché  » convient bien) mais aussi physique, c'est à dire qu'en terme de fatigue je ramasse et j'ai du mal a récupérer. Alors qu'avec le LSA, les effets secondaires sont immédiats, mais que dès le lendemain et après je suis tout simplement au meilleur de ma forme physique et psychique.  »
-(Source, Lucciola, Psychoactif)

Histoire brève

La graine classique "acide naturel" utilisée dans d'anciennes pratiques chamaniques ainsi que par des psychonautes modernes. On lui rapporte des effets similaires au LSD mais moins intenses et avec moins d'hallucinations. L'intérêt moderne fut stimulé par un livre de 1972 qui clame que les Hawaiiens utilisent les graines pour un "high pas cher".

Des graines de lianes tropicales contenant du LSA sont consommées au Mexique depuis des siècles. Elles ont été signalées pour la première fois au 16ème siècle par les conquistadors espagnols qui ont rapporté que les prêtres des tribus mexicaines indigènes consommaient ces graines pour entrer en communication avec les dieux. D'après les rapports, après la consommation, les chamans indigènes entraient en transe et recevaient des visions divines. Les conquistadors espagnols considéraient ces rituels comme des blasphèmes démoniaques et ont essayé d'en stopper la consommation tout en empêchant leur diffusion. Les graines de LSA ont été redécouvertes en 1941, quand l'ethnobotaniste Richard Schultes a fait mention de leur consommation remontant au temps des Aztèques. Plus tard, on a signalé leur consommation lors de cérémonies des indiens Zapotèques. Chichen itzaDes échantillons de graines d'Ololiuqui (Turbina corymbosa) ont été envoyées à Albert Hofmann, le créateur du LSD, pour qu'il les analyse. Il a été surpris de découvrir que les composés actifs étaient remarquablement similaires à ceux du LSD. D'après ses rapports d'auto-expérimentation, ces graines l'ont fait se sentir fatigué et l'ont plongé dans un état onirique. [1]

« c'est vraiment magique, certes peu de visuels (quoique a 6 graines dans le métro de lyon j'me suis tapé de la géométrie assez dingue). On a comme l'impression d'avoir une connexion directe avec un être pure et doux qui va t'accompagner tout au long de ton trip, trip parsemé de symbolique et de nouvelle compréhension sur le monde, sur soi et sur les autres (Et que ça soit en nature ou au milieu des fêtes Bayonne entouré de prés d 1,5 millions de fetards (une de mes plus belles expériences sous LSA, avec seulement 2 graines c'était dingue, j'avais comme l'impression de contrôler ma réalité et les événements extérieurs en directe comme si j'étais capable d'être totalement dans le présent et d'anticiper a 0.1s pres tout ce qui se passait (a travers ma pensée) c'était comme d'avoir les commentaires du cinéaste pendant le film (ma vie.) juste avant que les événements ne se produisent.

Ce que j'en retire surtout, c'est que le nom de seeds of the gods (graines des dieux) a un sens réel et profond,

 »
-(Source, Bhavana, Psychoactif)

Qu'est ce que c'est ?

Structure 2D de la LSA
Graine de Hawaiin Babby Woodrose
Graine de Hawaiin Babby Woodrose : A gauche non épluchées, et à droite épluchées

Le LSA, Acide Lysergique Amide ou ergine, est un produit durant la création du LSD et une substance psychoactive par elle-même. Il a été découvert à l'état naturel plus tard et sa présence est connue dans les graines de Belle-de-Jour (ainsi que dans les graines d'Ololiuhqui (Rivea corymbosa) et de Bois de Rose Hawaïen (Argyreia nervosa), certaines vignes Convolvulaceae, certains champignons comme Achnatherum robustum (Acremonium) et l'ergot). Chimiquement, elle est connue comme LA-111 et c'est un alcaloïde ergoline. Comme c'est un précurseur du LSD, la structure chimique du LSA et celle du LSD sont similaires. Bien qu'actif avec avec des doses en microgrammes, le LSA n'est pas aussi puissant que le LSD synthétisé et les effets présentent des caractéristiques distinctes.

« c'est toujours difficile à expliquer et surtout tout dépend de la dose. C'est un lysergamide comme le LSD ou l'ETH-LAD donc les effets sont plus ou moins proche mais le LSA est bien moins accueillant que les lysergamides semi-synthétiques généralement, le bodyload et les effets secondaires sont bien plus hardcore par exemple.  »
-(Source, Cobe, Psychoactif)

Origine

Le LSA est consommé pour ses vertues psychoactives par les tribus indigènes et les chamanes depuis des temps reculés.

Bébé ipomea en fleurs

Les variétés et le prix

Il existe plusieurs type de graine contenant du LSA : la Morning glory (Fleurs d'Ipoméa Volubilis bleue) coûte 5€ les 10G, et la célèbre Hawaïien baby Woodrose (Liane d’argent) qui coute 6,50€ les 10 graines.

« Les graines HBW ne sont pas à prendre à la légère , le LSA a des effets proches de ceux du LSD (en moins fort quand même) et il est necessaire de faire un minimum de recherches avant de se lancer  »
-(Source, Sativa67, Psychoactif)
« Au début j'achetais des graines d'ipomées volubilis à grandes fleurs bleues, c'était bourré de fongicides, fallait rincer les graines avant de las bouffer sinon ça foutait la gerbe encore plus, puis biensûr c'est hyper toxique...

Globalement pour ces graines j'prends entre 1,5 et 4,5g Environ 1,20€ ou 1,50€ le paquet de 3g, ou 1,99€ le paquet de 4g, surtout dans les magasins de jardinerie, mais j'achetais carrément en supermarché. juste en supermarché le truc c'est qu'ils en ont que la moitié de l'année, en gros de fevrier à octobre/novembre, après ils en ont plus trop, les jardineries, elles en ont toute l'année, c'est plus pratique, Ca ca brasse le bide quand même les ipomées, surtout avec le fongicide, donc j'me suis procuré un lot de 20 grammes de graines d'hawaian baby woodrose, soit environ 200, pour 20€ sur un célèbre site d'ethnobotanique français. J'dose entre 1 et 4 graines pour les hawaian baby woodrose, pour des effets légers ou forts

 »
-(Source, l’Apoticaire, Psychoactif)

Pharmacologie

pharmacodynamie

La LSA est un psychédélique serotoninergique, son action est lié à son mécanisme agoniste partiel du récepteur 5-HT2A, mais son mécanisme est mal connu scientifiquement à ce jour. [2]

Légalité et dépistage de la substance

Les graines de LSA ne sont pas considérées comme stupéfiant dans certains pays, en France cependant la loi est un peu floue, la session et la consommation dans un but psychotrope est prohibé, le transport et la culture dans un but ornemental est légal. Le LSA est illégal aux USA et en UK mais légale au Canada ou en Hongrie

Le LSA n’est pas une substance recherchée lors d’un contrôle, mais en raison de sa structure moléculaire proche du LSD elle peut faire réagir le test à celui ci.

« Les graines sont légales, mais la consommation ou le fait de les présenter comme une drogue ne l'est pas.

Préparer les graines en faisant une petite extraction évite pas mal d'effets indésirables au niveau digestif. Je te déconseille de commander sur un site qui vend des graines pour la culture, il est possible qu'elles aient été vaporisées avec des pesticides. Suivant la provenance les qualités ne sont pas les même psychédéliquement parlant il me semble aussi.

 »
-(Source, Zirkon, Psychoactif)

Les modes de consommations

Les graines de LSA se prennent per-os c’est à dire par voie orale. Il est conseillé de décortiquer les graines afin d’enlever l’enveloppe protectrice, puis soit de les mâcher, soit de les écraser et de mettre la poudre dans une gélule.

Il est aussi conseillé de rincer les graines car selon le lieu où elle sont achetées des pesticides toxiques sont pulvérisés dessus.

Afin d’eviter des réactions allergènes un antihistaminique peut être prit en parallèle et pour les nausées vomissements un antiémétiques sera absorbé.

« Le meilleur moyen pour ne pas perdre de l'efficacité des graines, c'est de les macher, bien entendu y a le risque des nausées, que tu peu réduire déjà en enlevant la fine peau des graines.

Autre méthode : les broyer, mais faudra quand même les laisser 12 bonne heures dans l'eau (et filtrer), mais problème cela comporte l'inconvénient qui est qu'on perd des alcaloïdes et cela sera beaucoup moins puissant (a moins de broyer/manger plus de graines, mais c'est toujours pareil faut déjà l'avoir fait pour connaitre le bon nombre de graines a compenser).

Tu peu aussi les laisser 4 jours dans de l'eau jusqu’à ce que le truc blanchâtre sorte (c'est ça qui induit les nausées) et ensuite manger les graines, mais toujours le même problème cela comporte le même inconvénient qui est qu'on perd des alcaloïdes.

Après y a faire l'extraction, mais pareil cela ne se fait pas en une heure, compte la aussi en jour et faut avoir le coup de main ^^

Donc non, les mettre dans l'eau chaude une heure et les mâcher ne réduira pas les nausées hmm

Après en as tu déjà manger ? Si tu les épluches bien, que tu mange quelque chose qui tiens au ventre avec, ce n'est pas tout le monde qui vomit.

Certes c'est ultra dégueulasse a mâcher, la monté de nausée (et encore j'ai vu des gens qui ne l'ont quasiment pas senti) se fait sentir, mais on ne vomit pas tout le temps (heureusement)

Gaffe au nombre que tu vas prendre si c'est la première fois

 »
-(Source, Lloigor, Psychoactif)

Dosage

Hawaïen Baby Woodrose :

  • De 1 a 5 graines, dosage léger à moyen.
  • De 6 à 7 graines, dosage standard.
  • De 8 à 12 graines, dosage fort, à ce dosage n’ayez pas de responsabilités c’est pour certain déjà un dosage équivalent au LSD.
  • De 12 à ... graines, dosage très fort, ne pas prendre ce dosage à moins d’avoir un grosse tolérance et l’habitude de la molécule.

Morning Glory :

  • Léger : 50 - 100 graines / 1.5 - 3 g
  • Stadard : 100 - 250 graines / 3 - 6 g
  • Fort : 250 - 400 graines / 6 - 10 g
  • très fort : 400 + graines / 10 + g

Attention au redroop le LSA peut mettre très longtemps à monter jusqu’à 3 ou 4 h, certains ont redroop trop tôt et l’ont amèrement regretté lorsqu’ils sont parti pour 36h de trip. [3]

« Trip "1" : 3,5g-4,5g d'ipomée volubilis à grandes fleurs bleues, prises à jeun, avec des douilles de shit durant tout le long, j'étais seul chez moi, après environ 20-30 minutes j'me rappelle avoir eu de bonnes hallus visuelles lors des moments les plus forts, j'avais cette relaxation si paisible du LSA, une euphorie presque trop présente, et en même temps une forte introspection sur la vie, les comportements humains, le psychédélisme, plein de trucs, avec une reflexion grave accelerée, c'qui rendait l'tout plus "maniaque" mais j'aime bien^^

A la descente par contre j'ai bien subi niveau idées noires, reflexions parasites, depression, insomnies... J'ai quasi toujours eu plus de descente avec le LSA que le LSD, ça doit être le bodyload qui aide pas... Effet qui faisait chier : la gerbe, avec du shit comme antivomitif franchement ça passe j'trouve, juste les "brassages de bide" qui précedent la montée, mais ça m'a pas trop trop dérangé, comme les autres fois. Pareil pour le bodyload parfois génant, avec le shit ça va beaucoup mieux, sur moi perso.

 »
-(Source, l’Apoticaire, Psychoactif)


« Trip "2" : 4g environ d'ipomées volubilis à grandes fleurs bleues, ingérées avec de l'huile de menthe poivrée et des douilles de shit pour la gerbe, le tout est montée en environ 45 minutes.

contexte : dans des hamacs dehors, l'été, le lendemain d'une soirée chez un pote, on était 5 à en avoir pris, mais 3/5 sont partis se coucher quelques heures après la montée parce qu'ils "sentaient rien" On a mis de la menthe poivrée, apparememment ça change une partie du LSA en LSH, un autre lysergamide, mais ça reste de la méga théorie, personne sait si ça change vraiment le truc ou si ça marche j'ai l'impression... Avec S, la personne qui restait, on a parlé pendant des heures et des heures de pleins de trucs qu'on aurait jamais trop eu l'occasion de se dire autrement que dans un hamac sous lysergamide tous les deux, 'fin c'est compliqué sans deballer ma vie et plein d'autres trucs, mais si vous connaissez les discussions entre deux personnes sous psychés, où vous avez l'impression de comprendre parfaitement la personne comme rarement vous avez compris quelqu'un, et que cette personne vous comprend pareil, à la limite lit dans vos pensées les mots que vous alliez dire, et inversement, bah voilà c'était ça x) J'sais pas si c'était clair... 'Fin j'ai gardé un excellent souvenir de cette soirée hamac/philosophie/lysergamides, l'euphorie et les CEV étaient présents, pas d'OEV significatives, aussi loin que j'me rappelle, ça a duré au moins 8 heures les effets, d'ailleurs, à 7h du mat, par là, y a un de nos comparses qui avait drop la même dose que nous la veille, qui arrive en baîllant et qui fait "Alors bien dormi ?", c'est là qu'on a réalisé qu'on avait vraiment passé la nuit à discutailler sans voir le temps passer. Niveau perception du temps c'était très étrange ouais. Puis ce concept de "vagues" d'effets psychedeliques, qui était bien bien présent.

 »
-(Source, l’Apoticaire, Psychoactif)
« Trip "3" : 4 graines de hawaian baby woodrose, accompagnés des traditionnelles douilles de shit, à la base je comptais me faire juste un peeeeetit trip, mais une fois la montée arrivé, après 20 minutes environ, c'est là que j'me rends compte que j'ai vraiment dosé comme un clampin, et que 4 graines c'est loin d'être du microdosage... J'me suis tapé un trip bien fort, bien au delà de ce que je voulais vivre, mais avalées pour avalées autant kiffer, j'ai finalement apprécié, même si j'dois dire que ça m'a épuisé...

J'étais chez moi avec 2 potes, un sous speed + sa première fois au LSD et un sous speed + 3 graines, disons qu'y en avait pas un pour rattraper l'autre x) La montée était vraiment envahissante, submergeante, une grosse avalanche de psyché dans la gueule x) C'était suprenant, desorientant, mais j'ai trouvé cette montée très agréable, très euphorique. Au début j'commence à entendre tout super fort, genre la musique, les discussions de mes potes, les bagnoles dans la rue, j'entends tout comme si j'avais une audition 3x fois meilleure qu'avant, ça m'faisait un peu paranoier au début, mais j'avais aucune raison de bader, du coup c'est passé, même si j'entendais tout fort jusqu'à la fin du trip, niveau visuel j'avais bien bien la sublimation des couleurs, plus vives, et la sorte de "vision HD", ça c'était bien présent pendant tout le trip. C'est au niveau de l'accélération des pensées où ça a tapé fort aussi, j'étais à fond dans ma tête, j'reflechissais à plein de trucs en m'disant "tant qu'à avoir ce mode de pensée à l'heure actuelle autant penser à tous les trucs auxquels je pense tous le temps, mais version LSA" . A plein de moment du trip j'avais l'impression d'être sous LSD tellement ces dosages me paraissaient forts, j'ai même cru que c'était le cas à plusieurs moments avant de repenser au fait que.. bah... Que j'ai pas pris d'LSD d la soirée x) La trip fût surtout récréatif, et peu introspectif, ça a duré de 20h30 à 4-5h du mat les effets environ.

 »
-(Source, l’Apoticaire, Psychoactif)

Effets recherchés et secondaires

On retrouve les effets suivants :

  • État d'esprit psychédélique
  • Visions géométriques
  • Euphorie
  • Sédation
  • Introspection philosophique
  • Sentiments d'unité et d'interconnexion
« j'en prend quatre, et je retourne chez moi avec quatre autres, pour ma copine....

moins d'une heure apres, le truc se declenche.... avec ma copine, on s'est retrouvées a faire l'avion, perchées sur le canap', mortes de rire! (genre battre des bras dans l'air et dire t'as vu? je vole! attention, je plonge en piquet!) bref, gros delire!! enorme le truc!! puis, a faire la discussion avec ma chienne....mais attention hein! grosse discussion, avec prises de positions, debats et tout! ensuite, on a eu un peu chaud, et on a été se ballader...dehors, encore pire : couleurs flashies, arbres et bancs qui se defforment, et compagnie.... on a fini par rentrer....et a faire l'amour en totale osmose.....pendant des heures! une des meilleures parties de "jambes en l'air" de toute ma vie

 »
-(Source, Snoop, Psychoactif)

Un effet ressenti commun est fréquent est une sensation de nausée, entraînant parfois le vomissement. En raison du grand nombre d'autres alcaloïdes présents dans les différents types de graines de LSA, une analyse de la toxicité complète est toujours attendue. Certains rapports mentionnent la présence de glucosides cyanogénétiques, qui sont également présent dans certains noix et haricots. D'après certaines hypothèses, ce n'est pas le LSA qui provoque la nausée, mais les autres alcaloïdes qui l'accompagnent. En plus de l'effet hallucinogène du LSA, il n'est pas rare de ressentir des sensation d'étourdissement et de sédation. Certains ont également rapporté avoir eu des résultats différents d'une prise à une autres, même avec la même quantité de graines venues du même stock. Ceci pourrait être en relation avec le fait de manger ou pas avant de prendre du LSA. Il est en général recommandé de ne rien manger avant de consommer du LSA.

« J'ai d'abord mâché une graine, car celle si doivent être mâché et suffisamment longtemps pour pouvoir en ressentir les effets

J'ai attendus quelques temps, rien ne s'est passé...j'ai donc pris deux autre graines que j'ai cette fois mâché avec du cheewing gum à cause du goût que je n'apprécie pas trop

La cette fois j'ai ressentit de léger effets plutôt sédatif du à mon environnement je pense (j'étais seul) je me sentais donc sedate ce qui est assez commun au lsa J'avais aussi des douleurs dans les jambes, un effets secondaire du lsa (un bodyload assez marqué)

Ensuite je suis descendu voir ma famille et la le setting était bien différents (cela joue beaucoup sur les effets ressentit) je me suis sentie rapidement euphorique avec plusieurs fou rires pour pas grand chose, ainsi qu'un sentiment de plénitude certes court mais très agréable

Les effets ont durée bien 6h en tout, je suis parti me couché une fois le trip fini et je n'ai pas eux de difficultés à m'endormir

Le trip au début été pas très plaisant mais grâce à un meilleur environnement ils sait complètement transformer, à refaire une prochaine fois...

 »
-(Source, Petitconton, Psychoactif)

Les risques de la consommation

Les psychédéliques demandent une bonne préparation mentale et un bon set&setting afin de faire un voyage le plus plaisant et le plus safe possible. Ne consommez pas si vous êtes mal dans votre peau (dépression, angoisse ou paranoïa) ou si vous souffrez d’une pathologie psychiatrique comme la schizophrènie ou une psychose. Soyez aussi prudent si vous êtes affaibli, malade ou fatigué.

« Suite à une ingestion de LSA en 2009, je suis en dépersonnalisation-déréalisation 24h sur 24 et 7 jours sur 7, avec beaucoup des symptômes handicapant qui l'accompagnent.

Je vous passe les détails de tout ce que j'ai essayé pour guérir (thérapies, molécules, participation à une étude en double aveugle à l'hôpital Sainte-Anne pour tester l'efficacité de la stimulation magnétique transcrânienne répétée sur le syndrome de dépersonnalisation...), mais je soupçonne une atteinte neurologique suite à l'ingestion de LSA (graines HBW).

 »
-(Source, Victor, Psychoactif)
« le LSA sont utilisé dans certaines études pour vaincre certains troubles telles la schizophrénie, les troubles post-traumatiques...

Par-contre les hallucinogènes ont la faucheuse tendance à faire surgir des psychoses qui n'étaient auparavant qu'une simple névrose. A noté que l'on estime à 90% la population névrosé. Une névrose c'est par-exemple vérifier plusieurs fois les lumières avant de partir de chez soi..

 »
-(Source, Mikykepon, Psychoactif)

Les effets secondaires

Effets secondaires possible :

  • Nausée, vomissements
  • Confusion mentale
  • Crampes musculaires
  • Anxiété accrue

Le LSA peut produire une gueule de bois est une descente qui donne des sensations de faiblesse et d'étrangeté. Les effets d'un voyage sous LSA standard durent en général entre 6 et 10 heures, mais tout dépend de la personne et il n'y a pas de règle officielle.

« 0 mins plus tard l'absence total de bruit et la fatigue me rendent fou, d'un coup je me dit qu'il faut que je sorte de cet état de défonce et je commence un peu à paniquer. Je décide donc d'aller me faire vomir.

C'est a partir de ce moment la que le "cauchemar" commence, je vois trouble et ne suis plus du tout dans un état de pensée positifs, je me vois a l’hôpital, mes parents qui me renient BREF je me fait tout un tas de scénario dans la tete et j'ai l'impression que je vais mourir, rester dans cet état toute ma vie ou bien ne plus jamais réussir à dormir. J'ai du passer de 3h du mat à 7 h assis sur le sol des toilettes la tete a coté de la cuvette .

Mon amis qui était toujours autant défoncer, lui, profitait de sa défonce, il essayait de me rassurer et de me faire relativiser. Vers 7h il arrive à me convaincre d'aller me reposer dans un lit je commence a aller mieux et même profiter de la fin de trip ( ou redescente ) . A 12h mes amis rentrent chez eux en me disant qu'ils ont déjà fait une bonne partie du ménage, mes pupilles vont bien et moi un peu mieux.

 »
-(Source, Mangezmoi, Psychoactif)

Addiction, Dépendance, syndrome de sevrage

Comme tous les psychés la dépendance est uniquement psychologique, il n’y a pas d’accoutumance physique, n’y de syndrome de sevrage. Cependant certains consommateurs développent une accoutumance psychologique qui peu nécessiter un suivi psy auprès d’un csapa ou d’un psychiatre.

« Les principaux risques du au lsa sont tout d'abord les produits qui sont utilisé pour traité (pesticides ou autres) les plantes ou les graines qui peuvent causé d'éventuelles problèmes de santé notamment en mâchant les graines

Ensuite pour évité certain risques du à l'état psychologique et physique de l'usager ou encore de son environnement

Le lsa et plante entheogene ou autres produits hallucinogènes (rc,truffe,mescaline etc) dois être consommé à un moment où l'individu se sent bien psychologiquement, physiquement, celui si dois être dans un environnement où il se sent en confiance et bien accompagné (amis proches)

Le set en setting (vu plus haut) et donc primordial afin d'éviter des risques lié au badtrip comme l'anxiété,dépression ou encore la paranoïa

Le nombres de graine et leurs concentration joue elle aussi un rôle, part exemple :

Les morning glory contienne moins de substances active il faut donc prendre plus de graines, pour une dose moyenne il faut utiliser entre 3 à 6 grammes soit 100 à 250 graines

Pour les hawaiian baby woodrose la dose en est grandement diminuer, il faut seulement entre 2 à 4 graines pour avoir un trip

La ou je veux en venir c'est qu'une dose trop forte ne fera que augmenter les effets secondaire du au lsa ainsi que les risques de badtrip

Il te faut donc commencé part une petite quantité pour voir ta réaction et augmenté si besoin dans la limite du raisonnable

Les effets secondaire du lsa sont les suivants :

-Nausée, vomissements - Confusion mentale - Crampes musculaires - Anxiété accrue (forte dose ou mauvais set and setting)

 »
-(Source, Petitconton, Psychoactif)

Conseil de réduction des risques

  • il est conseillé de bien rincer les graines et de décortiquer l’enveloppe a cause des pesticides et pour diminuer les nausées.
  • commencer cool, ça ne sert à rien de prendre 12 graines la première fois et attention au redroop (attendre suffisamment, au moins 4-5h, l’effet peut être long avant d’arriver, prudence.
  • Le LSA est une drogue hallucinogène puissante, qui amplifie l'état de conscience. Pour prendre du LSA, il faut être bien dans sa tête, choisir un endroit ou l'on se sent bien, non fermé et oppressant. Surtout lors des premières consommations, il est préférable de se faire accompagner par des personnes d'expériences, qui pourront vous rassurer et vous conseiller si le trip part mal.
  • En cas de Bad trip, il ne faut pas hésiter à aller voir les associations de réduction des risques (en milieu festif), et il peut être utile de couper le trip avec un calmant, genre benzodiazépine.
  • La descente est un moment délicat, il faut gérer les effets qui s’estompent, la fatigue et le retour à un état de conscience normal. L’idéal est de se reposer pendant 24 heures, de bien s’alimenter et s’hydrater.
  • Ne pas avoir de responsabilités pour les prochaines 24h et ne pas conduire un véhicule.
  • Faire une extraction afin d’éliminer les pesticides et la matière végétale qui peut être source de nausées.
« Sinon pour empêcher l'effet désagréable des graines de liane d'argent, il est possible d'extraire l'LSA à toute matières organiques :

Cette méthode peut être utilisée lorsque l’on souhaite extraire intégralement le LSA sans conserver la matière végétale des graines. Cette procédure nécessite l’utilisation d’un solvant apolaire (l’éther de pétrole est connu pour être sûr) et d’un solvant polaire (l’éthanol pur, NON dénaturé, est la meilleure option). Les graines fraîchement moulues sont marinées dans une solution apolaire pendant plusieurs jours. Après cette étape, la solution (le liquide) est jetée et la matière résiduelle des graines est conservée.

La matière résiduelle est entièrement séchée afin que toute trace de solvant apolaire disparaisse par évaporation. Ensuite, la matière sèche résiduelle est marinée dans le solvant apolaire pendant un jour ou deux. Elle est ensuite filtrée à plusieurs reprises à l’aide de filtres à café. Cette fois, la solution est conservée et la matière résiduelle est jetée. La solution polaire est ensuite abandonnée pendant plusieurs jours afin que le solvant puisse s’évaporer ; une pâte brune collante restera, que l’on peut racler avec une cuillère ou une carte de crédit et consommer telle quelle.

 »
-(Source, TrucmuchBZH, Psychoactif)

Références

  1. https://www.zamnesia.fr/content/231-qu-est-ce-que-le-lsa-
  2. https://psychonautwiki.org/wiki/LSA#Pharmacology
  3. https://psychonautwiki.org/wiki/Simple_LSA_extraction

Liens

Thread sur psychoactif partie LSA

[1]
  1. https://www.psychoactif.org/forum/f73-p1-LSA-Morning-Glory-Liane-argent.html#divx