Passer de la Buprénorphine à la méthadone

De PsychoWiki, le wiki de Psychoactif
Share/Save/Bookmark
Aller à : navigation, rechercher

1996. Le subutex est mis sur le marché. Son cadre de prescription libéral va être l'un des principaux critères de choix des usagers souhaitant entamer une substitution et l'une des raison de son succès. Mais si globalement, ce choix convient à une majorité de personnes, pour certains et pour des raisons diverses, il s'est révélé inapproprié. Ces personnes n'ont alors d'autres choix légaux que de se tourner vers la méthadone et son cadre de prescription contraignant. Procédure à suivre et différents témoignages sur le passage du subutex à la méthadone.

La procédure pour passer de la buprénorphine à la méthadone

Le passage de la buprénorphine (subutex) à la méthadone doit se faire dans un CSST/CSAPA ou dans un centre hospitalier, l'induction de la méthadone en médecine de ville étant interdite.

Les centres préconisent de prendre la dernière dose de buprénorphine la veille à midi au plus tard. Ils ne donnent pas la dose totale le jour même, mais commence à un petit dosage (en général 30 mg), puis augmentent de 10mg en 10mg (ou de 5 en 5) les jours suivants, jusqu'à ce que l'usager se sente bien. Il arrive que les premiers jours, l'usager revienne deux fois par jour, pour vérifier que tout ce passe bien (pas d'overdose) et ajuster la dose si nécessaire.

Les rapports entre la dose de subutex et la dose de méthadone nécessaire ne sont pas forcément exacts. Même si il y a une certaine proportionnalité (8mg de subutex = 40 à 60 mg de métha), il y a pas mal d'impondérables  : chaque centre et chaque médecin a ses habitudes, influencées non seulement par ce qu'il a lu mais ce par qu'il a constaté, vécu. Cependant, la variabilité est surtout apparente quand il y a des interactions avec d'autres médicaments, en particulier les benzodiazépines et l'alcool. Le temps avant le Relais en ville n'est pas fixé et dépend de la politique du CSAPA...


« j'ai 30ans, 4ans d'héro surtout en sniff,très peu en IV, 7 ans sous subutex (4 à 6 mg) en IV et seule, ayant coupé tout contact avec tous les produits illicites. Mais le subu en IV vient de me coûter 3 semaines d'hosto en chirurgie réparatrice, l'amputation de la moitié de mon pouce et de mon index gauche ainsi qu'une greffe de peau sur le bras... Je sais que l'injection est finie pour moi,c'est bon,j'ai compris....Après 36h sans subu et sans manque,je suis passé à la métha à la demande du toxicologue lors de mon hospitalisation. Les 3 premiers jours, la méthadone entre 20 et 40mg m'a littéralement défoncée. je suis sous 10mg depuis 5jrs, au début ça paraissait trop mais maintenant j'ai l'impression que c'est pas assez,même si je n'ai pas vraiment de manque physique.  »
-(Source, Thefrog, Psychoactif)
« Je suis passé du sub à la métha au mois de novembre 2007 .J'avais envie de changer de cette routine, je prenais du sub depuis 4 ans, j’étais à 16mg/jour et j'ai été me dépanner de 30 fioles de métha chez un ami. Ce n'est pas un dealer de metha mais il économise parce qu'il ne prend pas tout son traitement. Bref, je me suis retrouvé avec mes 30 flacons et j'en ai pris un à la place du subutex.J'ai bien aimé la métha, le lendemain j'ai recommencé et ainsi de suite jusque à ce que je me retrouve sans plus de méthadone. J'avais substitué le sub par la méta, tout seul. Alors je suis allé à mon csst le SAT de Hyeres les palmiers et j'ai expliqué mon cas. Ils m'ont passé à la métha. Je suis maintenant à 60 mg de métha par jour et ma foi ça va bien. Je parle de la routine du subutex. Je prenais mon traitement bien sagement, sublingual, je me suis injecté quelquefois mais, ne trouvant pas de différence (?) j'ai arrêté de shooter.. Ce qui à changé par rapport au subutex, j'ai l'impression de plus (+) sentir le coté défonce du produit et si j'arrive à économiser, je triple la dose et là, oui je plane. Alors qu'avec le sub, j'avais beau en prendre 3 de 8 mg et même 4 de 8 (je crois même que je suis allé jusqu'à 5 un jour) et bien je ne trouvais pas de changement, ou très léger.  »
-(Source, Xetubus, Psychoactif)


« C'était en 98 ou 99, j'ai du aller au Csst du lundi au vendredi tous les jours pendant une semaine puis ils m'ont donné pour le week-end et j'y suis retourné le lundi. Je suis passé en médecine de ville le mardi avec un généraliste super sympa. Le premier jour il mon donné 10mg et mon demandé d'attendre un moment que cela fasse effet pour voir. Au bout d'une heure j'étais mal et leur ai demandé de me donner au moins 40 voire 50mg mais je n'est réussi à avoir que 5mg de plus.(j'étais fou). Le lendemain ils m'ont augmenté de cinq donc j'étais à 20mg et ainsi de suite jusqu'au week-end ou ils m'ont donné 2*40mg pour deux jours.

Je ne sais pas pourquoi ils augmentaient par palier de 5mg mais c'était galère et arrivé à 40mg je me sentais mieux. Donc le lundi suivant c'était réglé pour moi. Par contre je devais faire des analyses d'urines tous les trois mois pour voir si je ne prenais pas autres choses. Donc il y avait recherche de trace d'opiacés, de cannabis et dès fois Benzo, et cocaïne qui était toujours négatif, vue qu'a cette époque je ne prenais plus rien sauf ma métha. Les analyses ont durée pendant deux ans à peu prés pour ensuite être oubliées.

 »
-(Source, Alcalox, Psychoactif)


« En ce qui me concerne, je viens de passer du sub à la métha. J'ai pris du sub pendant environ 4 ans en continuant de consommer de la rabla (héroïne) à coté et je n'ai jamais pris mon traitement correctement (cad sous la langue). Au début je le prenais en trace puis en taquet. J'ai changé de ville pour arrêter la came. Au début, j'ai remplacé la rabla par des taquets de sub mais ça m'a soûlé de me niquer les veines pour rien. J'en ait parlé à mon médecin de csst et elle m'a dit que la métha pourrait être une bonne idée pou moi. Le jour même elle m'a fait une première analyse d'urine... Deux semaines plus tard, j'ai commencé la métha... J'étais à 8mg de sub par jour. Le premier jour, le matin, on m'a donné 30 mg de métha et elle m'a dit de repasser l'après-midi et on m'a redonné 10mg à prendre si besoin. Le lendemain 40mg d'un coup et le jour d'après 50. Pour le moment, je suis toujours à 50mg. Au début, je devais venir au csst le lundi, mardi, mercredi et vendredi. A mon dernier rdv, mercredi dernier, je lui ai dit que ça me soûlait de venir tout les jours. Du coup je ne doit plus "que" venir 3 fois par semaine le lundi mercredi et vendredi.  »
-(Source, Khalie, Psychoactif)