Intolérance tramadol et codéine / PsychoACTIF

Intolérance tramadol et codéine

Publié par ,
988 vues, 8 réponses
Margaux 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Jul 2019
33 messages
Bonjour,

Je viens vous solliciter afin de savoir si certains d'entre vous aurait vécu la même chose et si vous avez une explication.
Ca fait depuis début 2019 que je prends de temps en temps du tramadol à usage récréatif et de la codéine, je suis déjà restée sans rien prendre pendant des mois. Je n'avais jamais jamais eu de nausées ou quoi avec le tramdol ou la codéine sachant que je prends 100 ou 200mg de tramadol et un peu plus de 100mg de codéine lors de mes prises.

Et là depuis ce mois-ci peu importe ce que je fais ou a quel moment, quand je vais prendre du tramadol je vais avoir des nausées (en plus de vertiges) et je vais vomir, mais pas tout de suite après, c'est à dire que je vais me sentir bien toute la journée mais hop le lendemain GROSSE nausées et je suis un peu tremblotante et ça peu importe si je prends 100 ou 200 mg.
De plus j'avais déjà fait un post mais ca m'est arrivé il y'a quelques semaines d'avoir un "badtrip" avec.
J'ai également repris de la codéine la semaine dernière et pareil en fin de journée et le lendemain légère nausée (mais relativement faible à coté du tramadol et je ne vomi pas)


C'est vraiment l'incompréhension pour moi puisque rien n'a changé dans mon mode de consommation donc je me demande si c'est possible que je devienne sensible aux effets secondaires du jour au lendemain ou alors si il y'a une explication logique ?
Même éventuellement une façon d'y remédier autre qu'avec des antiémétiques.

j'espère obtenir des réponses, merci de m'avoir lu !

Try me

Hors ligne

 

KehKeh 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 29 Jan 2021
14 messages
Bonsoir, la solution la plus cohérente, je trouve, d'après les tremblotements et les nausées, serait le manque ( Pour ma part si j'arête  ça vas être sueurs froides tremblement vomissement et céphalées, sachant que j'en prends fréquemment depuis 1 an de manière récréative lié a ma dépendance), tu a les effets de manque que le lendemain si t'a pas passer une longue période constamment sous ce genre de dope, car la molécule reste longtemps dans l'organisme ("La demi vie entre 5 et 7 h chez le volontaire sain" voir plus suivant ton corps et ça peux varié suivant quand tu le prends,si t'a manger avant, les excipients avec, si tu a atteint ton pic de biodisponibilité etc...) et car tu est (je dirai) au "premier stade" de la dépendance et ton corps te fais subir ce manque que lorsqu'il vas l'évacué, pas lorsque les effets s'arrêtent. J'ajoute a ça que quand j'ai commencer les Opioïdes y'a plus de 3 ans,mes premières sensations de manque survenaient toujours 12h a 24h minimum après une prise et qu'elles étaient très similaires a ce que tu décrit et qu'une de mes amis a eu le même genre de chose au début avec la codé. Combiné au fait que tu mélange d'autre opioïdes avec ça aide pas, que ce soit pour la dépendance ou pour le corps.

Peut être qu'un événement, ton rythme de prise ou n'importe quoi d'autre ai du jour au lendemain (en tout cas que tu t'en rendes comptes)  fait que tu ai une véritable addiction qui se traduit par des signes physique et psychiques que tu n'avais pas avant.

C'est aussi possible que tu te soit inconsciemment "dégouter" de la molécule vue que tu a fais récemment un badtrip, ton corps qui ne réagis plus de la même manière qu'avant et te détruit sur les effets secondaires.

Peut être aussi le foie qui a plus de mal a gérer, aves différentes molécules mélangées, mon doc m'a dis que ça pouvait arriver (ça m'étonnerai beaucoup et que dans certains cas très précis d'après lui).

Perso je vote pour une dépendance se faisant ressentir pour les 1ères fois, une faible dépendance qui se traduit par de faibles effets suivant toujours une prise, mais une dépendance quand même.

Après ce que je dis c'est a prendre avec des pincettes, je fais juste le lien entre ce qui t'arrive et ce que j'ai pue vivre ou partager a propos de cela, tan je te dis n'importe quoi et je vais me faire lincher à la suite de ce poste par les autres membres plus sage et expérimentés, de plus je suis pas doc et si quelqu'un d'un peu plus scientifique ou expérimenté a une réponse plus claire et cohérente à ça en lien ou pas avec le manque, ben let's go je serai ravis d'en apprendre plus.

Quand a toi tu surveille cela, essaye de ne pas remplacer par quelque chose de différents a cause des effets secondaire lié ou pas au manque (1 addiction c'est déjà beaucoup a gérer, qu'elle soit petite ou non  je pense qu'on est tous d'accord sur ça), parle-en avec un médecin assez ouvert d'esprit (oui ça existe), voir peut être avec un psy (si tes pas clean dans ta tête), et avec ton entourage si tu connais quelqu'un qui aurait déjà vécu ça.

                                                Bisoux de gumgum :3

Dernière modification par KehKeh (03 février 2021 à  21:25)

Reputation de ce post
 
Merci beaucoup pour ce petit rappel qui était nécessaire :)

"Il n'y a pas de mauvaises drogues, que des mauvaises circonstances"

Hors ligne

 

Margaux 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Jul 2019
33 messages

KehKeh a écrit

Bonsoir, la solution la plus cohérente, je trouve, d'après les tremblotements et les nausées, serait le manque ( Pour ma part si j'arête  ça vas être sueurs froides tremblement vomissement et céphalées, sachant que j'en prends fréquemment depuis 1 an de manière récréative lié a ma dépendance), tu a les effets de manque que le lendemain si t'a pas passer une longue période constamment sous ce genre de dope, car la molécule reste longtemps dans l'organisme ("La demi vie entre 5 et 7 h chez le volontaire sain" voir plus suivant ton corps et ça peux varié suivant quand tu le prends,si t'a manger avant, les excipients avec, si tu a atteint ton pic de biodisponibilité etc...) et car tu est (je dirai) au "premier stade" de la dépendance et ton corps te fais subir ce manque que lorsqu'il vas l'évacué, pas lorsque les effets s'arrêtent. J'ajoute a ça que quand j'ai commencer les Opioïdes y'a plus de 3 ans,mes premières sensations de manque survenaient toujours 12h a 24h minimum après une prise et qu'elles étaient très similaires a ce que tu décrit et qu'une de mes amis a eu le même genre de chose au début avec la codé. Combiné au fait que tu mélange d'autre opioïdes avec ça aide pas, que ce soit pour la dépendance ou pour le corps.

Peut être qu'un événement, ton rythme de prise ou n'importe quoi d'autre ai du jour au lendemain (en tout cas que tu t'en rendes comptes)  fait que tu ai une véritable addiction qui se traduit par des signes physique et psychiques que tu n'avais pas avant.

C'est aussi possible que tu te soit inconsciemment "dégouter" de la molécule vue que tu a fais récemment un badtrip, ton corps qui ne réagis plus de la même manière qu'avant et te détruit sur les effets secondaires.

Peut être aussi le foie qui a plus de mal a gérer, aves différentes molécules mélangées, mon doc m'a dis que ça pouvait arriver (ça m'étonnerai beaucoup et que dans certains cas très précis d'après lui).

Perso je vote pour une dépendance se faisant ressentir pour les 1ères fois, une faible dépendance qui se traduit par de faibles effets suivant toujours une prise, mais une dépendance quand même.

Après ce que je dis c'est a prendre avec des pincettes, je fais juste le lien entre ce qui t'arrive et ce que j'ai pue vivre ou partager a propos de cela, tan je te dis n'importe quoi et je vais me faire lincher à la suite de ce poste par les autres membres plus sage et expérimentés, de plus je suis pas doc et si quelqu'un d'un peu plus scientifique ou expérimenté a une réponse plus claire et cohérente à ça en lien ou pas avec le manque, ben let's go je serai ravis d'en apprendre plus.

Quand a toi tu surveille cela, essaye de ne pas remplacer par quelque chose de différents a cause des effets secondaire lié ou pas au manque (1 addiction c'est déjà beaucoup a gérer, qu'elle soit petite ou non  je pense qu'on est tous d'accord sur ça), parle-en avec un médecin assez ouvert d'esprit (oui ça existe), voir peut être avec un psy (si tes pas clean dans ta tête), et avec ton entourage si tu connais quelqu'un qui aurait déjà vécu ça.

                                                Bisoux de gumgum :3

Salut,

Alors tout d'abord merci beaucoup pour ta réponse très détaillé.

C'est marrant car effectivement j'avais cherché pleins de possibilités possibles mais j'ai jamais songé à penser au manque, probablement le déni ?
Avec un certain recul il y'a une forte possibilité que ce soit peut être ça, j'avais conscience mais sans l'expliquer de me remettre à consommer chaque mardi de chaque semaine puis à finir dans un état pitoyable le mercredi et à chaque fois je me disais "c'est la dernière fois" mais à chaque fois j'avais une bonne raison d'en reprendre, un mal de dos insoutenable (alors que c'est le même le reste de la semaine), un besoin de souffler ou quoi,..
De plus j'étais exactement entrain de faire ce que tu décris, à savoir remplacer une addiction par une autre, les opiacés par le xanax ou le valium.

Je pense faire une pause jusqu'à mars/avril (si j'y arrive mais il n'y a pas de raison car a terme en me forçant comme ça et en finissant par vomir je risque de me dégouter de ces substances et ce serait dommage) car de toute manière si ce n'est pas le manque la seule autre option possible c'est le changement d'environnement que je dois subir jusqu'à avril.

Encore merci beaucoup d'avoir pris le temps de me donner une réponse si détaillé qui peut paraître évidente pour certains mais qui moi de mon côté en lisant me faire avoir un certains recul sur des choses que je refusais peut être de comprendre.


Try me

Hors ligne

 

cependant
animatrice sans remède
4800
Inscrit le 25 Mar 2018
1450 messages
Blogs
Salut,

Perso, en lisant ce que tu dis et en voyant ce que j'ai vécu...ça m'étonnerait fort que ce soit du manque.
Tu dis consommer une fois par semaine ?

Les opiacés ont beau être très addictifs, mais en général (après ça dépend toujours des personnes) ça prend quand même quelques mois en conso quotidienne en partant de naïf avant de déclarer des symptômes de manque.

Et pour une conso occasionnelle, au moins dans mon cas, ça a pris des années (et des sessions quotidiennes aussi d'opiacés forts).
Et toujours dans mon expérience, les premiers symptômes de manque ce n'est pas la nausée ou la gerbe, mais fatigue, nez qui coule, frissons, froid, transpiration, chiasse, tension nerveuse et musculaire...ça veut pas dire que c'est pareil pour tout le monde, mais j'ai l'impression que la gerbe arrive quand on se tape un manque « dur ».
Et 200mg de tramadol une fois par semaine, c'est quand même une conso relativement réduite.

Cela dit, j'ai eu envie de répondre parce que moi aussi, après des annees de conso d'opiacés j'ai l'impression de développer de plus en plus de vomissements.
L'hypothèse serait que comme j'ai une conso régulière mais occasionnelle (genre quelques jours de conso, puis 10j d'arrêt ) la tolérance physique descend plus vite de la tolérance de défonce ...c'est à dire que comme je consomme depuis un moment, mon cerveau a besoin de doses plus importantes pour que je sois défoncée, mais mon corps baisse sa tolérance en quelques jours (tout en étant dépendant) et réagis plus aux effets "secondaires".

Je ne sais pas ce qu'il vaut cette explication, mais c'est un peu ce qu'on m'a suggéré sur le forum et ça me semble assez cohérent pour expliquer un phénomène que sinon j'arrive pas trop à piger.

Cela dit, si ces nausée t'ont permis de réaliser que ta conso devient problèmatique pour toi, c'est une bonne occasion pour essayer de changer les choses...

Hors ligne

 

Margaux 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Jul 2019
33 messages

cependant a écrit

Cela dit, j'ai eu envie de répondre parce que moi aussi, après des annees de conso d'opiacés j'ai l'impression de développer de plus en plus de vomissements.
L'hypothèse serait que comme j'ai une conso régulière mais occasionnelle (genre quelques jours de conso, puis 10j d'arrêt ) la tolérance physique descend plus vite de la tolérance de défonce ...c'est à dire que comme je consomme depuis un moment, mon cerveau a besoin de doses plus importantes pour que je sois défoncée, mais mon corps baisse sa tolérance en quelques jours (tout en étant dépendant) et réagis plus aux effets "secondaires".

Salut ! merci de ta réponse,
Mais le truc qui me met dans l'incompréhension totale c'est que je vais prendre par exemple mes cachets à 15 heures, être bien même si je sens un peu des très très légères nausées en fond et hop le lendemain quand je me lève à 8h et ça pour le reste de la journée j'ai des sales nausées et j'ai eu beau prendre deux vogalib hier, rien n'y fait ca a juste empiré car ca a bloqué mes vomissements donc mon corps a encore plus forcé pour expulser.
La seule hypothése qui pourrait fonctionner mais qui me semble "bizarre" c'est que je suis pas chez moi depuis début janvier et jusqu'à avril et donc loin de ma famille et de mon entourage sachant que mes "problèmes" avec le trama ont commencés depuis que je suis ici et depuis que je me re lève le matin pour travailler (avant c'était simplement en distanciel).

J'ai l'impression d'être sans issue car peu importe 100 ou 200mg de tramadol ca me fait ça et en toute sincérité je me vois très mal vivre sans les opiacés. Ce qui me rends le tout encore moins acceptable c'est que j'arrivais à contrôler et rester raisonnable, j'ai repris le tramadol que depuis début décembre et ca me fait ça en a peine deux mois..

Cela dit, si ces nausée t'ont permis de réaliser que ta conso devient problèmatique pour toi, c'est une bonne occasion pour essayer de changer les choses...

Oui effectivement ca m'a fait prendre conscience et prendre recul mais je pense remplacer ca par autre chose malgré moi alors que le tramadol j'arrivais plutôt bien a gérer

Dernière modification par Margaux (04 février 2021 à  13:47)


Try me

Hors ligne

 

Psychoco92 
Psycho junior
200
Inscrit le 25 Mar 2015
278 messages
Ce n’est en tout cas certainement pas des symptômes de manque, une conso une fois par semaine d’un opiacer léger ne suffi pas à développer une accroche physique.

Hors ligne

 

KehKeh 
Nouveau membre
France
100
Inscrit le 29 Jan 2021
14 messages
Bonsoir,

Margaux a écrit

Salut,

Alors tout d'abord merci beaucoup pour ta réponse très détaillé.

C'est marrant car effectivement j'avais cherché pleins de possibilités possibles mais j'ai jamais songé à penser au manque, probablement le déni ?

De rien si j'ai pue aider big_smile même si je fais complètement fausse route ! Ou pas smile
Ton changement d'environnement aussi peut en être la cause et tu a différents témoignages pour te faire une idée désormais de ce que peut être l'addiction a ce genre de molécule et comment la gérer que tu la subisse ou non, à toi de tracer le chemin nécessaire pour que tu aille au mieux, dans la dope ou non.

cependant a écrit

Les opiacés ont beau être très addictifs, mais en général (après ça dépend toujours des personnes) ça prend quand même quelques mois en conso quotidienne en partant de naïf avant de déclarer des symptômes de manque.

Psychoco92 a écrit

Ce n’est en tout cas certainement pas des symptômes de manque, une conso une fois par semaine d’un opiacer léger ne suffi pas à développer une accroche physique.

Totalement vraie voila pourquoi j'ai préféré prendre des pincettes par rapport au sujet! Après Margaux a l'air de prendre pleins de trucks différents, à différents dosages et pas forcément qu'une fois par semaine au vue de ses différents postes, j'ai surtout voulu lui ouvrir les yeux sur ce qu'une addiction peux faire que ce soit au tramadol ou autres (qu'elle le vive ou non, dans une démarche de rdr et pour éviter une accro de plus a ce genre de dope).

cependant a écrit

L'hypothèse serait que comme j'ai une conso régulière mais occasionnelle (genre quelques jours de conso, puis 10j d'arrêt ) la tolérance physique descend plus vite de la tolérance de défonce ...c'est à dire que comme je consomme depuis un moment, mon cerveau a besoin de doses plus importantes pour que je sois défoncée, mais mon corps baisse sa tolérance en quelques jours (tout en étant dépendant) et réagis plus aux effets "secondaires".

Je te rejoins sur ce point et çà ne semble pas être anodin d'après ce que j'en ai lue à droite, à gauche et vécu, la tolérance psy est beaucoup plus énervé que la tolérance physique et c'est très difficile de faire le pont entre les deux quand on est en période de manque après un arrêt sur une conso de plusieurs jours/semaine, la reprise est toujours chelou de ce que j'en ai entendu.

                                                Yo de gumgum :3


"Il n'y a pas de mauvaises drogues, que des mauvaises circonstances"

Hors ligne

 

Biscuit 
Psycho sénior
France
5910
Inscrit le 22 Jun 2020
797 messages
Quand je prenais encore du tramadol, il y a plusieurs années, ça m'arrivait de passer des périodes avec des nausées et des vomissements quasi tout les jours, après avoir pris le tramadol.
Le médecin m'a dit que c'était une gastrite et la prise d'inhibiteur de la pompe à proton à résolue le problème.

Pour moi le seul point commun entre les différents épisodes de gastrite c'était le tramadol, donc je me demande si il n'a pas un effet irritant ou autre sur la parois gastrique qui pourrait expliquer ces épisodes, outre le fait que les opiacés ben ça donne la nausée et vomissement de base, tout simplement...

Ça serait peut être la cause de ton problème de nausée après en avoir pris même si visiblement c'est le lendemain le pire, mais l'inflammation de l'estomac reste même le lendemain de la prise de toute façon.

Hors ligne

 

Margaux 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 11 Jul 2019
33 messages

Biscuit a écrit

Quand je prenais encore du tramadol, il y a plusieurs années, ça m'arrivait de passer des périodes avec des nausées et des vomissements quasi tout les jours, après avoir pris le tramadol.
Le médecin m'a dit que c'était une gastrite et la prise d'inhibiteur de la pompe à proton à résolue le problème.

Pour moi le seul point commun entre les différents épisodes de gastrite c'était le tramadol, donc je me demande si il n'a pas un effet irritant ou autre sur la parois gastrique qui pourrait expliquer ces épisodes, outre le fait que les opiacés ben ça donne la nausée et vomissement de base, tout simplement...

Ça serait peut être la cause de ton problème de nausée après en avoir pris même si visiblement c'est le lendemain le pire, mais l'inflammation de l'estomac reste même le lendemain de la prise de toute façon.

Salut,
Ça peut être un possible dans le genre aussi effectivement, j’avais aucune idées que c’était possible mais étant donné que j’ai 2 traitements à côté qui me lessivent l’estomac c’est possible.
J’espère qu’en faisant une longue pose tout reviendra comme avant


Try me

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 4jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 1jCommentaire de youyou09 (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 4jCommentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 33mnCommentaire de filousky (32 réponses)
     Forum UP ! 
    Sniffer - Mon compte rendu sur le 5-MAPB
    Il y a 18hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Filtre verre/céramique
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Gérer sa consommation - Nefopam, sub er . héroïne
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de TacosVegan dans [Heroïne...]
     Forum 
    Fumer - Acheter et paiement en ligne
    Il y a 5mnCommentaire de NEOFIT75 dans [Cannabis...]
    (33 réponses)
     Forum 
    Effets - Aucun effet des opiacés malgré aucune tolérance
    Il y a 10mnCommentaire de fafefifofu dans [Opiacés et opioïdes...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Addiction - Grossesse allaitement et cannabis
    Il y a 22mnNouvelle discussion de W0lff dans [Cannabis...]
     Forum 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 33mn
    7
    Commentaire de filousky dans [Injection et réductio...]
    (32 réponses)
     Forum 
    Tres en colères / Cmp Docteur Menteur , Apathique et condescendant .
    Il y a 34mnCommentaire de Zion_420 dans [Méthylphénidate (Rita...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Je vais finir par mourir
    Il y a 3hCommentaire de Zion_420 dans [Alcool...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Actualité - Protonmail livre les adresses IP de ses utilisateurs à la police
    Il y a 3h
    1
    Commentaire de supermario64 dans [Anonymat et sécurité...]
    (13 réponses)
     Blog 
    Muscle Cars Song - Rap
    Il y a 9h
    1
    Commentaire de Régular Psyché dans le blog de Régular Psyché
    (6 commentaires)
     Blog 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 16h
    2
    Commentaire de kaneda dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (3 commentaires)
     Blog 
    Kesington Avenue , Philadelphie (images choquantes)
    Il y a 1jCommentaire de Rick dans le blog de Rick
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Auto-évaluer votre consommation d'alcool
    Dernier quizzZ à 10:25
     PsychoWIKI 
    Les outils pour le sniff a moindre risque
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Maxime78, juba013, Slacka, Andreasch, MinuitPills, Magi nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Premier trip sous truffes
    par Xaxaxahehehe, le 07 Sep 2021
    Coucou Je vais vous raconter mon trip aux truffes hallucinogènes plutôt étonnant que j’ai vécu récemment. Pour information je suis un homme de 20 ans, 1,74m, 60kg, débutant dans la drogue dite dure. C’était ma première expérience avec la psilocybine. J’ai acheté il y a un mois en...[Lire la suite]
     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Full S&S amha également - Johan dans [forum] Avez-vous essayé à la fois le LSD 1-p et le LSD 25? Comment se comparent-ils?
    (Il y a 2h)
    liens hypertextes, infographies, raisonnement soutenus par des sources etc. :) dans [forum] [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à la légalisation des drogues ?
    (Il y a 17h)
    Beau temoignage. L'avenir est de nous les vieux. Marco dans [forum] Consommer du speed en intra-veineuse ?
    (Il y a 18h)
    condescendant tout ça... raisonnement limité, stigmatisant dans [forum] [Vidéo] Pénurie, inaction politique: le scandale de la naloxone
    (Il y a 1j)
    Certains politiciens finiront par le comprendre, Espérons !!!! (Prescripteur) dans [forum] [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à la légalisation des drogues ?
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums