Addiction Tramadol : ne sais pas quoi faire... / PsychoACTIF

Addiction Tramadol : ne sais pas quoi faire...

Publié par ,
19264 vues, 28 réponses
Aisska 
Nouveau membre
000
Inscrit le 24 May 2016
5 messages
Bonsoir à  tous, je suis nouveau sur Psychoactif et c'est la première fois que j'en parle.. Voilà  j'ai 18ans et ça va faire presque 2 ans que je suis dépendant au tramadol, je me suis laissé influencé par mon meilleur ami qui m'en a acheté pour qu'on essaye ensemble.Je m'en rappel bien, c'était un lundi matin avant d'aller en cours et on a tout les deux pris 240mg ( 2 gélules de 120mg chacune) et on est partit en cours et là  j'ai vraiment trop apprécié les effets c'était magnifique et j'ai continué à  en prendre de plus en plus régulièrement jusqu'à  en prendre chaque jours. Je ne vis pas en France et là  où je suis, c'est vraiment très facile d'en trouver et le prix en dérisoire (vraiment). Le problème c'est que j'ai déjà  fait plusieurs crises d'épilepsie à  cause de ça donc je le prend avec un anticonvulsant et je pense bien que ça marche. 16 ans c'est tôt je sais..et je pense souvent à  arrêter parceque 2 ans ça fait long.. j'ai  perdu ma copine à  cause de ça (j'ai perdu 13 kilos). J'ai essayé d'arrêter une fois pour voir si j'en étais capable mais j'ai cru que j'allais mourir.. insomnie, transpiration excessive et dépression total (je pensais que me suicider était la meilleure solution). Je me disais que au pire, c'est peut-être pas si agaçant que ça de juste prendre quelques comprimé pour éviter le manque et actuellement je consomme des dose énorme (entre 800mg et 1g \jours). J'ai le bac dans quelques semaines et j'ai vraiment pas envie d'y aller en étant en manque.. jamais. Je ne sais plus quoi faire..je suis perdu j'arrête ou pas ? Quand ? Comment ? J'ai pensé à  prendre de la codéine à  la place pour arrêter, vous pensez que c'est une bonne idée ? Si je n'arrête pas je risque quoi ? On m'a dit que ça favorise les cancers et je flippé un peu.. Merci d'avoir lu ce pavé et j'espère avoir vos réponses rapidement.
Cordialement
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Hors ligne

 

Leaf 
Psycho sénior
200
Inscrit le 31 May 2014
844 messages
Blogs
Salut Aisska, désolé je ne connais pas trop le tramadol à  part quelques prises par ci par là  (moi c'était plutot l'héro mon problème), donc je ne peux pas trop dire que faire; par contre, il me semble que le risque de syndrome sérotoninergique (peut-etre les crises d'épilepsie que tu décris?) est très présent lorsque l'on consomme du tramadol, et moins avec de la codéine, donc oui pourquoi pas? Après il faut voir comment tu réagis à  la molécule?
Aussi, est-ce qu'il y a des centres d'addictologie là  où tu vis? Tu pourrais peut-etre aller y faire un tour pour leur demander conseil, et si besoin, demander à  bénéficier d'un traitement de substitution, étant donné que ca fait quand même déjà  deux ans que tu es dépendant du tramadol.

Bonne chance à  toi et attends les réponses de ceux qui connaissent mieux cette molécule.

Hors ligne

 

Etsyhtéma
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 25 Mar 2016
199 messages
Dans quel pays es-tu ? Gélules de 120mg accessibles ça ne me dit rien.
Dans ce pays les TSO sont-ils courant ou au moins acceptés ?

Je te suggère de te concentrer sur tes examens pour l'instant, c'est la priorité ! Peut-être diminuer les dosages en te stabilisant sur ta fourchette basse de 800mg, mais faire plus je pense que ce serait en l'état contre-productif.
Ensuite passer sur la codéine est-ce que ce serait une bonne idée ? Déjà  je ne suis pas sûr qu'en il en existe une forme sans paracétamol chez toi et pour compenser ta dépendance actuelle ce serait impossible au niveau des doses, tu dépasserais facilement les 400mg théoriques de codéine moyens métabolisables. Aussi, pour le tramadol, je déconseille fortement l'arrêt brutal à  cause de l'implication des récepteurs sérotoninergiques (jamais eu de problèmes style épilepsie ou syndrome séroto à  ces dosages durant tant de temps ?!). Je ne connais pas les structures médicales de ton pays mais il faudra que tu ailles consulter un addictologue ou aller dans une structure associative et diminuer progressivement les doses puis peut-être penser à  la codéine. Mais j'ai peur que cela ne soit pas si intéressant que ça. La durée de vie de la codéine étant plus faible que celle du tramadol, tu seras tranquille moins longtemps pour le manque. Et la codéine est légèrement moins forte que le tramadol de quelque chose comme 20%. Tu pourrais aussi simplement changer de dépendance avec la codéine, est-ce si intéressant du coup ? Par contre je ne saisis toujours pas comment tu as pu éviter les complications sérotoninergiques du tramadol, pour l'instant le danger se situe là  !

A cause de l'aspect sérotonine, un TSO habituel serait peut-être plus compliqué à  mettre en place.

Dernière modification par Etsyhtéma (24 mai 2016 à  23:52)

Hors ligne

 

Terson 
Cyclopropamine designer
France
200
Inscrit le 25 Jul 2014
492 messages
Blogs
La Codéine a aussi une demi-vie plus courte que le Tramadol et bien plus courte que le N-Demesthyl-Tramadol, Métabolite principale du Tramadol.

Hors ligne

 

Recklinghausen 
Adhérent PsychoACTIF
France
200
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Salut,


Cool que tu passes le baccalauréat... Ca me rappelle de bons souvenirs smile

Euh... Je suis pas sur que de te mettre en chien pour la dernière ligne droite de révision... Avec le risque de continuer à  être en plein dedans pour passer les épreuves.

A moins que se ne soit une sorte de défi... J'aurais tendance à  penser que ce n'est pas une bonne solution.

Par contre, essaie de te stabiliser pour le moment...

J'imagine que la tentation de se servir de cette molécule à  des fins " dopantes " sera présente... Y résister serait une sage décision.

Alors, les envies suicidaires... C'est normal wink  C'est une réaction que nombre d'usagers rapportent lorsque la molécule est arrêtée d'un seul coup.

Evidemment, si les symptômes persistent, n'hésite pas à  aller consulter à  l'hospital ( quelque soit le pays, normalement, tu devrais pouvoir y trouver assistance )... Mais ils devraient disparaitre une fois le cerveau " rassasié " de tramadol.

Switche rien du tout pour l'instant... Ton corps a un semblant d'équilibre et le risque de tout dérégler est réellement présent...

Reprends la dose de tramadol qui te mettra bien, tout en gardant à  l'esprit de ne pas augmenter cette dose... Et " d'oublier " ce médicament pour se concentrer sur ses objectifs.

Révise tranquille et fais du mieux que tu peux... Et le pourcentage de chance que tout se passe bien est très élevé ( environ 9 chances sur 10... C'est pour dire ).

Après les épreuves, il sera temps de penser à  une baisse par pallier... Tranquillement et à  ton rythme...

Si tu es à  800mg/jour... Ca prendra quelques semaines quand même wink

C'est important de ne pas se presser... Souvent un gage de réussite.

Bon courage pour la tête dans le guidon pendant trois semaines,

Et bonnes épreuves.

Prends soin de toi,


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Lieu: où je suis en ce moment
Inscrit le 04 Oct 2014
449 messages
Tout à  fait d'accord avec reck,  chaque chose en son temps. 

Concentre toi sur ton bac et oublie ton problème d'addiction. Une fois les épreuves finies, tu auras plusieurs semaines pour commencer à  entrevoir un sevrage, passage à  un TSO et voir quelle est la solution la mieux adaptée à  ton cas.

Bonne révision smile

Hors ligne

 

watoo 
Banni
000
Inscrit le 21 Jun 2015
69 messages
1 gramme->dose de cheval.
Tu Px en crever...
essaye de consulter 1 addictologue pour sevrage en douceur.
Courage

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
9701
Inscrit le 04 Aug 2014
6955 messages

1 gramme->dose de cheval.
Tu Px en crever...
essaye de consulter 1 addictologue pour sevrage en douceur.
Courage - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/viewt … 06#p224706

Super conseil. Les TSO peuvent être une bonne alternative. Le tram a la sale réputation de cumuler un sevrage opi avec un sevrage d'anti dépresseur type ISRS. De toute manière, va falloir y aller en douceur avec peut-être UN switch avant diminution en vue de sevrage.

c'est peut-être pas si agaçant que ça de juste prendre quelques comprimé pour éviter le manque et actuellement je consomme des dose énorme (entre 800mg et 1g \jours) - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/p2247 … =d#p224700

Tu devrais consulter pour te stabiliser avec un TSO si tu ne peux pas diminuer considérablement (au moins pour passer en dessous des seuils sérotoninergiques). 1 gramme, même si tu le vis bien, c'est une dose très dangereuse, mortelle. Tu risques très fortement un syndrome sérotoninergique... le moindre mélange foireux avec un autre prod qui titille un peu la séroto et c'est l'accident assuré.
Même si tu encaisses bien, avec de telles doses tu vas vers la cata tôt ou tard, mélange ou pas.
Si tu prenais un gramme de rabla par jour, je me ferais moins de souci pour toi...
Bon courage. Merde pour le bac et tiens nous au jus.

Dernière modification par Mister No (25 mai 2016 à  14:25)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Aisska 
Nouveau membre
000
Inscrit le 24 May 2016
5 messages
Merci pour vos réponses ça fait vraiment plaisir. J'ai acheté 2 flacons de neocodion en sirop pour m'aider à  arrêter quand je commencerait. J'ai pris "que" 400mg aujourd'hui et je vais essayer de continuer sur cette voie. Me faire suivre par un addictologue ou autre je ne sais pas...bof.. j'ai pas tellement envie d'en parler.. en faite, personne à  part mon pote est au courant de mon addiction et je pense que c'est mieux ainsi, je me suis mis dans la merde et c'est à  moi dans sortir. À votre avis mon addiction est vraiment sévère ou ça va encore ? Mon ami me disais que c'est pas grave et qu'il y a bien des gens qui prennent des médicaments tout les jours et toute la vie (sida).. Merci du temps que vous m'accorder c'est vraiment sympa.
Cordialement

Hors ligne

 

Terson 
Cyclopropamine designer
France
200
Inscrit le 25 Jul 2014
492 messages
Blogs
Pourquoi pas réduire peu a peu le Tramadol ?

La codéine dure vraiment pas longtemps comparé au Tramadol surtout si tu prend du Tramadol lp...

Hors ligne

 

Etsyhtéma
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 25 Mar 2016
199 messages
D'autant qu'avec du 120mg par gélule, sans trop de risque et l'attente de nouvelle, on peut supposer que c'est du LP.

Tu sais, un addictologue c'est son métier, il pourra t'aider sans te juger en théorie ! Et puis reconsidère également le milieu associatif. Peut-être y a t'il l'équivalent des CAARUD par chez toi ? Et alors cette substitution par la codéine ? Tu en avais déjà  pris (parce que 400mg d'un coup, même avec ta bonne tolérance opiacée, y'a une grosse réaction histaminique !) ?
Je maintiens en revanche que jusqu'au bac, essai de stabiliser sur ta fourchette basse de 800mg puis tente un dosage assez progressif, quitte à  mixer tramadol et TSO/codéine par la suite pour descendre sous les 400/500mg de tramadol (pour les risques liés à  la sérotonine) et dissocier les sevrages opiacé et ISRS !


Je suis d'accord également avec Mister No, une conso journalière d'un gramme de rabla de rue serait moins inquiétante dans ton cas, c'est dire ! Si tu tombais malade, il faudrait absolument avertir ton médecin de ta consommation de tramadol (ou au moins dire que tu en consommes pour douleur chronique et mentir à  moitié...).

Hors ligne

 

sud 2 france 
problème traitement
France
1100
Lieu: nimes
Inscrit le 14 Oct 2013
1839 messages
Blogs
Essaies de te sevrer tout seul, mais au vu des doses où tu es monté c'est pas gagné....Enfin c'est possible aussi de te sevrer petit à  petit du tramadol, à  la chinoise, tous les jours un peu moins jusqu'à ...rien. Mais cela demande une volonté d'ACIER.... alors si tu vois que tu n'y arrives pas ya pas de honte à  aller voir un addicto, ils sont là  pour ça.

Hors ligne

 

Miss P 
Psycho junior
France
200
Inscrit le 17 May 2016
285 messages
J'ai eu par le passé une importante dépendance au tramadol (moins que toi cependant) et j'y ai retouché un peu cette année donc voilà  ce que j'en dis :

- C'est de la saloperie ! Ca défonce très bien les sensations sont cool mais putain le manque est un des pires que j'ai connu : en effet dépression sevère, sueurs, diarrhées, crampes etc etc

- Le meilleur conseil est de consulter un addictologue vu ton jeune âge et tes doses mais si tu veux t'en sortir seul il n'y a qu'une solution : passe ton bac deja et après entame un sevrage très très progressif ! Vraiment très progressif et en prenant ton temps. Tu risque d'en avoir pour plusieurs mois mais ça se passera en douceur.

- N'arrête surtout pas d'un coup... Très TRES mauvaise idée !

- Quand à  la substitution par la codeine, j'y ai cru (cette année) mais c'est sans prendre en compte la différence entre les 2 molécules. Le Tramadol est anti-depresseur, la codeine non donc t'auras beau compenser en codéine tu te prendras une bonne depression des familles dans la tronche...

- Donc en résumé :
1/ Idéalement consulte un médecin et/ou un addictologue, c'ets leur métier ils ne font que ça et ne te jugeront pas wink
2/ Sinon sevrage très progressif : Si t'es à  1g, tu retires heu 25/50mg grand max à  chaque pallier (je dirais qu'un palier doit selon moi durer minimum 8/10 jours pour être confort mais c'est aussi selon le ressenti de chacun...)
3/ Prends ton temps, de toute facon chaque mg en moins sera une victoire même si ça prend du temps !

Et surtout ! Je t'assures que l'arret du Tramadol va changer ta vie EN BIEN ! Tu ne t'en rends surement pas compte (tu arrêtes essentiellement pour ta santé)... Mais tu verras que tu ne regretteras pas d'avoir reussi à  te séparer de cette molécule wink

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
9701
Inscrit le 04 Aug 2014
6955 messages
D'un point de vue pragmatique, passe ton bac d'abord. Certains te l'on signalé, un sevrage et des exams ou une activité pro ne sont pas forcément compatibles.
Essaie de stabiliser ta conso pour pouvoir réviser et passer les exams sans stress supplémentaire. Il se peut aussi qu'avec un TSO tu trouves rapidement une stabilité et un dosage de confort.

- N'arrête surtout pas d'un coup... Très TRES mauvaise idée ! - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/viewt … 80#p224880

Pour certains exams, tu n'as pas le droit de sortir aux toilettes avant la fin de la première heure si je me souviens bien. Donc même si tu prévois des couches avec en sus un bon gélifiant pour éviter les dégoulinades, c'est pas top pour une épreuve du bac. Sans aller jusque là , tu peux pas imaginer passer des épreuves dans un tel état de malaise provoqué par un sevrage ou juste son amorce.
Le coup de la première heure m'a traumatisé, pour une épreuve, j'avais bu plusieurs litres de bières avant et j'ai du renoncer et sortir avant le terme. C'était une option...

Dernière modification par Mister No (26 mai 2016 à  11:51)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Terson 
Cyclopropamine designer
France
200
Inscrit le 25 Jul 2014
492 messages
Blogs
On peut imaginer qu'une bonne substitution au Tramadol serait de petites dose de pethidine puisque cet opioïdes est également antidépresseurs.

Le risque de convulsion et de syndrome sérotoninergique serait alors amoindries.


Dans les faits, probablement aucun médecin ne remplacera le Tramadol par du Demerol mais bon....

Hors ligne

 

watoo 
Banni
000
Inscrit le 21 Jun 2015
69 messages
Allez, je vais y aller de ma petite histoire: j'ai 44 ans, j'ai la sclérose en plaques depuis 1998, avec des douleurs à  hurler que rien ne calme, d'où le tramadol.
Je me suis retrouvé sous morphine, souvent...
Bref, tu deviens accro en 2.2 à  ces merdes, avec la certitude de pouvoir gérer. (Mon œil).
J'ai pas de conseils à  donner, mais si tu étais un proche: Direction service d'addictologie.
Parce que seul, ton sevrage sera anarchique mon gars.
Bon courage.

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
000
Lieu: அருணாச்சல
Inscrit le 26 May 2015
3328 messages
watoo : "Bref, tu deviens accro en 2.2 à  ces merdes, avec la certitude de pouvoir gérer. (Mon œil)."

C'est un cliché et c'est faux - même si c'est souvent vrai. Attention, je ne remets pas en question ton témoignage : ce qui est faux c'est pas ton expérience, c'est seulement d'en faire une généralité. Car chez certaines personnes il n'y aura pas du tout d'addiction dans un contexte de traitement, des tas d'utilisateurs sont juste contents lorsque le traitement s'arrête car ils n'aiment simplement pas l'effet global. Cela dépend des prédispositions, même chez les rats il en va ainsi, certains développent l'addiction, d'autres non*, comme pour le sexe, le sucre etc.

D'autre part ces produits ne sont pas des "merdes", ce sont des médicaments qui permettent à  certaines personnes de mener une vie décente quand la douleur est trop forte, de retrouver goût à  la vie, de redevenir autonomes, de retrouver une vie sociale etc. Il faudrait essayer de ne pas utiliser ce genre de vocabulaire ici! Ne serais-ce que par respect des consommateurs nombreux qui lisent ces pages.

* Edit : selon où se trouve la science actuellement, cela dépend semble-t-il de la quantité de récepteurs D2, qui dépend elle-même du génotype de l'individu, si vous avez peu de récepteurs D2, vous serez plus vulnérables à  la dépendance aux analgésiques et autres calmants du système nerveux central (BZD etc.) Source : Nora Volkow directrice du National Institute of Drug Abuse, USA.
Un autre élément est le stress, c'est réellement important dans l'équation à  court et long terme (long terme notamment parce qu'il diminue les récepteurs D2)
Il y a peut-être bien d'autres facteurs et variables, notamment l'évolution de la petite enfance qui peut influencer l'expression de certains gènes. L'équation est complexe!

Dernière modification par Syam (27 mai 2016 à  17:53)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Coolistt 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 07 Nov 2015
67 messages
J'ai 18 ans moi aussi,
2 ans de codeine et tramadol. J'ai commencer par le trama, la mere d'un pote en avait plein. Problème: j'étais devenu accro. Et en France c'est plus difficile de s'en procurer alors je me suis tournée vers la codeine.

Ça fait un peut près 8 mois tramadol et 1ans 4 mois de codé tout les jours. Il y a 3 jours j'ai pas pu avoir ma codé et comme toi insomnie, mal de tête, douleur. Comme un grippe très forte. Mais Apres ce sevrage "à  la dure". J'en ai pas pris le lendemain et pas pris prend 3 j. Je te cache pas que les effets me manque. Mais c'est psychologique et j'ai passer l'épreuve physique. Tourne toi vers la codé c'est sûrement moins dangereux.
Et Apres la codé tu en prend de moins en moins petit A petit. Je pense vraiment que tu peux t'en sortir. Moi je ne suis pas aller voir d'addicto par  honte mais c'est une connerie, n'hésite pas à  y aller ils te donneront de bon conseils. Bonnes chance !

Sous opiacé j'oublie les aux placés

Hors ligne

 

Coolistt 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 07 Nov 2015
67 messages
Bien sure Prend de la codeine. Sans paracétamol ( ce que je n'ai pas vais car je suis très con)  car c'est très dangereux pour le foie le paracétamol.. Hépatite fulminante..

Et vraiment vas voir un addicto, tu sera peut être stabiliser à  la metha.. Jsp.

Bon courage

Sous opiacé j'oublie les aux placés

Hors ligne

 

Aisska 
Nouveau membre
000
Inscrit le 24 May 2016
5 messages
Bonsoir à  tous, ça fait longtemps que je suis pas venu poster et je m'en excuse mais je suis beaucoup pris par mes révisions pour le bac..voilà  il m'est arrivé quelques chose aujourd'hui.. j'ai pris environ 1g de tramadol (LP) le matin et je suis sortit avec des potes en fin d'après midi. On commence à  fumé quelques joins et paf d'un seul coup je tape une crise d'épilepsie (ou une crise convulsive je sais pas trop..) le truc c'est que ça fait quelques mois que je suis sous depakine chrono ( anticonvulsant et épileptique) mais j'ai quand même fait une crise et je comprends vraiment pas.. c'est la 3eme fois que ça m'arrive sauf que les 2 première fois je n'étais pas sous traitement. J'hésite encore pour l'addictologue.. j'ai beaucoup de chance d'être sous méthadone ? Voir un addictologue à  18 ans c'est c'est triste et décevant...
Cordialement

Dernière modification par Aisska (29 mai 2016 à  20:44)

Hors ligne

 

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
5100
Inscrit le 19 Sep 2015
4217 messages
Salut,

Bon bah, là , pas de doute mec, il faut absolument que tu trouves une solution rapidement,avec l'aide d'un addicto...Car que ce soit la codéine qui abaisse le seuil épileptogène ou le tramadol qui est reconnu pour favoriser chez certaines personnes prédisposées (comme toi) des crises convulsives et épileptiques...

Ne rigole pas avec ça. Tu as choisis, hélas, des molécules qui te sont tout à  fait contre indiquées même à  des doses thérapeuthiques, alors aux doses que tu prends, tu mets vraiment ta santé voire ta vie en danger.

Take care....

Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

zegil 
terrien, t'es rien du tout
France
000
Inscrit le 24 May 2016
230 messages

Aisska a écrit

Mon ami me disais que c'est pas grave et qu'il y a bien des gens qui prennent des médicaments tout les jours et toute la vie (sida)..

C'est pas vraiment la meme chose. Ya une grosse diff' entre se soigner et se defoncer.... comme les autres je te conseille l'adictologue. Il vaut mieux t'y prendre maintenant, ce sera beaucoup moins difficile.... fais attention à  toi. Bonne soiree !


"Les promesses n 'engagent que ceux qui les ecoutent"
"Tirons un trait sur cette histoire"

Hors ligne

 

Mazette 
Psycho sénior
France
000
Inscrit le 27 Feb 2016
648 messages
Faut vraiment que tu ailles voir un addictologue. Mascarpone a très bien résumé ta situation. Ne prend pas de risques. Tu joues un jeu dangereux.

Consulte rapidement.

Ce n'est pas un echec que de voir un addicto à  18 ans, pas plus qu'à  un autre age.

Au vu de tes crises d'epilepsie, n'hésite pas

Take care

Hors ligne

 

Miss P 
Psycho junior
France
200
Inscrit le 17 May 2016
285 messages
Le Tramadol intensifie les risques de crises d'epilepsies comme te l'ont indiqué mes petits camarades il ne faut pas déconner avec ça. Les doses que tu prends sont vraiment pas négligeables tu pourrais y laisser ta vie ...

Et c'est tout sauf un echec de voir un addictologue à  18 ans, ça prouve au contraire que tu as la maturité de te prendre en main malgré l'obstacle qui se dresse devant toi, que tu es capable d'aller chercher la bonne aide ou elle se trouve... Tu en ressortiras grandi wink

Je précise que j'ai aussi carburée au Tramadol, le sevrage est difficile donc il faut te faire aidé impérativement. Pour rien au monde je n'y retoucherai pour ma part...

Hors ligne

 

Aisska 
Nouveau membre
000
Inscrit le 24 May 2016
5 messages
Bonjour à  tous, Je n'ai pris que 500mg de tramadol ce matin et j'ai triplé ma prise d'anticonvulsant, comme ça je pense que j'ai peu de chance de refaire une crise. J'ai oublié de vous dire que je souffre également de quelques problèmes cardiaques et je voulais vous demandez si je risquais quelques choses ? Je compte sincèrement arrêter le tramadol mais seul d'abord.. si je n' y arrive pas alors j'envisagagerai peut-être de consulter un addictologue.. Est-ce qu'avec 2 ans de dépendance j'ai beaucoup de chances d'être mis sous méthadone ? C'est possible de prendre ce traitement sans que ma famille soit au courant ? Je ne veux vraiment pas qu'elle soit au courant, ni de mon traitement ni de ma dépendance..


Cordialement

Dernière modification par Aisska (30 mai 2016 à  15:31)

Hors ligne

 

Recklinghausen 
Adhérent PsychoACTIF
France
200
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Salut,

Je comprends que dans un premier temps, tu traines un peu des pieds pour aller consulter un addictologue ( dans une structure adaptée ou en cabinet ).

Le soucis, c'est qu'au vu de ce que tu racontes... Entre les antécédents génétiques et tes consommations... Ça ne le fait plus du tout.

Vu que te sembles d'écrire des antécédents cardiaque et épileptique, il est évident que tu fréquentes régulièrement un médecin de ville.

C'est à  ce moment le professionnel de santé  qui te connaît le plus...
Si jamais tu as choisi un nouveau médecin traitant, n'hésite pas à  aller consulter " ton ancien médecin qui te connaît depuis ton plus jeune âge ".

Vu que l confie sera la, l'exposition de tes soucis de santé ( qui sont sûrement du au tramadol mais rien ne le prouve... Le soucis vient peut-être d'ailleurs ( comme la vérité ) ?
Et se serait dommage de passer à  côté ( surtout pour toi ).

Un petit Check up devrait mettre en lumière d'éventuels soucis autre que l'hypothèse du tramadol.

Je te conseillerais de ne pas augmenter la dose de depakine sans avis médical.. Ça risque surtout de masquer une alerte du corps... Qui pourrait se solder par " encore plus grave que la crise d'épilepsie ".

Bref, reste pas comme ça...

Et pour conclure, tes parents sont sûrement capable de comprendre ta relation avec ce médicament et il pourront sûrement te soutenir dans cette épreuve.

Je parle d'épreuve car un toubib m'en a prescrit en me disant que c'était ce qui remplacerait le di-antalvic ( je crois que c'était ce cachou... À vérifier )...
Et j'ai eu pas mal de soucis pour m'en séparer après quelques semaines de consommation.

Sans compter qu'à  deux cachous de 200 mg... Heureusement que les toilettes étaient à  proximité wink
Comme d'autres produits, je vomissais mais... Je n'en avais que faire.

Pour terminer, je suis passé de la forme LP à  la forme LI car quand j'avais l'impression que ma tension nerveuse allait littéralement exploser, je gobais la moitié d'un 50... En fin de " sevrage ".
Ensuite, j'ai ramené les boîtes restantes à  la pharmacie, pour ne plus en avoir sous la main.

Au fait, comment arrives tu à  te procurer la dose de tramadol journalière ? C'est acheté au noir ou c'est du libre service dans la pharmacie familiale ( ou toujours la pharmacie mais autre que la famille ? ).
C'est plus de la curiosité personnelle sur ce coup.

Prend soin de toi,


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

Aisska 
Nouveau membre
000
Inscrit le 24 May 2016
5 messages
Salut Reck,
Non mes parents ne comprendront pas..je risque plus de les décevoir qu'autre chose.. mais tu as raison j'arrêterai à  l'avenir d'augmenter les doses de depakine..on ne sait jamais. Pour répondre à  ta question, je vis dans un pays où se procurer toute sorte de médicaments est un jeu d'enfant. Il suffit de se rendre à  certain endroit ( c'est illégal) pour s'en procurer et surtout cela ne coûte absolument rien, une plaquette de 10 gélules de 120mg chacune me coûte l'équivalent de 0,70€.. donc tu vois ce n'es pas là  quantité qui manque, je les avalés comme des tic-tac
Cordialement

Hors ligne

 

Mazette 
Psycho sénior
France
000
Inscrit le 27 Feb 2016
648 messages
Sans vouloir être indiscrète, il y a des programmes méthadone dans le pays où tu vis ?

Ttu es majeur, donc il n'y a aucune raison que le médecin divulgue ton traitement à  tes parents.

Il faut vraiment que tu t'occupes de ça rapidement.

N'ais crainte, consulter un addictologue n'est nullement un acte de faiblesse, bien au contraire.

Take care

Maz

Dernière modification par Mazette (30 mai 2016 à  16:13)

Hors ligne

 

T-Leira 
Nouveau membre
000
Inscrit le 28 Aug 2015
21 messages
Salut Aisska.

Je vais un peu cash mais le nombre de similitudes entre ton histoires et la mienne est énorme.

Déjà , il y a un truc qui est assez peu évoqué ici c'est l'addiction en tant que telle. Ce n'est pas tout le monde qui devient accro à  une substance, beaucoup de gens prennent des drogues en soirée, boivent de l'alcool, et ne rencontrent jamais de problèmes de dépendance. D'autres comme moi, et apparemment comme toi, sont sujet à  l'addiction, et c'est pas de bol mais c'est comme ça. D'où vient cette tendance à  l'addiction, les théories varient, et on n'en est donc qu'au stade de théories, je n'ai pas la réponse, ni même un avis.
Comme toi je suis tombé dans le tramadol, pendant plusieurs années, et je consommait quotidiennement les mêmes doses que toi. Comme toi je ne vis pas en France, et j'ai usé de tous types de subterfuges pour m'en procurer. Ça marchait malheureusement trop bien, sans jamais passer par la case illégale en plus.
Comme toi j'ai voulu arrêter seul, j'en ai chié. J'ai eu des crises de spasmes, jamais d'épilepsie ni de convulsions, mais mon premier sevrage cold turkey (raté) a été HARDCORE.
La chance que j'ai eue c'est que j'ai pas eu de pote comme le tien qui a minimisé le problème, car problème il y a, et va falloir l'affronter. J'ai réussi à  m'auto-sevrer 2 fois, en réduisant sur des mois, et en fait réduire puis arrêter avec un peu de volonté c'est presque facile. Rester clean c'est une autre histoire. Tant qu'on ne réalise pas qu'on est un putain d'addict, un drogué, on a toutes les chances du monde de replonger. Et on ne peut pas toujours compter sur son entourage pour comprendre et nous soutenir. Pour moi pendant toutes ces années, même après avoir pris conscience du fait que j'étais devenu salement accro a cette molécule, je ne faisait que prendre des médocs dont j'aimais bien l'effet. Les crises de manque ont eu le petit effet de prise de conscience, mais sans plus. Après mon 2e replongeon, j'ai décidé d'aller voir un addictologue et il m'a inscrit en rehab direct. C'est assez récent cette histoire, j'ai consulté en Janvier, il y a 6 mois, et je suis clean depuis 2 mois. Ils ont commencé a me parler de l'addiction en général, m'ont fortement conseillé d'aller à  des meetings de drogués anonymes, et je leur ai ri au nez. Big time. Pour moi je ne faisais que réduire pour arrêter une bonne fois pour toute, avec un suivi et des tests urinaires 3 fois par semaines pendant des mois/années (on verra) pour être sûr de ne pas replonger, et j'ai découvert des trucs sur cette addiction, t'as pas idée. On a tous des raisons qui nous sont propres pour être tombé dedans, ne serait-ce que pour avoir voulu essayer la première fois, on a tous une histoire différente donc c'est difficile de généraliser, mais y'a ce truc qui nous unis, le craving. Et c'est plus fort que beaucoup d'entre nous. J'ai accepté de rencontrer des personnes extérieures à  la clinique, ex addicts, qui me drivent dans la prise de conscience, les fameuses 12 étapes tout ça, et je te jure que je voulais pas, y'a encore très peu de temps, mais ça s'est révélé indispensable, et ça va l'être pendant longtemps.
Tout ça pour dire que je te conseille vraiment, vraiment chaleureusement de consulter avant d'avoir besoin de passer à  plus fort. La codéine je te conseille d'oublier, c'est trop faible pour combler le manque. Et la méthadone comme le subutex, c'est plus fort que le tramadol alors te rendre accro a un autre truc plus puissant c'est pas super conseillé. En tout cas à  la clinique où je vais. Le mieux reste de réduire, pour ma part c'était 50Mg en moins dans ma dose quotidienne, chaque semaine. C'est long mais au moins pas d'effet de manque tant que tu prends tes pilules à  heures fixes (et pas comme j'ai fait au début : sauter toutes les prises de la journée pour avaler tout d'un coup le soir et avoir un gros kick).
Un suivi psychologique est généralement apporté en même temps, par des spécialistes des addictions bien sûr.

J'espère que je ne sonne pas trop moralisateur, mais j'en ai tellement bavé et je connais tellement ce que tu traverses, ce fameux point d'amour/haine envers la drogue (car oui c'est bien de la drogue), cette envie d'arrêter, ou de réduire les doses pour réduire la tolérance.. C'est très très très difficile si pas impossible de s'en sortir tout seul pour de bon, arrêter, rester clean et tourner la page. Il n'y aucun sentiment d'échec à  avoir à  consulter, bien au contraire tu devrais être fier de te faire ce cadeau.
Il est un peu tôt pour dire "je ne touche plus à  rien" mais pourtant, je vous garantis aujourd'hui que jamais plus je ne retomberait là  dedans. C'est une merde infâme, une illusion, ça kidnappe  notre cerveau et nos sens, c'est incroyablement magnifique et magique pour ceux qui comme nous y sont sensibles et réceptifs, mais à  terme ça te détruira à  coup sûr.

Je te souhaite bon courage et stp donne des nouvelles!!

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Participez à l'etude : global drug survey - special covid-19
    Il y a 7jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    Il y a 1jCommentaire de Rasthay (12 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 8jCommentaire de pierre (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 2jCommentaire de Gremlin-sous-Acides (441 réponses)
     Forum UP ! 
    Vaporiser - Nettoyer bol mighty
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Culture - Questions générales sur la consommation et la culture des champign...
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Autopsie de georges Floyd
    Il y a moins d'1mnCommentaire de janis dans [Actualités...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Fausse boutique en ligne d'arnaque
    Il y a 2mnCommentaire de Neil Boorman dans [Cannabis...]
    (15 réponses)
     Forum 
    Extraction - La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb'...
    Il y a 2mn
    17
    Commentaire de CrystalCalled dans [DMT, changa et ayahua...]
    (37 réponses)
     Forum 
    Effets - Drôles d’effets secondaires après mélange MDMA-2CB
    Il y a 3mn
    1
    Commentaire de KMFD dans [MDMA/Ecstasy...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Avez vous testé le 5CL-ADB-A, je l'ai fait et j'ai quelques questi...
    Il y a 7mnCommentaire de CrystalCalled dans [Cannabinoïdes de synt...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Culture - Question, bon moment pour la récolte
    Il y a 16mnCommentaire de Maza33 dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Toxicomanie ordinaire - Chaine youtube
    Il y a 23mn
    3
    Commentaire de Psilosophia dans [Opiacés et opioïdes...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Kit fresh
    Il y a 30mnCommentaire de Aurélie 1984 dans [Psilocybe - Champigno...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Revue de presse Cannabis thérapeutique du 1 juin 2020
    Il y a 2hCommentaire de whitejunkee dans le blog de filousky
    (1 commentaires)
     Blog 
    Le Crack c'est la vie!
    Il y a 2h
    4
    Commentaire de whitejunkee dans le blog de whitejunkee
    (14 commentaires)
     Blog 
    Quelles sont les qualités d'un psychonaut averti ?
    Il y a 12hNouveau blog de Q-rieux dans [Opinion]
     
      QuizzZ 
    Tester vos connaissances sur la vape
    Dernier quizzZ à 12:17
     PsychoWIKI 
    Cannabinoïdes synthétiques
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    SipinJuiceDoclulu, G6k, hellfish nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser votre consommation de drogues ?
    par Federicoloco, le 30 May 2020
    Salut, je suis lecteur de psychoactif depuis quelques années maintenant, et ta question m'a décidé à m'inscrire il y a tout juste 5 minutes afin de répondre,(édit après écriture: vu le pavé, beaucoup plus en fin de compte) ... Et bien pour ma chérie et moi, qui prenions de l 'héro depuis...[Lire la suite]
     [TUTORIEL] Injecter le xanax et les autres benzos simplement
    par L'Apoticaire, le 18 Jun 2019
    Bonsoir, On est beaucoup à savoir que le xanax et la plupart des benzos ne sont pas ou presque solubles dans l'eau, et donc de ce fait, non-sniffables et non-injectables avec de l'eau PPI. Mais, les benzos se dissolvent très bien dans le propylène glycol, propylène glycol que l'on peut facilem...[Lire la suite]
     La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek
    par SillyCone, le 22 May 2020
    Coucou les aminches ! Comme je suis en train de me refaire une petite extraction de mimosa, j'en profite pour vous poster la méthode que j'utilise depuis sa sortie en 2012, traduite par Gogole : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek en français A suivre A LA LETTRE, sans changer la moindre virgule. Pas qu...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Seal of quality Mister No dans [forum] Première fois LSD
    (Il y a 4h)
    Merci beaucoup, la phrase de fin est puissante :) dans [forum] Probleme bad trip LSD
    (Il y a 10h)
    Idem. Cusco dans [forum] Toxicomanie ordinaire - Chaine youtube
    (Il y a 12h)
    C'est triste mais beau ~MG dans [blog] amours et cames
    (Il y a 16h)
    Famille heureuse ! // Cub3000 dans [forum] Première fois LSD
    (Il y a 17h)

    Pied de page des forums